12

Valentine Perdreaux a disparu – Saison 1 – Épisodes 5,6,7 & 8 – Felix Lejaune

Résumés par épisode.

Épisode 5 : Heureuse d’avoir échappé à Antonin et Waldeck, Valentine Perdreaux file dans Venise vers la bibliothèque secrète de l’Ordre de la Rose Croix… Mais dans quel but ? Sans compter que les hommes de Fayçal la surveillent toujours de près…

Épisode 6 : Valentine Perdreaux est au cœur de la bibliothèque secrète de la Rose Croix, plongée dans l’étude du mystérieux poignard qui y est conservé… Ayant semé Antonin, elle se croit enfin en sécurité… Mais bientôt l’enfer va se déchaîner…

Épisode 7 : Après avoir échappé à une mort certaine, grâce à l’arrivée in extremis d’Antonin, Valentine est momentanément hors de danger. C’est le moment, elle peut nous en apprendre un peu plus sur sa mystérieuse mission en Orient, et les buts secrets qu’elle poursuit… Arrivera-t-elle à rallier Antonin à sa quête ?

Épisode 8 : Valentine a réussi à convaincre Antonin de l’accompagner dans la suite de son périple, mais les Assassins sont toujours à leurs trousses. La petite équipe fuit Venise en urgence à bord d’un bateau de contrebandiers, direction Istanbul, porte de l’Orient…

Mon avis : Je remercie les éditions Nutty Sheep et plus particulièrement Céline pour l’envoi de ces épisodes qui clôturent la saison 1 des aventures de Valentine Perdreaux.

Ces quatre épisodes marquent un tournant dans l’histoire. En effet, j’ai trouvé qu’ils étaient plus prenant. On est vraiment dans l’action et l’on en prend plein les yeux. J’ai trouvé que, malgré le format épisodique qui pourrait poser problème à la mise en place de l’action, on se retrouve dans une intrigue pleine de rebondissement où l’on ne s’ennuie jamais.

On retrouve tous les personnages que l’on a découvert à travers les premiers épisodes. Antonin, Waldreck qui sont employés par le père de Valentine pour la retrouver. On retrouve aussi forcément Valentine qui essaye d’échapper aux employés de son père pour finir la mission qu’on lui a demander de faire en Turquie.

Ce que j’ai apprécié dans cette première saison c’est l’appel au voyage. En effet, j’aiFantasy trouvé que l’auteur parvenait à nous faire partir loin, dans un pays du moyen orient. Je m’y suis crue : j’entendais le bruit des souks, la langue chantante qu’elle la langue arabe pour moi, les odeurs d’épice. Bref, j’ai adoré ! Ce que j’ai aussi aimé c’est le fait que Félix Lejaune met aussi en avant la culture arabe ainsi que ces traditions. Dans la manière dont les hommes de main de Fayçal tuent, on voit bien les rituels de morts que l’ancienne tradition arabe peut inculquer.

Les personnages m’avaient manqué. Même si je ne les ai retrouvés que pour une paire de pages… Ce format est vraiment à double tranchant ! J’aime le fait que le cliffhanger est à son paroxysme à chaque fin d’épisode mais c’est beaucoup, beaucoup, beaucoup trop courts ! Je ne sais pas si on peut considérer que c’est un point négatif lorsque l’on râle parce que l’on en veut plus, mais franchement, j’adorerai en savoir plus sur les psychologies des personnages ainsi que sur l’histoire, les légendes, la mission.

Le personnage de Valentine prend de l’ampleur à la fin de cette saison. Elle ne se laisse pas faire malgré la place problématique de la femme à cette époque. C’est vraiment très intéressant de voir qu’elle veut y parvenir. Elle veut savoir faire les choses par elle-même, avoir une sacrée culture, parler différentes langues. Elle ne se laisse pas faire et franchement, j’ai apprécié ce caractère fort qui apporte beaucoup à l’intrigue.

La plume de Félix Lejaune est toujours aussi attirante et dynamique. Les mots choisis sont choisis avec minutie et j’aime cela ! La plume est travaillée et très intéressante.

Les – :

  • Un format toujours aussi problématique pour moi : j’aime certains points mais c’est trop court pour moi.

Les + :

  • La culture arabe que j’ai apprécié retrouver.
  • L’appel au voyage à travers cette première saison.
  • La plume de l’auteur.
  • Le panel de personnages que j’ai apprécié retrouver.

