14

L’écho des morts – Johan Theorin

téléchargementRésumé : Joakim et sa femme Katrine ont décidé de quitter Stockholm pour s’installer dans une vieille ferme sur l’île d Öland. Katrine et les enfants s’y installent alors que Joakim achève l’année scolaire au collège où il enseigne. Après la noyade accidentelle de Katrine, Joakim sombre dans une profonde dépression. En faisant des travaux dans la maison, il tombe sur des inscriptions mystérieuses. Il apprend alors que dans le passé, les habitants de la ferme ont souvent été victimes d’accidents mortels. Les inquiétantes légendes d’Öland refont surface et Joakim se prend à imaginer qu’à l’instar d’autres esprits, Katrine pourrait revenir. Le suspense s’épaissit. D’étranges cambriolages en série surviennent sur l’île. La jeune policière Tilda Davidsson qui mène l’enquête a bien du mal à dénouer tous ces fils qui s’entrecroisent.
Après le brouillard d’automne de L’Heure trouble, L’écho des morts, livre d’hiver sur le deuil et la mémoire, est soutenu par l’écriture sobre, très personnelle et d’une efficacité troublante de Johan Theorin.

Mon avis : Voici un nouvel audiolib que j’ai pris plaisir à découvrir. En effet, la couverture bien mystérieuse m’avait fait de l’œil à la médiathèque. C’est une grosse écoute : quasiment 12 heures, j’en ai fait des kilomètres en voiture. Oui, je n’écoute mes livres audio en voiture : je ne supporte pas rester inerte dans mon lit à écouter, ce n’est pas possible. Je me suis même surprise à laisser tourner le moteur pour en savoir un peu plus avant de rentrer chez moi.

C’est la première fois que je lis un roman scandinave. C’est beau, frais et terriblement bon ! J’ai vraiment beaucoup aimé ce premier roman. Je ne connaissais pas l’auteur et je suis persuadée que je relirai un de ses romans avec délice.

On fait la rencontre de la famille Westin qui se compose de Joakim, Katrine, Livia et Gabriel. La petite famille coule des jours heureux sur la petite île d’Öland. Ils ont racheté une maison pour la retaper. Cette maison a un lourd passé. On entend des histoires à faire peur, des morts inexpliquées…

La création d’une atmosphère incroyable se fait sous nos yeux. En effet, on se retrouve propulsé dans un quotidien inquiétant sur l’île. L’isolement insulaire est propice à ce que l’atmosphère soit pesant à souhait. De plus, cette île se trouvant au sud de Stockholm, entourée par la mer Baltique est plongée dans le noir une bonne partie de la journée, c’est l’hiver, il fait froid. On crée donc une situation et une atmosphère inquiétante.

Après la noyade accidentelle de Katrine, Joakim se retrouve dans une situation détestable : il ne supporte plus la vie sans Katrine, ses enfants sont tristes mais il n’ose pas leur dire qu’elle est morte. Livia fait des cauchemars, voit sa mère, l’appelle sans comprendre ce qu’il se passe.

On suit trois histoires en parallèle qui finiront par se rejoindre : celle de la famille Westin, celle de Tilda Davidson, une jeune policière qui mène l’enquête puisqu’en son for intérieur, elle sait que quelque chose cloche et celle de trois cambrioleurs qui volent pour revendre.

Il y a quantité de personnages secondaires qui prennent plus ou moins d’importance selon les chapitres. J’ai beaucoup aimé l’agilité avec laquelle l’auteur a fait coïncider ces trois histoires.

En plus de toutes ces histoires de cambriolages, on se retrouve avec une histoire de fantôme. En effet, Joakim trouve une petite chapelle dans sa grange pour calmer les esprits des marins morts en mer. Guerlof, un vieil homme raconte le passé de la bâtisse et de ce qui s’y est produit des années auparavant.

La plume de l’auteur est excellente ! Elle est propice à cette atmosphère lugubre et quelque peu fantastique. On frôle les limites du réel, c’est plaisant !

