14

Live to love – Saison 2 – Shana Keers

51gcAggxLGL._SX195_Résumé : Libérés de leurs secrets, Elisa et Thomas s’attendent désormais à devoir livrer un nouveau combat : celui de l’acceptation de leur amour par Jack Andrews, le père psychorigide de ce dernier. Ils sont prêts, du moins, ils le croient. Mais lorsque Thomas se retrouve à assumer plus tôt que prévu la direction française d’« Andrews Corp. », son passé lui saute en plein visage. Tout bascule et il est entraîné dans un tourbillon infernal au cours duquel la pire des surprises risque bien de l’achever. La puissance de l’amour viendra-t-elle à bout de la puissance de l’argent et de toutes ses dérives ? 

Mon avis : Je remercie Shana Keers pour l’envoi de son roman. J’avais bien apprécié la première saison de « Live to love », c’est donc avec grand plaisir que je me suis plongée dans la lecture de ce deuxième roman.

J’ai pris un peu de temps pour le lire parce qu’il est énorme ! C’est un beau petit pavé qui m’a pris beaucoup de temps mais c’est très appréciable d’avoir un bon et gros pavé !

On retrouve donc Elisa et Thomas qui n’ont plus le poids de leur relation sur le dos. Enfin… Le poids reste différent. Il faut faire accepter cette relation au père de Thomas : Jack. Jack est un personnage assez surprenant. Il est froid, directif et strict. Ce n’est pas gagné du tout…

Thomas se retrouve à gérer la filiale française de l’entreprise de son père. Il replonge dans son passé avec douleur.

Cette saison est plus intense que la dernière, j’ai pris plus de plaisir à découvrir ce que l’on découvre d’Elisa et de Thomas. Les personnages sont plus profonds, j’ai su m’attacher à Thomas qui est un personnage secret, déterminant pour l’histoire.  Ce que j’ai pu reprocher à Elise dans la première saison (un manque de profondeur, une froideur certaine, une difficulté à apprécier ce personnage pour moi) s’efface quelque peu dans cette saison bien que ce personnage reste un peu mystérieux pour moi. J’ai plus apprécié Thomas à vrai dire.

Le couple que forment Elisa et Thomas est très sympathique, ils forment un beau couple qui reste fort et intense. Même si j’ai eu du mal à les voir évoluer séparément, à deux, ils dégagent une force incroyable. C’est vraiment bien trouvé de la part de Shana Keers.

J’ai aimé l’intensité de cette saison. On ne s’ennuie absolument pas. Que ce soit les péripéties physiques de ce roman ou psychologiques, cela reste du grand art ! En effet, j’ai beaucoup aimé le fait que Thomas se prenne une grosse claque en replongeant dans son passé.

Le seul point négatif que j’ai trouvé c’est le fait qu’il y a un démarrage un peu long. J’ai eu du mal à entrer dans les premiers chapitres. Une fois la barrière passée, la lecture prend une vitesse agréable qui nous permet de tenir tout le temps de la lecture.

La plume de Shana Keers est toujours aussi impressionnante. Elle nous fait passer par toutes les émotions possibles et inimaginables. On est malmenés par cette plume que l’on n’a pas envie de quitter. C’est assez intrigant au final. J’ai aimé replonger dans cet univers avec cette merveilleuse plume.

Les – :

  • Un début longuet.
  • Le personnage d’Elisa qui reste insaisissable pour moi. Cependant, il y a une nette progression entre la première et la deuxième saison.

Les + :

  • Le passé de Thomas qui resurgit.
  • Le fait que l’on en sache plus sur l’entourage des deux personnages principaux.
  • Le couple Elise/Thomas qui reste très fort.
  • Le retour de la plume de Shana Keers ♥
  • Une saison riche en émotions

Ma note : 155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie

Publicités
14

Live to love – Saison 1 – Shana Keers   

téléchargementRésumé : Elisa est étudiante en psychologie. Très introvertie, elle combat au quotidien de nombreuses phobies et refuse la vie des jeunes femmes de son âge : pas de sorties, et surtout pas d’aventures amoureuses. Elle tente d’oublier son passé douloureux en le passant sous silence auprès de ses deux seuls amis et reste persuadée que sa vie lui convient. Jusqu’au jour où…

Thomas, lui, est enseignant en anglais à l’université. Il est beau, arrogant, aime les plaisirs de la vie et surtout les femmes qu’il utilise comme jouet sexuel en refusant toute attache. Sous ses apparences d’homme bien dans sa peau, il cache également un secret à ses proches et notamment à sa meilleure amie, avec laquelle il entretient une relation ambiguë.

Mais une rencontre fortuite… Un défi… Une attirance réciproque… Et tout peut changer.

Ces deux âmes aux lourds secrets parviendront-elles à s’ouvrir aux autres ? Va-t-elle pouvoir se remettre de ses démons qui la hantent sans cesse ? Quant à Thomas, va-t-il gérer à la perfection les événements qui l’attendent au tournant ?  

Mon avis : Je remercie Shana Keers qui me permet de continuer l’aventure livresque qu’est le partenariat entre elle et moi. Grâce à elle, j’ai pu poursuivre la découverte de son univers via ce deuxième roman, cette première saison, de Live To Love.

Il n’y a pas à dire, c’est assez différent du roman Immoralité qui nous proposait une relation incestueuse. Ici, même si la relation est interdite dans la société, c’est du politiquement incorrect sans être interdit par la loi dirons nous.

J’ai tout de suite apprécié ma lecture malgré ma confrontation avec le personnage d’Elisa. On fait sa rencontre et je vous avoue que mes débuts avec ce personnage n’ont pas été de tout repos. En effet, j’ai trouvé le personnage d’Elisa assez négatif. Bien entendu, on comprend par la suite le pourquoi du comment mais je vous avoue qu’elle m’a un peu désorienté, dérouté au départ. Tant de négativisme, ça m’a rendu un peu perplexe. Cependant, ceci ne m’a pas empêché de découvrir l’univers de Live To Love.

Shana Keers a encore utilisé sa plume – baguette magique – pour me convaincre encore un peu plus de son talent. En effet, jamais je n’aurais pensé apprécié ceci : une relation entre une pauvre étudiante qui se refuse à tomber amoureuse, succomber aux charmes d’un homme et un homme riche comme pas possible, sans scrupule, qui se sert des femmes comme des Kleenex. J’ai encore une fois été bien surprise. C’est vraiment bon, et j’ai envie, bien entendu, de savoir la suite !

Le personnage de Thomas est assez intéressant, j’ai beaucoup apprécié son côté sexy et détendu. Il sait qu’il obtient toujours ce qu’il veut et en joue. J’ai aimé ce caractère qui ne se laisse pas faire. Il a une force incroyable.

J’ai aussi aimé le fait que les personnages se dévoilent petit à petit. Cela laisse présager le meilleur pour la suite et la saison 2. J’ai aussi aimé l’évolution d’Elisa qui nous donne aussi envie d’en savoir un peu plus.

Je ne dis pas que je lirai ce genre de romans tous les jours mais je suis très heureuse de parvenir à me laisser prendre au jeu. C’est un genre séduisant qui me fait passer de bons moments. Je suis vraiment heureuse de pouvoir dire que j’ai passé un bon moment avec Shana Keers et sa plume magique ! Sa plume me plait toujours autant.

Les + :

  • Une relation professeur/étudiante que j’ai pris plaisir à découvrir.
  • Le retour de la plume de Shana Keers que j’apprécié.
  • La découverte d’un genre que je ne connais pas encore très bien et que je prends plaisir à découvrir.
  • L’évolution des personnages qui laisse présager une saison 2 intéressante.

Les – mais qui deviennent des +/- ^^ :

  • Le personnage d’Elisa qui m’a un peu rebuté au départ et qui m’a un peu laissé un effet de longueur… Cependant, la découverte du personnage d’Elisa reste une belle découverte par son évolution.

Ma note : 

155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie

 

16

Immoralité – Shana Keers

immoralite,-l-integrale-970336-264-432Résumé : Avez-vous déjà lutté contre des pensées immorales qui vous rongent et vous entraînent au bord de la folie ? Victoire Levigan, petite bourgeoise égoïste et capricieuse, n’imaginait pas un seul instant devoir faire face à ce problème. Menant secrètement une vie dissolue, elle espérait profiter largement de ses vacances estivales. Mais c’était sans compter l’arrivée d’un mail fracassant : non seulement elle y découvre qu’elle a un demi-frère, mais également que celui-ci doit séjourner chez elle pendant plusieurs semaines. C’’est la douche froide, car son statut de fille unique et son existence débridée sont en péril. Entre elle et Maximilien, jeune rebelle romantique, la guerre est déclarée. D’autant que, très vite, une lutte acharnée contre des pulsions sexuelles réciproques et inconcevables s’engage.

