13

Voyage en terres sauvages – Episode 3 à 8 (Intégrale) de Tiphaine Levillain

Résumés

Episodes 3 et 4 : Les ennuis et les contretemps s’enchaînent pour Kirkima et Johem. Les caractères des deux lutines sont loin d’être compatibles et les terres sans loi du Nouveau Continent réservent bien des menaces. Jour après jour, pourtant, l’exploratrice lutine s’efforce de se rapprocher du Nord, ne perdant jamais son objectif de vue. Pour l’heure, leur voyage les a toutes les deux menées jusqu’à Spring Town…

Episodes 5 et 6 : Les imprévus continuent de se succéder pour Kirkima, amenant avec eux leur lot de rencontres et de découvertes. Malgré tout, la lutine tient bon et les choses commencent enfin à se concrétiser, alors qu’elle atteint finalement les terres du nord. Chaque jour qui passe, elle en est certaine, le Wintekowa est plus proche que jamais…

Episodes 7 et 8 : Cette fois-ci, le Wintekowa n’est plus très loin. Kirkima en a la certitude absolue, alors qu’elle s’aventure enfin dans les contrées boisées des terres sauvages du nord. Les derniers lambeaux de civilisation disparaissent, tandis que le petit groupe plonge au coeur des légendes Anishnabe. Désormais, ils ne peuvent compter que sur eux-mêmes pour arriver indemnes au bout de cette aventure.

~ Service presse ~

Mon avis : Je remercie Céline et les éditions Nutty Sheep pour l’envoi de ces épisodes. Lorsque j’ai vu la publication de l’intégrale de Voyage en terres sauvages, j’ai tout de suite foncé ! Franchement, j’avais lu les deux premiers épisodes avec beaucoup de ferveur et d’attention. Cette série d’épisodes signe mon premier coup de cœur chez Nutty Sheep.

~ Le format épisodique ~

Ca y est ! Je crois que j’ai compris comment détourner mon problème des lectures trop courtes ! Maintenant, quand je vois une série d’épisodes se profiler à l’horizon, je vais sagement attendre l’intégrale de ces derniers. C’est beaucoup plus simple pour moi et cela me permet de ne pas être frustrée par le format et par le contenant. J’apprécie le format épisodique quand j’ai tous les épisodes sous la main en fait, c’est un peu idiot mais c’est comme pour une série, j’adore pouvoir enchainer les épisodes sans me prendre la tête en me demandant : à quand la suite ?

Ici, le format ne m’a donc posé aucun souci ! Au contraire, les épisodes sont courts et en avoir deux à lire à chaque fois, c’est plutôt pas mal du tout ! Cela m’a permis de lire au boulot, pendant mes pauses ! C’était chouette, j’ai pu facilement revenir vers les autres épisodes et finalement, j’ai terminé ma lecture très rapidement.

~ Une destination par épisode ~

J’ai décidé de traiter l’intégralité des épisodes dans une chronique, pour moi, c’est beaucoup plus simple. Dans l’épisode 3, on part à Spring Town, une ville où l’on sent que quelque chose ne va pas, une menace pèse sur la ville et sur ses habitants qui se recroquevillent à chaque fois qu’ils entendent un bruit… Johem et Kirkima ne veulent pas forcément s’attarder dans cette ville.

Johem est la deuxième personne que forme l’expédition de Kirkima. Retrouver le Wintekowa pour sauver son oncle. On n’en sait pas vraiment plus sur le fameux Wintekowa : qu’est-ce que c’est ? On en apprendra plus tout au long des épisodes.

~ L’afflux des personnages ~

Les personnages s’ajoutent à l’expédition au fur et à mesure des épisodes : Tom, le Marshall et Croque Mitaine le chaman prennent place dans l’expédition dans l’épisode 3. On retrouve aussi le personnage d’O’Maïne dans les derniers épisodes. J’ai trouvé cette idée très sympathique.

Beaucoup de personnages arrivent et repartent le temps d’un épisode, cela ajoute un petit je-ne-sais-quoi que j’ai beaucoup apprécié durant ma lecture, de plus, on se retrouve vraiment à progresser à tous les épisodes : ainsi, à l’épisode 4 on fait la rencontre de Twilliam, la fée et on part vers Tiston, dans l’épisode 5, on fait la rencontre de Ykshi Groksh un gobelin ingénieur assez original dirons-nous.

J’ai apprécié cette diversité dans les personnages. Dans un premier temps, leurs psychologies et leurs caractères. Si Johem est impulsive et n’en fait qu’à sa tête, Croque Mitaine et O’Maïne restent insondables et mystérieux. Si Kirkima veut avancer et ne pas avoir d’ennui, Johem est une tête brûlée. C’est assez intéressant comme regroupement de personnages pour une expédition.

L’auteure joue aussi sur les frictions entre les deux personnages principaux féminins qui ne parviennent pas à s’entendre. Kirkima est la cheffe et veut décider, rapidement, elle va se rendre compte qu’elle ne peut pas forcément le faire. Elle va devoir apprendre à écouter et à respecter les lieux et les avis des autres. J’ai apprécié cela. La réflexion de Johem à la fin de l’épisode 8 m’a beaucoup plu.

«  Tu n’as toujours rien compris, hein ? […] les qualités les plus importantes qu’on puisse avoir sur le Nouveau Continent. Les plus respectées, les plus vitales pour le bien d’une communauté. La loyauté, le sens du sacrifice et du don de soi. Et beaucoup d’autres encore. Tu ne comprends pas ? La Nature est trop puissante. Personne ne peut survivre en étant solitaire ou égoïste. La valeur des choses est différente, ici, celle de la vie, de la mort… Tu es arrivée pétrie de principes et d’a priori, et malgré tout ce que nous avons traversé, tu t’apprêtes à repartir inchangée. Tu fais bien de rentrer chez toi. Tu n’as rien à faire sur ces terres. »

J’étais scotchée par cette réplique. Elle m’a collée des frissons partout. Je l’ai trouvé belle, Fantasyjuste et poétique. Cela marque aussi le fait que Johem n’est pas si tête brûlée que ce que l’on pensait. Elle est intelligente et pleine de courage pour défier ainsi son amie et la secouer. Kirkima est un personnage que j’ai apprécié pour son intelligence et sa volonté de sauver son oncle grâce au Wintekowa.

Si je devais choisir un personnage qui m’a beaucoup marqué, je choisirais sans aucun doute Croque Mitaine, ce sorcier chamane qui m’a beaucoup plu par sa sagesse et tout ce qu’il a pu dégager au cours de ma lecture. J’ai eu l’impression d’avoir un sage avec moi tout au long de ma lecture qui a su apaiser les doutes de certains et en faire naître chez les autres…

~ Les cultures et les traditions ~

J’ai trouvé que l’auteure arrivait parfaitement à recréer un monde avec ses créatures venues d’ailleurs. Si l’on se balade avec des lutins, des elfes, des gobelins ou encore des fées et des trolls, j’ai trouvé que l’auteure avait su énormément les humaniser.

Croque Mitaine se dévoile de plus en plus à partir de l’épisode 6 et j’ai trouvé certaines ressemblances avec des histoires que l’on connait. A Spring Town, par exemple, j’ai eu l’impression d’avoir un épisode de Far West avec Tom le sheriff, les méchants du far west contre le sorcier que l’on pourrait qualifier de « visage pâle ». J’ai eu cette impression d’être au temps de cow boy et ça m’a fait plaisir de pouvoir m’accrocher à des décors et des lieux que je connais visuellement.

On a une approche des cultures et des religions assez sympathique. C’est différent et cela fait du bien. C’est vraiment très intéressant. Ainsi, la mort n’est pas un point final mais plutôt un passage. On retrouve la personne autrement, dans un autre corps, l’esprit survit à l’enveloppe charnelle. J’ai trouvé cette idée très poétique au final. La mort semble plus douce, moins brutale, l’absence est moins douloureuse.

Le rapport de l’homme à la nature est aussi très important et c’est le message le plus beau qu’il soit. Cette histoire est vraiment très belle et véhicule beaucoup de choses importantes pour moi : l’importance de l’amitié, de la famille et de la protection de la nature. C’est avec un autre regard sur tout cela que Tiphaine Levillain nous offre son intrigue.

~ La plume de l’auteure ~

Ce roman est un véritable coup de cœur tant les idées, les décors et les personnages proposés sont exceptionnels. L’auteure parvient à humaniser des créatures, à faire de ce monde un monde dans lequel, nous lecteurs, humains, sommes capables d’évoluer et de progresser tout au long de l’intrigue. Les notions abordées sont belles et riches. La plume est excellente. Je ne peux que conseiller cette saga que j’ai réellement appréciée.

Les + :

  • Des personnages tous très différents qui apportent beaucoup de diversité et de culture à l’intrigue.
  • Des décors à couper le souffle. L’auteure nous prouve que les détails ne sont pas forcément tout le temps nécessaire pour savoir planter un décor digne de ce nom.
  • La plume de l’auteure et les idées qu’elle véhicule.
  • Un autre regard sur la mort qui permet de survivre à la souffrance. Bravo.

5

Pour relire mon avis sur les deux premiers épisodes, c’est par ici ! 006743114.jpg

10

Voyages en terres sauvages – Épisodes 1 & 2 – Tiphaine Levillain

téléchargement (1)Résumé : Le Nouveau Continent a été découvert par hasard. Aussitôt envahi par des hordes de colons, une nouvelle civilisation cosmopolite articulée autour de l’élevage s’y est installée, au détriment des populations qui vivaient déjà là. Les Terres Sauvages s’étendent au nord, loin des quelques régions colonisées. Là-bas, les autochtones vivent encore libres, aux côtés des esprits de la nature. Kirkima Latross, exploratrice lutine connue et reconnue pour ses nombreuses aventures, se rend pour la première fois sur le Nouveau Continent pour y mener des recherches d’ordre privé…

Mon avis : Je remercie les éditions Nutty Sheep ainsi que Céline Thomas pour l’envoi de ces deux premiers épisodes de la série Voyages en terres sauvages que j’ai beaucoup appréciés.

Un monde incroyable

Je pense que c’est ce que j’ai le plus apprécié dans ce roman. Tiphaine Levillain nous propose un monde inventé de toutes pièces mais il y a quand même quelques points que l’on trouve dans le monde réel. J’ai trouvé cela intéressant. Cela permet au lecteur de s’identifier aux lieux. On parle d’Ancien et de Nouveau Continents, de ranch, d’une traversée en bateau mais on mêle cela à des courses de lézards, à des lutins et des gobelins ainsi qu’à des noms de villes que l’on ne connait pas. Quelle belle trouvaille !

Ce que j’ai aussi aimé, c’est le fait que l’auteure montre aussi ces différences de la société : les riches ne côtoient pas les pauvres. C’est ainsi. A juste titre, l’auteur nous prouve que ce n’est pas l’argent qui fait le bonheur !

Les personnages

Dans ces deux premiers épisodes, on suit les aventures de Kirkima Latross, une lutine qui est une grande exploratrice. On la retrouve sur un bateau pour une traversée de trois semaines. J’ai trouvé que le premier épisode posait bien les bases de la suite des aventures de Kirkima. On a à faire à une personne intelligente, qui ne manque pas de courage et qui sait dire « non » ou « stop » quand il le faut. Ce n’est pas une tête brulée et j’ai apprécié cela.

On fait la rencontre de personnages secondaires tous bien travaillés. Si dans le premier épisode, on fait la rencontre d’un lutin – une grosse brute aux poings remarquables- dans le deuxième épisode, on fait la rencontre d’une jeune femme incroyable qui n’a peur de rien.

Tiphaine Levillain laisse présager des aventures où Kirkima va se confronter à des dangers différents ainsi que côtoyer des personnages hauts en couleur et très différents eux aussi.

L’intrigue

On va voyager, découvrir et explorer cela en est certain. J’ai apprécié cette mise en bouche. J’ai hâte d’avoir la suite entre les mains. C’est un appel au voyage, on va vers des contrées reculées, inconnus de tous pour y découvrir des populations sauvages qui peuvent nous apprendre beaucoup de choses.

La plume

J’ai encore fait une belle découverte ici. J’ai adoré le fait que l’auteure créé son monde. J’ai trouvé le voyage intense et tout à fait crédible. Si l’auteure invente les lieux, les décors et les personnages, le monde reste assez semblable au notre (pour le moment, la suite des aventures me dira si je me suis trompée, ou non). J’ai trouvé la plume très sympathique, dynamique et véridique. Les dialogues sont sensés et globalement, on passe un bon moment de lecture.

Les – :

  • Même si j’ai lu deux épisodes d’affilée, je préfère quand même avoir la totalité de l’histoire sous les yeux : où sont les personnages du premier épisode que l’on ne retrouve pas dans le deuxième ? Cela créé la confusion dans mon esprit. J’espère que la reprise de la lecture ne sera pas trop compliquée.

Les + :

  • Le monde créé par l’auteure.
  • Le personnage de Kirkima que j’ai adoré.
  • Les personnages secondaires.
  • La plume de l’auteure.

155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie