10

Zeus Dating épisode 6 : Retour au pays – Eva de Kerlan

14639747_369420313400722_6720275342396851649_n.jpgRésumé : Zeus, roi des dieux, dieu des hommes, est un amant très demandé. À peine quitte-t-il les bras de Léda que déjà, Semélê le réclame… alors que son épouse Héra l’attend. Seulement, à contempler Léda alanguie sur la plage, le désir lui vient de s’attarder encore un peu… rien qu’un peu… Il saura bien se faire pardonner ! Il ne se doute pas que son attitude va l’obliger à parcourir le monde entier, à la recherche d’Éros. Nom de Zeus ! Le plus simple n’aurait-il pas été de ne jamais être en retard ?

Mon avis : Je remercie encore une fois du fond du cœur Nisha Editions et plus particulièrement Marie pour m’avoir permis de lire la saga « Zeus Dating » d’Eva de Kerlan.

Voici le sixième et dernier opus de cette saga. Cet épisode clôt avec brio l’aventure de Zeus pour retrouver Eros qu’il avait chassé de la Grèce sous le coup de la colère.

Je suis on ne peut plus heureuse de retrouver Zeus en tant que narrateur dans ce dernier épisode. Il m’avait beaucoup manqué dans les épisodes quatre et cinq où il avait laissé sa place à son fils Apollon beaucoup moins tendre et cruel. La narration et l’histoire sont ici beaucoup plus douces et sensuelles. Ca fait du bien !

14102321_869552063176273_1970639135923634263_nQuand Zeus et Eros reviennent enfin de leur périple autour du monde, ils se rendent immédiatement compte que quelque chose ne va pas. Les questions commencent à fuser : Que s’est-il passé ? Qui ? Quoi ? Comment ?

Zeus essaye de comprendre mais c’est Eros qui va très vite se rendre compte de ce qu’il se passe et réunir les pièces du puzzle. En tant que personnalisation de l’amour, il a compris que ce n’était qu’un artifice qui touchait les populations. Il n’y a aucun amour véritable, que des pulsions physiques et des étreintes bestiales. Zeus veut savoir qui est à l’origine de cette malédiction.

Il pense tout de suite à Héra. Où est-elle ? Sait-elle quelque chose ? Il la repère et lui demande des explications. Touchée par la malédiction, Héra finit par exploser de colère contre Zeus. J’ai beaucoup aimé le fait qu’Héra fasse passer un sale quart d’heure à son cher mari. Le nom d’Apollon finit par passer entre ses lèvres.

Un combat qui mêle tout ce que l’on a rencontré lors de cette saga : la puissance des Dieux beach_gate_weheartitet le combat qu’ils mènent entre eux. Leurs intelligences mais aussi l’érotisme et la sensualité.

C’était très beau. J’ai aimé retrouvé tous les personnages rencontrés depuis le premier épisode. J’ai bien aimé ce petit plus.

Globalement j’ai beaucoup apprécié mes lectures. Le format sous forme d’épisode est bien : ce n’est ni trop ni trop peu. Les personnages ont tous leur utilité et rien n’est fait de manière à perdre le lecteur en cours de route. C’est simple, épuré et l’imagination de l’auteur apporte beaucoup. C’est un univers fantastique que l’on a de plus en plus hâte de découvrir au fil des épisodes.

C’est avec une pointe de nostalgie et de tristesse que j’ai tourné pour la dernière fois les pages de la saga Zeus Dating que je conseille à toutes les lectrices (en âge de lire de la littérature érotique).

Ma note : 16/20

11

Zeus Dating épisode 5 – La ceinture d’Aphrodite – Eva de Kerlan

14900444_364967837179303_7418482842878182594_n.jpgRésumé : Zeus, roi des dieux, dieu des hommes, est un amant très demandé. À peine quitte-t-il les bras de Léda que déjà, Semélê le réclame… alors que son épouse Héra l’attend. Seulement, à contempler Léda alanguie sur la plage, le désir lui vient de s’attarder encore un peu… rien qu’un peu… Il saura bien se faire pardonner ! Il ne se doute pas que son attitude va l’obliger à parcourir le monde entier, à la recherche d’Éros. Nom de Zeus ! Le plus simple n’aurait-il pas été de ne jamais être en retard ?

