23

La guerre des génies de Gaya Tameron

41a08u9nkcl._sy346_Résumé : Giberardy et Lorissa, deux génies que tout oppose, se retrouvent une fois de plus face à face : qui du cœur ou de la raison gagnera le droit d’inspirer la vie du petit garçon Lao, qui voudrait écrire des histoires ?

Mon avis : Je remercie les éditions Alter Real qui m’ont encore permis de découvrir une histoire charmante. Je plonge de nouveau dans l’univers de Gaya Tameron que j’avais déjà eu la chance de croiser dans une autre nouvelle très poétique et mignonne. Ici, on est un peu dans le même schéma mais avec une histoire très différente.

Un univers que l’on n’a pas l’habitude de rencontrer.

En effet, lorsque j’ai demandé ce service presse à l’éditrice, j’ai tout de suite été attirée par l’univers proposé : les génies ? Une guerre ? What else ! On fonce tout de suite. J’ai pris plaisir à découvrir Giberardy et Lorissa qui sont deux génies que tout oppose : si l’un insuffle de l’imagination et de la fantaisie dans les rêves des enfants, l’autre veut de la rationalité et une tête bien mise en place sur les épaules des jolies petites têtes blondes. J’ai apprécié ce conflit original.

J’ai lu une nouvelle… Si on parlait du format ?

J’aime bien me lancer des défis. Celui de la lecture et de la découverte d’un format que je n’apprécie pas particulièrement en fait partie. Le format « nouvelle » est un format délicat pour moi mais j’avoue que Gaya Tameron m’a permis de comprendre pourquoi ce format peut être sympathique et surtout de savoir faire le bon choix entre une nouvelle et un roman. Je pense qu’ici, le format utilisé est justifié. Je pense que cela aurait tiré en longueur si la guerre des génies aurait été un roman. Cependant, je suis curieuse de découvrir le talent de Gaya dans un format plus long. Son talent est indéniable.

Une morale assez sympathique à découvrir.

Giberardy et Lorissa sont deux personnages qui dégagent des valeurs très différentes. Je pense que je me suis reconnue entre ces deux valeurs : l’imagination, la folie et la rationalité, l’assiduité et le travail. C’est un combat épique qui nous attend. Mais ce dernier nous permet aussi de nous interroger sur l’équilibre que l’homme doit avoir dans sa vie. Je pense qu’il faut avoir un peu de ces valeurs pour être complet, bien dans sa vie.

La plume de l’auteure.

Je suis ravie, comme je vous l’ai dit ci-dessus, de retrouver la plume de Gaya Tameron que j’avais déjà rencontré en lisant l’apprenti oiseau (petite histoire sur un ours qui veut apprendre à voler, adorable, je vous conseille de jeter un œil à mon avis et d’acheter cette nouvelle). Gaya a de l’or entre les mains, c’est indéniable. J’aime beaucoup le fait qu’il y ait toujours une petite morale à la fin de l’histoire. Ainsi, la nouvelle peut être abordée par un public plus large et être appréhendé de manière différente : il peut y avoir plusieurs niveaux de lecture. C’est vraiment très sympathique. La plume de Gaya est belle, poétique et dynamique. Il n’y a pas de longueur, c’est très agréable.

Les – :

  • Même s’il est justifié, le format « nouvelle » me résiste encore.

Les + :

  • L’univers proposé et l’originalité des personnages.
  • Des valeurs importantes diffusées à un large public.
  • Plusieurs niveaux de lecture possibles.
  • Une plume que j’aime beaucoup.
  • Une histoire moralisatrice.

155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie

Retrouvez mon avis sur l’autre nouvelle de l’auteure

51-Kbvy75qL

Publicités
20

Lula et les monstres de Christelle Lebailly

CVT_Lula-et-les-Monstres_8713Résumé : Des loups qui philosophent à la nuit tombée, des géants semeurs d’étoiles, et des chats qui dansent sur les toits… Lula vit dans un monde à la fois merveilleux et inquiétant, créé par son grand frère, Perrie. L’amour qui les unit l’un à l’autre ne connaît aucune limite, aussi lorsque Perrie est emmené loin d’elle, la fillette n’hésite pas à se lancer dans une véritable odyssée pour le retrouver.
Aidée d’une vieille luciole grincheuse, et d’une petite voix dans sa tête, Lula devra accomplir sa mission avant l’aube. Une épopée à la frontière entre rêve et réalité, monstres et féerie, vérité et mensonge, et où il peut être facile de se perdre en route. Et si c’était elle-même qu’elle devait sauver ?

Mon avis : Je remercie chaleureusement Christelle Lebailly pour l’envoi de son roman via la plateforme simplement.pro. Cet avis signe mon dernier avis avant Noël et l’un de mes derniers avis de l’année 2018. Je suis contente de le voir apparaitre dans la catégorie « bons livres ». C’est plaisant.

Un univers à part entière.

Ce que j’ai directement apprécié c’est la couverture et le résumé de ce roman. Finalement, après la lecture de ce résumé, j’étais curieuse, curieuse de savoir où l’auteure voulait nous amener. L’univers proposé par l’auteure est saisissant, très original et très bien amené. Ce qui est assez surprenant c’est que l’on manque de détails et de descriptions dès le départ. On est perdu, il suffit de se mettre dans la tête de la petite Lula, si c’est évident. J’ai trouvé que l’on avait une vision enfantine des univers. On passe d’un événement à l’autre sans en dire assez pour comprendre. Il suffit juste de ne pas trop y penser et de suivre Lula, ce sentiment de perdition se dissipe rapidement. Cependant, j’ai trouvé que l’on perd en fluidité et des fois, ce fut difficile pour moi.

Les personnages.

S’il y a bien un point important dans cette histoire c’est les personnages. En effet, on se retrouve avec Perrie et Lula, ce sont deux frères et sœurs. J’ai été témoin d’une relation aussi intrigante que captivante. En effet, ils sont tous l’un pour l’autre. C’est beau, c’est un amour fraternel sans limite. Ils se liguent contre la Sorcière : cette « mère » qui fait tout pour les séparer. Pensant Perrie nuisible pour Lula, elle essaye de l’envoyer loin d’elle. Lula ferait tout pour son frère et c’est ce qu’elle va faire.

Lula est un personnage que j’ai beaucoup apprécié. Malgré son âge, elle se retrouve propulsé dans une aventure incroyable. Elle est courageuse, fidèle, loyale. C’est un personnage qui va rester longtemps dans ma mémoire.

Le seul point qui m’a un peu fait tiqué ce sont les monstres. Je m’attendais à plus de détails, de créatures. Cependant, l’intrigue fonctionne bien.

La force du roman.

La force du roman tient dans la plume de Christelle Lebailly mais aussi dans le personnage de Lula qui est formidable. J’ai apprécié le fait que l’originalité de l’enfant soit mise en avant et non pointée du doigt. Lula est différente, elle a une petite voix dans la tête mais on n’en fait pas tout une montagne, cela fait plaisir à lire. La différence est présente mais très plaisante.

Pour en revenir à la plume de Christelle Lebailly, je l’ai apprécié. Cependant, je pense être un peu trop « vieille » (oh seigneur, j’ai osé dire cela) pour ce roman. Je pense que les enfants et les adolescents vont adorer. Il m’a manqué l’innocence des premières lectures pour avoir un coup de cœur mais j’ai trouvé ce roman très sympathique à découvrir.

Une fin surprenante.

J’ai apprécié cette fin qui éclaire les précédentes pages du récit. L’intrigue prend un nouveau tournant et on parvient à comprendre les choix de l’auteure. C’est très intelligent, fin. Je suis heureuse d’avoir mis mon nez dans cette histoire.

Les – :

  • Un manque de fluidité qui, par moments, m’a fait perdre le fil de ma lecture.
  • Un univers un peu trop flou pour moi-même si je comprends le choix de l’auteure.

Les + :

  • La relation entre Perrie et Lula
  • Le personnage de Lula.
  • La plume de l’auteure.
  • Une fin saisissante.

155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie

14

Les autres – Tome 1 : Le survivant – Sandra Moyon

CVT_Les-Autres-etape-1--le-survivant_2280.jpgRésumé : Parqués entre des murs et des clôtures, les Hommes survivent comme ils le peuvent. Arrivés en bas de la chaîne alimentaire, ils sont épargnés grâce à l’Accord : tous les trimestres, des fourgons d’êtres humains sont offerts aux Autres afin de les nourrir. Mais comment choisir qui doit vivre et qui doit mourir ? La règle est pourtant simple : seuls les délinquants sont envoyés de l’autre côté du mur, dans la Fosse.