155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie

Publicités
12

Oseille et vieille romance – Une enquête inattendue d’Édouard Petitpont – Monsieur J

41SHQ5j-muL._SX195_Résumé : Édouard, fonctionnaire trentenaire, s’ennuie à la Mairie de Montvallon et ne supporte plus les lubies de ses supérieurs. C’en est assez ! Épaulé par ses amis, la pétillante Jeannette et Hugo le stagiaire, il décide de créer sa petite entreprise. Mais quand on est un papa solo affublé d’une mère égocentrique et irresponsable, le quotidien n’est pas simple ! C’est alors que deux de ses clients décèdent. Pour les autorités, cela ne fait aucun doute, il s’agit de morts naturelles. Pourtant, Édouard et ses amis en sont convaincus : ce sont des meurtres. C’est donc en parfaits amateurs qu’ils décident d’éclaircir ce mystère quand une nouvelle agression se produit. La fine équipe parviendra-t-elle à arrêter l’assassin qui rôde impunément dans les rues de leur charmante cité ? Humour, suspens et personnages hauts en couleur composent ce roman policier enjoué, aussi rafraîchissant que le bon air « so frenchy » qui souffle dans ses pages.

Mon avis : Je remercie Morgane et Librinova pour l’envoi de ce service presse. J’ai eu la chance, de manière ponctuelle, de croiser le chemin de Librinova grâce à des auteurs qui m’ont envoyé leurs romans. C’est donc avec grand plaisir que j’ai accepté la proposition de Morgane quand elle m’a proposé de lire ce roman.

Je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre en ouvrant ce roman. Je ne m’attendais pas à être aussi attirée par les mots et l’intrigue de l’auteur. Cependant, Monsieur J a su me remettre à ma place en me prouvant que l’intrigue pouvait piquer ma curiosité en gardant sa simplicité ! J’ai dévoré mon roman. C’était vraiment très sympathique.

On fait la rencontre d’Édouard, un papa qui élève son petit Lucas seul. Sa femme a déserté la maison et il attend qu’elle revienne sans vraiment y croire. C’est un personnage principal que j’ai beaucoup apprécié. Il est très intéressant dans sa manière d’être : c’est un homme intègre qui sait où est sa place. Il est calme, réfléchit et éduque Lucas d’une manière incroyable. Il ne veut blesser personne et ne juge pas les gens sans les connaitre. J’ai trouvé que ces valeurs étaient très sympathiques à découvrir à travers un personnage principal que je n’ai pas forcément l’habitude de croiser.

Édouard est accompagné de deux amis : Jeannette et Hugo qui travaillent avec lui à la mairie. Rapidement, ils vont aider Édouard à monter sa petite entreprise d’aide à domicile. Une complicité certaine née entre ce trio d’amis. En plus de l’amitié, c’est une enquête qui va les lier.

Deux morts avec deux visages crispés. Personne ne fait le lien sauf les trois amis qui décident rapidement de mener l’enquête. J’ai trouvé l’idée bonne est superbement bien menée. On tisse une enquête autour de la mort de deux personnes âgées : des petits vieux. On pense à tout sauf à ce qui nous tombe sur la tête au fil de la lecture. J’ai trouvé cette idée très drôle et originale.

Le seul point « négatif » que j’ai à souligner sur cette enquête c’est l’identité du coupable. Franchement, c’était mon idée première et j’avoue avoir été un peu déçue de ne pas avoir été surprise sur ce point. Cela n’a pas gâchée ma lecture mais juste un peu déstabilisée.

La plume de Monsieur J est très belle et je vous invite vivement à la découvrir. J’ai aimé cette enquête qui est 100% française. J’ai trouvé cela charmant et casanier. J’ai adoré découvrir mon pays et ses paysages d’une région que je ne connais pas forcément comme ma poche. C’était vraiment une enquête française, ça se sentait dans la manière de faire, la vieille voiture, les prénoms des personnages, le travail de fonctionnaire à la Mairie. Le fait qu’Edouard aide toujours le maire. Bref, on se sent bien en France avec Monsieur J. Quelle belle histoire !

Vivement une nouvelle enquête !

Les – :

  • Un coupable trop attendu pour ma part.

Les + :

  • Le personnage d’Edouard que j’ai adoré.
  • Le trio formé avec Jeannette et Hugo.
  • Les personnages secondaires que j’ai aimés. J’ai adoré Henriette ♥
  • L’intrigue de l’enquête 100% française. Ca fait du bien !
  • La plume de Monsieur J.

155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie

18

Dis-moi pourquoi de Ninon Amey

xcover-2446.jpgRésumé : Sarah, dévouée à ses amis comme à sa famille, peine à trouver sa place dans la vie. Son seul plaisir : s’échapper de la réalité grâce aux romans qu’elle doit lire dans le cadre de son travail. Axel fait de son mieux pour gérer les soucis du quotidien et affronter un passé douloureux dont les souvenirs refont surface. La musique est son seul exutoire. Leur rencontre les aidera-t-elle à affronter leurs propres traumatismes pour se réconcilier avec la vie, mais surtout avec eux-mêmes ?

Mon avis : Je remercie Ninon Amey pour avoir accepté ma proposition de lecture via Simplement.pro. En effet, lorsque j’ai vu la couverture, mon petit cœur de lectrice a fondu pour cette romance qui semblait parfaite pour la période. Je l’ai dévoré sous mon plaid en écoutant des musiques de Noël. C’était parfait.

On fait la rencontre de Sarah. C’est une jeune femme qui fait passer tout le monde avant ses propres désirs. Elle est une sœur parfaite malgré le comportement de sa sœur. Elle est une amie parfaite qui fait tout pour ses amies et qui peut renoncer à ses désirs pour voir les personnes qu’elle aime heureuse. Elle se fait souvent des idées : elle pense qu’elle n’est pas très intéressante, qu’elle est fade et qu’elle ne compte pour personne. Elle est vite contredite par ses amis et sa famille. J’ai beaucoup apprécié ce personnage parce qu’elle me ressemble beaucoup dans son caractère.

On fait aussi la rencontre d’Axel, un jeune homme qui fait ses études et qui a un petit boulot dans un bar dans lequel Sarah se rend. Dès le premier regard, le jeune homme tombe sous le charme de la jolie Sarah et une histoire loufoque va faire son apparition. J’ai trouvé l’histoire sympathique, cependant, ce n’est pas un coup de cœur.

L’intrigue est très sympathique : un week-end explosif en famille. On va y retrouver toute la famille de Sarah. Durant ce week-end, tout va exploser : les secrets de famille, les non-dit, tout va être mis sur la table. C’est une petite histoire qui se lit rapidement.

Cependant, j’ai trouvé que les événements se succédaient avec beaucoup de rapidité. J’ai trouvé que les couples se forment et se déforment rapidement. La naissance de sentiments se fait rapidement et malheureusement, on perd un peu en crédibilité. J’aurais apprécié plus de détails dans l’intrigue, que l’on ait quelques moments en plus dans l’intimité de Sarah et d’Axel ou peut-être plus de détails sur la relation entre Sarah et sa sœur.

J’ai apprécié la manière dont on traite du passé d’Axel. C’était un moment que j’ai vécu avec le personnage et je l’ai plus apprécié en comprenant son attitude face à Sarah.

La plume de l’auteure est très sympathique. Cette petite romance fait son effet. Je l’ai trouvé très sympathique malgré les quelques petits bémols que j’ai pu souligner. Ninon Amey nous propulse dans un bel univers propice à cette fin d’année où l’on a qu’une seule envie : se blottir sous la couette. La lecture se fait rapidement, je ne pensais pas voir les pages défiler à cette rapidité. C’est très chouette.

Pour conclure, il faut lire ce roman. C’est une très jolie pause entre deux gros pavés de lecture. C’est frais et cela fait du bien.

Les – :

  • Un léger sentiment de rapidité suite aux événements qui se succèdent trop vite à mon goût.
  • Une envie d’avoir plus de détails sur les personnages, leurs relations et leurs passés.

Les + :

  • Sarah & Axel : ce sont deux personnages qui marquent les esprits. J’ai adoré Sarah avec qui je partage quelques points communs au niveau du caractère.
  • Le passé d’Axel qui m’a permis de me rapprocher de lui.
  • La plume de l’auteure et l’univers qu’elle créé.

155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie

12

Stand By us – Tome 3 – Flo T.B.

515QkQOc3aL.jpgRésumé : Les promesses éternelles ne sont plus, les années défilent et la haine prend place. 
Dans cet ultime volet, retrouvez Max et Aloys devenus des inconnus l’un l’autre, ils vont devoir briser le silence des années perdues et assumer des choix douloureux. 
Se comprendre et pardonner la souffrance ne sera pas aisée, mais parfois, un petit rien peut faire la différence. Et ce petit rien pourrait bien accomplir de grandes choses. 

«Peu importe, les années, peu importe la distance, les âmes se retrouvent toujours sous les étoiles»

Mon avis : Je remercie Flo T.B. pour l’envoi de ce troisième tome en service de presse. En effet, j’étais restée sur les fesses avec l’épilogue du tome deux. J’avais très envie de découvrir la suite et fin de la trilogie de Flo TB.

Je peux vous dire que j’ai adoré ma lecture ! Elle frôle le coup de cœur. En effet, je n’ai pas pu mettre la note maximale à cette trilogie parce que, malheureusement, il y a eu trop de fautes dans le texte. Je vous rassure, il y en a bien moins que dans le premier tome mais il en reste en plus de quelques coquilles. Même si ces fautes n’ont pas ralenti ma lecture, il fallait quand même que je le stipule.

Flo TB me rappelle Nelly Weaver. En effet, ces trois tomes sont de véritables page turner.

Le troisième tome reprend l’aventure d’Aloys et de Maxine mais cinq ans se sont écoulés. Maxine n’a pas tenu sa promesse et a laissé Aloys sans nouvelle pendant cinq ans. Elle revient, en panique, à Creek Hill pour solliciter l’aide d’Aloys. Elle revient avec une petite bombe atomique qui explique son absence de 5 ans.

Son retour est très mal vécu par Aloys, Lou et John (le père des deux). Cependant, Nina, Cindy et Eddy sont très heureux de revoir Maxine et pensent que si elle est partie sans revenir c’est qu’il y avait une bonne raison.

Tout au long de ce troisième tome, les deux personnages principaux se posent énormément de question. On y parle de pardon, de trahison, de faute, d’amour, de mensonge, d’amitié. Bref, on traite beaucoup de notions dans ce dernier tome mais Flo TB ne perd pas le fil de ses explications et nous livre un tout très crédible.

Là où Flo a su me faire très plaisir, c’est dans l’évolution du personnage de Maxine ! Quel bonheur d’avoir une jeune femme responsable devant les yeux ! Adieu la vulgarité, les excès et les actes sans réflexion. Maxine est devenue posée, calme et responsable. Quel changement, j’ai adoré cela !

J’ai aussi apprécié le fait que les scènes de sexe sont bien moins nombreuses que dans les deux premiers tomes et qu’elles sont beaucoup plus belles, plus travaillées et beaucoup moins crues.

Les personnages secondaires qui ont bercés notre aventure dans les deux premiers tomes sont tous là de nouveau : Molly, Cindy, Suzy, Andrew, John, le petit pou, Eddy et bien d’autres. Cela m’a fait plaisir de les retrouver pour une ultime aventure !

Je ne regrette pas de m’être plongée dans l’univers de Flo TB. Elle a une très belle plume qui va à l’essentiel. On est propulsé dans l’univers des cowboys pour mon plus grand plaisir. Je trouve que cela change de ce que l’on peut lire ces derniers temps et cela fait du bien de varier les plaisirs.

Les – :

  • Les fautes d’orthographe, trop nombreuses à mon goût.

Les + :

  • Un troisième tome qui nous laisse sur les fesses.
  • Un véritable page turner à l’image de la trilogie.
  • Une sublime couverture !
  • Des personnages incroyables.
  • Une plume irrésistible.

155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie

Pour découvrir mes deux autres avis sur les débuts de Max & d’Aloys, c’est par ici ! 

xcover-2144 51xm7c05bUL._SX195_

12

Contre vents et marées – Audrey Martinez

51aW4Ad8LOL._SX331_BO1,204,203,200_.jpgRésumé : Jack a une vie familiale chaotique. Sa mère, Cécile, est en dépression depuis un an. Le jeune homme se débat pour survivre, malgré la violence, l’alcool et la solitude. Jusqu’au jour où il rencontre la sublime et douce Marta. Le destin a décidé de lui donner une chance de s’extirper de ce quotidien destructeur. Mais la vie n’est pas un long fleuve tranquille et les épreuves vont se succéder au point de compromettre leur avenir. Parviendront-ils à s’aimer contre vents et marées ? 

