10

Gabriel – Tome 3 – Angel Arekin

18121861_465649370444482_70259599882224267_oRésumé : Alors qu’Ashley se rend à la tour de la Carter Corporation pour son premier jour de travail, elle se heurte à un séduisant et hautain mâle new-yorkais qu’elle rembarre sèchement. Malheureusement pour elle, cet homme n’est autre que son supérieur au sein de la société. Arrogant et manipulateur, il prend dès lors un malin plaisir à maintenir un doute sur son avenir à Carter Corp. Mais c’est sans compter le caractère fougueux d’Ashley, peu décidée à se laisser malmener sans broncher. Un duel s’instaure, où se mêlent désir et bonnes réparties. Lequel des deux poussera l’autre à la faute ? Qui succombera le premier ?

Mon avis : Je remercie Nisha Editions et particulièrement Marie qui s’occupe toujours très bien des partenaires. J’ai eu la chance de pouvoir lire la saga « Gabriel » écrit par Angel Arekin (dont j’ai déjà lu Love Business qui fut une belle réussite). Gabriel est une saga tirée du jeu de romance que l’on trouve sur les réseaux sociaux « Is it love ? »

Si Love Business m’a bien plus, Gabriel ne déroge pas à la règle. J’ai trouvé cette saga très intéressante. La rencontre d’Ashley et de Gabriel est explosive. C’est une relation patron/assistante assez particulière. Une grosse tension pèse sur le roman et sur le lecteur. Il y a comme de l’attirance et de l’amour dans l’air !

L’intrigue est donc lancée : c’est un duo charismatique qui évolue tout au long de ces trois tomes. En effet, le troisième tome est le dernier d’une saga. Je pense qu’Angel et Nisha ont vu juste au niveau de la quantité. Je pense que plus n’aurait pas été nécessaire et qu’on aurait eu un gout de trop en bouche. Ici, tout fonctionne, il n’y a ni trop peu, ni trop. On a un équilibre.

Ashley est un personnage que j’ai beaucoup apprécié. Elle ne se laisse pas marcher sur les pieds, son impulsivité n’a d’égale que celle de Gabriel. Les deux forment un duo assez improbable qui est assez électrique aussi. Ashley est une fille intelligente, belle et bourrée d’humour. Gabriel est beau, sexy, mystérieux. Quand il veut quelque chose, il l’obtient.

Les personnages secondaires sont aussi pas mal du tout, ils occupent leur rôle à la14102321_869552063176273_1970639135923634263_n perfection : je pense à Matt qui est vraiment un très bon personnage. Il est l’ami d’Ashley avec qui elle travaille. Il l’écoute, la protège et la défend. C’est très appréciable. Parmi les personnages secondaires, je pense aussi à Cassidy : cette harpie garce qui veut Gabriel et qui met des bâtons dans les roues d’Ashley pour lui prouver que c’est elle la plus forte.

La fin de ce troisième tome est détonante, on a beaucoup d’actions et de réactions à chaud qui font exploser l’intensité du roman ainsi que cette tension accumulée dans tous les coins de la Carter Corp. C’était très plaisant.

Si jamais vous avez du mal avec ce genre, je vous conseille une saga comme cette dernière, elle est fraîche et assez courte. Elle peut plaire à beaucoup d’entre vous par son style et son originalité qui tiennent en haleine.

Je tire de nouveau mon chapeau à Angel Arekin qui a su encore une fois me faire aller dans un univers que je ne connaissais pas et qui en a fait quelque chose de très original. C’est assez plaisant et très enrichissant. La plume de l’auteure est belle, pleine de charme et bourrée d’humour. Je pense pouvoir dire, aujourd’hui, que le prochain roman d’Angel sera commandé les yeux fermés, je pense que c’est une valeur sûre de la littérature érotique française de nos jours.

Ma note : 17/20

12

Gabriel – Tome 2 – Angel Arekin

17884199_456864007989685_6204769229974832465_nRésumé : Résumé : Alors qu’Ashley se rend à la tour de la Carter Corporation pour son premier jour de travail, elle se heurte à un séduisant et hautain mâle new-yorkais qu’elle rembarre sèchement. Malheureusement pour elle, cet homme n’est autre que son supérieur au sein de la société. Arrogant et manipulateur, il prend dès lors un malin plaisir à maintenir un doute sur son avenir à Carter Corp. Mais c’est sans compter le caractère fougueux d’Ashley, peu décidée à se laisser malmener sans broncher. Un duel s’instaure, où se mêlent désir et bonnes réparties. Lequel des deux poussera l’autre à la faute ? Qui succombera le premier ?

Mon avis : Je remercie Marie de chez Nisha Editions pour ce joli partenariat qui poursuit bien sa route. En effet, j’ai pu lire le deuxième tome de Gabriel qui est un roman tiré d’un jeu virtuel que l’on retrouve sur les plateformes des réseaux sociaux : Is it love ?

C’est surprenant de voir à quel point ça colle : Angel Arekin a de la magie dans les doigts. Tout fonctionne très bien, c’est une affaire qui roule ! J’ai vraiment passé un bon moment.

J’aime beaucoup le format : c’est une lecture rapide et très agréable. Honnêtement, j’avais une petite panne de lecture et j’ai décidé de lire Gabriel parce que je sais que Nisha propose des tomes courts (Ce n’est pas un reproche, bien au contraire). C’est vraiment agréable parce que ce sont des lectures douces, qui nous permettent de respirer entre deux romans plus conséquents ou même après une journée compliquée et fatigante.

