16

Rien n’est noir de Claire Berest

9791035402877-001-TRésumé : « À force de vouloir m’abriter en toi, j’ai perdu de vue que c’était toi, l’orage. Que c’est de toi que j’aurais dû vouloir m’abriter. Mais qui a envie de vivre abrité des orages ? Et tout ça n’est pas triste, mi amor, parce que rien n’est noir, absolument rien. » Frida parle haut et fort, avec son corps fracassé par un accident de bus et ses manières excessives d’inviter la muerte et la vida dans chacun de ses gestes. Elle jure comme un charretier, boit des trempées de tequila, et elle ne voit pas où est le problème. Elle aime les manifestations politiques, mettre des fleurs dans les cheveux, parler de sexe crûment, et les fêtes à réveiller les squelettes. Et elle peint. Frida aime par-dessus tout Diego, le peintre le plus célèbre du Mexique, son crapaud insatiable, fatal séducteur, qui couvre les murs de fresques gigantesques.

~ Service presse audio ~

Je remercie chaleureusement Audiolib pour l’envoi de ce livre audio. Biographie de Frida Kahlo, cette écoute fut surprenante, époustouflante, un véritable coup de cœur.

Vous le savez maintenant, il y a des personnages que j’adore retrouver dans mes écoutes. J’aime beaucoup Frida Kahlo et son art en général. Ici, c’est une biographie qui va nous plonger au cœur de la vie intime de Frida. Quelle formidable découverte ! J’avoue qu’au départ, je me suis demandée ce que j’avais dans les oreilles : il faut s’adapter au rythme et à l’intrigue. Je pensais que j’avais un OVNI littéraire entre les oreilles puis, après avoir réfléchi, je me suis rendue compte que ce n’était pas un OVNI littéraire : c’est Frida Kahlo qui est hors norme et qui rend l’ouvrage hors norme.

« Quelle différence entre l’amitié et l’amour ? Il faut dire je t’aime quand on a le temps. Après on oublie, après on part, après on meurt. »

La vie de Frida est une vie de violence et de passion. Un accident de tram va faire basculer sa vie. On parle même d’un « viol de tram » : un accident de tram arrive et une barre de métal vient transpercer Frida dans sa chair et dans son intimité. Résultat des courses : elle passe des mois allongée à l’hôpital. Cet accident va changer la vie de Frida à tout jamais. Elle vivra percluse de douleurs tout au long de sa vie.

Frida est une femme passionnée. Elle sait ce qu’elle veut et peut, par moments, être un peu fantasque. Je ne la comprends pas tout838_lesdeuxfridas le temps mais le personnage est formidable. C’est plein de couleur et de vie. Frida va passer sa vie à faire la fête et à faire ce qu’elle aime.

Frida va rencontrer le chemin de Diego Rivera : l’homme de sa vie, sa passion la plus ardente. Diego et Frida sont deux caractères de feu qui vont se déchirer et s’aimer tout au long de leurs vies. Ils vivent comme ils s’aiment.

J’ai beaucoup aimé en savoir plus sur la vie de Frida Kahlo, comment elle en est arrivée là. La vie de Frida et de Diego n’est pas un long fleuve tranquille. On va voyager entre Mexico, la France ainsi que les Etats Unis. Frida ne sera bien que dans son village natal : Coyoacán. Elle va rencontrer le chemin de personnes illustres comme André Breton et ses comparses. Elle va vite détester la vie des riches et des célébrités. Elle ne sera bien qu’avec son époux, ses quelques amis et son art. Rapidement, elle va détester sa vie à Paris, ces Etats Unis pédants et tout le protocole qui suit. Elle va apparaître comme un clown avec Diego : ils dénotent dans ce public. Frida n’a pas sa langue dans sa poche, elle a aussi une vision du monde colorée et très différente de ce que les normes proposent.

« À force de vouloir m’abriter en toi, j’ai perdu de vue que c’était toi, l’orage. Que c’est de toi que j’aurais dû vouloir m’abriter. Mais qui a envie de vivre abrité des orages ? »

diego_rivera_and_frida_kahlo

Inutile de vous parler de la beauté de la plume de Claire Berest après cette citation, n’est-ce pas ? Claire Berest est dotée de plusieurs casquettes : elle a écrit ce roman mais c’est aussi elle qui le lit. Si au départ, j’ai eu un peu de mal avec le rythme de lecture de Claire Berest, je suis retombée sur mes pattes rapidement. Elle prête sa voix au personnage fantasque de Frida Kahlo et c’était vraiment beau, coloré, dynamique. J’ai aimé découvrir Coyoacán, la vie de la famille de Frida, les us et coutumes. A travers les yeux de Frida on se rend compte de l’importance des petites choses de la vie. Claire Berest nous raconte avec subtilité et émotions la vie de cette illustre peintre. La lecture est très agréable. L’écoute se fait sans difficulté ainsi que la compréhension. La voix de Claire Berest est belle, posée et traduit très bien les émotions.

478710040_smallJ’ai aimé le caractère biographique de cette écoute, j’adore apprendre en écoutant. J’ai visité plusieurs sites internet, j’ai regardé les tableaux évoqués dans l’intrigue. J’ai une petite préférence pour Les deux Frida ainsi que Le suicide de Dorothy Hale. J’ai apprécié découvrir pourquoi et comment l’œuvre est arrivée sur les toiles de Frida.

Frida va mourir comme elle a vécu : avec grandeur. Elle va vivre la fin de sa vie en essayant de faire ce qu’elle fait le mieux : vivre. Frida ne sera pas pleinement heureuse. Diego et ses conquêtes, elle ne comprendra jamais. Elle va s’adonner à ses plaisirs coupables aussi mais sans vraiment en profiter. Elle fait ce qu’il faut, ce qu’on attend d’elle mais elle va vivre dans l’ombre de son mari et de son égo assez longtemps avant qu’elle ne comprenne qu’elle aussi à des choses à dire et à peindre. Si Frida est appréciée pour son authenticité, sa facilité à jurer comme un homme et à se comporter comme elle l’entend, elle ne va pas toujours être comprise dans son art ni dans ses actions.

03 bonnes raisons de lire ce roman :

  • J’ai adoré en apprendre plus sur la vie de Frida Kahlo
  • L’aspect artistique mis en avant
  • La plume de l’auteure ainsi que l’écoute très agréable

Viva la vida !

BELGAIMAGE-99352384

4.5