8

Toon’s king – Tome 2 : Même si les lumières s’éteignent de Nadeim M. G. H.

67817071_10219400186456217_5584137068885311488_n.jpgRésumé : Damien et Solah ne sont pas arrivés au bout de leurs tooneries. Beaucoup de surprises les attendent dans ce nouveau tome qui leur réserve d’intrépides aventures, bien au-delà de ce qu’ils auraient pu imaginer. Vous retrouverez, bien sûr, vos toons favoris et pourrez toujours compter sur le vaillant, courageux, intrépide Doony pour vous laisser le bec dans l’eau à la moindre difficulté. Mais hélas, dans cet univers ô combien enchanteur, quelque chose de supérieur conspire secrètement contre Damien et Solah, malgré leur bonne étoile qui veille. Par ailleurs, un tout nouveau chemin est sur le point de commencer à se dévoiler pour Damien : celui de la guérison…

~ Service presse 📖 ~

Je remercie l’auteur pour l’envoi de son roman. J’avais bien apprécié le premier tome de la saga qui était rafraîchissant. L’auteur nous propose un univers sympathique et drôle, c’est une lecture que j’ai calé entre deux lectures plus sérieuses. Si ma lecture a été agréable, elle reste une lecture simple qui m’a fait passer un moment sympathique.

Je ne sais pas si c’est moi mais il me semble que j’ai gagné en maturité livresque. J’ai de plus en plus de mal à me sentir complètement à l’aise dans des lectures qui s’adressent à un public plus jeune que moi. Je ne regrette pas ma lecture, au contraire mais j’avoue qu’en ce moment, je me pose beaucoup de questions sur mes attentes. Toons king vient peut-être au mauvais moment, mais je n’ai pas su me détendre totalement dans cette lecture colorée et loufoque.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Un univers enfantin
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Certains d’entre vous savent, les contes, les fins heureuses et les princesses, c’est mon dada. J’adore retrouver ces contes, par petites touches, dans mes lectures. Ainsi, je peux facilement prendre en référence Serena Valentino ou encore Chris Colfer. Ce qu’ils font des contes me plait beaucoup et leur manière d’appréhender la chose encore plus.

L’auteur, ici, nous plonge dans un univers coloré, plein de bons sentiments où les méchants font peur aux gentils. C’est clair, les codes de l’univers fantastique sont présents.

Cependant, je pense que si je n’ai pas eu la possibilité de me sentir totalement à l’aise dans ma lecture, c’est surement parce que pour moi, c’est un peu trop farfelu. Ca part un peu dans tous les sens et finalement, mon esprit enfantin n’est peut être pas si enfantin que cela. J’ai eu trop d’informations d’un coup et je me suis sentie complètement ensevelie sous la tonne d’informations que j’ai reçu dans ce tome qui m’a paru moins digeste que le premier. Je pense aussi que les allusions à tous les univers d’enfants (oui, les Toons, les Disney, tout ça…) partent dans tous les sens.

Le monde est plein de couleurs, de personnages, de folie. C’est sympathique de s’y promener et d’y découvrir des choses. On s’y plait facilement. J’ai eu l’impression de rentrer dans la salle au chocolat de Willy Wonka. On a une sorte d’univers comme ça où les personnages se croisent, s’amusent, sont tristes et vivent leurs vies.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Damien et Solah : nos personnages principaux
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

J’étais heureuse de les retrouver. Nos deux personnages principaux portent des valeurs que j’apprécie beaucoup. L’originalité de leur duo est toujours aussi marquante et cela fait de ce duo un duo qui fonctionne très bien. Ce deuxième tome est plus sombre que le premier. Si le tome se nomme Même si les lumières s’éteignent, c’est qu’il y a une raison. La trame principale de l’intrigue est lancée, il faut sauver le monde d’une possibilité de ne plus avoir de lumière, d’espoir. Il faut à tout prix éviter de se retrouver dans le noir autant physiquement que moralement.

Ce tome propose donc une introspection des deux personnages et peut être un peu plus de Damien qui montre une sensibilité et une peur que l’on n’avait pas forcément dans le deuxième tome.

S’ajoutent à Damien et Solah des Toons bien évidemment. Vous pourrez en reconnaitre certains d’entre eux. Ils sont attachants et ajoutent une dose de « maaaais qu’ils sont mignons » au roman.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Intrigue et construction narrative
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Ce deuxième tome marque un tournant pour moi. En effet, si j’avais dit que le premier tome était une lecture pour tous, je trouve qu’ici, le deuxième tome me dit que je me suis trompée. Cette saga n’est pas forcément à mettre dans les mains des plus jeunes étant donné qu’il y a une romance qui s’affirme. Le monde coloré et loufoque induit en erreur mais personnellement, je le proposerai peut-être aux vieux adolescents/jeunes adultes (17-20 ans je dirais). C’est difficile de cibler un âge mais personnellement, j’ai 26 ans et je ne pense pas être le public visé qui est assez restreint finalement. Il s’agit aussi d’une affaire de goûts. Je connais des lecteurs plus vieux que moi et qui pourraient être intéressés par cette lecture mais principalement, je pense qu’il pourrait attirer plus de jeunes.

A l’image des contes, l’auteur nous met en garde contre les apparences qui peuvent parfois être trompeuses. Ici, il n’hésite pas à nous faire aller dans tous les sens, nous bousculer et nous interroger sur des certitudes profondément ancrées dans nos têtes. Il y a une belle leçon à tirer de cela.

Ce point-ci reste une affaire de goût. Vraiment. Le narrateur externe qui apostrophe le lecteur à tout bout de champ, je ne suis pas forcément très fan. Il y a des lecteurs qui aiment, d’autres non et bien moi, je n’apprécie pas. Ça me déstabilise et ne me permet pas de rentrer totalement dans l’histoire que je lis. Dommage.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
La plume de l’auteur
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Voici le point que j’ai le plus apprécié dans ma lecture. En effet, j’ai trouvé la plume belle et porteuse de beaux messages : l’amour bien sur mais aussi l’amitié, l’acceptation et l’espoir. C’est très sympathique comme lecture. J’en conviens bien. Je persiste et signe en vous disant que c’est une lecture agréable. Elle n’est juste plus forcément dans la lignée de ce que je recherche (en ce moment) dans mes lectures. On a tout ce qu’il faut pour passer un moment agréable : une jolie plume et des émotions.

Si vous aimez ce genre d’histoires, foncez, vous ne serez pas déçus.

3 bonnes raisons de lire ce roman :

  • Une suite agréable qui montre que l’aventure monte crescendo
  • Une plume riche en poésie et émotions
  • Un univers coloré et pétillant

notation 1

16

Toons Kings – Tome 1 : L’éveil par le rêve de Nadeim M. G. H.

téléchargementRésumé : « Il était une fois », ainsi commencent les belles histoires, qui nous transportent loin, dans un imaginaire sans limite. Mais l’une d’entre elles est en réalité un souvenir, un précieux souvenir resté secret jusqu’à ce jour. Aimeriez-vous en savoir davantage ? Oui ? Alors lisez la curieuse aventure de Damien, adolescent de dix-sept ans. Un matin, sa vie bascule : un jeune homme en armure fait irruption dans son salon et lui annonce qu’il est promis à un grand avenir. Damien se retrouve alors au milieu d’une lutte opposant depuis toujours les forces du mal à la lumière. Dans un royaume enchanteur et loufoque connu sous le nom de Rêvillia, il fait la rencontre des Toons, les personnages des dessins animés de notre enfance plus explosifs que jamais, qui deviendront ses meilleurs alliés ! Trouvera-t-il la force et le courage d’affronter son destin ?

Mon avis :  Je remercie Nadeim pour la gentille proposition de lecture qu’il m’a faite. Je remercie aussi Kathleen qui m’a vendu ce roman et m’a poussé à la lecture. C’était une jolie découverte qui me faisait de l’œil depuis un bout de temps. J’ai vu cette jolie couverture partout.

Le mélange des genres.

J’avoue que je ne savais pas à quoi m’attendre ayant ce roman dans les mains. Je m’attendais à une quête, ce que j’ai eu. Une belle quête héroïque. Cependant, vous en conviendrez aisément, nous n’avons pas franchement l’habitude de voir ce genre couplé à un panel de personnages complètement cinglés en ajoutant à cela une bonne dose d’humour ! Qui dit quête héroïque pour moi dit cape et épée et époque reculée. On peut aussi y ajouter l’esquisse d’une romance M/M. Je ne savais donc pas à quelle sauce les Toons allaient me manger néanmoins, ce mélange original de genre est déjà un très bon point tant il est bien maîtrisé dans ce roman.

L’intrigue.

On fait une plongée dans un monde fantastique ! Il y a de la magie, de l’amour, de l’amitié, bref, tout ce qu’il faut pour que l’on passe un bon moment. Cependant, si l’on creuse un peu… C’est bien plus qu’un roman pour jeunes enfants. Même s’il est vrai que l’on pourrait mettre ce roman dans le genre « Young Adult », il est fait pour tout le monde.

On reste dans une intrigue plutôt banale. Une quête, un méchant sorcier qui veut l’en empêcher, des amis, des ennemis et des péripéties. Ce qui fait de ce roman un roman original et marquant, c’est l’apport des genres, des personnages et bien entendu la plume. Les apports au monde des dessins animés sont plutôt sympathique : on a un petit retour en enfance pour les plus vieux lecteurs et un port d’attache pour les plus jeunes. C’est coloré !

Si un adolescent peut trouver son compte dans le roman, le lecteur plus attentif et expérimenté peut y voir un message de confiance et de tolérance dans les mots de l’auteur. J’ai apprécié ce double niveau de compréhension de texte. C’est le genre de roman qu’il faut lire plusieurs fois pour en comprendre tous les sens. Si moi j’ai compris cela, je suis certaine que d’autres ont compris autre chose. Si je remets le nez dans cette lecture, je suis certaine de trouver d’autres sens. C’est bien, cela prouve que le roman est bon.

Les personnages.

Le personnage principal s’appelle Damien (probablement un acronyme du nom de l’auteur). Un jour, Solah le retrouve dans son salon et lui promet un avenir brillant. Le roi de son pays est mort et il est désigné comme étant le seul qui puisse lui succéder. Voilà un duo improbable qui nous secoue à bien des niveaux. J’ai apprécié suivre leur quête et leurs interrogations. C’est vraiment prenant. Si vous vous ennuyiez jusque-là… Pas d’inquiétude ! Les Toons arrivent pour retourner votre roman ! On fait la rencontre de Tilly, Jogo et Doony qui vont venir pimenter la vie de Damien & Solah.

La construction.

Je pense que la construction est le seul « point négatif » que j’ai pu relever.

En effet, j’ai eu du mal avec la taille des chapitres. Ils sont longs, j’aurais peut-être préféré des chapitres plus courts, plus aérés. De plus, j’ai eu du mal avec le narrateur qui s’adresse directement au lecteur. Je ne suis pas fan de ce genre de narration.

La plume de l’auteur.

Je suis sous le charme des mots employés par l’auteur. Ils sont convaincants et très bien choisis. J’ai apprécié les messages véhiculés par l’auteur ainsi que les émotions véhiculées. C’est génial.

Les – :

  • Des chapitres un peu trop longs.
  • Un choix de narration qui ne m’a pas convaincu.

Les + :

  • Les personnages.
  • Le monde coloré proposé.
  • La quête de Damien.
  • La plume de l’auteur.
  • Les différents mélanges des genres.

155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie