11

Endless Lust Saison 2 : Fender – Aurélie Coleen

21728718_534950980180987_1039066959245129829_o.jpgRésumé : Sexe, groupies et rock and roll rythment le quotidien de Fender, batteur du groupe Endless Lust. Charismatique, musclé, terriblement sexy… Qui pourrait résister au musicien qui écume bars et concerts ? Rester insensible aux charmes de ce rockeur à la personnalité délicieusement addictive ? Si les succès rythment le quotidien de Fender, tout pourrait bientôt basculer… Un accident. L’hôpital. Le silence. La rencontre avec le Docteur Sly est électrique. Aria, sulfureuse, est à l’image de l’ancienne vie de la rock star. L’aidera-t-elle à se reconstruire, ou l’entraînera-t-elle dans ses travers ? Fender, plus torturé que jamais, succombera-t-il ?

Mon avis : Encore une fois, un grand merci à Marie et à l’entièreté de l’équipe de Nisha Editions pour nous proposer de nombreux services presse de très bonne qualité.

Je vous avoue que je suis contente d’avoir retrouvé les personnages que j’avais bien apprécié dans la première saison qui était plutôt axée sur Gibson.

Retrouver le groupe, l’ambiance de la tournée c’était vraiment top. Comble du comble, j’ai préféré un peu plus Fender à son petit frère, Gibson.

La couverture nous propose un Fender ultra-sexy avec un regard à faire fondre des glaçons et mon petit cœur de lectrice. J’ai trouvé la couverture très belle, forte et sexy à souhait.

On se retrouve ici dans une autre ambiance que dans la première saison qui marque vraiment les différences entre les deux frères. Surtout au niveau du caractère. Je pense que Fender est le genre de personnage principal masculin qui me convient très bien.

On prend donc un allé simple pour une addiction originale. J’ai vraiment beaucoup apprécié découvrir un monde qui m’est complètement inconnu : la course de moto. J’ai pénétré dans un univers sympathique, plein de muscle et de vitesse. Ça a apporté beaucoup de dynamisme et de pep’s à l’intrigue.

On fait aussi la rencontre d’un nouveau personnage féminin : Aria. Bon déjà, j’ai toujours adoré ce prénom et en plus… Le personnage m’a beaucoup séduit. C’est une femme intelligente, belle et pleine de qualité. Ce que j’ai surtout adoré c’est le fait qu’elle soit aux antipodes de ce que représente le personnage de Fender. C’est une relation que j’ai adoré découvrir. J’ai trouvé que l’auteure avait réellement bien exploitée cette relation avec cette intrigue.

Je vous préviens aussi qu’il y a des scènes de sexe et accrochez-vous parce que la14102321_869552063176273_1970639135923634263_n température monte beaucoup et rapidement. Si vous chercher une petite romance fluette passez votre chemin. Ici, on a un Fender bestial et franchement … Il n’a peur de rien. Vous savez mes réticences à propos de scènes très (trop ?) osées mais ici, ça se passe bien. Bon… Ce ne sont pas les plus grands moments que j’ai adoré dans ce roman mais ça va ! Je suis parvenue à ne pas partir en courant ! Honnêtement, c’est une lecture qui passe toute seule =)

Ce qui m’a beaucoup plu dans cette deuxième saison c’est qu’il n’y a pas QUE la romance dans ce roman. En effet, en toile de fond on a une histoire qui nous tient en haleine jusqu’au bout, on a vraiment envie de savoir ce qui va se passer. Je pense que c’est LE point fort de cette deuxième saison. En effet, je trouve qu’il fait toute la différence. On marque ici une progression entre la première saison et la deuxième. On a des personnages plus adultes (même Gibson qui a beaucoup évolué selon moi.) et une intrigue plus forte. C’est vraiment une très bonne saison.

La plume de l’auteure est très agréable. Une nouvelle fois, j’ai retrouvé un petit quelque chose qui m’a beaucoup plu. C’est vraiment une belle saga que je suis ravie d’avoir découvert. Je vous la conseille vivement si vous êtes fan de romance et de sensations fortes.

