15

Forever – Céline Langlois Becoulet

forever-966400-264-432.jpgRésumé : Il y a quatre ans, j’ai fui le New Jersey, aussi bien pour échapper à l’autorité paternelle qui me poussait dans une voie professionnelle contraire à mes objectifs, que pour tirer un trait sur Tyler Braxton, l’homme qui m’a humiliée sans le moindre état d’âme. Aujourd’hui, Jerry McBride, mon père, brigue un second mandat de gouverneur et exige ma présence afin de jouer la carte de la famille soudée et épanouie durant sa campagne électorale. Entre ses adversaires politiques, prêts à tout pour remporter la victoire, un climat familial des plus tendus et le mépris blessant de Tyler, mes nerfs vont vite être mis à rude épreuve, sans compter qu’un secret de famille vient se greffer à une situation déjà suffisamment éprouvante…

Mon avis : Voilà, c’est fini, enfin presque. Voici ma dernière chronique pour le prix des auteurs inconnus (session 2017… Je reviens pour la session 2018 !). C’est avec un mini pincement au cœur que j’écris cette dernière chronique.

J’ai pu lire Forever de Céline Langlois. Je n’ai plus souvenir de savoir s’il était dans ma sélection où non. Cependant, la magie n’a pas totalement opéré.

Le personnage de Callie reste particulier pour moi. Elle a des soucis familiaux cela ne fait aucun doute. En effet, son père veut mener la vie de Callie à sa place, il a des avis sur tout et elle ne peut rien faire sans qu’il mette son grain de sel dans sa vie. Elle revient dans le New Jersey à contre cœur, elle doit faire une belle impression pour son père, il brigue un second mandat et veut montrer à quel point sa famille est soudée. Jusque là, je comprends, Callie reste cohérente. Là où je m’interroge c’est sur ce point : visiblement, il n’y a pas une belle relation père-fille, l’entente n’est pas au beau fixe : pas de « papa » mais des Jerry. Il y a une distance, un refus d’affection et tout ce qui va avec. Cependant, elle n’a aucun scrupule à utiliser l’argent de son père pour vivre sa vie étudiante, mais aussi pour faire les magasins (de Luxe, pas de Tati par ici). Bref, j’ai trouvé ce personnage un peu vénal et malheureusement, je n’ai pas su m’attacher à elle.

J’ai trouvé que c’était un peu rapide : en quelques jours (peut être semaines, je vous avoue que je ne me souviens plus très bien). Callie se prend tout dans la figure en quelques temps : les problèmes familiaux, un vol, un viol et des disputes du quotidien. Bref, j’ai trouvé cela beaucoup trop rapide pour être crédible. C’est un sentiment qui m’a suivi tout au long du roman puisque j’ai eu la même sensation sur la fin du roman : la résolution des problèmes est simple et trop rapide.

J’ai cru que le côté romance de l’histoire allait plus me plaire. Je vous avoue qu’elle a 21761644_10155840743637376_5686327546243930481_nsauvé quelque peu ma lecture si on enlève le côté « je t’aime moi non plus » qui est présent toute l’histoire, ça m’a un peu ennuyé, j’ai même arrêté quelques jours ma lecture pour dire de ne pas me dégouter de ce système dans la romance.

Les scènes de sexe sont détaillées, j’ai éclaté de rire à plusieurs fois parce que ça perd vraiment tout son charme. On a des mots un peu trop crus pour moi. Certes, ça plaira à certains lecteurs sans aucun doute mais pas à moi.

Cependant, ce roman se laisse lire. Je pense que c’est du à la plume de l’auteure qui reste surprenante, si j’ai eu quelques petites choses à lire, la fluidité de la plume rattrape un peu le coup. C’est dommage parce qu’il y avait quelque chose de bon, d’accessible mais je suis passée un peu à côté de ma lecture.

Les – :

  • Le personnage de Callie que je n’ai pas su apprécier en totalité.
  • La rapidité des évènements et le dénouement trop rapide de ces derniers.
  • Les scènes de sexe trop crues par moment.

Les + :

  • La romance (attention au jeu du chat et de la souris dommage !)
  • La plume de l’auteure surprenante et fluide.
  • Un résumé attirant.
  • Une intrigue qui tient la route la plupart du temps. 

Ma note : 155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie

Publicités
18

Et puis un jour – Ludivine Delaune

couv3923717Résumé : Sarah a trente ans et a oublié d’exister par elle-même. Plongée dans ses obligations, elle survit au lieu de vivre… Gino enchaîne les conquêtes, ne touche plus aux sentiments. Il s’est forgé une carapace d’homme à femmes. Il a choisi de vivre à moitié plutôt que de tout donner… Jamais ils n’auraient dû se croiser… Et puis un jour…

Mon avis : J’ai pu lire le roman « et puis un jour » de Ludivine Delaune dans le cadre du prix des auteurs inconnus. Avant dernier de la catégorie romance, j’ai passé un moment de lecture agréable avec ce roman mais je pense qu’il ne restera pas de longues années gravées dans ma mémoire.

Sarah est un personnage que j’ai apprécié la plupart du temps bien que des fois, j’ai eu envie de lui mettre des claques tellement elle s’oublie sous sa montagne de travail et d’obligations. Elle oublie complètement ses envies et désirs de femme pour se cantonner au rôle de mère et d’épouse. Je pense que cela est du, en partie, au regard que son époux pose sur elle : elle est une baby sitter, une aide ménagère mais plus une femme. Elle est là, dans le paysage et c’est tout.

Gino est un homme assez sympathique à découvrir. Il détonne, il est original et m’a bien fait rire. Il est à l’opposé du mari de Sarah et la rend vivante. Gino est un guide touristique à Paris. Il a une drôle de conception de l’amour : il ne se permet plus d’aimer. Peur ? Conviction ?  Avec lui, elle se redécouvre et c’est tellement mieux ! Après un démarrage compliqué avec le personnage de Sarah, j’ai pu enfin m’épanouir dans cette lecture.

Un  autre personnage que je n’ai pas tout à fait saisi c’est Marie, la « meilleure amie » de 21761644_10155840743637376_5686327546243930481_nSarah. En effet, quelle drôle d’amitié ! On met ainsi en exergue le côté naïf de Sarah qui est toujours là pour Marie, dans n’importe quelle circonstance mais l’inverse n’est pas réciproque. Sarah se retrouve seule face à ses questions. Elle est vraiment livrée à elle-même.

Il suffit d’un regard pour que ces deux vies complètement différentes se croisent le temps d’une idylle à Paris. Entre Gino et Sarah, c’est une évidence. Ils se complètent, se retrouvent l’un dans l’autre. C’est une alchimie parfaite, une romance parisienne comme on les aime. Ce côté de l’histoire m’a beaucoup plu. C’est une romance parfaite qui m’a fait vivre beaucoup d’émotions. On voit une séparation physique mais on ressent une déchirure psychique qui m’a beaucoup touchée.

La fin n’est pas celle à laquelle je m’attendais, je vous avoue être un peu secouée par cette fin qui est, au final, un choix à respecter même si j’aurais voulu autre chose. Bref, ce n’est qu’un petit point personnel.

Je ne connaissais pas la plume de Ludivine Delaune. Elle est très sympathique. C’est une lecture fluide et dynamique. J’ai apprécié la douceur qui se dégage des scènes de sexe. Ce n’est absolument pas dérangeant, il y a une poésie certaine qui émane de la plume de l’auteure et c’est très bien ainsi !

Les – :

  • Le léger manque d’action qui rend le début un peu lent.
  • Le personnage de Sarah (au début) complètement noyé, effacé.
  • Une fin un peu triste.

Les + :

  • Un couple qui nous fait ressentir le réel amour.
  • Une plume poétique, belle et pleine de ressources.
  • De nombreuses émotions véhiculées.
  • Une couverture très belle et poétique : à l’image du roman proposé !