Mon avis : Voici l’avant dernier épisode de la saga Zeus Dating. La Ceinture d’Aphrodite fut une bonne lecture. Je remercie encore une fois Marie et Nisha Editions pour cette belle découverte.

On retrouve ici Apollon une nouvelle fois comme narrateur. Il n’y a rien à faire, je préfère largement lorsque Zeus prend la place du narrateur. Je suis frustrée de ne pas avoir de nouvelles de bon périple pour retrouver Eros.

Même si je l’ai trouvé plus intéressant que dans le quatrième épisode de la saga, Apollon reste un personnage que je n’affectionne pas. Non à cause de la qualité de la plume de l’auteure -bien au contraire- mais plutôt de ce qu’Apollon représente. Il est tout ce que je déteste, il est charmeur, séducteur, manipulateur et se croit tout permit. Il dégage tout ce qui m’insupporte chez un homme. Mais la plume de l’auteure me permet d’adorer détester ce personnage.

Entre en scène Héphaïstos que sa mère Héra repousse. Il est laid, boiteux, monstrueux. beach_gate_weheartitTout ce qui peut faire mal à Héra ou la détruire le rend particulièrement heureux. Forgeron renommé, c’est avec plaisir et délectation qu’il fabrique une arme capable de neutraliser Héra et de donner à Apollon assez d’avancer pour mettre ses plans à exécution. Héphaïstos est un personnage benêt, il ne réfléchit absolument pas… Je l’ai lu aussi trouvé détestable comme son demi-frère.

Apollon veut à tout prix neutraliser Héra pour conquérir la Grèce en l’absence de son père. Il fait bien comprendre qu’il ne reculera devant rien pour parvenir à ses fins.

Aphrodite elle aussi rentre dans la danse. Elle proclame haut et fort que grâce à la ceinture créée par Héphaïstos, elle deviendra une déesse et pas n’importe laquelle s’il vous plait : la déesse de la pulsion. Elle est belle, forte, intelligente et trèèèès tentatrice. Elle a tous les hommes à ses pieds. Grâce à ses multiples dons, elle va aider Apollon dans sa quête.

14102321_869552063176273_1970639135923634263_nPan & Cernunnos laissent une place plus importante à Aphrodite et Héphaïstos et ne sont que peu mentionnés mais cela ne m’a pas du tout dérangé puisque je suis contente de voir l’apparition de nouvelles divinités et d’en savoir un peu plus sur leurs propres histoires.

Eva de Kerlan nous prouve encore une fois qu’elle possède une imagination sans borne. Elle nous emmène dans son univers merveilleux qui nous fait rêver : tout est beau, sensuel, c’était vraiment très agréable.

Les dernières phrases de l’épilogue me laissent pantoise. Elles promettent un merveilleux combat entre le père et le fils. Cela risque d’être épique. Vivement le retour de Zeus ! Nom de lui !

Ma note : 15/20

10

Zeus Dating Episode 4 – Eva de Kerlan

14702268_356794071330013_5739630004478897849_nRésumé : Zeus, roi des dieux, dieu des hommes, est un amant très demandé. À peine quitte-t-il les bras de Léda que déjà, Semélê le réclame… alors que son épouse Héra l’attend. Seulement, à contempler Léda alanguie sur la plage, le désir lui vient de s’attarder encore un peu… rien qu’un peu… Il saura bien se faire pardonner ! Il ne se doute pas que son attitude va l’obliger à parcourir le monde entier, à la recherche d’Éros. Nom de Zeus ! Le plus simple n’aurait-il pas été de ne jamais être en retard ?

Mon avis : Je poursuis ma lecture de la saga Zeus Dating d’Eva de Kerlan avec ce quatrième épisode grâce à Marie et Nisha Editions que je remercie vivement une nouvelle fois.

Ici, on change de narrateur. Dans ce dernier épisode, la narration ne se fait pas du point de vue de Zeus mais du point de vue de son fils Apollon.

On retrouve des similitudes entre Zeus et Apollon tout au long du texte. En effet, ce dernier est beau comme son père (forcément, sinon l’expression n’aurait vraiment aucun sens!). Il est un demi-dieu fort et puissant. Et tout comme son père il sait se servir de la magie. Comme le sang n’est pas de l’eau, Apollon aime, non que dis-je adore séduire et s’adonner aux plaisirs charnels. Tout au long de l’épisode, il s’adonne à son plaisir à de maintes reprises. Dès que cela est possible en fait. J’ai remarqué qu’il n’y avait aucune pudeur à se montrer nu devant les autres!

Même s’il y a des similitudes entre les deux hommes il y a aussi beaucoup de points qui divergent et qui les séparent. Avec Zeus je n’ai jamais ressenti de violence ni de brutalité dans ses actes, propos ou réflexions à lui -même. Chez Apollon, cependant, on en trouve quelque peu. On ressent une certaine amertume envers ce père qui l’a abandonné. Il est plein de remords, d’esprit de vengeance et de rancœur envers tout ce que représente son père.

Apollon revient en Grèce: il retrouve cette terre sans dessus dessous. Les gens ne le reconnaissent pas, pire encore, ils ont l’air de se moquer de son retour! Les habitants sont livides et semble avoir perdu le goût de vivre. Il comprend très vite ce que son père a fait : après avoir chassé son propre fils de Grèce il a aussi mis le plaisir et le désir à la porte.

Apollon ne pense plus qu’à une seule chose: reconquérir sa terre natale et ramener le 14102321_869552063176273_1970639135923634263_nplaisir dans ce pays qui lui est cher. En d’autres termes, il veut réussir là où son père a échoué pour lui prouver sa force et sa puissance. Mais aussi sa supériorité. Grâce à une herbe magique, il ramène le désir sur sa terre de manière complètement factice grâce à l’aide d’une ennemie de Zeus qu’il a trouvé dans le ciel. On sent quand même une très grosse rancœur dans ses propos envers son père, j’ai trouvé ça un peu triste!

Son désir est de monter une armée, de reconquérir la Grèce et d’en devenir le maître! C’est sans compter sur Héra qui va défendre coûte que coûte sa Terre.

beach_gate_weheartitCet épisode ne m’a pas autant transporté que les trois premiers. Même si cette lecture a été agréable, je préfère avoir le point de vue de Zeus qui est plus doux et agréable que celui de son fils. Il est aussi regrettable à mon goût de ne pas avoir eu de nouvelles du tout d’Eros et de Zeus. L’auteur a quand même su retenir mon attention jusqu’à la fin du texte. J’ai hâte d’avoir l’épisode cinq dans les mains.

Je trouve qu’Eva de Kerlan en plus de sa belle plume a beaucoup d’imagination. Il y a des cènes qui m’ont fait sourire parce que jamais je n’aurais pensé à cela!

J’ai aussi le fait qu’on ajoute des personnages qui ont réellement existé dans la mythologie grecque au fil des épisodes. On retrouve ici Pan.

Ma note : 14/20

 

12

Zeus Dating – Episodes 1, 2 & 3 – Eva de Kerlan

14102498_334025310273556_6399737156777710689_nRésumé :  Zeus, roi des dieux, dieu des hommes, est un amant très demandé. À peine quitte-t-il les bras de Léda que déjà, Semélê le réclame… alors que son épouse Héra l’attend. Seulement, à contempler Léda alanguie sur la plage, le désir lui vient de s’attarder encore un peu… rien qu’un peu… Il saura bien se faire pardonner ! Il ne se doute pas que son attitude va l’obliger à parcourir le monde entier, à la recherche d’Éros. Nom de Zeus ! Le plus simple n’aurait-il pas été de ne jamais être en retard ?

Mon avis : Je remercie vivement les éditions « Nisha’s éditions » et surtout Marie pour sa gentillesse et sa patience.

J’étais très curieuse de lire cette saga, j’en ai beaucoup entendu parlé surtout chez Diablotine et Viou. Et je ne suis pas déçue bien que quelque peu surprise!

