12

La maison bleu horizon de Jean Marc Dhainaut

518e-2k7nRL._SX195_Résumé : Janvier 1985. Tout commence par un message laissé sur le répondeur d’Alan Lambin, enquêteur spécialiste en phénomènes de hantises. Une maison, dans un village de la Somme, semble hantée par un esprit qui effraie la famille qui y vit. En quittant sa chère Bretagne, Alan ignore encore l’enquête bouleversante qui l’attend et les cauchemars qui vont le projeter au cœur des tranchées de 1915. Bloqué par une tempête de neige, sous le regard perçant d’un étrange corbeau, Alan réussira-t-il à libérer cette maison de ce qui la tourmente ?

Mon avis : Je remercie Joël de Taurnada Éditions pour sa gentillesse. En effet, il m’a gentiment demandé si je pouvais lire le roman « La maison bleu horizon » de Jean Marc Dhainaut. De plus, je suis ravie de connaitre une nouvelle maison d’édition.

On fait la rencontre d’Alan Lambin, un détective ou enquêteur spécialisé dans les enquêtes paranormales. Dès qu’il y a une présence, des choses paranormales qui se passent, Alain propose ses services pour aider la présence à partir en paix. En parlant de paix, elle n’est plus d’actualité dans une belle maison bourgeoise dans la région de la Somme. Effectivement, la famille Annereaux se trouve bien embêtée depuis quelques temps.

En effet, Hélène, la mère de famille, Peggy et Thomas, les enfants ainsi que Mélanie, la domestique de la maison, entendent des bruits, des cris, des claquements de portes, des cris ainsi que des présences au sein de leur nouvelle maison depuis le départ pour un stage du père de famille dont ils n’arrivent pas à avoir de nouvelles. Alain trouve cette histoire assez intéressante et pour calmer les angoisses de la famille, il décide de quitter sa région pour aller les apaiser.

On est propulsé dans une ambiance de folie. J’ai beaucoup apprécié ce que j’ai lu. Honnêtement, je suis toujours un peu craintive avec les romans qui mêle le fantastique et le paranormal/l’horreur. J’ai toujours peur d’avoir peur (je déteste ça hahaha). Ici, l’ambiance est excellente : il y a ce qu’il faut pour que l’on ait envie de suivre cette histoire avec avidité. Ce n’est ni trop lourd ni trop peu. On est en huit clos dans cette maison avec une famille qui ne sait plus quoi penser.

Le petit Thomas est un personnage que j’ai beaucoup apprécié. Il est jeune, il a peur et veut rester le plus possible avec sa maman pour qu’elle le rassure. J’ai trouvé qu’il apportait une touche de douceur à cette atmosphère saturée de paranormal et très tendue.

Peggy, la plus grande des enfants, voit Alain comme un escroc. Elle est en pleine crise d’adolescence et est assez compliquée à gérer. C’est excellent. J’aime beaucoup ce personnage qui crache tous les stéréotypes que l’on peut avoir des enquêteurs paranormaux au visage de la personne visée. Elle ne manque pas d’humour et de cynisme, j’ai beaucoup apprécié ce personnage.

Alain mène l’enquête et se retrouve face à des secrets de familles qui remontent bien des décennies avant l’installation de la famille Annereaux.  On est propulsé avec Alain dans un univers historique que l’on connait tous la guerre. J’ai trouvé ce côté de l’histoire très prenant.

L’auteur parvient à mêler le côté historique au côté fantastique avec brio. C’est vraiment très prenant. La touche de paranormal est très intéressante et apporte beaucoup à ce roman que j’ai dévoré. L’intrigue proposée est très alléchante.

J’ai de la chance d’avoir eu que de bons romans dans ce genre entre les mains. C’est parfait pour débuter et délicieux pour les lecteurs qui ont une bonne connaissance de ce genre.

