34

Da Vinci Code – Dan Brown

téléchargement.jpgRésumé : Enfermé dans la Grande Galerie du Louvre, Jacques Saunière n’a plus que quelques instants à vivre. Blessé mortellement, le conservateur en chef va emporter son secret avec lui. Il lui reste cependant un mince espoir de ne pas briser cette chaîne ininterrompue depuis des siècles. Mais il lui faut agir vite. Une seule personne au monde peut prendre la relève, décrypter le code et être traquée à son tour… De passage à Paris, Robert Langdon, professeur à Havard et spécialiste de symbologie, est appelé d’urgence au Louvre, en pleine nuit. Jacques Saunière, le conservateur en chef a été retrouvé assassiné au milieu de la Grande Galerie. Au côté du cadavre, la police a trouvé un message codé. Langdon et Sophie Neveu, une brillante cryptographe membre de la police, tentent de le résoudre. Ils sont stupéfaits lorsque les premiers indices le conduisent à l’œuvre de Léonard de Vinci. Ils découvrent également que Saunière était membre du Prieuré de Sion, une société secrète dont avaient fait partie Nexton, Boticelli, Léonardo da Vinci, Victor Hugo, et qu’il protégeait un secret millénaire. L’enquête de nos deux héros les entraînera à travers la France et le Royaume-Uni, non seulement pour chercher une vérité longtemps cachée concernant la Chrétienté, mais également pour échapper à ceux qui voudraient s’emparer du secret. Pour réussir, il leur faut résoudre de nombreuses énigmes, et vite, sinon le secret risque d’être perdu à tout jamais.

Mon avis : Voici une chronique d’un roman que j’ai lu il y a quelques mois. Cependant, je n’avais jamais trouvé le temps de le chroniquer. Je répare mon erreur aujourd’hui. Je ne comprends toujours pas comment j’ai pu la laisser trainer à ce point. Des fois… Il y a des baffes qui se perdent…

Je n’ai pas pu passer à côté de ce roman. Il a quand même remué la littérature mondiale. Après ce roman et ce film, on a vu beaucoup d’intrigue prendre ce côté historique (pour mon plus grand plaisir) mélangé au thriller de manière brillante.

Pour le moment, c’est mon roman préféré de Dan Brown. J’avoue que j’ai un gros coup de cœur pour celui-ci. Je l’ai découvert avec mon petit chéri. D’habitude, je suis chiante en regardant la télévision : concentration d’une mouche. Il faut toujours que je fasse quelque chose en même temps mais là, j’ai été scotchée au point de me dire « JE VEUX LE LIRE ». Je n’ai pas hésité une seule seconde en le voyant en brocante et j’ai eu raison : j’ai passé un excellent moment avec Robert Langdon et Sophie Neveu.

Cette aventure nous plonge dans les secrets des templiers, de la vie personnelle de Jésus. On remet en cause des choses que l’on pensait depuis plusieurs millénaires avec une vérité qui a pris des coups sur la figure : en effet, on se rend rapidement compte que les hommes ont modifiés des choses pour en cacher d’autres. Bref, un roman plein d’aventures.

On voyage entre la France & l’Angleterre. J’ai apprécié ce voyage géographique mais aussi temporaire. En effet, en plus de voyager entre ces deux pays, on voyage dans le temps : on part à l’époque de Jésus mais aussi des templiers. C’est très intéressant.

Le personnage de Robert Langdon est un de mes personnages préférés dans la littérature. C’est un homme courageux, posé et tellement cultivé. Je vous avoue que j’ai la tête de Tom Hanks en tête durant mes lectures mais cela ne me gêne en aucun point. C’est vraiment le genre de personnages que j’aime beaucoup. Le personnage de Sophie Neveu est un peu plus compliqué pour moi. Je la trouve énervante à taper du pied quand cela ne va pas dans son sens. J’ai eu envie de la secouer à plusieurs reprises.

J’ai apprécié que l’intrigue mélange l’histoire universelle mais aussi une histoire personnelle puisque Jacques Saunière est le grand-père de Sophie. En plus d’une quête sur une vérité historique, on a aussi une quête identitaire. C’est très bien ficelé et mis en place. Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde.

La plume de Dan Brown me plait de plus en plus. J’ai hâte de pouvoir me lancer dans les deux autres romans de cet auteur qui m’attendent dans ma bibliothèque.

Les – :

  • Un personnage féminin qui m’a tapé sur le système. Dommage, elle ajoute un peu de lourdeur par son comportement.

Les + :

  • Un Robert Langdon en méga forme qui m’a secoué durant la totalité de ma lecture.
  • Une plume que j’ai adoré !
  • Un voyage temporel et spatial que j’ai beaucoup aimé.
  • Un mélange entre historique et thriller rondement mené !

