26

La meilleure façon de marcher est celle du flamand rose – Diane Ducret

téléchargement (1)Résumé : La loi de Murphy n’est rien comparée à la loi d’Enaid : tout ce qui est susceptible de mal tourner tournera plus mal encore qu’on aurait humainement pu le prévoir. Après avoir été quittée à Gdansk par téléphone, Enaid se rend à l’évidence : les fées qui se sont penchées sur son berceau ont dû s’emmêler les pinceaux. Comment expliquer, sinon, la sensation qu’elle a depuis l’enfance qu’il lui a toujours manqué quelqu’un ? Il y a de quoi se poser des questions quand les parents adoptifs sont en fait les grands-parents, que la mère est danseuse de nuit, que le père change de religion comme de famille, que les bunkers de l’ETA servent d’école buissonnière. Et que l’accident d’un instant devient la fracture de toute une vie ? On peut se laisser choir ou faire le saut de l’ange. Être boiteux ou devenir un flamant rose. Sur ses jambes fragiles, tenir en équilibre avec grâce par le pouvoir de l’esprit, un humour décapant et le courage de rester soi.

Mon avis : Je remercie Gilles Paris et son équipe (surtout Jules et Léa avec qui j’échange beaucoup). Je vous avoue que je ne connaissais pas ce roman, je l’ai vu quelques fois sur les blogs mais j’ai fondu pour la couverture que je trouve très belle. Même si pour le coup, j’ai fonctionné au coup de cœur, je n’ai pas perdu mon temps ici.

La meilleure façon de marcher est celle du flamand rose de Diane Ducret est un roman épicé mais plein de douceur. C’est assez contradictoire me direz-vous mais c’est vraiment ce que l’on ressent à travers les pages de ce roman et les mots de l’auteure. En effet, on ne sait pas quoi penser ni quoi faire pour Enaid qui n’a vraiment pas eu une vie chanceuse, heureuse. En effet, abandonnée par sa mère inconsciente, elle tombe dans une famille adoptive qui n’a qu’une peur : qu’elle ne devienne une trainée comme sa mère naturelle.

A partir de ce point, on suit les aventures d’Enaid, heureuses comme malheureuses et découvrons que sa vie n’est vraiment pas facile.

En même temps que la vie d’Enaid, j’ai découvert la plume de Diane Ducret. Je regrette de ne pas avoir mis mon nez dans ses romans avant ! La plume est d’une très bonne qualité, on se retrouve dans une spirale d’évènements tous narrés avec précision. Elle n’en dit ni trop, ni trop peu. C’est un équilibre littéraire parfait qui donne un beau cachet à ce roman sans prétention.

Je ne peux que vous conseiller de découvrir ce roman. Il n’est pas très gros, il est parfait pour se détendre entre deux grosses lectures. Si vous êtes fan des récits de vie, de romans qui sont littérairement parlant excellents, ce roman est fait pour vous.

L’intrigue tient en route, le personnage d’Enaid est très sympathique. Sa psychologie détaillée fait d’elle un personnage attachant malgré le fait que j’ai eu envie de la secouer plusieurs fois et de lui dire « Mais arrête, tu fous ta vie en l’air ! » Au final, on comprend pourquoi elle agit ainsi, elle profite de la vie comme elle le peut quand cette dernière lui donne du répit (ce qui n’arrive pas souvent).

Les – :

  • Le caractère assez étrange de ses parents adoptifs.
  • La manière dont Enaid décide de mener sa vie quelque fois.

Les + :

  • La couverture, le titre et l’intrigue très sympathiques, qui donnent envie.
  • La découverte d’une nouvelle plume excellente.
  • L’envie de découvrir d’autres romans de l’auteure.
  • Le personnage d’Enaid qui reste fort psychologiquement parlant.

Ma note : 155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie

Publicités
14

Le garçon aux cheveux bleus – Jessica Branco

51idzHxXY1L._SX195_.jpgRésumé : Athéna, paraplégique depuis sa naissance, supporte avec difficulté sa condition et les conséquences qui en découlent. Jusqu’au jour où Eden, un mystérieux garçon aux cheveux bleu nuit, va changer sa vision du monde grâce à son don extraordinaire.