Mon avis : Je vous propose de découvrir mon avis qui marque ma participation au Prix des Auteurs Inconnus dans la catégorie « imaginaire » pour le mois de décembre.

J’ai pu faire la découverte de la plume de Sandra Moyon et de l’univers qu’elle nous propose.

Un livre qui me fait sortir de ma zone de confort.

Lorsque j’ai lu le résumé et vu la couverture, je me suis dit que c’était un roman que je n’aurais pas choisi de mon plein gré. Même si j’aime beaucoup lire le genre imaginaire, ici, la couverture ne m’a pas du tout tenté. Je ne suis absolument pas fan du genre dystopique. Cependant, je ne suis pas du genre à juger seulement sur la couverture d’un roman. C’est donc avec un léger doute que j’ai commencé ma lecture.

Une intrigue bien ficelée mais qui, par moment, tombe un peu à plat.

Je vous avoue que je ressors de ma lecture un peu mitigée. En effet, même si j’ai apprécié le personnage de Soen, je suis un peu passée à côté du reste. Si l’idée de la Fosse me plaisait, j’en ressors avec un léger goût de « trop peu ». En effet, ce premier tome pose les bases mais n’en dit pas forcément plus. Je suis un peu restée sur ma faim. Néanmoins, je dois souligner la qualité de la plume de Sandra Moyon qui est extrêmement douée pour nous faire ressentir les différentes émotions qui émanent de ce premier tome.

Soen est un jeune homme qui n’a vraiment pas de chance. Rapidement, j’ai eu envie de le prendre sous mon aile. Un sentiment d’injustice est né dès les premières pages et il a persisté jusqu’à la fin de ma lecture.  C’est le seul personnage qui m’a marqué dans ce premier tome.

Je pense que les fans du genre apprécieront plus que moi. Ce qui est dommage, c’est que l’action commence à la fin de ce premier tome. Peut-être vaudrait-il mieux avoir les deux premiers tomes entre les mains avant de débuter la lecture ? Ce sentiment de frustration pourrait ainsi disparaître.

J’ai, par moment, trouvé qu’il y avait quelques longueurs dans ma découverte. J’avoue que cela m’a ralenti. J’ai reposé plusieurs fois mon roman pour faire une pause.

Une violence un peu trop présente.

Comme je le dis ci-dessus, je ne suis pas forcément fan de ce genre-là. Je suis contente d’avoir essayé mais, malheureusement, cela n’a pas forcément fonctionné. Je pense que cela est dû à la difficulté de la vie de Soen mais aussi à la présence de la violence dans ce texte. Par moment, j’ai l’impression qu’elle n’a pas forcément d’utilité à l’avancement de l’intrigue.

Une plume fabuleuse.

En revanche, j’ai adoré la plume de l’auteure ! C’est vraiment un sentiment particulier41067534_10156785467017376_4907767977048276992_n que j’éprouve à l’écriture de cette chronique. L’intrigue ne m’a pas forcément convenue mais j’avoue que je suis vraiment sous le charme de cette plume. Elle m’a soufflé. Tout était juste. C’est une plume qui est au service de ses personnages. En effet, j’ai apprécié le personnage de Soen qui est un jeune homme surprenant et qui ne se laisse pas faire. Les psychologies sont variées et détaillées, c’est un point que j’ai apprécié durant cette lecture.

Les – :

  • Quelques longueurs.
  • Une violence un peu trop présente.

Les + :

  • La plume de Sandra Moyon que j’ai grandement appréciée.
  • Le personnage de Soen que j’ai pris sous mon aile.
  • Un roman qui m’a fait sortir de ma zone de confort même si tout n’a pas été positif pour moi.

