24

Black Sea – Tome 1: Abysses de LS Down

41q5hOlklOL._SX347_BO1,204,203,200_Résumé : Partie en croisière avec sa petite-amie et des proches, loin du stress de la ville et des études, Aesma ne se doutait pas que leurs vacances sur les mers allaient virer au cauchemar. Attaqués et enlevés, une nuit, par quelque chose d’inconnu, elle se réveillera changée, dans un monde qui n’est pas le sien. Un monde où les hommes ont tous les pouvoirs et où les femmes n’ont aucune pitié entre elles. Jetée au milieu d’un harem, elle devra subir les sauts d’humeur du colérique et possessif Dagon qui fera tout pour la voir ramper à ses pieds. Ainsi que la colère et la jalousie des autres femmes composant le harem de son bourreau. Son seul réconfort se trouvant être celui d’une autre femme répondant au nom de Cadence. Pourtant, ce qui semblait n’être un simple cauchemar éveillé au début va rapidement révéler d’autres secrets qui vont changer la vision de Aesma sur le monde qui l’entourent et surtout sur sa propre existence. Violentée et réduite au rang de vulgaire objet, Aesma devra user de tous ses atouts pour espérer s’en sortir indemne.

~ Lecture Crazy book day ~

Je remercie chaleureusement Evidence éditions pour l’envoi de ce roman dans le cadre du Crazy book day. Deuxième roman que j’ai la chance de lire dans ce cadre, je suis très heureuse d’avoir pu plonger dans l’univers de Black Sea. La couverture est juste magnifique, j’avais vraiment envie d’en savoir plus sur ce premier tome qui semblait sortir des sentiers battus tant au niveau du résumé que des thématiques abordées. On y va ? Inutile de mettre votre maillot de bain…

Ce premier tome est très riche. Il se lit vite et bien (je l’ai lu en une après-midi). C’est une lecture très prenante qui nous met tout de suite dans le bain. Il n’y a pas de préambule : Aesma est sur un bateau, en croisière, il y a de gros tremblements et finalement, elle tombe à l’eau et est entrainée. Dès le premier chapitre, on est dans le vif du sujet. C’est plutôt intéressant.

Ce que j’ai beaucoup apprécié, c’est ce mélange des genres. On est dans une histoire fantastique avec ce monde sous-marin qui prend forme sous nos yeux, dans une romance au sens large du terme puisqu’il y a quand même un harem qui vit autour d’un homme et on est, pour moi, dans le new adult puisqu’il y a quand même pas mal de passages osés qui feront frétiller les fans du genre. Je n’avais jamais encore jamais croisé ce mélange, je pense. C’est plutôt original et cela m’a permis de vivre une histoire captivante.

Je ne vais pas forcément m’attarder sur le côté érotique du roman parce que le résumé en dit bien assez et que, pour moi, la force de ce roman ne réside pas forcément dans cette facette-là. En revanche, j’ai énormément apprécié le personnage d’Aesma. Aesma est une jeune femme qui est amoureuse d’Amber. Elle va vite déchanter dans sa prison dorée. Elle a été choisie par Dagon, un homme fort, séduisant qui est très colérique. Pour survivre, elle ne va pas avoir le choix : elle va devoir se plier à tous les désirs de ce cher Dagon qui la veut plus qu’autre chose. Aesma ne l’entend pas de cette oreille. Ce qu’elle veut ? Partir d’ici, retrouver Amber et sa famille et mettre un coup de pied bien placé à ce Dagon. Aesma est pleine de courage, de force et d’intelligence. Elle va vite apprendre à savoir se taire quand il le faut et à savoir avancer ses pions de manière intelligente.

Aesma va vite inverser la tendance. Si dans ce harem, tout le monde semble être résigné aux assauts des pulsions de Dagon, Aesma va tout faire pour s’en sortir. Elle va faire la rencontre de beaucoup de figures féminines : celles qui sont complètement soumises à Dagon, qui l’aime malgré tout ce qui peut se passer comme horreur dans ce harem et celles qui aimeraient partir de là sans jamais vraiment avoir essayé. Aesma est le souffle qui va faire lever un vent de révolte au cœur du harem de Dagon. Elle va trouver des appuis, des personnes à qui parler, des mots qui vont lui donner du courage. Aesma est la force de ce roman, pour moi. Clairement, dès le départ, j’ai apprécié son caractère et ce qu’elle dégage. Elle est forte et fragile à la fois, naïve et intelligente, pleine d’espoir mais garde les pieds sur terre. On est dans un monde où les femmes sont là pour enfanter (enfin seulement les humaines que l’on chasse et transforme). On est dans cette dureté de la vie, dans cette difficulté d’exister.

Comme je le dis ci-dessus, il y a beaucoup de personnages secondaires qui viennent donner de la matière au roman. On a vraiment cette impression d’avoir un peuple qui vit là. Les figures masculines restent cruelles et méchantes la plupart du temps. C’est assez paradoxal avec Dagon, on le voit, comme étant une personne détestable et méprisante et à certains moments, il laisse transparaitre une certaine humanité qui désarçonne complètement le lecteur qui ne sait plus quoi penser de ce personnage.

J’ai aimé cette volonté de s’en sortir. J’ai aimé la manière dont l’auteure traite de la place de la femme dans son univers. Honnêtement, je ne pensais pas que cette idée de harem serait pour moi et finalement, je n’ai pas su lâcher le roman. J’attends le tome 2 avec impatience !

La plume de LS Down est aussi très sympathique. Je pense que cet univers va plaire aux lectrices et lecteurs qui aiment avoir une figure féminine forte à la tête d’une intrigue. Un univers fantastique dont certains passages peuvent nous faire penser à notre propre société et à la place que la femme a dans la société actuelle. C’est plutôt intéressant. A cette touche de fantastique, s’ajoute une bonne touche d’érotisme.

3 bonnes raisons de lire ce premier tome :

  • Une plume moderne et très agréable
  • Aesma qui est la réelle force du roman
  • Le mélange du genre fantastique, de la romance et du new adult

4