17

No et Moi – Delphine de Vigan

Bonsoir,

a85d8_couv-vigan-no-etmoi

Me revoilà pour une nouvelle chronique, la dernière de cette semaine. Lu dans le cadre du rendez vous « Les choix de Culture, You and me » c’était le livre que je devais lire pour le mois de : Novembre 2013. Je suis vraiment désolée de ne pas avoir su le chroniquer avant ..!

Quatrième de couverture: Elle avait l’air si jeune. En même temps il m’avait semble qu’elle connaissait vraiment la vie, ou plutôt qu’elle connaissait de la vie quelque chose qui faisait peur. Adolescente surdouée, Lou Bertignac rêve d’amour, observe les gens, collectionne les mots, multiple les expériences domestiques et les théories fantaisistes. Jusqu’au jour ou elle rencontre No, une jeune fille a peine plus âgée qu’elle. No, ses vêtements sales, son visage fatigue, No dont la solitude et l’errance questionnent le monde. Pour la sauver, Lou se lance alors dans une expérience de grande envergure menée contre le destin.

Mon Avis: L’histoire est touchante. C’est la rencontre d’une fille surdouée mais totalement paumée et d’une Sans Domicile Fixe, No, qui est jeune mais qui a déjà vécu beaucoup de choses dans sa vie.

Un gouffre sépare les deux jeunes filles : Lou, jeune et surdouée n’arrive pas à s’épanouir dans sa classe et avec les gens en général. Elle vit dans un climat familial lourd: une maman en dépression, une petite soeur morte et un papa dépassé par la situation. Elle n’a plus de repères et on rencontre notre personnage principal dans un état de perdition et de questionnement intense.
No, elle, est une jeune fille a qui la vie n’a pas non plus fait de cadeau. Sa mère l’a rejeté et elle a du se débrouiller seule, dans la rue. On apprend beaucoup sur cette « loi de la jungle » qui est assez effrayante.

On assiste donc a une belle rencontre entre ses deux jeunes filles qui au final, sont blessées par la vie, de manière différente mais peu importe, elles se trouvent et s’apprécient. Je n’ai pas pu m’empêcher de penser au livre de Melvin Burgess ; Junk.  C’était une belle histoire, qui m’avait beaucoup plu (que je vais relire d’ailleurs). Lou et No deviennent amies, elles franchissent les obstacles de la vie ensemble et en sortent plus fortes. Elles deviennent dépendantes l’une à l’autre.

Nous partons de deux univers très différents qui finissent malgré tout, par se rejoindre. A leurs manières, ses deux filles se battent pour la même chose: essayer de survivre et de trouver un moyen de vivre leur vie sans mordre la poussière comme elles le font.

Malgré une trame assez prometteuse, je dois vous avouer que, dans mon cas, la magie n’a pas totalement opéré. Je trouve que c’est un livre à lire au moins une fois dans sa vie: la leçon que l’on tire de cette lecture est belle. Mais No ne m’a pas touché, je n’ai pas réussi à apprécier cette fille. L’histoire de Lou est très belle et j’ai aimé passer du temps avec Lou. Mais l’autre partie du binôme ne m’a pas convaincue.
Ci-dessus je vous disais que ces deux mondes bien différents finissent par se rejoindre. Mais ça a posé un petit souci à ma lecture, je n’ai pas su apprécier les différences justement trop « énormes » pour que ma lecture soit parfaitement harmonieuse. 

En bref: Je reste admirative. Ce livre est à lire une fois dans sa vie. On en tire une belle leçon de vie. Un sujet aussi délicat à traiter est maîtrisé à merveille dans l’oeuvre de Delphine de Vigan. Malheureusement, No ne m’a pas plu et m’a un peu ennuyée et agacée. Je salue quand même la très belle plume de l’auteur qui m’a permis de terminer ma lecture.

Ma note : 13/20

Lu dans le cadre du challenge « La littérature fait son cinéma » et du partenariat « les choix de Culture, you and me ».

Challenge La littérature fait son cinéma 2013. (3) jpg livres-anciens-de-1900

Publicités