21

L’impératrice des chimères de Jérôme Camedescasse

41GTxMRlxAL._SY346_Résumé : Brouillard de cauchemar mortifère, la Chevelure de Hel a envahi les Terres du Nord. Tjor de Noirelouve est-il animé par sa foi, ou par une sorte de témérité aveugle, pour oser vouloir s’y frotter et chasser une telle malédiction ? Entouré d’une cohorte de « héros » aux motivations aussi variées que douteuses, il devra s’y aventurer et y affronter des créatures vomies des tréfonds des enfers. Perdition. Aliénation. Au-delà de ces monstruosités et de ces sbires décérébrés, un être malicieux attend. Une entité inconnue déterminée à retourner contre eux angoisses et déchirures de l’âme grâce à moult illusions. Invisible et insaisissable, elle sèmera leur chemin d’embûches, déterminée à les détruire ou les confiner à la folie.

~ Service presse ~

Je remercie les éditions Crin de Chimère pour l’envoi de ce roman qui signe leur première publication et le premier service presse.

Je tiens déjà à attirer votre attention sur la magnifique couverture signée par Tiphs. Purée, quel talent !!! Dès le départ, le ton est donné avec cette couverture attrayante et ce résumé alléchant.

J’ai tellement à dire sur ce roman que je ne sais pas par où commencer mais je crois que la chronique va être assez longue. Dans un premier temps, je tiens à féliciter le travail de l’auteur. Il faut le dire : que ce roman plaise ou non, il faut souligner le travail de l’auteur. L’intrigue est dense, rondement menée et pleine de surprises.

Ce roman fait plus de 1700 pages sur ma liseuse. J’ai eu peur en voyant le nombre de pages. J’ai eu très peur, je vous l’avoue sans honte. Avec une quantité de pages pareille, crin-de-chimc3a8resouvent : ça passe ou ça casse. Les trois premiers chapitres ont été très compliqués pour moi. La plume est très travaillée, peut-être un peu trop pour moi. Les tournures de phrases sont recherchées, parfois un peu alambiquées. J’ai dû noter des mots inconnus (bon, ok je ne suis pas la meilleure en vocabulaire mais quand même…) ce qui m’arrive très rarement. Je déteste lire un roman avec un carnet à côté de moi. Ça me ralentit dans ma découverte et honnêtement, ça ne me donne pas envie de continuer. J’ai cru que j’allais laisser tomber ma lecture tant c’était compliqué pour moi d’entrer dans l’histoire.

Puis, à un moment, j’ai lâché le carnet, j’ai abandonné l’idée de comprendre tous les mots que je ne connaissais pas. Et voilà… Ma lecture a pris un autre tournant et j’ai pu avancer de manière plus correcte dans ma lecture. Ça a été le plus gros cap à passer pour moi dans cette lecture. Je comprends tout à fait le fait que la plume travaillée, dense, intense fait partie du package de la dark fantasy mais personnellement, quand je ne comprends pas tout, ça m’énerve. J’ai dû mettre de côté cette volonté.

Le roman de Jérôme Camedescasse est très intéressant. Il reprend certains codes de ce genre : la quête, les 7 (je vous invite à lire un peu tout ce qui est lié au chiffre 7 dans la littérature et surtout dans le genre fantasy/fantastique, c’est super intéressant) personnages qui ont des noms aux consonances étranges à nos oreilles, des décors mystérieux qui puent la mort, on trouve aussi des nains et des géants, par exemple. Ça fait aussi du bien d’avoir quelques points qui ne nous sont pas inconnus pour nous ancrer dans une histoire. Là où j’ai énormément apprécié le travail de l’auteur, c’est qu’il frappe là où on ne l’attend pas forcément. Ce que je veux dire, c’est que même si certains codes sont là, il va tordre le cou à ces clichés que l’on retrouve souvent dans cette littérature. De plus, l’apport incroyable et intelligent de la mythologie nordique dans ce roman est saisissant. Ainsi, certains noms qui viennent bercer l’intrigue ne nous sont pas inconnus, certains autres, en revanche ci. Cela ajoute un peu d’exotisme à cette lecture. Je pense que les férus de mythologie nordique vont être heureux avec cette lecture.

L’intrigue est très sympathique. On avance dans les terres du Nord. Des terres où la mort règne en maître. Nos sept personnages, menés par Tjor de Noirelouve. Cette compagnie est assez hétéroclite. On se retrouve avec des personnages physiquement différents, mais aussi psychologiquement. Ça apporte beaucoup de dynamisme à l’intrigue. C’est une équipe très intéressante. En effet, parfois complémentaires, parfois aux antipodes, ces personnages viennent bercer l’intrigue d’une sympathique manière. J’ai aussi trouvé un personnage assez sympathique : le brouillard, cette fameuse chevelure de Hel qui est l’ennemi à abattre.

On va retrouver le combo génial de la fantasy : magie, violences et quête incroyable. On vit un sacré moment de lecture. Le côté épique de la quête ressort énormément et rend l’aventure vraiment dangereuse. Autre point intéressant, la thématique de l’illusion, de la chimère, cette idée de magie, d’insaisissable. On pense toucher quelque chose du doigt et puis finalement, non. On se retrouve propulsé dans une autre direction. Le lecteur est surpris et cela permet d’avancer avec envie dans la lecture.

En toute honnêteté, je ne conseillerai pas ce roman à n’importe quel lecteur. Au-delà de l’histoire compliquée qui s’installe sous nos yeux, la plume de l’auteur est extrêmement littéraire. Le français y est sublimé.

En définitive, la plume de l’auteur est magnifique mais certainement trop travaillée pour moi. Personnellement, je suis heureuse d’être parvenue à la fin de ma lecture, cela a été un vrai challenge pour moi. J’ai pris un plaisir certain à découvrir le côté mythologique de ce roman qui m’en a appris beaucoup. J’ai aussi apprécié la découverte de nos personnages qui vont aller d’aventures en aventures. Ce roman a des qualités indéniables, cela ne fait aucun doute. Je pense que je suis passée à côté de certains points. Cette lecture reste mémorable pour moi. Bravo à l’auteur pour son travail.

Je remercie une nouvelle fois Crin de Chimère pour l’envoi et sa confiance. Je félicite l’auteur pour ce remarquable travail que les fans de dark fantasy adoreront, sans aucun doute.

3 bonnes raisons de lire ce roman :

  • La présence incroyable de la mythologie nordique.
  • Les 7 personnages qui forment un tout très intéressant
  • Les décors des Terres du Nord !

notation 1