16

Calendar girl – Saison Automne – Audrey Carlan

9782367624587-001-T.jpegRésumé : Du soleil de Malibu à la neige d’Aspen, Mia va en voir de toutes les couleurs. C’est à Malibu que l’avenir de Mia se joue. Une nouvelle carrière s’offre à elle. C’est à la télévision que Mia va à présent déployer ses talents. La production l’envoie d’abord à New York où elle doit interviewer des stars. Une tâche aisée pour Mia qui a croisé pendant cette année de nombreuses personnalités. Elle contacte donc ses nouveaux amis qui sont plus qu’heureux de la revoir. Puis c’est un mois de décembre féerique que Mia va vivre à Aspen, un Noël sous la neige, dans la famille de Wes. Mais une surprise de taille l’attend dans cette petite ville du Colorado.

Mon avis : Je remercie Pauline et l’équipe d’Audiolib pour l’envoi de cette nouvelle saison de Calendar Girl.

Je préfère prévenir que je vais parler d’évènements qui se sont passés dans la saison précédente. Attention à vous si vous n’êtes pas encore arrivé là.

Mon écoute termine l’année : j’ai découvert les mois d’Octobre, de Novembre et de Décembre. Si vous vous souvenez bien j’étais sortie un peu plus mitigée de la saison précédente reprochant à Mia de toujours faire la même chose, de se poser les même questions et surtout à l’improbabilité des choses qui rendaient peu crédibles les évènements.

La dernière saison fait remonter l’appréciation générale de la saga. Il y a quand même eu des petites choses qui m’ont froissées mais je reste quand même optimiste.

On apprenait la capture de Wes et de son équipe par des terroristes. Si le sujet était d’actualité, j’ai trouvé ça un peu trop too much pour paraître crédible. Cependant, j’ai apprécié le SSPT de plusieurs membres de l’équipe de tournage et surtout celui de Wes. Audrey Carlan marque bien les difficultés des événements qu’il a vécus et on se sent pris dans cette histoire. Il en est de même pour Gina De Luca. J’ai aussi apprécié l’attitude de Mia face à leurs souffrances. Ce que j’ai moins apprécié c’est la manière dont le couple Was/Mia gère les terreurs nocturnes de ce dernier.

Ce que j’ai trouvé dommage c’est le fait que ce qui est arrivé à Ginell passe complètement à la trappe. On en parle quelques lignes durant le mois d’Octobre puis tout s’efface. Dommage.

Globalement, j’ai trouvé cette saison sympathique, on a injecté beaucoup de nouveaux personnages ce qui rend l’intrigue plus souple, on se détache un peu de ce côté escort girl que Mia n’est plus. Cependant, je reste convaincue que les scènes de sexe sont trop nombreuses et trop explicites. Le sexe fait vendre, le sexe vend du rêve, les lectrices sont comblées, j’en conviens bien. Je le savais pertinemment en me lançant dans l’aventure Calendar Girl. Cependant, je trouve que c’est à la limite du pornographique. Les scènes sont trop explicites pour moi. C’est le gros point négatif de cette saga pour moi. Je pense qu’elle gagnerait à être plus douce de ce côté.

J’ai trouvé Mia plus responsable, moins bébête, c’est très appréciable. Son travail à la télévision lui permet de montrer une autre facette d’elle et cela est très appréciable. Ce que j’ai aimé aussi c’est sa responsabilité face aux difficultés des autres. Elle a le cœur sur la main et cela se voit. C’est top.

J’ai aimé retrouvé aussi les personnages des précédentes saisons : la famille de Mia, celle de Wes, les hommes qui ont ponctués les mois de Mia.

J’ai aussi trouvé l’épilogue très sympathique, il change de point de vue et j’ai aimé savoir ce que Wes pouvait ressentir face à tous ces événements. De plus, le « que sont-ils devenus ? » m’a aussi beaucoup plus. On refait un point, 10 ans plus tard, sur la vie de tous les personnages qui ont ponctués la vie de Mia pendant un an.

De manière générale, c’est une saga que j’ai apprécié par son originalité dans la conception et dans l’intrigue. Le panel de personnages est assez important puisque l’intrigue se déroule sur un an et que Mia a le temps de rencontrer du monde. Les sujets touchés sont actuels, sont vivants et largement diffusés, j’ai apprécié cela aussi. Les deux seules choses que j’ai à reprocher à ce texte c’est les scènes de sexe qui prennent une place trop importante et le manque de crédibilité par moment de certains événements.