155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie

10

Le sorcier guérisseur de Montécalcino d’Alain Doré

511AcMf0aqLRésumé : Un étranger est arrivé dans le petit village de Montécalcino. Que vient-il faire ici, dans ce trou perdu, s’il n’a un lourd secret à dissimuler ? Il se prétend guérisseur, mais on le retrouve sur la scène du meurtre d’un notable. Et les hommes habillés de grandes capes noires qui rodent tout autour, après qui en ont-ils ? La doyenne du village, une femme très pieuse, pense qu’il jette le mauvais œil : pire que tout, elle l’accuse de sorcellerie. Dès lors, tous s’interrogent, même le curé. Est-il vraiment un guérisseur comme il le prétend, un puissant sorcier venu jeter son dévolu sur le village, ou juste un homme qui n’arrive pas à échapper à son destin ? Seul Michel, un gamin, le trouve sympathique. A-t-il vraiment raison de ne pas se méfier de cet homme étrange ?

Mon avis : Je remercie chaleureusement l’équipe d’Alter Real. En effet, ce n’est pas le premier roman d’Alain Doré que je lis grâce à cette ME. En effet, j’ai aussi pu découvrir l’héritage du loup. Je suis ravie de poursuivre mon aventure livresque avec cette belle ME qui m’emmène dans beaucoup d’univers riches et variés.

Ici, on s’intéresse au roman le sorcier guérisseur de Montécalcino.

Un univers riche et puissant.

Ce qui m’a beaucoup plu dans cette découverte, ce sont les descriptions. En effet, j’ai apprécié l’univers, l’ambiance décrite. Cela donne un je-ne-sais-quoi de mystique, de magique. J’ai aimé découvrir le petit village de Montécalcino. Je suis allée farfouiller un peu sur le net et je ne pense pas que ce village existe. Cependant, pour moi, l’atmosphère qui s’en dégage m’a un peu fait penser aux mythes et légendes qui proviennent des villages celtiques. Je félicite l’auteur pour la création de ce village avec une ambiance si particulière.

Des sujets abordés variés.

Si l’ambiance est aussi feutrée, particulière, c’est aussi à grâce aux sujets abordés. Le téléchargementroman nous parle de sorcellerie, de spiritualité mais aussi d’amitié et de tolérance. J’ai apprécié le fait que l’auteur souligne le fait que ce n’est pas parce que l’on ne les connait pas que les choses sont forcément mal. On peut découvrir des choses bonnes qui font avancer notre vie ou notre histoire. C’est un roman initiatique qui m’a bien plu. Toutes ces notions sont couplées à une histoire macabre. En effet, un meurtre a eu lieu et la présence de ce soi-disant guérisseur fait parler.

Un panel de personnage incroyable.

L’auteur nous propose ici de découvrir des personnages très variés. En effet, on a des personnages qui sont aux antipodes physiquement parlant mais aussi moralement parlant. On a un vieil homme qui fait peur à tout le monde, une vieille dame qui dirige le village d’une main de maître ou encore un petit garçon. Tout le village semble voir la venue du guérisseur d’un mauvais œil. Il est un étranger et fait parler de lui. J’ai apprécié tout le mystère qui entoure ce personnage. Est-il un guérisseur comme il le prétend ou un sorcier adepte de la magie noire ? La présence du petit Michel dans cette histoire est très intéressante. En effet, si l’enfance est signe de naïveté, c’est aussi le signe de compréhension et de tolérance. Nous avons ici un bel exemple de ces qualités. Le village est aussi un personnage à part entière : il vit au rythme de la doyenne. J’ai trouvé spectaculaire le fait que tout un village peut se soulever contre une personne de cette manière.

Une mise en route un peu lente.

Ce qui se passe très souvent lorsque toute une histoire se met en place, c’est le fait que l’on trouve des longueurs. Ici, c’est ce qui s’est passé pour moi. J’ai eu du mal à m’installer confortablement dans ma lecture. Il m’a fallu du temps. Il a fallu poser les décors et le début d’intrigue. Dommage ! Cependant, la plume d’Alain Doré est très sympathique à découvrir. Je ne peux que vous conseiller de vous plonger dans cette lecture pleine de magie. C’est très sympathique surtout en cette période.

Les – :

  • Des longueurs qui ne m’ont pas permis de m’immerger dans l’univers tout de suite.

Les + :

  • Un univers magique imaginé de toute pièce.
  • Un panel de personnages intéressant.
  • Une plume très sympathique.

