16

1520-1522 par Le Chroniqueur de la tour

60523426_355396321761213_2254704856549818368_n.jpgRésumé : 1er janvier 1520. Le monde est en paix depuis plusieurs années. Mais les tensions se sont accumulées et sont devenues trop fortes. Partout, les compromis se déchirent et l’humanité se retrouve au bord du gouffre. Dans l’ombre, les Grands Esprits tentent d’éviter la guerre généralisée qui est sur le point d’éclater. Face à eux, se dressent des forces maléfiques qui s’allient à l’ambition et à la bêtise humaine. La deuxième partie de la saga mêlant Histoire et Fantasy épique apporte une suite spectaculaire à 1515-1519, unanimement considéré comme une œuvre originale et captivante. Etendant son univers à Londres et Istanbul, 1520-1522 plonge anciens et nouveaux personnages dans un tourbillon de complots, de combats et de magie dont aucun ne sortira indemne.

~ Service presse ~

Mon avis : Je remercie le chroniqueur de la tour pour sa confiance. En effet, après avoir lui 1515-1519, lorsque j’ai vu que le deuxième tome était disponible, je n’ai pas réfléchi une seule seconde avant de faire la demande de ce service presse via SimPlement.

~ La magie opère de nouveau ~

Encore une fois, le chroniqueur de la tour, fabuleux conteur nous embarque dans une histoire exceptionnelle qui mérite la mention « coup de cœur ». Pourquoi un coup de cœur ? Tout simplement parce que l’auteur, avec originalité, précision et habileté nous propulse dans un monde incroyable. Réel OVNI littéraire, cette saga est formidable. Si j’avais adoré le premier tome (qui fut aussi un coup de cœur), le deuxième se révèle être dans la lignée de son prédécesseur. On se retrouve avec une intrigue qui mêle Histoire et fantasy, réel et créatures incroyables, bref, l’auteur parvient à nous faire un deuxième roman excellent en partant de quelques faits historiques et de quelques créatures !

~ Une intrigue culottée mais qui fonctionne ! ~

Jamais, de mémoire de lectrice, j’ai lu un mélange aussi culotté que l’Histoire et l’Epic Fantasy. On s’attend à quelque chose de fou et qui ne fonctionne pas. J’avais raison sur un point : c’est fou. Cependant, ça fonctionne très bien. Bien entendu, les fans d’Histoire terre à terre qui ne se cantonnent qu’aux faits historiques, passez votre chemin. Il faut une largesse d’esprit ici. Il faut avoir l’envie de voir des personnages historiques avec des missions assez grandioses, des personnages comme Jean Baptisre de Taxis, Charles Quint, François 1er et son bouffon… Bref, il y en a pour tous les goûts !

Si on l’évoquait dans la deuxième partie du premier tome, la culture aztèque est beaucoup plus présente ici. La couverture nous met, d’ailleurs, légèrement sur la voie… C’est une culture que j’adore, j’en ai appris plus sur les us et coutumes de cette civilisation. Ainsi, l’auteure met en exergue beaucoup de coutumes assez perturbantes mais bien réelles : les colonnes de crânes humains par exemple… Comme dans toutes les mythologies, la culture aztèque est très croyante. Ainsi, on a énormément de Dieux qui se dessinent et qui sont évoqués dans cette deuxième aventure.

Si les grands faits historiques sont présents, il y a aussi une part de fantasy qui s’y inclut. Ainsi, l’auteur prend le pari de transformer des personnages historiques en créatures de l’imaginaire. J’ai trouvé cela très osé mais franchement, l’idée est tellement ahurissante que ça fonctionne.

~ Un regard sur la religion ~

J’ai trouvé ce petit point assez séduisant. On sait bien que la religion a une place très importante dans la société actuelle mais encore plus dans les siècles qui nous précèdent. J’ai trouvé intelligent de la part de l’auteur de nous suggérer ce regard sur la religion. L’aspect financier, politique et un peu manipulateur de la religion durant cette époque est assez intéressant.

~ La plume de l’auteur ~

Il est très difficile pour un auteur de savoir captiver son lectorat lorsqu’il s’agit d’un roman historique. Pour moi, c’est très ennuyant par moment, long et rébarbatif. Ici, avec son audace et son intelligence, le chroniqueur de la tour nous envoie directement dans un monde que l’on ne connait pas complètement. Nous avons les personnages pour nous raccrocher à la réalité, ainsi que des lieux et des faits historiques. Le fait que l’auteur vienne modifier l’aspect de certains personnages nous permet d’avoir cette pointe d’originalité qui permet au lecteur de s’accrocher à ce roman.

J’ai été tout à fait captivée par cela. Je dois vous avouer que j’avais très peur de commencer ma lecture : pas parce que le contenu me rebutait mais parce que j’avais peur d’être perdue parce que ma lecture du premier tome remontait un peu. Je suis très heureuse de vous dire que j’ai vite remis le pied à l’étrier.

C’est donc une plume d’une rare intelligence, d’une audace sans nom et d’une dextérité incroyable dont je vous parle ici. Le chroniqueur de la tour est un auteur qui mérite d’être connu. Avec une imagination à la Robin Hobb et un sens du détail à la Tolkien, je pense que cet auteur ira loin, en tout cas, c’est tout ce que je lui souhaite.

