14

Super papa, grosses galères et maman s’éclate ! de Mariana

41u6JQzmBkL._SY346_Résumé : Quelle femme n’a pas pensé à laisser mari ou conjoint au moins une fois ? Mais serait-il capable de gérer maison, enfant, boulot en plus de la reconquête de sa femme ? C’est ce que nous allons découvrir avec Charline et Éric. Nous suivons les galères d’un homme, les mésaventures d’un papa ou les envies de liberté d’une femme et d’une mère. Mais, aussi, la transformation en super héros d’un homme aux yeux de son fil, de femme éteinte en femme de caractère et pleins d’autres surprises. Découvrez cette séparation qui se transforme en une expérience rocambolesque ou comment une histoire d’amour peut commencer par la fin. Quand y’en a marre… elle se barre ! Charline quitte son mari et ses deux enfants en pleine nuit. Elle rêve de tranquillité et de repos, mais la vie en décide autrement. Éric découvre un lit vide au petit matin. Lui qui a toujours tout délégué à son épouse va devoir apprendre à gérer ses enfants, s’occuper d’une maison… Bref, à survivre ! Découvrez les aventures et mésaventures de nos héros, à qui rien ne sera épargné pour le meilleur et pour le pire !

~ Service presse ~

Je remercie chaleureusement Mariana pour sa confiance. En effet, étant partenaire pour l’année.  Après avoir lu et sorti mes chroniques d’âmes en otage en octobre 2019, le complexe de la bonne fée en décembre 2019, la petite tache rouge en avril 2020, nous voici avec ce nouveau roman au long titre (évocateur, quand même ^^) Super papa, grosses galères et maman s’éclate !

Je vous avoue, j’ai eu peur. Ce n’est vraiment pas le genre de titre qui me plait ni même le résumé. J’ai lu parce que je mets un point d’honneur à respecter mes partenariats comme vous le savez. Ma lecture a été, finalement, surprenante.

On fait la rencontre de Charline et d’Eric. Un couple qui connait quelques petits problèmes dans la vie. En effet, Eric ne fait plus attention à Charline qui n’est plus sa femme : elle est mère, dame de ménage, taxi, cuisinière mais Eric ne voit plus sa femme. Que faire ? Charline décide de partir. Elle va laisser sa famille en plan pour faire réagir son mari et lui montrer que son absence va se faire remarquer.

L’idée de base est originale mais malheureusement, ça n’ira pas plus loin pour moi. J’ai trouvé certains clichés, des choses un peu attendues et franchement, ce n’est pas vraiment ce que je recherche dans mes lectures. Le style est frais, dynamique, drôle. Ca va plaire à beaucoup de lectrices, c’est certain. Peut-être que je n’ai pas su m’identifier aux personnages : je suis fiancée, je ne vis pas encore avec mon cher et tendre et je n’ai pas d’enfants. Alors, peut-être que cela fait que je ne suis pas plus que cela attirée par l’intrigue parce que je n’ai jamais vécu.

Je reconnais bien volontiers que l’histoire est agréable et se lit rapidement. Mais la construction narrative amène beaucoup de répétitions. On alterne les points de vue : Eric & Charline. On est sur le même chapitre à chaque fois, on le voit des deux points de vue. C’est à risque à prendre en termes de construction narrative. Personnellement, je ne suis pas fan. De manière générale, on répète trop souvent les mêmes choses.

J’ai quand même apprécié les thématiques. Le ras-le-bol de Charline est tout à fait compréhensible. Je ne pensais pas qu’on pouvait encore réagir ainsi, en tant qu’homme et époux. C’est juste un manque de respect incroyable et c’est ultra réducteur pour la femme. Bonniche et poule pondeuse. Ô joie. Encore une fois, Mariana prend un sujet d’actualité à bras le corps et nous propose une version dynamique et pleine d’humour d’un sujet qui peut s’avérer dramatique. Mariana s’en sort très bien.

