20

Anne de Green Gables de Lucy Maud Montgomery

mock-up-Anne-de-green-gables-scaledRésumé : Nouvelle traduction d’Anne, la maison aux pignons verts. Cheveux désespérément roux, visage constellé de taches de rousseur, Anne Shirley est une petite fille curieuse, pleine d’énergie, souvent perdue dans ses pensées, parfois d’une gravité solennelle, sans aucun doute intemporelle. Difficile de résister à ce petit bout d’humanité de onze ans parfaitement imparfaite, héroïne d’une série de romans qui a su conquérir des millions de lecteurs à travers le monde, Anne de Green Gables, écrit par Lucy Maud Montgomery, et dont le premier tome parut en 1908. Orpheline à l’esprit vif, à l’imagination sans bornes et qui adore employer de « grands mots », Anne se retrouve par erreur chez Marilla et Matthew Cuthbert qui attendaient un garçon pour les aider à la ferme. Féministe involontaire, romantique impénitente, elle est impulsive, dramatique, maligne, drôle, et telle une authentique naïve, elle va bousculer le calme et la monotonie de la vie à Green Gables, en semant partout joies et rêveries, en dénichant la beauté dans les moindres recoins, en ne s’exprimant qu’en points d’exclamation, même dans « les affres du désespoir ». Parce que l’existence d’Anne a aussi une face sombre, hantée par la mort de ses parents et les abandons, qui lui donne son énergie folle, parfois hallucinée, et qui rend son idéalisme et son indignation si poignants et si convaincants. Si le regard d’Anne transcende le monde sur lequel il se pose, Anne de Green Gables, c’est la transformation magique, presque mystique, que seul l’amour peut opérer sur les hommes et les femmes. C’est l’histoire d’une petite fille qui parvient à se faire aimer de tous et de nous les premiers. Écrit par une femme à une époque où tout était contre elle, refusé par de nombreux éditeurs, rangé dans une boîte à chapeaux pendant des années avant d’être exhumé et enfin publié avec un succès immédiat, adapté des dizaines de fois (cinéma, théâtre, radio, et récemment sur Netflix, « Anne with an E ») et aimé par des générations et des générations de lecteurs (vendu à plus de soixante millions d’exemplaires), Anne de Green Gables de Lucy Maud Montgomery est un hymne à la joie, à la persévérance et au pouvoir de l’imagination. Magnifiquement écrit, construit autour d’une héroïne parfaitement imparfaite, féministe involontaire et romantique impénitente, ce roman empreint de poésie, d’humour et de douceur est bien plus que la vie d’une orpheline qui va bousculer le calme et la monotonie de son nouveau foyer. C’est un autre monde, fait de couleurs chatoyantes, d’une nature enchanteresse et d’idées saugrenues qui se déploie à travers les yeux de l’incroyable Anne Shirley. Littérature solaire et intemporelle, Anne de Green Gables est une parenthèse magique, un souffle chargé d’énergie et d’enthousiasme, un élan à vivre pleinement nos amitiés et nos passions.

~ Service presse ~

Je remercie chaleureusement les éditions Monsieur Toussaint Louverture ainsi que Babelio pour l’envoi de ce roman. La maison aux pignons verts était une de ces lectures que je voulais faire. Un bon classique que je voulais lire. J’ai donc sauté sur l’occasion lorsque Babelio me l’a proposé.

Dans un premier temps, sachez que l’objet livre est juste magnifique. J’ai mis mon nez dans  Anne with a E  qui est une adaptation cinématographique de ce roman sur Netflix. J’avais beaucoup apprécié même si, par moments, Anne me sort par les yeux avec ses monologues, ses réflexions et son attitude. Le roman est magnifique, très agréable à lire et formidablement mis en forme. Le livre est aussi attirant que son contenu.

J’avais cette crainte avec ma lecture. Cependant, j’ai beaucoup plus apprécié Anne dans ce roman. Anne Shirley est une petite fille pleine de vie mais aussi pleine de rêve. Pour elle, la fiction dépasse la réalité. Elle voudrait un monde rose, plein de poésie, de lectures et d’imagination. Cependant, lorsqu’elle arrive chez les Cuthberth, elle va se prendre une réalité en pleine figure qui va faire mal. Orpheline, elle arrive dans la maison aux pignons verts par erreur. Attendant un garçon de ferme, les Cuthberth vont la découvrir. Anne la bavarde, Anne et ses monologues, Anne est sa poésie, les hyperboles et sa vision rêveuse de la vie.

Le regard de notre jeune protagoniste sur la vie de manière générale est assez formidable. En effet, elle essaye de trouver le bon chez chacun d’entre nous. Je suis certaine qu’elle parviendrait à pardonner les pires choses que les hommes sont capables de faire.

Rapidement, Anne va être aimée de tout le monde. Le lecteur est spectateur de ce changement. Petit à petit, elle va entrer dans la famille Cuthberth et aussi dans leurs cœurs.

J’ai beaucoup apprécié ce classique qui peut être lu par les plus jeunes et les plus adultes. La plume est abordable, l’intrigue aussi. C’est un très bon classique que je recommande chaudement. C’est un roman dans lequel on peut trouver un côté initiatique. En effet, Anne va devoir se frotter à des obstacles et à des idées reçues. Je trouve que la manière dont elle fait face est pleine d’émotions et de force. Le personnage d’Anne mériterait vraiment de pouvoir être étudié en cours de littérature. Ses monologues sont formidablement littéraires. Qu’on soit d’accord ou non avec Anne, on ne peut pas ne pas l’apprécier ne serait-ce qu’un peu.

« Il y a tellement d’Anne différentes en moi. Parfois, je me dis que c’est pour ça que je suis si pénible. Si j’étais une seule et unique Anne, ce serait vraiment beaucoup plus simple – mais aussi bien moins intéressant. »

Les personnages secondaires sont riches, fouillés et charmants. On s’attache à tout le monde. Même s’ils ont leurs qualités et leurs défauts, j’ai trouvé Matthew et sa sœur adorables. J’ai apprécié l’évolution de tous les personnages.

La plume est belle, délicate et véhicule toutes les émotions sans faille. J’ai trouvé l’idée bonne. Bon, je ne vais pas vous cacher que certains passages sont un peu longs pour moi. Les monologues sont des monologues un peu trop détaillés pour moi. Mises à part ces longueurs, j’avoue que j’ai fortement été surprise par ma lecture. Quelle belle découverte !

03 bonnes raisons de lire ce roman :

  • Une plongée au cœur de la maison aux pignons verts et dans un classique qui mérite d’être lu !
  • Le panel de personnages que j’ai apprécié découvrir. Ils sont riches et fouillés. J’aime ça !
  • Les décors et les descriptions faites au travers les yeux d’Anne.

4.5