21

Irish Therapy de Mily Black

41ihmgL44DLRésumé : L’amour est la meilleure thérapie. Dans la vie de Salomé, il y a deux hommes : Auguste, son meilleur ami de toujours, et Jules, l’homme qui l’attire en secret. Lorsqu’elle perd le premier brutalement, c’est tout son monde qui s’écroule. Sans cette amitié, Salomé perd peu à peu goût à la vie. Jusqu’à ce que Jules, son collègue franco-irlandais, décide de prendre les choses en main. Armé de son sourire indécemment craquant et de son regard hypnotique, il a l’air déterminé à ne pas la laisser tomber. Et, même s’il n’a jamais semblé partager ses sentiments jusqu’à présent, il fait tout pour passer du temps avec elle et l’aider à retrouver sa joie de vivre. Salomé commence alors à douter : Jules agit-il par simple amitié ou ressent-il vraiment quelque chose pour elle ?

~ Lecture détente ~

Je vous avoue, j’ai été charmée par le titre. Ce n’est pas forcément le genre de lecture que je lis le plus mais j’ai fondu pour ce résumé et ce titre. Quelle faiblesse ! Roman qui se lit rapidement, l’histoire de Salomé est très forte. On y va ? C’est parti !

Salomé est une jeune femme que j’ai beaucoup appréciée. En effet, elle subit la pire des choses : elle perd Auguste, son meilleur ami de 23 ans à cause d’une maladie. C’est avec une grande justesse que Salomé nous fait comprendre qu’Auguste était plus que son meilleur ami, c’était son âme-sœur.

« Tout le monde croit, à tort, que deux âmes sœurs sont forcément des gens voués à s’aimer, se marier et repeupler une planète qui compte déjà beaucoup trop d’habitants. Aucun ne songe que cela peut aussi être deux personnes qui partagent la même âme sans pour autant rêver d’être en couple. »

J’ai beaucoup apprécié cette subtilité dans les relations. Je comprends totalement Salomé parce que ça m’est déjà arrivé. On se sent tellement bien dans ce genre de relation. Pas besoin de discuter pour se dire les choses : les gestes, les postures, les intonations de la voix, cela suffit à se comprendre. Auguste était sa personne comme Cristina est celle de Meredith.

Si ce roman m’a plu pour le côté romance, je n’ai pas apprécié la totalité de l’histoire. En effet, je n’ai pas compris comment et pourquoi Jules apparaît dans la vie de Salomé. Comment un quasi inconnu (enfin, c’est un supérieur au travail canon) va finir par aider Salomé à aller mieux. Je reste un peu sceptique sur le début de la relation. J’ai trouvé le duo très agréable à voir évoluer mais j’ai eu un peu de mal à le trouver crédible au départ.

Salomé va se confier à Auguste sur l’attirance qu’elle éprouve envers Jules, ce bel irlandais, qui travaille dans la société pour laquelle elle est stagiaire. J’ai apprécié la voir évoluer aussi professionnellement que personnellement. Cela permet de ne pas forcément se focaliser sur la peine de Salomé.

J’ai, en revanche, été très touchée par la perte de Salomé. Auguste laisse un grand vide dans son cœur et la pente est très difficile à remonter pour elle. J’ai aimé la manière dont Jules essaye de l’aider à faire son deuil et à aller de l’avant. Je trouve que l’auteure a trouvé les mots justes pour toucher son lectorat.

Véritable page turner, ce roman est très agréable à lire. On voyage entre le sud de la France, la Bretagne et l’Irlande. J’espérais secrètement faire un petit tour chez nos amis irlandais, j’ai donc été séduite par ce voyage initiatique. Réelle quête de soi, Salomé va essayer de trouver le moyen de renaître de ses cendres et d’apprendre avec la moitié d’elle, que représentait Auguste, en moins. C’est très intéressant de lire le processus d’acceptation du deuil.

Si j’ai apprécié ma lecture, elle me laisse un goût de trop peu dans la bouche. Effectivement, même si on a le fin mot de l’histoire pour Salomé, j’ai trouvé que c’était un peu trop abrupt. J’aurais aimé plus de souvenirs d’Auguste et Salomé et surtout quelques mots de plus sur Lysandre et sa famille. Même si on comprend comme se termine l’histoire pour elle, j’ai trouvé que cela n’était pas forcément équilibré vu la place que prend ce personnage dans une partie de l’intrigue. Je pense qu’il y a matière à creuser par rapport au personnage de Lysandre.

C’est, pour moi, la première fois que je me plonge dans l’univers de Mily Black et c’est une très belle réussite. En effet, j’ai beaucoup apprécié la plume de l’auteure qui est un subtil mélange de tendresse et d’émotions. On passe un bon moment avec Salomé et Jules. Ce roman pourra plaire à un sacré nombre de lectrices, cela ne fait aucun doute !

En définitive, Mily Black, au-delà d’une jolie romance nous propose une réelle réflexion sur le deuil d’un être cher. Salomé va devoir apprendre à se reconstruire sans une partie d’elle. Jules est la personne sur qui elle va pouvoir s’appuyer et se reposer le temps de reprendre des forces. Le voyage géographique et intérieur de Salomé est très intéressant, j’ai beaucoup apprécié ma découverte malgré les quelques petits bémols que j’ai pu souligner. Je relirai, avec plaisir, la plume de Mily Black.

03 bonnes raisons de lire ce roman :

  • Une romance sur fond dramatique
  • L’équilibre de la plume de l’auteure qui permet de ne pas sombrer dans un roman trop dur à lire
  • Le personnage de Salomé que j’ai beaucoup apprécié

4

14

La citadelle des monstres – Tome 1 : Le pacte d’Hécate de Laura Black

51KU7h3tSsL._SX195_.jpgRésumé : Romane et Iaël, amies d’enfance, ont créé leur entreprise dans l’organisation de mariages. Quand Iaël se casse la jambe, Romane se précipite à Lirelle, petit village breton, pour s’acquitter du contrat signé par son amie et organiser un mariage fastueux. Rien de bien compliqué a priori pour la jeune femme qui travaille dans l’événementiel depuis cinq ans. Sauf que Lirelle, citadelle enclavée, se révèle plus mystérieuse que prévu. Que cachent en réalité les remparts qui isolent la ville du monde extérieur ? Pourquoi n’y a-t-il pas d’enfants dans les rues ? Pourquoi tout le monde paraît effrayé par le kiosque du jardin communal ? Qui est Rosaline, cette femme que tout le monde semble haïr depuis qu’elle a fui la citadelle trente ans plus tôt ? Entre visions et mal-être inexplicable, Romane louvoie en eaux troubles, plus vulnérable que jamais quand elle réalise qu’elle n’est pas insensible au charme du fiancé… Un homme qui a tout du prédateur et lui apparaît parfois sous les traits d’un énorme loup…

Mon avis : Je remercie le Prix des Auteurs Inconnus pour l’envoi de ce roman. Il signe la fin de ma participation pour la catégorie « romance ». C’est avec un petit pincement au cœur que je quitte mon poste de jury pour cette année dans cette catégorie.

Pour terminer mes découvertes, voici mon avis sur un roman de Laura Black. C’est d’autant plus sympathique parce que les éditions Sharon Kena et moi sommes partenaires ! Voilà comment joindre l’utile à l’agréable.

Deux personnages principaux intenses

On fait la rencontre de Romane et d’Iaël. Ces deux jeunes femmes sont des amies très41067534_10156785467017376_4907767977048276992_n proches. J’ai apprécié cette relation qui est vraiment particulière. On se rend rapidement compte que les filles sont très proches et qu’elles ne peuvent rien se cacher. C’est une relation très belle et forte. Cela fait plaisir à lire et à découvrir. Romane et Iaël travaillent ensemble et sont toujours prêtes à s’aider. Ayant une entreprise dans l’événementiel, Romane se précipite vers Lirelle, ce petit village, pour aider Iaël qui s’est cassée la jambe. Romane va alors prendre un charge un mariage fastueux pour aider son amie, incapable de bouger.

Un univers mystérieux

On a une romance mélangée à de la fantasy. On a des éléments surnaturels qui prennent place dans ce premier tome. On y trouve des créatures comme les loups et bien d’autres encore.

Le mystère plane sur le roman dès les premières pages. On sent bien qu’il y a quelque chose qui ne tourne pas rond sans parvenir à mettre le doigt dessus.

Le village de Lirelle est un personnage, à part entière, dans cette romance. En effet, on se rend compte qu’il y a quelque chose de dérangeant qui émane de ce village. On n’y trouve pas de bruit, pas d’enfant. C’est beaucoup trop calme pour que cela puisse paraître normal. Très rapidement, Romane va comprendre qu’il y a des choses qui ne tiennent pas la route. On mélange cette impression à des éléments surnaturels et le tour est joué ! On se retrouve avec des péripéties rocambolesques.

Le mariage qui est prévu est, lui-même, particulier. Rien ne va pouvoir l’aider à sortir plus vite de ce village : les mariés ne l’aident pas, ne s’adressent pas la parole. C’est donc dans une ambiance particulièrement troublante que Romane va évoluer.

Les personnages secondaires et créatures

J’ai trouvé que les personnages secondaires étaient assez intéressants. Ils parviennent à mettre un peu de côté ce caractère oppressant dans la romance. J’avoue que l’histoire d’amour m’a permis de m’échapper un peu de ce village qui m’a mis mal à l’aise. La mariée est insupportable du début à la fin mais elle tient son rôle.

Le fait de croiser des créatures dans cet univers est assez sympathique. Cela ajoute une dimension particulière à l’intrigue.

La plume de l’auteure

Laura Black m’a scotchée par la qualité de sa plume. J’avoue que j’ai été surprise par les tournures de phrase et les mots utilisés. Le vocabulaire est très soigné. Cependant, par moments, j’ai trouvé que le vocabulaire utilisé était un peu trop élaboré. Je ne m’attendais pas à trouver des mots inconnus au bataillon !

Les descriptions sont belles mais parfois un peu trop longues. J’ai eu un peu de mal à entrer dans ma lecture mais une fois installée, j’ai eu du mal à la lâcher.

Les – :

  • Un vocabulaire un peu trop élaboré par moments.
  • Quelques longueurs au début du roman.

Les + :

  • La relation entre Romane et Iaël.
  • L’atmosphère mystérieuse qui émane du roman.
  • La plume de Laura Black.
  • Une romance très sympathique à découvrir.

155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie