22

Jeux à l’espagnole de Laure Belsson

41QIgb2rmjL._SX326_BO1,204,203,200_Résumé : À Madrid, Hélène est une étudiante française trop sérieuse déterminée à obtenir enfin son diplôme pour gagner sa vie. Sa colocation avec Rosa, une étudiante espagnole qui arrondit ses fins de mois en vendant ses charmes va bouleverser ses plans d’avenir avec la rencontre de John, un client particulièrement attirant. Elle va alors basculer dans un tout autre monde qui bousculera ses convictions morales et changera irrémédiablement son destin.

~ Service presse 📱 ~

Je remercie chaleureusement Laure Belsson qui m’a envoyé son roman via SimPlement. J’ai découvert un roman surprenant qui m’a fait passer un bon moment de lecture. J’ai voyagé en suivant les aventures de Hélène, une jeune femme à la croisée des chemins.

En ce moment, je suis surprise par mes lectures. Ici, certaines choses m’ont plu, d’autres un peu moins. On y va ? Allez, faites vos valises ! On part en Espagne et plus précisément à Madrid ! 😊

On fait la rencontre de Hélène : une jeune femme française expatriée à Madrid pour ses études. Elle vit dans une colocation excentrée dans la capitale pour essayer de rester focalisée sur ses études. Hélène est une jeune femme sérieuse qui est là pour travailler et avoir de bons résultats scolaires. Ayant vécu une relation amoureuse dont elle a du mal à se remettre, elle reste en retrait de toutes les relations possibles. Hélène est un personnage avec lequel j’ai eu du mal. Elle ne parvient pas à trouver d’équilibre et ça m’a freinée dans ma lecture… Elle est soit trop studieuse, sérieuse soit trop délurée et sauvage. Pour moi, il n’y a jamais eu de juste-milieu. Si j’ai apprécié les thématiques et la plume de Laure Belsson, je suis plus sceptique quant aux personnages auxquels je n’ai pas su m’identifier de manière générale.

Hélène est en colocation avec Rosa qui est son exact opposé : Rosa est une jeune femme qui est une escort girl : le sexe, l’attirance physique, c’est son truc. Si Hélène est une jeune femme prude, une enfant modèle appréciée par les parents de Rosa et une élève studieuse et sérieuse, Rosa est délurée, elle cache tout à ses parents, vit de son corps et forcément, c’est une menteuse. J’ai aimé cette dualité entre les deux colocataires. Le côté direct de Rosa m’a beaucoup plu, le côté moralisateur de Hélène tient la route. Ça colle au personnage et ça lui donne un certain caractère.

Pour moi, le roman commence vraiment lorsque Hélène rencontre deux hommes. Malheureusement, encore une fois, la magie n’a pas forcément totalement opéré avec le personnage de John que je n’ai pas forcément apprécié plus que cela. Le deuxième homme qui gravite dans la sphère de Hélène est présent mais moins remarquable que John. Mais bon, Hélène devient une autre personne. Elle devient une femme fatale qui comprend qu’elle peut être belle et sensuelle. Le côté sexuel de ce personnage ressort en force et cela donne place à des moments muy caliente !

Il y a des thématiques qui ressortent dont une qui ne m’a pas plu malheureusement : le triangle amoureux. J’en ai marre de le voir dans mes romans celui-là. On se retrouve avec de la jalousie, des coups bas, de la trahison au cœur des amitiés et des relations amoureuses. On aperçoit aussi le monde du sexe et de tout ce qui est lié de près ou de loin à ce dernier. L’auteure décide de parler de l’amour dans tout ce qu’il a de passionnel. Des choix que l’on est amené à faire et qui ne sont pas toujours les bons. Ce que j’ai apprécié, c’est le fait que même si Hélène se trompe, fait des mauvais choix, elle assume ses erreurs et en sort grandie. J’ai trouvé cette idée très sympathique. L’amour passionnel, ce n’est pas seulement l’exacerbation des sentiments. C’est aussi de la colère, de la jalousie, de tout ce qu’il peut y avoir de destructeur. On ressent bien cela et j’ai apprécié l’idée de mettre en avant l’amour mais pas forcément dans ce qu’il y a de plus beau.

Le roman pourra plaire davantage aux lecteurs avides de scènes érotiques et sexuelles. Ici, l’auteure a décidé d’en mettre un certain nombre. Certains passages peuvent être doux et édulcorés tandis que d’autres sont beaucoup plus explicites et crus. C’est un choix. Personnellement, j’aurais pu me passer de certains détails mais je comprends le choix de l’auteure.

La plume de Laure Belsson est très sympathique. On est dans une intrigue qui ne souffre pas de longueurs malgré ses 500 pages. Dynamique, fluide et intéressante, elle m’a permis d’en savoir plus sur l’histoire aux moments où je ne savais pas si j’allais forcément continuer ma lecture.

En définitive, Jeux à l’espagnole est un premier tome sympathique. Certaines thématiques ne m’ont pas transporté plus que cela comme le triangle amoureux. Les personnages sont aussi sympathiques mais sans plus. Je n’ai pas forcément su m’attacher à eux mais j’ai grandement apprécié l’évolution du personnage de Hélène qui a su me surprendre alors qu’on ne partait pas forcément du meilleur pied toutes les deux. La plume de Laure Belsson est très agréable à lire et nous fait voyager au cœur de Madrid. J’ai apprécié la manière dont Laure Belsson nous parle de l’amour. C’est très fort.

Si vous aimez le New Adult et des personnages à la croisée des chemins, ce roman est fait pour vous.

3 bonnes raisons de lire ce roman :

  • Un voyage au cœur de Madrid qui est dépaysant.
  • La thématique de l’amour passionnel dans tout ce qu’il a de plus dangereux.
  • La plume de l’auteure intéressante et dynamique.

3

8

#lovers : My sexy geek – Tome 1 d’Anna Garcia

51oDft06q7L._SY346_.jpgRésumé : Best-seller en Espagne : des milliers de lectrices séduites ! De la haine à l’amour, il n’y a qu’un pas. Lucas n’aime pas les gens, il préfère la compagnie des ordinateurs. Séduisant, hautain et solitaire, il veut rester libre et sans attaches. Amis, famille, coups d’un soir, il traite tout le monde avec distance et mépris. Il ne fait aucun compromis et s’arrange pour avoir toujours le dernier mot. Jusqu’à ce qu’il rencontre Valérie. Valérie aime les gens. Elle est douée pour les rapports humains. Aimable, patiente, gaie, amusante, tout le monde l’apprécie. Personne ne l’a jamais fait sortir de ses gonds. Jusqu’à ce qu’elle rencontre Lucas. Ils aiment leur vie telle qu’elle est. Enfin, c’est ce qu’ils croyaient avant que leurs univers entrent en collision. Ils commencent par se détester, jusqu’à ce que les masques tombent…

Avertissement : ce roman parle d’échanges de mails piquants et sexy, de lingerie fine et colorée, d’un bad boy aussi insupportable que craquant, d’une fille naturelle et spontanée, et d’une bande de geeks attachants et maladroits.

~ Service presse 📱~

Je remercie les éditions Alter Real pour l’envoi de ce roman. Je trouve que les romans publiés par cette maison d’édition sont tous très sympathiques et assez séduisants. Je n’attendais rien en particulier de ce roman, juste un bon moment de lecture et c’est exactement ce que j’ai eu. Fan de New adult et de romances légèrement humoristiques, vous allez être servis avec ce premier tome.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Geek is the new sexy : entre sensualité et humour, un équilibre parfait
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Ce roman est très frais, plein de bons sentiments. Si ma lecture n’est pas un coup de cœur pour différents petits points, elle en reste très sympathique. On est vraiment dans une romance moderne où s’alternent les échanges des SMS et de mails avec l’intrigue. Cela apporte beaucoup de dynamisme à l’histoire. C’est très intéressant et frais.

On a aussi un apport de modernité grâce à cette notion de « geek ». Il est, je pense, inutile de vous préciser cette thématique qui est au cœur de nos vies. Des séries comme The Big Bang Theory nous ont apportés cette culture geek qui devient vraiment une thématique cool et très représentée actuellement dans notre société.

J’ai apprécié cette modernité, c’était très sympathique

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Les personnages
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

On fait la rencontre de Lucas et de Valérie. Rien ne permet de les associer d’une manière ou d’une autre. Ils sont aux antipodes l’un de l’autre. Lucas n’aime pas la présence des gens, bien seul, il est piquant, vif et à certains moments, détestable. Valérie est tout le contraire : gentille, joyeux et généreuse, elle est à l’écoute des gens et très appréciée.  La seule chose qui est commune à ces deux personnages : leurs caractères forts ! C’est la course à celui qui baissera sa garde en dernier.

Si les personnages, dans l’ensemble m’ont plu, j’ai eu plus de mal avec Valérie dont les réactions m’ont laissée un peu dubitative. J’ai trouvé qu’il y avait une disproportion dans ses réactions, de temps en temps. Globalement, j’ai apprécié son caractère mais, parfois, j’ai levé les yeux au ciel. Lucas est très sympathique à apprivoiser. C’est un personnage fort qui ne se laisse pas faire, caractère fort et mauvais, il est vraiment à prendre avec des pincettes. MI-ange, mi-démon, Lucas est un personnage très intéressant.

J’ai apprécié l’évolution de ces deux personnages qui sont tous les deux imparfaits. Ils apprennent de leurs erreurs et avancent, de manière incertaine, sur le chemin de leurs vies. La collision entre les deux est explosive et apporte beaucoup de pep’s à l’intrigue. C’est très intelligent.

Nos deux personnages principaux sont accompagnés de personnages secondaires qui apportent beaucoup de fraicheur à l’histoire. On s’attache vraiment aux personnages, qu’ils soient principaux ou secondaires. Les psychologies sont très bien détaillés et les personnages bien campés.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
La plume et l’intrigue
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

J’ai adoré la plume. Elle est pleine d’humour, de références et elle permet à l’intrigue de très bien se lire. J’ai lu le roman en deux soirées, c’était très sympathique. On est entre la romance et la comédie. Cela n’ira pas plus loin dans l’appréciation du roman. Si tout était présent pour passer un moment de lecture agréable, il m’a manquée quelque chose pour que cette lecture se hisse au stade supérieur.

Je reste persuadée qu’il y a des passages en trop, qui apportent une lourdeur au texte et qui nous font tourner en rond. C’est assez particulier mais à force de jouer au chat et à la souris avec les personnages, j’ai trouvé un petit côté lassant à cette histoire. D’un autre côté, je trouve que tout va vite : j’aurais peut-être apprécié qu’ils ne se rencontrent pas tout de suite pour laisser le mystère planer sur leurs identités.

3 bonnes raisons de lire ce roman :

  • Une plume que je ne connaissais pas mais que j’ai grandement appréciée.
  • Un roman ibérique qui vaut le coup !
  • Des personnages que j’ai apprécié découvrir

4