14

Barbe Bleue – Amélie Nothomb

734772

Bonjour mes p’tits clous,

J’ai quelques chroniques de retard alors on y va sans perdre de temps! 🙂

Grâce à un SWAP, j’ai reçu Barbe Bleue de Nothomb que je voulais lire depuis longtemps.

Quatrième de couverture :  la colocataire idéale est la femme idéale.

Mon Avis : J’aime beaucoup lire Amélie Nothomb, en général je ne suis jamais déçue. Ca doit être mon quatrième livre que je lis. Et j’aime toujours autant. Ce qui est vraiment bien c’est que ces livres me permettent de souffler entre deux gros pavés ou deux lectures assez fastidieuses. C’est vrai quand ces derniers temps, les livres que j’ai pu lire ont été décevantes.

Barbe Bleue d’Amélie Nothomb est un livre que j’ai adoré et dévoré en quelques heures. On y fait la rencontre de Saturnine et de Don Elemirio. Deux personnages aux antipodes. L’un riche, qui loue une chambre pour 500 euros alors qu’elle en vaut trois fois plus sur Paris. Et l’autre une rêveuse qui n’a pas vraiment sa langue dans sa poche.

C’est un cocktail qui marche parfaitement. Je les trouve même touchant à la fin.
Don Elemirio est un personnage tellement intelligent que l’on arrive à le pardonner des erreurs qu’il fait. Il reste tellement logique qu’on ne parvient pas à le réduire au rang de malade mental.

Une sorte « d’amour » né entre les deux personnages qui s’avère pour moi être vraiment étrange.

Dans Barbe Bleue nous sommes au contact de plusieurs thèmes : les couleurs, l’amour, la vie & la mort, mais aussi du champagne. (qui m’a sacrément donné envie d’en boire.) On y retrouve la trame du conte de Perrault qui porte le même nom. Il est un peu plus moderne !

Ce que j’ai préféré dans ce livre c’est la fin. Je la trouve tellement belle que j’en avais des frissons partout. Les dernières phrases sont magnifiques.

En tout cas, si vous aimez Nothomb et que vous ne l’avez pas encore lu je vous le conseille vivement. C’est toujours un plaisir de retrouver son style agréable et frais. Les noms étranges de ses personnages. Si vous voulez vous lancer dans un livre d’Amélie Nothomb je pense que celui là est parfait !

(Un résumé ici est un peu compliqué puisqu’il est difficile d’en faire un, pour moi, sans spoiler l’intrigue :))

Ma note : 16/20

Satine.

5

Cosmétique de l’ennemi – Amélie Nothomb

Image

Résumé : Sans le vouloir, j’avais commis le crime parfait : personne ne m’avait vu venir, à part la victime. La preuve, c’est que je suis toujours en liberté. C’est dans le hall d’un aéroport que tout a commencé. Il savait que ce serait lui. La victime parfaite. Le coupable désigné d’avance. Il lui a suffi de parler. Et d’attendre que le piège se referme. C’est dans le hall d’un aéroport que tout s’est terminé. De toute façon, le hasard n’existe pas.

Mon Avis :C’est toujours un plaisir de retrouver un livre de Nothomb. Ce qui est très bien c’est que ce sont des livres très faciles à lire et très rapide. Pour souffler entre deux gros bouquins ou simplement pour se faire plaisir Nothomb est un super plan ! 🙂 De plus, Amélie Nothomb est, maintenant vous devez le savoir, une auteure que j’aime beaucoup ! Certains adhèrent d’autres pas. Un de mes amis m’a un jour dit  » c’est de la littérature de comptoir »… Le pauvre, il a du comprendre sa douleur. 🙂

Cosmétique de l’ennemi me faisait de l’oeil depuis quelques temps et la brocante de mon patelin m’a permise de le lire ! Une chose est certaine, c’est que je n’ai pas été déçue par cette lecture rapide mais très intéressante !

Beaucoup de thèmes sont abordés! La religion, le crime, le viol, une part de psychologie et un peu de philosophie sont au rendez-vous. Comme dans beaucoup de Nothomb, des questions et des sujets de société sont traités.

Les personnages sont atypiques (pour ne pas changer) et nous offrent des psychologies différentes et très intéressantes! Jérôme Angust et Textor Texel sont les deux personnages principaux. L’un importune l’autre. Textor nous raconte sa vie. Même si c’est d’une manière très étrange ! La fin du roman est très surprenante, je ne m’y attendais absolument pas. C’est ce que j’adore avec Nothomb, une fin à laquelle on ne s’attend pas. Et une poésie dans ses mots qui me coupe le souffle à chaque fois.

La situation dans laquelle nous somme plongé reste tout à fait étrange mais plaisante pour ma part.
J’ai quelques fois rit franchement, et d’autres fois simplement sourit. Le dialogue entre les deux personnages est vraiment intéressant. On y trouve beaucoup de poésie et une répartie incroyable qui m’a bien fait rire. Une pause détente qui nous donne quand même à réfléchir. A consommer sans modération 🙂

Un petit bémol ? Les romans sont toujours trop courts. Même si j’apprécie les lectures simples et rapides de temps à autres. Celles de Nothomb me donnent toujours un goût de trop peu!

Amélie Nothomb reste une valeur sûre pour moi. Un génie sans pareille.

Ma note : 15/20

Bisous, bisous, 

 Satine.