3

Kiz’hope Saison 2 – Virginie Malann

20708417_1648827668518268_7677762148948944754_n.jpgRésumé : Après un grave accident de voiture, Emy, 29 ans, remet sa vie en question et souhaite tout changer avec l’aide de sa meilleure amie et colocataire, Lola. Son but ? Vivre et ne plus survivre. Première étape : retrouver son amour du lycée, Antony. Ce dernier, danseur professionnel, est de retour dans sa ville natale avec sa troupe. Son objectif ? Faire découvrir sa passion avec son meilleur ami et associé, Samuel. Pour trouver les réponses à ses questions, la jeune femme devra pousser les portes de son destin et se prouver qu’elle est capable d’affronter la vie et son lot de déceptions. Les chemins d’Emy et d’Antony vont-ils se croiser à nouveau ? L’amour sera-t-il au rendez-vous ? Rien n’est moins sûr…

Mon avis : Je remercie Marie et Nisha Editions pour leur gentillesse sans borne et leur envoi rapide de cette deuxième saison de Kiz’hope.

Souvenez-vous, j’avais bien apprécié la première saison que j’avais noté avec un 17/20 en espérant avoir une saison deux avec autant de bonnes idées. Je vous avoue que j’ai passé un bon moment mais peut-être un peu en deçà de la première fois que j’ai rencontrée Emy, Antony, Sam et Lola.

En effet, on retrouve nos quatre personnages principaux – dont Sam et Emy qui sont plus important que les deux autres- autour du thème de la Kizumba. J’ai trouvé, dans un premier temps, cette idée très intéressante, je l’ai trouvé un peu moins présente dans cette deuxième saison ce qui m’a un peu manqué, je vous avoue.

Cependant, j’ai aimé la tournure que prend la vie d’Emy ; En effet, j’ai apprécié le côté 14102321_869552063176273_1970639135923634263_noriginal du point de vue du côté duquel on se trouve. C’est assez compliqué à expliquer sans vous spoiler mais j’ai apprécié le fait qu’Emy ai une conscience. Elle a conscience des choses qu’elle fait, des choses mauvaises et des choix qui ne sont pas forcément bons qu’elle fait mais elle ne peut pas s’en empêcher.

Elle a un choix assez conséquent à faire : choisir entre son cœur et sa raison et on sait que ce n’est pas chose aisée à faire. C’est pour cette raison que je l’ai trouvé très humaine et assez appréciable.

Lola reste fidèle à elle-même. Son côté trop direct m’a un peu lassé mais j’ai trouvé qu’elle tenait son rôle d’amie/mère à merveille. J’ai trouvé touchant sa mère de trop s’inquiéter pour Emy, sa « choune ». J’ai apprécié son franc-parler qui amène des situations assez comiques.

Le personnage qui m’a le plus plu dans cette saison c’est Sam. En effet, j’ai trouvé son personnage très abouti, beaucoup moins snob et arrogant que dans la première saison, il apporte un bon souffle au roman qui a peut-être tendance à un peu s’essouffler au fil des pérégrinations d’Emy. La relation avec cette dernière est assez belle, appréciable. J’ai beaucoup apprécié les petits détails sur Jessily que l’auteure nous apporte.

Antony en revanche, ne m’a pas plu énormément. Je pense que c’est aussi son rôle dans ce roman. Mais j’ai trouvé son côté niais et romantique un peu trop prononcé et trop c’est trop… Trop de niaiserie, de romantisme rend Antony un peu trop féminisé pour moi.

Malgré ces quelques petites fausses notes, j’ai globalement passé un agréable moment avec cette saison deux et l’intégralité du roman. La fin est mignonne, une petite fin sous le signe du « tout est bien qui finit bien ». L’originalité de l’apport de la Kizumba est assez intéressant. Cela apporte beaucoup de charme et de sensualité au roman.

Je vous conseille de vous lancer dans cette lecture pour un moment de légèreté intense.

Ma note : 15/20

 

14

Pense à moi – Emmanuelle Aublanc

gabriel-d-angel-arekin-une-adaptation-du-jeu-is-it-love-par-nisha-editions.jpgRésumé : Quand la douce Sara emménage à Monterey, elle est loin de s’imaginer qu’elle y rencontrera l’être le plus énigmatique qui soit. Simon, lui, ne s’embarrasse pas de sentiments. Il s’est même juré de ne pas s’intéresser à la nouvelle arrivée et pourtant… même hanté par ses propres démons, il s’en rapproche dangereusement et l’embarque dans une histoire déchirante et romantique. Il y a des relations qui bouleversent toute une vie…

Mon avis : Je remercie chaudement encore une fois Nisha Editions pour l’envoi de ce service presse qui a vraiment été pour moi une belle découverte riche en émotions.