Mon avis : Je remercie chaudement les éditions de la caravelle pour la proposition de ce Service Presse via la plateforme Simplement.pro. En effet, j’ai adoré le résumé et la couverture, j’étais réellement intriguée par ce que j’avais sous les yeux. Ni une, ni deux, j’ai foncé dans cette lecture très originale.

On fait la rencontre d’Athéna, une jeune fille qui aimerai avoir une normale. Cependant, rien n’est facile pour elle. Paraplégique depuis sa naissance, elle voit tout le monde évoluer autour d’elle sans qu’elle ne fasse partie de cette évolution.

Quand les jeunes filles de son âge font des sorties entre copines, parlent de garçon et vivent leurs vies de lycéennes, Athéna doit attendre sa mère pour la laver et qu’une bonne âme l’aide à ramasser ses clés. Elle n’en peut plus de cette vie, elle voudrait que les choses changent. Ses souhaits vont être exaucés lorsque Athéna croise le regard d’Eden et ses magnifiques cheveux bleus.

Athéna voit sa vie prendre un virage à 180° degrés lorsqu’Eden entre dans sa vie. Je suis vraiment scotché par le roman que j’ai lu.

Je vous avoue que je ne m’attendais pas à ce mélange de romance et de fantastique en saupoudrant le tout d’une petite dose de modernité (le handicap d’un personnage n’est que depuis quelques années mis en avant dans les romans, c’est bien !). Roman court mais efficace. J’ai vraiment apprécié ma lecture.

Eden est un personnage que j’ai apprécié apprendre à connaitre. Il est différent des autres jeunes hommes de sa génération, il est à part, comme Athéna. Sa mère est un personnage secondaire fabuleux, plein de magie dans les yeux et apporte une touche de poésie et de légèreté dans le texte de Jessica Blanco. J’ai aussi beaucoup aimé le personne d’Athéna qui est très attachante. En effet, on se retrouve avec un personnage principal courageux, fier de ce qu’il est et qui a tellement de choses à donner aux autres. Athéna a un grand cœur, Eden le comprend rapidement. Son don, il va le partager avec Athéna qui l’espace de quelques instants va voir la vie autrement. C’est une intrigue originale.

L’originalité tient dans le duo improbable que forment ces deux jeunes gens mais aussi dans la qualité du don d’Eden (Je ne l’ai jamais rencontré dans la littérature fantastique, j’en ai lu pas mal donc c’est plutôt sympathique d’avoir des détails qui renouvellent le genre !). La couleur des cheveux d’Eden est assez significative et importante puisqu’il s’agit quand même du titre du roman.

À l’évocation du prénom du jeune homme, je me suis attendue à une fin féerique, pleine de douceur et franchement, je ne me suis pas trompée. Malgré les moments où les hauts et les bas sont très présents, Athéna s’accroche à son rêve et la fin reste particulièrement douce et pleine d’espoir. C’est vraiment une très belle réussite selon moi.

La plume de l’auteure m’a beaucoup plu. Elle est belle, pleine de douceur. Ses mots respirent l’espoir et le courage. C’est bon, très bon.

Je ne peux que conseiller ce court roman aux lecteurs et lectrices qui veulent passer un moment agréable entre deux grosses lectures. Je remercie encore les éditions de la Caravelle pour ce bel envoi plein de surprise.

Les – :

  • J’aurais aimé en savoir plus sur les personnages secondaires.
  • J’aurais aussi apprécié un approfondissement sur la manière dont Athéna conçoit son handicap. 

Les + :

  • Un duo improbable construit de deux personnages très attachants et atypiques.
  • Le handicap mis en avant.
  • La plume de l’auteure.
  • Un résumé et une couverture alléchante.
  • Douceur et espoir au programme.