C’est la première fois que je lisais une lecture dans la catégorie « Nisha’s secret » et je dois avouer que ce genre de lecture n’est pas pour les petites filles. Les scènes de sexe représentent un peu plus de 50% des épisodes. Si vous lisez souvent mes chroniques, vous savez que les lectures érotiques à la limite de la vulgarité et de la pornographie ne sont pas ma tasse de thé. Ici, c’est très différent… même si elles sont nombreuses, les scènes d’amour restent poétiques et sans vulgarité, c’est plaisant parce que l’auteur n’essaye pas de trop en faire.

Episode un : Un amant très demandé.
Premier épisode, premières rencontres pour la plupart féminines. Zeus est ici le 14102321_869552063176273_1970639135923634263_npersonnage principal : Dieu des dieux et des hommes, bien que très occupé, il trouve toujours du temps pour les frivolités et l’amour physique avec ses (nombreuses) amantes. On lit ainsi, des scènes belles, poétiques mais par moment aussi pleines de fougue et de malice! On rencontre aussi Eros, qui est un personnage que l’on ne considère ni comme un homme ni comme une femme. C’est un être doré qui personnalise l’amour. J’ai trouvé cette idée très belle!

Suite à la colère due à la perte d’une de ses amantes, Zeus chasse Eros de Grèce. Eros s’en va, en emportant avec lui la passion, l’amour, la pulsion tout ce qui plaisait à Zeus en somme. La vie devient monotone et triste pour Zeus qui se rend compte de sa bêtise et part à la recherche de l’amour perdu!

Episode deux: Sous le charme.
On retrouve Zeus partit à la recherche d’Eros, de l’amour en somme! Zeus cherche partout 14344069_1089138837850227_136889407326294434_naprès lui sans parvenir à le trouver … Il se retrouve sur l’île d’Avalon qui est une île ultra féminine (un homme sur l’île… Qui doit combler toutes ces demoiselles!): le paradis (si je puis dire) pour Zeus. Il enchaîne conquête sur conquête et se retrouve pris au piège de Ceridwen, la sorcière de l’île qui l’a ensorcelé par un simple baiser. Sauvé par Eithne et Morrigan, il repart sans magie, (c’est ce que voulait Ceridwen) cachée par ces deux dernières, de l’île à la recherche d’Eros aperçu non loin d’ici.

Episode trois : L’amour contrarié.
Zeus est reparti, on le retrouve échoué chez les Valkyries après un naufrage en mer. Zeus est aux anges, c’est encore mieux que chez les Amazones. Il est entouré de femmes guerrières qui ne se laissent pas faire. C’est bestial. Il sait Eros captif de Freyja, une déesse du Nord.

Loin de la Grèce et sans pouvoir, Zeus doit ruser et tout faire pour délivrer Eros des griffes de Freyja avant qu’il ne meure.

14516486_350954551913965_5257153989472763260_nGlobalement, j’ai beaucoup aimé les épisodes que j’ai lu, ce ne sont pas des coups de coeur parce que j’attends la suite avec impatience pour me décider. J’ai lu (très) rapidement ces trois épisodes, ils sont très courts (environ 35 pages par épisode) ce n’est pas plus mal cela permet surtout de ne pas se lasser de cette histoire. Principalement basée sur la recherche du plaisir charnel… Je pense que s’ils avaient été plus longs, un petit effet de saturation serait apparu ce qui n’est vraiment pas le but avec ce genre de lecture! Alors format et longueur parfaits!

J’ai aimé l’aspect mythologique du roman : retrouver des dieux, lieux et personnages de cette époque m’a beaucoup plu. Ce qui est plaisant dans ces épisodes c’est qu’il y a une histoire. La recherche de quelqu’un que l’on a chassé pour retrouver ce que l’on a perdu. C’est ce qu’il y a de plus compliqué à faire à mon sens, dans ce genre de lecture, garder le lecteur en haleine et passer au delà de l’érotisme de ces romans.

L’auteure, s’en sort ici à merveille! J’ai beaucoup aimé la plume de l’auteur qui est très fraîche et qui tient en haleine jusqu’au bout! On y trouve de l’humour et de la légèreté malgré, par moment, les situations périlleuses dans lesquelles Zeus se trouve !

Je suis impatiente de lire la suite


beach_gate_weheartitMa note : 16/20