12

Féroce – Danielle Thiéry

9782081421516.jpgRésumé : Un inconnu suit une petite fille. Il l’observe comme un animal. Il la veut. il l’aura. Des ossements sans têtes sont découverts au zoo de Vincennes dans l’enclos des lions. Des enfants. Alix de Clavery, la criminologue de l’OCRVP, fait immédiatement le lien avec la jeune Swan, dont la disparition au zoo de Thoiry six ans auparavant continue à l’obséder. S’agit-il du même prédateur? Alors que les forces de l’Office sont mobilisées pour démanteler une filière pédophile, les voilà atteintes en plein cœur : l’adjoint de la commissaire Marion est retrouvé inconscient, les mains en sang, et une brigadière a disparu. Mais le pire est encore à venir. Une alerte enlèvement est déclenchée : il s’agit d’une petite fille…  De l’homme ou de l’animal, on ne sait qui est le plus féroce.

Mon avis : Je remercie une nouvelle fois Gilles Paris et son équipe (surtout Jules !) ainsi que les éditions Fammarion qui m’ont permis de lire une nouvelle fois un roman génial !

Je vous en avais parlé sur la page. En effet, le roman Féroce n’est pas forcément un roman sur lequel je me serai retournée si je l’avais vu en librairie. La couverture n’est pas forcément une couverture qui me plait. Cependant, à la lecture du résumé, j’ai complètement craqué. Il me le fallait absolument, je ne pouvais plus vivre sans !

J’adore les thrillers et ici, je suis servie. On est dans une ambiance macabre qui mêle une cage aux lions, des squelettes d’enfants et un réseau de pédophilie. Je vous avoue qu’au départ je me suis demandée comment l’auteure allait savoir faire quelque chose avec ces trois vastes sujets qui ne semblaient pas pouvoir avoir de liens entre eux. Vous voulez savoir comment l’auteure s’en est sortie ? Avec brio tout simplement !

J’ai pris beaucoup de plaisir à découvrir cette histoire.

On fait la rencontre d’Alix, une jeune femme très talentueuse qui fait partie de l’équipetéléchargement de l’Office. On suit l’enquête via différents points de vue. D’habitude, je suis un peu perdue lorsque les auteurs jouent sur ces différents points de vue mais ici, pas du tout. Je suis vraiment ravie de m’être laissée embarquée dans cette aventure. On a les points de vue de différents personnages qui font partie de l’Office mais aussi du tueur, cela ajoute pas mal de piquant à l’affaire sordide.

Même si c’est glauque, le sujet des réseaux pédophiles est maîtrisé avec brio dans ce roman. Cela nous fait prendre conscience, au delà du fait que cela serve de base dans le roman, que cela existe vraiment. Même si l’atmosphère est pourrie par des sites où des enfants sont livrés aux cinglés du net, c’est excellent !

En effet, on est embarqué dans une histoire renversante qui plonge les personnages dans leurs retranchements de manière magistrale !

J’ai aussi, par la même occasion, découvert la plume de Danielle Thiry. Je renouvellerai l’expérience avec grand plaisir. Elle nous permet de passer un très bon moment et cela est vraiment très sympathique à lire. On ne voit pas le temps passer. Ce qui est bien dans cette histoire c’est que le personnel est mêlé intrinsèquement au professionnel. Ainsi, on voit les personnages évoluer dans différentes sphères, ce qui nous permet de voir comment ils peuvent jongler avec ces dernières.

Les + :

  • Une ambiance glauque, une intrigue originale. Un décor génial !
  • Différents points de vue alternés.
  • De nombreux personnages
  • Une fin surprenante
  • Une plume divertissante propice au genre du thriller.

Les – :

  • Même s’ils sont précieux pour l’intrigue, les détails sur les sites de pédophilies font froids dans le dos et peuvent déranger.

Ma note : 18/20

 

15

Sansonnets, un cygne à l’envers – Pierre Thiry

sansonnets-un-cygne-a-l-envers.jpgRésumé : Ces cent sonnets ont été écrits un peu n’importe quand, lorsque j’avais du temps : à l’arrêt d’autobus, sur le quai de la gare SNCF, dans un train, sur une terrasse de café, dans une salle d’attente, sur un coin de table durant un repas ennuyeux, dans ma cuisine, dans mon bureau, dans un magasin de chaussures, en attendant mon tour à La Poste, en discutant avec ma coiffeuse, en attendant un dessert au restaurant, en marchant en forêt, en essayant une nouvelle chemise, en lisant un livre, en marchant sous la pluie, en savourant un concert, en rêvant au sourire chaleureux de la meilleure des amies, en écoutant converser les sansonnets au-dessus de l’étang des cygnes..

Mon avis : Je remercie chaudement l’auteur pour sa confiance réitérée ainsi que pour sa gentille dédicace et ses propos bienveillants à l’égard de mon blog. C’est toujours très plaisant de se voir sollicité pour des lectures! Merci beaucoup Pierre !

C’est un recueil de sonnets qui m’attendait sagement dans ma boîte aux lettres et que je vous présente donc! Cet ouvrage est assez saisissant. Cent sonnets nous attendent : je tiens à rappeler qu’un sonnet est un poème de quatre strophes : deux quatrains (quatre vers par strophe) et deux tercets (trois vers par strophe). La parenthèse « cours de littérature » est close, je vous rassure!

Inspiré par la vie de tous les jours, l’auteur nous livre de beaux sonnets. Mêlant jeux de mots, d’esprit et traits d’humour certains, on se retrouve à lire des sonnets sur les mouches, des caissières et pleins d’autres petits sujets sympathiques de la vie quotidienne.

La lecture se fait rapidement et je suis certaine qu’elle pourrait en réconcilier plus d’un avec le genre poétique. Moi-même étant très compliquée en poésie, j’ai passé un agréable moment.

A travers ces sonnets, on perçoit quelque peu la vie de Pierre Thiery et des petits détails auxquels il a accordé du temps et prêté attention. Il a pris le temps et c’est avec délectation que l’on prend goût à cette lecture. J’ai pensé à Philippe Delerm et  son ouvrage « La première gorgée de bière et autres plaisirs minuscules. » J’ai beaucoup aimé.

J’avais déjà pu lire un roman de l’auteur mais c’est ma première lecture poétique et j’avoue beach_gate_weheartitque j’ai beaucoup aimé et que je réitèrerai avec grand plaisir. C’est un petit ouvrage idéal pour accompagner un petit déjeuner lors d’un dimanche matin ensoleillé.

Grâce à des mots simples, Pierre Thiery nous fait voyager et c’est une parenthèse très appréciable en cette saison. J’ai vraiment trouvé que le temps était propice à cette lecture! Cela m’a permis de l’apprécier dans toute sa profondeur.

Ma surprise est complète. Et c’est vraiment avec joie que je vous présent ma chronique. C’est une révolution poétique bien loin de la poésie classique. ici, on réinvente le genre pour se l’approprier.

Ce qui est très appréciable c’est le fait de voir qu’avec toutes les figures de style utilisées, les jeux de mots, on voit une grande maîtrise de la langue française par l’auteur. L’originalité réside aussi dans les thèmes abordés, les assonances et les allitérations …

En bref, c’est une belle surprise! Un bon moment passé en compagnie de ce petit ouvrage si particulier!

Ma note : 16/20