Ma note : 155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie

24

Sorceraid – Saison 1, Episode 1 – Léna Lucily

51H4Re7lHpL._SY346_Résumé : Nora est une jeune diplômée, blogueuse mode à ses heures, qui vit à Londres et cherche du travail ! Lorsqu’elle découvre cette alléchante offre d’emploi sur Internet, elle ne se pose pas de question : elle fonce… Droit dans un bus ! Accident dont elle ressort sans une égratignure. Cet exploit lui vaut d’être embauchée chez Sorceraid, société de conseil en solutions magiques. Nora passe donc ses journées à fournir à des sorciers décadents (ayant utilisé l’intégralité de leurs ressources en magie) les solutions aux problèmes existentiels de leur quotidien, tels que la résurrection d’Elvis Presley pour un anniversaire ou la traque d’un fantôme inopportun.

Mon avis : Je remercie Léna pour sa gentillesse et sa rapidité. En effet, j’ai vu, sur Simplement.pro que l’auteure proposait son roman. Ni une, ni deux, j’ai sauté sur l’occasion. Je l’avais déjà repéré, mes camarades jury du Prix des auteurs inconnus devaient le lire puisqu’il concoure pour la première place. Je suis heureuse d’avoir pu le lire, j’étais vraiment curieuse. Il faut dire que le résumé est assez intéressant et intrigant. J’ai apprécié ce dernier, qui m’a poussé à lire ce petit roman.

J’avoue que l’auteure a fait fort : en effet, le format épisodique et saisonnier est assez sympathique bien que dangereux. Je sais que j’ai toujours des envies d’en savoir plus, d’aller plus loin dans ce format. Ici, c’est assez long pour s’installer confortablement dans la lecture. J’ai passé un bon moment de lecture très prometteur.

On fait la rencontre de Nora, une jeune femme normale, qui cherche un travail. Nora est un personnage sympathique à découvrir et courageux. En effet, j’ai trouvé Nora attachante, elle m’a beaucoup plu dès les premières pages. Elle a beaucoup de courage et ne recule devant rien pour s’en sortir dans la vie, c’est vraiment un trait de caractère qui me plait énormément.

Un accident surgit. Un accident avec un bus. Même si ce dernier devrait être mortel, Nora s’en sort avec une sensation dérangeante mais rien de plus. Lors de son entretient d’embauche à Sorceraid, la vie de Nora change. Tout ce qu’elle pensait vrai, réel, est remis en question. C’est assez sympathique comme lecture.

« Le fantôme de Waterloo » est un premier épisode qui nous met le pied à l’étrier. En effet, j’aimerai bien me plonger dans un nouvel épisode des aventures de Nora qui en voit de toutes les couleurs.

Les actions rythment cette première aventure. On est pris dans un tourbillon d’action dont Nora ne sortira pas indemne physiquement, moralement et mentalement. C’est assez prenant. On voit bien qu’il y a un avant et un après. Ce changement est significatif : Nora n’est plus la même. Elle se rend compte de certaines choses et c’est vraiment une belle évolution dans le caractère du personnage.

Les personnages secondaires sont tout aussi charmants. J’ai apprécié Charlotte et Jeff, les amis de Nora qui sont assez proches d’elle. Ils forment un beau trio protecteur. C’est vraiment sympathique.

Christine, Ellie et les autres ont toutes et tous leurs rôles à jouer dans cette histoire. A petite ou grande échelle. J’ai apprécié le détail de cette histoire : chacun a quelque chose à apporter au roman. C’est très agréable. Si certains personnages sont là pour aider, d’autres sont là pour enfoncer Nora et sa volonté de se faire une belle place dans Sorceraid.

Ce premier épisode initiatique laisse présager quelque chose d’excellent. Il me tarde de pouvoir me plonger dans une nouvelle aventure avec Nora.

La plume de Léna Lucily est très prenante. Je trouve qu’elle est bourrée d’humour, de fraicheur, de dynamisme. Bref, j’ai adoré cette découverte !

Les – : 

  • J’aurais aimé avoir un peu plus de détails dans les descriptions et une psychologie plus approfondie des personnages. Bien que ces derniers soient attachants! 

Les + : 

  • Un univers sympathique et bien travaillé. 
  • Une plume divertissante, fraîche et pleine d’humour. 
  • Un personnage principal qui tient l’intrigue à bout de bras. 
  • Des personnages secondaires qui apportent tous quelque chose à l’intrigue. 

Ma note : 155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie

14

Hope Tome 1 – Angie L Deryckère

hope-1-de-angie-l-deryckere.jpgRésumé : Elle, c’est Hope. Elle a vécu les pires souffrances qui soient et ne croit plus en l’amour. Son fils Cameron, âgé de huit ans, est le seul être qui compte à ses yeux. Elle s’est réfugiée avec lui, à Los Angeles, chez son oncle, dans un café où les célébrités viennent souvent. N’ayant pas sa langue dans sa poche, Hope ne prendra pas de gants quand elle rencontrera Silas Campbell, l’acteur désigné le plus sexy de la planète, qui, fou de rage, lui ordonne de surveiller son fils. Une femme brisée, aux cicatrices multiples… Un homme public, adulé par des milliers de fans… Un enfant spécial… Une rencontre chaotique… Un endroit accueillant où règnent amour et bonne ambiance.  Le meilleur cocktail pour unir leur destin, mais Hope, sera-t-elle prête à aimer à nouveau ?

Mon avis : Je remercie les éditions Sharon Kena pour l’envoi de ce service presse que j’ai dévoré en une matinée. Cela faisait bien longtemps que je ne m’étais pas laissé submerger par une romance de cette qualité. Cela fait un bien fou !

J’avais déjà rencontré la plume d’Angie L. Deryckère grâce au prix des auteurs inconnus via son roman Never Cry que j’ai eu la chance de pouvoir lire.

Ici, autre ambiance, de nouveaux personnages mais toujours cette charmante plume.

On fait la rencontre de Hope, une jeune femme et jeune mère. Hope est une jeune femme courageuse, qui n’a pas eu une vie facile. Son rayon de soleil, c’est son fils : Cameron, un petit garçon de huit ans que j’ai adoré ! Au dela du caractère et de la répartie de ce dernier, on a ici un beau panel de personnage qui se dégage doucement des premiers chapitres. En effet, Hope travaille chez Nathan, son oncle qui la considère comme sa fille.

On fait aussi la rencontre de Julie, l’amie de Hope qui la retrouve des années plus tard. Celui qui vient chambouler la vie de tout ce petit beau monde, c’est Silas, un acteur en vogue qui tombe sous le charme de Hope.

Même si les sentiments de Silas arrivent très rapidement dans l’histoire, j’ai adoré suivre leur aventure.

Cameron est un personnage très attachant. En effet, ce petit garçon est une petite boule d’amour et de courage. Il fait des bêtises mais fera tout pour protéger sa mère. Il n’a baissé sa garde devant personne. C’est pourquoi, Hope est très surprise de voir à quel point il s’attache à Silas et à quel point ces deux là font la paire.

Tout au long des pages, on parcourt le passé de Hope et de Jack, le père de Cameron qui téléchargementest mort dans un accident de la route. On comprend alors les réticences de Hope à se laisser approcher par les hommes malgré la beauté et l’intelligence de cette dernière.

Même si j’ai adoré l’histoire, le lieu, l’intrigue, les personnages et la plume, je vous avoue que par moment, le retrait de Hope m’a un peu ennuyé. En effet, j’ai trouvé qu’elle exagérait de temps à autre et que le jeu du chat et de la souris commençait à bien faire. L’expression « claque mentale » apparait souvent, même si je m’en suis amusée, les claques mentales pleuvent dans le roman.

La plume de l’auteure est saisissante. Si je l’avais beaucoup apprécié dans Never Cry, je l’ai trouvé encore meilleure ici. Même si cela n’est pas un coup de cœur pour moi, le roman le frôle et de très près. J’ai trouvé ce premier tome excellent. J’ai hâte de me plonger dans la suite des aventures de Hope et de Silas.