Je conseille cette saga aux fans de New adult. C’était un bon moment d’écoute.

Les – :

  • Les scènes de sexe trop présentes.
  • Les événements concernant Ginell qui passent à la trappe.

Les + :

  • La constante évolution de Mia.
  • Les personnages secondaires qui prennent une bonne place.
  • La découverte des trois derniers mois différents de ce que l’on a pu découvrir jusqu’au mois de Septembre.

155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie

Pour découvrir mon avis sur les trois premières saisons, suivez le guide!

téléchargement (5) 9782367624563-001-T 9782367624570-001-T

22

Calendar Girl – Saison Eté – Audrey Carlan

9782367624570-001-T.jpegRésumé : Juillet : Direction Miami, où Mia est engagée pour jouer dans le clip d’un artiste de hip-hop ultra-populaire. Il l’a choisie pour sa beauté incroyable et parce que sa popularité a une valeur inestimable. Anton Santiago, ou plutôt Latin Lov-ah de son nom de scène, a la beauté du diable, un corps de rêve, danse comme un dieu et met toutes les femmes dans son lit. Il est joueur, brute, et Mia ne rêve que de s’allonger dans son lit. Il l’attire énormément et elle pense aussi que tomber dans ses bras lui changera les idées. Elle a été engagée pour jouer les séductrices mais, au bout du compte, c’est elle qui est tombée sous le charme du latin lover. 
Août : C’est au Texas que Mia se retrouve, auprès d’un magnat du pétrole, Maxwell Cunningham. Son père est décédé récemment et a laissé une bombe dans son testament. Il a légué 49% de sa fortune à une jeune femme, la soeur de Maxwell, dont ce dernier n’a jamais entendu parler et qui répond au nom de… Mia Saunders. Il est précisé que Maxwell a un an pour retrouver cette soeur, ou il perdra son empire au profit d’un groupe d’investisseurs peu scrupuleux. Or, il a trouvé Mia… Mia débarque dans cette famille, jouant le rôle de la soeur parfaite auprès de tous ceux qu’elle rencontre. Elle va s’attacher plus que de raison à cette famille sympathique qui l’accueille à bras ouverts. Elle aura du mal à repartir… Septembre : Revenir a Vegas devrait être une joie pour Mia et pourtant tout va mal. Elle n’a pas versé son dernier règlement à Blaine, elle doit de l’argent à son client précédent qu’elle ne peut pas rembourser pour l’instant, et l’état de son père ne s’améliore pas ! Pour couronner le tout Wes a disparu depuis plus de 3 semaines. Personne n’a eu de ses nouvelles. Mia est totalement dévastée. Elle va prendre la seule décision qui s’impose. Son ex, celui qui a mis son père à l’hôpital va obtenir ce qu’il veut, en tout cas c’est ce que Mia va lui laisser croire.

Mon avis : Je remercie de nouveau Pauline et les éditions audiolib pour l’envoi de ce service presse.

Je ne sais pas si c’est parce que j’ai déjà fait six mois en compagnie de Mia mais l’écoute a été plus laborieuse cette saison ci.

J’ai trouvé qu’Anton et son assistante n’ont pas été beaucoup présents comparés aux autres personnages externes qui poussent au fil de l’intrigue. Anton est un chanteur : jamais on n’a vraiment parlé de musique sauf à travers un clip.

J’ai plus apprécié le mois d’Août avec Max et toute sa famille dans le Texas. C’était plus sympathique. La sphère de la séduction effacée, cela fait quand même du bien de temps en temps !

Le mois de Septembre n’a pas trouvé grâce à mes yeux. Tous les évènements les uns à la suite des autres m’ont fait rire malgré la gravité de ces derniers. Cette accumulation a rendu les choses ridicules pour moi. Heureusement que certaines choses ont quand même sauvés mon écoute.

C’est vraiment un avis en demi-teinte que je vous propose. Même sur le personnage de Mia, je ne parviens pas à me décider. Je me suis lassée sur ses parties de jambes en l’air qui ne font que s’accumuler, je ne sais même pas si Mia prend le temps de manger, de respirer et de se laver. Je n’ai rien contre le sexe mais franchement les détails commencent à me lasser. Heureusement que l’intrigue tient derrière ce rideau sexuel sinon je pense que je n’aurais pas tenu.