Ma note : 18/20

10

Le masque du silence Tome 2 – Charlène Gros Piron

le-masque-du-silence,-tome-2-927187.jpgRésumé : Je ne voulais pas de ce pouvoir, je dois pourtant en assumer les multiples conséquences. Toujours prisonnière de mon Masque, je suis bien décidée à sauver celui qui m’a été enlevé et à vaincre celle qui veut me tuer. L’occasion pour l’Agneau-Loup de pointer le bout de son nez sans lever le voile sur son identité… et d’enclencher quelque chose qui pourrait mettre en péril toute notre Société. Qui est-il réellement ? Parviendrai-je un jour à régner ? Rien n’a jamais été aussi compliqué… et quelque chose me dit que cela ne va pas s’arranger.

Mon avis : Je remercie chaleureusement Sylvie d’Anyway Editions qui brille par sa gentillesse, sa disponibilité et son travail incroyable !

J’avais eu la chance de découvrir le premier tome de la saga « le masque du silence » et c’est donc avec délectation que je me suis plongée dans la deuxième et dernière partie de cette saga que j’ai beaucoup apprécié.

On retourne donc dans l’univers d’Hélène et de Tino. Hélène est toujours muette, prisonnière de ce silence à cause de son maque, toujours reine en quête de son trône.

J’ai trouvé que ce tome était sous le signe du mystère. J’ai beaucoup apprécié ce tome que j’ai dévoré en quelques jours.

Ce que j’ai beaucoup apprécié c’est l’évolution notable des personnages principaux. En effet, j’ai adoré comment l’auteure a su souligner l’importance de Tino dans ce deuxième tome. En revanche, ce que j’ai trouvé dommageable c’est d’avoir eu l’impression de moins voir les personnages secondaires. Même si l’intrigue tourne autour d’Hélène et de Tino, de la découverte de l’identité de l’Agneau Loup, j’ai eu l’impression que les amis d’Hélène, que sa famille étaient plus présents dans le premier tome. Cela n’a en rien freiné mon envie de découvrir la suite de l’histoire. On retrouve Fasolasi, ce petit chat très intelligent qui ne manque pas d’humour et il est vraiment trop mignon !

V2

Hélène fait preuve d’énormément de courage, de persévérance et aussi d’humour. On retrouve ce trait de caractère chez elle qui m’avait beaucoup plus dans le précédent tome. Elle ne perd en aucun cas sa personnalité malgré les pressions qu’elle subit au quotidien.

L’intrigue autour de Tino et de sa dualité est vraiment très entraînante. J’ai beaucoup apprécié cet aspect du roman. Le roman est aussi sous le signe du choix : du choix entre le bien et le mal, entre le cœur et la raison, entre la noirceur et la blancheur. C’est tellement prenant que l’on est pris dans le tourbillon qui envahit peu à peu la vie d’Hélène.

Chose que j’ai aussi beaucoup apprécié c’est l’évolution d’Hélène : dans le premier tome, Hélène refusait la Magie, elle ne voulait pas en entendre parler ni l’utiliser, elle était complètement contre et ce qu’elle voulait c’était surtout avoir sa vie tranquille d’avant. Elle refusait ses obligations. Ici, elle évolue dans le bon sens, elle travaille pour pouvoir sortir son royaume de la menace qui plane au dessus d’eux. Elle prend ses responsabilités de reine et enfin montre un côté adulte qui nous manquait peut être dans le premier tome. J’ai trouvé cette évolution incroyable et très bien apportée dans le roman.

L’intrigue est très bonne, on est accroché aux mots de l’auteure qui nous montre encore une fois que sa plume est à la hauteur de la situation. On ne perd pas une miette de ce que l’on lit. C’est vraiment très bon.

L’univers proposé est génial. Je le quitte à regret. Je ne peux que vous conseiller de lire cette saga (en deux bons tomes) qui est vraiment chouette ! On est embarqué dans une histoire de fou qui mêle intrigue familiale, un combat mental mais aussi physique. Un tome deux à la hauteur du premier qui clos cette saga avec brio.

