10

Les brumes de Grandville: Tome 3 – Le Seigneur de Venise – Gwendoline Finaz de Villaine

9791025102398FSRésumé: Cinq ans ont passé depuis les événements narrés dans Les Folies de Paris. La mort surnaturelle d’Hector n’était qu’un cauchemar, mais pour Apollonie la réalité fut presque aussi dure: le jour de leur mariage, l’héritier des Montfaucon a tout simplement disparu. Désespérant de le revoir un jour, Apollonie s’est résolue à quitter Grandville et ses mystères… C’était sans compter sur la malédiction qui touche les Montfaucon et leurs descendants. Pour protéger son fils et retrouver Hector, Apollonie va devoir se lancer dans une nouvelle aventure, qui la conduira des brumes de Grandville… au brouillard de Venise. Mais une fois au coeur de la lagune, son amour pour Hector survivra- t-il au terrible secret qu’elle va révéler ?

Mon avis: Je remercie vivement les éditions French Pulp, Gilles Paris ainsi que Jules qui fait un travail remarquable. Grâce à eux tous, j’ai pu lire et terminer la saga des Brumes de Grandville de Gwendoline Finaz de Villaine.

Je vous avoue que je suis un peu triste de terminer cette saga qui est un coup de cœur du premier tome au troisième. C’est vraiment très agréable ! Je serai même tentée d’en redemander. Un petit dernier sur leur vie après ces drames à Grandville, s’il vous plait Gwendoline… Histoire de repasser encore un excellent moment avec Apollonie et Hector ! =)

Ce troisième opus nous réserve bien des surprises !

16005489-Hiboux-mignons-et-heureux-sur-l-arbre-avec-des-coeurs-Banque-d'imagesDans un premier temps, on retrouve Apollonie 5 ans après les dernières pages du deuxième tome. Hector ayant disparu, tout s’est très vite déroulé : la famille Montfaucon qui devient très méfiante, d’étranges apparitions. Apollonie comprend très vite que sans Hector, vivre à Grandville est chose impossible. A regret, elle laisse derrière elle cette demeure qu’elle a tant aimée ainsi que Samson et Madame Campbell qui sont devenus, avec le temps, de réels amis. Dans un second temps, on change carrément de paysage : on passe de Grandville, à un petit cloître en passant par Venise ! Le cadre change complètement, c’est très agréable.

La vie sans Hector est insupportable pour Apollonie qui survit pour son petit garçon, Jean. Dernier vestige d’Hector. Elle vit pour lui et lorsqu’une merveilleuse piste apparait sous ses yeux, Apollonie quitte tout pour retrouver Hector. Sa folle trouvaille et apparition l’emmènent à Venise.

Comme on peut s’en rendre compte, on change complètement de cadre. L’auteure fait preuve de beaucoup d’intelligence : c’est quelque chose de fort complexe par moment de suivre la même histoire en changeant tous les codes avec lesquels nous avions l’habitude d’évoluer dans cette saga. L’auteure s’en sort avec brio ! C’est vraiment exaltant.

Apollonie mène l’enquête d’une main de maître. Même si les personnages changent, c’est toujours la même personne. Elle se méfie de tout le monde mais sait, au fond d’elle, qu’Hector est en vie et qu’il a besoin d’elle.

Les actions s’enchaînent, les péripéties explosent, les amis se font et se défont. On ne sait 13254289_1045349628891225_4894523684186030036_npas de qui se méfier ou non et cela rend la lecture assez sympathique, cela ajoute un peu de piment à l’histoire ce qui est fort appréciable.

L’intrigue de ce troisième roman est tout bonnement incroyable. Il fallait la trouver ! On lie Grandville à Venise par un personnage que l’on croyait mort. Un secret sur la famille de Montfaucon explose et les révélations sont ignobles, elles m’ont fait dresser les poils sur la tête.

J’ai beaucoup aimé ce dernier tome qui clôt la saga avec brio ! C’est réellement avec regret que j’ai terminé ce roman. La vie d’Apollonie et d’Hector m’a beaucoup plu, j’ai suivi toute cette histoire avec beaucoup d’intérêt.

Je pense que s’il y a bien une personne qui a le droit de vivre pleinement son amour, c’est bien Apollonie, après tout ce qu’elle a traversé, on peut lui donner une vie belle, remplie et longue avec son bien aimé.

En attendant, je vous conseille vivement de vous plonger dans cette histoire qui mêle fantastique, romance, histoire, secrets et mystère avec beaucoup d’intelligence et de talent.

Ma note : 20/20

16

Les Brumes de Grandville T2 – Les folies de Paris – Gwendoline Finaz de Villaine

image.jpgRésumé : De Grandville à Paris, des Folies Bergère au cœur des Années Folles, Apollonie entame la reconquête d’Hector et cherche à percer ses secrets, sans savoir qu’un péril bien plus grand menace son amour. Parviendra-t-telle à ramener celui qu’elle aime et à raviver les mémoires obscurcies ? Gwendoline Finaz De Villaine est habitée des mêmes passions que celles de son personnage principal Apollonie Destrac : auteur-compositeur, elle a elle aussi enflammé les planches des Folies Bergère en tant que chanteuse lyrique. Parsemée d’influences autobiographiques, mélangeant ses expériences de scène et les rencontres humaines et artistiques qui ont jalonné sa vie, sa saga des Brumes de Grandville rencontre actuellement un succès public considérable.

Mon avis : Je remercie Gilles Paris pour l’envoi de ce service presse remarquable. Je tiens aussi à remercier Jules, le gentil stagiaire, qui est très chaleureux et très agréable.

Le tome deux des Brumes de Grandville est à la hauteur du premier. Rien qu’au niveau de la couverture, qui, disons le-nous, est purement géniale. Je tire donc mon chapeau à l’auteure puisque pour le moment, c’est un sans-faute ! En effet, vu que le premier fut un réel coup de cœur, je peux en dire autant de ce deuxième opus qui est dans la lignée de son aîné ! C’est très agréable.

J’ai retrouvé avec plaisir Apollonie qui continue à faire ses preuves dans la demeure13254289_1045349628891225_4894523684186030036_n Grandville en tant que professeur de musique. Le deuxième tome possède une intrigue différente puisqu’après avoir aidé Hector à lever le voile du mystère ainsi que de débusquer les méchants de l’histoire, Apollonie se retrouve seule. Hector ne se souvient plus d’elle mais elle garde toutes leurs conversations, leurs confidences, leur amour en tête. C’est très déroutant de la voir seule, démunie contre toutes ces émotions qui l’assaillent. On retrouve ce personnage déterminé, agréable et courageux. En plus de tout cela, elle chante divinement bien.

Des évènements étranges qui se passent à Grandville la pousse à partir. Elle se retrouve à Paris et plus particulièrement dans le théâtre des Folies Bergères qui lui offre une place dans sa troupe. J’ai trouvé ce changement tout bonnement incroyable.

On se rend compte de la force de son amour puisque même loin de Grandville, l’amour qu’elle ressent pour Hector ne s’en va pas. Même si de son côté, il se montre froid, distant avec elle, elle ne peut s’empêcher de garder espoir de retrouver l’amour de sa vie. En attendant, elle s’occupe l’esprit par le chant, la danse et les sorties avec ses nouveaux amis.

J’étais heureuse de retrouver des personnages du premier tome comme Madame la 16005489-Hiboux-mignons-et-heureux-sur-l-arbre-avec-des-coeurs-Banque-d'imagescomtesse ainsi que Samson et Madame Campbell. J’ai aussi été ravie de revoir les jumelles et leur malhonnêteté. Cependant, j’ai aussi aimé le nouveau panel que nous propose l’auteure ainsi que d’entendre plus parler de personnages que l’on avait au premier opus comme Fauve, la couturière qui devient une très bonne amie d’Apollonie.

J’ai trouvé qu’Apollonie redoublait de courage dans ce tome par rapport au premier. En effet, beaucoup de gens la tourne en ridicule et montre bien qu’elles ne veulent pas d’elle. Elle continue à se battre contre ses mauvaises personnes.

Même si une partie du mystère a été levé dans le premier tome, ce deuxième tome est lui aussi sous le signe du mystère : on retrouve des événements de la famille Mautfaucon qui font dresser les cheveux sur la tête. Même loin du domaine, Apollonie n’en oublie pas ce qu’elle veut savoir. Elle fait preuve d’intelligence et de force.

C’est un très bon deuxième tome qui laisse présager le meilleur pour le troisième et dernier tome que j’ai hâte d’avoir dans les mains. Le mystère est toujours à son comble. On a envie de savoir la suite et de savoir comment cela va se terminer pour Apollonie et Hector. J’ai envie de croire à une fin heureuse ! C’est vraiment une trilogie très plaisante : tout est réuni pour nous faire passer un excellent moment de lecture. J’ai commencé ma lecture ce matin et le roman est déjà englouti.

Ma note : 20/20

12

Les brumes de GrandVille – Tome 1 : Monotropa Uniflora – Gwendoline Finaz de Villaine

1540-1Résumé : 1919. Au lendemain de la première guerre mondiale, Apollonie devient professeur de musique. Belle, libre et déterminée, la jeune orpheline découvre la vie au château de Grandville. Elle ne tarde pas à faire la connaissance du fils de la Comtesse, le magnétique et mystérieux Hector, dont la beauté n’a d’égal que le cynisme. Apollonie, encore troublée par cette rencontre, tombe sous le charme indécent d’une voix mystérieuse sortie des ombres… Peut-on tomber amoureux d’une voix, d’un simple esprit, sans perdre son âme ?

Mon avis : Je remercie chaudement Gilles Paris et son équipe ainsi que les éditions French Pulp qui nous offrent de très beaux moments de lectures : en effet, voici le cinquième roman que je lis de cette maison d’éditions et c’est encore une merveilleuse lecture ! Je suis vraiment très heureuse d’avoir croisé cette maison d’édition sur mon chemin !

Voici donc une aventure palpitante au lendemain de la Grande Guerre (1914-1918). Moi qui aime les romances historiques, ici, je n’ai pas été déçue. Bien évidemment, le contexte historique n’est pas le même que celui dans lequel je vis mes histoires d’amour habituelles et j’avais un peu peur de l’aspect guerrier mais figurez-vous que la guerre est vraiment en arrière-plan : on subit les conséquences de la guerre mais aucun bombardement et morts (c’est ici la fin de la guerre) : on essaye de revenir à la vie normale même si c’est vraiment très délicat.

On rencontre Apollonie (J’adore l’originalité du prénom) : j’ai vu ici une référence au Dieu13254289_1045349628891225_4894523684186030036_n Apollon qui est le dieu des arts, de la musique ainsi que du chant. Etant donné qu’Apollonie est une jeune professeure de musique, je n’ai pu m’empêcher de faire le lien entre les deux. Bref, je ferme cette parenthèse ^^

Apollonie est une jeune femme qui est intégrée à la vie au Château de Grandville. Elle a connu quelques difficultés au début qui se sont vite arrangées au final. C’est une jeune fille très intelligente ainsi que courageuse. Elle est belle, pleine de bon sens ainsi que d’humour.

Contrairement à l’austérité que l’on peut trouver dans les grandes maisons voire domaines de cette époque, ici, la Comtesse est bienveillante à l’égard de son personnel malgré le fait qu’elle survive dans ce grand domaine sans son mari : mort quelques années auparavant d’une maladie cruelle. Personnel qui est très gentil, sympathique, la bonne ambiance règne dans cette maison où il fait bon vivre, ce qui est rare à la sortie de la guerre. Elle rencontre Mathilde, sa voisine de chambrée qui est une jeune fille très belle, dynamique et libérée. Une belle amitié se forme entre elles. Apollonie est là pour apprendre la musique aux filles de la Comtesse : elle se lie quelque peu d’amitié avec elles aussi. L’ambiance est agréable au sein de la maison.

Hector de MontFaucon, le fils de la Comtesse revient du front. Il revient changé, distant et un peu rustre sur les bords alors que dans les souvenirs de la maison et du personnel, c’était un être charmant, doux et bienveillant. On met ça sur le compte de la guerre, elle l’a transformé vu les horreurs qu’elle lui a montrées.

Cependant, la présence d’un fantôme va faire vivre à Apollonie une aventure rocambolesque ! J’ai adoré !!!!!!! C’est la première fois (tout du moins, première fois que c’est aussi marquant pour moi) que je rencontre une romance aux traits historiques avoir une touche de fantastique ! J’ai tellement adoré ! On rencontre donc un fantôme qui aide Apollonie à percer le mystère qui plane autour de la famille depuis le retour du fils bien aimé. J’ai beaucoup aimé suivre cette aventure. Elle était très belle. J’ai avalé les 350 pages (environ) en quelques heures. Je suis vraiment très surprise par cette histoire et surtout par l’histoire d’amour qui est très prenante : on vit vraiment les débuts et les déboires de cet amour qui semble impossible.

16005489-Hiboux-mignons-et-heureux-sur-l-arbre-avec-des-coeurs-Banque-d'imagesJ’ai vraiment hâte d’avoir la suite entre les mains. Je suis certaine que le deuxième tome va être aussi bon que le premier. C’est un très beau coup de cœur pour moi : les personnages sont tous très différents et très bons : ils ont un caractère bien particulier qui font tous avancer l’histoire. Les lieux sont très mystérieux et teintés de mystère. On sent bien que quelque chose ne va pas : on cherche et fouille dans les multiples pièces du domaine. L’intrigue est aussi très bonne, je ne trouve rien à redire. Le tome un se termine avec un peu de peine pour ma part mais j’ai hâte de voir ce que l’auteure nous réserve pour la suite ainsi que l’intrigue !

La plume de l’auteure est très accessible et additive. On est plongé dès les premiers mots dans un univers particulier qui est charmant, c’est vraiment très agréable.

De plus, j’ai beaucoup apprécié qu’à la fin du roman, on a un petit récapitulatif des personnages croisés au fil des pages (il est vrai qu’ils sont nombreux) ce qui nous permet de ne pas être perdu.

Vivement la suite !

Ma note : 20/20