Ma note : 19/20 

16

Le masque du silence – Tome 1 – Charlène Gros-Piron

téléchargementRésumé : La famille Esperanza est une famille particulière, elle est issue d’une lignée maudite depuis 200 ans par Napoléon. Une génération sur deux est choisie pour recevoir le pouvoir. C’est ainsi qu’Hélène, suite au décès de sa grand-mère, devient la détentrice du pouvoir. Elle qui n’a jamais désiré l’être, elle fera tout pour cacher ses dons à sa famille, grâce à l’aide de Fa, son chat garde-du-corps doté de parole qui est aussi son meilleur ami. Mais lorsque des mèches blanches, signe qu’elle possède la magie, apparaissent dans ses cheveux, la colère éclate et Cybèle, la cousine d’Hélène devient sa pire ennemie. Prisonnière d’un masque blanc la rendant totalement muette, Hélène découvre qu’elle est l’héritière du trône de la reine, à la tête de la société des enchanteurs. Seul le Prince Charmant pourra la libérer de ce masque… autant dire qu’Hélène n’est pas particulièrement ravie à cette idée.

Mon avis : Je remercie Anyway éditions pour leur confiance pour ce nouveau service presse que j’ai beaucoup aimée.

On peut déjà voir que la couverture de ce roman est magnifique ! Je ne sais pas comment cela se fait mais franchement … Toutes les couvertures chez Anyway sont merveilleuses!

J’ai vraiment beaucoup de chance en ce moment, je ne lis que des lectures qui me passionnent. La saga « Le masque du silence » ne fait pas exception à la règle. En effet, j’ai beaucoup aimé ce que j’ai découvert dans ce premier tome.

C’est un premier tome efficace, qui pose bien les bases de l’histoire. En effet, nous découvrons Hélène Esperanza qui fait partie de la lignée Esperanza maudite par Napoléon. Hélène est une jeune fille pleine de vie, intelligente et qui a le sens des responsabilités. Elle n’a pas sa langue dans sa poche, elle est bourrée d’humour et de bonne humeur. Hélène a une relation très particulière avec sa mamie qui est tout pour elle. En plus d’être très proche de sa petite fille, c’est une mamie qui détient LA Magie. Elle a le pouvoir et règne avec une main de maître sur leur monde.

Fa est un personnage que j’ai beaucoup aimé, c’est un chat qui joue le rôle du garde du corps d’Hélène. Sa grand-mère, en mourant, lui donne le pouvoir, Hélène, détentrice de LA Magie devient donc une cible, elle a besoin d’aide et de protection : Fasolasi devient donc son meilleur ami. J’ai trouvé cette relation très touchante.

En effet, Hélène refoule la magie, elle n’en veut pas. Mais elle ne peut pas faire ainsi. Elle doit accepter. Sa famille se déchire sous ses yeux lorsque la vérité éclate. Sa cousine devient un personnage dangereux et son oncle et sa tante montrent encore plus la haine qu’ils ont envers Hélène. Heureusement qu’elle peut compter sur sa famille proche : ses parents ainsi que son frère David.

V2

J’ai beaucoup aimé ce premier tome qui s’avère être un tome très important : il pose les bases correctement, nous emmène dans un monde magique qui se révèle être aussi dangereux qui fantastique. Là-bas, elle apprend à gérer la magie et à se faire confiance.

On suit Hélène dans sa vie de reine mais aussi dans son apprentissage de la magie. On découvre aussi une petite bande d’amis qui reste soudée. J’ai beaucoup aimé la voir s’épanouir au sein de son groupe : on y trouve les frère et sœur héritiers, Tino, Mathilde et Léopold et pleins d’autres personnages qui apportent beaucoup à l’histoire. En acceptant la magie et sa place, Hélène devient une personne masquée et muette. Elle le restera jusqu’à ce qu’elle trouve l’homme de sa vie. C’est par l’intermédiaire de son fidèle compagnon Fa qu’elle s’exprime.

L’intrigue est plaisante : on rencontre les dangers de la royauté et la soif du pouvoir qui devient insatiable. C’est vraiment très bon. J’ai hâte d’avoir la suite entre les mains. La plume de l’auteure va beaucoup plaire aux plus jeunes (je pense que les adolescents peuvent beaucoup apprécier cette lecture) ainsi que les personnes qui aiment la littérature fantastique qui mêle magie, trahison et amitié. C’est vraiment génial !