C’était la première fois que je rencontrais la plume d’Emmanuelle Aublanc. Je ne suis pas déçue par la douceur de cette dernière. En effet, j’ai trouvé que la plume de l’auteure était très agréable : douce quand il fallait, plus dure quand c’était nécessaire. Il y a beaucoup de poésie qui se dégage des mots d’Emmanuelle Aublanc et je pense que c’est nécessaire pour l’histoire qu’elle nous propose de découvrir.

On fait la rencontre de Sara, une jeune femme qui vient de s’installer dans la petite ville de Monterey. Elle parvient à se faire des amis, à avoir un équilibre dans sa vie et à combler un peu le manque de son ancienne vie à New York. Elle a quitté New York, la famille de son père avec qui elle a beaucoup de liens très forts pour suivre sa mère et son nouveau mari dans leurs nouvelles vies.

Parallèlement, on fait la rencontre de Simon. Un jeune homme qui fait partie d’une petite bande d’amis dans laquelle se retrouve Sara grâce à Mia, une jeune fille avec qui elle devient très rapidement une amie. Simon est un personnage très arrogant au premier abord. On apprend à le découvrir et rapidement, il fait fondre notre petit cœur.

On évolue dans un monde d’adolescents. J’ai aimé retourner dans cette ambiance de fêtes, de soirées un peu trop arrosées et des chichis entre adolescents. Ca m’a fait rire parce que l’auteure a vraiment su capter l’ambiance de cette période de nos vies, je suis retournée quelques années en arrière.

J’ai beaucoup apprécié apprendre à connaître ces deux personnages qui n’étaient pas 14102321_869552063176273_1970639135923634263_nforcément des personnages que j’apprécie (dans leurs caractères) aux premiers abords. Ils ont beaucoup évolué et j’ai aimé lire leurs aventures. Je me suis laissée happée par l’histoire et par les mots.

L’intrigue que nous propose Emmanuelle Aublanc est un peu similaire à celle que nous propose Twiny B dans « Our Last Days » pour ceux qui l’ont lu. On est dans une histoire qui tourne autour d’un grave secret qui finit par nous exploser à la figure. C’était assez fort et dur à lire mais je ressors grandis de cette expérience livresque.

L’intrigue est rondement menée, l’auteure parvient à nous embarquer dans une bulle d’amour qui peut tout vaincre. L’auteure nous prouve que l’amour est plus fort que tout et que Sara et Simon font tout ce qui est en leur pouvoir pour pouvoir vivre cet amour.

Le message véhiculé par Emmanuelle Aublanc est fort, intense et nous prend à la gorge. Si vous êtes friands d’émotions en tout genre, ce roman est fait pour vous.

En bref, c’est une histoire forte, belle et remplie d’émotions. C’est une histoire prenante que l’auteure nous livre. J’ai beaucoup aimé me plonger dans cette ambiance.

Ma note : 16/20

23

Te retrouver – Melody Gasnier

51xux7ak7GL._SX195_Résumé : « Je pensais ne jamais te revoir. Que tu avais disparu pour toujours de ma vie, que tu m’avais rayé de la tienne. Mais tu es là, devant moi, et je ne sais pas comment réagir. Après toutes ces années, tu veux me parler, t’excuser. Mais moi j’ai avancé sans toi, et je ne suis pas certaine de vouloir t’écouter. Pourtant, il y a une chose que je sais : malgré tous ces jours sans toi, je n’ai jamais cessé de t’aimer. »Camille ne pensait jamais revoir Lucas. Elle était certaine d’avoir tournée la page, à tout jamais. Mais maintenant, il est là devant elle, et malgré sa colère, elle ne sait pas si elle doit ou non l’écouter. Et si elle le faisait, que se passerait-il ?

Mon avis : Je remercie chaleureusement Melody de m’avoir confié son petit bébé « Te Retrouver » qui est une belle surprise.

Dans un premier temps, j’ai complètement craqué pour la couverture de ce roman, je la trouve magnifique, douce et très poétique.

Nous faisons la connaissance de la belle Camille qui revient dans son village natal dix ans après l’avoir quitté ayant le cœur brisé. La prise de distance était obligatoire pour elle, elle voulait oublier l’amour qu’elle avait ressenti pour Lucas.

Lucas est le deuxième personnage principal de cette histoire. C’est un jeune homme qui a eu une enfance et une adolescence compliquée : un père alcoolique et violent a fait éclater sa famille. En effet, sa mère et sa grand-mère ont subi les coups et les violences verbales de ce dernier qui a fini par se suicider quelques années auparavant.