Eric et Charline sont deux personnages que j’ai aimés suivre. Je trouve juste qu’Eric se remet rapidement en question. Il comprend que sa femme est partie, qu’il va être dans la mouise totale jusqu’au coup et après… malgré quelques petits couacs, il s’en sort bien rapidement. J’aurais aimé le voir galérer un peu plus avec ses enfants, histoire de bien remuer le couteau dans la plaie. Charline est une femme courageuse. Je pense que beaucoup de femmes, dans sa situation, n’auraient pas forcément eu le courage de quitter le cocon familial. Avec cette idée de quitter provisoirement le domicile familial, Charline va aussi se redécouvrir autrement que comme une maman. Elle va reprendre sa vie en main, prendre du temps pour elle et se redécouvrir physiquement et moralement. C’est vraiment très agréable de lire la transformation de cette femme.

En revanche, je vous préviens, il y a des scènes érotiques. Malheureusement, pour moi, cet aspect du roman ne m’a pas plu. Je trouve que cela n’apporte rien à l’intrigue. Ceci reste une affaire de goûts ^^

L’auteure décide aussi d’épargner les enfants. Parce que personnellement, j’ai compris le fait que Charline puisse partir et laisser son mari… mais ses enfants ? Impensable ! Puis, finalement, Mariana construit son roman de manière intelligente et nous propose quand même de voir Charline en tant que Maman. Même si physiquement, elle n’habite plus à la maison, elle reste très présente pour sa famille. Bravo pour y avoir pensé !

La plume de Mariana est très agréable. Comme d’habitude, elle apporte beaucoup. Ce sont des petites lectures sympathiques à faire entre deux grosses lectures. Même si celle-ci ne m’a pas totalement transportée, je suis heureuse d’avoir pu lire ce nouveau roman. Bravo à l’auteure pour ce roman frais et sympathique à découvrir

03 bonnes raisons de lire ce roman :

  • Le traitement des thématiques. J’ai aimé avoir des « lourds sujets » comme celui de la place de la femme dans la société actuelle et le regard qu’un homme peut avoir sur sa femme au fil des années de mariage.
  • L’originalité de l’idée de base.
  • La plume de l’auteure.

notation 1

14

La petite tache rouge de Mariana

51+1Sr3wfCLRésumé : Parler de la puberté n’est pas une chose facile pour toi, jeune fille de plus de 9 ans. Tu peux te sentir gênée à cette idée. Ce livre ne résoudra pas tout. Son objectif est d’ouvrir le dialogue et de répondre aux premières questions avec humour et sans tabou. Tu peux le lire seule ou accompagnée de maman ou papa. Le choix t’appartient.

~ Service presse ~

Je remercie chaleureusement Mariana pour l’envoi de son nouveau livre. Je suis toujours aussi heureuse de pouvoir me plonger dans l’univers de Mariana qui fait partie de mes partenaires les plus fidèles. J’adore. Ici, quelle ne fut pas ma surprise lorsque j’ai compris que j’allais avoir entre les mains un livre jeunesse.

Vous le savez, je ne suis pas forcément fan de ce genre de chronique. On ne peut pas forcément avoir le même œil sur un livre jeunesse et un roman adulte peu importe le genre. Je ne suis pas très à l’aise avec cet exercice mais je vais faire de mon mieux.

Petit livre qui se lit bien et vite, il est destiné aux jeunes filles. On y aborde des sujets importants qui peuvent effrayer et susciter certaines interrogations. La seule chose que j’ai trouvé « dommage », c’est le fait d’avoir axé le roman sur les règles. Dès le titre et les illustrations, on comprend que l’on va en parler. Pourtant, c’est bien de la puberté en général dont on parle. Même si les périodes d’indisposition sont très importantes à comprendre et à accepter, pour moi, la puberté ne se résumé pas qu’à cela.

Mariana nous propose un livre très sympathique : on parle de sujets vraiment très importants mais ils sont traités avec humour. Il y a plein de pep’s, d’humour, de couleur. On dédramatise beaucoup les accidents (sang dans la culotte, la panique…). On parle aussi bien des petites filles que des adultes avec la question importante : comment aborder un sujet aussi privé avec sa fille ? Comment parler de ça avec papa et maman ? J’ai apprécié voir les deux côtés de cette histoire et de ce questionnement. Je trouve ça très sympathique.

On aborde certains sujets qui tournent autour des changements physiques : pilosité, apparitions des formes, mue, hormones… J’ai trouvé dommage de ne pas avoir aussi des sujets qui ne touchent pas au physique : l’importance de pouvoir en parler librement, les copines, la difficulté de ne pas se sentir mise de côté aussi, l’injustice que l’on peut ressentir vis-à-vis des autres filles, des copines. Personnellement, pour être passée par là, ça m’aurait peut être aidé de lire « eh, t’inquiète pas, tout ça, c’est normal, l’adolescence c’est aussi crier, rire, danser, être en colère, ne pas savoir… » C’est peut-être ce qui m’a manqué ici. En soi, il n’y a rien de dramatique mais la puberté, pour moi, ce n’est pas que les changements visibles, au contraire, c’est ce qui est invisible qui fait peur. On ne comprend pas forcément tout.

J’ai aimé l’importance de la famille, de l’écoute. C’est vraiment très sympathique.

Pour les jeunes filles, c’est vraiment important d’avoir ce type de livre dans les mains. On apprend, on comprend mieux avec quelque chose de rigolo. Les illustrations sont très drôles, l’impression du personnage principal de se transformer en monstre aussi. On est vraiment dans une idée de vulgarisation des règles et de tout ce qui fait que l’on commence à se développer et à devenir femme. C’est un terme qui peut faire peur « femme » à 10/12 ans, c’est difficile de passer le pas.

Mariana fait encore un travail très intelligent ici. On va traiter avec douceur et humour de sujets qui font dresser les cheveux sur la tête. Même si ce livre s’adresse aux jeunes filles, les garçons sont quand même présents. Les cro-magnon/cro-mignon. Ceux qui rigolent des filles mais qui vont aussi en prendre plein la poire. J’adore !

En définitive, ce petit livre est très sympathique à découvrir seule ou en famille. Il explique, instruit de manière ludique et humoristique. On va vulgariser les drames des petits et expliquer que c’est la nature, c’est normal. Les illustrations sont très sympathiques. La plume est fraîche et drôle, c’est parfait pour les petites filles. J’espère que les enseignants pourront les mettre dans les bibliothèques des écoles. Ca serait parfait !

3 bonnes raisons de lire ce livre jeunesse :

  • L’importance de la thématique principale : la puberté
  • L’humour et la volonté de dédramatiser les choses
  • Le talent de Mariana

4

10

Le complexe de la bonne fée de Mariana

51pn5fHe22L._SX195_.jpgRésumé : Complexe de la bonne fée : Ensemble de comportements visant au bonheur et au bien-être de l’entourage de la personne affectée. La patiente peut se mettre dans des situations inconfortables, désopilantes, voire dangereuses afin d’atteindre son objectif. Son épanouissement passe par celui des autres. Mais qui tente de rendre heureuse la bonne fée ? Laetitia comprendra-t-elle que son idéal est hors de portée ? À trop vouloir aider les autres, on peut se brûler les ailes !

~ Service presse 📱~

Je remercie chaleureusement Mariana (que j’ai croisé à Mons d’ailleurs avec un énorme plaisir 😊) pour l’envoi de son roman. Etant partenaire, j’ai pris beaucoup de plaisir à découvrir sa nouvelle romance. Vous êtes prêts ? C’est parti !

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Bibidi bobidi boo !
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Si, dans vos lectures, vous êtes à la recherche de fraîcheur, de situations rigolotes et de sourire, il faut que vous lisiez ce roman. Franchement, dès la couverture, on sent bien que l’on va avoir un petit roman très sympathique, très frais.

On fait la rencontre de Laetitia. Une jeune femme qui est vraiment intéressante et qui sort du commun. En effet, dès le début du roman on sent bien que cette fille va nous faire vivre une histoire qui va partir dans tous les sens.

Sa lubie du moment ? Rendre ses collègues heureux ! Ainsi, à chaque chapitre, on s’intéresse précisément à un collègue de la demoiselle. Elle n’hésite pas à fouiller, à suivre et à essayer de comprendre. Si son comportement m’a un peu fait lever les yeux au ciel par moments, j’avoue qu’elle m’a bien fait rire. En effet, son côté « rentre dedans » ne m’a pas forcément plu. J’avoue qu’elle manque de délicatesse et de finesse pour moi. Cela est rapidement équilibré avec un optimisme à toute épreuve et cette mission qu’elle s’est donné.

Laetitia se transforme en Marraine la bonne fée. Cependant, elle pensait que la mission serait plus simple que cela. J’ai apprécié de voir derrière le rideau et de voir comment elle allait s’y prendre pour arriver à ses buts.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Un roman contemporain au cœur des thématiques d’aujourd’hui
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

J’ai apprécié le fait que ce roman ne soit pas que frais et drôle. Il est aussi touchant et remue le lecteur. En effet, on touche des thématiques graves : la violence conjugale par exemple mais aussi la maladie. On a aussi des sujets durs comme la fin d’un couple, la peur de changer, bref, tout un programme qui fait de ce roman quelque chose d’intéressant.

Les thématiques abordées sont vraiment actuelles et ajoutent une note de sérieux au roman. C’est très intelligent. Personnellement, j’ai trouvé que cela apportait une autre dimension au roman et le rendait plus intéressant.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Plume et intrigue
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Si j’ai apprécié ma lecture, elle n’est pas un coup de cœur. En effet, j’ai trouvé des situations un peu trop attendues sur certains points. J’avais deviné certaines petites choses. Cela n’a pas gâché ma lecture mais j’avoue qu’elle n’a pas été un coup de cœur pour cela.

Mariana nous propose un panel de personnages assez intéressant. En effet, il y a en a pour tous les goûts : des jeunes, des vieux, des mariés, des divorcés, des parents, des célibataires, des hommes, des femmes. Mariana ne nous épargne pas et cela est assez intéressant. On est vraiment dans une intrigue qui propose différentes perspectives grâce aux psychologies fines et détaillées des personnages. La mixité dans les caractères et dans les sexes permet vraiment d’avoir un rythme de lecture qui ne souffre pas de longueurs. C’est une sorte de mise en abîme avec des histoires dans l’histoire. Chaque chapitre est ciblé sur un personnage que Mariana veut aider. J’ai apprécié cette idée.

Cependant, les sourires et la joie de vivre sont au rendez-vous dans cette lecture. La plume de Mariana est toujours aussi fraîche. On est vraiment dans une intrigue sympathique, facile à comprendre. Cela permet de rendre cette lecture accessible à plus de types de lecteurs. En effet, le complexe de la bonne fée, en plus d’être original par son intrigue, pourra plaire aux fans de romance soft mais aussi aux fans de feel good. Aux lecteurs les plus expérimentés comme ceux qui lisent de temps en temps. Même si l’univers est plus féminin, certains lecteurs trouveront leur compte aussi dans cette histoire.

En définitive, si vous avez envie de vous plonger dans une histoire sympathique et sans prise de tête, je vous conseille de vous plonger dans ce roman (mais aussi dans l’univers en général) de Mariana qui aborde des thématiques actuelles et importantes. C’est bien de rire, mais il faut aussi savoir être un peu sérieux. La plume est simple et efficace. C’est un univers qui s’adresse à tous les lecteurs. Il n’y a pas de raison de ne pas s’arrêter sur le travail de l’auteure.

3 bonnes raisons de lire ce roman :

  • L’originalité de l’intrigue et de ce complexe de la bonne fée.
  • Le panel de personnages très intéressant.
  • La plume de l’auteure.

4

17

Ames en otage de Mariana

41DLrd7jw4L._SX331_BO1,204,203,200_Résumé : Quel est le point commun entre une jeune Française en perdition, un intello américain et une prise d’otages ? A priori, rien ! Si ce n’est qu’ils vont se retrouver au mauvais endroit au mauvais moment. Du pire peut naître le meilleur et ils vont révéler la face cachée d’un lycée. Au cœur de la tourmente, Samantha, petit génie dilettante, rencontre Jayden, passionné de science et travailleur acharné. Ils vont s’unir pour lever le voile des secrets, des brimades et de la torture mentale au quotidien. Voyagez entre San Francisco et Paris, laissez-vous emporter par ce tourbillon de sentiments.