Vibrez au rythme de leurs attaques et de leur désir. Marchez avec eux sur le fil fragile de leur conscience indécente. Entre rêve et cauchemar, confiance et trahison, haine et passion, jusqu’où les mènera leur attirance mutuelle ? Feront-ils abstraction de la raison et de la morale pour assouvir leur soif de l’autre ? Leur existence va-t-elle basculer l’espace d’un été ?

Mon avis : Je suis ravie de vous annoncer que j’ai décroché un partenariat avec Shana Keers pour l’année 2018. En effet, je suis vraiment curieuse de voir le travail de cette auteure que je ne connaissais pas du tout avant d’ouvrir le premier roman qu’elle m’a proposé de lire : Immoralité. Une chose est certaine, il porte bien son nom.

Je tiens à préciser dans un premier temps qu’il s’agit d’une lecture pour adultes. Le sexe est très présent et c’est une relation particulière que l’auteure nous propose. Ce roman n’est clairement pas à mettre dans les mains de tout le monde et surtout dans les mains des lectrices et lecteurs qui n’ont pas froid aux yeux.

J’étais très curieuse de ma réaction face à cette histoire d’amour entre un demi-frère et une demi-sœur, c’est pour cette raison que je l’ai lu très rapidement.

Je pense que l’on peut facilement dire que la force de Shana Keers c’est sa plume. J’ai pu en discuter avec des personnes qui ont lu ce roman et on est toutes d’accord avec ce point. La plume de l’auteure est impeccable. Elle est très forte, on est immergé dans un monde qui nous promet beaucoup de choses.

On fait la rencontre de Victoire Levigan, une jeune femme qui cache bien son jeu face à son père. Elle fait croire que c’est une jeune femme issue d’une bourgeoisie certaine mais en fait c’est une femme qui aime le sexe, les expériences liées à ce sujet et qui n’a absolument pas froid aux yeux. Elle a un caractère explosif qui rend son personnage attachant. Victoire est le genre de personnage avec lequel on ne peut pas avoir un avis dès les premières pages. En effet, j’ai trouvé son personnage changeant, son caractère aussi. Je pense que là où certains n’ont vu qu’une petite peste capricieuse par moment, moi j’y ai vu une jeune femme belle et vulnérable qui a besoin de plaire pour avoir confiance en elle.

J’ai aussi croisé le chemin de Maximilien, ce demi-frère qui fait son apparition et qui fait exploser la petite vie tranquille de Victoire. Il est imbu de sa personne et il sait qu’il est beau. Il séduit autant que sa soeur et leur rencontre est explosive. C’est assez intéressant de voir comment ces deux personnages évoluent, ensemble, dans le même cadre.

Je suis certaine que certains d’entre vous sont assez étonnés de me voir installée dans une lecture pareille. Vous savez que les histoires où le sexe est roi, ce n’est pas ma tasse de thé. J’ai décidé que l’année 2018 serait différente pour moi et que je bousculerai les préjugés que je pouvais avoir sur cette lecture. Je vous avoue que ce n’est pas ma favorite mais Shana Keers a certainement réussi à me faire changer quelque peu d’avis.

Ce que j’ai bien aimé dans ce roman c’est cette manière d’aborder la relation incestueuse entre Max et Vic. Bon, je vous avoue que c’était quand même dur pour moi d’oublier ce «détail » mais j’ai apprécié que les personnages apportent une touche moralisatrice à cette relation amoureuse qui ne peut pas évoluer entre eux (selon eux). J’ai apprécié cette nuance qui nous permet de ne pas tomber dans la décadence la plus totale. On a une impression de « l’amour plus fort que tout ». On est vraiment pris en étau entre la relation qui ne peut pas, qui n’est pas morale et la passion qui prend le dessus au point de bousculer toutes les morales.

Je salue donc une plume terriblement enivrante qui m’a permis de passer un bon moment de lecture. Des personnages hauts en couleur qui m’ont aussi apporté une touche sympathique à ma lecture et un cadre idyllique.

Pour un premier pas dans ce genre de lecture, je suis contente et ravie de pouvoir continuer mon aventure avec d’autres romans de cette auteure.

Ma note : 16.5/20