Ma note : 18/20

19

Le destin des initiés tome 1 : mémoires d’une sorcière – Romane Taguchi

Le destin des initiés T1Résumé : Julie est une jeune Française qui vit à Kyôto depuis son enfance. Elle mène une existence sans histoires entre son travail et ses amis. Mais depuis la mort de sa mère quelques mois auparavant, elle souffre de cauchemars inexpliqués. Un jour, elle rencontre Jeanne-Marie, une vieille dame sympathique venue visiter la ville. Dès lors, sa vie va prendre un tournant totalement inattendu, et elle va pénétrer dans un univers à la fois fascinant et effrayant dont elle ne soupçonnait même pas l’existence, celui de la magie. Julie décide de se rendre en France pour lever définitivement le voile qui obscurcissait sa vision depuis toujours. Là-bas, elle tentera de mieux comprendre ses racines afin de mieux faire face à sa nouvelle vie. Elle découvre les pouvoirs dont elle est dotée, ainsi que la vérité sur ses origines, sa mère, son père décédé lorsqu’elle était enfant dans un tragique accident, et le reste de sa famille… Au Japon et en France, argent, pouvoir, machinations, amours et secrets de famille vous entraînent dans l’univers captivant de la Magie et de Ses représentants : les Initiés.

Mon avis : Je remercie chaleureusement deux bloggeuses qui ont des blogs que j’apprécie particulièrement : Kerry pour sa gentillesse lors de l’envoi de ce très beau Service Presse et Amélia avec qui j’ai fait une lecture commune pour ce premier tome du « destin des initiés ». C’était une très belle expérience.

Nous faisons la connaissance de Julie. C’est une jeune femme française qui a suivi, de manière forcée, sa mère s’installer au Japon. Elle est belle, intelligente, pétillante. C’est vraiment un personnage principal que j’ai beaucoup apprécié grâce à sa personnalité douce et forte à la fois mais aussi à cause de son histoire personnelle qui n’est pas des plus simples. Depuis quelques mois, elle est orpheline. Elle avait perdu son père lorsqu’elle était enfant dans un accident et la vie ne lui faisant pas de cadeau, sa mère décède de la même manière des années plus tard.

Ce qui m’a beaucoup plu et surprise c’est le cadre de l’histoire. Je connais très mal le Japon (hormis les vieux stéréotypes que l’on peut avoir nous, pauvres européens que nous sommes). J’ai beaucoup apprécié découvrir les décors, les paysages, la culture et les traditions. C’est vraiment très sympathique comme cadre et j’ai trouvé que l’auteure avait marqué beaucoup de points de ce côté.

J’ai aussi beaucoup apprécié l’intrigue : en effet, l’idée des sorcières et des Initiés m’a beaucoup plu. En effet, j’ai réellement pris beaucoup de plaisir à lire et découvrir les mystères que cachait le passé de Julie.

Tous les personnages que l’on côtoie sont vraiment atypiques et tous très différents. J’apprécie beaucoup le personnage de Julie ainsi que celui de Carole que l’on rencontre à travers les souvenirs de son amie et de sa fille. De plus, le fait que tous les personnages aient leur importance est quelque chose de très agréable à lire. Personne n’est là pour faire potiche. L’auteure parvient à utiliser ses personnages de manière remarquable.

L’intrigue est rondement ficelée.  On est partagé entre la France et le Japon et l’on comprend vite que la patrie de cœur de Julie a une grande place dans sa vie et que même si elle ne peut pas oublier la France, le Japon reste une grande partie de sa vie. J’ai vraiment trouvé le fait de partir à la trace de ses souvenirs perdus très sympathiques. On a pu se promener dans les villes françaises ainsi que dans les villes japonaises de manière très agréable.

Je ne connaissais pas la plume de Romane. C’est vraiment très intéressant de découvrir ce genre de prodigieux talent. J’ai hâte d’avoir la suite dans les mains !

Je remercie encore Amélia qui m’a repris sur la culture chinoise et japonaise que j’ai un peu tendance à confondre. A nos petits échanges sur notre lecture commune. J’ai aussi beaucoup appris sur son voyage au Japon qui ne va pas tarder à arriver ainsi que sur l’amour qu’elle porte à la culture japonaise =)

Voici quelques questions que j’ai posé à Amélia lors de notre lecture. Vous pouvez retrouver son article concernant ce roman par ici.

♥♥ Contrairement à moi, tu as une belle connaissance de la culture et des traditions japonaises. Trouves-tu que les descriptions de Romane Taguchi sont réalistes ? Est-ce qu’elles t’ont plu ? ♥♥

Je ne suis toujours pas allée au Japon (j’y vais en Avril 2018) mais j’ai bien retrouvé la plupart de mes connaissances sur le sujet. C’est un pays qui m’attire beaucoup et lire ces descriptions très détaillées m’a énormément plu. Surtout celles de l’onsen. Ces bains font partis de ma liste d’endroit à visiter et Romane Taguchi m’a fait rêver. Après cette lecture, je suis encore plus impatiente de m’y rendre !

♥♥J’ai trouvé qu’il y avait un bel équilibre entre la France et le Japon. Qu’en as-tu pensé géographiquement et culturellement parlant ? ♥♥

Pour le coup, j’ai clairement vu un contraste, plus qu’un équilibre. Surtout au niveau de la sécurité. On a le Japon où Julie sort la nuit, se promène seule, sans peur d’agression. Et puis elle arrive en France, elle garde les mêmes habitudes mais elle va vite déchanter. Parce qu’en France, la sécurité est bien moins importante que celle du Japon. Le tout est une histoire de culture, c’est certain. Il semble que les pays asiatiques soient plus sûrs que les occidentaux. Alors pas un équilibre, un vrai contraste. Comme une façon de la part de l’auteur de nous rappeler à quel point ces deux pays sont si différents.

♥♥Les relations sont très importantes dans ce premier tome. Quels sont les liens et relations que tu as préférés dans cette lecture ? ♥♥

J’avoue que mon côté fleur bleue m’a beaucoup fait apprécié les liens entre Julie et Ryosuke. S’ils se connaissent depuis tout petit, ils continuent de se découvrir et de s’appréhender. Ils sont amis d’enfance, se considère presque comme étant de la même famille. Enfin… presque. Julie qui le voyait jusque-là comme un petit cousin, commence à changer d’opinion. Elle pose un regard nouveau sur lui, le voit comme un homme. Tout ça se déroule dans la première partie, au Japon. Alors même si sa virée en France a un peu mis de côté ce lien, il était toujours présent en trame de fond. Avec son retour au Japon, on se le prend de plein fouet, découvrant une nouvelle facette de ces deux personnages timides et réservés.

Ma note : 19/20

 

10

1902 – Fabienne Lejamble

31eGl3z4ScL._SY346_Résumé : Un vieux pêcheur cache un sombre secret qui pourrait mettre la vie de son neveu en péril ; de mystérieux hommes enlèvent des prostituées ; un dangereux livre change la vie d’un groupe d’individus et les fait sombrer dans une spirale infernale… Trois nouvelles d’horreur relatent des événements dans les coulisses occultes de la France de 1902.

Mon avis : Je remercie chaleureusement Fabienne Lejamble pour l’envoi de son recueil de trois nouvelles qui mélangent de manière incroyable le genre horreur et fantastique.

Vous le savez maintenant si vous me lisez, les nouvelles ne sont pas forcément ma tasse de thé. Mais ici Fabienne m’a parlé avec tellement d’entrain et d’engouement de son recueil que cela m’a tout de suite emballé et que j’ai accepté de lire ce Service Presse.

Relativement courtes, ces trois nouvelles ont été englouties en un rien de temps. C’était très appréciable.

Dans un premier temps, on fait la rencontre d’un jeune homme à travers la nouvelle les tombes de Qouarec, qui part chez son oncle en Bretagne pour respirer le grand air. Ses études de médecine l’occupent énormément et sa mère s’inquiète pour lui. On entre ici dans un monde bourgeois du début du 20ème siècle. J’ai beaucoup apprécié l’univers que Fabienne nous propose. En effet, j’ai apprécié l’emploi des termes utilisés de manière appropriée.

Des découvertes incroyables, à faire froid dans le dos, vont être faites par Georges, le neveu d’Apollinaire. Apollinaire a perdu sa femme et son fils Edouard de la tuberculose à quelques semaines d’intervalle. Il se retrouve seul avec Madame Rossignol qui lui a promis de ne pas le laisser seul. J’ai beaucoup apprécié cette nouvelle, je pense que c’est ma préférée des trois parce qu’elle est très réaliste. On a l’impression que cela peut se produire dans la vraie vie (je prie pour que cela n’arrive jamais) mais l’histoire est saisissante de réalisme. Les découvertes de Georges, qui est un garçon pragmatique, certainement une déformation estudiantine, perd complètement ses repères et cela donne un moment de lecture intense et pleine de mystère.

La deuxième partie de ces nouvelles s’intitule « Dans les ombres de Paris ». Cette nouvelle n’est pas sans rappeler le moment intense que les anglais ont vécus lors de la fameuse période de Jack L’éventreur. Ici, nous sommes dans les rues de Paris avec un enquêteur hors pair, Antoine Sivory, qui part à la recherche d’une prostituée « Loulou » qui a disparu, plus qu’une fille de joie pour cet inspecteur, il est inquiet pour elle. Nous suivons donc avec effroi son enquête qui le mènera jusqu’à elle. Honnêtement, j’ai eu un peu peur en lisant. Je me suis foutue la frousse toute seule et j’ai adoré ça ! Moi qui déteste ce genre d’aventure, j’ai vraiment été séduite. C’est une bonne nouvelle qui nous fait froid dans le dos !

La troisième et dernière partie de ce recueil nous relate de l’histoire de trois jeunes hommes au travers des « initiés du sentier noir ». On fait la rencontre de Landry, Tobias et Alfred. Trois cousins qui se sont retrouvés autour d’un livre de magie noire. Ils font les pires expériences possibles. Ce que j’ai apprécié dans cette troisième partie de ce recueil c’est que toutes les pièces du puzzle se rassemblent ! J’ai trouvé l’idée très agréable et superbement intelligente ! C’est vraiment du grand art que j’ai beaucoup apprécié lire.

La plume de Fabienne est top ! Elle est vraiment parfaite pour le genre fantastique/horreur. J’ai eu peur, j’ai tremblé, j’ai lu avec avidité ce qui allait arriver à tous ces personnages. C’était vraiment fabuleux. Je ne regrette absolument pas mon expérience ! Je ne peux que vous conseiller ce recueil qui se lit rapidement et avec délectation.

Ma note : 18/20

 

10

Le voyageur bleu tomes 2 et 2.5 d’Olivia Lapilus

téléchargement.jpgLe voyageur bleu tome 2 : Dualité d’Olivia Lapilus

Résumé : « Qu’avez-vous fait ? » « Tu as volé ce qui lui était le plus cher » De longues années se sont écoulées, nourrissant l’obsession du roi-tyran. Sa quête du voyageur bleu reste désespérément inachevée. La pierre se joue de lui, inaccessible à ses envies. Pourquoi le Ciel s’évertue-t-il à la lui refuser ? N’a-t-il pas tout sacrifié pour l’avoir ?
Sa folie gagne en puissance lorsqu’il découvre qu’elle s’est envolée sur une autre planète au cou d’une proche de Malias Elisor-Ka, la femme du premier détenteur de la pierre. Toutefois, quelqu’un guette dans l’ombre et convoite lui aussi le voyageur, attendant patiemment son heure pour se dévoiler.

Mon avis : Je remercie chaudement Sylvie d’Anyway Editions pour sa gentillesse et sa disponibilité sans faille. C’est très agréable de travailler en collaboration de cette manière.

On retourne dans l’univers qu’Olivia nous propose. Une planète : Catiopé gouvernée par un roi tyran lui-même gouverné par sa propre folie. C’est un vrai régal de lire ce genre de roman. Vous savez que la fantasy ainsi que la science fiction sont deux genres avec lesquels je suis assez ennuyante parce qu’il faut vraiment que les romans soient vraiment intéressants, logiques ainsi que crédibles. Il est assez compliqué pour moi de réunir ces trois critères. Olivia Lapilus y arrive de manière assez surprenante.

J’ai été happé, une nouvelle fois, par son histoire qui progresse très bien. J’ai aimé retrouvé tous ces personnages qui sont tous importants. J’ai beaucoup apprécié le fait que l’on retrouve les personnages du premier tome et de nouveau et que les personnages secondaires soient aussi importants que les personnages qui prennent plus de place.

Dans le premier tome, nous avions des chapitres qui alternaient les points de vue ainsi que les situations qui se déroulaient sur Catiopé mais pas toujours dans les mêmes régions ainsi que sur la Terre, enfin je veux dire, notre Terre. Ici, les chapitres s’alternent plus rapidement, on suit des histoires qui finissent par se croiser et le cross-over est assez impressionnant. Ce sont vraiment des pièces du puzzle qui se raccordent sans aucun problème.

L’intrigue suit son chemin. Le roi-tyran est toujours à la quête de cette pierre qui pourrait lui permettre de gouverner le monde entier ainsi que les planètes inconnues. C’est vraiment une belle intrigue. Les péripéties (dans toutes les histoires) sont assez bonnes. J’ai apprécié retrouver Abalone ainsi que les personnages plus « méchants ». J’ai apprécié ce combat permanent entre les forces du mal et du bien.

J’ai hâte d’avoir la suite entre les mains. C’est vraiment un deuxième tome pivot qui vaut le détour. Il nous permet de comprendre beaucoup de choses et d’avoir plus de précisions sur tous les personnages que l’on côtoie.

Ma note : 16/20

V2

Le voyageur bleu – Tome 2.5 : Eschylle la flamboyante d’Olivia Lapilus Le-Voyageur-Bleu-T2.5

Résumé : Les cauchemars hantent ses nuits. Les suppliques incessantes peuplent ses rêves, gravées pour l’éternité dans sa mémoire. La vengeance enserre son cœur. Le chagrin l’habite ans repos. La solitude lui tient pour unique compagne. Son âme demeure son seul obstacle.

Mon avis : Eschylle la flamboyante est une petite parenthèse à la grosse histoire du voyageur bleu. J’ai trouvé cet ajout très intéressant. En effet, on se retrouve dans l’enfance d’Eschylle qui nous permet de comprendre comment et pourquoi elle en est arrivée là.

Eschylle est un personnage que l’on côtoie dans le voyageur bleu. Elle n’est pas tendre, elle est au service du roi-tyran. Elle lui a donné son âme. Elle ne veut plus penser, ne plus rien ressentir. Sa vie est tellement horrible… Quand j’ai lu les quelques pages à son sujet, j’ai vraiment été surprise et triste en même temps. Grâce à ce petit tome, on comprend les motivations de ce personnage bien que je n’approuve pas ses agissements.

Voici un ajout intelligent qui nous permet de comprendre beaucoup de choses !

