12

L’appel des éléments – Tome 03 : le déferlement de Stéphane Melin

couv32417077Résumé : Les masques tombent et l’échiquier est enfin révélé. Brisés et divisés, les Élus voient leurs chances de réussite s’amenuiser face aux divinités qui se sont jouées d’eux. Pourtant, forts de leurs nouvelles alliances, ils trouveront le courage de poursuivre le combat, même s’ils devront pour cela franchir le seuil de la mort. Que devront-ils encore sacrifier pour rentrer chez eux et profiter d’une paix éternelle?

~ Service presse ~

Je remercie chaleureusement Stéphane Melin pour l’envoi de ce roman en service presse. Ayant eu les deux premiers tomes de la saga, je ne me voyais pas refuser l’appel du troisième tome. C’est vraiment une saga entrainante qui n’a pas fini de me surprendre du début du premier tome à la fin du troisième.

J’ai beaucoup apprécié la manière dont le troisième tome commence vraiment lorsque le deuxième tome s’arrête, on est directement plongé dans le feu de l’action et j’ai trouvé ça vraiment sympathique ! C’est dynamique et agréable à lire. Même si cette idée de tout de suite replonger dans l’univers sans faire de chichi est sympathique pour le lecteur, ça l’est un peu moins pour nos personnages qui se retrouvent dans une situation assez périlleuse voire même assez désagréable. Très rapidement, c’est dans une ambiance de violence et de rage que nous retrouvons. Nos protagonistes se retrouvent face à une désillusion totale : comment faire pour ne pas se laisser abattre face à des événements aussi cruels ? Comment croire qu’il est possible de gagner contre le Chaos désormais ? Tant de sacrifices pour ne pas savoir si tout cela va être possible.

Clairement, on reste sur la même impression que les deux premiers tomes. C’est bon, vraiment bon. On sent que Stéphane Melin a voulu de la précision. Les personnages sont bien construits. Psychologiquement, on se retrouve avec un panel de personnages très réussi. En effet, l’auteur prend le parti de proposer des situations difficiles à supporter et à encaisser. On est en pleine guerre, cela ne fait que commencer. Qui dit guerre dit violence, mort, horreur. C’est assez compliqué de vous parler du panel de personnages : on en retrouve certains que l’on a rencontrés dans les deux premiers tomes. En toute honnêteté, il y a eu beaucoup de bouleversements mais ils restent le point fort de la saga de Stéphane Melin. On se sent bien près d’eux et on vit vraiment l’histoire avec eux. Je trouve que ce tome trois est le plus psychologique de la saga. On va vraiment vivre et subir toute cette violence avec eux.

Ce troisième et dernier tome va nous mettre de sacrés coups, j’ai mis un peu de temps pour avancer : j’avais envie de savoir la fin mais j’avais aussi peur de la connaitre. C’était vraiment particulier comme lecture pour moi. Je suis heureuse d’avoir été jusqu’au bout de la saga de Stéphane Melin mais le tome deux m’a vraiment laissée sur les fesses. J’ai eu un peu de mal à aller jusqu’au bout tant j’avais peur de m’attacher aux personnages.

Stéphane Melin a une très belle plume : ce que j’ai le plus apprécié, c’est le fait que la plume nous propose des exercices compliqués : l’action est ultra présente, on est toujours dans une dynamique assez folle mais on a aussi les émotions qui sont là et exacerbées par l’environnement et la fragilité des personnages. On est dans un troisième roman qui s’ouvre sur de la colère et du désespoir. La colère fait faire n’importe quoi lorsqu’elle est aveuglante.

Stéphane Melin a su, avec brio, mélanger les émotions à l’action. On est dans une spirale d’événements et notre cœur chavire entre toutes les émotions que l’on découvre au travers des pages. Le monde créé est juste sublime et j’ai beaucoup apprécié les décors et les descriptions proposés par l’auteur.

C’est le tome le plus humain et le plus crédible. Stéphane Melin signe son meilleur tome et nous permet de finir notre lecture en apothéose. Merci pour sa confiance.

03 bonnes raisons de lire cette saga :

  • Un panel de personnages riche et très intéressant.
  • Une plume excellente au service de l’action et des émotions
  • Un monde riche et très intéressant

4

20

L’appel des éléments – Tome 2 : le soulèvement de Stéphane Melin

CVT_Lappel-des-elements-tome-2--Le-soulevement_9180Résumé : La paix, cet apaisement de la vie après les combats, est-elle durable ? Si Abel et ses amis pouvaient le penser, ils vont vite se rendre compte que rien n’est figé. Bien malgré eux, ils vont devoir interférer dans des affaires divines qui les dépassent largement. Ils seront contraints de quitter ce qui leur est cher pour s’aventurer bien loin de chez eux. Là-bas, baignés dans le danger, leur unité sera leur unique force et même s’ils pourront compter sur des soutiens inattendus, les affrontements seront rudes.

~ Service presse ~

Je remercie chaleureusement Stéphane Melin pour l’envoi de son roman. Je suis toujours très heureuse quand les auteurs reviennent vers moi pour un tome 2. C’est encore mieux quand l’histoire est de qualité ! Ici, je n’ai pas été déçue, bien au contraire.

Ma lecture du premier tome date de Septembre 2017… pouaaah, la claque ! Pourtant, je garde des souvenirs des personnages, surtout Abel. Ça veut dire que c’est bon ça ? Non ? Mais carrément ! Stéphane a de l’or dans les mains : autant dans la construction de ses personnages que dans celle de son univers. On replonge avec tellement de facilité dans cet univers, même deux ans après, c’est déconcertant.

Ce que j’aime beaucoup, c’est le fait que même si c’est un tome deux, l’auteur la joue intelligemment puisqu’il peut se lire sans avoir lu le premier tome. Bien évidemment, lire le premier tome est quand même un atout majeur (puis, il faut le lire, c’est impératif ! Quand on a une si bonne saga entre les mains, on fonce, on ne commence pas par le tome 2 !).

J’ai pris grand plaisir à retrouver Abel et ses amis. On les retrouve dix ans après le premier tome. Leurs vies semblent calmes et paisibles… Jusqu’au jour où… deux sœurs déesses tombent littéralement du ciel. Trahies par d’autres divinités, elles ont perdu leurs pouvoirs… La seule manière pour elles de sauver cette situation et potentiellement le monde d’un grave danger est d’embarquer Abel et ses amis pour une nouvelle quête…

J’ai beaucoup apprécié cette idée de déesse qui arrive comme un cheveu sur la soupe et qui relance l’histoire. L’intrigue est simple, linéaire et sans aucun souci de compréhension. Parfois, la simplicité a du bon. Loin de moi l’idée de vouloir descendre le travail de Stéphane Melin. Mais il faut le dire : la construction de l’intrigue est simple. Dans la fantasy, c’est ce qu’il me faut. Personnellement, je fais une overdose des romans compliqués, des aventures qui partent dans tous les sens, de cette volonté de compliquer les choses pour surprendre le lecteur. Avec toute ma franchise : des fois, c’est trop compliqué pour moi. Je perds rapidement le fil rouge de l’histoire et me perds, j’arrête ma lecture.

Stéphane Melin et ses romans sont parfaits pour les lecteurs comme moi. De la simplicité, de l’efficacité et un beau moment de lecture ! L’auteur nous propose un deuxième tome qui se lit bien, qui tient en haleine. Il ne souffre pas de longueur. Les personnages sont colorés, tous différents mais qui apportent tous une touche particulière à cette nouvelle quête.

J’avoue que j’ai eu une petite préférence pour Abel et Aona. Ce sont deux personnages que j’ai énormément appréciés pour les qualités qu’ils dégagent. Si Abel est réfléchi, calme et plutôt posé, Aona est son contraire : pétillante, expressive, exubérante. Cela crée un réel contraste qui est très appréciable et qui ajoute une petite touche de piment à l’intrigue.

Il me reste à vous parler de la plume. Saisissante, extrêmement précise et très agréable. Stéphane Melin a de l’or au bout des doigts. Je suis certaine que cette histoire trouvera un éditeur qui sublimera ce travail. L’auteur prend le temps et cela se voit. Chaque mot est pesé, pensé, précis. Je suis très heureuse et honorée d’avoir la chance de pouvoir avoir ce genre de romans entre les mains. Je remercie Stéphane pour sa confiance.

3 bonnes raisons de lire ce deuxième tome :

  • Une aventure pleine de surprises
  • Un panel de personnages que j’ai beaucoup aimé
  • Une plume formidable et élégante

4

Lecture faite pour le challenge confinement 😀
« un roman qui nous sort de notre zone de confort »

Black Circle with Utensils Restaurant Logo

14

L’appel – Tome 1 : l’appel des éléments – Stéphane Melin

téléchargement (4)Résumé : « La prophétie te réclame, tu ne peux t’y soustraire ». Cette mystérieuse phrase va bouleverser la vie paisible du jeune Abel. Il devra quitter les siens pour parcourir des contrées inconnues, à la recherche de mystérieux compagnons qui le seconderont pour repousser la menace qui pèse sur sa Province et le reste du monde. Une lutte de chaque instant, un danger permanent, mais aussi l’amitié et l’amour, tant de choses que notre jeune héros va découvrir. Mais parviendront-ils à leur fin ? Quels sacrifices devront-ils faire pour mener à bien la mission qui leur a été confiée ?

Mon avis : Je remercie Stéphane Melin pur l’envoi de son roman en Service Presse. En effet, j’ai pris un plaisir certain à me plonger dans l’univers que l’auteur nous propose. C’est une belle aventure que je conseille à tous les fans de fantasy.

J’ai trouvé la couverture à mon goût dès que j’ai posé les yeux dessus, en effet, elle dégage un certain mystère et une bonne grosse dose d’aventures, de quêtes. Bref, c’est un roman qui allait me plaire, j’en étais certaine.

Je suis heureuse de vous dire que je ne me suis pas trompée. On part à l’aventure avec Abel, un jeune homme qui a une vie tranquille et qui se voit affublé d’une prophétie qui lui dit qu’il est l’élu, que lui seul peut sortir son monde de la torpeur.

Le premier tome de la saga « l’Appel » est pour moi, sous le signe de la quête mais on y trouve aussi une forte notion d’amitié. En effet, des liens se tissent rapidement et nous prouvent à plusieurs moments que certains liens sont indéfectibles et forts. Les quatre amis d’Abel, qu’il cherche pour suivre la prophétie, sont loyaux et fidèles. Vous savez que c’est une notion que j’aime retrouver dans les romans dans lesquels je me plonge. C’est vraiment un des points forts du roman selon moi.

J’ai beaucoup apprécié le personnage principal, Abel qui dégage des qualités que j’affectionne particulièrement chez mes personnages. Il est patient, intelligent, calme. Il a vraiment les qualités nécessaires pour aller loin. Il avoue facilement ses faiblesses dans le sens où il sait très bien qu’il ne pourra pas y arriver seul. Les péripéties qui l’attend sont dures et éprouvantes. C’est pour cette raison que les personnages secondaires sont assez importants, en effet, ils ont un rôle définis et ne font pas « potiche » dans le roman. C’est très appréciable.

La loyauté est vraiment aussi une notion assez incroyable dans ce roman puisque les cinq amis sont prêts à tout pour parvenir à déjouer le mal qui plane sur leur pays et à libérer ses habitants du mal qui les ronge !

L’univers que nous propose Stéphane Melin est assez original et intrigant. Je pense que j’ai rarement vu un univers inventé de toutes pièces aussi abouti. C’est vraiment très agréable à lire.

L’intrigue est bonne, je pense qu’elle a des choses en plus que certaines que j’ai déjà pu lire. En effet, même si la base de l’intrigue est « banale » ou encore « déjà vue », on se rend vite compte du talent de Stéphane Melin lorsqu’il s’agit d’ajouter des détails, des péripéties et des choses très intéressantes pour en faire une intrigue originale qui nous berce dans ce monde incroyable.

J’ai beaucoup apprécié la plume et l’imagination de l’auteur. En effet, on est rapidement propulsé dans un univers merveilleux, qui nous donne envie de suivre Abel et ses amis dans leur aventure et de savoir comme va se terminer cette histoire de prophétie. La plume de l’auteur est très belle, elle se prête particulièrement bien au jeu du genre « fantasy » puisqu’en effet, on est happé par l’histoire, les personnages et l’intrigue très rapidement.

Personnellement, j’ai avalé ce roman en une journée (bon, j’ai quand même une pause pour m’alimenter) mais j’ai vraiment beaucoup apprécié ce premier tome qui promet de nombreuses surprises pour la suite de l’aventure. Vivement le tome 2 !

Je terminerai en disant que j’ai rarement lu de si bon roman fanstay français. Depuis la saga « les hauts conteurs », je ne me suis pas perdue cœur et âme dans un roman pareil.

Ma note : 18/20