14

Point de fuite de Pauline Giovanolla

41iolBixOJL

Résumé : Qui n’a jamais ressenti le besoin de s’échapper un peu du quotidien ? Modèle d’organisation et maman multitâche, Valentine est assistante dentaire et mère d’une petite fille de six ans. Son mari voyage beaucoup pour le travail, ce qui n’empêche pas la jeune femme de mener de front sa vie familiale et professionnelle avec succès. Du moins le croit-elle… Quand la petite Livia intègre l’école primaire, elle s’éloigne progressivement de sa mère. Le vide que cela crée dans la vie de Valentine est le premier grain de sable dans les rouages d’une existence qu’elle croyait fonctionner parfaitement. Parallèlement, elle fait la connaissance d’Alban, un résident de la maison de retraite voisine. Au fil de ses visites, elle se lie d’amitié avec le vieil homme et, grâce aux récits passionnants de ce dernier, elle entre dans un autre univers. Mais Alban est-il vraiment celui qu’il prétend être ? Quel est le mystère qui se dégage de cet individu si prévenant ? À travers l’histoire de Valentine, Point de fuite évoque la difficulté et le stress que représente le fait d’être parent, à une époque et dans une société où l’on incite les individus à être disponibles, productifs et compétents à tous les niveaux.

~ Service presse ~

Je remercie chaleureusement Pauline Giovanolla pour sa confiance renouvelée. J’ai eu un véritable coup de cœur pour son premier roman. Pauline Giovanolla signe quelque chose de différent avec Point de fuite. On s’ancre dans une nouvelle vie, la vie de Valentine, une vie propice aux changements et aux difficultés. Une nouvelle vie qui propose la relation d’une mère et d’une fille, d’une mère qui voit sa petite fille grandir et changer. Terminée le stade de la petite fille, bonjour la jeune fille qui va à l’école, qui aime suivre les tendances et qui va se rebiffer un peu.

Cette lecture n’est pas un coup de cœur bien que j’ai retrouvé cette plume que j’ai tant appréciée à la lecture de ma découverte de l’univers de l’auteure. Même si ce n’est pas un coup de cœur, vous pouvez ranger vos armes, elle reste très plaisante, très agréable à lire et très crédible.

Valentine est une mère et une épouse. Son mari est absent pour cause professionnelle. Elle se retrouve très souvent seule avec sa fille Livia. Livia va rentrer à l’école primaire, ça y est : bébé Livia n’est plus. Bonjour la jeune fille avec tout le package qui va avec ! Valentine va voir sa fille changer et la relation qu’elle a avec elle aussi. A un moment où elle va se sentir délaissée et désemparée par la situation, Valentine va faire la rencontre d’Alban, un vieil homme qui va lui ouvrir les yeux. Valentine possède une gentillesse sans limite et un cœur pur. Lorsque le fils d’Alban va lui dire de se méfier de son père, elle ne va pas comprendre comment Alban peut être vu de cette manière. Une seule phrase va tout remettre en question dans l’esprit de Valentine, une nouvelle fois.

Valentine a l’habitude d’organiser, de planifier et de gérer les choses. Cependant, la vie va lui réserver quelques bonnes et mauvaises surprises. Je trouve que cela est très juste. Il est rare que tout soit tout rose ou tout noir pour nous. La réalité est tout autre. Je trouve vraiment intéressant la manière dont l’auteure traite les thématiques qu’elle aborde dans son livre. En effet, je trouve que Pauline Giovanolla parle de ces changements avec beaucoup de justesse. Les relations sont traitées avec beaucoup d’importance. Les personnages sont bien tissés, les psychologies sont détaillées et permettent aux lecteurs de s’immerger dans une histoire très crédible mais aussi de s’attacher aux personnages très rapidement.