~ Roman lu dans le cadre du challenge ABC 2018 ~

155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie

 

26

Origine – Dan Brown   

téléchargement (1).jpgRésumé : D’OU VENONS-NOUS ? OU ALLONS-NOUS ? Bilbao, Espagne. Robert Langdon, le célèbre professeur en symbologie et iconographie religieuse, arrive au musée Guggenheim pour assister à une cérémonie historique avec l’annonce d’une découverte scientifique révolutionnaire. L’organisateur de cette soirée n’est autre que le grand futurologue Edmond Kirsch, un milliardaire de quarante ans dont les inventions et les prédictions audacieuses ont fait de lui une célébrité mondiale. Kirsch, qui a été, dans sa jeunnesse, l’étudiant de Langdon à Harvard, est sur le point d’annoncer le résultat de ses recherches…. Et d’approcher enfin une réponse aux deux questions fondamentales de l’humanité. Dès le début de la soirée, Langdon comme les centaines d’autres invités, est fasciné par l’originalité de la cérémonie. Une évidence s’impose : la découverte de Kirsch va susciter une controverse bien plus profinde qu’il ne l’avait imaginé. Mais la soirée parfaitement orchestrée jusqu’alors va soudain virer au choas. La découverte de Kirsch risque d’être perdue à jamais. Sous le choc, et en grand danger, Langdon est contrant de quitter précipitamment Bilbao. Dans sa fuite, il est accompagné de Ambra Vidal, la directrice du musée qui a préparé avec Kirsch cette soirée explosive. Tous deux s’envolent pour Barcelone, et se lancent dans une quête périlleuse pour retrouver un étrange mot de passe qui permettra de révéler au monde la découverte de Kirsch. Plongeant dans les dédales sombres de l’Histoire et des religions, Robert Langdon et Ambra Vidal doivent échapper à un ennemi puissant qui semble être envoyé par le Palais royal et prêt à tout pour réduire au silence Edmond Kirsch. Sur une piste jalonnée d’œuvres modernes et de symboles énigmatiques, Langdon et Ambra Vidal vont finir par découvrir les clés menant au secret de Kirsch…. Et à cette grande révélation qui, depuis des millénaires, échappe à la compréhension de l’homme.

Mon avis : Je remercie Pauline ainsi qu’Audiolib pour l’envoi de ce roman en livre audio.

J’étais très curieuse. Je suis une fan inconditionnelle des films tirés des romans de Dan Brown, j’ai les trois premiers opus de cette saga dans mes étagères mais je vous avoue que la taille de ces pavés me fait très peur, c’est pourquoi, j’ai trouvé cela sympathique de commencer ma lecture par une écoute, histoire de me faire à l’idée de ce que pouvaient être les romans de Dan Brown.

Je vous avoue que je n’ai pas été déçue et que ces 15 heures d’écoute sont passées à une vitesse folle.

J’ai retrouvé mon cher Robert Langdon qui est un personnage que j’affectionne beaucoup : sa simplicité, son érudition, son intelligence et son calme olympien me plaisent énormément. C’est un personnage principal comme je les aime.

J’ai apprécié aussi les personnes secondaires : Ambra Vidal ne manque pas de courage ni de piquant. C’est vraiment une femme forte et courageuse. Elle est fiancée au prince d’Espagne qui va bientôt succéder à son père, mourant.

Encore une fois, on a un mystère qui vient s’immiscer dans la vie de Robert Langdon, son ami et collègue, Edmond Kirsch vient secouer la toile avec une annonce détonante, il a une révélation à faire qui va faire trembler le monde et éradiquer les religions de la Terre au profit des sciences. Encore une fois, on a un conflit entre sciences et religion qui s’établit sous nos yeux d’auditeur ébahi.

En soi, Dan Brown ne révolutionne pas le genre : course contre la montre, aide féminine, Robert Langdon en super héros et toujours ce combat entre science et religion. Après tout : pourquoi changer une équipe qui gagne ? J’ai trouvé une originalité à cette intrigue qui ne l’est plus forcément au bout de cinq volets.

L’originalité se trouve dans les sources du problème, de ce que Kirsch veut annoncer au monde entier au risque de créer des émeutes. Peu importe. J’ai trouvé que Dan Brown parvenait à nous montrer la face cachée d’un monde religieux que l’on a tendance à glorifier alors qu’il peut y avoir des choses terribles.

On se retrouve en Espagne, on apprend beaucoup de choses sur la Sagrada Familia. On a un côté historique incroyable avec l’Espagne de Franco qui nous rappelle les blessures du passé de ce beau pays. On a forcément un rapport à l’art, oubliez  De Vinci, ici, on plonge dans l’art moderne.

Langdon part donc sur la trace des indices laissés par son ami Edmond Kirsch. J’ai pris aussi beaucoup de plaisir à connaitre se personnage de manière posthume. En effet, j’ai trouvé ce personnage fort intéressant, charmant et touchant. C’est vraiment un personnage que j’aurais aimé voir évoluer un peu plus.

Edmond Kirsch était un visionnaire, il a de l’or au bout des doigts. Winston est le secrétaire d’Edmond et aussi une aide précieuse. J’ai trouvé son rôle excellent. La fin reste peu surprenante au sujet de Winston, je me doutais que quelque chose de ce genre allait arriver.

On a une intrigue sans faille, qui nous fait passer un excellent moment. J’ai juste une envie : me lancer dans ma lecture des premiers opus de cette saga. J’ai vraiment adoré ce mélange de cultures, de tradition. Robert Langdon reste l’homme que j’ai vu évoluer, en bref, j’ai adoré mon écoute !

Ma note : 18/20