16

Valentine Perdreaux a disparu – Saison 2 de Félix Lejaune

image.jpgRésumés

Épisodes 1 & 2 : Enfin arrivés à Istanbul après bien des aventures et des dangers, Valentine, Antonin et Waldeck se rendent à l’ambassade d’Angleterre où ils pourront trouver le fameux poignard d’Hassan Ibn Al Sabbah qui leur permettra de décrypter les textes anciens… Mais la secte des assassins est toujours à leurs trousses, peut-être même est-il déjà trop tard…

Épisodes 3 & 4 : Après les terribles événements de l’ambassade d’Angleterre à Istanbul et l’enlèvement de Valentine par les assassins, Antonin est jeté en prison par la justice turque. S’il veut avoir une chance d’aller sauver Valentine, notre reporter va devoir commencer par rester en vie dans cet univers hostile. Et puis, ou est passé Waldeck ?

Épisodes 5, 6, & 7 : Aux mains des assassins, Valentine est en grand danger. La secte envisage de la sacrifier pour servir ses sinistres desseins et faire revenir la terreur ! Antonin et Waldeck se préparent à un affrontement final dont l’issue reste incertaine…

~ Service presse ~

Mon avis : Je remercie les éditions Nutty Sheep pour l’envoi de ce roman. En effet, j’avais adoré la première saison. Céline m’a fait un très beau cadeau en m’envoyant la saison 2 entière. Au moins, on est sûr que vous n’entendrez pas « Mais, c’est trop court !!! » ahah.

Un univers percutant

Qu’est-ce que c’est dépaysant ! On se retrouve dans les pays du Moyen Orient. On voyage beaucoup. Istanbul n’aura plus de secret pour vous après cette lecture. J’avoue que ce n’est pas forcément une destination que l’on retrouve beaucoup dans les lectures. Enfin, personnellement, je ne les retrouve pas beaucoup dans mes lectures. Cela apporte vraiment un dépaysement et me pousse à me demander pourquoi je ne lis pas plus de romans où l’intrigue se passe au Moyen Orient. Bref.

On est plongé dans une culture incroyable. Au-delà de tout ce que l’on peut entendre sur la communauté musulmane, ici, on entre vraiment dans une culture de la violence, du sang et de la vengeance. Encore une fois, on se retrouve avec deux clans : d’un côté Antonin, Waldeck et Valentine qui essayent tant bien que mal de rester en vie, de retrouver ce fameux poignard d’Hassan Ibn Al Sabbah pour des raisons historiques tandis que la secte des assassins leur court après.

J’ai adoré ce dépaysement comme je vous le dis ci-dessus mais aussi toute la culture qui tourne autour de cela. Le côté historique des recherches de Valentine m’a énormément plu aussi. Cela apporte une autre couleur à cette histoire que j’ai adoré découvrir.

Les personnages

J’ai apprécié l’évolution des personnages. Ils convergent tous vers le même point : se sortir de cette situation insoutenable. Il est donc normal de se serrer les coudes. Cependant, tandis que les méninges de tout le monde s’agitent, j’ai trouvé que le rapprochement des personnages était crédible. Il y a une électricité certaine qui charge l’environnement du roman. On sent bien qu’on doit faire attention à tout et regarder derrière soi pour ne pas se faire planter un couteau dans le dos. Cela ajoute une autre dimension au roman (si, si cela est possible), cela rend les actions plus percutantes et explosives !

Même si le personnage de Valentine pouvait me taper sur le système au départ (oui, sonFantasy côté petite fille à caprices ne jouait pas forcément en sa faveur) j’ai trouvé qu’elle gagnait en sagesse et que son intellect prouvait qu’elle n’était pas si bête que cela. C’était très sympathique. Elle reste humaine : le sang, la violence, la mort la perturbent vraiment. Elle est affectée par tout ce qu’elle voit. Cela la rend plus qu’appréciable.

Waldeck et Antonin forment un duo assez détonant mais qui fonctionne. Tout au long de cette deuxième saison, les liens se resserrent. Cela n’empêche pas les frictions et les désaccords mais c’est un duo qui fonctionne très bien.

La plume

Je reste fan de ce que propose Félix Lejaune. En effet, c’est très intéressant. L’approche de la culture, le voyage, l’évolution des personnages. Bref, l’histoire est prenante et la plume aussi ! Le rythme installé par le format épisodique est très intéressant, bien que ne me convenant pas, je constate que cela nous permet de rester en alerte tout au long de la lecture.

