14

Jusqu’au bout du rêve de Lucie Delacroix

119556345_319935902566933_5977544038571758091_oRésumé : En acceptant ce stage dans l’un des haras les plus réputés de Suisse, Jeanne ne s’attendait pas à ce que sa vie prenne un tel tournant. Entre son attirance pour Thomas, ses rêves qui la hantent et les mystères qui s’accumulent autour d’elle, Jeanne voit sa vie chamboulée. Plongés au cœur d’une enquête, Jeanne et Thomas feront tout pour aller jusqu’au bout du rêve.

~ Service presse ~

Je remercie chaleureusement M.E.C éditions pour l’envoi du roman de Lucie Delacroix en service presse. Certains d’entre vous le savent : je ne suis pas fan des intrigues qui mettent les animaux en avant. Aucune raison particulière : je ne déteste pas les animaux, nous parvenons à vivre ensemble mais on ne peut pas non plus dire que je suis l’Amie des animaux. Grande trouillarde de première, je ne sais pas accompagnée ma sœur qui est cavalière à son centre équestre. Je ne suis simplement pas attirée par la compagnie des bêtes et encore moins quand ils sont plus grands que moi. A travers ce que ma sœur me montre et me dit, je sais que la relation entre un cavalier et son cheval est importante et forte. C’est pour cela que j’ai tenté une intrigue qui proposait d’évoluer dans un centre équestre. J’ai voulu tenter quelque chose de nouveau pour moi, pour passer au-delà de mes appréhensions.

Ma lecture n’a pas été un coup de cœur mais elle a été agréable. Ça fait du bien d’avoir quelque chose de neuf à se mettre sous la dent. J’ai trouvé que les descriptions de la Suisse (oui, nous ne sommes pas en France, ça aussi, ça fait plaisir !) étaient formidables. J’ai eu envie d’aller y faire un petit tour. Il en va de même pour les décors dans lesquels on évolue ! Le haras est très beau, les descriptions des lieux et des paysages sont vraiment réussis. Ça donne envie de se projeter dans la lecture. Cela m’a aussi permis de mettre un petit pied dans le monde équestre et c’est plutôt sympathique (non, pas au point de vraiment mettre un pied là-bas).

Pour une fois, ce n’est pas la couverture qui m’a attirée. C’est le résumé ! Je l’ai trouvé original dans le sens où je ne savais pas où l’auteure pouvait nous emmener ? Entre romance et enquête policière, j’ai trouvé le mélange original et prometteur.

On fait la rencontre de Jeanne et de Thomas qui sont les personnages principaux. Jeanne est la chanceuse jeune femme qui s’est vu offrir une place dans le haras dans lequel Thomas travaille. Mystérieux et un peu sombre, Thomas va s’ouvrir peu à peu à Jeanne qui ne va pas avoir la vie facile dans ce roman. Entre jalousie et cruauté, elle ne va pas comprendre l’acharnement. La vie de Jeanne est peuplée de secrets : entre cauchemars et mystères, la jeune demoiselle va avoir beaucoup à nous dévoiler. Malheureusement pour moi, le panel de personnages ne m’a pas forcément plu dans sa totalité. Ils sont sympathiques, différents et apportent un peu de diversité au cœur de l’intrigue mais je n’ai pas su m’attacher à Jeanne. Pour moi, il y a trop de choses qui tournent autour d’elle : acharnement, méchanceté, secrets, cauchemars… Cette accumulation fait que je n’ai pas su m’accrocher à elle. Il en va de même pour Thomas.

Si l’idée d’avoir une enquête au cœur d’une intrigue qui propose aussi une romance, j’ai trouvé qu’il y avait un léger déséquilibre. L’enquête prend beaucoup de place. C’est, à mes yeux, au détriment de la romance qui, finalement, ne brille pas comme elle le devrait parce qu’elle est trop rapide pour moi. Il y a un manque de crédibilité. Même si on a quelques passages mignons, je n’ai pas eu, comme d’habitude, mon petit cœur qui rate un battement. Elle passe au second plan et s’efface complètement à cause de l’enquête policière. Quel dommage ! Je reconnais sincèrement et avec grand plaisir le travail de l’auteure, c’est vraiment une bonne idée de base mais malheureusement, je n’ai pas adhéré à tout. En revanche, j’ai beaucoup apprécié l’enquête policière qui se tisse dans l’histoire proposée. C’est chouette et un sacré bon point !

Avec une narration à la 3ème personne, l’auteure prend un risque. En effet, je trouve que c’est compliqué de s’investir dans une enquête lorsque l’on reste « spectateur » mais je trouve que Lucie Delacroix s’en est très bien sortie ! Sa plume est très équilibrée. Elle véhicule de belles émotions qui sont au rendez-vous du début à la fin de l’histoire.

En définitive, même si je n’ai pas adhéré à tout ce que l’auteure nous propose de découvrir dans ce premier roman, je suis quand même agréablement surprise par ma découverte !

Merci à M.E.C éditions !

03 bonnes raisons de lire ce roman :

  • La relation entre l’homme et le cheval mise en avant
  • Les descriptions qui sont fortes et permettent de se propulser dans l’intrigue
  • La plume de l’auteure

3.5