Ce deuxième tome est très bon, encore mieux que le premier selon moi. Si ce dernier posait les bases, ce deuxième tome est dans la continuité mais l’histoire prend plus d’ampleur : j’ai trouvé que la tension entre Ashley et Gabriel était plus palpable, le désir grandissant et l’attente du lecteur satisfaite ! C’est vraiment un très bon tome.

J’ai beaucoup aimé le fait qu’Ashley ne se laisse pas marché sur les pieds : c’est une femme entêtée, qui n’a pas peur de dire ce qu’elle pense même si elle s’adresse à son patron. Il est hors de question qu’elle soit une de ces petites femmes soumises qui acceptent d’être traitées comme des moins que rien sur leur espace de travail. J’ai trouvé ça génial. La répartie d’Ashley est monumentale et cela apporte beaucoup de scènes assez drôles au roman. J’ai aussi aimé le fait qu’Ashley montre qu’elle a un cœur : même si elle est courageuse et n’a pas sa langue dans sa poche, cela ne l’empêche pas de ressentir les choses, les injustices et les persécutions qu’elle subit de toute part au travail.

Gabriel, lui, est un homme qui sait ce qu’il veut. Il n’attend rien des femmes à part lui 14102321_869552063176273_1970639135923634263_ndonner du plaisir. C’est assez exaltant de voir son évolution. Il doute de ses faits et gestes à certaines reprises ce qui le rend plus charmant, moins froid. Par moment, il joue un peu trop la carte du « je suis le patron, tu n’as rien à dire » mais au final, cela fait partie de son caractère et ce n’est donc pas gênant. J’aime bien ce personnage assez arrogant mais drôle. Il semble inaccessible, ce qui renforce notre volonté à vouloir percer sa carapace.

La plume d’Angel Arekin est fidèle à elle-même : elle mène rondement cette intrigue. Elle apporte beaucoup de légèreté mais arrive aussi à véhiculer beaucoup d’émotions diverses sur un court instant ce qui est encore plus remarquable donc. La lecture se fait sans accroche : c’est dynamique, doux, sensible mais fort et puissant en même temps.

J’ai hâte d’avoir le troisième et dernier tome entre les mains.

Ma note : 17/20

19

Gabriel Tome 1 – Angel Arekin

17621777_448087645533988_1356634093645776985_o.jpgRésumé : Alors qu’Ashley se rend à la tour de la Carter Corporation pour son premier jour de travail, elle se heurte à un séduisant et hautain mâle new-yorkais qu’elle rembarre sèchement. Malheureusement pour elle, cet homme n’est autre que son supérieur au sein de la société. Arrogant et manipulateur, il prend dès lors un malin plaisir à maintenir un doute sur son avenir à Carter Corp. Mais c’est sans compter le caractère fougueux d’Ashley, peu décidée à se laisser malmener sans broncher. Un duel s’instaure, où se mêlent désir et bonnes réparties. Lequel des deux poussera l’autre à la faute ? Qui succombera le premier ?

Mon avis : Je remercie Nisha Editions et Marie pour ce nouveau Service Presse très prometteur ! J’ai passé un très bon moment et en plus, j’ai été ravie de retrouver l’auteure Angel Arekin. Souvenez-vous, j’avais adoré la saga « Love Business » qui m’avait fait passer de superbes moments d’émotions où mon cœur faisait les montagnes russes à chaque page. J’ai frôlé la crise cardiaque à chaque mot alors c’est sans hésitation que je me suis lancée dans cette nouvelle lecture.

Cette lecture n’est pas faite pour les p’tites lectrices, en effet, attention, scènes de sexe présentes dans cette saga =)

Ici, c’est surtout la curiosité qui m’a poussé dans ma décision. En effet, ce roman est tiré du jeu (que l’on voit très souvent en publicité sur les réseaux sociaux) Is it love ? C’est un jeu moderne dans lequel vous avez le choix entre plusieurs décisions ce qui fait que votre histoire est unique et chacun y trouve son bonheur. J’ai trouvé cela assez rigolo et innovante, alors cela a ajouté de l’eau à mon moulin.

Je ne regrette pas du tout mon choix, j’ai passé un bon moment en compagnie d’Ashley et de Gabriel (d’ailleurs, j’adore ce prénom, il est vraiment excellent et colle bien au personnage).

Je me suis régalée à lire les aventures d’Ashley. Les deux personnages sont aux antipodes : l’un sexy, sur de lui, qui n’a peur de rien et qui est riche. L’autre est belle mais discrète, elle n’a pas beaucoup d’argent et cherche un travail qui pourrait lui plaire et lui permettre de vivre correctement.

Ashley a du répondant et se met dans une colère noire un matin : en retard pour son 14102321_869552063176273_1970639135923634263_npremier jour de travail, elle rage devant la pompe à essence parce qu’un idiot a siphonné son réservoir et qu’un autre prend sa place à la pompe. Elle explose de colère et ne se laisse pas faire par cette andouille ! J’ai beaucoup apprécié ce moment qui montre l’étendue du caractère du personnage d’Ashley

Gabriel, lui, est quelqu’un de très indépendant et certain de lui. Il ne doute pas de ce qu’il fait, c’est un homme sexy et attirant et il le sait, il en joue. Toutes les minettes sont à ses pieds et il en joue. Cela lui donne un côté très arrogant et par moment, il m’a un peu énervé à cause de ce manque d’humilité.