Les – :

  • Les réactions de Hope des fois un peu trop abusives.

Les + :

  • Une plume que j’ai pris plaisir à retrouver.
  • Des personnages que j’ai beaucoup apprécié : Julie, Silas, Hope et Cameron.
  • Une intrigue simple et efficace.
  • Un décor que j’aime. Le Nattés café est chouette.
  • La belle romance qui se dessine entre Hope & Silas.

Ma note : 155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie

 

15

Tout le monde connait Lola – Jonathan Mazo

51YVto9mo7LRésumé : Je m’appelle David, et j’ai le moral dans les chaussettes. Cela fait maintenant deux ans que j’erre dans ma vie au gré du vent. Et puis un jour, elle débarque dans mon quotidien, comme ça, sans crier gare. Lola qu’elle s’appelle. Et le pire c’est qu’elle prétend être ma petite amie. Tout le monde connaît Lola, alors que je suis bien placé pour savoir que cette femme m’est inconnue. Je vous laisse, je ne voudrais pas passer à côté de ma vie !

Mon avis : Je remercie Jonathan Mazo pour cette proposition de service presse. Il est toujours sympathique de recevoir de gentilles demandes de la part des auteurs.

Mis à part le fait que j’adore le prénom de l’auteur (Non, vous ne pouvez pas me juger… Les Jonathan sont les meilleurs ! Si, si). Blague à part, Jonathan Mazo est un auteur à suivre ! J’ai eu quelques petits soucis au démarrage mais rien de bien important. Je suis parvenue à passer un bon moment de lecture et c’est, pour moi, le principal.

La couverture est très sympathique, j’aime beaucoup le côté mystérieux qui émane de la figure féminine. Elle est belle, mystérieuse, tout Lola ! J’aime beaucoup cette fraicheur qui se dégage de la couverture. Le titre est lui aussi alléchant, en effet, j’apprécie ce qu’il dégage. Le résumé est tout aussi tentant, en effet, il attire l’attention (à l’image de la couverture et du titre).

J’avais donc envie de découvrir ce roman, ce que j’ai fait très rapidement.

Le petit problème qui m’a ennuyé dès le début c’était la plume. En effet, la syntaxe de certains passages est assez alambiquée, les tournures sortent du langage quotidien et cela déstabilise. Cependant, ce sentiment de malaise s’efface rapidement, on se sent à l’aise grâce à l’humour présent dans le texte. Il enlève ce côté un peu trop lourd de la langue trop soignée peut être. Certaines phrases sont longues, les figures stylistiques sont nombreuses et je vous avoue que cela m’a un peu perdue dans le texte.

Mais, il faut souligner que Jonathan Mazo donne envie d’en savoir plus grâce à cette intrigue assez originale. Je vous avoue que si vous cherchez des lectures qui sortent de l’ordinaire, qui sont atypiques, je pense que « Tout le monde connait Lola » est fait pour vous. En effet, j’ai trouvé la fin du roman surprenante. Je trouve que c’est une bonne lecture, on a beaucoup de références en tout genre qui viennent bercer le roman. C’est prenant.

Il n’est pas vraiment possible de vous parler de l’histoire sans vous en dévoiler une partie. Il y a de nombreux personnages, c’est assez sympathique. Je trouve que Lola est sympathique mais j’aurais aimé un approfondissement dans la psychologie des personnages. Les personnages sont intéressants mais il m’a manqué un petit quelque chose pour pouvoir accrocher totalement. David est un jeune auteur qui ne parvient pas à se remettre de sa rupture amoureuse avec Marie. Il se noie sous le chagrin et ne parvient pas à remonter à la surface… Jusqu’au moment où arrive Lola, une jeune femme qui s’annonce comme sa petite amie mais dont il n’a aucun souvenir…

Roman bourré d’humour, la découverte fut sympathique. Cependant, il faut apprécier les romans originaux. Je vous avoue que je suis convaincue mais que cela restera un genre de lecture que je ne lirai pas tous les jours.

