22

Le messager du Habsbourg de Coralie Winka

51S8ITKq7hL._SX195_Résumé : Après la mort de Charles le Téméraire en 1477, Marie, sa fille de dix-neuf ans, se retrouve seule à la tête du duché de Bourgogne qu’elle risque de perdre au profit du Royaume de France. Non seulement elle se trouve confrontée à l’avancée des troupes de Louis XI qui conteste son titre, mais elle doit aussi faire face aux habitants de Gand qui s’insurgent contre le coût des guerres incessantes. Lorsque les États Généraux retiennent la duchesse prisonnière dans son propre château, celle-ci peut heureusement compter sur le soutien de Clotilde, sa couturière, pour l’aider à transmettre un message à Maximilien de Habsbourg, le seul en mesure de la protéger face aux menaces qui la guettent. À cette fin, Clotilde n’hésitera pas à braver le danger pour entrer en contact avec Hans, un messager du Saint-Empire Romain Germanique en mission à Gand.

~ Service presse ~

Je remercie chaleureusement Coralie Winka pour l’envoi de son roman publié chez Gloriana. J’avoue que j’aime beaucoup la plume de Coralie Winka et plus particulièrement lorsqu’elle s’adonne au genre historique. J’ai adoré le roman qui se passait durant la seconde guerre mondiale. Ici, on change de période et de lieu mais cela reste très bon. Coralie Winka signe un superbe roman dont l’intrigue est rondement menée.

Qui dit roman historique dit… Histoire ! Vous êtes tous surpris, j’en suis certaine. Ici, on va s’intéresser au 15ème siècle et plus particulièrement à la période de la mort de Charles le Téméraire. La révolte gronde au duché de Bourgogne. La duchesse de Bourgogne se retrouve dans une situation délicate : entre la peur de la perte de son duché, les ennemis au premier rang pour la voir se casser la figure et son enfermement dans son propre château, elle va devoir compter sur Clotilde, sa couturière qui ne va pas hésiter une seule seconde à tout essayer pour la survie de la duchesse de Bourgogne.

Ce qui m’a beaucoup plu dans ce roman, c’est l’équilibre. L’équilibre entre Histoire et fiction, entre la romance et l’historique. Tout est pondéré, réfléchi et j’ai beaucoup apprécié cela. On sent toute la réflexion et le savoir de l’auteure. Elle nous le transmet sans aucun obstacle et c’est à cela que l’on repère les excellents auteurs de romans historiques. C’est vraiment un très bon point dans ce roman.

On va suivre Clotilde. A travers ses yeux, nous allons vivre un épisode historique que je ne connaissais pas mais qui reste très important. Marie de bourgogne, jeune femme, succède à son père alors que le pays gronde. Le peuple est en colère, rien ne se déroule comme cela le devrait. Avec Clotilde, on va être dans les « deux camps ». Ainsi, on va aussi bien vivre les décisions de Marie de Bourgogne que les réactions des habitants du duché de Bourgogne. J’ai beaucoup apprécié le fait que l’on soit des deux côtés. On ne laisse rien de côté ni au hasard. C’est top. Je trouve que l’idée de mettre Clotilde au centre de l’intrigue représente bien les deux côtés de l’intrigue : une couturière qui vit au sein de la vie politique du royaume. Elle est le lien entre la population et la duchesse. C’est très intéressant.

Clotilde, dans sa volonté de sortir le duché et Marie, par la même occasion, de cette situation délicate, va faire la rencontre de Hans qui est messager. Hans est un personnage que j’ai grandement apprécié pour la gentillesse qui émane de ce personnage. Hans inspire la confiance et la sympathie. Clotilde est un personnage aussi très fort, profond et intelligent. Cela permet d’avoir une intrigue riche qui va tisser plusieurs filons pour permettre une aventure palpitante. Fille de marchand, elle va se retrouve bien malgré elle dans les histoires de son père. Autre chose assez finement joué : Coralie Winka met en place l’aventure de Clotilde en lien avec Hans qui est le messager de l’empire de Maximilien de Habsbourg qui semble être l’homme de la situation. Ainsi, on va aussi pouvoir suivre l’histoire de Marie et de Maximilien.

