10

Lady Rose et Miss Darcy : deux cœurs à prendre de Lhattie Haniel

51V4sVXUSgL._SX331_BO1,204,203,200_.jpgRésumé : – L’univers étendu d’Orgueil & Préjugés – Inspiré de l’œuvre de Jane AUSTEN. 1817, comté du Berkshire. À vingt-deux ans, lady Rose, passionnée de promenades dans la nature et de littérature romantique, ne souhaite pas pour autant modifier sa vie pour convoler en justes noces. Désireuse de conserver sa liberté, elle repousse donc, sans exception, tout prétendant. Pourtant, lorsqu’elle rencontre inopinément lord John Cecil Scott, alors qu’elle se retrouve suspendue à la petite clôture d’un verger, l’arrogance et le manque de bienséance de ce séduisant voisin vont troubler profondément la jeune femme. Elle s’épanchera sur cette rencontre, avec un manque certain de franchise, auprès de son amie d’enfance, Miss Darcy. Cependant, cette proche parente des Darcy de Pemberley a, elle aussi, une chose qu’elle lui tait : son cœur bat en secret pour un jeune homme…

~ Service presse ~

Mon avis : Je remercie une nouvelle fois Lhattie Haniel pour l’envoi de ce roman en service presse. Celui-ci signe le dernier roman de Lhattie Haniel que je devais lire. J’ai mis un peu plus d’un an pour lire tous les romans que Lhattie m’avait envoyé. Il y a eu des petits couacs mais surtout de belles découvertes !

Inspiré de Jane Austen

Voilà un point assez intéressant à découvrir. Cependant, c’est souvent à double tranchant. Quand on parle d’inspiration, on pense souvent retrouver la plume de l’auteure. Ici, ce n’est pas le cas pour moi. Personne n’égalera jamais Jane Austen dans mon cœur de lectrice. Cependant, ici, on retrouve un peu l’univers que l’on trouve dans les œuvres de Jane Austen. Malheureusement, je n’ai pas été séduite à 100%. Il y a de bonnes choses mais aussi des choses un peu moins bonnes.

Les personnages

On a deux jeunes femmes Lady Rose et Miss Darcy. Toutes les deux sortent du moule de la jeune femme du 19ème siècle. Lady Rose aime sa liberté, elle préfère être seule, être indépendante et savoir voir plus loin que le bout de son nez. Si ce caractère était très intéressant, j’ai trouvé ses réactions parfois un peu étranges pour l’époque. Si elle se veut rebelle et décalée, c’est un pari réussi.

Miss Darcy est aussi un personnage assez sympathique à découvrir. Elles ne sont pas amies pour rien. Entre confidences et discussions, leurs vies semblent être bien remplies.

Les personnages masculins sont sympathiques. Je trouve que John Cecil Scott est un personnage qui va très bien avec Lady Rose. En effet, ils sont construits en miroir selon moi. Elle se fiche des convenances et si lui a quelque chose à dire, il ne mettra pas de gant et le dira !

L’intrigue

Je pense que c’est là où, pour moi, il y a eu quelques petits couacs. Dans un premier temps, par moments, j’ai eu l’impression de lire du Zola pour la quantité et la longueur des descriptions de vêtements, de décors ou encore des pièces de la maison. On se perd dans ces digressions. C’était un peu trop lourd pour moi.

J’ai trouvé que le monde dans lequel nous plongeait l’auteure était trop gentillet. Tout le monde est beau, tout le monde est gentil. Voilà ce qui rend l’intrigue du roman un peu plate par moments… C’est dommage parce que l’idée est vraiment sympathique mais pour moi, on aurait pu aller plus loin et coller encore plus à l’univers de Jane Austen.

Là où l’auteure s’inspire du monde de Jane Austen c’est dans le rappel de certains personnages. Grâce à Miss Darcy surtout qui fait partie de la famille que l’on connait dans l’œuvre Orgueil et préjugés de dame Austen.

La plume

La plume de Lhattie Haniel est très rafraichissante. Le roman est accessible à tous. Je pense qu’il pourrait plaire à un lectorat qui ne lit pas beaucoup de romances victoriennes. Cependant, avec cette mention « inspiré de l’œuvre de Jane Austen », je pense que cela ne permet pas au roman d’être jugé à la juste valeur selon moi. On est toujours en train de comparer les deux œuvres et franchement, je pense que ce roman mériterait d’être lu sans toutes ces comparaisons. Mais cela n’est que mon avis personnel !

Les – :

  • Un univers un peu trop gentillet pour moi
  • Les nombreuses et longues descriptions…

Les + :

  • Un univers travaillé malgré tout
  • Une plume sympathique
  • Deux personnages féminins qui tiennent l’intrigue à bout de bras.

3

14

Pour que chaque jour compte de Lhattie Haniel

512l3ENW66L._SX195_.jpgRésumé : 1911 — John Crawford et Lee Moore, deux jeunes hommes fortunés, décident de quitter les États-Unis pour se rendre en Angleterre. À bord du RMS Mauretania, Lee retrouve, par le plus grand des hasards, Lady Taylor accompagnée de sa fille, Lady Grace. Malheureusement pour lui, la froideur et le mépris que sa tante lui porte depuis sa plus tendre enfance n’ont pas faibli, tandis que sa jeune cousine n’a aucune idée des liens de cousinage qui les unissent. C’est ainsi qu’en préférant fuir la compagnie déplaisante de ces dames, John et Lee, lors d’une sortie nocturne sur le pont-promenade, vont tomber sous le charme de Julia et Hattie Allen, deux sœurs de petite condition. Bien que décidés à leur faire la cour, les deux hommes perdront finalement leurs traces dès leur arrivée à Londres. Pourtant, John est décidé coûte que coûte à retrouver la belle Hattie. Mais c’est sans compter sur Lady Vivian, une Anglaise qui a jeté son dévolu sur lui et qui compte bien l’épouser, même contre son gré !

Résumé : Je remercie Lhattie Haniel pour l’envoi de son roman. En effet, il faisait partie des nombreux romans que Lhattie m’avait envoyé en une seule fois. Ayant eu une petite « mésaventure » avec ma dernière lecture, j’ai décidé de faire une pause dans ma découverte de l’univers pour avoir un esprit clair pour débuter cette nouvelle lecture.

De sacrés personnages

J’ai trouvé les personnages très sympathiques. Je les ai trouvés très attachants. On a deux milieux sociaux différents qui s’entrechoquent ainsi que deux cultures différentes.

Les quatre personnages m’ont beaucoup plu : ainsi si John et Lee sont des amis et nos deux jeunes sœurs se prénomment Julia et Hattie. Riches, ces deux messieurs tombent sous le charme des deux sœurs qui font partie du peuple.

Bien entendu, comme souligné dans le résumé, on va plus se focaliser sur John et Hattie. En effet, ce sont les deux personnages principaux de cette histoire. Cette histoire nait sur le bateau qui fait le voyage entre l’Amérique et Liverpool. Les jeunes gens se plaisent et s’épanouissent durant ce voyage. Cependant, ils sont rapidement séparés une fois arrivés chez nos amis anglais.

Arrivés à Londres, une seule chose compte : retrouver Julia et Hattie pour faire perdurer cette amitié.

Les psychologies des personnages sont très variées bien que les deux jeunes hommes sont un peu dans le même moule et je peux dire la même chose des sœurs. Cependant, les valeurs que Lhattie a donné à ses personnages sont assez sympathiques et valorisantes. Ainsi, on peut comprendre rapidement que même si eux ont de l’argent, les garçons se moquent éperdument de ce que les filles ont dans leurs poches. Elles plaisent, elles sont gentilles, jolies et rien d’autre ne compte à part le fait que les atomes sont crochus.

On retrouve deux antagonistes féminines. Lady Taylor qui est la tante de Lee ainsi que Vivan Grant une jeune femme vaniteuse et capricieuse.