Mon avis : Je remercie le Prix des Auteurs Inconnus pour l’envoi de ce roman qui signe ma participation du mois de novembre dans la catégorie « Romance ».

Je ne sais pas par où commencer… Ce roman ne faisait pas partie de ma sélection. La lecture de ce dernier ne m’a pas déplu, bien au contraire. Cependant, j’ai eu une impression de déjà vu tout au long du roman. Je ne parvenais pas à comprendre pourquoi et après avoir fait le bilan de ma lecture dans ma petite tête, j’ai enfin compris ! Je ne sais pas si c’est moi qui déraille mais j’ai trouvé beaucoup de similitudes entre les actions du roman et une série télévisée que j’adore. Attention ! Je ne parle absolument pas de plagiat mais possiblement d’inspiration.

On fait la rencontre de Marta, une jeune fille qui n’est pas à plaindre. Elle a une jolie vie, une villa comme maison, un père aimant et une mère qui ne voit qu’en elle une manière d’accéder à une strate de la société plus importante que celle dans laquelle elle vit actuellement. Le rêve de cette mère ? Marier sa fille avec un homme riche et puissant. Les relations entre Marta et sa mère sont complètement anéanties par le manque d’amour et de reconnaissance. Marta supporte sa mère pour son père qu’elle ne veut pas laisser seul.

Parallèlement, on découvre Jack. C’est un adolescent de 16 ans qui a tout laisser tomber pour s’occuper de sa mère dépressive suite à la mort de son père un an plus tôt. Fini le lycée, les études, le travail de rêve. Il plaque tout pour être disponible pour sa mère. Monsieur Raymond, l’épicier du coin va beaucoup l’aider en mettant un travail et un logement à sa disposition.

La rencontre de Marta et de Jack va faire des étincelles. C’est la rencontre de deux idéologies, deux manières de vivre différentes mais ce n’est pas cela qui va les arrêter, bien au contraire. Ils vont surmonter beaucoup de difficultés ensemble. La vie ne va pas être un long fleuve tranquille mais j’ai trouvé qu’elle était quand même relativement « facile » pour eux : pas de problème d’argent, ni d’assistante sociale sur le dos. Monsieur Raymond est toujours là pour les aider et j’ai trouvé ça peu crédible à vrai dire. Ils ont 16 ans quand même ! J’ai trouvé cela dommage de mettre de côté les aléas de la vie que l’on peut rencontrer quand on s’émancipe du foyer familial à cet âge.

Dans ce roman, on traite de nombreux sujets comme l’alcoolisme, dépression, deuil… Des 41067534_10156785467017376_4907767977048276992_nchoses qui ne sont pas forcément hyper joyeuses mais qui sont intéressantes à développer. Ici, l’accumulation des problèmes ne m’a pas permis d’y croire plus que cela et forcément… Je n’ai rien ressenti d’intense en lisant ce roman.

Pour en revenir à cette sensation de déjà vu, si vous avez vu (et revu comme moi) la série Les frères Scott (VO : One Tree Hill), vous ne pourrez pas passer à côté des similitudes : une mère dépressive qui laisse son enfant partir, une mère qui n’aime pas sa fille et qui ne pense qu’à sa carrière, des péripéties dont je ne peux vous parler sans vous dévoiler l’intrigue qui sont arrivées aux personnages de la série même la confection des brookies… S’il n’y avait eu que des comportements similaires, des petites touches comme les brookies, (parce que ça existe, c’est même bon) je n’aurais pas relevé. Cependant, j’ai repéré au moins 7 similitudes, c’est pour cela que je ne pense pas pouvoir parler de coïncidence mais plutôt d’inspiration. Cela ne m’a pas gêné plus que cela mais j’avoue qu’un sentiment d’incompréhension s’est emparé de moi.

Chose aussi sympathique avec ce roman : la facilité de lecture. La plume est fraîche et dynamique, j’ai trouvé cela charmant.

Les – :

  • Les trop nombreuses similitudes entre Les frères Scott et le roman.
  • La vie trop « facile » que ces jeunes adolescents vivent.
  • Le manque de crédibilité à certains moments qui entraîne un sentiment mitigé au niveau des émotions.