Lorsque ces deux personnages se rencontrent, cela fait des étincelles ! C’est explosif, on ressent toute la tension entre les deux personnages tout au long du premier tome. On ne sait pas comment cela va se terminer et c’est assez exaltant. Je suis curieuse de voir ce qu’Angel va nous proposer pour la suite de son roman.

En tout cas, j’ai bien apprécié ma lecture du premier tome. C’est une lecture rapide et efficace : en effet, elle pose correctement les bases du roman. Je suis curieuse de lire la suite de ce nouveau roman ! La plume de l’auteure est toujours aussi trépidante et nous permet d’accrocher dès les premiers mots à l’intrigue ainsi qu’aux personnages !

Ma note : 15/20  

12

Love Business Tome 6 – Angel Arekin

15673001_398347613841325_1847454757594328040_nRésumé : Béni Mordret a tout pour plaire : elle est belle, jeune, riche et surtout, ambitieuse. Malgré des relations tendues avec sa richissime famille, cette carriériste a su gravir un à un tous les échelons. Malheureusement, Béni se voit dans l’obligation de retourner à la villa Mordret. Plutôt mourir que de se rendre seule au mariage de sa sœur cadette ! Grâce à l’intervention de Merryn, sa secrétaire, Béni rencontre Jelan, un escort rebelle… tout à fait charmant. Contre une jolie somme d’argent, le jeune homme a pour mission de séduire la haute société le temps d’un week-end. Entre hypocrisie et mépris le plus total, le secret du faux couple sera-t-il percé à jour ? Jelan parviendra-t-il à apprivoiser la jolie Béni ? Car entre eux, peu sûr que le contact reste strictement professionnel…

Mon avis : Je remercie une nouvelle fois Nisha Editions et surtout (ma) Marie (préférée) qui me permet toujours de faire de belles rencontres livresques.

C’est avec une pointe de nostalgie que j’écris cette chronique. En effet, ce sixième tome signe la fin de la saga « Love Business ».

Le sixième tome est à la hauteur de mes attentes. J’ai avalé ce sixième tome tout de suite 14102321_869552063176273_1970639135923634263_naprès le cinquième tellement j’avais envie de savoir comment allait se terminer cette histoire. Et je n’ai vraiment pas été déçue !! J’ai beaucoup apprécié ce que j’ai lu. Ce tome clôt la saga en beauté !

Globalement, j’ai apprécié ma lecture au fil des tomes. J’avais peur de la répétions des actions et donc de la redondance de mes chroniques mais ce ne fut pas le cas ! Je suis restée dans l’histoire tout au long des tomes. L’intrigue est bien ficelée. De manière générale, les actions sont diverses et variées. Les situations sont très rocambolesques et amènent leur flot d’émotions très variées. J’ai eu peur, j’ai ri, j’ai eu mal au cœur, j’ai tout vécu avec Béni et Jelan et j’ai adoré ça.

Il serait mentir que de dire que le sexe ne prend pas beaucoup de place : il y a beaucoup de scènes à caractère sexuel mais elles ne dérangent pas forcément parce qu’elles ne sont pas vulgaires. Une grande partie de l’intrigue tourne autour de l’attraction physique et du désir entre deux personnes.

Jelan et Béni sont les deux plus belles révélations selon moi. Ils ont tellement évolué durant ses six tomes.

  • Béni était belle et intelligente mais aussi froide et arrogante. Et même si ce ne fut pas un coup de foudre aux premières lignes, j’ai aimé la voir rire, grandir et gagner en maturité. Je l’ai vu mûrir et devenir une vraie femme. C’était délicieux.
  • Jelan était un beau mec, escort, trop sûr de lui et une véritable prison. Il ne laissait rien transparaître et il était difficile de savoir trier le vrai du faux avec lui. Pus, il s’est ouvert à Béni. Il a parlé et laissé transparaître ce qu’il était vraiment. C’était très beau à voir.

beach_gate_weheartitCe sixième tome était très bon. Il a mis un point final merveilleux à une saga fantastique. J’ai beaucoup aimé découvrir un univers à part entière et la plume de l’auteure. Je suis certaine de me replonger les yeux fermés dans une aventure d’Angel sans aucun problème !

Ce fut une très belle découverte que je quitte à regret.

Ma note : 18/20

12

Love Business : Tome 5 – Angel Arekin

15672920_398347560507997_5664302052225254447_nRésumé : Béni Mordret a tout pour plaire : elle est belle, jeune, riche et surtout, ambitieuse. Malgré des relations tendues avec sa richissime famille, cette carriériste a su gravir un à un tous les échelons. Malheureusement, Béni se voit dans l’obligation de retourner à la villa Mordret. Plutôt mourir que de se rendre seule au mariage de sa sœur cadette ! Grâce à l’intervention de Merryn, sa secrétaire, Béni rencontre Jelan, un escort rebelle… tout à fait charmant. Contre une jolie somme d’argent, le jeune homme a pour mission de séduire la haute société le temps d’un week-end. Entre hypocrisie et mépris le plus total, le secret du faux couple sera-t-il percé à jour ? Jelan parviendra-t-il à apprivoiser la jolie Béni ? Car entre eux, peu sûr que le contact reste strictement professionnel…

Mon avis : J’ai eu la chance d’être bien gâtée par ce nouveau service presse de chez Nisha Editions ! Un grand merci à Marie et à toute l’équipe de Nisha ! Je remercie aussi le Seigneur d’avoir mis Angel Arekin sur ma route ! De l’avoir dotée de cette imagination, illumination et talent pour écrire cette histoire qui véhicule tant d’émotions.

