18

Chère Mrs Bird – A. J. Pearce

téléchargementRésumé : Dans la droite lignée du Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates, un premier roman plein de charme et d’humour british, véritable ode à l’amitié, à la générosité et au courage des femmes pendant la Seconde Guerre mondiale. Londres, 1941. À vingt-quatre ans, Emmy n’a qu’un rêve : devenir reporter de guerre. Un rêve qui semble sur le point de se réaliser lorsque la jeune femme décroche un poste au London Evening Chronicles. Enfin, Emmy va pouvoir entrer dans le vif du sujet, partir sur le front, se faire un nom au fil de la plume ! Las, c’est un poste d’assistante à la rédaction du magazine féminin Women’s Day qui lui est offert. La mission d’Emmy : répondre aux courriers des lectrices adressées à Mrs Bird, la rédactrice en chef du journal. Mais attention, la terrifiante Mrs Bird est très stricte, et seules les demandes les plus vertueuses se verront offrir une réponse expéditive dans le poussiéreux journal. Un cas de conscience pour la jeune journaliste qui refuse de laisser ses concitoyennes en mal d’amour et de soutien amical, errer dans les limbes en raison du diktat imposé par une vieille conservatrice bon teint. Et Emmy a un plan pour outrepasser l’autorité de Mrs Bird… Alors que la ville sombre peu à peu sous les bombes, Emmy va mettre sa carrière en jeu pour venir en aide aux femmes restées seules à l’arrière. L’heure de la résistance féminine a sonné !

Mon avis : Je remercie la maison d’édition Belfond pour l’envoi de ce service presse qui m’a comblé de joie. Je suis très heureuse d’avoir pu mettre mon nez dans ce roman qui me faisait de l’œil depuis quelques temps.

Je me suis plongée dans l’univers de l’Angleterre dans les années de la seconde guerre mondiale. Ce que je peux vous dire c’est que l’on a un roman avec un humour bien british. Personnellement, j’adore cela donc cela ne m’a pas dérangé du tout, bien au contraire. C’était très prenant.

On fait la rencontre d’Emmy qui n’a qu’un but dans la vie, devenir une grande6d5e0a4443ae8251033796daab027cc8_400x400 journaliste. Les hommes étant partis sur le front, les femmes prennent leur place dans la vie quotidienne, la peur au ventre que leurs hommes ne rentrent pas. Ce que j’ai apprécié dans ce roman c’est que même si l’on parle de la situation délicate et terrible qu’est la secondaire guerre mondiale, on n’a, à aucun moment, du pathos dégoulinant qui nous rappelle l’horreur que les gens vivaient à cette époque. Ce n’est pas que je n’ai pas de cœur, bien au contraire, je sais que la vie était horrible (merci mamie pour toutes ces fabuleuses histoires) mais je n’ai pas envie de retrouver ce sentiment de malaise dans mes lectures.

Emmy parvient à ses fins, elle obtient un poste dans un journal de Londres. Seulement, elle va vite déchanter lorsqu’elle comprendra que son métier est de trier le « courrier du cœur » d’un journal pour femme dirigée par Mrs Bird, une femme terrible qui n’a pas de cœur ni d’humour. Elle est trop rigide. Emmy décide alors de faire quelque chose de vraiment dangereux : elle prend la plume sous le nom de sa patronne et répond aux jeunes femmes qui ont des questions indécentes selon Mrs Bird.

C’est un roman que je ne peux que vous conseiller ! J’ai découvert la plume d’AJ Pearce et franchement, j’en redemande. Je me plongerai volontiers dans l’univers de l’auteure une nouvelle fois. La plume est rafraichissante, pleine d’humour et traite de sujets épineux avec succès.

Emily construit un sacré duo avec sa meilleure amie Bunty. Ces deux jeunes femmes sont inséparables et sont devenues encore plus proches d’une de l’autre lorsque la guerre les a touchés. Elles ne se cachent rien, vivent tout à deux malgré le travail top secret de Bunty.

Ce n’est pas un coup de cœur mais j’ai passé un excellent moment de lecture et de détente avec ce roman que je vous conseille fortement.

Les – :

  • Quelques longueurs dans les descriptions (surtout dans les scènes où Emmy est dans les locaux du journal)

Les + :

  • Un humour british que j’adore.
  • La guerre en toile de fond qui n’obscurcit pas l’intrigue. Elle reste présente mais ne dérange pas.
  • La plume d’AJ Pearce.
  • Le duo d’amies Emmy/Bunty

Ma note : 155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie

Publicités