L’intrigue

Lhattie Haniel nous propose ici une très jolie romance qui se laisse lire facilement. Je ne dirai pas que c’est un coup de cœur mais c’est une histoire que j’ai apprécié découvrir. De plus, découvrir ce dont Lhattie Haniel est capable me met en joie. Même si cette histoire est agréable, j’avoue que je n’ai pas forcément été surprise par le contenu du roman. L’intrigue est sympathique mais pas surprenante. Ce n’est pas mon roman préféré de Lhattie Haniel mais je pourrais facilement le proposer à des lectrices qui aiment les romances historiques qui ne sont pas trop compliquées à aborder ou aussi à une lectrice novice dans ce genre. C’est parfait pour débuter !

La plume de Lhattie

Je dois vous avouer quelque chose. Franchement, je ne comprends pas pourquoi on compare toujours la plume de Lhattie Haniel à celle de Jane Austen. En effet, Lhattie se sert de certains personnages pour inventer des suites possibles aux héros de Jane Austen mais je ne comprends pas pourquoi on compare toujours ces plumes qui sont, pour moi, radicalement opposées. J’aime les deux mais pour moi, rien n’est comparable même si les univers peuvent se ressembler.

La lecture de cette œuvre met en exergue cette plume que je qualifierai d’agréable et de divertissante.

Les – :

  • Pas de surprise dans l’intrigue.

Les + :

  • Les personnages.
  • La plume de Lhattie Haniel qui reste agréable
  • Le choc des cultures entre Amérique et Angleterre

3

15

Violet Templeton : une lady chapardeuse – Lhattie Haniel

41RWgP5I7tL._SY346_.jpgRésumé : 1899 – Depuis sa plus tendre enfance, lady Violet a un petit défaut en plus de son caractère tempétueux : le chapardage ! En grandissant – bien que ne manquant de rien -, elle reste une véritable cleptomane qui ne peut s’empêcher de fouiner et de prendre tout objet qui lui tombe sous la main. Ce qui est bien pis, c’est qu’elle ne s’en rend compte qu’une fois son forfait accompli ! Et voilà que par deux fois, à dix ans d’intervalle, elle se fait attraper par le même homme en train de chaparder un objet chez lui ! Après un corps à corps surprenant pour leur âge, lord Edward lui susurre, d’une tonalité menaçante, ceci : – Je vous laisse dix secondes, Milady, pour remettre en place ce que vous avez pris. Passé ce délai, il sera trop tard pour vous…

Mon avis : Je remercie Lhattie Haniel pour l’envoi de son roman de service presse. Le mois d’avril sera, à mon avis, sous le signe de la Romance. J’avais encore trois romans à lire de Lhattie Haniel et en voilà une chronique !

Une lady chapardeuse et d’autres personnages

J’avoue que le résumé m’a beaucoup plu. En effet, j’ai trouvé l’idée intéressante : un personnage féminin, à la fin du 19ème siècle, qui chaparde depuis qu’elle est assez grande pour comprendre ce qu’elle fait, voilà une idée originale qui aurait pu aller très loin. Cependant, j’avoue que je n’ai pas été tout à fait conquise par le roman et par le personnage.

Lady Violet est un personnage que j’ai apprécié par son audace et son caractère : elle gère sa vie comme elle l’entend et ne se laisse pas marcher sur les pieds ! Un personnage au caractère fort, cela est très plaisant ! La couverture du roman laisse entrevoir un regard franc et une jeune femme qui n’a pas peur de se faire prendre. Elle semble maligne et intelligente. La déception ne tient pas forcément dans le personnage mais plutôt dans une sensation de « tout ça… pour ça ? » j’aurais aimé que les choses aillent plus loin.

La force de la plume de Lhattie tient dans le fait que ses personnages sont toujours hauts en couleur. Lord Edward ne déroge pas à la règle. C’est un personnage explosif. Sa rencontre avec Lady Violet va faire des étincelles, même un feu d’artifice ! J’ai trouvé ce duo assez amusant et attendrissant. Franchement, c’est un des gros points forts de la romance proposée par l’auteure.