Je reste ravie d’avoir découvert la plume de Félix Lejaune à travers ce superbe voyage au cœur des secrets du Moyen Orient. Bravo à l’auteur pour cette merveilleuse idée !

Ce n’est pas une lecture coup de cœur pour la simple et bonne raison que c’est un peu trop rapide pour moi. J’avoue que même si avoir lu une saison entière d’un coup m’enlève ce sentiment de justesse dans le nombre de pages, je reste quand même sur ma faim quant à la longueur du texte. L’histoire est vraiment très sympathique à suivre mais il m’a manqué des détails : des descriptions, des psychologies, des portraits plus précis pour vraiment avoir un énorme coup de cœur. Cependant, cela n’enlève rien à la qualité de cette saison et de l’intrigue dans sa globalité.

Les – :

  • Des petits manques de détails qui font que je suis un peu restée sur ma faim.

Les + :

  • Notre trio incroyable.
  • L’appel au voyage
  • La culture ultra présente dans cette intrigue
  • La plume de l’auteur

4

12

Valentine Perdreaux a disparu – Saison 1 – Épisodes 5,6,7 & 8 – Felix Lejaune

Résumés par épisode.

Épisode 5 : Heureuse d’avoir échappé à Antonin et Waldeck, Valentine Perdreaux file dans Venise vers la bibliothèque secrète de l’Ordre de la Rose Croix… Mais dans quel but ? Sans compter que les hommes de Fayçal la surveillent toujours de près…

Épisode 6 : Valentine Perdreaux est au cœur de la bibliothèque secrète de la Rose Croix, plongée dans l’étude du mystérieux poignard qui y est conservé… Ayant semé Antonin, elle se croit enfin en sécurité… Mais bientôt l’enfer va se déchaîner…

Épisode 7 : Après avoir échappé à une mort certaine, grâce à l’arrivée in extremis d’Antonin, Valentine est momentanément hors de danger. C’est le moment, elle peut nous en apprendre un peu plus sur sa mystérieuse mission en Orient, et les buts secrets qu’elle poursuit… Arrivera-t-elle à rallier Antonin à sa quête ?

Épisode 8 : Valentine a réussi à convaincre Antonin de l’accompagner dans la suite de son périple, mais les Assassins sont toujours à leurs trousses. La petite équipe fuit Venise en urgence à bord d’un bateau de contrebandiers, direction Istanbul, porte de l’Orient…

Mon avis : Je remercie les éditions Nutty Sheep et plus particulièrement Céline pour l’envoi de ces épisodes qui clôturent la saison 1 des aventures de Valentine Perdreaux.

Ces quatre épisodes marquent un tournant dans l’histoire. En effet, j’ai trouvé qu’ils étaient plus prenant. On est vraiment dans l’action et l’on en prend plein les yeux. J’ai trouvé que, malgré le format épisodique qui pourrait poser problème à la mise en place de l’action, on se retrouve dans une intrigue pleine de rebondissement où l’on ne s’ennuie jamais.

On retrouve tous les personnages que l’on a découvert à travers les premiers épisodes. Antonin, Waldreck qui sont employés par le père de Valentine pour la retrouver. On retrouve aussi forcément Valentine qui essaye d’échapper aux employés de son père pour finir la mission qu’on lui a demander de faire en Turquie.

Ce que j’ai apprécié dans cette première saison c’est l’appel au voyage. En effet, j’aiFantasy trouvé que l’auteur parvenait à nous faire partir loin, dans un pays du moyen orient. Je m’y suis crue : j’entendais le bruit des souks, la langue chantante qu’elle la langue arabe pour moi, les odeurs d’épice. Bref, j’ai adoré ! Ce que j’ai aussi aimé c’est le fait que Félix Lejaune met aussi en avant la culture arabe ainsi que ces traditions. Dans la manière dont les hommes de main de Fayçal tuent, on voit bien les rituels de morts que l’ancienne tradition arabe peut inculquer.

Les personnages m’avaient manqué. Même si je ne les ai retrouvés que pour une paire de pages… Ce format est vraiment à double tranchant ! J’aime le fait que le cliffhanger est à son paroxysme à chaque fin d’épisode mais c’est beaucoup, beaucoup, beaucoup trop courts ! Je ne sais pas si on peut considérer que c’est un point négatif lorsque l’on râle parce que l’on en veut plus, mais franchement, j’adorerai en savoir plus sur les psychologies des personnages ainsi que sur l’histoire, les légendes, la mission.