Ma note : 17/20

10

Les brumes de Grandville: Tome 3 – Le Seigneur de Venise – Gwendoline Finaz de Villaine

9791025102398FSRésumé: Cinq ans ont passé depuis les événements narrés dans Les Folies de Paris. La mort surnaturelle d’Hector n’était qu’un cauchemar, mais pour Apollonie la réalité fut presque aussi dure: le jour de leur mariage, l’héritier des Montfaucon a tout simplement disparu. Désespérant de le revoir un jour, Apollonie s’est résolue à quitter Grandville et ses mystères… C’était sans compter sur la malédiction qui touche les Montfaucon et leurs descendants. Pour protéger son fils et retrouver Hector, Apollonie va devoir se lancer dans une nouvelle aventure, qui la conduira des brumes de Grandville… au brouillard de Venise. Mais une fois au coeur de la lagune, son amour pour Hector survivra- t-il au terrible secret qu’elle va révéler ?

Mon avis: Je remercie vivement les éditions French Pulp, Gilles Paris ainsi que Jules qui fait un travail remarquable. Grâce à eux tous, j’ai pu lire et terminer la saga des Brumes de Grandville de Gwendoline Finaz de Villaine.

Je vous avoue que je suis un peu triste de terminer cette saga qui est un coup de cœur du premier tome au troisième. C’est vraiment très agréable ! Je serai même tentée d’en redemander. Un petit dernier sur leur vie après ces drames à Grandville, s’il vous plait Gwendoline… Histoire de repasser encore un excellent moment avec Apollonie et Hector ! =)

Ce troisième opus nous réserve bien des surprises !

16005489-Hiboux-mignons-et-heureux-sur-l-arbre-avec-des-coeurs-Banque-d'imagesDans un premier temps, on retrouve Apollonie 5 ans après les dernières pages du deuxième tome. Hector ayant disparu, tout s’est très vite déroulé : la famille Montfaucon qui devient très méfiante, d’étranges apparitions. Apollonie comprend très vite que sans Hector, vivre à Grandville est chose impossible. A regret, elle laisse derrière elle cette demeure qu’elle a tant aimée ainsi que Samson et Madame Campbell qui sont devenus, avec le temps, de réels amis. Dans un second temps, on change carrément de paysage : on passe de Grandville, à un petit cloître en passant par Venise ! Le cadre change complètement, c’est très agréable.

La vie sans Hector est insupportable pour Apollonie qui survit pour son petit garçon, Jean. Dernier vestige d’Hector. Elle vit pour lui et lorsqu’une merveilleuse piste apparait sous ses yeux, Apollonie quitte tout pour retrouver Hector. Sa folle trouvaille et apparition l’emmènent à Venise.

Comme on peut s’en rendre compte, on change complètement de cadre. L’auteure fait preuve de beaucoup d’intelligence : c’est quelque chose de fort complexe par moment de suivre la même histoire en changeant tous les codes avec lesquels nous avions l’habitude d’évoluer dans cette saga. L’auteure s’en sort avec brio ! C’est vraiment exaltant.

Apollonie mène l’enquête d’une main de maître. Même si les personnages changent, c’est toujours la même personne. Elle se méfie de tout le monde mais sait, au fond d’elle, qu’Hector est en vie et qu’il a besoin d’elle.

Les actions s’enchaînent, les péripéties explosent, les amis se font et se défont. On ne sait 13254289_1045349628891225_4894523684186030036_npas de qui se méfier ou non et cela rend la lecture assez sympathique, cela ajoute un peu de piment à l’histoire ce qui est fort appréciable.

L’intrigue de ce troisième roman est tout bonnement incroyable. Il fallait la trouver ! On lie Grandville à Venise par un personnage que l’on croyait mort. Un secret sur la famille de Montfaucon explose et les révélations sont ignobles, elles m’ont fait dresser les poils sur la tête.

J’ai beaucoup aimé ce dernier tome qui clôt la saga avec brio ! C’est réellement avec regret que j’ai terminé ce roman. La vie d’Apollonie et d’Hector m’a beaucoup plu, j’ai suivi toute cette histoire avec beaucoup d’intérêt.

Je pense que s’il y a bien une personne qui a le droit de vivre pleinement son amour, c’est bien Apollonie, après tout ce qu’elle a traversé, on peut lui donner une vie belle, remplie et longue avec son bien aimé.

En attendant, je vous conseille vivement de vous plonger dans cette histoire qui mêle fantastique, romance, histoire, secrets et mystère avec beaucoup d’intelligence et de talent.

Ma note : 20/20

12

Vestiges tome 2 : la reine condamnée – Rose Royl

téléchargementRésumé : Kidnappée, Cassie se retrouve en Grèce dans la demeure de la famille originelle de l’Olympe. Elle y fait la rencontre de personnes attachées au passé de sa reine qui la troublent plus qu’elle ne l’aurait cru possible. Des vacances officielles deviennent alors rapidement un cauchemar pour Cassie. Un cauchemar dont elle ne peut s’échapper. Condamnée pour les actes de sa reine, elle est obligée de payer. Ce prix pourrait coûter plus cher que prévu. Et si vos désirs étaient des ordres ? Dans ce cas, prenez garde à vos souhaits…

Mon avis : Je remercie chaleureusement Anyway Editions. C’est encore une très belle lecture que vous m’offrez là !

J’avais beaucoup apprécié ma lecture du premier tome de la saga « Vestiges » de Rose Royl. Quelle ne fut pas ma surprise d’apprécier d’autant plus ce deuxième tome ! Rose Royl a réussi un exploit : me faire lire plus de 1.000 pages sur ma Kindle en une journée. Je crois que ce n’était jamais arrivée.

Quand j’ai vu la taille du roman, je me suis dit que j’allais forcément y trouver des longueurs mais absolument pas, c’était parfait !

On repart dans notre monde qui mêle modernité, magie et mythologie. C’est vraiment un monde très abouti qui s’offre à nous et à nos petits yeux de lecteurs ahuris !

On retrouve Cassie qui a repris sa vie avec ses nouveaux amis : Salomé, Gabriel, Loïc et Evon, son petit ami. J’ai d’ailleurs beaucoup aimé ce couple : il est frais, il brave les tempêtes et c’est appréciable.

Cassie est kidnappée et envoyée en Grèce. Elle est envoyée devant les douze (La famille de Dieu qui comporte : Zeus, Héra, Apollon, Arès, Aphrodite, Hermès, Poséidon, Hadès, Héphaïstos, Athéna et Artémis [pardonnez-moi si j’ai fait une erreur dans cette liste mais je l’ai faite de mémoire, comme ils ne sont pas tous des personnages que l’on côtoie au quotidien, ce n’est pas évident de se souvenir de tous]. La famille des douze est comme le juge suprêmes qui protègent les déshérités et les héritiers. J’ai trouvé cet aspect de l’histoire assez fascinant. Moi qui adore la mythologie, j’ai vraiment passer un très bon moment de lecture.

J’ai trouvé l’intrigue autour de Cassie assez incroyable : En effet, elle doit subir une série de quatre épreuves plus mortelles les unes que les autres pour qu’on la dissocie de Pandora, reine qui habite son âme.

V2

On en sait plus sur le passé de Pandore ainsi que le mystère qui plane au-dessus de cette fameuse histoire de la boîte de Pandore. C’est vraiment une histoire incroyable. Il n’empêche qu’il ne faut pas oublier que Cassie garde vraiment la tête sur les épaules, elle passe plusieurs épreuves mais ne se cache pas de l’aide qu’elle a reçu ou encore de la cruauté des Dieux.

Zeus est, en effet, impitoyable. Moi qui avait habitude de lire des histoires dans lesquelles il est doux, compréhensif et sensible, ici, c’est tout l’inverse. C’est tout aussi bien, on change un peu la vision que l’on a des personnages de cette manière, c’est toujours très sympathique de lire ce genre d’histoires !

Ici, on remarque quand même que Pandore a fait beaucoup de mal autour d’elle. Les dernières lignes de ce deuxième tome me laissent pantoises et sur ma faim. J’ai donc une seule hâte : avoir le troisième tome dans les mains ! Arrivent dans l’histoire Épiméthée et son frère Prométhée.

En bref : intrigue et deuxième tome très aboutis. J’ai beaucoup apprécié l’univers qui est très travaillé et qui nous permet d’avoir une histoire cohérente et avec laquelle on passe un bon moment.

Ma note : 18/20

15

Vestiges Tome 1 – La reine oubliée – Rose Royl

téléchargementRésumé :  Cassie Prédier, 16 ans, sent que son monde a changé. Imperceptiblement. Inscrite depuis peu à l’Institut Privé du Sacre, Cassie découvre vite qu’elle évolue au sein des privilégiés et que parmi eux, se trouve une classe élitiste, l’inaccessible Classe A. Alors pourquoi certains des élèves de cette classe – tels Salomé et le beau Evon – s’intéressent-ils à elle ? Qui est cette magnifique jeune femme que seule Cassie peut voir et avec qui elle se sent inextricablement liée ? Cassie sent que son monde va changer. Définitivement.

Et si vos désirs étaient des ordres ? Dans ce cas, prenez garde à vos souhaits…

Mon avis : Je remercie de nouveau les chaleureuses personnes d’Anyway Editions. Je suis vraiment très heureuse et chanceuse de pouvoir faire un partenariat avec eux. J’ai pu lire le premier tome de Vestiges (et la suite qui viendra certainement d’ici quelques semaines sur le blog).

On fait la rencontre de Cassie qui voit sa vie chamboulée par la mort de ses deux parents dans un accident de voiture. Elle est hantée par le regard de son père, dans lequel elle a vu la vie partir, quitter tout doucement son corps. Elle possède une force intérieure incroyable qui lui permet de survivre à ce terrible accident et d’essayer de garder la tête haute.

J’ai beaucoup aimé l’univers dans lequel on est propulsé : sur un fond historique plaisant (vous savez à quel point je peux aimer l’histoire en général), on est embarqué dans un monde magique où se mêle sorts, magie, enchantement. C’est charmant et charmeur. Rien que l’univers nous permet de nous plonger corps et âme dans cet univers.

V2

Cassie est un personnage touchant par son passé et ce qu’elle vit. Elle est obligée de quitter sa vie parisienne pour suivre sa tante qui déménage en province, dans la région bretonne plus précisément (région propice pour la magie non ? ^^). Très rapidement, elle devient le centre d’attention de sa nouvelle école. C’est assez étrange mais on s’y fait rapidement. Après tout, elle est nouvelle, c’est normal !

J’ai adoré le côté mythologique et la manière dont il est exploité. J’ai aussi apprécié les apports sur des personnages historiques que j’adore comme Louis XIV. C’est vraiment très original ! Je pense que c’est ce point qui m’a fait réellement adorer cette histoire. C’est très bon!

J’ai trouvé quelque chose d’assez incroyable parce que c’est la première fois que cela me saisit autant : tous les élèves de l’école sont des personnages à part entière. Ils sont différents les uns des autres, on les dissocie très bien, ils ont tous une personnalité différente mais ils sont aussi tous très unis par un point commun que l’auteure nous dévoile au fur et à mesure de l’histoire. Ce côté mystérieux est très plaisant, c’est quelque chose qui apporte beaucoup à la lecture. Cela permet à tous les personnages d’être importants. Ce sont une belle bande d’amis qui pourrait tout faire pour défendre les gens qui en font partie.

De belles notions sont véhiculées dans ce premier tome. Les notions d’amitié et d’amour m’ont beaucoup plu. J’ai vraiment passé un très bon moment.

La plume de l’auteure est addictive, on est attaché, comme je l’ai dit ci-dessus, à l’univers qui est fantastique ! De plus, les personnages sont vraiment très attachants aussi. On arrive vraiment à se rapprocher de ces personnages, je pense surtout à Cassie et Evon que j’ai trouvé très touchants. La plume reste fraîche, dynamique et très accessible. Elle peut plaire à un panel très étendu de lecteur : des plus jeunes aux adultes qui aime la fantasy et le fantastique. L’auteure parvient à faire quelque chose d’incroyable : elle mélange la réalité à la fiction de manière à ce que l’on pense que cette histoire se déroule peut être près de chez nous…

Je trouve que ce premier tome est délicieux. Il pose les bases d’une histoire que l’on a envie de connaître. C’est vraiment un bon roman que je conseille aux fans de magie.

J’ai hâte de me plonger dans la suite !

Ma note : 17/20

14

Les Brumes de Grandville T2 – Les folies de Paris – Gwendoline Finaz de Villaine

image.jpgRésumé : De Grandville à Paris, des Folies Bergère au cœur des Années Folles, Apollonie entame la reconquête d’Hector et cherche à percer ses secrets, sans savoir qu’un péril bien plus grand menace son amour. Parviendra-t-telle à ramener celui qu’elle aime et à raviver les mémoires obscurcies ? Gwendoline Finaz De Villaine est habitée des mêmes passions que celles de son personnage principal Apollonie Destrac : auteur-compositeur, elle a elle aussi enflammé les planches des Folies Bergère en tant que chanteuse lyrique. Parsemée d’influences autobiographiques, mélangeant ses expériences de scène et les rencontres humaines et artistiques qui ont jalonné sa vie, sa saga des Brumes de Grandville rencontre actuellement un succès public considérable.

