13

Sextape de Dorian Lake

xcover-3409.jpgRésumé : Romance contemporaine comportant deux versions : une où la protagoniste est une femme et les relations amoureuses des hommes, et une où la protagoniste est une femme et les relations amoureuses des hommes. Les deux sont sur le même ebook et vous pouvez choisir quelle version vous intéresse davantage pour la chronique.

Version hétéro : La vie d’Alice est bouleversée lorsqu’une Sextape vieille de dix-huit ans fait surface, la mettant en scène avec Seth Winter, aujourd’hui star du rock planétaire. Heureusement pour elle, Evan, un attaché de communication new-yorkais, va l’aider à transformer ce désastre en opportunité… Version lesbienne : La vie d’Alice est bouleversée lorsqu’une Sextape vieille de dix-huit ans fait surface, la mettant en scène avec Styx Winter, aujourd’hui star du rock planétaire. Heureusement pour elle, Eva, une attachée de communication new-yorkaise, va l’aider à transformer ce désastre en opportunité…

~ Service presse ~

Mon avis : Je remercie Dorian Lake ainsi que les éditions Noir d’Absinthe pour l’envoi de ce roman en service presse via SimPlement. Lorsque Dorian me propose de découvrir ses textes, je suis toujours curieuse de voir ce que va donner le résultat. Après de l’historique, de la fantasy et du fantastique, Dorian s’est penché sur le genre de la romance… Verdict ? J’ai adoré !

~ Une romance contemporaine très sympathique ~

Déjà, ce qu’il faut noter et ce qui est très appréciable, c’est le fait que Dorian propose les deux versions de son histoire : une version M/F et une version F/F. J’ai trouvé l’idée très sympathique, ainsi, vous pouvez choisir celle qui vous convient le mieux, lire les deux, les comparer, bref, vous faites ce que vous souhaitez ! Avoir le choix, c’est une très bonne chose finalement !

Personnellement, vous savez que si j’ai le choix, je vais plutôt lire la version M/F et c’est ce que j’ai fait ici. Je lirai probablement l’autre version mais pas tout de suite, histoire d’éviter les comparaisons trop pointilleuses parce que je trouve qu’une romance est différente à chaque fois. Donc, par souci de ne pas gâcher mon plaisir, je ne vous présenterai que Sextape en version M/F.

On fait la rencontre d’Alice : une femme respectable ayant une vie digne des Desperate Housewives. Femme aimante, mère attentionnée et femme au foyer remarquable, elle fait tout pour son mari, sa grande fille et son fils.

J’ai apprécié le personnage d’Alice pour son côté rebelle et volontaire. Quand elle est au pied du mur, elle choisit de faire face et de surfer sur la vague de la notoriété plutôt que de se terrer dans son coin et de se faire insulter par ses voisins. Pour sa prise d’initiative et son envie de d’hurler au monde d’aller se faire voir, j’ai trouvé ce personnage incroyablement bien construit pour les valeurs qu’il dégage.

~ Une romance, mais pas que… ~

J’ai trouvé cette idée charmante. Dorian a des dons de magiciens : d’une petite sextape, il nous sort un roman dont les thématiques et les valeurs sont franchement bien trouvées ! On se retrouve avec un personnage féminin qui s’assume complètement. Cela n’empêche pas qu’elle se sente honteuse par moments et qu’elle ne sache pas quoi faire devant des questions perturbantes et un public qui est là pour entendre les ragots. Cependant, elle crie haut et fort que c’est une femme et que comme tout le monde, elle a des relations sexuelles. J’ai trouvé son speech final émouvant et bluffant ! Vous avez donc compris : le féminisme est une thématique que l’on retrouve dans ce roman.

Non, ce n’est pas qu’une histoire de fesses relatée. J’ai grandement apprécié le fait qu’Alice s’assume et qu’elle devienne la femme qui a été entravée pendant des années. Cependant, j’ai eu comme un goût de trop peu par rapport à la famille d’Alice. Elle reste vraiment en retrait et je pense que j’aurais apprécié un peu plus de disputes et de larmes pour le coup. Mis à part cela, je trouve que le roman est excellent !

Au-delà de cette notion de féminisme, on touche aussi au monde musical par l’introduction du personnage de Seth Winter qui vient bousculer tous les stéréotypes que l’on peut avoir sur le monde du rock et surtout du vieil adage « Sex, drugs and rock’n’roll ». J’ai trouvé l’idée agréable à lire, cela change !

Grâce à Alice, on a aussi ce questionnement vis-à-vis de la femme et de sa place dans la société. Peut-on être une femme et une mère mais aussi jouir d’une vie personnelle à côté de cela ? Alice est un personnage un peu perdue entre son rôle de mère et cette nouvelle vie, j’ai trouvé cela très intéressant à traiter et à lire.

~ Les personnages ~

J’avoue qu’il y a plus de figures masculines que féminines qui gravitent autour d’Alice : on a Saul, son mari, Evan, son agent et Seth, l’homme à la sextape.

J’ai trouvé intéressant l’idée de cette absence de figure féminine (sauf la fille d’Alice). Dans cette version hétérosexuelle, cela marque bien la place d’Alice dans l’histoire : au cœur des intrigues et des hommes ! La révolution féminine est présente dans ce roman !

~ La plume de Dorian ~

Je commence à être habituée à cette dernière. Encore une fois, Dorian me prouve que tout est possible si l’on se donne la peine d’y arriver. Ainsi, on a une romance contemporaine où le sexe est présent. Cependant, je vous demanderai de ne pas se fier au titre du roman. Effectivement, il y a des scènes de sexe mais Dorian a une subtilité et une grande pudeur dans sa plume. Cela a pour effet de nous donner une impression de douceur dans les propos tenus lors des ébats sexuels.

Je suis ravie de voir que Dorian s’est essayé à la romance, ça lui va plutôt bien !

Encore bravo pour ce joli texte !

Les – :

  • Un petit manque d’action du côté de la famille d’Alice.

Les + :

  • Le personnage d’Alice et les valeurs qu’elle dégage.
  • La plume de Dorian Lake, toujours un plaisir à lire !
  • La proposition de lire la version que l’on veut ! Belle idée !
  • Les thématiques et les questionnements soulevés à travers le personnage d’Alice.

4

12

Isulka – Tome 2 : La vieille alliance – Dorian Lake  

isulka-la-mageresse-tome-2-la-vieille-alliance-1060861-264-432.jpgRésumé : Au nom de la Vieille Alliance, qui unit la France et l’Écosse depuis l’époque de William Wallace et Robert the Bruce, Isulka, mageresse de cabaret, et Scipione, spadassin vénitien, sont appelés au cœur des Highlands pour lutter contre une ancienne malédiction…

Quelque part entre victorian fantasy, cape et épée et mythes pictes, laissez-vous entraîner dans la suite des aventures d’Isulka et de Scipione.

Mon avis : Je remercie une nouvelle fois Dorian pour ce partenariat avec les éditions Noir d’Absinthe que j’adore ! Ce deuxième tome ne fait pas exception à mon adoration de cette maison d’édition puisqu’encore une fois, j’ai passé un excellent moment de lecture avec l’univers et la plume de Dorian Lake.

On replonge avec une facilité déconcertante dans l’univers d’Isulka. On est à la frontière entre un roman de magie et d’aventures. Encore une fois, Dorian parvient à mélanger subtilement un univers digne d’Alexandre Dumas avec une légende du genre de celle d’Arthur et la table ronde.

Nos deux personnages principaux : Isulka et Scipione sont de retour pour un deuxième tome à la hauteur du premier. Il est donc impensable pour moi d’avancer dans ma chronique sans vous dire que Dorian Lake signe, une nouvelle fois, une petite pépite qui est pour moi un sacré coup de cœur.

On quitte l’Egypte et ses mystères du premier tome pour partir en Ecosse. Quoi de mieux pour une petite lectrice comme moi que de repartir en voyage à travers les mots de l’un de mes auteurs préférés ? L’Ecosse a laissé sur moi une empreinte incroyable. Les villes, les paysages, les mythes et légendes et son histoire fait d’elle un pays sacrément important pour moi. C’est pour cette raison que retrouver l’Ecosse à travers les mots de Dorian est une chose excellente.

On retrouve un duo un peu plus effacé ici. Même si dans ce tome, Isulka est très présente, j’ai retrouvé un Scipione un peu plus lointain mais cela était très appréciable dans le sens où on a une psychologie plus fine et intense du personnage. Isulka brille par sa présence, son intelligence et son esprit. J’aime beaucoup ce personnage fort qui véhicule des messages très importants.

L’intrigue me plait beaucoup. Elle est simple et efficace. Une jeune écossaise vient chercher Isulka pour lui demander son aide. Elle veut qu’Isulka parvienne à lever la malédiction qui plane sur son île. C’est rempli de légende et de mythe. Ça sent la magie à plein nez, bref, j’ai adoré du début à la fin !

Dorian Lake nous propose ici un merveilleux second tome que j’ai beaucoup apprécié découvrir. Je ne peux que vous conseiller ces deux tomes et aussi de les lire les uns à la suite des autres. Ca se laisse lire tellement facilement.

J’ai apprécié les décors, l’intrigue, le mystère. C’est chouette. Les personnages que l’on rencontre restent très humains : ils ont des défauts et des qualités et Dorian n’hésite pas à les exploiter. Il nous montre que ses personnages sont loin d’être parfaits et cela fait du bien à lire. La plume de Dorian Lake est vraiment d’une qualité excellente. Je ne peux vraiment plus m’en passer. Je vous avoue que j’ai une petite préférence pour cette saga que pour Hex mais j’adore les deux !

Dorian, ne t’arrête jamais d’écrire !

Les – :

  • Aucun bémol pour moi : mon ♥ de lectrice est conquise par cette saga.

Les + :

  • Des décors à couper le souffle.
  • Des personnages humains qu’on nous montre sous leurs vrais jours.
  • La plume de Dorian Lake. God : I ♥ it!
  • La facilité avec laquelle l’auteur nous propulse dans son univers.
  • Une couverture magnifique.
  • Le personnage d’Isulka : fort et courageux !

155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie

11

L’espion de la Reine – Dorian Lake

CVT_L-Espion-de-la-Reine_6995.jpgRésumé : Versailles, 1776. Lucien est Garde-du-corps du Roi, prestigieux office qu’il doit à la bienveillance de la royale épouse. Lorsque cette dernière lui demande d’intriguer contre la duchesse d’Aiguillon, il n’a guère d’autre choix que d’accepter. La mission prend rapidement de l’envergure lorsque des espions anglais s’immiscent dans la manœuvre… Un roman érotique où intrigues de Cour, espionnage, jeux de séduction et duels au sabre se succèdent dans une danse impitoyable.

Mon avis : Je vous propose aujourd’hui un nouveau roman que j’ai pu lire dans le cadre de mon partenariat avec la maison d’édition Noir d’Absinthe. J’ai pu découvrir un nouveau roman de Dorian Lake. Encore une fois, je n’ai pas été déçu. J’ai avalé ma lecture en une après-midi. C’était vraiment une lecture très sympathique.

Premier bon point pour Dorian, la période historique choisie : j’adore Versailles ! J’adore cette période et le faste que laisse Louis XIV derrière lui. Bref, j’adore ce lieu, cette époque. Ce que j’ai aussi beaucoup apprécié c’est le fait que Dorian montre les bons mais aussi les mauvais côtés de Versailles. Par exemple : il montre le faste du château, les tableaux, les dorures, la beauté du spectacle mais cela n’enlève pas forcément les odeurs, les comportements des hommes et des femmes qui sont prêts à tout pour rester dans cette Cour. Il met aussi en parallèle les soirées mondaines, la superbe de ces soirées qui mettent des étoiles dans les yeux et les gens qui nettoient et cuisinent pour que tout ce beau monde soit servi comme il se doit. J’ai beaucoup apprécié que l’auteur montre l’envers du décor.

L’intrigue est double ici. Nous avons une intrigue historique : Lucien doit déjouer noir-absinthe.pngl’assassinat de quelqu’un d’important à la Cour du Roi ! L’intrigue est aussi une intrigue amoureuse puisque l’on plonge dans un univers érotique qui plaira aux lecteurs et lectrices qui aiment la littérature érotique.

On fait la rencontre de Lucien, un Garde-du-corps du Roi. C’est un homme fort, bon et courageux. Cependant, il est pris au piège : il est sous le joug de la reine. Elle a une emprise certaine sur lui qui fait qu’il doit tout accepter sans sourciller. Lucien se retrouve dans une aventure rocambolesque qui propose beaucoup de belles péripéties.

Dorian Lake a un talent incroyable pour décrire les scènes, les paysages, les décors en tout genre qui nous entourent dans ce roman. On s’y croirait. Franchement, je ne peux que vous conseiller ce roman. Si vous aimez Versailles, les histoires d’amour et les intrigues contre la Couronne, vous adorerez ce roman à coup sûr.

Ajoutez à cette intrigue une plume merveilleuse et vous aurez le fabuleux cocktail pour passer un excellent moment de lecture. La surprise est un élément à part entière dans ce roman, elle surgit à plusieurs surprises dans ce roman. Cela vous prend le cerveau, vous le secoue très fort et le remet dans votre boîte crânienne comme si de rien n’était.

On trouve beaucoup de personnages dans ce roman bien que Lucien soit le personnage principal. Il y a un sentiment d’hypocrisie et de suspicion partout. J’ai adoré ce sentiment d’incertitude. Je vous avoue que le comportement de Gabrielle m’a beaucoup énervé. Je n’ai pas forcément su apprécier ce personnage comme il le faudrait. Elle m’a cassé la tête toute la lecture… (Il en faut !)

Dorian prend le pari risqué de faire de cette intrigue un parfait équilibre entre action et érotisme. Il faut avouer que ce roman est fait pour un public averti, les scènes de sexe sont nombreuses. Cependant, rien de vulgaire à cela, c’est doux, poétique. Rien qui vous fera lever les yeux au ciel. Promis !

Les – :

  • Cœur de lectrice comblé de nouveau. Sacré coup de cœur.

Les + :

  • Un décor merveilleux qui nous fait plonger au cœur de Versailles.
  • Une plume encore au top du top.
  • Un voyage au cœur des intrigues les plus sombres.
  • Une double intrigue parfaitement maitrisée.
  • Le personnage surprenant de Lucien.

A lire ! Absolument.

Ma note : 155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie

16

Hex in the city – tome 2 : Die with style – Dorian Lake

510eKbhFnfL._SX195_Résumé : La série littéraire événement, avec plus de 40 000 chapitres lus sur Wattpad, enfin disponible ! Résumé : Taylor remplace au pied levé une chanteuse de rock disparue sans crier gare, alors qu’une nouvelle menace, aux beaux yeux bleus et à l’accent so british, arrive en ville. À la croisée des chemins entre fantasy urbaine et polar, découvrez la suite des aventures de Taylor, Lionel et Jake dans un récit sans temps mort, dans la lignée des meilleures séries télévisées américaines.

Mon avis : Je remercie une nouvelle fois les éditions Noir d’Absinthe pour l’envoi de ce service presse qui me permet de poursuivre mon aventure et ma découverte de la saga « Hex in the city » de mon cher Dorian Lake. En effet, j’ai débuté ma découverte et mon partenariat avec Taylor et ça m’a fait plaisir de retrouver ces personnages.

Taylor se retrouve à devoir remplacer la chanteuse du groupe de rock qui s’appelle « Die with style ». J’adore l’idée proposée qui nous propulse dans un univers excellent. Le personnage de Taylor est en constante évolution et cela fait du bien. On en apprend plus sur elle, sur ce qu’elle fait, sur son passé qui devient de moins en moins brumeux pour le lecteur. J’ai apprécié voir cette barmaid chanteuse et sorcière grandir, prendre confiance et devenir un personnage coloré, dont on a envie de connaitre la vie.

On retrouve aussi Lionel qui fait de nouveau partie de la vie de Taylor. On a aussi des personnages secondaires féminins qui font partie de la sphère de Lionel et qui viennent ponctuer le roman.

Ce second opus reste plus sombre que le premier. On est plongé dans un monde surnaturel où la sorcellerie prend plus de place que dans le premier tome. On comprend pourquoi Taylor n’utilise pas autant ses pouvoirs alors que des fois, elle pourrait. C’est plus concret, cela donne envie d’en savoir plus.

Le rythme de lecture est effréné par plusieurs facteurs : les chapitres sont courts, c’est noir-absinthe.pngplutôt sympathique, on ne s’ennuie jamais. De plus les descriptions que Dorian Lake nous propose nous envoient directement dans les coins de San Fransisco, on retrouve le bar « the witch hour » ainsi que des endroits qui font froid dans le dos. On aime, on adore ! C’set comme si j’avais quitté le premier tome hier ! C’est top.