Camille fait donc un retour en arrière pour quelques jours avec ses parents. C’est assez sympathique comme voyage. On suit Camille dans sa petite vie chez ses parents. Entre ses réflexions, ses doutes et ses craintes à propos de son mariage avec Geoffrey, son fiancé, avec qui elle partage sa vie depuis seulement un an.

J’ai beaucoup apprécié cette romance. Elle avait tout pour me plaire. Retrouver les routes du passé et y rencontrer une histoire d’amour qui n’a pas pu se terminer correctement. C’est assez sympathique à lire !

J’ai beaucoup apprécié la relation Camille/Lucas qui est une relation compliquée à cause de leur passé commun. Il y a aussi beaucoup de mystères et de secrets autour de ces deux personnages. Qu’ils soient personnels ou familiaux les secrets pleuvent sur le roman. C’est une bonne manière de nous tenir en haleine jusqu’à la dernière page de la romance.

J’ai aussi beaucoup aimé le côté bloggeuse de Camille qui est une femme qui parvient tant bien que mal à vivre de sa vie de bloggeuse littéraire. C’est grâce à l’amour des livres qu’elle parviendra à percer la carapace de Lucas. J’ai trouvé que c’était une bonne idée de parler du blogging et de l’investissement des chroniqueurs et/ou des propriétaires de blogs pour véhiculer les messages sur les romans. Ce n’est parfois pas évident d’évoluer dans la sphère alors j’ai trouvé cet aspect assez sympathique à lire.

J’ai trouvé l’évolution de ces deux personnages assez bonne. J’ai beaucoup apprécié le fait que Camille prenne sur elle pour essayer de comprendre la situation sans oublier qui elle est. J’ai trouvé son caractère assez fort et dynamique à la fois. C’est un personnage que l’on apprécie très facilement et que l’on veut voir grandir et être heureuse. C’était vraiment très appréciable.

La plume de Melody est très belle. Il y a des tournures de phrases remarquables ainsi qu’une certaine poésie qui se dégage des mots que Melody emploie. J’ai trouvé cela assez bon. En effet, je suis persuadée de pouvoir me replonger dans un univers que l’auteure propose dans un autre roman.

En bref : lecture très appréciable. Un cadre simple, doux et tranquille propice à une romance. Les personnages sont bons et très intelligemment construits. L’intrigue, bien que simple, est très bien ficelée. La plume de Melody apporte beaucoup à son histoire.

Ma note : 17/20

12

Toi, moi et les étoiles – Tome 3 – Nelly Weaver

toi.-moi.-et-les-etoiles.-tome-3-935906-264-432.jpgRésumé : 3 ans auparavant, Livie est partie. 3 ans durant, lesquels Ethan a été incapable de l’oublier. 3 ans séparés et pourtant, ils se sont retrouvés. L’amour les a réunis, mais malgré la main tendue d’Ethan. Livie l’a de nouveau perdu sous le poids de ses mensonges. Aujourd’hui, un secret supplémentaire les sépare. Un secret qui a réuni Greg et Livie dans un tourbillon infernal. Elle sait que dorénavant, rien ne sera jamais plus pareil. Elle sait qu’elle doit aujourd’hui faire un choix. Le choix de protéger son frère au risque de perdre son grand amour. Une décision qui va s’avérer bien plus difficile qu’elle ne se l’imaginait. Et si ce choix n’en était pas vraiment un ?

Mon avis : Je remercie chaleureusement Nelly qui est toujours au top. Elle nous propose ici un troisième tome pour sa saga « Toi, moi et les étoiles ». Encore merci pour ce merveilleux service presse.

Une chose est sur c’est que globalement, c’est une saga qui pourrait plaire à bon nombre de femmes. J’étais restée sur ma faim et sur un terrible suspens lors de la fin du deuxième tome, c’est donc avec une avidité certaine que j’ai retrouvé les personnages de cette saga.

J’ai trouvé ce troisième tome satisfaisant et utile. On avait besoin de ce tome pour comprendre. Je pense que la relation entre Livie et Ethan est beaucoup plus intense après avoir lu troisième tome.

Tome sous le signe du pardon, de la compréhension et de la renaissance à mon goût. J’ai beaucoup aimé la note que cela donne globalement à la saga. C’est beaucoup plus doux malgré les nombreuses tensions entre les personnages. Ce tome sert à apaiser toute la souffrance et la douleur que tous les personnages ont rencontrées de manière différente. J’ai trouvé ce tome très intéressant.