Les + :

  • Une plume entraînante qui permet une lecture rapide et facile du roman.
  • Jack & Marta qui sont des personnages attachants malgré tout.
  • La relation particulière qui lie Marta à son père.

155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie

 

20

Azmel – Tome 1 : La porte du temps – Laura Wilhelm

xcover-2275.jpgSuite au décès de ses deux parents, Léna Petterson, 18 ans, emménage chez sa tante et ses deux cousines. Après quelques semaines d’adaptation, la jeune fille découvre des pouvoirs surnaturels qui sommeillaient en elle jusqu’à présent. Entre apprentissage et maîtrise de ses dons, elle essaye tout de même d’avoir une vie normale… Mais comment gérer ses pouvoirs sans être découverte par les autres forces supérieures ? La vie qu’elle a menée jusqu’ici n’était-elle qu’une illusion destinée à cacher sa vraie nature ? Sa rencontre avec Rick, plus que troublante, va-t-elle avoir un impact sur sa vie d’Élue ? Et pourquoi les deux jeunes gens ne peuvent avoir de contact physique ? L’amour est-il si difficile ? Pourquoi la seule chose qui la fait rêver lui est impossible, interdite par ses ancêtres depuis des centaines d’années ? … Un souffle, une étincelle… Au-delà même de l’inconscience, où règnent doutes et angoisses, Léna va devoir affronter ses peurs les plus profondes… L’amour et la mort se lancent dans un ballet démoniaque obligeant la jeune fille à faire un choix qui pourrait encore changer le cours de sa vie… Encore un peu d’espoir, il suffit d’y croire…

Mon avis : Je remercie Laura Wilhelm pour l’envoi de son roman via la plateforme simplement.pro. J’ai vraiment apprécié le résumé et la couverture. J’ai donc accepté la lecture en me disant que cela serai une lecture très sympathique.

La lecture est agréable. J’ai passé un bon moment de lecture avec Léna mais je vous avoue que j’attends le tome 2 pour me conforter dans mon avis. Il y a des petits points qui m’ont un peu étonnée ou frustrée.

On fait la rencontre de Léna qui est notre personnage principal. C’est une jeune fille gentille et courageuse mais qui est aussi pleine de rage et de tristesse. Elle doit faire face à la mort de ses parents dans un accident de voiture. Recueillie par sa tante et sa cousine Jamie, elle fait face à une nouvelle vie.

Léna est un personnage que j’ai apprécié découvrir. C’est une jeune femme très mature pour son âge. Elle ne se laisse pas faire et obtient très souvent ce qu’elle désire.

Nous avons beaucoup de personnages secondaires comme Jess et Dylan, des amis du lycée, Jamie et Andréa les cousines de Léna ainsi que Rick et ses frères.

Ce roman est une romance paranormale entre une Élue et un Démon. C’est assez original à vrai dire dans le choix des créatures. Deux « êtres » différents qui ne peuvent pas être ensemble. L’intrigue en soit reste simple mais efficace.

Ce que j’ai pu constater dans ce premier tome c’est la rapidité avec laquelle les choses se passent. Les sentiments sont vite avoués et surtout le don de Léna est accepté très rapidement. Une simple annonce et on n’en parle plus, c’est voté. J’ai trouvé dommage de ne pas avoir eu plus de détail sur l’acceptation du don.

En soi, j’ai bien apprécié les personnages qui ajoutent une belle dose de couleur à ce roman qui peut paraître assez sombre. J’ai aimé aussi découvrir les légendes ainsi que les histoires sur les ancêtres. J’ai trouvé cela charmant et cela apporte une touche très sympathique au roman.

Je suis curieuse de voir ce que peut donner cette romance dans les tomes suivants. Ainsi que l’évolution de cette « guerre » qui oppose les élus et les démons. Trouverons-t-ils une solution ? Cet amour impossible parviendra-t-il à survivre ? Je suis curieuse d’en savoir plus.

La plume de l’auteure est sympathique, je pense qu’elle pourrait plaire aux adolescents.

Les – 

  • Une rapidité certaine dans le déroulement des phénomènes.
  • Une intrigue simple même si efficace.

Les + :

  • Un personnage principal fort ! J’ai aimé Léna et son passé difficile.
  • Un panel de personnages secondaires très intéressant. Chacun apporte sa petite touche.
  • Une plume sympathique qui me rend curieuse de connaitre la suite.