Ma note : 155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie

14

Live to love – Saison 2 – Shana Keers

51gcAggxLGL._SX195_Résumé : Libérés de leurs secrets, Elisa et Thomas s’attendent désormais à devoir livrer un nouveau combat : celui de l’acceptation de leur amour par Jack Andrews, le père psychorigide de ce dernier. Ils sont prêts, du moins, ils le croient. Mais lorsque Thomas se retrouve à assumer plus tôt que prévu la direction française d’« Andrews Corp. », son passé lui saute en plein visage. Tout bascule et il est entraîné dans un tourbillon infernal au cours duquel la pire des surprises risque bien de l’achever. La puissance de l’amour viendra-t-elle à bout de la puissance de l’argent et de toutes ses dérives ? 

Mon avis : Je remercie Shana Keers pour l’envoi de son roman. J’avais bien apprécié la première saison de « Live to love », c’est donc avec grand plaisir que je me suis plongée dans la lecture de ce deuxième roman.

J’ai pris un peu de temps pour le lire parce qu’il est énorme ! C’est un beau petit pavé qui m’a pris beaucoup de temps mais c’est très appréciable d’avoir un bon et gros pavé !

On retrouve donc Elisa et Thomas qui n’ont plus le poids de leur relation sur le dos. Enfin… Le poids reste différent. Il faut faire accepter cette relation au père de Thomas : Jack. Jack est un personnage assez surprenant. Il est froid, directif et strict. Ce n’est pas gagné du tout…

Thomas se retrouve à gérer la filiale française de l’entreprise de son père. Il replonge dans son passé avec douleur.

Cette saison est plus intense que la dernière, j’ai pris plus de plaisir à découvrir ce que l’on découvre d’Elisa et de Thomas. Les personnages sont plus profonds, j’ai su m’attacher à Thomas qui est un personnage secret, déterminant pour l’histoire.  Ce que j’ai pu reprocher à Elise dans la première saison (un manque de profondeur, une froideur certaine, une difficulté à apprécier ce personnage pour moi) s’efface quelque peu dans cette saison bien que ce personnage reste un peu mystérieux pour moi. J’ai plus apprécié Thomas à vrai dire.

Le couple que forment Elisa et Thomas est très sympathique, ils forment un beau couple qui reste fort et intense. Même si j’ai eu du mal à les voir évoluer séparément, à deux, ils dégagent une force incroyable. C’est vraiment bien trouvé de la part de Shana Keers.

J’ai aimé l’intensité de cette saison. On ne s’ennuie absolument pas. Que ce soit les péripéties physiques de ce roman ou psychologiques, cela reste du grand art ! En effet, j’ai beaucoup aimé le fait que Thomas se prenne une grosse claque en replongeant dans son passé.

Le seul point négatif que j’ai trouvé c’est le fait qu’il y a un démarrage un peu long. J’ai eu du mal à entrer dans les premiers chapitres. Une fois la barrière passée, la lecture prend une vitesse agréable qui nous permet de tenir tout le temps de la lecture.

La plume de Shana Keers est toujours aussi impressionnante. Elle nous fait passer par toutes les émotions possibles et inimaginables. On est malmenés par cette plume que l’on n’a pas envie de quitter. C’est assez intrigant au final. J’ai aimé replonger dans cet univers avec cette merveilleuse plume.

Les – :

  • Un début longuet.
  • Le personnage d’Elisa qui reste insaisissable pour moi. Cependant, il y a une nette progression entre la première et la deuxième saison.

Les + :

  • Le passé de Thomas qui resurgit.
  • Le fait que l’on en sache plus sur l’entourage des deux personnages principaux.
  • Le couple Elise/Thomas qui reste très fort.
  • Le retour de la plume de Shana Keers ♥
  • Une saison riche en émotions

Ma note : 155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie

14

Hope Tome 2 : Coney Island – Angie L. Deryckère

téléchargementRésumé : Ils s’aiment. Leur amour est indéniable, et pourtant… Après de longues semaines sans nouvelles ni explications de Hope, Silas est au plus bas. Heureusement, il peut compter sur l’aide de ses amis. Julie, Amaury et Dominic vont s’unir pour tenter de comprendre les raisons de la fuite de la jeune femme avec Cameron et reconstruire ce couple que les non-dits et les maladresses ont éloigné. Ce qui ne sera pas chose aisée, car encore très énervée par les propos et sous-entendus de Marianna, Hope refuse de parler à Silas. De plus, ce qu’elle va apprendre va littéralement la déstabiliser, la mettant face à ses propres démons du passé. Comment réagira-t-elle lorsqu’elle trouvera Silas à son réveil, dans sa nouvelle maison ? Pourront-ils se reconstruire après que les secrets et la vérité seront révélés ? Et surtout, seront-ils capables de se donner une seconde chance ?