155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie

10

La magie du cinéma – Les crimes de Grindelwald – Collectif

61InsrwJbnL._SX195_.jpgRésumé : Dans ce deuxième film de J.K. Rowling, le magizoologiste Norbert Dragonneau se lance sur les traces du redoutable Gellert Grindelwald. Cette périlleuse mission le conduit à Paris, où le mage noir a rassemblé ses partisans… Guide complet et richement illustré de photos et de dessins, ce livre foisonne de surprises à manipuler -autocollants, rabats à soulever, affiches à déplier…- et regorge de révélations passionnantes : secrets de tournage, fabrications de décors, création des nouvelles créatures, travail des acteurs… Plongez dans les coulisses du film et revivez les scènes les plus fascinantes !

Mon avis : Je remercie Gilles Paris et son équipe pour l’envoi de ce service de presse. J’étais heureuse d’avoir  entre les mains un livre sur l’univers d’Harry Potter et plus particulièrement sur le monde des animaux fantastiques.

Un livre magique.

Ce livre est à l’image des précédents. Il est très beau. Il est plein de magie et de surprise. On se perd dans les pages magnifiquement illustrées. C’est un livre objet qui est très sympathique à découvrir pour les petits comme pour les grands.

Ainsi, on y trouve des descriptions sur les lieux rencontrés dans le deuxième film. On retrouve aussi les personnages tout au long du livre0. On a des aussi des croquis et dessins. On trouve aussi des informations sur le tournage de ce deuxième volet. C’est assez prenant.

Ce livre est magique. Il nous replonge instantanément dans l’univers de J.K. Rowling. On a juste une envie, une fois le roman fermé, c’est de relire les livres et de revoir les films !

Une visée ludique et multi générationnelle.

Ce que j’ai aussi apprécié dans ce roman c’est la visée ludique qui pourra permettre aux enfants de s’amuser en découvrant cet univers.

Il faut noter qu’Harry Potter est le marqueur d’une génération mais pas celle actuelle. On parle plutôt de ma génération. Ici, c’est un bon moyen de mettre le pied à l’étrier ! Les enfants peuvent découvrir les animaux fantastiques ainsi que l’univers d’Harry Potter par le biais de ce livre.

S’ajoutent aussi aux enfants les fans. En effet, j’ai passé un très bon moment de redécouverte avec ce livre qui se lit très facilement. C’est un livre qui m’a permis de respirer entre deux grosses lectures. C’est vraiment une petite bouffée d’air pur.

On s’amuse en découvrant les pages du livre. On a des petits stickers, des affichettes et tout ce qui peut se cacher dans un livre.

Je pense vraiment que c’est le genre de livre qui pourrait donner le goût de la lecture à des enfants sans aucun problème et qui peut figurer sous votre sapin.

Un univers mis en avant par de multiples moyens.

J’ai apprécié les informations que l’on avait sur le tournage du film. J’ai aussi aimé le fait d’avoir mis les acteurs en avant ainsi que ce qu’ils pensaient du film en amont de la présentation des personnages qu’ils incarnent. Les croquis et les dessins sont aussi un excellent moyen de découvrir un univers riche qui nous permet de rêver d’aventures plus magiques les unes que les autres. En plus de ces mines d’informations, j’ai trouvé sympathique d’avoir des stickers offerts. C’est aussi un bon moyen pour les enfants de les utiliser comme décorations. A plus grande échelle, les adultes peuvent apprécier les images et illustrations mises en avant.

Des informations édulcorées.

Bref, pour ceux qui ne l’ont pas encore compris, cette collection « La magie au cinéma » est super sympathique à découvrir. J’avoue que ce n’est pas un coup de cœur pour la simple et bonne raison que les informations sont édulcorées pour pouvoir donner un accès aux plus petits comme aux plus vieux. C’est donc normal d’avoir des informations « basiques » mais j’aurais apprécié rentrer plus dans les détails et apprendre de nouvelles choses. Bon, j’avoue, ici, c’est la fan qui parle.

Les – :

  • Des informations un peu édulcorées pour les plus jeunes mais en faisant partie de la catégorie « vieux », j’aurais aimé en savoir plus.

Les + :

  • Un univers magique mis en avant.
  • Des moyens techniques variés pour donner envie de découvrir l’univers de JK Rowling.
  • Un livre objet magnifique qui m’a donné envie de me replonger dans ce merveilleux univers.