La trame de la saga se poursuit. On est toujours avec, principalement, notre trio de choc : Livie, Ethan et Greg. Greg ne parvient pas à pardonner Ethan de l’avoir trahi en séduisant sa sœur. Ethan n’arriver pas à oublier tout le mal que Greg a fait à sa sœur et Livie est déchirée entre son frère et son amant. Toutes les tensions sont au maximum. C’est une belle lecture.

J’ai beaucoup apprécié le caractère d’Ethan ainsi que celui de Livie. Je suis un peu moins fan du personnage de Greg qui est, à mon goût, un peu trop surprotecteur. C’est vraiment dérangeant.

Le couple Livie/Ethan me plait toujours autant ? J’ai beaucoup apprécié le fait que l’on comprenne que l’amour est plus fort que tout : plus fort que les mensonges, que les souffrances et l’incompréhension totale face à des révélations atroces. J’ai aimé qu’ils continuent à être là l’un pour l’autre après tout ce qu’ils ont traversé.

Bien qu’un peu récalcitrante par rapport au personnage de Greg, j’ai quand même trouvé que ce dernier avait beaucoup évolué. Il est devenu un peu plus flexible et raisonné bien que souvent il se laisse emporté pour un petit rien qui devient rapidement une grosse montagne. Il fait des efforts pour Livie et pour ne pas la perdre une nouvelle fois. J’ai trouvé ça assez mignon.

Livie est elle face à ses choix. Elle doit savoir faire un choix pour ne pas exploser au risque de perdre son frère ou son petit ami. Tout au long du roman, on lit sa réflexion sur le sujet. C’est vraiment fort. J’ai beaucoup apprécié la fin de ce troisième tome et le dénouement face aux secrets de Livie et de Greg.

J’aime toujours autant alternance des moments passés et présent. Cela nous permet d’en s’avoir plus sur la famille de Livie. On remue le passé et les choses qui se sont produites. On en apprend plus sur ce monstrueux père : physiquement ou verbalement parlant, il est une horreur. J’adore détester ce personnage et j’espère en savoir plus quand le quatrième et dernier tome.

La plume de l’auteure est toujours aussi agréable. Elle reflète vraiment bien les personnages. Elle apporte une touche de pathos qui n’est pas négligeable avec un tome comme celui-ci. C’est vraiment agréable

Ma note : 18/20

 

16

Love Story au collège d’Anne Saulot

5skonon3wqRésumé : Trois personnages. Un lieu. Emilie Delaporte a tout pour être heureuse : un métier qu’elle aime, des élèves attachants et des collègues sympas (pour la plupart). Et pourtant, un jour, c’est la chute. En une soirée, sa tranquillité d’esprit vole en éclats. Guillaume aime Emilie et n’en fait pas de mystère. Pourtant, quand une nouvelle collègue débarque et lui fait les yeux doux, il doute. Laurent est le nouveau chef qui doit composer avec les humeurs des troupes et son attirance pour Emilie. Sa position est-elle un frein à une relation entre eux ?

Mon avis : Je remercie l’auteure ainsi qu’Evidence Editions pour ce service presse très frais que j’ai beaucoup apprécié.

Une bonne chick-lit à la française pour moi. En plus, nous sommes propulsés dans un univers que je connais très bien puisque je suis dans l’éducation nationale (en tant que surveillante) depuis quelques années.

Je suis vraiment ravie de cette lecture qui s’est avérée être très rapide. En effet, c’est une lecture qui tient ses promesses sans prétention aucune. C’est très agréable à lire et la simplicité des mots est très appréciable.

On fait la rencontre d’Emilie, une jeune professeur d’anglais, de Laurent, le nouveau principal adjoint du collège et Guillaume, le surveillant qui fait craquer toutes les filles et qui fait l’unanimité auprès des filles.

Ce que j’ai beaucoup apprécié c’est que l’auteure a su parfaitement retranscrire l’univers de l’éducation nationale : à savoir que parfois, on se demande qui sont les gamins à surveiller ! J’ai trouvé ça assez sympathique à lire, j’ai retrouvé, à travers certains personnages, certains de mes collègues. C’était assez drôle, j’ai franchement ri à quelques passages et bien souri à d’autres.

Emilie est un personnage que j’ai beaucoup apprécié dans le sens où elle semble être un professeur très doux et très patient. Avec un charme fou, elle parvient à séduire élèves comme collègues.