L’intrigue

Je ne vais pas tourner autour du pot. On passe un moment de lecture agréable, ça se lit assez rapidement mais j’avoue ne pas avoir adoré cette histoire. Je ne doute pas des talents de l’auteure mais l’intrigue ne m’a pas forcément plu. J’ai été un peu déçue par la fin de cette histoire à vrai dire. On a cette histoire naissante entre les deux protagonistes mais les péripéties m’ont laissée de marbre… Forcément, lorsque l’intrigue ne prend pas… les longueurs surviennent. J’avoue que l’idée de base était bonne mais je n’ai pas su me laisser prendre au jeu.

La plume de l’auteure

J’aime toujours autant la plume de l’auteure, j’avoue qu’elle est assez sympathique à découvrir. Je ne regrette pas ma découverte. Ce n’est juste pas ma meilleure découverte de l’univers de Lhattie Haniel. J’ai trouvé que certaines tournures de phrases étaient un peu trop lourdes et j’ai du faire des pauses dans ma lecture.

Les – :

  • Une intrigue qui tombe un peu à plat…
  • Quelques longueurs

Les + :

  • La plume de l’auteure qui reste, globalement, très sympathique à lire.
  • Les personnages et surtout celui de Lady Violet que j’ai apprécié
  • Le jeu de séduction entre les deux personnages.

155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie

16

Saint Mary’s Bay – Intégrale (tomes 1 & 2) : Les jardins secrets de Lhattie Haniel

Résumés : 1897 — Ambrosia, cadette de la famille des Keighley, mène une vie tranquille à Maison Beauchamp tout en n’aspirant qu’à faire des promenades dans la forêt et à chasser papillons et autres insectes comme son grand-père le lui a enseigné dès lors qu’elle sût marcher. Mais le décès de son petit frère Edgar va plonger sa famille dans le besoin, ce qui n’arrange en rien les affaires de son père, Sir Humphrey, joueur invétéré et dépensier notoire auprès des gourgandines. Afin de récupérer de quoi poursuivre son train de vie dispendieux, il concède dans les liens du mariage sa cadette, sans qu’elle puisse y redire quoi que ce soit. Pourtant, toute jeune femme devrait se sentir flattée d’être ainsi distinguée par un homme si fortuné. Oui, certes ! Si Lord Greggson, comte de Langford, n’était pas son aîné de plus de cinquante ans ! Seulement, voilà ! À seize ans, une jeune fille rêve plutôt de rencontrer le prince charmant…

1902 — Un départ précipité de l’Amérique pour l’Angleterre avait fini par faire basculer à nouveau le destin de la jeune veuve Greggson, alors qu’elle venait de rencontrer le beau Dorian Valentyne. De retour au manoir familial, Ambrosia y avait retrouvé sa sœur aînée Edwina, à l’homosexualité cachée et aux secrets inavoués, lui vouant toujours une très grande haine. Mais heureusement pour Ambrosia, elle y avait retrouvé aussi son adorable mère, son affectueux grand-père, de divertissantes harpies, toutes aristocrates, ainsi qu’une ribambelle de domestiques, sans oublier sa divertissante marraine qui l’avait accompagnée. Les mois s’écoulent alors plus ou moins agréablement, malgré son vague à l’âme, jusqu’au jour où un grand nombre d’invités est attendu au manoir pour une chasse à courre. Bien qu’Ambrosia soit nouvellement fiancée au jeune médecin du village qui ne songe qu’à mettre la main sur sa fortune, l’un des invités ne la laisse pourtant pas si indifférente que cela…

Mon avis : Je remercie Lhattie Haniel pour l’envoi de ces deux romans en service presse. J’ai déjà découvert plusieurs romans de l’auteure et il m’en reste quelques-uns à découvrir.

Comme je vous ai déjà expliqué, je me suis fait un agenda pour mes chroniques. Ainsi, je vois plus clair dans les romans qu’il me reste à lire. J’étais honteuse de voir que dans ma liseuse, des romans étaient là depuis bien trop longtemps. C’est pour cette raison que jusqu’au mois de mars, vous allez trouver des romans que je « sors de ma liseuse » en urgence pour ne pas décevoir les auteurs. En effet, je me suis engagée (avec grand plaisir) et je tiens à respecter cela. Lhattie fait partie des gentils auteurs patients et je la remercie pour cela.

Je me suis donc penchée sur la duologie Saint Mary’s Bay ce mois-ci.

La rencontre de deux personnages intéressants

On fait la rencontre d’Ambrosia, une jeune femme assez sympathique. J’ai trouvé ce personnage assez original et fort. On se rend rapidement compte que c’est une jeune fille naïve mais qui n’est pas bête. Si elle aspire à l’air frais de la campagne, à des balades champêtres, elle sait ce qui se passe en ville. Cependant, Ambrosia va rapidement déchanter à cause d’un mariage forcé qui sauvera sa famille de la banqueroute. La famille d’Ambrosia est assez touchante bien que loin d’être parfaite. C’est vraiment très intéressant de voir comment l’auteure traite l’image de la famille au XIXème siècle.

Rapidement, elle se voit mariée à Lord Greggson, qui a bien 50 ans de plus qu’elle. C’est le choc des cultures et des traditions. Ambrosia va rapidement se retrouver propulser dans un monde qu’elle connait peu. Femme d’un lord, elle va vite se trouver loin de ses balades dans la campagne.

On fait aussi la rencontre de Dorian Valentyne. Il va rapidement prouver à Ambrosia que l’amour n’est pas ce qu’elle vit avec son vieux lord mais un sentiment bien plus vaste et agréable que ce qu’elle est en train de vivre. Dorian est un personnage que j’ai apprécié découvrir aussi. Je trouve que ces deux personnages sont très intéressants et que les mettre en tant que personnages principaux est une très bonne idée.

Un panel de personnages très riche

Je pense que c’est une force dans ce roman mais aussi une faiblesse. En effet, c’est assez contradictoire de dire cela mais il y a trop de personnages et que, par moments, ils sont un peu stéréotypés. Même si j’en ai apprécié beaucoup, j’ai trouvé que le changement de focalisation sur les différents couples était assez difficile à comprendre. J’ai perdu le fil plus d’une fois et c’est aussi ce qui m’a poussé à lire les deux romans d’affilée pour être certaine de comprendre. J’ai eu peur qu’une pause entre les deux ne me desserve plus qu’autre chose.

L’intrigue

J’avoue que ce n’est pas un coup de cœur pour ce roman. Cependant, il se laisse facilement lire et l’on veut savoir ce qu’il va advenir du duo Ambrosia/Dorian. Si l’intrigue principale qui tourne autour du duo m’a plu, je reste quand même dubitative sur certains points de l’intrigue. Je me suis retrouver dans un monde riche, ostentatoire et malheureusement, je ne me suis pas plu dans ce monde qui ne reflète pas forcément la réalité de la plupart des personnes du XIXème siècle. Je comprends bien qu’Ambrosia pénètre dans un monde qui ne ressemble pas au sien mais j’aurais apprécié qu’elle mette plus en avant ses valeurs et qu’elle garde la tête haute.

L’intrigue garde les codes de la romance historique et j’ai apprécié les retrouver. Cela faisait longtemps que je ne m’étais pas plongée dans ce genre qui est un genre que j’apprécie énormément.

Cependant, le voyage en soi m’a bien plu. C’était assez intéressant.

La plume de Lhattie Haniel.

Malgré le fait que ce roman ne soit pas un coup de cœur, je l’ai trouvé agréable à lire. C’est un roman pour se détendre. La plume de Lhattie Haniel est toujours aussi belle, pleine de poésie et très appréciable. C’est une force pour ces deux tomes.

Les – :

  • Trop de personnages à mon goût.
  • Quelques clichés.

Les + :

  • Le duo Ambrosia / Dorian que j’ai apprécié suivre.
  • Les deux tomes sont complets, on n’est plus en demande à la fin. On sait tout.
  • La plume de Lhattie Haniel.