Le personnage de Valentine prend de l’ampleur à la fin de cette saison. Elle ne se laisse pas faire malgré la place problématique de la femme à cette époque. C’est vraiment très intéressant de voir qu’elle veut y parvenir. Elle veut savoir faire les choses par elle-même, avoir une sacrée culture, parler différentes langues. Elle ne se laisse pas faire et franchement, j’ai apprécié ce caractère fort qui apporte beaucoup à l’intrigue.

La plume de Félix Lejaune est toujours aussi attirante et dynamique. Les mots choisis sont choisis avec minutie et j’aime cela ! La plume est travaillée et très intéressante.

Les – :

  • Un format toujours aussi problématique pour moi : j’aime certains points mais c’est trop court pour moi.

Les + :

  • La culture arabe que j’ai apprécié retrouver.
  • L’appel au voyage à travers cette première saison.
  • La plume de l’auteur.
  • Le panel de personnages que j’ai apprécié retrouver.

155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie

14

Valentine Perdreaux a disparu – Épisodes 2, 3 & 4 – Felix Lejaune

Résumé de l’épisode 2 : Il n’y a qu’un endroit où Antonin et Waldeck peuvent espérer en apprendre plus sur les assassins du professeur Simon : La zone, un entrelacs de roulottes, de bicoques et de ruelles boueuses, sorte de cours des miracles du 20ème siècle où cohabitent criminels, Gitans, exclus et crève-la-faim… Un lieu de tous les dangers où de nombreux pièges les attendent…

Résumé de l’épisode 3 : Où l’on prend l’avion, où l’on rencontre enfin Valentine Perdreaux, et où l’on fait la connaissance d’un inquiétant gentleman…

Résumé de l’épisode 4 : À l’arrivée de l’Orient Express, à Venise, c’est le choc de la rencontre entre trois forces aux objectifs bien différents : Valentine d’un côté, Antonin de l’autre, et enfin le mystérieux Fayçal… Tandis que la mort commence à roder autour d’elle, la jeune femme va devoir faire appel à toute son intelligence pour pouvoir continuer sa mission…

Mon avis : Je remercie Les éditions Nutty Sheep et plus particulièrement Céline pour l’envoi de ces trois nouveaux épisodes de la série « Valentine Perdreaux a disparu ». J’avais énormément apprécié le premier épisode de cette série et j’avais très envie de connaitre la suite des aventures de tout ce petit monde. Une chose est certaine, je n’ai pas été déçue et j’ai encore bien envie de découvrir ce qui va se passer par la suite.

J’ai choisi de faire une chronique pour les épisodes 2, 3 & 4 parce que le format épisodique, comme il l’indique, est un format assez court. J’avais peur de faire des chroniques sans saveur si je faisais une chronique par épisode.

Dans le deuxième épisode, il n’est pas encore question de Valentine. On suit Antonin et Waldeck dans les bas-fonds des rues parisiennes où le danger rode. Le jeune journaliste photographe se retrouve dans des situations périlleuses tandis que son compagnon est comme chez lui. Il sait d’où vient le danger et comment se protéger. On va donc suivre notre duo détonant à la recherche d’indices sur le meurtre du professeur Simon.

Ce que j’ai apprécié, c’est, forcément, l’arrivée de Valentine dans le récit. Ainsi, on se retrouve une fois avec Antonin et Waldeck et une fois avec Valentine jusqu’à ce que les histoires se confondent pour n’en faire qu’une. J’ai beaucoup aimé la charmante Valentine bien qu’un peu naïve, j’ai apprécié le fait qu’elle veuille prendre sa vie en main et assouvir sa curiosité culturelle.

7caa72cb8f0e35e78f73c4f04135f9a6_bandeauhautValentine est une jeune fille assez calme, jolie et intelligente. C’est la première fois qu’elle quitte le domicile familial et donc, lorsque le danger rode, elle ne s’en rend pas forcément compte. On a une naïveté qui se dégage de ce personnage mais cependant, elle ne se laisse pas faire. Elle réfléchit vite pour pouvoir continuer sa mission.

Dans les épisodes 3 & 4, nous faisons la rencontre de Fayçal – et par le biais de ce personnage de la culture orientale. On a des langues étrangères qui apparaissent dans le récit. Cela donne une touche exotique au roman et nous donne envie de savoir comment Valentine va réussir à s’en sortir.

L’intrigue est rondement menée. J’avoue que je suis sous le charme de la plume de Félix Lejaune. Elle est fluide, dynamique et apporte une certaine puissance au roman.

