29

Dans la peau – Fabienne Lejamble

51AtQngX2eL.jpgRésumé : Un démon pervers au sacré sens de l’humour possède une jeune femme. Un roman entre fun et émotion.

Mon avis : Je remercie d’emblée Fabienne pour l’envoi de son roman. Voilà un service presse surprenant dans le sens où le premier ouvrage de Fabienne reste aux antipodes de celui-ci. 1902 est un recueil de nouvelles fantastiques assez sympathique à lire, j’avais passé à l’époque, un bon moment de lecture rapide et assez fascinant par les propos tenus. Dans la peau est un roman fantastique où Keleb, un démon prend possession de Lexie, une jeune fille normale.

J’ai apprécié cette lecture malgré quelques petites choses qui m’ont un peu déstabilisé. Cependant, je reste agréablement surprise par la découverte de ce roman. Je vous avoue que je ne me serai pas retournée sur la couverture de ce roman. En effet, la couverture me fait penser à un roman érotique des années 1980 (ce qui n’est pas forcément mon genre de lecture, je vous l’avoue). Comme je le dis souvent, l’habit ne fait pas le moine. Ici, s’en est une belle preuve. Je serai passée à côté d’un bon moment de lecture.

C’est un ouvrage très original, intéressant et bourré d’humour. Cependant, il y a beaucoup d’émotions diverses qui sont véhiculées dans ce roman. C’est assez surprenant de voir l’humour se mêler à la douceur, la sensibilité et la sensualité.

Keleb est un personnage que j’ai beaucoup apprécié découvrir. Son côté mutin est exploité à merveille. Ce qui m’a un peu ennuyé, c’est le fait que Keleb joue vraiment avec le feu, un peu trop pour moi. Quand il prend possession du corps de Lexie, il fait d’elle une jeune femme plus que sensuelle. Elle devient une allumeuse de service devant ses parents ! C’est quelque chose qui m’a un peu ennuyé.

Lexie est aussi un personnage ambivalent dans le sens où il y a une réelle évolution. Même si au départ, elle a peur, elle ne sait pas ce que va bien pouvoir faire Keleb. J’ai trouvé sa soumission un peu trop forte. Mais je pense que c’est le jeu dans ce genre de situation non ?

J’ai aimé les joutes verbales entre Keleb et Lexie qui n’a pas froid aux yeux. Par moment, elle le paye ! La cohabitation entre Lexie et Keleb n’est pas de tout repos mais assez drôle.

L’originalité de l’histoire a su me séduire malgré le fait que j’ai eu une impression de « trop vite ». En effet, lorsque Keleb prend possession du corps de Lexie, au début, ça va trop vite pour moi. Un jeu d’esprit entre amis et pouf… Au bout de quelques minutes Keleb est déjà dans le corps de Lexie. J’aurais peut être apprécié un petit effet d’attente pour apporter une ambiance plus sombre, particulière.

La plume de Fabienne Lejamble est toujours aussi délectable, elle est fraîche et se prête très bien à l’exercice. L’auteure m’a fait sortir de ma zone de confort le temps d’un roman, c’était une belle expérience.

Les – :

  • Un effet de rapidité sur le début du roman.
  • Une soumission exacerbée de Lexie qui subit les assauts de Keleb qui par moment joue vraiment trop avec le feu.

Les + :

  • Le retour de la plume de Fabienne Lejamble que j’aime toujours autant.
  • Les joutes verbales entre Keleb et Lexie
  • Le personnage de Lexie que j’ai apprécié puisqu’elle essaye de résister. Sa force et son courage sont remarquables.
  • La manière dont l’auteure repousse les clichés sur les esprits.

Ma note : 155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie

 

Publicités
10

1902 – Fabienne Lejamble

31eGl3z4ScL._SY346_Résumé : Un vieux pêcheur cache un sombre secret qui pourrait mettre la vie de son neveu en péril ; de mystérieux hommes enlèvent des prostituées ; un dangereux livre change la vie d’un groupe d’individus et les fait sombrer dans une spirale infernale… Trois nouvelles d’horreur relatent des événements dans les coulisses occultes de la France de 1902.

Mon avis : Je remercie chaleureusement Fabienne Lejamble pour l’envoi de son recueil de trois nouvelles qui mélangent de manière incroyable le genre horreur et fantastique.

Vous le savez maintenant si vous me lisez, les nouvelles ne sont pas forcément ma tasse de thé. Mais ici Fabienne m’a parlé avec tellement d’entrain et d’engouement de son recueil que cela m’a tout de suite emballé et que j’ai accepté de lire ce Service Presse.

Relativement courtes, ces trois nouvelles ont été englouties en un rien de temps. C’était très appréciable.

Dans un premier temps, on fait la rencontre d’un jeune homme à travers la nouvelle les tombes de Qouarec, qui part chez son oncle en Bretagne pour respirer le grand air. Ses études de médecine l’occupent énormément et sa mère s’inquiète pour lui. On entre ici dans un monde bourgeois du début du 20ème siècle. J’ai beaucoup apprécié l’univers que Fabienne nous propose. En effet, j’ai apprécié l’emploi des termes utilisés de manière appropriée.

Des découvertes incroyables, à faire froid dans le dos, vont être faites par Georges, le neveu d’Apollinaire. Apollinaire a perdu sa femme et son fils Edouard de la tuberculose à quelques semaines d’intervalle. Il se retrouve seul avec Madame Rossignol qui lui a promis de ne pas le laisser seul. J’ai beaucoup apprécié cette nouvelle, je pense que c’est ma préférée des trois parce qu’elle est très réaliste. On a l’impression que cela peut se produire dans la vraie vie (je prie pour que cela n’arrive jamais) mais l’histoire est saisissante de réalisme. Les découvertes de Georges, qui est un garçon pragmatique, certainement une déformation estudiantine, perd complètement ses repères et cela donne un moment de lecture intense et pleine de mystère.

La deuxième partie de ces nouvelles s’intitule « Dans les ombres de Paris ». Cette nouvelle n’est pas sans rappeler le moment intense que les anglais ont vécus lors de la fameuse période de Jack L’éventreur. Ici, nous sommes dans les rues de Paris avec un enquêteur hors pair, Antoine Sivory, qui part à la recherche d’une prostituée « Loulou » qui a disparu, plus qu’une fille de joie pour cet inspecteur, il est inquiet pour elle. Nous suivons donc avec effroi son enquête qui le mènera jusqu’à elle. Honnêtement, j’ai eu un peu peur en lisant. Je me suis foutue la frousse toute seule et j’ai adoré ça ! Moi qui déteste ce genre d’aventure, j’ai vraiment été séduite. C’est une bonne nouvelle qui nous fait froid dans le dos !

La troisième et dernière partie de ce recueil nous relate de l’histoire de trois jeunes hommes au travers des « initiés du sentier noir ». On fait la rencontre de Landry, Tobias et Alfred. Trois cousins qui se sont retrouvés autour d’un livre de magie noire. Ils font les pires expériences possibles. Ce que j’ai apprécié dans cette troisième partie de ce recueil c’est que toutes les pièces du puzzle se rassemblent ! J’ai trouvé l’idée très agréable et superbement intelligente ! C’est vraiment du grand art que j’ai beaucoup apprécié lire.

La plume de Fabienne est top ! Elle est vraiment parfaite pour le genre fantastique/horreur. J’ai eu peur, j’ai tremblé, j’ai lu avec avidité ce qui allait arriver à tous ces personnages. C’était vraiment fabuleux. Je ne regrette absolument pas mon expérience ! Je ne peux que vous conseiller ce recueil qui se lit rapidement et avec délectation.

Ma note : 18/20