Mon avis : Je remercie les éditions Sharon Kena pour l’envoi de ce service presse. Souvenez-vous, j’avais littéralement dévoré le premier tome des aventures de Hope. Ce deuxième tome ne déroge pas à la règle, j’ai adoré, dévoré, me suis délectée de chaque mots, phrase, signe de ponctuation.

On retrouve Hope à Coney Island, après les révélations de Marianna, Hope a fui Silas sans aucune explication. On a donc un couple en friction. On retrouve une Hope qui se pose des milliers de questions, triste, qui vit mal sa rupture et Silas au fond du trou, qui n’est plus rien et qui se plonge dans les méandres de l’alcool.

Ce deuxième tome est beaucoup plus intense que le premier émotionnellement parlant. On tangue entre les questions de Hope et les tentatives de Silas pour retrouver Hope, bien cachée avec ses petits secrets et son Cameron.

Ce deuxième tome est dans la continuité du premier. On est tout de suite dans le bain, je suis heureuse d’avoir pu enchaîner les deux tomes. On retrouve cette ambiance très sympathique. Malgré le fait que Hope a été un peu fatigante parfois (elle change d’avis souvent, elle ne veut rien dire à Silas, bref, elle est pleine d’interrogations qui pullulent dans le roman).

Le seul point négatif que j’ai trouvé à cette aventure et à ce deuxième tome c’est que j’ai téléchargementeu la nette impression qu’il leur arrive toutes les catastrophes du monde, cela fait peut-être un peu trop pour moi. Cependant, on peut noter que toutes ces catastrophes servent dans le roman à rapprocher les personnages et à ce qu’ils se rendent compte qu’ils ont besoin les uns des autres. Je ne sais pas si cela est un point négatif au final … On va dire que c’est un point en demi-teinte.

La plume d’Angie L Deryckère reste hyper agréable en ce début d’été. Je ne peux que vous pousser à lire cette romance épicée par un peu d’érotisme (rien de vulgaire ni d’explicite, tout ce que j’aime !). J’ai beaucoup apprécié le fait que la coupure entre les deux tomes n’est pas forcément nette. En effet, je n’ai eu aucun problème à retomber dans l’univers de Hope et de toute sa famille.

Les personnages secondaires sont toujours présents : Amaury et Julie mais aussi Dom et Marianna. Sans oublier les parents de Silas ainsi que la famille de Hope. Bref, c’est un joli panel de personnages que l’on nous propose.

Les – :

  • Un effet « catastrophe » un peu trop pour moi.
  • Le personnage de Hope qui parfois se pose énormément de questions (trop ?)

Les + :

  • On replonge dans l’histoire très facilement.
  • La plume de l’auteure addictive et parfaite pour l’été.
  • Les personnages principaux qui forment un trio incroyablement mignon.
  • Des personnages secondaires que l’on retrouve avec plaisir.

Ma note : 155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie

22

Calendar Girl – Printemps – Audrey Carlan

9782367624563-001-T.jpegLECTURE FAITE POUR LES ADULTES. CERTAINS PASSAGES DE LA CHRONIQUE PARLENT DE SEXE.

Résumé : De Boston à Washington en passant par Hawaï, Mia parcourt le monde. C’est d’abord auprès de la star de l’équipe des Red Sox que Mia doit passer le mois d’avril. Et ça ne va pas être simple de vivre aux côtés de Mason Murphy et son sans-gêne. Mais c’est sans compter avec le caractère bien trempé de Mia qui va rapidement le faire changer d’attitude. Puis destination Hawaï, pour une cession de photos aux côtés du beau Taï Niko dont le charme ravageur et les tatouages tribaux vont faire chavirer notre belle héroïne. Enfin, c’est le retour vers Washington, ses hommes d’affaires et ses politiques. Mia va devoir affronter de bien tristes événements, et il lui faudra tout son courage et sa détermination pour surmonter ces nouvelles épreuves.