Le côté épisodique me gêne encore un peu mais je commence à m’y faire. J’avoue que la Fantasydécoupe du texte reste très bien trouvée et cela nous apporte un suspense certain pour la suite des aventures. Le lecteur est happé par les aventures de tout ce petit monde. Je trouve cela très intéressant.

Si vous apprécié un léger côté historique et les romans d’aventures, je ne peux que vous conseiller de lire cette série d’épisodes qui sont parfaits entre deux grosses lectures.

Vivement la suite !

Les – :

  • Le format épisodique qui me laisse sur ma faim malgré une découpe intelligente.

Les + :

  • La rencontre avec Valentine.
  • Le panel de personnages que j’ai bien apprécié.
  • La plume de l’auteur que je découvre avec cette série et qui me plait énormément.
  • Les deux histoires qui finissent par n’en faire qu’une.

 

155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie

Retrouvez mon avis sur le premier épisode !

51NJFypfv+L._SY346_

18

Valentine Perdreaux a disparu Episode 1 : où l’on assiste au début d’une grande amitié– Félix Lejaune

51NJFypfv+L._SY346_.jpgRésumé : 1921 : Valentine Perdreaux a disparu ! Elle s’est enfuie de chez elle ! Bravant l’interdit paternel, et les conventions de son époque, elle a décidé de s’en aller à l’aventure vers l’Orient, en prenant l’Orient Express, direction Istanbul, en mission secrète pour la Sorbonne ! Son père, Gaétan Perdreau, directeur du journal « Le Temps » envoie son meilleur reporter à ses trousses avec pour mission de la ramener ! Mais d’autres forces bien plus sombres en ont aussi après la jeune femme.

Mon avis : Je remercie Nutty Sheep éditions pour avoir proposé ce Service Presse fort intéressant. J’ai tout de suite été tenté par le résumé : en effet, j’aime beaucoup la période proposée ainsi que le sujet. Si en plus on ajoute l’Orient Express, il ne m’en faut pas plus pour être séduite.

Ainsi, on découvre une nouvelle série à épisodes chez Nutty Sheep. Je vous avoue que le format très court ne nous permet pas de tout de suite nous attacher aux personnages cependant, je suis certaine que je vais apprendre à les découvrir au fil de mes lectures de la saga de Félix Lejeune. En effet, même si je n’ai pas forcément réellement pu m’attacher à un personnage précisément, j’ai hâte de découvrir le reste des aventures d’Antonin.

Antonin est un personnage haut en couleur. Il connait très bien Gaétan Perdreau, le père de Valentine. Ils travaillent ensemble et ne sont jamais d’accord sur rien. Bien souvent, les cris résonnent dans les locaux et c’est vraiment une ambiance très tendue. Les gens se demandent si tout va bien lorsque l’on n’entend pas ces deux messieurs hurler à travers tout.

Antonin part à la recherche de Valentine qui a disparu. Gaétan n’a pas peur de mettre de prix. Il envoie Antonin à la rescousse de fille qui est partie en prenant place à bords du luxuriant Orient Express.

On fait aussi la rencontre de Waldeck, un jeune photographe ancien soldat qui va pouvoir aider Antonin dans ses recherches.

On ne connait pas encore très bien Valentine. En effet, on ne la connait qu’à travers les mots des protagonistes cités au dessus. C’est tout, elle est encore loin d’Antonin que l’on quitte avant son départ.

Le premier épisode pose les bases d’une manière assez sympathique. En effet, on retrouve ici le côté décalé de la maison d’édition et qui me plait tant. En effet, on a une bonne dose d’humour, il y a une ironie certaine qui nous fait sourire.

L’auteur parvient à nous mettre le pied à l’étrier très rapidement avec ce premier épisode qui est assez explicite. En effet, on veut savoir la suite rapidement, j’espère pouvoir la lire très vite ! C’est frais, sympathique à lire et à découvrir. On veut en savoir plus !

La plume de Félix Lejeune est assez prenante et surprenante. On se retrouve dans l’ambiance rapidement. Les dialogues assez directs avec des phrases assez courtes ajoutent beaucoup de dynamisme à l’œuvre.

Les + :

  • Une intrigue originale qui donne rapidement envie d’en savoir plus.
  • Des personnages intéressants qui nous permettent d’accrocher à l’histoire rapidement.
  • La mise en valeur de l’orient express qui semble être prometteuse
  • Une plume très sympathique et dynamique

Les – :

  • Le format qui ne me permet pas d’apprécier d’amblée les personnages.

Ma note : 18/20