Ma note : 15/20

12

Le marais de la vengeance – Christelle Rousseau

51iySoBBAjL._SX195_Résumé : Un village breton, un domaine et un marais. Ce dernier alimente un grand nombre de légendes et surtout inspire la peur aux habitants. Lorsque Charlotte « Charlie » Kraven, célèbre romancière achète la Roseraie, elle n’imagine pas qu’elle va plonger dans une aventure aussi effrayante que mystérieuse, quelques fois, au péril de sa vie.

Mon avis : Je remercie Evidence Editions pour ce Service Presse qui m’a énormément plu. En effet, je ne m’attendais pas à ce que je sois autant happée par l’histoire.

Je m’explique, je suis une lectrice chiante, dans le sens où… Je suis extrêmement compliquée à satisfaire une fois qu’on parle de fantôme et d’esprit. Ici, j’ai vraiment apprécié la lecteur du roman de Christelle Rousseau.

Le marais de la vengeance est un roman qui peut plaire aux fans du genre esprit mais aussi à ceux qui aiment les légendes urbaines ou autres. En effet, on se base ici sur des évènements qui se sont passées des siècles avant l’histoire de Charlotte Kraven. En effet, notre lecture commence dans les années 1670  puis on fait un bon dans le temps en arrivant dans une partie qui relate des faits qui se sont passés entre 1907 et 1983 et dans une autre partie qui nous relate les faits de 2016.

On fait donc des bonds dans le temps. Bien souvent, il est difficile de tenir une intrigue quand on passe du passé au présent dans ce genre ci. Je trouve que l’auteure s’en est très bien sortie, en effet, on est happé par l’ambiance et l’intrigue, c’est vraiment très bon ! Je n’ai pas vu les 500 pages passer.

Charlotte Kraven achète la Roseraie : un domaine magnifique laissé à l’abandon à cause de la peur qu’il instaure. Tous les habitants de ce domaine depuis des siècles ont vu leurs vies basculées d’une manière ou d’une autre. Drames familiaux : meurtres, suicides et disparitions à foison. C’est la panique dès que quelqu’un ose s’approcher de trop près de la Roseraie.

J’ai trouvé le personnage de Charlotte assez attachant. C’est une écrivaine qui ne veut rien lâcher, elle est déterminée et courageuse (je serai partie depuis longtemps, je vous le dis). Elle veut comprendre ce qui se passe dans ce domaine. J’ai trouvé ce personnage beau. Valentin est, lui aussi, un personnage très attachant : il aide Charlotte comme il le peut, ses recherches sur la maison sont indispensables et les découvertes qu’ils font sont géniales.

On est dans une ambiance complètement surnaturelle, c’est vraiment pas mal organisé ! cropped-cropped-Logo-évidence-éditions-finalJ’ai beaucoup aimé la fin où toutes les pièces du puzzle se lient entre elles. Pour moi, l’effet de surprise est bien présent jusqu’aux dernières lignes du roman.

J’ai vraiment trouvé que c’était une lecture géniale, j’ai tout apprécié du début à la fin. Le petit côté historique me plait énormément. De plus, je trouve que la légende du marais est très bien exploitée.

Les personnages sont nombreux vu que l’on traverse les époques mais je trouve que les personnages principaux ont tous une psychologie différente et très détaillée c’est vraiment très appréciable. On est dans des époques différentes avec des personnages différents, ce qui nous permet d’avoir une lecture fraîche et dynamique.

La plume de l’auteure est très attirante. Plume dynamique, elle nous permet de lire les 500 pages sans aucune difficultés. C’est simple et limpide : le pied quoi ! Je n’hésiterai pas à lire un nouveau roman de cette auteure. C’est une très belle découverte : le côté fantastique est aussi bien exploité que le côté historique et mystique.

Ma note : 18/20

 

18

Percy Jackson – Tome 3 : Le sort du Titan – Rick Riordan

téléchargementRésumé : Les monstres sont toujours décidés à tuer les demi-dieux. Percy et ses amis Annabeth, Grover et Thalia se retrouvent face à un horrible manticore. Ils n’ont la vie sauve que grâce à l’intervention de la déesse Artémis et de ses Chasseresses. Mais, lorsque Annabeth puis Artémis disparaissent, une nouvelle quête semée d’embûches s’annonce : Percy devra plus que jamais se méfier des manipulations et des pièges de Cronos, le Seigneur des Titans.

Mon avis : J’avais envie d’une petite lecture personnelle. J’avais besoin d’un peu de fraîcheur et d’un roman que j’étais certaine d’apprécier. Mon choix s’est porté sur le troisième tome de Percy Jackson écrit par Rick Riordan. J’avais passé d’excellents moments avec les deux premiers tomes. J’ai foncé pour lire ce troisième donc.

Petite différence avec les deux premiers, le troisième tome n’a pas d’adaptation cinématographique. Je partais donc à l’inconnu, ce qui a rendu ma lecture encore plus enrichissante. J’ai beaucoup aimé !

On retrouve notre trio : Annabeth, Grover et Percy ainsi que Thalia, fille de Zeus, redevenue humaine grâce à la Toison d’or (Si cela vous intéresse, c’est dans le deuxième tome de la saga).

J’ai beaucoup apprécié retrouver de nouveaux grands Dieux : Ici, c’est plutôt Artémis et son frère Apollon ainsi qu’Aphrodite que l’on voit le plus dans ce roman. Bien qu’on les retrouve tous à un moment, on retrouve ces dieux plus particulièrement tout au long du roman.

On fait aussi la rencontre des chasseresses d’Artémis, un groupe de jeunes femmes qui ont prêté allégeance à Artémis renonçant ainsi à leurs vies sexuelles, à leur mortalité ainsi qu’à la vieillesse.

Annabeth et Artémis disparaissent. Percy, Grover, Thalia et des chasseresses partent à la recherche de leurs amis. C’est assez captivant comme aventure. On traverse une nouvelle fois des mythes antiques qui nous font vraiment passer un excellent moment !

On retrouve Pan. Ca m’a vraiment fait plaisir pour Grover. Il a enfin une piste tangible pour retrouver Pan. J’ai trouvé ça vraiment cool ! En plus, Grover est un personnage que j’affectionne beaucoup.

La disparition d’Annabeth se fait sentir. Percy se sent seul et j’ai bien l’impression qu’il y a de l’amour dans l’air. C’est vraiment assez plaisant de voir leur relation évoluer ainsi. J’ai aussi trouvé très touchant le fait que Grover tienne son rôle de meilleur ami avec cette force et ce courage. En effet, Percy peut toujours compter sur son ami et c’est une très belle relation.

Bien que les deux premiers tomes ont un côté très jeunesse, j’ai trouvé que ce troisième tome était beaucoup plus pour adolescent voir jeunes adultes. En effet, j’ai trouvé la plume plus sérieuse, l’intrigue aussi. On laisse plus de place à la tension et à l’inquiétude. On sent que le pire va arriver.

Chronos et Luc sont toujours présents de plus ou moins loin. C’est assez frustrant. On sait que ça va tomber mais quand ? La lecture prend une tournure très intéressante je trouve. Les adolescents grandissent, cela se voit, se sent, se lit !

La plume de l’auteur est toujours aussi agréable. En effet, on ne se lasse pas des aventures de Percy Jackson. C’est vraiment une bonne saga qui me pousse à acheter les autres sagas du même auteur. C’est assez exaltant.

Une chose est certaine, je suis ravie de mettre plongée de nouveau dans cet univers qui est excellent ! J’ai hâte de pouvoir lire la suite. C’est vraiment excellent ! On mêle le monde moderne au monde antique avec brio !

Ce roman est lu dans le cadre du challenge ABC 2017 !

marauda-verbo-challenge-abc-1

Ma note : 17/20