10

Sensual Bachata de Charlie Genet

41DiKKalWsLRésumé : Noé, jeune homme au passé secret, est féru de bachata. Lorsqu’il croise Suzanne, championne de danses latines, au détour d’une soirée, l’osmose musicale est parfaite. Pourtant, la jeune femme disparaît… Un an plus tard, le destin les réunit, mais Suzanne, meurtrie par les violents et tragiques événements du Bataclan, n’est plus que l’ombre d’elle-même. De son côté, victime de ses addictions, Noé espère encore préserver ce qui lui reste. … Et si danser ensemble les sauvait de leurs démons ?

~ Lecture prix des auteurs inconnus 2019 ~

Je remercie chaleureusement Virginie et Julie pour m’avoir fait de nouveau confiance. En effet, pour la troisième année consécutive, je suis membre du jury pour le Prix des Auteurs Inconnus. Sensual Bachata était un roman très attendu ici. C’était l’un des extraits qui m’avait le plus plu lors de la sélection. Quand j’ai reçu le roman, j’étais très contente et j’ai dévoré le roman en quelques heures. Si le roman est une très belle découverte, j’avoue que certains petits points m’ont un peu fait tiquer. Préparez-vous à entrer dans la danse !

Première chose que j’ai appréciée : j’ai découvert la bachata (maintenant, j’ai plein de vidéos dans mes différents fils d’actualité mais bon, au moins, j’ai vu des vidéos ahah). La bachata qu’est-ce que c’est ? Un petit point Wiki ? C’est parti ! La bachata est un rythme dansant originaire de République dominicaine, plein de folklore. On peut le considérer comme un mélange de boléro (surtout, le boléro rythmique) avec d’autres influences musicales d’origine africaine et avec d’autres styles comme le son,le Kompa haïtien, le merengue, le cha-cha-cha et le tango. On est bien avancé tiens… Je vous invite à regarder des petites vidéos sur Youtube pour avoir une idée. Ce qu’il faut savoir, c’est que Charlie Genet est très douée pour les descriptions… C’est une plume très visuelle qui nous emmène très rapidement dans le monde de la danse et plus particulièrement dans le monde de la bachata.

On fait la rencontre de Suzanne, une jeune femme à la dérive depuis la mort d’un être cher lors des attentats du Bataclan. J’ai beaucoup apprécié retrouver cette thématique. En effet, je trouve que c’est aussi important d’avoir des événements aussi tragiques dans 83635699_10216845068819798_5287050577543430144_ndes romances. Cela permet d’ancrer la romance dans la réalité mais aussi de donner un côté plus grave à l’intrigue qui rend la romance encore plus forte. Suzanne est un personnage que j’ai beaucoup apprécié. En effet, on a une jeune femme têtue, qui est dans une situation que je ne souhaite à personne. On a juste envie de la serrer dans nos bras et d’essayer de la sortir de la situation dans laquelle elle se trouve.

On fait aussi la rencontre de Noé, un personnage que j’ai détesté au départ. Imbu de sa personne, beau gosse et vantard, Noé représentait tout ce que je peux détester chez un homme. Cependant, il m’a beaucoup surprise : son évolution est formidable et le rend beaucoup plus humain. Si je ne l’ai pas apprécié dans un premier tiers de la romance, j’ai trouvé qu’il était beaucoup plus sensible et adorable dans les deux derniers tiers de cette romance.

Le duo Noé/Suzanne est très intéressant. En effet, j’ai beaucoup apprécié l’alchimie qu’il y a entre ces deux êtres. Leur binôme de danse met le feu au plancher. Ils sont tellement beaux à lire et à voir. J’ai complètement été immergée dans le monde de Charlie Genet. En effet, le fait que sa plume soit très visuelle m’a permis d’imaginer très facilement les scènes de danse. Bien entendu, Suzanne et Noé vont se rapprocher même si au départ, Suzanne n’était pas forcément pour. Noé a su trouver les bons mots et avoir les bons gestes pour que Suzanne se sente en confiance, c’était très beau à découvrir.

La plume de Charlie Genet nous offre un cocktail d’émotions intenses : on passe du rire aux larmes, de la colère à la tendresse, de la sensualité à la violence… C’est vraiment très fort de ce côté-là. Là où j’ai peut-être été un peu moins sensible, c’est sur l’accumulation des addictions. En effet, on se retrouve avec deux personnages complètement brisés par la vie. Suzanne a toute la partie « descente aux enfers » après avoir perdu un proche dans la fusillade de Bataclan mais Noé doit, lui aussi, faire face à ses addictions. Je pense que j’ai été un peu noyée dans tous ses addictions. On a l’impression que l’on ne va pas s’en sortir. En plus de ces soucis-là, s’ajoutent des problèmes financiers et des problèmes familiaux et amicaux. Personnellement, c’est un peu trop pour moi. J’aurais certainement préféré me concentrer sur certaines thématiques et ne pas forcément m’éparpiller avec tous les points soulevés dans ce roman.

Cela n’enlève rien à la qualité de la plume et à la finesse des mots employés par l’auteure. Charlie Genet a un talent fou et j’ai grandement apprécié faire la connaissance de Noé & Suzanne. Il faut aussi souligner la qualité des personnages secondaires comme Juan ou encore Barts. Cela prouve que l’auteure a soigné les psychologies de tous ses personnages et cela se ressent. De plus la narration nous propose de découvrir le point de vue des deux personnages principaux. Cela rend le récit beaucoup plus vivant et dynamique.

La danse est la thématique principale mais se traduit de différentes manières : elle peut être une thérapie comme pour Suzanne qui l’utilise pour combattre ses démons et reprendre une vie normale, elle est aussi un moyen pour Noé de se libérer des frustrations de son quotidien. La danse est une liberté certaine, un médicament pour d’autres. La danse est aussi un moyen d’unir ces deux âmes brisées. J’ai beaucoup apprécié toutes ces facettes de la danse.

« Les derniers accords courent dans mes veines. Une caresse mélodique me parcourt, avant que je rejoigne Suzy, les mains tendues. Nous sommes liés par un fil invisible, si fin qu’il semble fragile. Il pourrait se briser d’une minute à l’autre, la musique sur le point de s’arrêter. Pourtant, je tente de le sauver, je ne veux pas perdre cette communion entre nous Je m’accroche à son regard, garde ses doigts dans les miens, nous sommes unis dans un porté au ras du sol, dans une sphère intime. »

En définitive, j’ai beaucoup apprécié ma lecture. J’ai aimé la profondeur des personnages principaux. J’ai aimé la plus visuelle de l’auteure qui rend parfaitement justice à la sensualité de la danse sans en faire de trop. La plume est fluide, dynamique et pleine de jolies surprises. J’ai aussi apprécié trouver des thématiques plus importantes et sérieuses comme la fusillade du Bataclan qui a brisé tant d’âmes et de cœurs. Cela ajoute une dimension plus grave au roman. J’ai adoré.

Retrouvez le PAI par ici :

03 bonnes raisons de découvrir ce roman : 

  • La place de la danse dans le roman. C’est très intéressant. 
  • La plume de Charlie Genet formidable vecteur d’émotions
  • Le duo Noé/Suzanne

notation