Les – :

  • Une plume quelque fois un chouïa trop complexe. Tournures de phrase et figures de style trop compliquées.
  • Un manque de profondeur dans les personnages qui restent cependant intéressants.

Les + :

  • Une lecture atypique. Une intrigue originale.
  • Une couverture, un résumé et un titre alléchants.
  • Un humour et des référentes présentes dans le roman.

Ma note : 155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie

 

16

Le fruit de ma colère – Mehdy Brunet

CVT_Le-Fruit-de-ma-colere_2146.jpgRésumé : Le jour où Ackerman vient demander de l’aide à Josey Kowalsky, le compte à rebours a déjà commencé. Il faut faire vite, agir rapidement. Josey n’hésite pas un seul instant à venir au secours de cet homme qui, par le passé, a su le comprendre. Ensemble, ils vont découvrir que la colère et la vengeance peuvent prendre bien des visages. Et s’il était déjà trop tard ?

Mon avis : Je remercie grandement Joël des éditions Taurnada pour l’envoi de ce nouveau Service Presse. J’avais déjà pu découvrir d’autres auteurs via Joël et ses merveilleuses propositions. Ici, je vous propose un thriller qui saura ravir les fans du genre, j’en suis persuadée !

Il est important de dire que ce roman est le deuxième tome de la saga « Josey Kowalsky ». Cependant, si comme moi, vous n’avez pas lu le premier tome, je vous assure que la lecture du deuxième tome peut se faire indépendamment du premier opus.

Ce qui m’a en premier lieu frappé c’est la violence qui émane des premières pages. Ceux qui ne sont pas habitués à lire des romans du genre thriller noir vont être secoués mais ce n’est pas comme cela tout au long du roman, je vous l’assure ! J’ai apprécié sortir des sentiers battus dans ce genre qui reste assez ardu à maîtriser.

Dans le premier opus, Josey Kowalsky est à la recherche de sa femme et sa fille disparue. A l’aide d’Ackerman, ils partent à la recherche des deux femmes. Ici, on inverse un peu les rôles : Eric Ackerman a besoin de Kowlasky puisque son frère jumeau, Eric, a disparu. On part donc dans une histoire noire, sombre et pleine de rebondissement.

La construction du roman est forte intelligente. J’ai beaucoup apprécié les chapitres courts qui permettent de respirer lors des phases un peu sombres du roman. Même si cela est sombre, on ne tombe jamais dans le gore, dans le dégoutant qui est présent juste pour dire d’avoir du sang sur les murs. Non, ici, on est dans la retenue même si ce qu’on lit ne permet pas de se tromper sur les intentions des personnages. On se retrouve dans une ambiance particulièrement sombre. Ca fait froid dans le dos.

En plus des chapitres courts, on se retrouve avec les points de vue d’Ackerman et de Kowalsky et en parallèle, celui d’Eric qui est séquestré quelque part qui vit un véritable enfer retranscrit merveilleusement bien par les mots de Mehdy Brunet.

J’ai aussi apprécié le voyage et les lieux où nous mène la traque. L’intrigue est prenante, on se laisse embarquer dans cette histoire de fou. J’ai adoré prendre mon temps pour lire ce roman. Cela faisait longtemps que je n’avais pas lu un roman si sombre, c’est très sympathique de changer de genre de temps à autre surtout quand on a un roman si bon dans les mains.

La plume de l’auteur est saisissante. On est tout de suite happé par la violence, la froideur de l’histoire grâce aux mots de l’auteur. C’est vraiment prenant. Rien de frais ici, mais le style d’écriture nous permet de respirer entre les horreurs que l’on peut lire. C’est appréciable –croyez moi – !

Je ne peux que vous proposer cette lecture si vous êtes fan du genre. En tout cas, je suis convaincue et c’est avec grand plaisir que je me laisserai tomber dans la lecture du premier tome ! Peut être pas tout de suite dans le sens où c’est assez sombre et qu’à force de trop en lire je vais m’en écœurer mais je le note avec grand plaisir !

Les – :

  • Une violence parfois trop bien expliquée.
  • Quelques longueurs dans les descriptions.