Nous poursuivons notre périple avec Béni et Jelan. Encore une fois, c’est un tome haletant. En effet, la tension monte encore une fois d’un cran (oui, cela est possible, je vous l’assure !). Ce tome fut une lecture explosive !

J’ai beaucoup apprécié ce tome : ce duo fonctionne comme des aimants, ils se repoussent et s’attirent constamment et c’est le bonheur pour moi, petite lectrice !

J’ai énormément apprécié les deux personnages. Je pensais les avoir cernés lors des quatre14102321_869552063176273_1970639135923634263_n premiers tomes mais l’auteure a su me prouver que je m’étais bien trompée ! Ils sont en constante évolution. J’ai découvert des traits de leurs personnalités que je ne connaissais pas. J’ai redécouvert le personnage que Béni Mordret sous un jour différent : Sur d’elle et assez hautaine par moment, elle a su me toucher encore plus lorsqu’elle laisse ses sentiments et émotions prendre le dessus. Si c’était un personnage que j’appréciais, grâce à ce tome, je l’adore ! Elle m’a prouvé qu’elle était prête à tout pour revoir Jelan. Elle est mordante, pétillante et très intelligente. Elle sait ce qu’elle veut et qui elle veut. C’était vraiment beau de la voir se battre. Jelan lui est un personnage qui s’est dévoilé être fougueux, explosif et lui aussi avec de multiples facettes qui m’ont beaucoup plu. J’aime beaucoup le fait que Jelan ait des principes, de bonnes manières et qu’il ne veut pas forcément y renoncer. Il remonte l’estime que l’on peut avoir des escort qui tirent sur tout ce qui bouge. C’était très agréable.

L’histoire suit son petit bout de chemin. On joue toujours au chat et à la souris pour beach_gate_weheartitfinalement être soulagé. La frustration descend d’un cran pour remonter en flèche. Ce fut les montagnes russes dans mon petit cœur !

Béni se rend compte de quelque chose : L’attirance physique est une chose. Mais les sentiments en sont une autre. Et jamais, elle ne pourra forcer quelqu’un à l’aimer ou la désirer. Elle a beau posséder toutes les richesses du monde, rien ne changera cela. C’est une belle leçon de vie même si elle fait mal.

Ce cinquième tome remplit toutes les attentes et promesses que j’en attendais après la lecture des quatre premiers tomes. J’en suis ravie. J’attends beaucoup du sixième et dernier tome qui j’espère, sera aussi bien voire mieux (si cela est possible) que ce cinquième opus.

C’est une lecture haletante que nous propose ici l’auteure ! Vivement le sixième tome qui viendra clore la saga Love Business ! J’ai tellement hâte d’avoir le fin mot de l’histoire !

Ma note : 19/20

10

Love Business – Tome 4 – Angel Arekin

15230836_386923661650387_917450386575731415_nRésumé : Béni Mordret a tout pour plaire : elle est belle, jeune, riche et surtout, ambitieuse. Malgré des relations tendues avec sa richissime famille, cette carriériste a su gravir un à un tous les échelons. Malheureusement, Béni se voit dans l’obligation de retourner à la villa Mordret. Plutôt mourir que de se rendre seule au mariage de sa sœur cadette ! Grâce à l’intervention de Merryn, sa secrétaire, Béni rencontre Jelan, un escort rebelle… tout à fait charmant. Contre une jolie somme d’argent, le jeune homme a pour mission de séduire la haute société le temps d’un week-end. Entre hypocrisie et mépris le plus total, le secret du faux couple sera-t-il percé à jour ? Jelan parviendra-t-il à apprivoiser la jolie Béni ? Car entre eux, peu sûr que le contact reste strictement professionnel…

Mon avis : Je remercie chaudement ma petite Marie préférée encore une fois. Cela devient une habitude mais j’adore cette habitude ! Je me sens chouchoutée, alors, merci à Nisha Editions de me faire sentir comme si j’étais une princesse de la lecture ! Je tenais aussi à vous remercier pour ce très beau marque page pour Noël. C’est vraiment très plaisant ! J

J’ai aussi retrouvé deux personnages que j’adore : Béni & Jelan. Ce tome quatre a été pourbeach_gate_weheartit moi, bien meilleur que le troisième tome qui m’avait un peu laissé sur ma faim à cause d’un petit relâchement (toujours selon moi) au niveau des rebondissements qui ne m’avait pas permis d’avoir une « lecture coup de cœur ».

On retrouve notre faux couple qui est pris au piège. Cette fin de week-end est atroce, le départ de Jelan arrache le cœur de Béni et c’est dur à lire. Complètement sous le charme, elle le laisse partir à regret. De son côté, Jelan est un sacré charmeur qui ne laisse pas ses émotions transparaître. C’est assez frustrant parce que j’aimerai hurler à Béni de ne pas laisser Jelan partir.

Ce que j’ai trouvé bien c’est de retrouver séparément Jelan et Béni dans la « vraie vie ». Béni n’est plus que l’ombre d’elle-même. Elle s’est transformée en dragon, elle prend de sales habitudes : elle est hautaine, pleine de rancœur et veut faire payer à tout le monde ses peines de cœur.

Même Meryn en prend pour son grade. La situation est tellement risible pour elle… La pire chose que pouvait faire Béni c’était de tomber amoureuse de son escort. C’est une erreur de débutante. Je l’ai trouvé un peu méchante mais elle se rattrape plutôt bien en l’épaulant tout le long de ce tome. Jelan lui non plus n’arrive pas à oublier Béni. Elle hante ses pensées, ses journées et ses nuits.

14102321_869552063176273_1970639135923634263_nTous les deux sont empêtrés dans une situation intenable. C’est déchirant de les voir ainsi. On a vraiment l’impression qu’ils ont tous les deux perdus quelque chose de vital.

La situation est intenable même pour le lecteur. Je n’avais qu’une envie, c’est que tout cela s’arrange. J’ai trouvé la descente aux enfers horribles à lire. Les peines de cœur sont les pires selon moi.

La fin de ce quatrième tome me laisse pantoise. En effet, c’est surprenant. Je ne m’attendais pas du tout à cela ; J’ai aimé la prise de décision de Béni, le courage de Jelan. Et aussi la manière que ces deux personnages ont eu de vaincre leurs craintes. Même si tout n’est pas noir, tout n’est pas blanc pour autant. L’auteure arrive à nous retranscrire réellement ce que la vie peut être. Les bons et les mauvais moments. C’est pour moi un des gros points forts de ce roman.

Les personnages sont de plus en plus réels pour moi, c’est ce qui me fait les apprécier de plus en plus. Leur retour dans leur quotidien rend le manque de l’autre plus vraisemblable. C’est une relation à multiples facettes : elle est belle, dure, déchirante, érotique et poétique. Béni est mordante et montre son caractère lorsqu’elle est une femme blessée. J’ai adoré.

Béni est prête à tout et ça fait du bien de voir à quel point elle désire Jelan. J’ai trouvé des situations très marrantes et exceptionnelles !

Vivement la suite !!

Ma note : 19/20

11

Love Business Tome 3 – Angel Arekin

15032049_377814992561254_7658280578656511628_nRésumé : Béni Mordret a tout pour plaire : elle est belle, jeune, riche et surtout, ambitieuse. Malgré des relations tendues avec sa richissime famille, cette carriériste a su gravir un à un tous les échelons. Malheureusement, Béni se voit dans l’obligation de retourner à la villa Mordret. Plutôt mourir que de se rendre seule au mariage de sa sœur cadette ! Grâce à l’intervention de Merryn, sa secrétaire, Béni rencontre Jelan, un escort rebelle… tout à fait charmant. Contre une jolie somme d’argent, le jeune homme a pour mission de séduire la haute société le temps d’un week-end. Entre hypocrisie et mépris le plus total, le secret du faux couple sera-t-il percé à jour ? Jelan parviendra-t-il à apprivoiser la jolie Béni ? Car entre eux, peu sûr que le contact reste strictement professionnel…

Mon avis : Nous revoilà une troisième fois propulsé dans l’univers d’Angel Arekin avec sa saga « Love Business ». Je remercie encore une fois Marie et Nisha Editions pour leurs services presses impeccables et leur gentillesse !

On retrouve la riche héritière Béni Mordret et Jelan l’escort qu’elle a loué le temps du mariage de sa sœur Lucie. Le week-end le plus explosif qui me n’est jamais été permis de lire. On suit de loin, plus ou moins, le mariage de Lucie. Je trouve que dans ce tome tout cela passe au second plan et j’ai trouvé un peu cela dommage. Les problèmes avec sa famille, sa garce de sœur, le fait que des gens de la famille de Béni reconnaissent Jelan en tant qu’escort n’a plus l’air de gêner personne. J’ai trouvé cela un peu dommage. Ça a enlevé un peu de piquant à cette relation si particulière : le fait que cela soit redondant amène un petit sentiment de routine qui m’a légèrement déçu.

Malgré ce petit bémol, j’ai passé un bon moment avec cette lecture. Elle s’est avérée être au niveau des deux tomes précédents que j’avais, souvenez-vous, beaucoup apprécié.

La relation entre Béni et Jelan évolue encore plus. La frustration évolue elle aussi ! Et pas14102321_869552063176273_1970639135923634263_n qu’un peu, en effet, elle est palpable tout au long du tome. On sent et ressent l’envie, le désir, la passion monter en flèche entre les deux êtres. Ce troisième tome nous montre et nous relate à quel point la frustration est grande. Tous les deux veulent l’autre à un point inimaginable.

La frustration et l’interdit sont de plus en plus pesant. A un point tel qu’en tant que lectrice je me suis sentie aussi frustrée qu’eux.

Le passé de Béni ressurgit tome après tome. Ici, après Laurence, on retrouve un autre ex petit-ami. Je trouve cela très agréable de voir toutes les facettes de ce personnage qui, au final, est assez torturé.

Jelan se révèle peu à peu lui aussi. J’aime de plus en plus ce personnage. C’est un jeune homme qui véhicule de belles valeurs telles que la loyauté, l’intelligence et la confiance en soi. J’aime beaucoup ce qu’il dégage et le personnage qu’il devient. Au-delà de l’escort boy qu’il est, on aperçoit un autre drôle, sensible, rieur et charmant.

beach_gate_weheartitCe troisième tome propulse l’histoire au paroxysme de l’érotisme et de la passion entre Béni et Jelan. J’ai toujours autant l’envie de découvrir la suite de cette histoire. J’espère une happy-end !! Vivement la sortie du prochain tome. L’auteur sait tenir ses lecteurs en haleine. Je trouve cela très agréable d’être toujours aussi avide de savoir la suite au bout du troisième tome.

