16

Fêlures de Nora Roberts

51Kqfhi6UvL._SX195_Résumé : Un père chirurgien en vue et son élégante épouse, deux enfants modèles, une maison magnifique à Lakeview en Caroline du Sud : la famille Bigelow est absolument parfaite. En tout cas, c’est ce que tout le monde croit. Mais derrière les portes fermées, les enfants, Zane et sa petite soeur Britt, vivent dans la peur, terrorisés par leur père, Graham. Jusqu’à ce terrible jour où Zane rentre en retard. La dispute qui s’ensuit marque le début d’un enchaînement d’événements qui brise la famille et change la vie des enfants pour toujours. Ils sont confiés à leur tante. Mais le passé ne se laisse pas oublier si facilement… Des années plus tard, Zane, devenu avocat, revient à Lakeview. Il y retrouve sa tante, sa soeur et ses vieux amis. Il y rencontre également une nouvelle venue, Darby McCrae qui, derrière son optimisme et son énergie, cache ses propres blessures.

~ Service presse ~

Mon avis : Je remercie les éditions Michel Lafon ainsi que Camille pour leur gentillesse et leur travail incroyable.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Nora Roberts : une valeur sûre de la littérature sentimentale
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Je découvre une nouvelle histoire de Nora Roberts. En effet, on retrouve l’une des plus grandes plumes de la littérature sentimentale pour une nouvelle aventure qui nous propose de faire la rencontre de Zane et de Darby. Deux êtres blessés par les actes du passé. La dynamique fonctionne très bien, bien qu’elle soit sans surprise : en effet, le schéma narratif ne change pas forcément de ce que l’on a l’habitude de lire. Si l’originalité ne tient pas sur la forme, elle est dans le fond.

On va alterner les points de vue mais aussi les histoires.

On se rend rapidement compte que l’enfance de Zane et de sa sœur Britt est bercée par les coups, la violence et la haine de leur père. Des scènes assez violentes sont proposées dès le départ pour marquer dans la chair du lecteur l’enfer que vivent les enfants Bigelow. Très souvent, je vous le rappelle : « l’habit ne fait pas le moine ». Ici, Nora Roberts nous le prouve encore une fois. Le père Bigelow s’appelle Graham : chirurgien bourré de talent, il vit une vie tranquille, cossue et parfaite en tout point de vue sauf qu’en privé, sa femme se prend de sacrés coups et que ces enfants sont réduits à des poupées de chiffon dès que la colère de cet homme est trop forte. Zane est très proche de sa famille, ainsi, on la voit grandir et évoluer au fil des ans. J’aurais apprécié avoir plus de détails sur la vie de Britt qui, finalement, a vécu l’enfer avec Zane. Elle reste vraiment au second plan et j’avoue que cela m’a un peu frustrée.

Darby, elle, vend sa maison sur un coup de tête. Elle veut prendre l’air et vivre sa vie autrement. Elle veut rompre avec son passé beaucoup trop imposant et se retrouve en Caroline du Nord. Elle loue un petit bungalow qui lui prouve que cette vente et ce nouveau départ étaient exactement ce qui lui fallait ! Incroyable : Darby, paysagiste talentueuse, retrouve l’inspiration et propose à Emily, la directrice de l’entreprise de location de bungalow, un partenariat qui va changer sa vie. Rapidement aussi, on va comprendre que Darby a eu un sacré passé et qu’elle est aussi blessée par la vie que Zane.

Darby et Zane nous propose une jolie histoire pleine de bons sentiments : amitiés, amours, trahison, blessures, tout est là pour que l’on passe un moment agréable à Lakeview.

A n’en pas douter, Nora Roberts nous propose une romance où deux âmes brisées et égarées vont se trouver. J’ai beaucoup apprécié ce roman où l’auteure prend le temps de poser les choses. On prend notre temps. C’est d’ailleurs un aspect du roman qui m’a fait peur au départ : le roman est énorme et grand. C’est un petit pavé mais qui se lit très facilement. Finalement, on tourne les pages sans se rendre compte du temps qui passe.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Intrigue et décors
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

C’est ce que j’apprécie avec Nora Roberts. Les descriptions des lieux dans ses romans sont très soignées et nous permettent d’envisager le décor dans son ensemble. Elle n’oublie pas les petits détails qui font que les décors sont féériques. On se retrouve au bord d’un lac, dans de grandes maisons américaines qui ont des vues magnifiques. De plus, le travail de Darby étant de rendre les espaces verts plus beaux, on en prend plein les yeux, le nez et les oreilles. C’est quelque chose que j’ai vraiment apprécié. Les décors permettent aux lecteurs de passer un moment confortablement installé dans l’intrigue.

L’efficacité de Nora Roberts a nous planter des décors incroyables est assez connu. (Le pire, c’est que j’ai au moins 4 romans d’elle dans ma PAL et que je ne les ai pas encore sortis… Pourquoi ? La question restera sans réponse…). On embarque dans l’histoire sans aucun problème. La seule chose qui me fait lever les yeux au ciel, c’est le sentiment d’accumulation : en effet, pour moi Darby vit un peu trop d’événements choquants et perturbants. J’avoue que cela a manqué un peu de crédibilité pour moi : on est un peu dans une spirale d’actions qui s’enchaînent et cela m’a laissé un peu dubitative. Je pense que la dernière péripétie était de trop mais bon, cela n’a pas entaché mon plaisir de découvrir cette nouvelle histoire qui me pousse à sortir les romans de cette auteure de ma PAL.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
La plume de Nora Roberts
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Comme je le dis depuis le début de cette chronique, pour moi, Nora Roberts est une valeur sûre de la littérature sentimentale. Autant par l’intrigue qu’elle propose avec une réelle évolution dans le temps et dans l’espace mais aussi par la psychologie des personnages touchés par des drames familiaux qui ne laissent pas les gens indemnes. La plume de Nora Roberts est au service des sentiments et des émotions. Cela ne fait aucun doute. On ressort de cette lecture chamboulé mais avec un sentiment de détente et de douceur. Cela fait du bien ! On passe un excellent moment en compagnie de ces personnages qui marquent le lecteur.

En définitive, on ressort de cette lecture avec un sentiment de bonheur. On regarde, comme les personnages, vers l’avenir que l’on espère meilleur.

3 bonnes raisons de lire ce roman :

  • Nora Roberts est une force de la littérature sentimentale. Elle est incroyablement douée.
  • Deux personnages principaux forts qui nous font vivre des moments intenses que ça soit séparément ou ensemble.
  • Une plume qui donne des frissons et qui est indéniablement au service des émotions et des sentiments.

notation

22

L’île des sorcières tome 1 – Nell – N. Roberts

neil10Bonjour

Me revoilà avec une chronique d’une auteure que l’on connait tous au moins de nom. Premier livre pour moi qui fut une très belle découverte!

Quatrième de couverture: En 1692, trois sorcières précipitent dans la mer une parcelle de terre arrachée au continent… Ainsi naquit, selon la légende, l’île des Trois Sœurs. C’est là que se réfugie Nell, trois siècles plus tard. Elle a changé d’identité, coupé et teint ses cheveux. Dans ce coin perdu du Massachusetts, jamais son horrible mari ne la retrouvera. Elle va pouvoir enfin vivre en paix. Mais Nell ignore que son destin est tracé. Pourquoi se sent-elle si proche de Mia la rousse et de Ripley, la sœur de Zach, le séduisant shérif qui pourrait lui faire croire que l’amour existe toujours ? Nell, Mia, Ripley : trois femmes qui vont s’unir pour chasser les ombres du passé et briser la malédiction qui pèse sur l’île des Trois Sœurs.

Mon avis : Il ne faut pas se le cacher, c’est un véritable coup de coeur pour moi! Ca faisait longtemps que je n’avais pas lu un roman aussi rapidement et surtout sans le lâcher. Je l’ai lu en deux fois (oui, j’avais cours et je ne pense pas que ma professeur de littérature antique m’aurait permis de lire… BREF)

Nell est une femme avec un lourd secret que l’on découvre tout au long du roman. Elle se promet de vivre sa vie tranquillement pour que personne ne puisse la reconnaître ou ne puisse s’intéresser à elle. Elle trouve, chez Mia, un boulot qui lui permet de vivre sa passion à fond : la cuisine! C’est un cordon bleu hors pair qui m’a donné faim tout le long de ma lecture. C’est un personnage attachant, émotionnellement instable et qui est forte.

Mia, on la découvre moins, en effet, elle tient un rôle important dans l’histoire parce qu’elle devient la meilleure amie de Nell. Beaucoup de choses les lient. C’est une femme qui se dévoile que très peu mais elle est drôle et ne garde pas sa langue dans sa poche.

Ripley est celle qui est un peu plus effacée mais très autoritaire (elle est shérif). Elle évite le plus possible Mia qui l’insupporte mais se révèle être une femme gentille douce et ferme à la fois.

Zach est L’HOMME PARFAIT. Enfin pour moi en tout cas. J’ai adoré ce personnage tout gentil tout mignon mais qui ne se laisse quand même pas faire. Il ressemble beaucoup à sa soeur Ripley. Avec qui ils forment un beau couple de frère et soeur.

Les personnages sont différents mais apportent beaucoup à cette histoire. On a besoin de tous pour commencer à entre apercevoir la personnalité de Nell qu’elle tentait désespéramment de cacher.

Les lieux décrits m’ont vendus du rêve. J’adore les îles comme ça où la population est conviviale et la nature proche des habitants. Les bois les forêts m’ont venus du rêve.

L’histoire en elle même n’est pas transcendante. Je pense que c’est compliqué d’être original sur la forme du roman. La romance. Mais c’est dans le fond que Nora Roberts a réussi à être originale. J’ai aimé apprivoiser Nell. Découvrir sa relation avec Zach. Et aussi la magie qui émane de ce roman. Parce que forcément « l’île des trois sorcières » parlent un peu de magie. J’ai aimé les leçons qu’en tire Nell. C’était un super moment!

J’ai hâte de me replonger dans le deuxième tome. (qui est dans ma PAL ainsi que le troisième.) Je pense que mon côté romance ressort beaucoup en ce moment. C’est mon genre préféré et surtout la saison parfaite pour en lire je trouve. Alors pardonnez moi d’avance 😉

Comme je disais, je ne connaissais Nora Roberts que de nom et je me demande pourquoi je n’ai pas ouvert un de ces romans avant! Elle a une belle plume qui nous propulse directement dans son univers. Sa plume est attachante comme tous ses personnages et j’en veux ENCORE!

En bref: Un roman à lire absolument! 

Ma note : 20/20

Lu dans le cadre du challenge My secret Romance

MSR large