Mon avis : Je remercie Gilles Paris pour l’envoi de ce service presse remarquable. Je tiens aussi à remercier Jules, le gentil stagiaire, qui est très chaleureux et très agréable.

Le tome deux des Brumes de Grandville est à la hauteur du premier. Rien qu’au niveau de la couverture, qui, disons le-nous, est purement géniale. Je tire donc mon chapeau à l’auteure puisque pour le moment, c’est un sans-faute ! En effet, vu que le premier fut un réel coup de cœur, je peux en dire autant de ce deuxième opus qui est dans la lignée de son aîné ! C’est très agréable.

J’ai retrouvé avec plaisir Apollonie qui continue à faire ses preuves dans la demeure13254289_1045349628891225_4894523684186030036_n Grandville en tant que professeur de musique. Le deuxième tome possède une intrigue différente puisqu’après avoir aidé Hector à lever le voile du mystère ainsi que de débusquer les méchants de l’histoire, Apollonie se retrouve seule. Hector ne se souvient plus d’elle mais elle garde toutes leurs conversations, leurs confidences, leur amour en tête. C’est très déroutant de la voir seule, démunie contre toutes ces émotions qui l’assaillent. On retrouve ce personnage déterminé, agréable et courageux. En plus de tout cela, elle chante divinement bien.

Des évènements étranges qui se passent à Grandville la pousse à partir. Elle se retrouve à Paris et plus particulièrement dans le théâtre des Folies Bergères qui lui offre une place dans sa troupe. J’ai trouvé ce changement tout bonnement incroyable.

On se rend compte de la force de son amour puisque même loin de Grandville, l’amour qu’elle ressent pour Hector ne s’en va pas. Même si de son côté, il se montre froid, distant avec elle, elle ne peut s’empêcher de garder espoir de retrouver l’amour de sa vie. En attendant, elle s’occupe l’esprit par le chant, la danse et les sorties avec ses nouveaux amis.

J’étais heureuse de retrouver des personnages du premier tome comme Madame la 16005489-Hiboux-mignons-et-heureux-sur-l-arbre-avec-des-coeurs-Banque-d'imagescomtesse ainsi que Samson et Madame Campbell. J’ai aussi été ravie de revoir les jumelles et leur malhonnêteté. Cependant, j’ai aussi aimé le nouveau panel que nous propose l’auteure ainsi que d’entendre plus parler de personnages que l’on avait au premier opus comme Fauve, la couturière qui devient une très bonne amie d’Apollonie.

J’ai trouvé qu’Apollonie redoublait de courage dans ce tome par rapport au premier. En effet, beaucoup de gens la tourne en ridicule et montre bien qu’elles ne veulent pas d’elle. Elle continue à se battre contre ses mauvaises personnes.

Même si une partie du mystère a été levé dans le premier tome, ce deuxième tome est lui aussi sous le signe du mystère : on retrouve des événements de la famille Mautfaucon qui font dresser les cheveux sur la tête. Même loin du domaine, Apollonie n’en oublie pas ce qu’elle veut savoir. Elle fait preuve d’intelligence et de force.

C’est un très bon deuxième tome qui laisse présager le meilleur pour le troisième et dernier tome que j’ai hâte d’avoir dans les mains. Le mystère est toujours à son comble. On a envie de savoir la suite et de savoir comment cela va se terminer pour Apollonie et Hector. J’ai envie de croire à une fin heureuse ! C’est vraiment une trilogie très plaisante : tout est réuni pour nous faire passer un excellent moment de lecture. J’ai commencé ma lecture ce matin et le roman est déjà englouti.

Ma note : 20/20

12

Enfants des éléments : Tome 1 – Les chevaucheurs de foudre – Agathe Roulot

enfants-des--lements,-tome-1---chevaucheurs-de-foudre-877724-264-432Résumé : Stormrider. Un nom étrange quand on réside en France. Un nom original qui se révèle être bien plus que cela le jour où je me découvre le talent de contrôler la foudre. Mais ce pouvoir se révèle être davantage une malédiction qu’un don. Je me fais rattraper par le passé de mes ancêtres, glorieux mais couvert de zones d’ombres que je ne suis pas prête à assumer. Une secte aux desseins sanguinaires et une Caste séculaire vivant dans le secret se disputent mes pouvoirs, trop puissants pour passer inaperçus. Voilà, vous avez un aperçu de l’ambiance qui règne autour de moi. Je m’appelle Sandy, je suis une Chevaucheuse de Foudre et je serai un pion sur l’échiquier de l’Ancienne Prophétie.

Mon avis : Dans un premier temps, je suis ravie de vous présenter mon premier service presse avec Anyway éditions qui est une maison d’édition que j’adore et qui propose des romans… MAGNIFIQUES ! Les couvertures, les textes, tout est fait pour que l’on passe un bon moment. Ce premier tome d’Enfants des éléments ne déroge pas à la règle, j’ai passé un très bon moment avec ce roman.

Quand j’ai vu le nombre de pages sur ma tablette, j’ai frotté mes yeux pour voir si je n’avais pas rêvé, c’est un pavé ! Mais quand les pavés sont bons, cela ne dérange pas ! Je n’ai pas vu les pages passer. L’intrigue est rondement menée, les péripéties sont justifiées et très bonnes et le panel de personnages est très intéressant.

Nous rencontrons la famille Lenoir/Stormrider et plus principalement Sandy qui est le personnage principal de ce premier tome. Sandy découvre qu’elle a des pouvoirs et plus particulièrement celui de contrôler la foudre. Attirant comme dangereux, ce pouvoir effraie et blesse. Sandy ne sait plus qui elle est.

V2

Sandy découvre des choses sur sa famille qui sont spectaculaires, surtout sur son père, Édouard Stormrider qui n’est pas très présent dans la vie de sa fille qu’il a confié à sa sœur, Isabelle. Sandy vit avec son oncle et sa tante et ses cousins : Amélie et Louis. Sandy est un personnage comme je les aime : elle a un sacré caractère, ne se laisse pas faire, elle est belle et intelligente. Elle est déterminée à comprendre ce qu’il se passe et à découvrir les secrets de sa famille.

J’ai beaucoup aimé le fait que cette histoire se passe en France, je me suis bien évidemment sentie plus proche des personnages mais aussi dans l’histoire.

J’ai trouvé cette histoire très intéressante. En effet, cela faisait longtemps que je n’avais pas lu un roman fantastique qui mêle apprentissage, prophétie et quête. C’était vraiment un très bon premier tome.

Quand Sandy part avec les autres chevaucheurs de foudre, elle apprend à vivre en communauté, à apprendre et comprendre son histoire mais aussi à dompter et contrôler son pouvoir. J’ai beaucoup aimé voir l’évolution du personnage ainsi que celui de sa vie dans la Caste. C’était un très bon choix de montrer cette partie de la vie de Sandy. Ainsi, nous avons pu faire un beau parallèle entre la vie chez les Lenoir/Stormrider et sa vie dans la Caste. Ce que j’ai beaucoup aimé chez Sandy, c’est sa volonté à ne pas oublier sa « vraie » famille, elle sait d’où elle vient.

Le groupe d’amis de Sandy est vraiment sympathique : Alexis et Damien principalement. Même si les deux ne s’entendent pas forcément, ils sont doués et protègent et aident Sandy comme ils le peuvent. Ce sont des mecs, des purs ! J’ai bien aimé la petite dose d’humour et de légèreté qu’ils apportent par moment.

J’ai aussi trouvé très intéressant le côté mythologique de l’histoire : par parcimonie, on retrouve des bribes de l’histoire antique qui a mené les chevaucheurs de foudre à faire la guerre aux Seigneurs des Flots et aux maîtres des Flammes.

L’intrigue est très prenante. On est pris dans une spirale d’action, d’histoire, de prophéties. Ce que l’on découvre sur la famille de Sandy est incroyable. Rien n’est de trop, tout est amené de manière claire et précise. Oh oui mes chers lecteurs ! Je me suis bien amusée, j’ai lu et lu et lu et à la fin… Je me suis dit « Je veux la suite ! » Honnêtement, je n’ai pas vu le temps passer.

Le panel de personnage est divers et varié. J’ai beaucoup aimé le personnage d’Amélie. Sa détermination à protéger sa famille mais aussi son indécision et sa volonté à ne pas faire de mal est surprenante. J’ai aimé la force d’esprit et le courage d’Amélie.

La fin reste spectaculaire, c’est un bon combat comme on les aime !

La plume de l’auteure est très belle, très addictive. Je suis certaine que beaucoup d’entre vous pourraient adorer cette trilogie. J’ai hâte d’avoir la suite entre les mains en tout cas !

Ma note : 18/20