Ma note : 17/20

 

Publicités
10

Endless Lust – Tome 1: Gibson – Aurélie Coleen

gabriel-d-angel-arekin-une-adaptation-du-jeu-is-it-love-par-nisha-editionsRésumé : La musique et les filles sont les seules préoccupations de Gibson. De scène en scène, il conquit le public avec son groupe Endless Lust et savoure ses quelques instants de gloire. Quand une célèbre maison de disques les contacte, lui, son frère Fender et son meilleur ami Terry, ils s’envolent immédiatement pour Los Angeles. Le succès est au rendez-vous, mais Gibson n’a qu’une chanson en tête. Celle qu’il dédie à la jolie blonde aux yeux bleus rencontrée quelque temps auparavant. Perdu, il ne comprend pas les nouvelles émotions qui l’assaillent. Le guitariste ténébreux arrivera-t-il à gérer ses sentiments en même temps que sa soudaine célébrité ?

Mon avis : Je remercie chaleureusement l’équipe de Nisha Editions pour cet envoi d’un premier tome de la saga Endless Lust d’Aurélie Coleen. C’était une lecture très sympathique qui présage le meilleur pour la suite. Un merci tout particulier à Marie qui est exceptionnelle et fait un travail remarquable auprès des partenaires. Merci Marie !

Comme je vous le disais, Endless Lust est une saga assez sympathique dans la collection « Diamant noir ». C’est donc une lecture pour un public averti, je vous préviens, c’est assez chaud !

On fait la rencontre de Gibson, leader du groupe de rock Endless Lust. Gibson est un mec sexy et beau et il le sait ! Il pue l’arrogance et ne s’en cache pas. Plus il couche avec des filles différentes, plus il est content. Il a des envies, des pulsions et il y cède très rapidement. Il vit dans un bus de tournée avec les autres membres du groupe Fender et Terry.

J’ai beaucoup aimé l’originalité des deux prénoms : Fender et Gibson rappellent forcément des marques de guitare. Intimement liés à l’histoire, j’ai trouvé cette idée assez remarquable ! Jusqu’aux prénoms nous avons donc un lien avec la musique.

Quand la sœur de Gibson et de Fender se cache dans la soute à bagages de leur van avec sa meilleur amie Orhan, le début des ennuis commence.

C’est un roman assez drôle. Au final, on se retrouve avec un périple à travers la route américaine, les salles de concerts et les salles d’enregistrement. Gibson mène sa vie comme il l’entend, il ne veut aucun souci, aucune complication.

L’arrivée d’Orhan fait changer les choses. En effet, elle est belle, drôle, intelligente et ne 14102321_869552063176273_1970639135923634263_nse laisse pas marcher sur les pieds. Elle résiste à beaucoup de choses, même si par moment, Gibson mérite des baffes par millier, elle garde son sang-froid et lui prouve qu’il se met le doigt dans l’œil. Par moment, il agit comme un vrai connard. J’avais envie de le baffer tellement fort. Il abuse clairement, fierté de mec oblige, il lui en met plein la figure. Le personnage de Gibson tient ses promesses : on a à faire à un mec arrogant et très macho. Les scènes érotiques sont à l’image de Gibson : dures et assez directes.

J’ai beaucoup aimé voir l’évolution de Gibson. Même si au final, le caractère ne change pas, ses agissements changent et c’est plutôt agréable de voir comment un homme peut finalement céder et écouter son cœur. Les barrières cèdent peu à peu. C’est assez fascinant.

La plume de l’auteure est assez agréable. En effet, elle nous propulse dans son univers musical où tout coïncide correctement. On assiste à un beau premier tome, j’ai hâte d’avoir la suite dans les mains pour voir ce que l’auteure nous a concocté. Les personnages sont drôles, attachants et tous très différents les uns des autres mais cela apporte beaucoup au roman qui reste dynamique, intéressant.

Ma note : 16/20