15

Il était une fois T4 – Une si vilaine duchesse – E. James

il-etait-une-fois,-tome-4---une-si-vilaine-duchesse-343841-250-400

Bonsoir tout le monde,

Je vous retrouve pour une nouvelle chronique de mon auteure fétiche dans la catégorie romance :). Vous devez certainement deviner qu’il s’agit d’Eloisa James! Je suis aussi contente d’avoir pu lire ce livre dans le cadre du challenge XIXème siècle.

Quatrième de couverture: – Vous êtes fou, père ! Theodora est comme ma soeur !
– Peu importe. Tu l’épouseras.
Suite à de mauvais placements, le duc d’Ashbrook a « emprunté » sur la dot de sa filleule des fonds qu’il est incapable de rembourser. Il encourt la prison, à moins que son fils n’épouse ce laideron. James est bien obligé de se soumettre… et découvre chez sa jeune épouse une sensualité inattendue. Mais Theodora apprend les véritables raisons de leur union et le chasse.
Sept ans plus tard, James revient et réalise avec stupeur que le vilain petit canard s’est transformé en cygne…

Mon Avis : Voici donc le quatrième tome de la saga « Il était une fois » : Une si vilaine duchesse reprend le thème du conte « le vilain petit canard ».  J’ai beaucoup aimé ce tome qui a encore été un véritable coup de coeur! C’est bien la première fois que sur quatre tomes il n’y a aucune fausse note, les quatre tomes ont été des gros coups de coeur. Si vous voulez vous replonger dans ces chroniques voici celle du tome 1, celle du tome 2 et celle du tome 3.

La plume d’Eloisa James est toujours aussi belle.
Elle nous emmène ici dans l’histoire de Théodora, Théo ou encore Daisy (c’est une seule et même personne) et de James. Ces deux personnages sont très proches puisqu’ils sont « meilleurs amis » (chose rare pour ce siècle.) James veut épouser Théo pour essuyer les dettes que son père a accumulé.

Ce qui m’a plu c’est qu’avant d’être épouse et mari, James et Théo étaient amis. On lit une amitié avant de découvrir une histoire d’amour. Et ça, j’ai adoré!
Théodora est une héroïne surprenante, considérée comme le vilain petit canard, elle doit faire face à de nombreuses critiques qui ne sont pas faciles à vivre.

Bien évidemment, arrive le moment tant redouté où elle apprend que son mari l’a épousé pour son argent et non pour son amour. Elle le chasse, le coeur brisé.
Le livre est coupé en deux parties : « avant » et « après ». Dans la deuxième partie, on suit un chapitre sur deux les aventures de Théo qui est devenue rigide, austère et l’on retrouve James sur un bateau. On l’appelle maintenant « le comte » ou « Jack le Faucon »: pirate redouté sur toutes les mers!
Sept ans s’écoulent en quelques pages.

Les personnages sont tous très différents les uns des autres. On remarque une nette évolution et les ravages que l’amour et la trahison peuvent faire.
Les retrouvailles sont au rendez-vous malgré la tendresse, la méfiance est au rendez-vous. On suit des joutes verbales assez drôles.

L’humour est dosé à merveille dans ce roman. Comme d’habitude! J’ai juste trouvé une réplique un peu étrange « Je crois que James n’était pas très chaud ». J’ai trouvé cette traduction assez bizarre. A l’époque, cette phrase dite par Théo à sa mère (en parlant d’un plan monté avec James) m’a paru saugrenue! Il ne faut pas oublié que l’histoire se passe au XIXème siècle!

En bref: J’ai adoré! Une histoire comme j’en avais jamais lu! Même si dans ce genre, il est difficile de se renouveler et de ne pas perdre ses lecteurs au bout du quatrième tome, Eloisa James excelle dans son rôle en nous surprenant à chaque nouveau tome! Des personnages incroyables,, très drôles et très émouvant. Un cadre superbe!

On attend le tome cinq avec impatience pour retrouver un conte revisité absolument génial! Raiponce.