Si l’attitude de Mia m’a énervé, je suis heureuse de voir qu’émotionnellement parlant elle avance. Elle noue une nouvelle belle relation avec Maxwell qui m’a beaucoup plu. Cela ajoute quelque chose à l’histoire qui prend de l’ampleur. J’aime aussi beaucoup son côté protecteur vis-à-vis de sa sœur Maddy et de sa meilleure copine Ginel.

Quand je commençais à me dire que le sexe commençait à me fatiguer, le mois d’Aout est venu me sauver, ma bulle d’oxygène incroyable. J’ai apprécié les découvertes, les secrets de famille. C’était sympathique.

Le mois de Septembre en revanche : tout le monde en prend plein la figure. Le père de Mia et de Maddy est sur son lit de mort, Wes est introuvable depuis trois semaines et lorsque l’on apprend la raison, on tombe des nues. Mia doit faire face à Blaine qui lui réclame les 400.000 dollars qui lui manque et puis Ginel qui se fait kidnapper… Trop c’est trop. J’avoue que la réaction de Ginel face à ce qu’elle a vécu m’a surprise. Le soir elle est en larmes, il faut l’aider à se laver sous la douche et l’habiller et le lendemain matin elle glousse joyeusement dans son lit en compagnie de Mia. J’ai trouvé ça irréel.

La chose qui a sauvé cette saison ce sont les personnages masculins qui viennent apporter du nouveau à l’écoute. On est pressé de découvrir un nouvel homme, une nouvelle psychologie et un nouveau lien avec Mia.

Vous l’aurez compris, c’est une écoute en demi-teinte qui me laisse une impression de lassitude. J’irai quand même jusqu’à la fin qui j’espère va me réserver de belles surprises !

Les – :

  • Les nombreuses et vulgaires scènes de sexe.
  • L’accumulation de drames dans le dernier mois qui ont rendus le texte irréel à certains moments.
  • Le personnage de Mia et son attitude un peu trop redondante pour moi.

Les + :

  • Les nouveaux personnages qui apportent beaucoup à l’intrigue. Un renouvellement qui fait du bien.
  • Le côté affectif de la relation de Mia avec un homme qui prend de l’ampleur, c’est chouette.
  • La relation qu’il y a entre Mia et Maddy.

155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie

22

Calendar Girl – Printemps – Audrey Carlan

9782367624563-001-T.jpegLECTURE FAITE POUR LES ADULTES. CERTAINS PASSAGES DE LA CHRONIQUE PARLENT DE SEXE.

Résumé : De Boston à Washington en passant par Hawaï, Mia parcourt le monde. C’est d’abord auprès de la star de l’équipe des Red Sox que Mia doit passer le mois d’avril. Et ça ne va pas être simple de vivre aux côtés de Mason Murphy et son sans-gêne. Mais c’est sans compter avec le caractère bien trempé de Mia qui va rapidement le faire changer d’attitude. Puis destination Hawaï, pour une cession de photos aux côtés du beau Taï Niko dont le charme ravageur et les tatouages tribaux vont faire chavirer notre belle héroïne. Enfin, c’est le retour vers Washington, ses hommes d’affaires et ses politiques. Mia va devoir affronter de bien tristes événements, et il lui faudra tout son courage et sa détermination pour surmonter ces nouvelles épreuves.

Mon avis : Je remercie Audio lib ainsi que Pauline pour l’envoi de ce service presse audio ! J’avais très envie de découvrir la suite des aventures de Mia. Tous les mois je dévorais le programme jusqu’à ce que je le vois, enfin !

Cette saga a un drôle d’effet sur la lectrice que je suis. En effet, je reste partagée. L’histoire est prenante, je vous l’accorde. Le format un gars par mois me plait aussi, on voyage, on rencontre des personnages différents avec des personnalités hautes en couleur. Cependant (oui, oui, je sais vous me voyez arriver sur mon cheval blanc avec ma ceinture de chasteté) mais pourquoi tant de sexe ? Pourquoi tant de vulgarité dans les propos tenus ? POURQUOI ? Je tiens, une nouvelle fois, à préciser que l’érotisme ne me dérange pas dans la littérature féminine (ou tout court d’ailleurs) mais là… Si les mots « baiser », « bite » et « chatte » sont apparus au moins 50 fois. C’est le seul point négatif que je trouve à cette saga : cette vulgarité extrême dans les descriptions de scènes de sexe crues.

J’ai d’ailleurs bien ri lorsque mon chéri a écouté le CD avec moi. Je crois que je n’ai jamais autant ri de ma vie et lui aussi. On s’est interrogé sur une « verge pourpre » (ben quoi ? Je suis curieuse !) mais sinon, j’ai passé un bon moment d’écoute. Ainsi, on a pu soulever le débat du « mais qu’est ce qui peut plaire dans la littérature érotique explicite ? » c’était sympathique.

On retrouve Mia pour un mois d’avril assez sympathique en compagnie de Mason Murphy. Un joueur de baseball des Red Socks qui est imbu de sa personne, sans gêne et qui se comporte vraiment comme un inconscient. On repère rapidement une nette évolution dans le comportement de Mason au fil des jours passés auprès de Mia. En mai, on part pour Hawaï, c’est un beau voyage qu’on fait avec le beau et le sexy Taï Niko. Je vous avoue que c’est le mois que j’ai le plus apprécié. C’est un beau voyage qui donne envie d’avoir les pieds dans l’eau à siroter un bon cocktail ! En juin, on redevient sérieux puisque Mia côtoie les hautes sphères de la politique américaine en direct de Washington DC.

Il y a beaucoup de choses que j’ai appréciées. En effet, le personnage de Mia est en constante évolution, elle réfléchit, voit comment elle pourrait être utile au monde, à sa sœur particulièrement. Elle veut sortir son père de cette situation. Cependant, j’ai trouvé qu’elle se comportait comme une chatte en chaleur à quelques moments. Elle qui tenait à faire la distinction entre la prostituée qu’elle n’est pas et son boulot d’escort girl… Hé bien, j’avoue que des fois, elle joue dangereusement avec la frontière entre les deux.

La famille qui se tisse autour d’elle est vraiment très sympathique et hétéroclite. J’apprécie le fait que l’on retrouve les personnages d’Alec, de Wes, de Taï et de Mason dans les histoires mensuelles que l’on poursuit. C’est vraiment une idée brillante dans le sens où les mecs ne sont pas que « de passages ».

Les tergiversions de Mia à propos de Wes sont mignonnes et montrent clairement ce qu’elle redoute le plus. Les sentiments sont là et ils s’accrochent. Bref, j’adore !

J’ai aussi apprécié que cette saison serve à de grandes causes : la lutte contre le cancer mais aussi le mannequinat pour les femmes qui ont des formes ou encore l’aide humanitaire à l’étranger. C’est vraiment un beau message de passé.

Les – :

  • Les scènes de sexe trop vulgaires et crues.
  • Le comportement de Mia qui des fois, est limite pour moi.

Les + :

  • Le retour des personnages déjà vus.
  • L’évolution de Mia.
  • Les familles qui se tissent autour de notre personnage principal.
  • De belles causes qui viennent bercer le roman.
  • Toujours cette folle envie de savoir la suite !

Ma note : 155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie

 

19

Calendar Girl – Saison hiver – Audrey Carlan

téléchargement (5)Résumé : Trois histoires en une lecture.

  • Janvier : Weston Charles Channing III – scénariste et producteur de films – Los Angeles, Californie. Mia vit avec son père et sa petite soeur à Las Vegas. Elle rêve de devenir comédienne. Depuis le départ de sa mère, son père s’est mis à boire et à jouer. Il emprunte un million de dollars qu’il perd et ne peut rembourser. Le prêteur sur gages l’envoie dans le coma. Mia doit assumer la dette de son père. Quelle solution va-t-elle trouver ?
  • Février : Alec DuBois – artiste français de renommée internationale – Seattle, Washington
    Mia se rend à Seattle où elle sera la muse d’un célèbre peintre français. L’amour sur toile, tel est le titre de l’oeuvre du bel artiste avec lequel elle va partager ce mois qui sera riche en émotions. Il faut dire qu’Alec est surprenant dans son travail et qu’il a cette manie si sexy d’utiliser des expressions françaises lorsqu’il s’adresse à Mia. 
  • Mars : Antony Fasano – restaurateur italien – Chicago, Illinois. Avant de s’envoler vers sa prochaine mission, Mia retourne à Las Vegas où elle retrouve sa soeur et sa meilleure amie. Elle en profite pour aller rendre visite à son père qui est toujours dans le coma. Mia a rendez-vous avec son usurier pour lui remettre le deuxième versement de sa dette, et cette rencontre n’est pas des plus sympathiques ! Mais la voilà à nouveau dans un avion, direction Chicago, pour y retrouver le bel Anthony Fasano, propriétaire d’un restaurant italien.

Mon avis : Je remercie de tout mon cœur Pauline et Audiolib qui me permettent de poursuivre ce partenariat qui me tient particulièrement à cœur.

Depuis le temps que je me disais qu’il fallait que je tente l’aventure « Calendar Girl », j’ai sauté sur l’occasion quand elle s’est proposée : j’ai fait la demande de ce livre audio.

Si vous me suivez, vous avez remarqué qu’avant cette écoute, j’écoutais Origine de Dan Brown. On prend donc un virage à 180° ici. On change de registre, de personnages, de genre. Non, ne comparons pas ce qui n’est pas comparable. Mais le brusque changement m’a fait sourire.

On fait la rencontre de Mia qui est un personnage assez attachant. Elle est belle, intelligente et risque le tout pour le tout en acceptant de travailler comme escort girl pour sa tante. Le deal est clair : un mois, un client, 100.000 dollars par mois plus 20.000 si elle couche avec le client. Mia ferait tout pour ses amis et sa famille puisque c’est pour sortir son père des ennuis qu’elle accepte de faire ce boulot, en effet, il s’est endetté auprès des mauvaises personnes et 1.000.000 de dollars sont en jeu. On ne déconne donc pas.

J’ai trouvé l’intrigue intelligente et originale. Je savais pertinemment qu’avec ce résumé, cette couverture, j’allais avoir droit aux scènes affriolantes, qui allaient faire monter la température dans la voiture (je ne m’en suis pas plainte, vu les températures ces derniers jours… ahahah !). Cependant, qu’est-ce que j’ai pu lever les yeux au ciel ! J’ai été noyé sous les scènes sexuelles. Il y en a tout le temps et j’ai trouvé dommage de noyer l’intrigue ainsi. Pour moi c’était un peu trop dans la récurrence (non dans l’acte en lui-même, cela reste quand même gérable dirons-nous).

Je ressens quelque chose d’étrange pour cette première saison parce qu’il y a des choses qui m’ont fait bien rire et pourtant la magie a opéré dans le sens où je veux vraiment connaitre la suite. J’ai su faire abstraction des scènes de sexe trop nombreuses pour laisser la romance me prendre corps et âme et cela m’a beaucoup plu.

Je préviens aussi les lectrices qui en ont marre de cela mais c’est des clients très stéréotypés que nous avons là : un surfeur californien, un artiste français cinglé et un italien macho restaurateur. Ca m’a vraiment fait sourire mais il ne faut pas forcément s’arrêter à cela parce qu’Audrey Carlan parvient à ajouter un petit quelque chose à chaque fois qui fait que le stéréotype est rapidement effacé pour laisser place à l’intrigue.

Je vous avoue que quelques dialogues m’ont fait rire du genre « salut ma salope ! » « salut ma pute ! ». J’ai vraiment trouvé cela de trop.

Le personnage de Wes m’a énormément plu, c’est vraiment le genre de personnage masculin qui me plaire : beau, drôle, intelligent, posé bref, j’ai beaucoup apprécié le mois de Janvier. Le mois de Février était moins bon pour moi mais j’ai quand même apprécié Alec et sa singularité. Le mois de Mars était aussi intense en émotions bien que différent. J’ai trouvé qu’il avait apporté un nouveau souffle à l’histoire et cela fait du bien. En effet, c’est compliqué de garder le même rythme avec une histoire redondante sur douze mois : l’auteure s’en sort haut la main !

On peut aussi souligner l’évolution de Mia au cours de ces trois mois passés avec elle. En effet, les attentes sont différentes. Les questions qu’elle se pose sont intéressantes et elle parvient à faire le point sur sa vie. C’est très intéressant. J’ai aussi apprécié le fait qu’elle nous montre la différence entre la prostitution et le fait d’être escort. C’est vraiment une notion que j’ai beaucoup appréciée dans cette première saison.

En bref :

Les + :

  • Une intrigue originale
  • Une plume incisive qui m’a fait rire et apprécier les personnages.
  • Un personnage principal féminin (Mia) en constante évolution.
  • Les stéréotypes travaillés qui nous permettent de vouloir savoir la suite.
  • Une envie folle de savoir la suite !

Les – :

  • Des dialogues par moment surfaits.
  • Des scènes de sexe beaucoup trop présentes à mon goût.

Ma note : 17/20