14

Kiz’hope Saison 2 – Virginie Malann

20708417_1648827668518268_7677762148948944754_n.jpgRésumé : Après un grave accident de voiture, Emy, 29 ans, remet sa vie en question et souhaite tout changer avec l’aide de sa meilleure amie et colocataire, Lola. Son but ? Vivre et ne plus survivre. Première étape : retrouver son amour du lycée, Antony. Ce dernier, danseur professionnel, est de retour dans sa ville natale avec sa troupe. Son objectif ? Faire découvrir sa passion avec son meilleur ami et associé, Samuel. Pour trouver les réponses à ses questions, la jeune femme devra pousser les portes de son destin et se prouver qu’elle est capable d’affronter la vie et son lot de déceptions. Les chemins d’Emy et d’Antony vont-ils se croiser à nouveau ? L’amour sera-t-il au rendez-vous ? Rien n’est moins sûr…

Mon avis : Je remercie Marie et Nisha Editions pour leur gentillesse sans borne et leur envoi rapide de cette deuxième saison de Kiz’hope.

Souvenez-vous, j’avais bien apprécié la première saison que j’avais noté avec un 17/20 en espérant avoir une saison deux avec autant de bonnes idées. Je vous avoue que j’ai passé un bon moment mais peut-être un peu en deçà de la première fois que j’ai rencontrée Emy, Antony, Sam et Lola.

En effet, on retrouve nos quatre personnages principaux – dont Sam et Emy qui sont plus important que les deux autres- autour du thème de la Kizumba. J’ai trouvé, dans un premier temps, cette idée très intéressante, je l’ai trouvé un peu moins présente dans cette deuxième saison ce qui m’a un peu manqué, je vous avoue.

Cependant, j’ai aimé la tournure que prend la vie d’Emy ; En effet, j’ai apprécié le côté 14102321_869552063176273_1970639135923634263_noriginal du point de vue du côté duquel on se trouve. C’est assez compliqué à expliquer sans vous spoiler mais j’ai apprécié le fait qu’Emy ai une conscience. Elle a conscience des choses qu’elle fait, des choses mauvaises et des choix qui ne sont pas forcément bons qu’elle fait mais elle ne peut pas s’en empêcher.

Elle a un choix assez conséquent à faire : choisir entre son cœur et sa raison et on sait que ce n’est pas chose aisée à faire. C’est pour cette raison que je l’ai trouvé très humaine et assez appréciable.

Lola reste fidèle à elle-même. Son côté trop direct m’a un peu lassé mais j’ai trouvé qu’elle tenait son rôle d’amie/mère à merveille. J’ai trouvé touchant sa manière de trop s’inquiéter pour Emy, sa « choune ». J’ai apprécié son franc-parler qui amène des situations assez comiques.

Le personnage qui m’a le plus plu dans cette saison c’est Sam. En effet, j’ai trouvé son personnage très abouti, beaucoup moins snob et arrogant que dans la première saison, il apporte un bon souffle au roman qui a peut-être tendance à un peu s’essouffler au fil des pérégrinations d’Emy. La relation avec cette dernière est assez belle, appréciable. J’ai beaucoup apprécié les petits détails sur Jessily que l’auteure nous apporte.

Antony en revanche, ne m’a pas plu énormément. Je pense que c’est aussi son rôle dans ce roman. Mais j’ai trouvé son côté niais et romantique un peu trop prononcé et trop c’est trop… Trop de niaiserie, de romantisme rend Antony un peu trop féminisé pour moi.

Malgré ces quelques petites fausses notes, j’ai globalement passé un agréable moment avec cette saison deux et l’intégralité du roman. La fin est mignonne, une petite fin sous le signe du « tout est bien qui finit bien ». L’originalité de l’apport de la Kizumba est assez intéressant. Cela apporte beaucoup de charme et de sensualité au roman.

Je vous conseille de vous lancer dans cette lecture pour un moment de légèreté intense.

Ma note : 15/20

 

12

Kiz’hope de Virginie Malann

19144008_490545691288183_5946075018268121173_oRésumé : Après un grave accident de voiture, Emy, 29 ans, remet sa vie en question et souhaite tout changer avec l’aide de sa meilleure amie et colocataire, Lola. Son but ? Vivre et ne plus survivre. Première étape : retrouver son amour de lycée, Antony. Ce dernier, danseur professionnel, est de retour dans sa ville natale avec sa troupe. Son objectif ? Faire découvrir sa passion avec son meilleur ami et associé : Samuel.

Pour trouver les réponses à ses questions, la jeune femme devra pousser les portes de son destin et se prouver qu’elle est capable d’affronter la vie et son lot de déceptions. Les chemins d’Emy et d’Antony vont-ils se croiser à nouveau ? L’amour sera-t-il au rendez-vous ? Rien n’est moins sûr…

Mon avis : Je remercie une nouvelle fois chaleureusement Marie, qui est toujours au top et qui fait un travail merveilleux ainsi que Nisha Editions pour l’envoi de ce Service Presse.

Je fus assez surprise de la rapidité de la lecture ainsi que de la rapidité avec laquelle j’ai réussi à me plonger dans l’univers que l’auteure nous propose. En effet, je n’ai jamais lu de roman qui nous plonge dans l’univers de la danse et plus particulièrement dans l’univers de la kizumba (en espérant ne pas massacrer l’orthographe du mot).

On fait la rencontre d’Emy, une jeune femme qui veut croquer la vie à pleines dents après avoir survécue à un accident qui aurait pu s’avérer être mortel pour elle. On fait aussi, par la même occasion, la rencontre de Lola, la meilleure amie d’Emy. J’ai été bien surprise par la dualité de ce couple d’amies : en effet, nous avons une Emy douce, qui mâche ses mots et qui fait attention à ce qu’elle dit et fait tandis que Lola est, elle, tout l’inverse : en effet, entre le vocabulaire fleuri et les situations qui peuvent mettre la plupart des gens mal à l’aise, on est servi ! J’ai réussi à m’identifier plus facilement à Emy qu’à Lola parce que mon caractère est moins extravagant que celui de Lola que j’ai trouvé un peu chiante par moment.

J’ai aussi beaucoup apprécié le fait qu’Emy veuille retrouver son amour de jeunesse. Antony est un mec sur de lui, assez beau et très romantique. Tout ce que j’aime quoi ! En face, ou à ses côtés (selon le point de vue que vous décidez d’adopter), on trouve Samuel : son meilleur ami et son collègue de danse. Il est beau, intelligent et fait rêver toutes les filles. J’ai trouvé un peu dommage que la danse ne reste qu’en toile de fond pour cette première saison. En effet, j’aurais voulu un peu plus d’action par rapport à ça. Le côté séducteur de la kizumba ressort nettement et j’ai beaucoup apprécié ce détail mais il m’a laissé un goût de trop peu dans la bouche.

J’ai tout de suite compris en quoi l’intrigue allait tenir. Bien qu’elle est assez simple, l’auteure parvient à ajouter des péripéties qui font que l’on ne s’ennuie absolument pas lors de notre lecture.

J’ai aimé avoir le ressenti d’Emy sur les situations pas franchement faciles qu’elle vit. 14102321_869552063176273_1970639135923634263_nC’est assez agréable de voir ce qu’elle pense et ce qu’elle dit. On voit qu’elle prend beaucoup sur elle et c’est vraiment agréable d’avoir une personne comme ça dans un roman.

Ce que j’ai trouvé aussi très sympathique c’est que les sphères différentes de la vie d’Emy se rejoignent aisément : elle n’oublie pas son amie Jessy au centre de rééducation, elle n’oublie pas Lola, elle n’oublie pas Antony et Samuel.

En bref : cette première saison est très prometteuse : on a envie d’en savoir plus sur ce qu’il va se passer. Cette saison est sous le signe d’un combat interne entre le cœur et la raison mais aussi entre les deux hommes qui font battre le cœur d’Emy de manière différente. J’ai hâte de savoir ce que l’auteure nous réserve pour la deuxième saison !

Ma note : 17/20