12

Arch – Romain Lebastard

41-I2cT6VlL._SX331_BO1,204,203,200_.jpgRésumé : Appartement. Boulangerie. Travail. Bistrot. A répéter jusqu’à la fin. Archibald Delavigne est un solitaire pétri d’angoisses vivant dans une routine déprimante. Jusqu’au jour où un mystérieux inconnu lui lègue trois pouvoirs surnaturels sans aucune raison particulière…

Mon avis : Je remercie Romain Lebastard pour l’envoi de ce service presse que je ne connaissais pas du tout avant la lecture de ce roman. J’ai été agréablement surprise par ce roman qui m’a d’abord séduit par sa couverture que j’apprécie énormément. La couverture reste simple mais il y a un petit côté steam punk que j’apprécie énormément. Je pense, en voyant cette couverture, aux romans d’Edward Carrey.

Ces lunettes d’aviateur sont un symbole dans ce roman qui est tout à fait surprenant.

Archibald, ou Arch, est un homme qui n’a rien pour lui. C’est assez drôle de voir à quel point on s’y attache alors que c’est un ivrogne qui écume les bars. Il donne l’impression qu’il subit sa vie. Avec ses deux amis, tous les soirs, autour de leurs verres habituels, ils refont le monde plus ou moins de manière intelligente.

Je vous avoue qu’au début, je me suis demandée ce que j’allais avoir sous les yeux… Archibald est un anti-héros par excellence et je n’ai pas l’habitude d’avoir ce genre de personnage principal sous les yeux. Je ne savais pas à quoi m’attendre mais la curiosité m’a poussé à en lire d’avantage et j’ai eu raison.

Ce roman est bourré d’imagination et d’originalité. L’intrigue est très prenante et honnêtement, il m’est difficile de parler de cette dernière sans vous spoiler de quelque manière qu’il soit. Vous êtes happé par ce premier roman qui nous propose une intrigue riche, des personnages fantasques ainsi qu’un univers bien à lui.

Le personnage du génie est excellent et je trouve qu’il ajoute quelque chose de particulier à ce roman. L’idée des trois vœux est excellente bien qu’ancestrale. Romain Lebastard a su ici en faire quelque chose de moderne. On veut savoir la suite de cette histoire. Lorsque Archibald reçoit les trois vœux (je ne vous dirai pas quels pouvoirs il reçoit, non, sinon, ce n’est absolument pas drôle ni divertissant, je vous gâcherai un grand moment du roman), on est au cœur d’une histoire qui va vous déstabiliser.

Si je peux vous donner un conseil, c’est d’être à fond dans votre lecture. Il faut se concentrer pour ne pas perdre une miette. Si vous avez l’habitude, (attention aucun jugement) de survoler certains passages qui vous paraissent ennuyeux ou qui vous font perdre le rythme et le fil de l’histoire. Ici, je ne peux que vous recommander de lire attentivement chaque mot de chaque ligne. C’est très important. Certains passages sont assez denses mais c’est délectable à la fin du roman.

La plume de l’auteur est excellente ! Honnêtement, j’ai passé un très bon moment de lecture. C’est délectable. On est pris dans un tourment d’émotions diverses qui sont vraiment incroyables. C’est vraiment une très bonne histoire que l’on dévore.

On salue donc ici une intrigue sans faille, des personnages incroyables et une plume étonnante. Cette dernière ajoute un rythme incroyable à l’intrigue. Le dynamisme est une notion importante dans ce roman. C’est vraiment incroyablement surprenant.

Si vous êtes en quête d’une histoire originale qui va vous faire sourire et prendre un plaisir de lecture certain, il faut vous plonger dans cette histoire. C’est excellent.

Ma note : 17/20

Publicités
12

Simon Thorn – Tome 1 : Et le sceptre du roi Animal – Aimée Carter

Simon-Thorn-tome-1-Et-le-sceptre-du-roi-animalRésumé : Simon Thorn a le pouvoir de parler aux animaux. À douze ans, il découvre le secret de ses origines : il est un Animalgame, un être capable de se transformer en animal. Et sa première métamorphose pourrait bien décider du destin de tout un peuple, car il l’ignore mais il est l’héritier du roi des aigles et de la reine des loups… en guerre depuis toujours.

Mon avis : Je remercie les éditions Michel Lafon ainsi que Camille pour l’envoi de ce service presse que j’ai engloutie. En effet, je n’ai même pas pris le temps de le laisser quelques jours dans ma bibliothèque. Il est passé directement dans les mains et je ne l’ai pas lâché de la journée.

Je suis très heureuse d’avoir découvert cette saga et Aimée Carter que je ne connaissais pas. Vous le savez, je suis assez fan des sagas fantastiques et celle-ci m’a beaucoup plu. Je suis très heureuse d’avoir pu découvrir la saga que l’on nous propose ici.

Simon est un jeune homme très particulier. Il est rejeté à l’école puisqu’on le voit comme un looser, un petit garçon cinglé qui parle aux animaux. J’ai beaucoup apprécié ce personnage. En effet, il ne manque pas de courage, il est intelligent et parvient à vivre avec l’absence de sa mère, d’amis. Heureusement qu’il y a son ami, Rémi, une petite souris qui est vite devenue son amie. Simon a le pouvoir de parler aux animaux.

Darryl, l’oncle de Simon, est très dur avec lui. C’est le frère de son père qui est mort. Simon vit avec son oncle parce que sa mère n’est jamais là, elle voyage tout le temps et laisse peu de place à son fils dans sa vie. Darryl ne veut pas qu’il s’approche des animaux. Simon ne comprend pas pourquoi jusqu’au moment où il comprend que Darryl, lui aussi, est un animalgame : en plus de parler aux animaux, il est aussi capable de se transformer en animal.

20100628104007michellafon

L’intrigue est très prenante. J’ai été plongé dans un univers incroyable où se mêle les hommes et les animaux : les guerres de territoire et de pouvoir. Même si l’intrigue est assez simple, l’auteur parvient à en faire quelque chose de très sympathique à lire. On est captivé par l’univers qu’elle nous propose.

Les personnages secondaires apportent tous quelque chose à la quête de Simon. En effet, il reçoit de l’aide mais chute aussi de manière phénoménale. La force de Simon est qu’il se relève tout le temps malgré les coups durs et la tension palpable tout au long du roman.

Ce premier tome est sous le signe de la découverte mais aussi du déchirement. Simon est toujours Entre le marteau et l’enclume. Il doit, de manière permanente, toujours faire le choix entre ce que lui dit son cœur et son esprit. C’est vraiment une très bonne idée développée d’une excellente manière.

La plume de l’auteur est excellente. Elle nous permet de nous propulser dans un univers incroyable. C’est vraiment un univers que j’ai adoré découvrir dans ce premier tome. J’ai hâte de pouvoir en découvrir d’avantage et de pouvoir retrouver ces jeunes personnages qui me confortent dans l’idée que les sagas fantastiques peuvent être abordées par tous et toutes.

C’est plein de fraîcheur, de dynamisme, d’originalité. J’ai beaucoup apprécié cette notion de dualité ainsi que de manichéisme : les notions de bien et de mal sont très présentes et très appréciables. Elles sont traitées d’une manière intelligente et cela donne beaucoup de poids au roman.

Les détails sont aussi très présents. Le roman fourmille de ces petits détails qui rendent l’univers bien plus riche et le roman plus appréciable.

Ma note : 18/20

30

Le mystérieux secret de Jane Austen – Lhattie Haniel

51GVgl-xIjLRésumé : Je n’ai pas la prétention d’avoir le fin talent de la très célèbre Jane Austen, mais il me tenait à cœur de vous raconter cette histoire poussée par mon admiration pour les écrits et par la vie de cette grande romancière anglaise. Au fil des pages, vous serez certainement saisie par les émotions en parcourant les premières années de sa vie et de celles de son écriture. Cependant, attendez-vous à être surpris par la mystérieuse romance qui s’est animée sous le sceau de ma plume. Il se pourrait même que vous ne vous en remettiez jamais ! Et si d’aventure, vous souhaitiez poursuivre cette lecture, il vous faudrait le faire sans soulever le moindre sourcil. Alors, peut-être qu’il vous sera dévoilé l’un des mystérieux secrets de Jane Austen : pourquoi ne fut-elle fiancée qu’une seule nuit à Harris Bigg-Wither ? Seule cette histoire saurait vous le dire…

Mon avis : Je remercie la talentueuse Lhattie Haniel pour l’envoi de ce service presse. Après avoir lu un roman en Service Presse, j’ai eu la bonne surprise de trouver dans ma boite mail tous les autres romans de Lhattie qu’elle proposait en Service Presse ! J’ai décidé de commencer la suite de la découverte de son univers que je connaissais avec « Un accord incrongru ! » par ce roman. La raison n’est pas bien compliquée, j’adore Jane Austen et je vous avoue que j’étais bien curieuse de savoir ce que pouvait contenir ce roman de Lhattie.