La plume de Dorian Lake est toujours aussi délectable, on ne s’ennuie jamais. J’ai pu découvrir Hex in the city mais aussi Isulka (Dorian, si tu passes par ici, j’ai fini le deuxième tome d’Isulka J). Les mots se lisent facilement, on aime ce rythme, cette poésie des mots que nous propose l’auteur. Bref, on est vraiment dans un genre que j’aime, avec un auteur que j’adore. Je suis certaine que Dorian Lake ira loin. En tout cas, il mérite d’être connu et reconnu par les lecteurs. On ne peut qu’apprécier ses histoires.

La fin nous réserve un beau troisième tome ! Quelle pression ! On a envie d’avoir la suite sous les yeux très rapidement !

Les – :

  • Les longueurs quelques fois dans les descriptions.

Les + :

  • Le fait que les personnages se dévoilent et évoluent.
  • Le personnage de Taylor qui est savoureux.
  • Ce cliffhanger de fou ! Vivement le troisième tome !
  • La plume de Dorian qui finira par devenir une véritable source de bonheur littéraire pour moi

Ma note : 155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie

16

Isulka – Tome 1 : La pierre d’Isis – Dorian Lake

51PBSnEYSuL._SX350_BO1,204,203,200_Résumé : PRIX Imaginaire Découverte 2017 – Les Petits Mots des Libraires. Isulka est une mageresse marginale, un peu vénale, mais surtout très endettée, vivotant en donnant des spectacles de magie dans des cabarets parisiens. Scipione est un spadassin vénitien comme on n’en fait plus, un reliquat du passé exilé de la Sérénissime, trahi par ses pairs et en quête de Vendetta. Recrutés par un employeur anglais pour subtiliser une bague de rubis, la mission se révèle sous un tout autre jour lorsqu’ils découvrent la valeur du joyau. L’appât du gain les mènera de Paris au Caire, de coups bas en coupe-gorges, dans une course-poursuite avec des espions, des criminels et une inquiétante secte égyptienne…
Mon avis : Je remercie les éditions Noir d’absinthe et plus particulièrement Dorian pour l’envoi de son roman. En effet, j’ai les deux tomes dans ma PAL. J’ai eu le temps de lire le premier et le deuxième m’attend sagement dans ma liseuse (de la mort qui tue, que je keaffe à mort, merci mon chéri !). Je vous avoue que j’ai pris du temps pour le lire, je me suis délectée de chaque mot. La plume de Dorian Lake est comme une promesse au voyage, à l’accomplissement.
La rencontre entre une lectrice et une mageresse envoutante.
Isulka est un personnage que j’ai beaucoup apprécié. En effet, elle est loin d’être parfaite. On la retrouve dans des situations périlleuses. On se retrouve avec un personnage principal assez intéressant : entre une vie compliquée, sans argent, Isulka doit redoubler de courage et d’invention pour rester en vie une journée de plus. L’argent est un gros problème : quand on n’en a pas, c’est encore plus compliqué. L’appât du gain est quelque chose d’assez fort chez Isulka et c’est certainement son plus gros défaut : la gourmandise qui brille et qui permet d’accéder à un niveau de vie meilleur.
Scipione est un personnage haut en couleur avec lequel Isulka forme un duo redoutable. noir-absinthe.png Il veut sa vengeance et ne renonce à rien pour l’avoir. Ainsi, grâce (ou à cause de) lui, on se retrouve dans des situations rocambolesques. On ne s’en lasse pas.
Un appel au voyage.
Avec ce premier tome, nous voyageons. C’est un tome qui nous happe facilement. On est propulsé avec intérêt dans un univers incroyable qui nous fait voyager dans de beaux endroits. On ne voyage pas que géographiquement parlant mais aussi historiquement. Dorian m’a baladé dans une époque que je connais mal mais que j’ai pris plaisir (énormément) à découvrir au fil des pages. C’est une savante combinaison qui m’a énormément plu.
Une plume qui deviendra célèbre (ma main au feu !)
Cette fois ci c’est sur, je suis certaine de ce que j’avance, Dorian deviendra célèbre ! La plume de cet auteur se doit d’être connue ! Elle nous transporte si facilement, elle est dynamique, belle. Les mots sont saisissants. C’est avec intérêt que je me penche sur le travail de Dorian (me dire que j’ai encore deux romans de lui dans ma PAL me met en joie). En tout cas, je suis certaine que cette saga plaira aux fans de fantastique, ça ne fait aucun doute.
Les – :
– Mon cœur est envouté par les histoires de la mageresse. Coup de cœur !
Les + :
– Un duo haut en couleur.
– Une plume merveilleuse, que dis-je, fantastique, que dis-je majestueuse !!
– Un voyage géographique et temporel incroyable.
– Une intrigue parfaite que j’ai beaucoup apprécié.
Ma note : 155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie
16