Ma note : 20/20

9b4n large

13

Il était une fois T2 : La belle et la bête – Eloisa James.

9782290058237Bonjour tout le monde,

Aujourd’hui je vais faire une petite chronique pour un livre que j’ai dévoré (encore une fois.) Il s’agit du tome 2 d’Eloisa James : La belle et la bête.

Résumé: Reclus dans son château, le comte de Marchant, serait, dit-on, victime d’un sortilège : nulle femme ne saurait éveiller son amour… Et si Linnet Thynne le pouvait ? La ravissante lady décide de rompre le charme. Or elle n’a pas idée du danger auquel elle s’expose à vouloir apprivoiser un tel homme…

Mon Avis: Après le tome 1, je ne pensais pas que j’allais plus apprécié le tome 2 mais si : Il est juste EXCELLENT.

Encore une parodie du conte que vous avez forcément reconnu : La belle et la bête.

Je me suis surprise à rire avec Piers, ses répliques acerbes m’ont fait rire. Ce qui reste surprenant c’est que j’arrive plus à me reconnaître dans les caractères des hommes que des femmes. J’avais eu la même sensation avec le prince Gabriel dans le tome 1. Un médecin claudiquant à la langue aiguisée voilà comment on peut qualifier Piers… Il n’est pas s’en me rappeler mon cher Grégory House.

Comme d’habitude, j’ai adoré le personnage principal féminin. J’ai su me retrouver dans le caractère de Linnet. Je trouve le couple Piers / Linnet incroyable. J’ai encore ri énormément.

Mis à part les personnages que j’ai trouvé gigantesques, je suis tombée sous le charme des lieux ! Nous sommes propulsé dans un univers magique.

En tout cas, j’ai passé un excellent moment en leur compagnie. Eloisa James a une plume magnifique et un humour littéraire excellent ! Je vous le conseille. Et vivement la sortie du tome 3 !

Ma note : 20/20

Bisous, bisous

Satine.

18

Il était une fois T1 : Au douzième coup de minuit – Eloisa James

minuit10

Résumé : Réduite au rang de servant depuis la mort de son père, Kate vit sous le joug de sa belle-mère Marianna. L’odieuse femme va bientôt marier sa fille, Victoria, à un éminent parti, mais avant tout, la future épouse doit-être présentée au prince Gabriel. Par un coup du sort, Victoria ne peut se rendre au château. C’est donc Kate qui est envoyée à sa place, déguisée en fiancée. Kate va rencontrer Gabriel, un prince aussi charmant qu’arrogant. Un prince pour qui son cœur vacille, mais que le destin s’acharne à lui dérober. Et si un baiser avait le pouvoir de tout changer ? Et si les contes de fées existaient ?

Mon Avis : J’ai totalement adoré ce livre !

Ayant une âme d’enfant, je n’ai pas pu résister à l’appel de ce livre ! 🙂 Cendrillon restera mon conte préféré.

Revu & corrigé par Eloisa James, ce livre est une perle.

On entre dans un monde totalement à part. Bien que le thème soit lancé on ne se soucie pas des ressemblances avec Cendrillon. Ce qui est très bien, on se souvient que les contes de fées sont en image de fond mais sans forcément avoir des choses farfelues.

Un grain de folie mais surtout d’humour, ce livre est fantastique. Les personnages sont des personnages haut en couleur! Tous très différents les uns des autres. Le personnage principal féminin est une femme qui a du caractère. Tout ce que j’aime!

Il y a de nombreuses émotions présentes dans ce livre. On passe du rire à la tristesse à la peur. Moi j’étais fébrile les gars! « Maaaaaais on va où là! » « Tu vas te réveiller beau prince, elle t’ A-I-M-E!!!! » .

Malgré une fin beaucoup trop rapide, je conseille ce livre à toutes les filles qui ont encore une âme d’enfant. Même aux autres d’ailleurs.

Ma Note : 20/20