J’ai trouvé que les relations étaient vraiment très bien traitées. C’est vraiment très sympathique. Au-delà de la relation amoureuse, il y a aussi de magnifiques liens entre Marie et Clotilde : les deux femmes sont proches et peuvent se dire les choses sans avoir peur d’un rang. Bien entendu, il va de soi que la politesse et la délicatesse sont de rigueur mais j’ai apprécié le fait que Clotilde s’exprime librement sur des sujets assez compliqués à gérer. C’était vraiment une jolie idée.

Il est vrai que le roman est tout en équilibre et finesse. J’ai apprécié que l’auteure n’en fasse pas de trop à ce sujet. Tout est mesuré et équilibré. On n’a ni trop de politique, ni trop d’action. On a un petit pied dans chaque thématique et le mélange est très sympathique.

En définitive, ce roman est une petite pépite aussi bien en termes de romance que de récit historique. Coralie Winka est une auteure que j’apprécie de plus en plus. Entre personnages savamment travaillés, décors somptueusement décrit ainsi qu’une intrigue intelligente et forte, Coralie Winka signe un roman à couper le souffle. Honnêtement, ce n’est pas une période que je retrouve aisément dans mes lectures et j’avoue que je n’y connais pas grand-chose mais ici, je suis comblée. J’ai beaucoup apprécié et cela me donne envie d’en savoir plus sur cette période historique. Le tout est sublimé par la plume de Coralie Winka qui est dynamique et fluide. Il est compliqué d’avoir une romance historique sans avoir de longueur mais l’auteure s’en sort haut la main. C’est vraiment top !

03 bonnes raisons de lire ce roman : 

  • Un équilibre certain qui fait plaisir à lire! 
  • Clotilde, un personnage que j’ai adoré. 
  • Le panel de personnages très intéressant 

5

18

Rencontre sous les flocons de Coralie Winka

téléchargementRésumé : 1994. Séverine, lycéenne de Terminale sait précisément ce qu’elle fera une fois son Bac en poche. Grande adepte de la langue de Goethe, c’est à Strasbourg qu’elle fera ses études d’allemand. Un jour d’automne, elle tombe par hasard sur l’offre d’une agence de voyage proposant un séjour dans un ravissant petit hôtel au cœur des montagnes autrichiennes pendant les vacances de Noël. Ses amies ne pouvant malheureusement pas l’accompagner, elle se rend seule au voyage organisé en bus. Là-bas, elle fera la rencontre d’un groupe d’Anglais sympathiques et surtout celle de Dragan, le serveur de l’hôtel qui rendra ses vacances inoubliables. Entre sorties nocturnes, paysages époustouflants, premières expériences à ski, la découverte de la ville natale de Mozart et l’atmosphère magique de son marché de Noël, ce séjour va remettre toutes ses certitudes en question.

~ Service presse ~

Je remercie chaleureusement Coralie Winka pour sa confiance renouvelée. Si j’avais découvert la plume de l’auteure via une romance historique, ici, c’est tout autre chose. J’ai pris plaisir, le temps d’une soirée, à découvrir l’histoire de Séverine, une jeune lycéenne qui va partir à l’aventure !

Dans l’ensemble, j’ai apprécié ma lecture. Bien qu’elle ne soit pas un coup de cœur, cela reste une très belle lecture et je suis ravie qu’elle ouvre le bal des lectures de Noël sur le blog ! J

On fait donc la rencontre de Séverine, une jeune lycéenne qui aime ses amis, sa vie et qui adore l’allemand ! Elle a envie de savoir le parler comme elle parle le français. Séverine propose à ses amies un voyage pendant les vacances de Noël, si ses amies se voient refuser cette escapade, les parents de Séverine donnent leur aval et nous voilà partis en Autriche ! Le pitch est lancé et l’intrigue peut se dévoiler.

J’ai apprécié le voyage. Ça fait plaisir de voir autre chose que la France ou encore les Etats-Unis. On part en Autriche, ce cadre n’est pas souvent rencontré au fil de mes lectures donc c’est une très jolie surprise. Coralie Winka a un sacré don pour décrire les paysages. J’étais en Autriche, dans ce petit village, avec Séverine et toutes les personnes qui vont bercer l’intrigue.