J’ai trouvé l’idée bonne et l’intrigue bien ficelée malgré quelques moments de doute… Je vous avoue que par moment, j’ai eu quelques hésitations sur la manière dont parle et agit Jane Austen puisque ce roman est en quelque sorte autobiographique. Je pense surtout aux têtes à têtes avec des personnages masculins.

Cependant, j’ai trouvé beaucoup de choses originales comme la rencontre entre Jane et ses personnages. J’ai trouvé cela touchant et assez intéressant. La plume de Lhattie est toujours aussi juste et dynamique mais ici, elle est très intelligente.

Jane Austen est une auteure que j’apprécie. Dans un premier temps, pour la qualité de ses textes et intrigues. J’aime aussi la grandeur de ses personnages et leurs caractères tous divers et variés. J’apprécie aussi la femme qu’elle était. Les traits de caractère qui se dégagent de sa plume sont vraiment forts et l’on s’imagine une femme forte, courageuse, qui n’a pas peur de ne pas rentrer dans les cases ainsi qu’une femme qui a un caractère fort pour la société dans laquelle elle a évolué. J’ai trouvé cela très bien ressenti dans ce roman.

Je pense que c’est un moment très sympathique à passer en compagnie de tous ces personnages. On se surprend à passer du temps dans la vie de Jane. On se rend vraiment compte de l’importance des détails pour Jane Austen mais aussi l’importance qu’elle donne aux personnes qu’elle côtoie. C’est une source d’inspiration pour elle.

Personnellement, j’adore la ville de Bath, là où a vécu Jane Austen. Je trouve cette ville flamboyante, merveilleuse. C’est vraiment excellent !

La plume de l’auteure est très sympathique, une nouvelle fois, on est propulsé dans un univers à part entière. J’ai trouvé que l’intention de Lhattie était louable dans ce roman malgré les petits détails qui m’ont paru un peu trop gros mais cela n’est pas grave du tout. Cela ne m’a pas empêché de passer un agréable moment avec la plume de Lhattie et son intrigue très originale. J’ai apprécié les détails et les réponses à d’éventuelles questions.

Fan de Jane Austen, la curiosité vous poussera à la lecture, j’en suis persuadée.

Ma note : 16/20

14

Yianna Tome 2 : la marque du destin – Manon Samson

received_1809580466008338.jpegRésumé : Emmy désire continuer à vivre dans le monde des Yiaras. Malheureusement, elle est victime d’une loi incontournable qui s’apprête à l’envoyer pour toujours à Oruga, loin de tous ceux qu’elle aime. Pourtant, le roi lui avait laissé une impression qu’elle aurait un destin particulier, surtout lorsqu’il l’avait interrogé d’une mystérieuse intonation : « Qui es-tu, Emmy ? » En effet, Emmy sera marquée d’un emblème qui changera son futur à tout jamais. Elle sera propulsée dans un monde de plus en plus étrange, complexe, qui la surprendra à chaque instant… 
Un monde où elle pourra enfin répondre à la question du roi. 

Mon avis : Je remercie une nouvelle fois les éditions Loud et surtout Alex pour sa gentillesse. Je sais que j’ai mis du temps à lire ce tome 2 mais cela en valait la peine puisque je l’ai trouvé dans la lignée du premier. C’était vraiment un très beau moment de lecture encore une fois !

On retrouve tous les personnages que l’on a apprécié dans le premier tome. Cette trilogie est très sympathique à lire. J’ai encore une fois adoré le personnage d’Emmy qui n’a qu’une seule envie, c’est vivre dans le monde des Yiaras. Après avoir vécu l’enfer lors de ces premiers mois sur ce nouveau monde, Emmy a découvert un monde spectaculaire et fantastique. Cependant, une loi lui interdit de rester dans ce monde. Elle doit partir sur Oruga.

J’ai trouvé ce second tome plus approfondi, en effet, le premier tome servait un peu de base à la suite de l’intrigue. Etant donné que l’on sait, à peu près, comment fonctionne ce monde à la fin du premier tome, on est ici dans un tome plus profond, plus intense. Que ce soit émotionnellement parlant ou physiquement parlant, on passe un excellent moment. On a envie d’en savoir plus.