155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie

12

Frissons d’émotions – Barbara Laurame      

514oFjxlS9L.jpgRésumé : « Il était tard dans la nuit ou tôt le matin, je n’en étais pas sûre. Cette lueur ambrée qui semblait flotter autour de moi et qui envahissait chaque recoin de la pièce rendait l’instant irréel. J’avais la sensation que quelqu’un m’observait, une étrange sensation de malaise, d’oppression. J’ouvris alors plus grand les yeux, il était là à me regarder. » Le ton est donné, vous ne trouvez pas ? Ouvrez-moi, venez découvrir l’imaginaire de mon auteur où le fantastique se mêle au quotidien. Des tranches de vie qui vous procureront frissons et émotions. Frissons de frayeur, de joie, de tristesse, de bonheur qui feront remonter toutes vos émotions. Vous embarquez avec moi ?

Mon avis : Je remercie Barbara Laurame pour l’envoi de son recueil de nouvelles et de textes courts en service presse. En effet, j’avais déjà pu mettre mes yeux au service de Barbara avec son premier roman les fantômes du passé que j’avais bien apprécié. Je vous invite, si vous ne connaissez pas le personnage, à liker la page facebook haute en couleur de Barbara. On ne s’y ennuie jamais !

Un format qui me fait devenir folle.

Vous savez bien, vous qui me suivez depuis quelques temps maintenant, que le format « nouvelle » ou « textes courts » n’est pas forcément ma tasse de thé. J’ai besoin de temps, de pages et de descriptions pour apprivoiser mes personnages et l’intrigue. J’ai accepté (avec plaisir !) la demande de Barbara parce que c’est Barbara justement et que j’ai confiance en sa plume et en son talent. Je sais que je passe à côté de beaucoup de bons textes mais je n’arrive pas à m’épanouir totalement dans ce genre de lecture.

Ici, plusieurs fois, j’ai accroché à l’intrigue. Mais purée, dès que je me dis « c’est vraiment pas mal du tout ! » BING, on arrive à la fin et c’est moi qui reste sur ma faim. Je ne reproche pas cela à Barbara personnellement mais à ce genre qui me nargue à chaque fois que je mets mon nez dedans. Si, souvent je me plains de longueurs dans mes lectures, ici, c’est plutôt l’effet inverse. Je me suis retrouvée avec une impression de rapidité intense.

Cependant, ce que j’ai apprécié, c’est le fait que j’ai pu faire des pauses dans ma lecture facilement avec ces petites histoires.

Un recueil qui met en scène des histoires variées.

Si Frissons d’émotions nous en dit un peu sur ce que l’on va trouver, je vous avoue que j’ai été surprise à plusieurs reprises avec cette lecture. On a des textes variés, des intrigues variées, énormément de personnages avec des psychologies variées. Même si globalement, j’ai passé un bon moment de lecture, j’ai apprécié l’histoire des 9 vies. J’ai trouvé intéressant cette prise d’angle. J’avoue qu’à chaque fois, je n’ai rien vu venir et que Barbara a su me surprendre plus d’une fois. C’est chouette, cela m’a permis de ne pas m’ennuyer dans ma lecture.

Une plume détonante et étonnante !

Quel plaisir j’ai eu à retrouver la plume de Barbara Laurame. J’ai vraiment l’impression que ce recueil est plus abouti avec un style plus épanoui qui a permis à l’auteure de laisser aller son imagination et son grain (ou deux, trois grains plutôt) de folie. J’ai vu des récits imaginaires et fantastiques se dérouler sous mes yeux. La plume est belle. On est vraiment dans l’émotion pure. C’est très beau.

Un lectorat large et varié.

Ce qui est bien avec ce recueil, c’est qu’il peut plaire à grand nombre de lecteurs. En effet, si vous êtes fans de textes courts, d’imaginaire, de fantastique ou si vous voulez faire monter votre rythme cardiaque durant quelques heures, vous avez le recueil qu’il vous faut.

Les – :

  • Un format qui ne me convient (décidément) pas malgré le talent de Barbara. Je prie pour retrouver cette plume dans un roman.

Les + :

  • Des histoires variées qui vont plaire à plus d’une personne.
  • Une plume que j’ai pris plaisir à retrouver.
  • Des personnages riches et variés.

155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie

12

Simon Thorn et la fosse aux requins – Tome 3 d’Aimée Carter

51yZFk0UbWL._SX315_BO1,204,203,200_Résumé : Simon Thorn est prêt à tout pour protéger les Animalgames, ceux qui, comme lui, ont le don de se changer en animaux. Pour cela, il doit empêcher le terrible Orion de reconstituer une arme à la magie si puissante qu’elle lui permettrait de régner sur le monde entier.

Aussi, lorsque son meilleur ami Jam est convoqué à Avalon, le royaume sous-marin, Simon voit là une parfaite opportunité de trouver puis de protéger le fragment d’arme qui y est caché. Mais sous l’océan, la vie est bien plus dangereuse qu’à la surface. D’autant plus qu’un traître s’est glissé parmi les proches des garçons. Un traître qui attend patiemment son heure pour servir les noirs desseins de son maître…

Mon avis : Je remercie Camille et les éditions Michel Lafon pour l’envoi de ce roman en SP. Je suis très heureuse de pouvoir poursuivre ma découverte de l’univers d’Aimée Carter et par la même occasion les aventures de Simon Thorn !

Je vous présente pour la troisième fois cet univers très riche dans les décors et les descriptions. Aimée Carter nous offre un monde construit de toutes pièces et je trouve ça spectaculaire. Cela ne s’essouffle pas. Je suis heureuse de me dire qu’il me reste encore deux tomes à découvrir.

Ce que j’apprécie dans cette saga c’est le sentiment d’évolution. Si on compare les personnages dans le premier tome et dans celui-ci, on sent bien que les personnages sont plus matures. Cela n’empêche pas de laisser les caractères s’exprimer ! Nolan est toujours si impulsif, si sur de lui, Jam est toujours aussi craintif et naïf, Simon reste toujours aussi déterminé à trouver un moyen de vaincre Orion et de retrouver sa mère.

Dans ce troisième tome, on s’intéresse un peu plus à la vie de Jam – Benjamin- qui est un adolescent que j’ai pris sous mon aile très rapidement. Il vient du royaume d’Atlantis, le royaume des mers. Moi qui adore le milieu aquatique et tous les mystères que l’on peut y trouver, j’ai trouvé ce troisième tome à la hauteur de mes espérances. Il est plus sombre, plus oppressant. On sent bien la menace arriver et l’on est complètement démuni face à cette situation.

Si l’évolution des personnages se fait sentir, la quête prend aussi de l’ampleur. On s’approche du combat final et je trouve ça très intéressant. Notre groupe de protagonistes est toujours aussi soudé malgré les problèmes personnels de certains, ils font tout pour rester unis. J’ai trouvé cela très sympathique.

L’intrigue poursuit son petit bout de chemin. C’est sympathique. C’est un monde que les adolescents pourraient grandement apprécier. Je reste béate d’admiration devant l’imagination de l’auteure. D’ailleurs, en parlant de cela, j’ai été ravie de pouvoir échanger avec l’auteure. C’est la première fois qu’une auteure me répond et franchement, j’ai trouvé cela très charmant.

Même si l’histoire est prenante, par moment, il y a quelques petites longueurs qui ont fait que je me suis un peu perdue dans ma lecture. Je pense que certains petits points m’ont un peu « ennuyée » parce que c’est avant tout une lecture pour adolescent avec des adolescents en vedette et forcément, les problèmes d’adultes ne sont pas forcément présents. Ce sont des petites réflexions un peu trop jeunes pour moi qui m’ont fait perdre le fil. Cependant, le texte reste un texte de qualité.

La plume d’Aimée Carter m’a complètement séduite. Elle me plait beaucoup. J’espère avoir la chance de pouvoir la voir s’illustrer dans un autre genre que celui de la jeunesse.

Les – :

  • Quelques réflexions un peu trop « jeunesse » pour moi qui m’ont un peu ennuyée.

Les + :

  • Le retour de personnages que j’ai apprécié.
  • Une intrigue qui prend de plus en plus d’ampleur. C’est très plaisant.
  • Une plume que j’apprécie et que j’ai retrouvé avec délice.
  • Un univers incroyable.

Une saga jeunesse à ne pas rater !

155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie

Mes premiers avis, c’est par ici 🙂

Simon-Thorn-tome-1-Et-le-sceptre-du-roi-animal 51oTUrArptL._SX195_