Cette lecture se lit rapidement. C’est vraiment agréable. J’ai grandement apprécié la rencontre entre Séverine et Dragan, ce jeune homme magnifique et tellement agréable à vivre. Il semblerait qu’il soit un homme parfait ! Drôle, prévenant, galant et en plus de ça, beau garçon. Que demander de plus ? Cependant, une question va vite se poser : comment faire pour garder ce lien entre la France & l’Autriche ?

Au-delà de cette relation, nous faisons la rencontre d’un paquet de personnages. J’ai beaucoup apprécié le groupe d’anglais qui vient aussi passer des vacances au ski. Entre franches rigolades, soirées tous ensemble et visites du pays, Séverine ne va plus savoir où donner de la tête. Entre le cœur et la raison, des fois, ce n’est pas évident de faire son choix. Il ne faut pas oublier que Séverine n’est qu’une jeune lycéenne et que les choses peuvent être compliquées à cet âge.

La seule chose que je trouve à redire pour ce roman, c’est le manque de vie « normale ». En effet, au départ, Séverine est au lycée, avec ses copines, elle s’épanouit comme une fille de son âge. Ce que j’ai trouvé dommage c’est que l’on n’ait pas forcément d’informations sur les amies de Séverine. Il est vrai qu’à la fin, on a une petite mention de ses amies mais cela ne va pas plus loin. J’ai trouvé dommage ce manque-là.

En revanche, ce que j’ai apprécié, c’est le fait que l’on ne soit pas connecté ! Pas de blog, pas de téléphone portable : on est dans les années 1990 et ça fait un bien fou d’avoir quelque chose qui sort des sentiers battus dans ce sens. On a le fixe à la maison et les lettres ! Quelle belle idée. C’est près de nous mais il y a quand même quelques années qui nous séparent de cette intrigue.

La plume de l’auteure est toujours aussi douce et délicate. J’aime énormément la plume de Coralie Winka et j’ai hâte de bientôt plonger dans une nouvelle histoire. On sent que l’auteure sait de quoi elle parle. Les émotions n’en sont que décuplées. Ca fait terriblement plaisir à lire.

En définitive, c’est une histoire d’amour très mignonne qui se dessine sous nos yeux. Véritable ode à l’Autriche, ce roman va vous donner des envies de voyage !

03 bonnes raisons de lire ce roman :

  • Une aventure riche en découverte qui nous emmène vers un pays que l’on ne croise pas beaucoup dans nos lectures : l’Autriche
  • Séverine, un personnage attachant que j’ai aimé suivre dans ses découvertes et visites
  • La plume de Coralie Winka que j’ai beaucoup aimée

4

18

Le lieutenant et la dame blanche de Coralie Winka

713bea25qCLRésumé : Lorsque les Allemands envahissent la zone sud en novembre 1942, Angélique a dix-sept ans. Elle s’occupe seule de la ferme familiale et de sa grand-mère qui est gravement malade. Croulant sous le poids des tâches et des responsabilités, elle trouve une aide inespérée en la personne du lieutenant Ulrich von Brackenstein, un jeune officier de la Wehrmacht, qui vient réquisitionner une parcelle de forêt appartenant à la famille. Son comportement correct et son charme ont très vite raison des réticences d’Angélique à côtoyer l’occupant. Elle accepte de l’affronter aux échecs en guise de remerciements. C’est le début d’une histoire d’amour interdite.

~ Service presse ~

Je remercie chaleureusement Coralie Winka pour sa confiance et sa proposition. J’adore lire des romances historiques et j’avoue que la période de la seconde guerre mondiale est, en ce moment, au cœur de mes lectures dans ce genre. Après la promesse de l’apiculteur, j’ai plongé dans l’univers de ce formidable roman.

C’est une lecture très agréable, très juste, qui nous propose une plongée au cœur des années de guerre. En effet, étant nordiste, le réseau de résistance était particulièrement déployé dans la région. Ayant eu des arrières grands-parents résistants et grands-parents résistants, j’ai tout de suite adoré ma lecture

On fait la rencontre d’Angélique, une jeune femme de 17 ans, qui vit la guerre dans le sud de la France. Angélique s’occupe de la ferme familiale et de sa grand-mère très malade. Angélique va voir s’installer les allemands au cœur de son village et commencer à prendre leurs aises comme s’ils étaient chez eux et que tout leur appartenait. Ce sentiment de colère et d’injustice ne va pas quitter Angélique. En effet, lorsqu’elle va faire la rencontre du lieutenant Ulrich Von Brackenstein, leurs échanges vont faire des étincelles.

Là où l’auteure frappe fort, c’est en mettant en scène cette relation « interdite ». En effet, plus le temps passe, plus la relation entre Angélique et Ulrich change et devient amoureuse. Cette passion est magnifique. Dans le respect et l’amour, ces deux jeunes gens vont apprendre à se connaitre et à ne plus savoir se quitter. De nombreuses questions viennent bercer l’intrigue : comment une jeune française résistante va pouvoir tomber sous le charme d’un lieutenant allemand ? Comment va-t-elle faire pour échapper à l’acharnement de sa patrie ? Comment échapper à la tonte, au jugement et à l’accusation de « collaboration horizontale »?

Honnêtement, j’ai beaucoup apprécié la manière dont l’auteure amène le sujet. C’est très intéressant. Même si le résumé est assez explicite, j’ai trouvé que c’était très intelligent. On comprend pourquoi, on n’est pas du tout dans le jugement. On comprend pourquoi Angélique tombe sous le charme d’Ulrich et inversement. Il n’est pas question de nationalité, il s’agit juste de deux cœurs qui battent l’un pour l’autre. Je n’ai pas plus aimé Angélique qu’Ulrich. Ce duo de personnages évolue vraiment en harmonie et propose un bel équilibre. C’est beau, c’est frais, ça donne envie de tomber amoureux.

Bien entendu, une partie de l’intrigue est forcément liée à cet interdit : un allemand ne peut aimer une française et inversement. Mais l’auteur va au-delà de ça : un allemand n’est pas forcément un nazi et une française n’est pas forcément une collabo. On va au-delà de ça. C’est très beau. Une autre partie de l’intrigue est très intéressante aussi : elle met en avant la dangerosité d’une relation pareille : trahison, jalousie, délation. Jusqu’où nous sommes capables d’aller par amour ?

Je tiens aussi à féliciter l’auteure pour avoir mis en lumière une partie de l’Histoire dont on ne parle pas forcément. On a tendance à mettre tous les allemands dans le même paquet. On les voit tous comme les soldats d’Hitler. Cependant, il faut aussi penser au fait que la politique d’Hitler n’était pas forcément acceptée par tout le monde. Bien entendu, la patrie reste la patrie. Servir son pays est un devoir. Néanmoins, l’auteure apporte quelques nuances salvatrices que j’ai énormément appréciées. Cela fait du bien de lire que tout n’est pas noir ou blanc mais qu’il existe aussi du gris qui permet d’arriver au pardon, aux regrets et à un nouveau départ. Il existe encore des cœurs purs, des cœurs qui voient au-delà des apparences. Lorsque l’on mélange cette vision au fond historique incroyable, cela nous offre une petite pépite à lire.

L’idée de cette romance historique interdite m’a beaucoup plu. En effet, on met de côté l’idée de l’homme riche et de la femme pauvre. L’interdit n’est pas de ce goût-là, il est beaucoup plus profond. Il souligne la cruauté de l’homme et sa capacité à juger sans comprendre. J’aime beaucoup l’idée d’avoir de l’originalité avec cette thématique. J’ose le dire : c’était du jamais vu pour moi. J’ai passé un excellent moment avec cette intrigue surprenante et pleine de d’émotions. La plume de Coralie Winka est très sympathique, dynamique et fluide. En effet, on est vraiment pris dans une spirale d’émotions. La palette est variée : on passe du rire aux larmes, des petits bonheurs aux vives inquiétudes dues à la période historique dans laquelle on évolue.

Je félicite chaleureusement l’auteure pour la qualité de son texte ainsi que pour la plume que j’ai beaucoup appréciée. Je suis aussi scotchée par les recherches qui représentent un boulot titanesque. Bravo.

03 bonnes raisons de lire ce roman :

  • L’originalité de la relation amoureuse
  • La plume de l’auteure que j’ai beaucoup appréciée
  • La fresque sociale et historique mise en avant

notation