24

Les filles de l’astrologue – Tome 1 de Laurence Schaack & Françoise de Guilbert

51voDmf+fiL._SY346_Résumé : Thérèse : née sous le signe du Capricorne, élément Terre. Ariane : née sous le signe du Verseau, élément Air. Philomène : née sous le signe du Verseau, élément Air. Soledad : née sous le signe du Lion, élément Feu. Elles sont filles d’astrologue. Et elles sont en danger, car le monde change. Suite à l’arrestation de leur père par le roi Louis XIV qui a interdit la pratique de l’astrologie, elles doivent quitter le domaine familial et se séparer. Avec les astres pour seuls guides, chacune doit désormais suivre sa voie.

~ Lecture détente ~

Je remercie mon petit chéri qui m’a acheté ce premier tome (et les deux suivants aussi d’ailleurs ahah). Je ne l’ai même pas demandé. Il me connait comme sa poche. Il avait raison, en théorie. Tout était présent pour que je passe un bon moment : le fond historique, la thématique de l’astrologie d’un point de vue scientifique. Ces sœurs qui semblent très proches. Malheureusement, tout n’est pas beau et fort dans ce roman.

On va, une fois n’est pas coutume, commencer par le fond. On est en plein dans la période de l’après « affaire des poisons ». Louis XIV fait la chasse aux sorcières, aux voyants, aux allumés du ciboulot. Bien entendu, ceux qui s’appuient sur des sciences et des faits sont pris pour des illuminés et sont, eux aussi, emprisonnés. C’est donc sous un grondement et une angoisse permanents que se déroule ce premier tome.

Les personnages sont un point fort et un point faible en même temps. C’est vraiment très étrange et paradoxal. J’ai aimé le choc de la réalité et de la fiction : on nous parle de La Voisin, La Montespan, de Louis XIV, de Philippe d’Orléans mais aussi du chevalier de Lorraine. Des noms connus, qui ont bercés le règne fastueux du roi Soleil. A ces personnages, qui ancrent le lecteur dans une réalité certaine, s’ajoutent des personnages fictifs. On fait la rencontre des trois sœurs : Philomène, Ariane et Thérèse. On ajoute à ce trio, leur cousine espagnole Soledad. Et c’est là que les choses commencent à se corser. Elles m’ont toutes tapé sur le système à un moment de l’histoire.

Soledad est un personnage un peu étrange. Tous les problèmes glissent sur elle comme de la pluie sur un imperméable. Tout finit toujours par s’arranger pour elle. Insolente et sans gêne, je l’ai détestée du début à la fin. Pour ce qui est des trois sœurs, elles sont toutes différentes mais complémentaires. J’ai aimé le rôle de Thérèse qui va essayer de protéger sa famille, l’envie de liberté de Philomène, la rêverie d’Ariane. Ariane & Philomène sont jumelles. Cela ajoute un petit quelque chose à leur jolie relation. J’ai apprécié le fait que les filles soient livrées à elles même. Elles qui fonctionnent comme un groupe en début de roman vont devoir se séparer pour essayer de trouver une solution pour leur père enfermé sous les ordres du roi. J’ai beaucoup apprécié cette notion d’unité dans l’adversité. Même si je n’ai pas été forcément très sensible au charme de ces personnages, je peux au moins reconnaitre qu’elles se complètent bien mais elles fonctionnent aussi très bien en électron libre.

L’intrigue est aussi mitigée. J’ai apprécié les voyages divers que les filles font. Elles se retrouvent dans des villes différentes à vivre des choses différentes. En revanche, pour moi, il y a eu un cruel manque de crédibilité pour certaines péripéties. Je ne pourrais pas en dire plus pour ne pas gâcher la surprise pour les potentiels lecteurs mais je n’ai pas cru à certaines choses. De plus, l’accumulation de plusieurs péripéties fait que l’intrigue est bien trop rapide pour être crédible.

La plume des auteures est plutôt sympathique. Ça se lit bien et vite. Je suis vraiment contente d’avoir tenté l’expérience. La suite sera lue pour savoir si les personnages évoluent ou non. J’en attends beaucoup. J’espère que ce seront les tomes de la maturité.

En définitive, voici une lecture mitigée qui vient compléter le challenge confinement. J’ai aimé quelques points au niveau des personnages et l’intrigue mais je ne suis pas forcément comblée par la totalité de cette intrigue. J’ai apprécié le fond historique que j’aime beaucoup. L’affaire des poisons est très sympathique. Dommage. J’attends beaucoup de la suite de cette histoire.

3 bonnes raisons de lire ce premier tome :

  • Le fond historique que j’ai apprécié
  • Le fonctionnement des personnages en tant que groupe ou en tant qu’individus
  • La plume sympathique des auteures
 Lire un roman choisi par une copinaute dans la PAL « spéciale challenge »

Black Circle with Utensils Restaurant Logo

notation 2