Même si je ne partage pas la vie de Valentine (oui, je n’ai pas encore la chance d’être mère ni épouse), je me suis reconnue dans cette idée de voir sa vie basculer d’un coup et toutes les incertitudes partir en fumée très rapidement. On se rend compte que l’on bâtit sa vie comme un château de cartes et qu’il est fort probable que ce dernier soit ébranlé par des rafales de vent plus ou moins fortes.

Cette intrigue hautement intéressante et sublimée par les jolis mots de Pauline Giovanolla. La plume est pensée, réfléchie et riche. Personnellement, je n’ai pas trouvé de longueurs dans ce texte. J’ai trouvé que l’auteure mettait un sacré coup de pied à tous ces clichés de « femme au foyer » à travers son roman. De plus, on ne nous bassine pas une nouvelle fois avec une relation intergénérationnelle et une quête initiatique. Je trouve que l’auteure balaye d’un revers de la main tout ce que l’on pouvait attendre. C’est très bien ! Ce n’est pas mon roman préféré de l’auteure mais il mérite amplement d’être lu et reconnu par un lectorat. Je suis certaine que cela arrivera !

03 bonnes raisons de lire ce roman :

  • Le plaisir de (re)trouver la plume de l’auteure ♥
  • Le panel de personnages très bien travaillé
  • La crédibilité de l’intrigue

4

14

Le grand mirage de Pauline Giovanolla

517r+aMO-AL._SX195_.jpgRésumé : D’un côté, il y a Rosy, une jeune femme qui fait des ménages et mène une existence médiocre dans la petite ville d’Edmonvillier. L’espoir que son bien-aimé Serge quittera un jour sa femme handicapée pour elle la fait tenir. De l’autre, on trouve la troupe du Grand Mirage, un cirque sur le déclin qui regroupe des individus aussi attachants qu’énigmatiques. Deux univers, deux styles de vie, deux manières d’être au monde que tout semble opposer. À moins qu’ils ne soient unis par l’ombre d’un passé douloureux… Au fil des pages de ce roman choral – composé de fragments d’existences, d’événements, de sentiments –, les pièces du puzzle se mettent progressivement en place et dévoilent au lecteur l’histoire de ces personnages captivants.

~ Service presse ~

Mon avis : Je remercie chaleureusement Pauline pour l’envoi de son roman via mon adresse mail (aaah ! J’adore recevoir ce genre de mail). Pauline Giovanolla nous propose de partir en tournée avec la troupe du cirque « le grand mirage » ! Plongeons dans ce roman choral qui m’a tenu en haleine toute une après-midi. Ouvrez grand vos yeux, la magie du cirque va opérer !

~ Un roman choral ~

J’en lis très peu, je l’avoue. Et à chaque fois je me fais la même remarque : pourquoi est-ce que je n’en lis pas plus ? C’est un style que j’apprécie énormément. Les points de vue se croisent, les histoires de vies aussi, les personnages sont principaux dans l’histoire de l’un et secondaire dans l’histoire de l’autre. J’adore !

Pauline Giovanolla nous propose une histoire où le grand mirage n’est pas que le nom d’un cirque. Le grand mirage c’est aussi le regard que l’on peut se poser sur la vie faite de doutes et d’incertitudes. On a la conviction que tout ira bien ou mal et finalement, tout ne pas forcément se passer comme on l’entend.

Le grand mirage de la vie de Rosy, c’est Serge. Serge son amant de toujours qui, elle l’espère un jour, quittera sa femme pour vivre avec elle. Le grand mirage de la vie de Gérard, c’est l’amour qui fuit sa vie, celui de Sabine, une confiance en soi perdue qu’elle aimerait retrouver, Salvatore cherche à protéger son petit-fils de la difficulté de la vie tandis que pour Adrien, son mirage à lui, ce sont ses origines.

~ Chapitres courts : du rythme, du rythme, du rythme ! ~

Pauline Giovanolla nous permet toujours de toucher la vérité du bout du doigt avant de nous faire valser dans une autre histoire. Cela nous permet d’avoir envie de revenir à toutes les histoires pour que l’on puisse enfin avoir la vérité sur la vie de chacun des personnages.

L’auteure parvient, en plus du rythme, à nous confier des petits secrets sur la vie des personnages, ainsi, on se demande comment Rosy est capable d’aimer cet homme qui lui fait tant de mal. Comment Dominique, la femme de Serge, parvient à vivre avec cet homme qui ne fait que lui mentir. Comment Salvatore arrive à vivre avec le souvenir de Ninon, comment les membres de la famille du cirque parviennent à tous vivre sans que les tensions n’apparaissent. Bref, tant de questions qui trouvent des réponses.

~ Les personnages ~

Franchement, le roman de Pauline Giovanolla est une petite pépite qu’il faut lire. C’est un joli coup de cœur pour l’originalité des thèmes abordés mais aussi pour la construction des personnages. En effet, on en a énormément mais ils sont tous tellement différents que l’on a une communauté qui se dessinent sous nos yeux.

Rosy et Dominique se ressemblent, elles ont une fragilité physique et/ou morale commune qui fait qu’elles sont, pour moi, le miroir de l’autre. Voilà deux personnages qui ne se croisent qu’à la fin du roman mais finalement, c’est une très jolie perspective pour l’avenir.

Rosy est un personnage extrêmement touchant. Elle n’a pas toujours fait les meilleurs choix dans la vie mais s’en est toujours sortie comme il le fallait. Quand Rosy ne va pas très bien ou qu’il est l’heure du café, elle file chez sa meilleure amie Sabine qui m’a beaucoup plu : directe, franche et courageuse, elle prend sa vie en main et devient quelqu’un de très touchant. Loyale en amitié, elle est un pilier pour Rosy qui va vivre des moments un peu compliqués. Serge et Gérard sont deux amis. Ils sont radicalement différents mais s’entendent bien. J’ai préféré Gérard à Serge mais ce n’est qu’une question de goûts. Serge m’a ennuyé dès le début par son comportement.

On fait aussi, de l’autre côté de l’intrigue, la rencontre de la troupe du Grand Mirage avec Marta, Martial, Adrien, Salvatore, Ninon, mais aussi Elsa et Emile et bien d’autres encore. Cette troupe est une famille. Aucun lien de sang pour la plupart des membres mais c’est tout comme. Ils s’entraident et forment une sacrée troupe.

Tous ces personnages ne font que se croiser, ils ne se connaissent pas tous. Quel est le point commun ? Ce fameux Grand Mirage. On le prend comment on l’entend, la troupe qui porte ce nom ou encore le grand mirage qui régit la vie de chacun, après tout, toutes les interprétations sont bonnes !

~ Plume et thématiques au service de l’émotion ~

Je ne m’attendais pas à apprécier autant ce texte, pour être franche avec vous, je pensais que j’allais me le caler entre deux grosses lectures. Rien du tout, hier, j’ai dû faire une garde de personnes âgées (oui, c’est mon travail) et le texte était là, sur mon ordinateur et pouf, j’ai ouvert le PDF pour ne le refermer qu’une fois ma lecture terminée. C’était un pur moment de découverte et de douceur.

Pauline Giovanolla est une auteure qu’il faut suivre, cela ne fait aucun doute. L’histoire aussi dure soit-elle pour certains personnages est tellement bien décrite que l’on se plait dans ce roman choral aux multiples voix qui finissent par se rassembler.

La fin est aussi spectaculaire qu’un numéro de trapézistes au cirque du Grand Mirage, ce roman est à lire pour les thématiques qu’il aborde : amour, amitié, famille, trahison, mariage, mort, choix de vie, tout y passe et tout y est raconté avec délicatesse. Bravo !

3 bonnes raisons de lire ce roman :

  • Un panel de personnages très riche et magnifique
  • Une plume enchanteresse
  • Les thématiques abordées

5