Mon avis : Je remercie Audio lib ainsi que Pauline pour l’envoi de ce service presse audio ! J’avais très envie de découvrir la suite des aventures de Mia. Tous les mois je dévorais le programme jusqu’à ce que je le vois, enfin !

Cette saga a un drôle d’effet sur la lectrice que je suis. En effet, je reste partagée. L’histoire est prenante, je vous l’accorde. Le format un gars par mois me plait aussi, on voyage, on rencontre des personnages différents avec des personnalités hautes en couleur. Cependant (oui, oui, je sais vous me voyez arriver sur mon cheval blanc avec ma ceinture de chasteté) mais pourquoi tant de sexe ? Pourquoi tant de vulgarité dans les propos tenus ? POURQUOI ? Je tiens, une nouvelle fois, à préciser que l’érotisme ne me dérange pas dans la littérature féminine (ou tout court d’ailleurs) mais là… Si les mots « baiser », « bite » et « chatte » sont apparus au moins 50 fois. C’est le seul point négatif que je trouve à cette saga : cette vulgarité extrême dans les descriptions de scènes de sexe crues.

J’ai d’ailleurs bien ri lorsque mon chéri a écouté le CD avec moi. Je crois que je n’ai jamais autant ri de ma vie et lui aussi. On s’est interrogé sur une « verge pourpre » (ben quoi ? Je suis curieuse !) mais sinon, j’ai passé un bon moment d’écoute. Ainsi, on a pu soulever le débat du « mais qu’est ce qui peut plaire dans la littérature érotique explicite ? » c’était sympathique.

On retrouve Mia pour un mois d’avril assez sympathique en compagnie de Mason Murphy. Un joueur de baseball des Red Socks qui est imbu de sa personne, sans gêne et qui se comporte vraiment comme un inconscient. On repère rapidement une nette évolution dans le comportement de Mason au fil des jours passés auprès de Mia. En mai, on part pour Hawaï, c’est un beau voyage qu’on fait avec le beau et le sexy Taï Niko. Je vous avoue que c’est le mois que j’ai le plus apprécié. C’est un beau voyage qui donne envie d’avoir les pieds dans l’eau à siroter un bon cocktail ! En juin, on redevient sérieux puisque Mia côtoie les hautes sphères de la politique américaine en direct de Washington DC.

Il y a beaucoup de choses que j’ai appréciées. En effet, le personnage de Mia est en constante évolution, elle réfléchit, voit comment elle pourrait être utile au monde, à sa sœur particulièrement. Elle veut sortir son père de cette situation. Cependant, j’ai trouvé qu’elle se comportait comme une chatte en chaleur à quelques moments. Elle qui tenait à faire la distinction entre la prostituée qu’elle n’est pas et son boulot d’escort girl… Hé bien, j’avoue que des fois, elle joue dangereusement avec la frontière entre les deux.

La famille qui se tisse autour d’elle est vraiment très sympathique et hétéroclite. J’apprécie le fait que l’on retrouve les personnages d’Alec, de Wes, de Taï et de Mason dans les histoires mensuelles que l’on poursuit. C’est vraiment une idée brillante dans le sens où les mecs ne sont pas que « de passages ».

Les tergiversions de Mia à propos de Wes sont mignonnes et montrent clairement ce qu’elle redoute le plus. Les sentiments sont là et ils s’accrochent. Bref, j’adore !

J’ai aussi apprécié que cette saison serve à de grandes causes : la lutte contre le cancer mais aussi le mannequinat pour les femmes qui ont des formes ou encore l’aide humanitaire à l’étranger. C’est vraiment un beau message de passé.

Les – :

  • Les scènes de sexe trop vulgaires et crues.
  • Le comportement de Mia qui des fois, est limite pour moi.

Les + :

  • Le retour des personnages déjà vus.
  • L’évolution de Mia.
  • Les familles qui se tissent autour de notre personnage principal.
  • De belles causes qui viennent bercer le roman.
  • Toujours cette folle envie de savoir la suite !

