19

Daphné et le duc – Chronique des Bridgerton T1 – J. Quinn

daphna10Bonjour,

J’ai eu l’occasion d’entamer une nouvelle saga. Celle de Julia Quinn

Quatrième de couverture : À la naissance de son fils, le duc de Hastings jubilait. Hélas, l’enfant bégaie ! Affront insupportable pour le duc, qui l’a renié sans pitié. Le jeune Simon a grandi, solitaire et assoiffé de revanche. Après de brillantes études, il a bourlingué de par le monde jusqu’à la mort de son père, et c’est désormais porteur d’un titre prestigieux qu’il rentre en Angleterre. Il est aussitôt assailli par une horde de mères prêtes à tout pour marier leurs filles. Mais Simon ne s’intéresse pas aux débutantes. Sauf peut-être à Daphné Bridgerton, qu’il a rencontrée dans des circonstances cocasses. Comme Simon, elle voudrait juste qu’on la laisse en paix. Une idée machiavélique naît alors dans l’esprit du jeune duc…

Mon avis : J’ai beaucoup apprécié! Julia Quinn devient plus qu’une valeur sure pour moi en allant rejoindre Eloisa James et Lisa Kleypas sur le banc des auteurs dont j’achèterai les livres les yeux fermés!

Une petite romance historique qui fait du bien! Pleine de fraîcheur, de romance et d’humour! Un cocktail parfait pour se détendre un peu. C’est une lecture sans prise de tête. Les plus fleurs bleues d’entre vous (je sais que vous êtes nombreuses les filles!) vont adorer aussi!

Daphné est la quatrième d’une fratrie de huit enfants. Les Bridgerton sont une famille atypique. Pleine d’enfant, ils vivent dans la joie et la bonne humeur et il est difficile pour Daphné de garder son sérieux…
Simon lui est un personnage aux antipodes. Il hait ce père qui l’a méprisé et renié. Il ne veut qu’une chose se venger. Pour cela, il deviendra tout le contraire de ce que son père voulait qu’il soit.

C’est un couple auquel on ne s’attend pas mais qui fait forcément des étincelles! J’ai adoré!

On assiste à une résistance incroyable de Simon contre ses sentiments. Il se refuse de pouvoir être heureux, marié, avec des enfants. Mais quand il rencontre Daphné, forcément c’est la débâcle! Anthony, son meilleur ami et le frère de Daphné ne voit pas cette romance d’un bon oeil et devient furieux.

Je vous avoue que j’ai bien ri! Vous savez que ce n’est pas facile de révolutionner le genre de la romance puisque … C’est une romance, on sait comment ça va se terminer. Mais ici, je n’ai pas ressenti de frustration. Et même si le but final est déjà connu, la manière dont on y arrive est renversante!

Le cadre fixé est encore une fois merveilleux, entre les châteaux, les résidences secondaires, entre ville et campagne, j’étais bien! Un cadre luxueux sans trop de prétention. J’ai beaucoup apprécié, on s’y croirait comme chez soi au final.

L’histoire en elle même est originale. Une fausse romance pour se débarrasser d’une mère trop embarrassante et d’une horde de mère et de jeunes filles à marier.

La seule chose qui m’a un peu ennuyée, c’est le manque des convenances de ce siècle… Des fois, j’ai trouvé ça limite! Mais sinon, c’était vraiment un sans faute.

La plume de Julia Quinn nécessite vraiment qu’on souligne encore son talent ? Bon Ok ! C’est merveilleux! Je plonge à chaque fois dans le 19ème siècle avec délectation quand je retrouve sa plume. L’auteure fait preuve d’imagination et d’inventivité ce qui n’est pas pour me déplaire.

Pour un premier tome, je suis ravie. Je lirai le deuxième avec plaisir et assez rapidement. Il faut juste que je le trouve pas trop cher sur Internet puisqu’il est … Introuvable! (Est ce qu’on apprécie quand ça fait ça? Pas trop non…) Mais c’est pas grave, j’ai pas peur d’un si petit obstacle.

En bref: une bonne histoire, des personnages hauts en couleur. Une histoire originale! 

Ma note : 19/20

Lu dans le cadre des challenges XIXème siècle et My secret romance

otm5 MSR3

21

La princesse au petit pois – T3 – Il était une fois – Eloisa James

57954411

Me revoilà,

Il est vrai que je ne suis pas très présente depuis la reprise. Même si je travaille assez beaucoup fort ! Je vous permets de me foutre des claques et des coups du moment qu’ils restent virtuels! 😉

Me revoilà donc pour la chronique d’un livre que j’ai ADORé (non, vraiment? Satine aime Eloisa James ?!) vous l’aurez reconnu, il s’agit que la princesse au petit pois!

Quatrième de couverture : Par une nuit d’orage, Olivia Lytton frappe à la porte du duc de Sconce après que sa calèche a versé dans le fossé. Sublime apparition : ses longs cheveux dénoués ruissellent, sa robe trempée souligne des courbes somptueuses. Ébloui, Quin ne peut s’empêcher de lui voler un baiser. Lui le mathématicien de génie imperméable aux émotions s’embrase soudain pour cette femme au franc-parler déconcertant et au langage fleuri. Aurait-il enfin trouvé sa duchesse ? Mais n’est-il pas déjà fiancé ? À la sœur d’Olivia, très précisément ?

Mon avis : Même si les trois romans sont des gros coups de cœur pour moi, celui ci est premier au top trois! J’ai littéralement ADORé ce tome!
Les personnages dans un premier temps : Olivia m’a fait rire ! Pleine d’esprit et d’humour j’ai su me reconnaître à travers elle dès les premiers mots. Sa langue acérée m’a surprise ! Mais je suis pareille. Alors bon..! On pardonne vite ce petit « défaut » (que je trouve adorable).
Le duc de Sconce est le personnage masculin principal. Et c’est un peu le seul petit soucis de cette saga. Je trouve que les personnages masculins principaux se ressemblent tous. Même si je les aime bien, je trouve qu’ils se font écho mutuellement. Mais j’ai quand même apprécié ce personnage drôle et qui veut simplement montrer de quoi il est capable à sa chère maman.
La sœur d’Olivia m’a littéralement TAPé SUR LE SYSTEME!! Trop sage, trop chiante, trop réprobatrice pour moi. Même si elle se déride un peu à la fin. C’était le personnage coincé du cul de ce roman. Elle fait littéralement écho à la bienséance de ce siècle ainsi qu’à sa famille.
On trouve d’autres personnages (beaucoup trop long à lister) mais j’en ai apprécié beaucoup. Je vous laisse les découvrir par vous même.
Le contexte est aussi un peu redondant même si l’intrigue ne sont pas les mêmes, nous avons les contes en fond de toile assez discrètement mais le château et les biens magnifiques sont toujours présents. Les péripéties sont magnifiques. J’étais subjuguée par l’aventure dans l’arbre. Elle était mythique! Pleine d’émotions et d’humour. 🙂
Pour finir, on peut conclure par un mot : SPLENDIDE.
Ca faisait longtemps que je n’avais pas été transpercée par un livre « Amour et passion » comme ceci! Même la saga de Kleypas ne m’avait pas touchée à ce point!
Ma note : Un bon 20/20.