155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie

24

20 secondes de courage – Lhattie Haniel

51xD3eQzNTL.jpgRésumé : – Une Romance Feel Good ! – Polina Leonidov et Vadim Volochenko sont deux enfants qui ont, malgré leurs jeunes âges, un incroyable coup de foudre alors qu’ils se disputent dans une cour de récréation. Les années s’écoulent voyant ainsi leur amour s’élever en secret, même si leurs trains de vie sont diamétralement opposés. Mis au parfum de leur idylle, Piotr Leonidov s’y oppose fermement et fait en sorte de séparer pour toujours sa fille aînée de ce jeune homme, qu’il juge de petit arriviste. Bien que l’époque des mariages arrangés soit révolue, il force Polina à se fiancer avec M. Levkine, un homme plus âgé qu’elle et fort aisé. Le cœur aussi brisé que sa belle, Vadim quitte la France avant leur union et coupe les ponts avec tout le monde, même avec ses propres parents. De retour après plusieurs années d’absence, Vadim apprend par sa mère que Polina, la seule femme qu’il a toujours aimée, n’a jamais épousé M. Levkine. Seulement, Vadim n’est plus libre, car il est totalement marié avec Moïsha…

Mon avis : Je remercie chaleureusement Lhattie Haniel pour l’envoi de ce Service Presse. Je prends un réel plaisir à découvrir l’univers de cette auteure au fil des saisons. L’envoi de tous ses romans m’a fait chaud au cœur. J’ai pris le temps de découvrir une romance feel good de l’auteure via un univers slave avec des décors et des sonorités qui m’ont donnés envie de voyager (même si on se retrouve dans les quartiers parisiens, le charme est là)

Laissez-moi d’abord vous dire que j’adore la couverture. Je la trouve très fraîche, propice aux beaux jours qui pointent leur nez chez moi. C’est très agréable, j’ai pu lire ce roman, dehors, et quel bonheur !

Nous faisons la rencontre de Polina Leonidov et de Vadim Volochenko qui sont deux jeunes gens adorables, je l’ai ai beaucoup apprécié dès le début du roman et je les ai pris sous mon aile de lectrice protectrice ! C’est vraiment deux personnages que j’ai beaucoup aimé découvrir.

Polina est une jeune fille très courageuse, elle n’a pas peur d’aller à la confrontation quand cela est nécessaire. Elle développe un instinct familial assez surprenant. Cependant, elle ne peut faire autrement que de se plier aux règles familiales lorsque son père interdit le mariage avec Vadim Volochenko qui fait partie de la basse extraction. On se retrouve dans le cadre du mariage arrangé dans le but de créer les meilleures alliances financières, politiques, économiques mais ne parlez surtout pas de mariage d’amour, jamais !

L’intrigue est très sympathique, on passe un bon moment entouré des personnages. Je suis un peu hésitante à vous parler plus en détail de l’intrigue puisque je vous avoue que c’est dur d’en parler sans vous gâcher le plaisir de la lecture.

Je ne peux que vous conseiller de vous y plonger si vous êtes fan de ce genre de roman. Si vous avez une petite après midi à passer en compagnie d’un roman ni trop long, ni trop court, plein de couleur et d’amour, c’est celui-ci, je ne peux pas être plus claire il me semble.

La plume de Lhattie Haniel est toujours aussi belle. Je suis séduite par les mots, le rythme et la poésie de l’auteure. Je ne peux que vous conseiller de vous jeter corps et âme dans ses romans qui en valent le coup ! Il y a un côté intemporel à la plume. On peut facilement s’imaginer les personnages vivre dans différents siècles. J’ai apprécié les retrouver dans notre époque, cela change. C’est bien ! Ainsi on se rend rapidement compte que l’auteure a une plume tout terrain !

Les + :

  • Une intrigue intemporelle mais qui fait évoluer les personnages dans notre époque moderne.
  • Des personnages slaves qui donnent une couleur atypique au roman.
  • La plume de Lhattie Haniel : quel bonheur de la retrouver !

Les – :

  • On rentre seulement au bout de quelques chapitres dans l’univers. Dommage, un petit démarrage mais qui se finit sur les chapeaux de roue ! 

Ma note : 

                            155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie

 

34

Le mystérieux secret de Jane Austen – Lhattie Haniel

51GVgl-xIjLRésumé : Je n’ai pas la prétention d’avoir le fin talent de la très célèbre Jane Austen, mais il me tenait à cœur de vous raconter cette histoire poussée par mon admiration pour les écrits et par la vie de cette grande romancière anglaise. Au fil des pages, vous serez certainement saisie par les émotions en parcourant les premières années de sa vie et de celles de son écriture. Cependant, attendez-vous à être surpris par la mystérieuse romance qui s’est animée sous le sceau de ma plume. Il se pourrait même que vous ne vous en remettiez jamais ! Et si d’aventure, vous souhaitiez poursuivre cette lecture, il vous faudrait le faire sans soulever le moindre sourcil. Alors, peut-être qu’il vous sera dévoilé l’un des mystérieux secrets de Jane Austen : pourquoi ne fut-elle fiancée qu’une seule nuit à Harris Bigg-Wither ? Seule cette histoire saurait vous le dire…

Mon avis : Je remercie la talentueuse Lhattie Haniel pour l’envoi de ce service presse. Après avoir lu un roman en Service Presse, j’ai eu la bonne surprise de trouver dans ma boite mail tous les autres romans de Lhattie qu’elle proposait en Service Presse ! J’ai décidé de commencer la suite de la découverte de son univers que je connaissais avec « Un accord incrongru ! » par ce roman. La raison n’est pas bien compliquée, j’adore Jane Austen et je vous avoue que j’étais bien curieuse de savoir ce que pouvait contenir ce roman de Lhattie.

J’ai trouvé l’idée bonne et l’intrigue bien ficelée malgré quelques moments de doute… Je vous avoue que par moment, j’ai eu quelques hésitations sur la manière dont parle et agit Jane Austen puisque ce roman est en quelque sorte autobiographique. Je pense surtout aux têtes à têtes avec des personnages masculins.

Cependant, j’ai trouvé beaucoup de choses originales comme la rencontre entre Jane et ses personnages. J’ai trouvé cela touchant et assez intéressant. La plume de Lhattie est toujours aussi juste et dynamique mais ici, elle est très intelligente.

Jane Austen est une auteure que j’apprécie. Dans un premier temps, pour la qualité de ses textes et intrigues. J’aime aussi la grandeur de ses personnages et leurs caractères tous divers et variés. J’apprécie aussi la femme qu’elle était. Les traits de caractère qui se dégagent de sa plume sont vraiment forts et l’on s’imagine une femme forte, courageuse, qui n’a pas peur de ne pas rentrer dans les cases ainsi qu’une femme qui a un caractère fort pour la société dans laquelle elle a évolué. J’ai trouvé cela très bien ressenti dans ce roman.

Je pense que c’est un moment très sympathique à passer en compagnie de tous ces personnages. On se surprend à passer du temps dans la vie de Jane. On se rend vraiment compte de l’importance des détails pour Jane Austen mais aussi l’importance qu’elle donne aux personnes qu’elle côtoie. C’est une source d’inspiration pour elle.

Personnellement, j’adore la ville de Bath, là où a vécu Jane Austen. Je trouve cette ville flamboyante, merveilleuse. C’est vraiment excellent !

La plume de l’auteure est très sympathique, une nouvelle fois, on est propulsé dans un univers à part entière. J’ai trouvé que l’intention de Lhattie était louable dans ce roman malgré les petits détails qui m’ont paru un peu trop gros mais cela n’est pas grave du tout. Cela ne m’a pas empêché de passer un agréable moment avec la plume de Lhattie et son intrigue très originale. J’ai apprécié les détails et les réponses à d’éventuelles questions.