Ma note : 155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie

 

23

Pour l’amour de Robin – Lise Marcy

41lN-OrY55L._SY346_.jpgRésumé : A 16 ans, Cassie est amoureuse et rêve de devenir médecin. Son avenir lui semble tout tracé. Elle est chanceuse, David, son petit ami est un des garçons le plus populaire du lycée. Mais le prince charmant révèle son vrai visage quelques temps plus tard et la quitte. Son monde s’écroule quand elle découvre qu’elle est enceinte. Tout comme David, elle se retrouve abandonnée et rejetée par ses parents. Malgré un parcours semé d’embûches, elle trouve la force de réaliser son rêve et obtient son diplôme. Elle est médecin aux urgences de l’hôpital de la petite ville de Sonora, en Californie. Mais il lui faut une nounou pour son fils, Robin, qui se fait un malin plaisir à toutes les faire fuir. Jusqu’au jour où le séduisant Alan frappe à sa porte et bouscule leur vie. Alan saura-t-il apprivoiser le petit Robin ?

Mon avis : J’ai pu découvrir le roman « pour l’amour de Robin » de Lise Marcy grâce au prix des auteurs inconnus. Je vous avoue que ce dernier ne faisait pas partie de ma sélection. J’ai été assez surprise bien qu’il y ait eu des moments de flottement dans cette lecture.

On fait la rencontre de Cassie, une jeune fille de seize ans qui voit sa vie basculer lorsqu’elle apprend qu’elle est enceinte. Sa jolie et solide histoire d’amour vole en éclat lorsque David, son petit-ami, apprend qu’elle est enceinte. Première désillusion amoureuse qui laisse des traces. David la traite comme une fille qui n’a pas compté, une petite garce à qui il tourne rapidement le dos.

J’ai apprécié trouver un homme comme nourrice. En effet, beaucoup de romans traitent de femmes qui ont un travail que l’on associe plus aux hommes mais le contraire est assez rare. Voici donc un bon point pour l’auteure. Elle met en valeur ce métier qui peut être dur émotionnellement et physiquement.

Il faut aussi souligner le fait que la relation mono parentale/enfant est aussi mise en valeur ainsi que sa complexité et sa difficulté. Parfois, être parent et élever seul son enfant peut être très quelque chose de dur. Le personnage de Robin est adorable, j’aime beaucoup ce petit garçon qui est très fort. C’est un personnage qui apporte beaucoup à l’histoire. Ainsi, l’amour entre Cassie et son fils est très présent.

On se balade dans la vie de Cassie et de Robin. Elle est pleine de bonnes mais aussi de21761644_10155840743637376_5686327546243930481_n mauvaises surprises. La vie est ainsi. On touche donc à des sujets légers mais aussi des sujets comme les maladies (le petit crabe très méchant).

Alan prend de plus en plus de place dans l’histoire, cela apporte quelque chose de très sympathique à l’histoire. L’intrigue est prenante, elle nous permet de suivre une histoire d’amour agréable.

Cependant, il m’a manqué un petit quelque chose d’original qui aurait fait la différence. J’ai passé un bon moment de lecture. L’histoire est sympathique, l’intrigue prenante mais j’ai été ennuyé par les nombreuses coquilles et fautes d’orthographe et de grammaire dans le texte. Il y en a pas mal qui se baladent en effet. Une ou deux, passons, je ne pinaille pas, mais j’en ai relevé plus d’une dizaine. Ce genre de chose ralentit quand même ma lecture et me fait perdre le fil.

Je ne connaissais pas la plume de Lise Marcy. C’est une découverte agréable. Peut-être qu’un jour, je me pencherai de nouveau sur un ouvrage de l’auteure. C’est assez encourageant. Le style est simple, parfait pour celles qui débutent en romance.

Les – :

  • Les nombreuses erreurs de syntaxe, fautes d’orthographes et des coquilles dans le texte.
  • Un petit quelque chose manquant qui marque le fait que la lecture est sympathique mais pas un coup de cœur pour moi.

Les + :

  • Trois personnages sympathiques.
  • Une intrigue rondement menée.
  • Des notions importantes mises en place dans le roman.
  • Un style frais, qui plaira aux novices dans le genre. Une lecture qui peut faire du bien entre deux gros pavés. Lecture rapide d’un style simple.

Ma note : 155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie

14

Le garçon aux cheveux bleus – Jessica Branco

51idzHxXY1L._SX195_.jpgRésumé : Athéna, paraplégique depuis sa naissance, supporte avec difficulté sa condition et les conséquences qui en découlent. Jusqu’au jour où Eden, un mystérieux garçon aux cheveux bleu nuit, va changer sa vision du monde grâce à son don extraordinaire.

Mon avis : Je remercie chaudement les éditions de la caravelle pour la proposition de ce Service Presse via la plateforme Simplement.pro. En effet, j’ai adoré le résumé et la couverture, j’étais réellement intriguée par ce que j’avais sous les yeux. Ni une, ni deux, j’ai foncé dans cette lecture très originale.

On fait la rencontre d’Athéna, une jeune fille qui aimerai avoir une normale. Cependant, rien n’est facile pour elle. Paraplégique depuis sa naissance, elle voit tout le monde évoluer autour d’elle sans qu’elle ne fasse partie de cette évolution.

Quand les jeunes filles de son âge font des sorties entre copines, parlent de garçon et vivent leurs vies de lycéennes, Athéna doit attendre sa mère pour la laver et qu’une bonne âme l’aide à ramasser ses clés. Elle n’en peut plus de cette vie, elle voudrait que les choses changent. Ses souhaits vont être exaucés lorsque Athéna croise le regard d’Eden et ses magnifiques cheveux bleus.

Athéna voit sa vie prendre un virage à 180° degrés lorsqu’Eden entre dans sa vie. Je suis vraiment scotché par le roman que j’ai lu.

Je vous avoue que je ne m’attendais pas à ce mélange de romance et de fantastique en saupoudrant le tout d’une petite dose de modernité (le handicap d’un personnage n’est que depuis quelques années mis en avant dans les romans, c’est bien !). Roman court mais efficace. J’ai vraiment apprécié ma lecture.

Eden est un personnage que j’ai apprécié apprendre à connaitre. Il est différent des autres jeunes hommes de sa génération, il est à part, comme Athéna. Sa mère est un personnage secondaire fabuleux, plein de magie dans les yeux et apporte une touche de poésie et de légèreté dans le texte de Jessica Blanco. J’ai aussi beaucoup aimé le personne d’Athéna qui est très attachante. En effet, on se retrouve avec un personnage principal courageux, fier de ce qu’il est et qui a tellement de choses à donner aux autres. Athéna a un grand cœur, Eden le comprend rapidement. Son don, il va le partager avec Athéna qui l’espace de quelques instants va voir la vie autrement. C’est une intrigue originale.

L’originalité tient dans le duo improbable que forment ces deux jeunes gens mais aussi dans la qualité du don d’Eden (Je ne l’ai jamais rencontré dans la littérature fantastique, j’en ai lu pas mal donc c’est plutôt sympathique d’avoir des détails qui renouvellent le genre !). La couleur des cheveux d’Eden est assez significative et importante puisqu’il s’agit quand même du titre du roman.

À l’évocation du prénom du jeune homme, je me suis attendue à une fin féerique, pleine de douceur et franchement, je ne me suis pas trompée. Malgré les moments où les hauts et les bas sont très présents, Athéna s’accroche à son rêve et la fin reste particulièrement douce et pleine d’espoir. C’est vraiment une très belle réussite selon moi.

La plume de l’auteure m’a beaucoup plu. Elle est belle, pleine de douceur. Ses mots respirent l’espoir et le courage. C’est bon, très bon.

Je ne peux que conseiller ce court roman aux lecteurs et lectrices qui veulent passer un moment agréable entre deux grosses lectures. Je remercie encore les éditions de la Caravelle pour ce bel envoi plein de surprise.

Les – :

  • J’aurais aimé en savoir plus sur les personnages secondaires.
  • J’aurais aussi apprécié un approfondissement sur la manière dont Athéna conçoit son handicap. 

Les + :

  • Un duo improbable construit de deux personnages très attachants et atypiques.
  • Le handicap mis en avant.
  • La plume de l’auteure.
  • Un résumé et une couverture alléchante.
  • Douceur et espoir au programme.

Ma note : 155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie