22

Menthe royale : un prince (pas tout à fait) charmant de Johanna Laury

menthe-royale-un-prince-pas-tout-a-fait-charmant-1341035-264-432Résumé : Annabelle, 21 ans, jolie rouquine aux yeux vairons et à la maladresse légendaire, posera ses valises pour la première fois en Solvanie. Pour les nuls en géographie, je vais vous aider. Je plaisante ! Il s’agit du fruit de mon imagination, mais jouez le jeu. Visualisez l’Europe de l’est. Vous voyez l’Allemagne et les Pays-Bas ? Bon, maintenant, imaginez entre ces deux pays, une toute petite principauté à peine plus grande que le Liechtenstein. Vous y êtes ? Ah ! Super ! Représentez-vous maintenant notre jeune française, seule, dans la Capitale de ce magnifique pays, où elle y fera d’étonnantes et royales rencontres qui changeront à tout jamais sa vie, et l’image qu’elle se faisait du Prince (pas tout à fait) Charmant.

~ Service presse ~

Je remercie l’auteure pour sa proposition via SimPlement. J’avais craqué pour la couverture ainsi que le résumé pétillant que l’auteure nous proposait. J’ai donc pris beaucoup de plaisir à découvrir le roman de Johanna Laury.

On fait la rencontre d’Annabelle, un personnage haut en couleurs. Il est fort probable que son père soit Gaston Lagaffe et qu’elle ait du sang de Pierre Richard qui coule dans ses veines… C’est une jeune fille que l’on peut qualifier d’aimant à ennuis.

Suite au concours estival annuel avec Baptiste et Julie, ses deux amis, Annabelle se retrouve à passer ses vacances en Europe de l’Est. La Solvanie ouvre ses portes à notre personnage principal. Je dois avouer que j’ai apprécié le fait que l’auteure ait inventé de toutes pièces ce pays qui, soyons honnêtes, pourrait exister !

Le point fort de ce roman est, pour moi, le panel de personnages. En effet, il y en a beaucoup qui sont assez sympathiques. Bien que différents, ils apportent tous quelque chose à l’histoire. J’ai trouvé cela très intéressant et intelligent. On commence par Annabelle qui est le personnage principal de ce roman. Annabelle est un personnage féminin atypique et haut en couleurs. Cette fille est un feu d’artifice ! C’est un équilibre juste entre humour, maladresse, gentillesse et caractère de feu. Annabelle a son caractère et il ne faut pas l’ennuyer ! Si elle a quelque chose à dire, elle va le faire même si pour cela elle se met dans des situations incroyablement périlleuses. A peine arrivée en Solvanie, Annabelle va enchaîner les catastrophes à l’aéroport et devant sa maison de vacances. Elle va ainsi rencontre Albert et Brigit que j’ai beaucoup appréciés. Ils sont les gérants de la maison de vacances d’Annabelle et j’ai beaucoup apprécié la touche de fraicheur qu’ils ajoutent à l’intrigue. Karel & Karl sont les deux figures masculines de ce roman. J’ai trouvé que les deux frères étaient très intéressants. Ils sont aux antipodes mais se complètent. L’un est très naïf, l’autre est trop méfiant. L’un est d’une gentillesse incroyable, l’autre est arrogant et, par moments, méchant. Bref, Karl et Karel sont deux personnages que j’ai appréciés. Ce que l’auteure parvient à faire est assez chouette et, à mon grand désespoir, cela n’arrive pas assez souvent : elle donne une importance à tous ses personnages. Qu’ils soient principaux ou secondaires, j’ai trouvé chouette l’idée de ne mettre personne sur le côté.

Annabelle va tisser des relations très différentes les unes des autres mais je les trouve vraiment très sympathiques. La relation Karl/Annabelle m’a beaucoup plu mais ma préférée reste celle entre Annabelle et Karel. C’est vraiment sympathique.

Je ne vous le cache pas, ce roman n’est pas un coup de cœur même s’il est très agréable. Cette comédie romantique pétillante et très drôle va, de temps en temps, un poil trop vite. La mise en place de certaines relations va trop vite pour moi. Maintenant, cela reste un minuscule point mitigé pour moi. Je comprends l’intention de l’auteure mais ce n’est pas quelque chose que j’apprécie plus que cela. Bref ! Le second point fort de l’intrigue est certainement la plume de l’auteure ! Que cela soit dans l’action ou dans la description, l’auteure trouve toujours les mots justes, c’est très appréciable. Malgré une rapidité certaine au début du roman, j’avoue que je reste séduite pour la vitesse de croisière que l’on prend une fois les premières pages passées.

L’alternance des points de vue (celui d’Annabelle et de Karel) est très agréable aussi. Cela permet d’ajouter une certaine émotion au roman et on finit par mieux comprendre l’attitude de Karel par rapport à Annabelle. J’ai trouvé ça chouette. Cela permet aussi au lecteur de mieux comprendre le personnage dans son ensemble, c’est cohérent et ça ajoute de la profondeur à cette comédie romantique.

En définitive, malgré un petit souci au démarrage, je reste très contente de ma lecture. En effet, on se retrouve embarqué en Solvanie pour une aventure très intéressante qui va mêler l’amour, l’amitié et la royauté. Le personnage d’Annabelle est très intéressant, riche et atypique. On ne rencontre pas ce genre de personnage principal dans tous les romans. Un peu d’originalité fait du bien ! J’ai aussi rencontré une plume fouillée, riche et dynamique. Cela m’a permis de lire le roman dans son intégralité sans faire de pause.

03 bonnes raisons de lire ce roman :

  • Un cadre original que j’ai apprécié
  • Un panel de personnages qui est la réelle force de ce roman
  • Une comédie romantique pétillante et pleine de belles surprises

4