Ma note : 16/20

12

Love Business Tome 2 – Angel Arekin

14915333_369420256734061_1211357013342596362_n.jpgRésumé : Béni Mordret a tout pour plaire : elle est belle, jeune, riche et surtout, ambitieuse. Malgré des relations tendues avec sa richissime famille, cette carriériste a su gravir un à un tous les échelons. Malheureusement, Béni se voit dans l’obligation de retourner à la villa Mordret. Plutôt mourir que de se rendre seule au mariage de sa sœur cadette ! Grâce à l’intervention de Merryn, sa secrétaire, Béni rencontre Jelan, un escort rebelle… tout à fait charmant. Contre une jolie somme d’argent, le jeune homme a pour mission de séduire la haute société le temps d’un week-end. Entre hypocrisie et mépris le plus total, le secret du faux couple sera-t-il percé à jour ? Jelan parviendra-t-il à apprivoiser la jolie Béni ? Car entre eux, peu sûr que le contact reste strictement professionnel…

Mon avis : Je poursuis ma lecture de la saga Love Business grâce à Marie et à Nisha Editions que je remercie chaleureusement (encore une fois !) pour leur superbe travail !

Si j’avais généreusement noté le premier tome d’un beau 18/20, ce deuxième tome est encore mieux !

On poursuit l’excursion de Béni et de Jelan au mariage de Lucie, la sœur de Béni. Sa chère famille se montre sous un jour encore plus mauvais que dans le premier tome. Je ne pensais pas ça possible mais comme on dit … Impossible n’est pas français ! J’étais outrée par les agissements de ses parents, de sa sœur, de son beau-frère et j’en passe. Béni est 14102321_869552063176273_1970639135923634263_nvraiment considérée comme une paria, une femme que l’on met sur le côté alors que ça n’a vraiment pas lieu d’être selon moi. On enchaîne humiliation sur humiliation et de toutes sortes pour avoir un merveilleux arc-en-ciel : que cela soit verbal, moral ou physique rien n’est épargné à Béni.

La relation entre Béni et Jelan est en belle évolution. En effet, ils apprennent à se découvrir, à s’apprivoiser. Béni franchit une à une les barrières que c’était personnellement posées Jelan.

C’est au final bien plus qu’un escort. Il est, le temps d’un week-end, le pilier de Béni, il est celui qui la défend comme il le peut et n’a pas peur de braver les interdits et de se mettre la famille de Béni à dos.

Les problèmes sont quand même multiples.

  • À force de se confier les deux êtres sont attirés l’un vers l’autre. Le danger est bien présent puisque Jelan ne doit pas succomber aux charmes ou à l’esprit de Béni qui s’avoue être très tentante.
  • Jelan est reconnu par quelques membres de la famille de Béni : ce qui nous apporte quelques péripéties en plus. J’avoue que certaines situations m’ont bien fait rire ! J’ai trouvé assez amusant de voir les réactions de la part de Jelan et les pirouettes qu’il a trouvé pour se sortir de ce mauvais pas sans tâcher la réputation de Béni.
  • Il est dur pour Béni de tirer le vrai du faux des propos de Jelan. En effet, il doit mentir pour préserver sa vie personnelle et ce n’est pas forcément du goût de la jeune fille puisqu’il s’en amuse beaucoup.

Les scènes sexuelles, dans cette saga, ne sont absolument pas vulgaires. C’est vraiment beach_gate_weheartitappréciable, beau et sensuel. Faisant partie de la catégorie « diamant noir » je m’attendais à avoir des scènes bestiales et crues mais bien au contraire. Ici, c’est vraiment doux. Ce n’est en rien vulgaire : pas de sexe à l’état pur. C’est top !

J’ai beaucoup aimé la relation qui évolue entre Béni et Jelan. J’ai aussi apprécié le fait que Jelan doive se faire violence pour ne pas succomber aux charmes de Béni ce qui se révèle être un véritable défi pour lui !

La plume de l’auteure permet une lecture fluide et très agréable. J’aime l’univers de richesses et de superficialité proposé et le contraste entre ce monde et le duo Béni/Jelan. On a l’impression que c’est eux contre le monde entier et j’ai beaucoup aimé !

Je suis sous le charme et j’espère ire la suite aussi rapidement que ce deuxième tome que j’ai englouti en quelques heures.

Ma note : 19/20

12

Love Buisness Tome 1 – Angel Arekin

14680707_359890941020326_509460793802370929_n.jpgRésumé : Béni Mordret a tout pour plaire : elle est belle, jeune, riche et surtout, ambitieuse. Malgré des relations tendues avec sa richissime famille, cette carriériste a su gravir un à un tous les échelons. Malheureusement, Béni se voit dans l’obligation de retourner à la villa Mordret. Plutôt mourir que de se rendre seule au mariage de sa sœur cadette ! Grâce à l’intervention de Merryn, sa secrétaire, Béni rencontre Jelan, un escort rebelle… tout à fait charmant. Contre une jolie somme d’argent, le jeune homme a pour mission de séduire la haute société le temps d’un week-end. Entre hypocrisie et mépris le plus total, le secret du faux couple sera-t-il percé à jour ? Jelan parviendra-t-il à apprivoiser la jolie Béni ? Car entre eux, peu sûr que le contact reste strictement professionnel…

Mon avis : Je remercie encore une fois Marie de chez Nisha Editions pour sa gentillesse et pour ce nouveau partenariat.

Love Buisness est une saga qui fait partie de la catégorie « diamant noir ». Pour une interview de l’auteure, je me suis intéressée à son travail et à ses différents ouvrages. J’ai choisi Love Buisness parce qu’Angel me l’a conseillé parce que c’est « tout doux tout mignon » et je ne le regrette absolument pas!