~ Service presse ~

Mon avis : Je remercie Mariana pour l’envoi de son nouveau roman qui m’a bien plu par les messages véhiculés mais aussi par la force de sa plume.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Un monde de jeunes : la jungle du lycée
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Ce que j’apprécie beaucoup dans ce roman, c’est la situation proposée. Deux mots qui font peur sont importants dans ce roman : « HARCELEMENT SCOLAIRE ». On en parle de plus en plus, mais encore une fois, on attend des catastrophes pour réagir. Mariana, par sa plume, nous propose une plongée dans un lycée où le harcèlement scolaire a touché un jeune homme.

L’ambiance du lycée est particulière : on est dans un lycée américain. Les longs couloirs, les casiers, les classes qui se mélangent selon les matières. Bref, l’ambiance est celle des films : entre les filles populaires, les loosers et les sportifs… Il y en a pour tous les goûts.

La force de ce roman réside principalement, pour moi, dans le personnage de Samantha. Samantha est une jeune française qui vit aux Etats-Unis chez son oncle. C’est le genre de personnages que j’aime beaucoup lorsque je lis un roman du genre « Young Adult ». En effet, sous la couche de vêtements sombres, d’un carnet à dessin et d’une insolence à toute épreuve, Samantha sauve la veuve et l’orphelin si cela est dans ses cordes. Sous son air râleur et un peu bougon, elle a un cœur en or.

Il y a, bien entendu, d’autres personnages que j’ai beaucoup appréciés. Ils sont tous très intéressants et attendrissants pour la plupart. Ils permettent d’adoucir un peu la cruauté soulignée par le harcèlement scolaire.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Intrigue et message du roman
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Franchement, il faut se le dire, ce genre de roman est à mettre dans les mains de tous les élèves : collégiens et lycéens. Il faut (enfin) comprendre que l’impact des mots, des actions et des réactions est importante aux yeux des enfants. Je n’ai jamais compris comment on pouvait intentionnellement ou non faire du mal aux autres. Il faut toujours qu’il y ait un drame : mort, tentative de suicide ou crise de folie pour que l’on réagisse. C’est exactement ce qui va se produire dans l’établissement que fréquente.

« — Je dois savoir un truc. L’un d’entre vous faisait-il partie des harceleurs ?
—  Un « non » collectif retentit.
— Mais on a laissé faire, confesse Jayden. C’est tout autant condamnable, ajoute-t-il »

C’est une lecture qui passe très bien malgré les sujets abordés. Déjà, quand on parle de harcèlement, on donne le ton de la lecture rapidement, puis ensuite, lorsque cela se passe dans les couloirs d’un établissement scolaire, c’est encore pire : comment a-t-on pu laisser passer ça ?

Comment fait Mariana pour en faire une lecture digeste ? Rien de plus simple : on ne se place pas du point de vue du jeune homme harcelé. On fait la rencontre de la victime (oui, c’est une victime) par le biais de son carnet, de ses écrits personnels et de ses dessins.

Samantha devient le porte-parole. Elle devient la fille qui veut agir. Ne connaissant pas ce garçon, on se rend rapidement compte qu’elle est avide de justice. C’est très beau, le message devient encore plus puissant. A l’aide de Jayden, elle devient la personne qui pointe du doigt l’injustice, qui fait bouger les choses.

L’intrigue est aussi adoucie par de la romance. Il n’y en a pas qu’une. Cela permet aussi de faire de ce roman un moment intense en émotions. Mariana n’oublie aucun aspect de la vie d’un adolescent : les hormones en ébullition mais aussi la cruauté de certains et cette fâcheuse tendance à mettre les gens dans des cases et à les y enfermer. Samantha marque cette volonté à ne vouloir appartenir à aucune catégorie.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
La plume de Mariana et la construction du roman
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Il ne faut pas se leurrer, ce n’est pas parce que l’on n’a pas le point de vue direct de Calvin que les émotions ne sont pas au rendez-vous. Au contraire, on ressent encore tout. Les messages sont encore plus importants puisque Samantha est un personnage qui a déjà vécu l’injustice. Mariana construit son roman intelligemment.

A travers les yeux de Samantha, tout devient plus intense ! Elle résume même bien la situation : ce n’est pas parce que Calvin a mal agit qu’il est forcément le coupable que l’on décrit dans les articles de presse. C’est avant tout un jeune homme en souffrance, une victime qui a tout gardé pour lui. On ne peut pas condamner ce jeune homme sur une seule action. Il faut voir la situation dans sa globalité.

On vogue entre passé et présent, entre la vie en France et la vie en Amérique, entre la Samantha de France et celle aux Etats-Unis, mais aussi entre les deux cultures.

Bravo à Mariana qui nous permet de vivre un moment de lecture intense qui ne dégouline pas de pathos.

3 bonnes raisons de lire ce roman :

  • Des thématiques importantes
  • Une construction narrative intelligente
  • Un personnage principal fort.

4

 Victime ou témoin, dénoncez pour ne pas être seul et pour vous défendre. Vous n’avez rien fait de mal. Personne ne mérite de subir cela.

Site internet pour les témoins, les victimes, les parents et les professionnels : https://www.nonauharcelement.education.gouv.fr/

Numéro à contacter : numéro vert « NON AU HARCÈLEMENT » : 3020.

22

Une éternité à tes côtés – Mariana

511vctMYLlL.jpgRésumé : Mia, trente ans et des poussières, passionnée de littérature, pas de job fixe et encore moins d’homme. Sa vision de la vie, son univers et son cœur vont être secoués au cours d’un voyage dans un pays dont elle ne connaît rien. Ses racines y sont ancrées et son avenir en sera chamboulé pour le meilleur et pour le pire. À la rencontre de ses origines se mêlera la découverte d’une histoire d’amour incroyable et absolue qui l’obligera à se trouver. Il suffit d’un regard, d’une main posée sur la sienne, de quelques mots pour tout faire basculer. Suivez les aventures de Mia entre le Moyen-Orient et Paris, début du siècle et présent, rires et larmes, joies et peines, … Pour trouver sa route, il faut parfois se retourner et savourer le chemin parcouru ! 

Mon avis : Je remercie Mariana pour l’envoi de ce roman en service presse. Je ne sais vraiment pas ce qui s’est produit avec ma liseuse… Quelques romans se sont supprimés de ma liseuse et je m’en suis aperçue une fois que j’ai fait le point dans ma planification des romans à lire. Je prie donc l’auteure de bien vouloir accepter mes excuses pour le retard.

Une romance comme on les aime.

Ce qui frappe directement c’est la couverture. Elle est très jolie, elle appelle à la romance et la fraîcheur. C’est une lecture très divertissante, elle est super sympathique et peut facilement être calée entre deux grosses lectures. Cela fait du bien de se détendre. Mariana pour propose ici un joli conte moderne qui se lit très rapidement.

Mia, un personnage haut en couleurs.

On fait la rencontre de Mia. Une jeune femme que j’ai beaucoup apprécié découvrir. C’est une jeune femme qui adore la littérature, elle passe son temps le nez dans les livres. Si elle aime s’évader dans différents univers, elle ne parvient pas à trouver un travail fixe ni l’homme qui deviendra l’homme de sa vie. Si elle est à l’aise avec les personnages de papier, elle ne sait pas comment s’y prendre avec les hommes.

J’ai apprécié son caractère. C’est une jeune trentenaire très douce, gentille et avec qui on veut être amie.

Un voyage incroyable pour trouver qui elle est.

Franchement, c’est un voyage que j’ai apprécié faire avec Mia. On décolle pour l’Israël. C’est un pays qui a beaucoup d’importance pour Mia puisqu’elle est originaire de ce pays. Elle part là-bas pour savoir qui elle est. Voilà une réelle introspection que l’on découvre tout au long du roman.

Une romance très sympathique à découvrir.

On a l’impression que Mia vit une véritable révolution en Israël ! La romance est terriblement belle et j’avoue que j’ai adoré le bel Ilan ! Ce mec … WAOUH. J’ai eu l’impression d’avoir Jackson Avery de Grey’s Anatomy tout le long du roman. C’était très plaisant !

La plume de Mariana.

J’ai trouvé cette plume aussi touchante que dans le premier roman de Mariana. Cependant, j’ai senti une belle évolution dans la plume entre ces deux romans. C’est bien, Mariana m’avait fait passer un bon moment de lecture avec son premier roman mais ici, le plaisir est encore plus intense. Bravo ! C’est tout en finesse et douceur que j’ai dévoré ce roman.

Les – :

  • Quelques petites longueurs au démarrage. J’ai pris quelques pages à entrer dans l’histoire. Une fois cela passé, j’ai dévoré le roman.

Les + :

  • Les personnages de Mia & d’Ilan.
  • Le dépaysement entre Paris & Israël.
  • Une jolie romance.
  • La plume de Mariana qui est très sympathique.

155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie

18

Mon presque conte de fées – Mariana

téléchargement (2)Résumé : Imaginez qu’on vous offre un relooking pour votre anniversaire. Que feriez-vous ? 
Suzy, 26 ans, un boulot détestable, un patron ultra sexy, une effroyable collègue, pas de famille mais, des amis en or. Pour son anniversaire, ces derniers décident de lui offrir un relooking doublé d’un coaching. D’abord perplexe et blessée, elle se laisse finalement guider. Suzy saura-t-elle se retrouver dans un monde d’apparences ? Trouvera-t-elle ce qu’elle cherche ? Vivez cette formidable aventure avec Suzy et sa bande d’amis entre rires, escarpins et princes charmants

Mon avis : Je remercie chaleureusement Mariana qui est une auteure très gentille. Je vous conseille d’aller papoter avec elle, elle a toujours quelques minutes à vous consacrer. Des auteurs ainsi sont toujours très appréciables.

J’ai lu cette romance d’une traite. On est dans un univers confortable, propice à un bon moment de lecture. Honnêtement, cela faisait quelques temps que je n’avais pas lu de romances modernes et en ce sens, j’ai été très positivement surprise.

Même si j’ai beaucoup apprécié, ce n’est pas un coup de cœur. En effet, il manquait ce petit quelque chose en plus pour que la magie opère totalement. Cela ne m’a pas empêché de beaucoup apprécié ma lecture.

On fait la rencontre de Suzy, une jeune femme de 26 ans à qui on paye un relooking pour son anniversaire. Honnêtement, je l’aurais très mal pris aussi ! C’est vraiment un cadeau qui souligne le manque de prise en main, de soin, de tout ce que l’on veut même si avec du recul, on peut comprendre, sur le coup, je l’aurais assez mal pris ! Pas vous ?

J’ai beaucoup apprécié ce personnage auquel j’ai su m’identifier sur certains points comme le manque de confiance en soi, le fait qu’elle soit quelque peu repliée sur elle-même et son sacré caractère !

Elle a un sacré entourage : entre super potes et super cons, on est servi ! J’ai beaucoup apprécié la diversité des personnes qui l’entourent. J’ai aussi apprécié le fait qu’elle essaye de composer avec les caractères de chacun pour que tout aille pour le mieux. Souvent, dans ce cas, on oublie de penser à soi-même et cela est quelque peu dommageable.

Les péripéties de cette histoire sont rondement menées et m’ont beaucoup fait sourire, elles nous permettent de passer un bon moment de lecture et nous donnent l’envie de savoir la suite ! C’est vraiment un des points positifs de ce roman.

L’intrigue est bien trouvée. J’ai apprécié cette dernière, elle est simple mais efficace. Après tout, c’est ce que l’on recherche avec ce genre de roman. C’est vraiment réussi pour le coup !

La plume de l’auteure est très fraîche, c’est agréable. Même si des fois, j’ai eu un peu de mal avec les mots anglais en italique (je ne saurai pas vous expliquer pourquoi mais ça m’a ralenti quelque peu dans ma lecture). Le seul autre reproche que je peux faire à ce roman c’est d’aller trop vite, j’avais comme un goût de trop peu. J’aurais voulu quelques pages en plus pour avoir le temps d’avaler certaines informations et d’en savoir un peu plus (histoire de satisfaire la petite curieuse que je suis) et je pense que ce petit quelque chose qui me manquait dont je vous parlais au début de cette chronique vient de là : cette sensation que, par moment, certaines choses vont trop vite.

Je vous le conseille si vous voulez passer un moment de lecture agréable, qui vous fera rire et certainement vous rappeler des situations qui vous sont arrivées !

Ma note : 15/20