155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie

24

La rousse qui croyait au Père Noël a 29 ans – Suzanne Marty

51yQpmOsoxL._SX311_BO1,204,203,200_.jpgRésumé : Cendrelle est responsable de la parfumerie du Grand Bazar de Paris et célibataire par intermittence depuis cinq ans. Le 1er janvier 2000, elle prend deux décisions : 1) arrêter les histoires foireuses ; 2) faire une folie. Car est-il raisonnable à 29 ans de ne plus croire au père Noël ? 

Mon avis : Je remercie du fond du cœur Suzanne Marty pour sa gentillesse. En effet, j’étais déjà très heureuse d’avoir entre les mains le premier tome des aventures de Cendrelle La rousse qui croyait au Père Noël a 39 ans mais quelle ne fut pas ma joie de voir que Suzanne me proposait de continuer notre partenariat avec ce deuxième tome.

Je tiens à préciser que le titre du roman peut prêter à confusion mais ce n’est pas un roman sur Noël. En effet, je ne chronique pas forcément au bon moment mais ici, je pense qu’il faut plutôt se référer à l’expression « croire au Père Noël ».

Ce que j’apprécie avec cette saga c’est qu’elle va se composer de 4 tomes : un à 39, un autre à 29 puis à 19 et encore 40 ans. Je trouve l’idée originale. En effet, on commence l’histoire par « la fin » mais rien ne vous empêche de lire dans l’ordre croissant ! C’est assez sympathique au final. Je trouve que l’idée de dire au lecteur de faire comme il l’entend est assez intéressante.

J’ai retrouvé Cendrelle pour mon plus grand plaisir. Elle est toujours aussi fraîche, pétillante et dynamique. Sa répartie est toujours au rendez-vous et cela nous donne des situations très drôles.

Cendrelle est responsable de la parfumerie et de la lingerie chez Grand Bazar à Paris. A 29 ans, elle aspirait à faire autre chose de sa vie. Plus le temps passe, plus elle se demande ce qu’elle fait là. Elle n’arrive plus à jouer à la vendeuse parfaite et ne parvient plus à cacher ses ennuis et tracas derrière un sourire hypocrite.

Un jour, Cendrelle annonce qu’elle prend des cours de théâtre. Même si sa famille rit, elle s’accroche. Elle est la plus vieille et ne parvient pas à se lâcher autant que ses jeunes camardes. Cependant, Cendrelle apprend vite et se fait rapidement des amis. Sa passion pour le théâtre va devenir rapidement chronophage et elle va devoir faire des choix.

Ce que j’ai apprécié dans cette intrigue, c’est le fait que Suzanne Marty nous montre que la vie n’est pas forcément toute tracée et que par moment, on peut facilement dévier. On peut tout envoyer balader et le regretter (ou pas). Changer de vie peut faire du bien ! C’est chouette comme manière de penser. Cette philosophie est un peu le mantra de l’intrigue. C’est un roman qui fait du bien.

L’intrigue se passe dans les années 2000. Le bond technologique m’a fait sourire. En effet, l’utilisation du portable est encore toute récente. La personne qui a un téléphone est vue comme une personne aisée, qui peut se le permettre. La mention du minitel m’a fait sourire. C’était vraiment très sympathique comme expérience.

La plume de Suzanne Marty est toujours aussi drôle. Elle nous offre des situations particulièrement drôles où Cendrelle met les deux pieds dans le plat. On est dans un univers qui fait plaisir, la lecture se fait rapidement, on veut savoir ce que Cendrelle va faire.

Si ce roman ne passe pas loin du coup de cœur pour moi, j’ai passé un excellent moment de lecture. J’ai commencé le matin ma lecture, j’ai fini le soir même.

Les – :

  • Ce n’est pas le coup de cœur mais je n’ai rien à dire de négatif sur le roman.

Les + :

  • J’ai adoré retrouvé Cendrelle.
  • La plume de Suzanne Marty que j’adore ! Qu’est-ce que j’ai ri.
  • L’intrigue et la mise en place du théâtre dans le roman.
  • Les personnages secondaires qui sont vraiment très sympathiques.

155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie

Pour lire mon avis sur le premier tome, c’est par ici 🙂

51R4VmGzKRL._SX311_BO1,204,203,200_