Je n’ai en aucun cas eu tord de me laisser tenter par cette lecture! C’était très plaisant. On14102321_869552063176273_1970639135923634263_n fait la rencontre de Béni : une jeune femme de vingt-huit ans, ultra-belle, intelligente et à la carrière incroyable. Un « problème » surgit quand même dans ce beau tableau, elle est célibataire. Préférant ruser que de montrer à sa famille sa faiblesse sentimentale, elle se rend au mariage de sa soeur au bras d’un escort qui se fait passer pour son fiancé. Merynn, sa secrétaire/amie lui a trouvé le séduisant Jelan.

Jelan est beau, jeune, rieur et séduisant. Il a la tête de l’emploi donc! Il gagne sa vie en accompagnant des femmes seules sans jamais coucher avec elles ! Parole d’honneur!

J’ai beaucoup ri lorsque j’ai rencontré la famille de Béni. Ils sont tous très différents de Béni. Superficiels, froids, méchants et insensibles, Béni semble être l’intrus au sein de ses parents. Paria dans sa famille, Béni est rejetée parce qu’elle a décidé de travailler plutôt que de chercher l’homme le plus riche possible pour l’entretenir et être une parfaite et merveilleuse potiche d’intérieur.

J’ai quand même eu un petit pincement au coeur pour Béni qui doit bien se sentir seule. Elle a préféré feindre une relation plutôt que de montrer à ses parents sa vraie personnalité. J’ai trouvé ça triste… Quels parents ingrats!

Sa soeur est une belle garce. J’ai cherché un terme moins vulgaire mais je ne suis pas parvenue à le faire. Elle, qui contrairement à Béni rentre dans le moule, elle est le petit bijou et la fierté de ses parents. Elle rabaisse sa soeur dès que possible et autant qu’elle le peut. Nous avons donc une belle et heureuse entente familiale. Riche en amour et en tendresse.

beach_gate_weheartitJ’ai trouvé Béni très drôle! C’est un personnage rafraîchissant qui m’a beaucoup plu! J’ai hâte de connaitre la suite des aventures de Béni et Jelan. Il faut dire que l’auteure a mis le paquet pour nous tenter avec Jelan… Il est plutôt pas mal du tout ce garçon!

Angel termine ce premier tome ur un suspens de malade. Quand j’ai compris que c’était la fin du premier tome je me suis demandée ce que j’avais fait au Seigneur pour mériter une chose pareille. Sa plume est excellente, les répliques fusent et nous sommes plongés dans un univers très sympathique. Elle nous transporte facilement dans son monde bouleversé par pas mal d’émotions diverses.

J’ai adoré! Vivement le deuxième tome!

Ma note : 18/20

Puisque vous êtes sages… Petite surprise! L’interview que j’ai pu donner à l’auteure 😀

Question 1 : Salut Angel! Dans un premier temps, pourrais-tu te présenter? Angel, 35 ans, toutes mes dents. Je suis normale en apparence, du moins, je crois. Je ne suis habitée qu’à l’occasion par de multiples individus qui ne demandent qu’à sortir… Oui, je prends mes médicaments tous les jours, promis. Non, sérieusement, je suis une femme épanouie en ménage. Je suis également une maman survitaminée par son petit monstre d’amour. J’ai un boulot, comme tout le monde, et je vis au milieu des bois (pour enterrer un cadavre le cas échéant. Mon rêve : écrire des thrillers^^)

Question 2 : Qu’est ce qui t’a motivé à écrire ? Comment en es-tu arrivé à coucher tes mots sur une page? Je pourrais coucher tout un tas de jolis mots à la chaîne pour t’expliquer l’attirance irrésistible de la plume sur mon âme, mais en fait, non, je n’en ai pas la moindre idée. C’est juste inéluctable. Impossible d’y réchapper. C’est comme de respirer pour les autres. Je ne suis pas motivée pour écrire. Je DOIS écrire. Alors, du coup, tout s’est mis en route naturellement. Quelques mots d’abord, un journal intime quand j’étais gamine, puis des petits textes…

Question 3: Quelles sont tes sources d’inspiration? Très nombreuses, les livres évidemment, certains auteurs me fascinent comme James Ellroy ou Maxime Chattam. Des films, des musiques, un paysage fantasmagorique. J’ai visité une fois un cimetière celte en Irlande, j’en ai eu des frissons. Je n’avais qu’une envie en rentrant, c’était d’écrire une scène.

Question 4 : As-tu des auteurs de prédilection? Oui, chacun dans des genres différents. Pour la fantasy/fantastique : Robin Hobb, Tolkien, Bret Weeks, Anne Rice. Pour la romance : Katy Evans, Christina Lauren. Pour les polars/roman noir/thriller : Raymond Chandler, Ellroy, Chattam, Crumley…

Question 5 : Es-tu une grande lectrice? Si oui, as-tu un blog ou une plateforme? Comme tous les auteurs, je pense, je suis une très grosse consommatrice de livres, mais non, je n’ai pas de blog ou de plateforme. De temps en temps pour le fun, je poste une petite chronique très subjective sur la page Facebook d’une amie.

Question 6 : Soyons un peu gourmandes 😛 Quel plat te faudrait-il pour une soirée parfaite? Quelle boisson l’accompagnerait ? Hmmm… Pina Colada en apéro, raclette avec les copains autour de la table 😉 Je ne suis pas compliquée. Après, je ne crache pas contre un bon foie gras avec une succulente bouteille de vin blanc.

Question 7 : Passons à la fameuse question de l’île déserte… Quels sont les trois objets que tu emmènerais avec toi? On me l’a déjà faite celle-là : un couteau, mon mari, des préservatifs.

Question 8 : Et si… Tu pouvais dîner avec dix artistes morts (toutes catégories confondues) qui choisirais-tu pour partager ta table? Wouah 10 ! Jim Morrison, Janis Joplin, Elvis Presley, James Dean, Charlie Chaplin, Tolkien, Raymond Chandler, Patrick Swayze… je sèche pour la suite. 

Question 9 : Quelles sont les conditions pour que tu puisses écrire convenablement (musique, boisson, nourriture…) ? Café, musique et c’est parti…

Question 10 : Quelle est pour toi la soirée parfaite? Soirée en amoureux, bien sûr. Peu importe où, du moment que mon homme soit avec moi. Être ensemble, c’est l’essentiel.

Question 11 : Pour les personnes qui ne connaissent pas tes oeuvres… Pourrais-tu nous en parler un peu plus…? Quel est ton univers? Univers très varié en réalité. J’ai commencé à écrire des romances quand j’avais 15 ans, mais je me suis vite orientée sur la fantasy à 20 ans, qui a abouti à la parution du Porteur de Mort. Ensuite, je suis brièvement revenue à la dark romance, historique qui plus est, avec Jeu Vespéral, avant de repartir à nouveau sur la fantasy. Puis, je me suis installée dans le monde de la littérature érotique depuis… trois ans environ. Mon univers romance est aussi  très varié : cela passe de la fraîcheur, quoique saupoudrée d’une touche de sarcasme, avec Love Business, à la cruauté froide de Sans Cœur et à la folle passion de No Love No Fear.

Question 12 : Es-tu capable de me donner les noms de tes trois personnages de fictions préférés? Pour les auteurs que j’apprécie :  Benett de Beautiful Bastard. Greyson de Fight for Love. Lestat le vampire, d’Anne Rice. Pour les miens : Yano, de No Love No Fear.  Béni de Love Business et Ciaràn de Sans Cœur et Sans Âme.

Question 13 : Lequel de tes personnages te correspond le plus? Pourquoi? Yano, parce qu’il râle souvent.

Question 14 : As-tu d’autres hobbies que l’écriture dans la vie? Dis m’en plus! Hormis la lecture et la musique, non, je n’ai pas le temps d’en avoir d’autres. C’est parfois l’inconvénient d’une folle passion. Je ne vis que par et pour elle.

Question 15 : Parlons musique … Quels sont tes artistes favoris? Comme pour les romans, j’aime beaucoup de choses différentes et donc des artistes très divers. J’adore Janis Joplin, Billie Holiday, dans les plus vieux, et même Credence Clearwater Revival, là, si vous connaissez, vous faites partie des durs du rock. Pour les plus récents : Amy Winehouse, Asaf Avidan, Alex Hepburn, Hozier… mais je n’ai pas vraiment d’artistes favoris, parce que j’écoute une multitude de playlists différentes.

Question 16 : Comment et quand te vient l’inspiration? Es-tu du genre à te lever en pleine nuit pour griffonner tes idées sur un bout de papier? Non, la nuit, je dors et je rêve aussi. L’inspiration vient souvent de là. Mon temps de travail s’est adapté à ma vie de maman. J’écris dès que j’ai une minute à moi.

Question 17 : Si tu devais habiter dans un autre pays que dans l’actuel, lequel choisirai-tu et pourquoi? Nouvelle Zélande, pour les paysages somptueux et la population très sympathique.

Question 18 : Qu’est ce qui te rend le plus heureuse dans la vie? Ma famille, évidemment.

Question 19 : Si tu pouvais avoir un super pouvoir, lequel serait-ce? Lire les pensées !

Question 20 : Peux-tu nous en dire un peu plus sur tes prochaines sorties littéraires? Attention, l’année 2017 va déborder. Prochainement, bien sûr, vous aurez Love Business chez Nisha Editions. Ensuite, à compter de 2017, No Love No Fear en trois volumes, chez Hachette Black Moon, Sans Cœur et sa suite, Sans Âme. Le Porteur de Mort volume 1 est sorti en septembre dernier, le tome 2 sortira en mai prochain, aux éditions Plume Blanche.

Question 21 : Puises-tu dans des événements de ta vie personnelle pour t’inspirer des situations dans tes romans? Observes-tu tes proches pour ajouter leurs traits de caractère à tes personnages? Mon Dieu, non, sinon les trois quarts de mes proches seraient très très bizarres ! En revanche, le moindre petit détail peut faire effet boule de neige et créer toute une situation complètement abracadabrantesque (pas mal de placer ce mot^^) ensuite.

Question 22 : J’ai eu la chance de pouvoir lire Love Buisness que j’ai trouvé excellent. Comment réagis-tu les jours de parution de tes romans? Es-tu du genre à fixer les écrans et à retourner Internet de fond en comble ? 🙂 Haha, oui je suis du genre à fixer mon écran, mais uniquement parce que je suis une geek invétérée, sinon je ne réalise pas vraiment le jour de la sortie ce qui se passe. Cela vient surtout quand je commence à avoir les retours des premiers lecteurs, ça prend un tour beaucoup plus réel

Je te laisse le mot de la fin :p Merci pour cette interview haute en couleurs ! Aux futures lectrices, j’espère que vous trouverez votre bonheur dans toutes les sorties à venir. Aux anciennes, j’ai hâte de vous retrouver.