Fan de Jane Austen, la curiosité vous poussera à la lecture, j’en suis persuadée.

Ma note : 16/20

13

Un accord incongru! – Lhattie Haniel

51JJ2yWd41L._SX210_Résumé : Miss Dolly Green était anéantie par la demande du vieux duc. Ce marché, bien qu’incroyablement culotté, était peut-être le seul moyen pour elle de survivre. Elle venait de perdre son petit domaine et n’avait plus que sa beauté pour elle. Elle n’avait donc plus les moyens de rêver. Le bel Anton ne serait plus, à jamais, qu’un souvenir qu’elle pourrait chérir en secret…

Mon avis : Je remercie chaleureusement Lhattie pour sa gentillesse et sa sympathie à mon égard. C’est un très grand plaisir d’échanger avec elle, elle est dynamique, pétillante et très drôle. C’est un plaisir de voir que des auteurs gardent leur intégrité (même si le succès est au rendez-vous), la tête sur les épaules et leur accessibilité. Merci Lhattie pour ce sublime roman que j’ai pu lire.

Cela faisait très longtemps que je n’avais pas passé un bon moment avec un si bon roman du genre romance historique. Quel plaisir de retrouver mon genre préféré avec un excellent roman !

Nous faisons la connaissance de Miss Dolly Green qui est une jeune femme très gentille, douce, belle et intelligente. Elle ne se considère pas au-dessus des autres sous prétexte qu’elle est née sous une petite étoile qui la propulse dans la haute société. En effet, Dolly n’a que l’étiquette, la fortune qui est censée aller avec le titre de Dolly n’est plus au rendez-vous. Elle vit humblement dans sa petite propriété. J’ai trouvé ce personnage très attachant et vraiment très intéressant d’un point de vue du roman.

Par ailleurs, nous faisons aussi la rencontre de deux personnages masculins aux antipodes : Anton, un bel homme qui tombe directement sous le charme de Miss Green. Prévenant et charmeur, il est l’archétype du gentleman de son époque. Je l’ai trouvé très romantique. J’ai beaucoup apprécié ce personnage. Nous rencontrons aussi Lord Henry Grey qui est un duc qui cherche à se caser pour éviter de donner la moitié de sa fortune à la couronne d’Angleterre. Homme charmant, comme vous pouvez le constater. Il n’épargne pas nouvelle compagne Dolly, qu’il parvient à tenir sous sa coupe pour la sortir de ses problèmes d’argent et d’hébergement.

Lors Henry Grey représente l’autorité masculine que l’homme représentait pour la femme à cette époque, à ce siècle. Il ne laisse aucun répit à Dolly qui doit se plier aux règles et qui est forcé à faire ce qu’il veut quand il veut. J’ai trouvé cela déroutant mais cruellement vrai.

Prise au piège dans ce château, Dolly se lie très rapidement d’amitié avec Ethel, la domestique qui devient rapidement son amie. Chaque jour, elle parle, se confie et devient très proche de sa nouvelle amie. On sent une réelle présence d’amour et d’amitié entre ces deux femmes, c’est une belle relation.

De plus, j’ai vraiment apprécié le fait que l’on rentre vraiment dans le vif du sujet. En effet, on lit les pensées de Dolly aussi crues soient-elles par moment. On ne nous cache rien et j’ai beaucoup apprécié les pérégrinations de ce personnage. On a envie de l’aider tellement sa vie est chaotique aux côtés de Lord Henry Gray que jamais elle ne considèrera comme son mari.

J’ai beaucoup apprécié cette lecture. En effet, elle a été très rapide, j’ai parcouru mon roman très rapidement et avec avidité. C’est une sublime lecture que je conseille fortement à toutes les lectrices (et lecteurs s’il y a). On est propulsé dans l’Angleterre rapidement : les paysages sont beaux, les décors sont vraiment à tomber par terre ! La plume de Lhattie est tellement envoutante que je suis restée sur ma faim. J’avais vraiment envie de tourner encore un peu les pages de cette histoire !

Ma note : 19/20