Le personnage d’Emmy a une psychologie qui m’a bien plu : elle ne se laisse pas faire du tout et coute que coute va tout faire pour parvenir à ses fins et rester avec ses amis là où elle est. Elle va tout faire pour y parvenir. J’ai apprécié cette force de caractère ainsi que son courage. Elle n’abandonne jamais et c’est vraiment un personnage solide qui mène l’intrigue d’une manière assez incroyable.

Avec Emmy, un autre personnage que j’ai beaucoup apprécié c’est Aslon. Je l’ai trouvé bien, par moment, on a envie de lui dire de se réveiller mais mis à part cela… Je trouve que c’est vraiment une très belle évolution.

Je n’avais qu’une seule crainte en ouvrant ce deuxième tome c’est d’avoir du mal à me replonger dans l’univers parce qu’il est vrai que j’ai laissé un certain temps entre les deux lectures de ces tomes. C’est vraiment une crainte que je trouve stupide main

 

tenant parce que l’auteure est parvenue à me pousser de nouveau dans son univers sans aucun souci. J’ai vraiment trouvé cela exceptionnel. Tous les détails, les descriptions, les

ob_bbb9d5_loud

personnages sont tellement bien travaillés que l’on parvient à se reconnecter très facilement.

Je pense que les fans du film Avatar peuvent trouver leur bonheur dans cette trilogie. En effet, cela m’a beaucoup fait pensé à ce film. La nature, la manière dont on décrit les choses, c’est très prenant.

Je dirai que ce deuxième tome est un tome de transition. On attend avec impatience le feu d’artifice que nous promet le troisième et dernier tome de cette trilogie.

L’imagination de l’auteure est toujours aussi débordante et j’en reste pantoise. En effet, j’ai trouvé que c’était vraiment un monde abouti, des personnages excellents ainsi qu’une plume qui fait son petit effet.

Ma note : 17/20

16

Le réservoir de Sajuta – Emmanuelle Amadis

le-reservoir-de-sajuta-975315-264-432.jpgRésumé : Alimenter le réservoir de Sajuta est vital pour que Sehir puisse enfin se relever de la catastrophe qui a bien failli décimer toute sa population. Calix, lui qui a commis l’irréparable, tente sans relâche de s’amender en cherchant comment le remplir durablement. Paria au sein de son peuple, il est pourtant celui qui trouvera un saju parmi les humains. Cet être qui, par sa nature, parviendra peut-être à les sauver et à permettre au réservoir d’illuminer à nouveau leur monde. Mais si Sofia est l’espoir d’un monde dont elle ignore tout, à l’instar de Calix, elle a des démons intérieurs qui la torturent et pourraient bien la détruire avant d’avoir accompli le prodige qu’on attend d’elle. Sofia survivra-t-elle à sa rencontre avec un être qui convoite ses émotions ? Toutes ses émotions ?

Embarquez avec Calix et Sofia dans une histoire sombre au premier abord, mais pleine d’espoir et de lumière, qui parle de reconstruction, de pardon… et d’amour !

Mon avis : Je remercie Rise Editions pour l’envoi de ce Service Presse. Après moult problèmes et quiproquos via ma boite mail, j’ai enfin pu lire ce roman. Et quel roman !

On est propulsé dans un monde magnifique. C’est vraiment incroyable d’avoir pu lire ce roman. C’est surtout incroyable de la part de l’auteure d’avoir su écrire et décrire et imaginer un monde pareil ! Je ne tire pas souvent mon chapeau mais ici, c’est le cas.

On fait la rencontre de Calix et de Sofia. Voilà deux personnages qui vont bercer notre lecture. Ils sont tous les deux très différents. On peut facilement trouver Calix très charmant, intelligent et rusé tandis que Sofia est beaucoup plus réservée, elle ne rayonne pas de la même manière que Calix. Calix travaille pour la survie de sa population alors que Sofia est une auteure connue qui vit à travers les personnages de ses romans.

J’ai trouvé la relation, entre ces deux personnages, très intéressante. En effet, on nous prouve ici que l’on n’est pas obligé d’être pareils, d’avoir les mêmes centres d’intérêt pour pouvoir se rapprocher. C’est vraiment très sympathique à lire.

L’intrigue est très prenante. J’ai été happée par l’intrigue très originale, l’ambiance, lestéléchargement mondes que l’auteure nous propose. Je n’avais jamais lu de roman avec une intrigue aussi originale. C’est vraiment très bien écrit. On est vraiment installé confortablement dans l’histoire, je l’ai trouvé très travaillée. On a beaucoup de détails dans cette histoire et je pense que cela vient apporter beaucoup à la compréhension de l’histoire et des mondes dans lesquels l’auteure nous propulse.

Le mystère plane beaucoup dans ce roman, notamment autour du personnage de Calix que j’ai trouvé très intéressant. En effet, on a la notion de passé qui revient toujours. Il a fait une erreur et veut à tout prix la réparer. Pour cela, il a besoin de l’aide de Sofia. On a toujours une dépendance entre ces deux personnages que j’ai trouvée assez bien ficelée et elle n’apporte aucune lourdeur.

Honnêtement, je ne pensais pas que j’aurais autant apprécié ce roman en faisant la demande de ce dernier auprès de Rise Editions. L’auteure m’a beaucoup surprise et me pousse à plus m’intéresser à ce genre de romans. C’est très agréable.

La plume de l’auteure apporte énormément à cette intrigue. Elle apporte un certain dynamisme, on est attentif à tout ce qui se passe dans cette histoire qui nous parle de choses tellement belles et universelles comme l’amour et le pardon. Honnêtement, ce roman vaut le coup d’œil, il faut le lire ! C’est un roman qui nous rappelle que la vie est belle et qu’elle vaut la peine d’être vécue.

Ma note : 17/20

 

18

Mon presque conte de fées – Mariana

téléchargement (2)Résumé : Imaginez qu’on vous offre un relooking pour votre anniversaire. Que feriez-vous ? 
Suzy, 26 ans, un boulot détestable, un patron ultra sexy, une effroyable collègue, pas de famille mais, des amis en or. Pour son anniversaire, ces derniers décident de lui offrir un relooking doublé d’un coaching. D’abord perplexe et blessée, elle se laisse finalement guider. Suzy saura-t-elle se retrouver dans un monde d’apparences ? Trouvera-t-elle ce qu’elle cherche ? Vivez cette formidable aventure avec Suzy et sa bande d’amis entre rires, escarpins et princes charmants

Mon avis : Je remercie chaleureusement Mariana qui est une auteure très gentille. Je vous conseille d’aller papoter avec elle, elle a toujours quelques minutes à vous consacrer. Des auteurs ainsi sont toujours très appréciables.

J’ai lu cette romance d’une traite. On est dans un univers confortable, propice à un bon moment de lecture. Honnêtement, cela faisait quelques temps que je n’avais pas lu de romances modernes et en ce sens, j’ai été très positivement surprise.

Même si j’ai beaucoup apprécié, ce n’est pas un coup de cœur. En effet, il manquait ce petit quelque chose en plus pour que la magie opère totalement. Cela ne m’a pas empêché de beaucoup apprécié ma lecture.

On fait la rencontre de Suzy, une jeune femme de 26 ans à qui on paye un relooking pour son anniversaire. Honnêtement, je l’aurais très mal pris aussi ! C’est vraiment un cadeau qui souligne le manque de prise en main, de soin, de tout ce que l’on veut même si avec du recul, on peut comprendre, sur le coup, je l’aurais assez mal pris ! Pas vous ?

J’ai beaucoup apprécié ce personnage auquel j’ai su m’identifier sur certains points comme le manque de confiance en soi, le fait qu’elle soit quelque peu repliée sur elle-même et son sacré caractère !

Elle a un sacré entourage : entre super potes et super cons, on est servi ! J’ai beaucoup apprécié la diversité des personnes qui l’entourent. J’ai aussi apprécié le fait qu’elle essaye de composer avec les caractères de chacun pour que tout aille pour le mieux. Souvent, dans ce cas, on oublie de penser à soi-même et cela est quelque peu dommageable.

Les péripéties de cette histoire sont rondement menées et m’ont beaucoup fait sourire, elles nous permettent de passer un bon moment de lecture et nous donnent l’envie de savoir la suite ! C’est vraiment un des points positifs de ce roman.

L’intrigue est bien trouvée. J’ai apprécié cette dernière, elle est simple mais efficace. Après tout, c’est ce que l’on recherche avec ce genre de roman. C’est vraiment réussi pour le coup !

La plume de l’auteure est très fraîche, c’est agréable. Même si des fois, j’ai eu un peu de mal avec les mots anglais en italique (je ne saurai pas vous expliquer pourquoi mais ça m’a ralenti quelque peu dans ma lecture). Le seul autre reproche que je peux faire à ce roman c’est d’aller trop vite, j’avais comme un goût de trop peu. J’aurais voulu quelques pages en plus pour avoir le temps d’avaler certaines informations et d’en savoir un peu plus (histoire de satisfaire la petite curieuse que je suis) et je pense que ce petit quelque chose qui me manquait dont je vous parlais au début de cette chronique vient de là : cette sensation que, par moment, certaines choses vont trop vite.

Je vous le conseille si vous voulez passer un moment de lecture agréable, qui vous fera rire et certainement vous rappeler des situations qui vous sont arrivées !

Ma note : 15/20

14

Le frère de trop – Sébastien Theveny

51p93PcWx5L._SX195_Résumé : Eté 1986. Au large de la baie des Anges. Le fils aîné des Lacassagne, une riche famille d’investisseurs niçois, se noie lors d’une virée en mer en compagnie de son frère et sa sœur. 
Eté 2016. Chaleur sur Nice. Le patriarche des Lacassagne, à l’aube de ses quatre-vingt ans décide de transmettre les rênes de son empire à ses enfants. Dans le même temps, il contracte un journaliste – écrivain public pour lui écrire ses mémoires. Laisser une trace sur papier de ses réussites. Mais les journalistes ont le fâcheux défaut d’être souvent trop curieux. Le loup est entré dans la bergerie… 30 ans après le drame, les vérités éclatent. Les accidents sont-ils toujours fortuits ?

Mon avis : Je remercie fortement l’auteur, Sébastien Theveny, pour sa gentillesse et surtout pour sa patience et ses échanges qui m’ont beaucoup plu.

Je ne lis pas beaucoup de thriller parce que c’est un genre trop dangereux pour moi. Des fois, cela va beaucoup me plaire, des fois, cela va être difficile à comprendre et ma lecture se voit jalonnée d’embûches jusqu’à la fin. Par moment, c’est un cheminement pénible pour moi pour parvenir à la fin de mon roman.

Heureusement pour l’auteur, le roman « Un frère de trop » est dans la catégorie des thrillers que j’ai adoré ! Je ne sais pas comment il y est parvenu mais ce roman restera pour longtemps gravé dans ma mémoire. Ce n’est pas un coup de cœur mais une très très belle lecture ! Honnêtement, cela faisait longtemps que je n’avais pas passé un si bon moment avec un roman de ce genre dans les mains.

Ici, on retrouve tout ce que j’aime. Un drame familial et les mystères qui englobent la famille Lacassagne ainsi que des non-dit qui finissent par exploser au visage des petits cachotiers.

J’ai beaucoup apprécié le bond temporel qui explique le drame qui s’est déroulé : Le fils aîné de la famille Lacassagne disparait en mer suite à une chute du bateau familial en pleine tempête.

J’ai trouvé la construction de ce récit très bien ficelée : en effet, on se voit en train de naviguer avec les trois frères et sœurs sur ce bateau avant d’assister au drame. Puis, on retrouve la famille 30 ans après le drame. On voit comment ils sont parvenus à évoluer sans le grand frère. On comprend aussi la douleur des parents, surtout celle de la mère qui ne parvient pas à vivre correctement avec l’absence de son fils. Elle n’est plus rien et ne parvient pas à faire face.

Le patriarche de la famille Lacassagne tient à laisser une trace de lui sur Terre : quoi de mieux que d’embaucher un journaliste pour être le nègre de ces souvenirs ? A partir de là, on va commencer à déterrer les souvenirs, à comprendre le pourquoi du comment et à dissiper le brouillard qui règne de manière permanente sur cette famille. A l’aide d’une aide, ce fameux journaliste va faire un travail incroyable pour creuser et comprendre ce qu’on essaye de lui cacher. Il n’est pas le bienvenu dans la famille même s’il est là par la volonté du père qui est l’autorité de la famille.

Avec une plume efficace, l’auteur parvient à nous embarquer dans le sud de la France en quelques lignes. On est propulsé dans une histoire qui se tient et même très bien. On a un panel de personnages divers et varié où tout le monde apporte quelque chose à l’histoire, c’est assez prenant. Le côté réaliste de cette histoire nous permet d’y croire très facilement. J’ai beaucoup apprécié cette fin. C’est très surprenant. L’auteur ne gâche pas notre plaisir et parvient à nous tenir en haleine jusqu’à la dernière ligne de son roman.

Je salue donc une intrigue sans faille, une plume exigeante et dynamique qui nous permet d’être subjugué par ce que l’on lit.

Ma note : 19/20