Hex in the city – tome 1: l’éventreur de San Fransisco – Dorian Lake

hex-in-the-city---episode-1---l-eventreur-de-san-fransisco-1029680-264-432Résumé : La série littéraire événement, avec plus de 40 000 chapitres lus sur Wattpad, enfin disponible ! Résumé : Un tueur en série sévit à San Francisco. Rien ne l’inquiète : ni la loi, ni les remords. Malheureusement pour lui, Taylor, une sorcière au passé trouble et au caractère de feu, décide de s’en mêler ? À la croisée des genres entre fantasy urbaine, avec ses vampires, monstres et sorcières, et le polar, découvrez un récit sans temps mort, dans la lignée des meilleures séries télévisées américaines.

Mon avis : Je suis ravie de vous présenter ce premier tome d’une saga qui fait fureur sur WattPad. Je me permets aussi de vous dire que cette lecture s’est faite dans le cadre d’un nouveau partenariat : celui avec Noir d’Absinthe. Je remercie donc Dorian pour sa gentillesse et ses mots réconfortants quand j’ai eu quelques petits soucis avec ma liseuse. Je remercie aussi ma copinaute Charlaine qui tient le blog Fantasy Book Addict pour avoir suggéré mon blog à Dorian qui m’a contacté grâce à elle. Alors merci à tous les deux pour m’avoir permis la découverte de ce roman !

On fait la connaissance de Taylor, une jeune femme pétillante qui est une barmaid dans la ville de San Fransisco. C’est vraiment un personnage que j’ai adoré. En effet, Taylor a des pouvoirs surnaturels qui font d’elle un personnage d’exception. C’est assez sympathique de rencontrer de nouveau le monde des sorcières, des vampires d’une manière ultra moderne, cela renouvelle le genre et cela fait du bien ! Taylor est un personnage assez mystérieux, c’est étrange mais elle a une facilité à cacher les choses qui sont liées à sa vie personnelle. Même si elle est attachante, on ne sait pas forcément beaucoup de choses sur elle et c’est vraiment énigmatique. J’espère que savoir plus dans les tomes prochains.

Un tueur sévit dans la ville de San Fransisco. On le surnomme « l’éventreur de San Fransisco ». Ce sont des crimes violents, barbares et gratuits. Il vise toujours le même public : des jeunes femmes blondes, jeunes et alcoolisés et/ou démolies par la drogue.

Taylor va mettre son nez dans cette histoire et forcément, mettre sa vie en danger.

noir-absinthe.png

L’auteur nous propose un panel de personnages divers et varié qui permet d’avoir des points de vue différents sur la situation qu’on nous propose de suivre dans ce premier tome. On découvre ainsi Lionel, un homme et personnage que j’ai beaucoup apprécié découvrir, il a une force de caractère comme je n’ai jamais vu et c’est très prenant. On découvre aussi Jack qui est l’oncle de Taylor. C’est un policier. Ces deux personnages semblent être liés à Taylor par des liens étroits passés ou présents.

L’intrigue est prenante et assez originale. Je me suis surprise à apprécier ce premier tome. C’était vraiment une belle découverte même si parfois, j’ai trouvé qu’il manquait un peu de profondeur dans les personnages. Je pense que s’ils avaient étaient plus étoffés, on aurait eu un peu plus à se mettre sous la dent et cela aurait été un peu plus aisé de les apprécier plus même si Taylor est chouette, il y a une aura mystérieuse autour d’elle. C’est assez frustrant pour un lecteur de ne pas savoir !

Cette fin nous laisse présager beaucoup de bon pour la suite qui semble être assez mouvementée, j’ai hâte de pouvoir m’y plonger.

Les +

  • On remet au goût du jour un univers qui a été vu et revu de manière originale
  • Une plume détonante qui nous permet de suivre l’histoire avec avidité.
  • Un décor qui nous met dans l’ambiance très rapidement malgré le peu de pages.

Les – :

  • Un léger manque de profondeur dans les personnages.

Ma note : 17/20