14

Le dernier secret de Cléopâtre – X. Milan

9782824604534Quatrième de couverture : Claire Delorme, jeune conservatrice au département des Antiquités égyptiennes du musée du Louvre, entre en possession d’un étrange papyrus qui se révèle être le testament de Cléopâtre. Elle part alors pour l’Egypte. Explorant la terre des pharaons, des rives du Nil aux oasis luxuriantes, elle devra puiser dans son courage et son immense connaissance du pays pour élucider un mystère.

Mon avis: Une nouvelle fois, je remercie les éditions city pour leur incroyable gentillesse! Quand j’ai vu un livre sur l’Egypte et plus particulièrement Cléopâtre, j’ai sauté sur l’occasion de ce partenariat !

J’ai apprécié cette lecture. Ce n’est pas un super coup de cœur mais j’ai passé un moment agréable en compagnie de Claire et Guillaume. Ce qui me réjouit d’avantage c’est que c’est un auteur français qui a écrit ce roman. Et franchement je suis ravie de voir que des auteurs français peuvent encore se hisser à la « hauteur » des auteurs américains dans ce genre.
Je ne dis pas que les auteurs français sont dénués de talent, bien au contraire ! Mais Xavier Milan nous prouve encore une fois qu’un français peut faire des merveilles avec un stylo (ou un ordinateur) dans les mains !

Claire et Guillaume travaillent au Louvre. C’est un couple d’amis proches qui se connaissent depuis longtemps. Ils travaillent main dans la main même le jour où Claire fait une découverte incroyable : elle pense avoir découvert l’ultime message de Cléopâtre à Césarion qui lui indique où est la tombe d’Alexandre.

Une chasse aux trésors est lancée ! Mais que serai une chasse aux trésors sans ses méchants ? Ici, nous en avons une belle bande. La mafia égyptienne se lance à la poursuite du trésor et forcément de Claire.

J’ai apprécié Claire qui est une jeune femme pétillante, curieuse et drôle. Guillaume est le parfait acolyte qui ne doute jamais de la force de son amie et qui est toujours là pour l’aider même en étant à Paris et elle en Egypte. Les autres personnages jouent leurs rôles parfaitement, le coup de main, les méchants bref! Ici, rien de révolutionnaire au niveau des personnages. Un petit bonus quand même pour Claire qui m’a fait rire!

J’ai passé un bon moment à découvrir les recoins de l’Egypte et pas « l’Egypte des touristes ». J’ai aimé voyager avec les personnages du livre. C’était très plaisant de découvrir encore un peu plus les recoins de ce pays si mystérieux.

Etant une grande fan de l’Egypte, c’était un délice de suivre cette aventure. Cette quête qui nous rend fous qui nous emmène partout. Et à chaque fois on se dit : c’est bon !!! On y arrive ! Et ben NON ! On continue, on cherche, on se creuse les méninges ! Bref, j’ai adoré !

Il est passé à côté du coup de coeur parce qu’il me manquait ce petit quelque chose qui fait qu’à la fin du roman, quand le suspense est à son comble mon corps explose sous le poids du secret révélé. Ici, j’avoue que je m’y attendais un peu.

En bref : une lecture plaisante ! J’ai aimé ce roman même si ce n’est pas un coup de cœur.

Et on peut ajouter un point à la note pour Césarion Junior qui est trooop mignon !

Ma note : 16/20

ok beach_gate_weheartit

4

La règle de Quatre – Ian Caldwell & Dustin Thomason

Me revoilà pour une nouvelle chronique (j’ai pris un peu de retard.)

51GX5KAY0DL._SY445_

C’est la neuvième (et dernière je pense) chronique faite dans le cadre du challenge « Les Monstrueux de la PAL » : challenge estival que j’avais choisi de faire. L’été touche à sa fin et ce challenge aussi.

Quatrième de Couverture : Depuis 1499, des savants tentent de décoder un chef-d’oeuvre de la Renaissance, Le Songe de Poliphile. Ecrit en cinq langues, orné de gravures érotiques et violentes, ce texte a résisté à tous les assauts, brisé des destins, des amitiés et des vies. Pourtant, deux étudiants de Princeton osent s’y mesurer et, au fil de messages cachés, découvrent l’histoire d’un prince du Quattrocento et l’existence d’une crypte secrète qui recèle des trésors inouïs. Ils croyaient échapper à la malédiction de cette énigme. Mais pour la défendre, certains sont prêts à mourir, et à tuer.

Mon avis : J’ai passé un moment agréable.

Malgré quelques longueurs et des passages où je n’ai pas tout compris. Le roman était vraiment sympathique.
Une fin un peu étrange, pas forcément très heureuse. Laisser moi un peu argumenter 🙂 :

J’ai apprécié Paul et Thomas. Mais j’ai eu du mal à m’accrocher aux autres personnages. Je pense que c’est du au peu d’information que j’ai pu lire sur ces personnages secondaires. Ils sont restés pour la plupart au second plan mais beaucoup plus effacés. Sans avoir réussi, forcément, à défaire le mystère autour du livre que Paul avait choisi pour sa thèse et qui avait fait tant de vague dans la vie de Thomas, je vous avoue que le suspens sur les meurtres ne tient pas très bien. Je me suis doutée, dès les premiers meurtres, du nom du coupable. Excepté cette petite déception, le livre et le mystère pesant autour du (vrai) livre : Hypnerotomachia Poliphili. (Amen).

Avec quelques échos du Da Vinci code, les deux amis se lancent corps & âme dans ce mystère. Se mêlent à cet aboutissement : meurtre, terreur et trahison. Le cocktail parfait pour passer un bon moment.

Il y a quelques longueurs qui m’ont fait perdre le fil du texte. Je n’ai pas vraiment compris certains passages (qui n’ont pas empêcher la compréhension globale du roman.)

La fin m’a aussi déçue. Je n’ai pas compris POURQUOI tout se terminait de cette manière.

Pour conclure : j’ai passé un moment agréable mais sans plus. C’était une lecture pleine de promesse à en croire la quatrième de couverture donc une petite déception.

Ma note : 14/20

Lu dans le cadre du challenge les Monstrueux de la PAL

Les Monstrueux de la PAL