Les + :

  • L’originalité du texte, sans aucun doute
  • La plume de l’auteur et sa passion pour l’histoire
  • La manière dont le chroniqueur de la tour captive son lectorat
  • Les personnages historiques que j’ai pris plaisir à retrouver et à découvrir

5

21

1515 – 1519 – Le chroniqueur de la tour

513AZASnnnL._SX195_Résumé : 1er Janvier 1515. François Ier devient Roi de France. Il se doute qu’il va vivre des événements extraordinaires mais il sous-estime largement ce qui l’attend. Il va découvrir que l’Histoire n’est qu’un théâtre où s’affrontent des forces obscures en coulisses. Tout ce qu’il croyait solide, tout ce qu’il pensait vrai sera bouleversé. Car le monde est en train de basculer. Pour une damnation ou pour une renaissance ? De Paris à Marignan, de La Havane à Venise, un roman qui mêle fiction historique et fantasy épique à une échelle inédite. Aventures, complots, grandes batailles et magie qui raviront autant les amateurs d’Alexandre Dumas que des séries fantasy à succès.

Mon avis : Je remercie chaleureusement le chroniqueur de la tour pour l’envoi de son roman via simplement.pro. J’ai pris énormément de plaisir à lire et à découvrir l’auteur ainsi que la plume qui nous dessine un univers épatant !

Ma chère amie Kathleen – ah oui ! Vous la connaissez sous le pseudo de Wolkaiw. Si jamais ce n’est pas le cas, je vous somme de découvrir son univers ! – pourra vous l’attester, hier je m’arrachais encore les cheveux aux Halliennales en me disant que je n’avais toujours pas mis le nez dans ce roman et qu’il fallait que je rende ma chronique la semaine prochaine grand maximum. Je ne pensais pas que cela aurait été possible mais figurez-vous que j’ai avalé ces 473 pages en une journée quasiment. J’ai commencé hier en fin de journée et j’ai refermé le roman il y a quelques heures. C’était captivant, génialissime, prenant, surprenant. Bref, j’ai passé un moment de lecture que je n’oublierai pas.

Roman sur fond historique, on y voit se mêler différents genres que je ne pensais pas retrouver un jour dans la même intrigue. On trouve de la fantasy dans un roman qui semble être historique.  Voilà une grande première pour moi et franchement, elle est réussie ! J’ai grandement apprécié le fait que l’on découvre ce que l’on voit derrière la mascarade qu’est la vie en France ou dans d’autres pays sous l’autorité des rois. Tous tirent des ficelles et les manipulateurs deviennent rapidement les manipulés de l’histoire. J’ai apprécié retrouver des figures historiques qui nous permettent de croire que l’on est ancré dans le réel : François 1er, Léonard de Vinci, le Pape.

Le voyage est aussi au cœur de ce premier tome puisque l’histoire se passe en Europe (surtout en France, en Italie et en Espagne) mais aussi en Amérique. Si, au premier abord, on pense que les deux histoires ne semblent pas être en corrélation, on se rend compte que l’auteur parvient, avec intelligence, à mêler les deux intrigues.

On vit une véritable aventure au travers des mots du chroniqueur de la tour. J’ai apprécié ce nom de plume. Je l’ai trouvé mystérieux et plein d’audace : à l’image du premier tome proposé ici.

Même si l’intrigue m’est en lumière le personnage de François 1er, on trouve aussi Charles de Habsbourg qui prend beaucoup de place. Les deux personnages étant de grands ennemis, on ne s’ennuie absolument pas. C’est prenant : une belle aventure s’ouvre à nous. J’avoue qu’ici, je me suis vue de nouveau avec un roman de Dumas dans les mains. Bravo ! C’est un exercice compliqué que de tenir le lecteur en haleine lors d’une aventure historique.

J’ajoute que le panel de personnages que nous offre le chroniqueur de la tour est saisissant par sa diversité et sa richesse. Ainsi, on a des psychologies très différentes, des personnages variés par leurs physiques et leurs morales. L’auteur parvient à nous faire apprécier des gens détestables. On se prend au jeu de la manipulation en se laissant séduire par beaucoup de personnages.

La plume du chroniqueur de la tour est exceptionnelle. J’espère vraiment qu’il trouvera une maison d’édition à son pied. Ce génialissime travail mérite d’être connu de tous, vraiment. J’ai vibré avec les personnages, j’ai adoré faire partie de cette belle aventure. Bref, à lire, relire et lire de nouveau.

Les – :

  • Le seul point négatif que j’ai à donner c’est le fait que je n’ai pas ouvert le roman plus tôt. Cœur de lectrice et de blogueuse conquis, c’est un véritable coup de cœur.

Les + :

  • La plume de l’auteur.
  • Le génie d’avoir su mélanger de la fantasy à de l’historique.
  • Une intrigue qui nous tient en haleine et nous promet un voyage exquis entre continent, pays et cultures.
  • La couverture que j’aime beaucoup.
  • Un panel riche et divers de personnages.

Merci au chroniqueur de la tour pour sa gentillesse et sa dédicace !

155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie