11

Sortilèges – Denis Labbé

CVT_Sortileges_3973.jpgRésumé : Que faire lorsqu’on est une fille ordinaire et qu’on apprend qu’on est une sorcière ? À 11 ans, Lisa voit sa vie changer lorsqu’une chouette devient son professeur de magie. Le monde lui apparaît alors plus surprenant et plus inquiétant. En compagnie de ses amis, Ambre, Flora et Nathan, elle va explorer un univers nouveau et apprendre à se servir de ses pouvoirs. 8 magnifiques illustrations intérieures signées Krystal Camprubi !

~ Service presse ~

Mon avis : Je remercie Séma éditions ainsi qu’Alicia pour l’envoi de ce roman. Ce service presse est vraiment très sympathique. En effet, j’ai fondu pour la couverture du roman.

Un univers jeunesse captivant

La crainte que j’ai toujours avec ce genre de romans dans la section « jeunesse » c’est le fait que cela colle trop à l’univers de Harry Potter. En effet, j’ai déjà lu des romans qui n’étaient qu’une pâle copie de cet univers que je chéris tant.

Denis Labbé m’a encore une fois prouvé que sa plume était magique. Il a su me transporter dans un monde que j’ai pris plaisir à découvrir.

Ce que j’ai trouvé agréable c’est le fait de contourner les obstacles : les comparaisons à Harry Potter sont faites de temps en temps. Ainsi, l’auteur souligne le fait qu’il sait que Harry Potter existe et que son monde n’est pas fait pour ressembler à ce qui a déjà été proposé. C’est très sympathique.

L’intrigue

J’ai trouvé l’histoire très plaisante. Ce premier tome sert à poser les bases d’une aventure qui semble être très sympathique à suivre. Roman jeunesse, il pourra plaire à de nombreux lecteurs qui ne seront pas forcément des jeunes lecteurs.

Là où j’aurais juste un petit bémol, c’est peut-être le « manque » d’originalité sur certainsSema-Logo-edition-WP points. La chouette, le chaudron, le médaillon ensorcelé… C’est du déjà-vu pour moi. Cela m’a un peu laissé de marbre. Cependant, si l’auteur utilise des symboles et des animaux que l’on a déjà vu, il sait aussi faire preuve de grande intelligence en réactualisant des symboles que l’on avait déjà rencontrés : l’épouvantail, la baguette magique…

Le roman reste un roman initiatique. En effet, on fait la rencontre de Lisa. Elle a 11 ans et vient de voir sa vie de petite fille normale prendre un virage de 180° en découvrant, grâce à sa chouette Alba qu’elle est une sorcière. Ainsi, elle apprend comment gérer sa nouvelle vie.

Notion importante dans ce genre de romans : les amis. Lisa en a quelque uns sur qui elle peut compter : Ambre, Flora et Nathan qui sont vraiment très sympathiques à découvrir. J’ai trouvé que Lisa avait vraiment un sacré tempérament qui permet de s’attacher à elle. Elle ne manque pas de courage, elle est loyale et ne rechigne pas devant les obstacles à franchir.

L’histoire est accompagnée d’illustrations. Je trouve que c’est un fabuleux accompagnement. Les illustrations sont magnifiques. Elle ajoute un côté merveilleux à l’histoire. Ainsi, Lisa se matérialise sous nos yeux. L’illustratrice a fait un travail remarquable qu’il faut souligner !

La plume de Denis Labbé

Je la connaissais déjà. J’ai pris un énorme plaisir à découvrir sa plume dans un autre genre que celui dans lequel je l’ai rencontré. Les mots sont justes, les descriptions sont vraiment très sympathiques et magiques. J’ai adoré la sagesse d’Alba, la loyauté de Lisa et la fraîcheur de ses amis.

Je ne peux que vous recommander de vous plonger dans cette aventure. J’ai rapidement lu ce premier tome qui semble présager de sacrées aventures pour Lisa. Je suis pressée d’avoir la suite entre les mains.

Les – :

  • Quelques symboles utilisés qui ont déjà été utilisés trop souvent à mon goût.

Les + :

  • Les personnages. J’ai adoré Lisa et Alba
  • La plume de Denis Labbé que j’ai pris plaisir à retrouver.
  • L’illustratrice et son travail incroyable.

4

12

Les images du monde – Denis Labbé

imagesRésumé : 1246. Gossuin de Metz compose Image du monde, une encyclopédie illustrée qui obtient un formidable retentissement. 1921. H. P. Lovecraft évoque cet ouvrage maudit dans « La Cité sans nom ». Au début du 20ème siècle, un étudiant suisse rédige une thèse sur ce manuscrit, tandis que ses amis font de même à propos d’autres grimoires étranges. Mais quelque chose va les empêcher de parvenir à leurs fins. Pour quelle raison ? Que contiennent ces oeuvres qui ne doivent pas être divulgué ? Et quel est le lien entre cet étudiant et Lovecraft ? 

Mon avis : Je remercie grandement les éditions Nutty Sheep qui m’ont encore fait confiance en m’envoyant ce service presse plein de promesse.

En effet, le résumé me tentait beaucoup, j’avais très envie de me plonger dans cet univers. En effet,  j’aime beaucoup – comme vous le savez certainement- les romans qui mettent en place des secrets qui traversent les années, les siècles même ! J’avais vraiment hâte de me plonger dans ma lecture.

Je vous avoue que j’ai bien aimé ma lecture mais qu’elle aurait pu être mieux dans le sens que je l’ai trouvé trop courte… Le fond est excellent, la forme aussi cependant, je pense que ce genre de romans, il faut des détails et des descriptions qui expliquent. C’est le seul reproche que j’ai à faire à ce roman. En effet, le manque de profondeur dans les détails m’a beaucoup manqué mais j’ai trouvé l’idée vraiment très agréable.

On fait la connaissance d’un étudiant qui veut boucler sa thèse sur un manuscrit particulier. J’ai beaucoup apprécié ce personnage principal parce que justement, on a l’impression qu’il n’est pas seul. Je veux dire par là, qu’ils sont un petit groupe d’étudiants qui sont devenus amis à se pencher chacun sur des manuscrits mystérieux et poussiéreux. Chacun voulant se plonger dans des univers différents, ils se séparent pour pouvoir être plus efficace. Leurs recherches ne leur permettent pas de rester dans le même coin géographique et s’éparpillent donc dans toute l’Europe. J’ai trouvé cette quête d’informations au sujet de ces mystérieux grimoires très intéressante. Elle nous mène dans des recherches incroyables que j’ai beaucoup apprécié suivre.

On ne peut que tirer notre chapeau à l’auteur qui a du faire un travail monstrueux pour pouvoir faire un roman sur ce manuscrit qui est malheureusement encore trop inconnu. C’est un manuscrit intéressant et intrigant qui met des personnages incroyables en place.

Ce qui est particulièrement intéressant, en dehors du manuscrit, dans ce court roman, c’est l’atmosphère qui se dégage des mots de l’auteur. En effet, on est écrasé par quelque chose qui va arriver sans que l’on ai la chance de pouvoir mettre tout de suite la main dessus. On ne sait pas comment faire pour s’en dépêtrer.

C’est une ambiance vraiment dense, qui nous pèse mais qui est tout à fait propice aux Fantasymots qui galopent sous nos yeux.

Les mots de l’auteur sont saisissants, je vous assure que c’est magique, on se cale dans notre lecture et on en sort une fois la lecture terminée, vous ne pouvez pas vous arrêter. C’est vraiment très prenant. L’auteur parvient à nous happer dans son univers. C’est vraiment exaltant. Je suis heureuse d’avoir choisi ce Service Presse.

Comme je vous le disais, je n’ai à reprocher à ce roman que sa longueur, on veut en savoir plus. Il y a une certaine avidité de connaissance qui s’est emparée de moi… J’aurais tellement voulu en savoir plus parce que, selon moi, il y a des choses qui gagneraient  à être développées mais ce n’est pas grave, en rien cela n’a gâché ma découverte de ce texte.

Je vous le conseille vraiment si vous voulez passer un moment mystérieux et très prenant.

Ma note : 16/20