Les + :

  • Une nouvelle plume que j’aime beaucoup.
  • La construction du roman.
  • Un duo d’hommes qui est original et intéressant.

Ma note : 155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie

18

Mélodie éternelle – Lyly Ford

téléchargement (2)Résumé : Je m’appelle Elena Kartachov, je suis médecin comme je l’ai toujours rêvé. Je suis arrivée à Paris à mes dix huit ans avec un seul objectif : faire des études de médecine. Mais voilà, la vie nous réserve souvent des surprises et c’est sans m’en rendre compte qu’aujourd’hui, soir de la St Valentin, j’attends mon cher Sébastien. Un garçon qui pourtant avait tout pour me dégoûter et qui a fini par devenir mon âme seour. Comment cela est-il possible ? Laissez-moi vous conter cette histoire… 

Mon avis : J’ai pu lire « mélodie éternelle » de Lyly Ford puisque ce roman est sélectionné dans le cadre du Prix des auteurs inconnus de la session 2017. Un bon gros pavé que j’ai pris du temps à lire. Je vous avoue que je m’attendais à autre chose mais bon, je ressors toujours grandie de mes lectures. Ici, même s’il y a des points qui ne m’ont pas plu, il y a des choses assez intéressantes à développer.

On fait la rencontre d’Elena Kartachov, une jeune femme qui est notre personnage principal. C’est un personnage fort et courageux. Elle n’abandonne jamais ses rêves et parvient toujours aux objectifs qu’elle se fixe. C’est un personnage que j’ai apprécié découvrir. La psychologie est bien développée, on parvient à s’attacher rapidement à la figure d’Elena et ce qu’elle représente.

L’histoire racontée est bouleversante. En effet, beaucoup d’émotions m’ont traversée. C’était plutôt sympathique et c’est quelque chose d’assez intéressant puisque ça ne m’arrive quasiment jamais. En effet, en refermant ce livre, je ne savais pas trop quoi en penser. La fin m’a laissé sur ma faim. Déjà, je ne m’attendais pas du tout à une fin de ce genre, ça m’a déstabilisé. En effet, je pense que c’est cette dernière qui m’a fait douter sur ma lecture, j’aurais aspiré à quelque chose de plus lumineux. Cependant, cela reste mon avis de lectrice, tous les goûts sont dans la nature.

Sébastien est tout le contraire d’Eléna. Si cette dernière intègre la fac de médecine par 21761644_10155840743637376_5686327546243930481_nplaisir et volonté de devenir médecin, Sébastien y est pour faire plaisir à son père qui voudrait bien que son fils reprenne sa clientèle et les rennes de son cabinet. Sébastien aspire à d’autres choses comme la musique, l’écriture des chansons. Si Eléna est studieuse et sérieux, Sébastien est plus fou, beaucoup moins sérieux, il prend la vie comme elle vient. Ce couple, aux antipodes, nous remet la tête et le cœur en place. Les contraires s’attirent et c’est un feu d’artifice qui nous attend.

La plume de Lyly Ford est remarquable et je pense que je me laisserai tenter par un autre roman de l’auteure. J’avoue que l’auteure a une plume très dynamique, elle est spontanée, fraîche, elle est parfaite pour les romances et les jolies histoires d’amour. La syntaxe est plutôt pas mal, les phrases sont bien construites sans être trop alambiquées. Je ne vois pas autre chose à dire sur le style. C’est entrainant.

Malgré une sublime histoire, je reste déçue par la fin. Je ne l’ai pas vu venir et franchement, ça m’a un peu déstabilisé.

Les – :

  • Une fin surprenante, mais qui malheureusement, ne m’a pas plu.
  • Les personnages secondaires que j’aurais aimé connaitre un peu plus.

Les + :

  • Une belle histoire d’amour.
  • Un duo de personnages principaux très frais et sympathique.
  • Une histoire qui pourrait arriver, la romance croise la réalité, j’aime ça !
  • La plume de l’auteure que j’ai trouvé très agréable.

Ma note :155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie