22

Le mystère Henri Pick de David Foenkinos

imagesRésumé : En Bretagne, un bibliothécaire décide de recueillir tous les livres refusés par les éditeurs. Ainsi, il reçoit toutes sortes de manuscrits. Parmi ceux-ci, une jeune éditrice découvre ce qu’elle estime être un chef-d’œuvre, écrit par un certain Henri Pick. Elle part à la recherche de l’écrivain et apprend qu’il est mort deux ans auparavant. Selon sa veuve, il n’a jamais lu un livre ni écrit autre chose que des listes de courses… Aurait-il eu une vie secrète ? Auréolé de ce mystère, le livre de Pick va devenir un grand succès et aura des conséquences étonnantes sur le monde littéraire. Il va également changer le destin de nombreuses personnes, notamment celui de Jean-Michel Rouche, un journaliste obstiné qui doute de la version officielle. Et si toute cette publication n’était qu’une machination ? Récit d’une enquête littéraire pleine de suspense, cette comédie pétillante offre aussi la preuve qu’un roman peut bouleverser l’existence de ses lecteurs.

~ Lecture détente 📖 ~

Cela faisait longtemps que je ne vous avais pas parlé d’une lecture détente. On se retrouve donc aujourd’hui avec le roman de David Foenkinos Le mystère Henri Pick, récemment sorti au cinéma et d’une boite à livres pour mon plus grand plaisir ! J’avoue que je n’étais pas forcément au courant de la sortie dans les salles même si j’ai dû le savoir à un moment de ma vie, je n’ai pas vu le film.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Un entre deux
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Je ne sais pas quoi penser de ma lecture. C’était sympathique mais pas fou. C’est un petit roman qui se lit très rapidement. Même si cela a été une lecture agréable effectuée au mois d’août, je ne garde pas un souvenir net et précis, à ce jour. En effet, j’ai oublié pas mal de détails.

Je pense que je vais devoir lire un autre roman de l’auteur pour forger un avis un peu plus intense que celui que me laisse le mystère Henri Pick. Loin d’être mauvais, il a su me plaire suite à une intrigue originale, mais j’avoue qu’à part cette idée de refuge pour livres refusés par les éditeurs, la chasse au Henri Pick ne m’a pas forcément tenue en haleine.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Mais qui est Henri Pick ?
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Lorsque Delphine, éditrice douée ayant une bonne place chez un éditeur parisien, fait un petit tour chez ses parents en Bretagne, cela est assez fou ! Delphine fait une sacrée trouvaille dans cette petite bibliothèque qui met en avant les livres refusés par les éditeurs. J’ai trouvé l’idée bonne, mais pas forcément hyper approfondie.

Le manuscrit est signé par Henri Pick. A partir de son nom, Delphine accompagnée de son conjoint qui est un écrivain qui a pris une grosse tuile éditoriale sur le coin de la tête, commencent à regrouper des informations pour savoir qui est ce fameux Henri Pick. Il est l’auteur du roman Les Dernières Heures d’une histoire d’amour relate de la fin d’une relation passionnelle amoureuse mais, en parallèle, nous propose de nous raconter la fin d’Alexandre Pouchkine, auteur russe, et sa lente agonie à la suite d’un duel à l’arme blanche en Russie.

J’ai apprécié les allusions à Pouchkine. C’est un auteur que j’ai déjà pu croiser, grâce à mon professeur de russe, mais aussi dans mes étagères. J’en garde le souvenir d’une plume belle mais chargée. Ce roman a su me rappeler de remettre le nez dans l’œuvre de cet auteur russe. De plus, la femme de Henri peut aussi être appelée « la dame de Pick » qui est un joli clin d’œil au roman de Pouchkine La dame de pique.

L’identité de Henri reste très mystérieuse. C’est un pizzaïolo sur Cruson qui est connu de ses voisins mais certainement pas pour être une plume sensible ou un poète en herbe. Sa femme et sa fille sont les premières surprises.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Dans le flou
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

C’est vraiment ce que je reproche principalement à ce roman. On reste dans le vague, je n’ai pas su m’identifier à ces personnages qui propose des caractères différents. Cependant, ces personnages ne proposent pas ce que je recherche dans un roman : des psychologies profondes et fouillées. On reste en surface.

Il en va de même pour les décors ! Quelle belle idée, une virée dans le Finistère, mais encore une fois, le manque de détails fait qu’on n’identifie pas les lieux. On se retrouve donc dans une sorte de brume, de clichés littéraires qui font que je n’ai pas apprécié la balade plus que cela. Tous ces petits détails manquants marquent le fait que je suis restée dans cet entre deux dont je vous parlais en début de chronique.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
La plume de David Foenkinos
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

J’ai apprécié cette plume qui propose une aventure entre humour et sensibilité. Il nous expose ainsi son point de vue sur les éditeurs et le monde de l’édition. De ces gros monstres qui mangent les petits poissons. On se rend rapidement compte que certains prétendus dauphins sont, en réalité, des requins avançant masqués dans l’océan de l’édition. Grâce à notre couple de personnages principaux, on est du côté éditeur mais aussi du côté auteur.

3 bonnes raisons de lire ce roman :

  • Une lecture agréable.
  • Une plume qui véhicule de belles thématiques
  • L’idée de base qui est assez originale

3