Un trio « amoureux » s’installe entre Laurent, Guillaume et Emilie. C’était assez intéressant. Laurent, strict et prétentieux ne se laisse pas berner par cette bande de professeurs qui n’est bonne qu’à râler. Guillaume est beaucoup plus détendu et charmeur, il parle à tout le monde, connaît tout le monde et est apprécié par tout le monde. C’est un homme chaleureux que tout le monde connait dans le collège. Ce qui m’a un peu chagriné c’est que le trio s’est effacé vers la fin. Pour ne laisser qu’un duo mais la troisième personne passe un peu trop rapidement à autre chose à mon gout.

L’histoire est prenante et sait nous faire tenir en haleine jusqu’au dernier mot. C’est une lecture très agréable.

De plus, au travers de la plume d’Anne, on se rend très vite compte qu’elle sait de quoi cropped-cropped-Logo-évidence-éditions-finalelle parle et que des situations décrites dans le roman sentent le vécu. J’ai trouvé ça assez drôle de m’imaginer une Léa ou encore deux professeurs se battre pour une blague de collégien. Je ne vous en dit pas plus mais tous les personnages et les péripéties valent le coup d’œil. C’est vraiment très sympathique à lire.

Je suis aussi ravie d’avoir pu lire les mots provenant d’une plume de qualité qui amène beaucoup de punch et de dynamisme au roman.

Le petit bout de vie « de l’autre côté de la barrière » de l’éducation nationale est donc fort intéressant. C’est vraiment une lecture parfaite pour l’été, à l’ombre d’un parasol ou au bord de la piscine !

Ma note : 16/20

 

12

Kiz’hope de Virginie Malann

19144008_490545691288183_5946075018268121173_oRésumé : Après un grave accident de voiture, Emy, 29 ans, remet sa vie en question et souhaite tout changer avec l’aide de sa meilleure amie et colocataire, Lola. Son but ? Vivre et ne plus survivre. Première étape : retrouver son amour de lycée, Antony. Ce dernier, danseur professionnel, est de retour dans sa ville natale avec sa troupe. Son objectif ? Faire découvrir sa passion avec son meilleur ami et associé : Samuel.

Pour trouver les réponses à ses questions, la jeune femme devra pousser les portes de son destin et se prouver qu’elle est capable d’affronter la vie et son lot de déceptions. Les chemins d’Emy et d’Antony vont-ils se croiser à nouveau ? L’amour sera-t-il au rendez-vous ? Rien n’est moins sûr…

Mon avis : Je remercie une nouvelle fois chaleureusement Marie, qui est toujours au top et qui fait un travail merveilleux ainsi que Nisha Editions pour l’envoi de ce Service Presse.

Je fus assez surprise de la rapidité de la lecture ainsi que de la rapidité avec laquelle j’ai réussi à me plonger dans l’univers que l’auteure nous propose. En effet, je n’ai jamais lu de roman qui nous plonge dans l’univers de la danse et plus particulièrement dans l’univers de la kizumba (en espérant ne pas massacrer l’orthographe du mot).

On fait la rencontre d’Emy, une jeune femme qui veut croquer la vie à pleines dents après avoir survécue à un accident qui aurait pu s’avérer être mortel pour elle. On fait aussi, par la même occasion, la rencontre de Lola, la meilleure amie d’Emy. J’ai été bien surprise par la dualité de ce couple d’amies : en effet, nous avons une Emy douce, qui mâche ses mots et qui fait attention à ce qu’elle dit et fait tandis que Lola est, elle, tout l’inverse : en effet, entre le vocabulaire fleuri et les situations qui peuvent mettre la plupart des gens mal à l’aise, on est servi ! J’ai réussi à m’identifier plus facilement à Emy qu’à Lola parce que mon caractère est moins extravagant que celui de Lola que j’ai trouvé un peu chiante par moment.

J’ai aussi beaucoup apprécié le fait qu’Emy veuille retrouver son amour de jeunesse. Antony est un mec sur de lui, assez beau et très romantique. Tout ce que j’aime quoi ! En face, ou à ses côtés (selon le point de vue que vous décidez d’adopter), on trouve Samuel : son meilleur ami et son collègue de danse. Il est beau, intelligent et fait rêver toutes les filles. J’ai trouvé un peu dommage que la danse ne reste qu’en toile de fond pour cette première saison. En effet, j’aurais voulu un peu plus d’action par rapport à ça. Le côté séducteur de la kizumba ressort nettement et j’ai beaucoup apprécié ce détail mais il m’a laissé un goût de trop peu dans la bouche.

J’ai tout de suite compris en quoi l’intrigue allait tenir. Bien qu’elle est assez simple, l’auteure parvient à ajouter des péripéties qui font que l’on ne s’ennuie absolument pas lors de notre lecture.

J’ai aimé avoir le ressenti d’Emy sur les situations pas franchement faciles qu’elle vit. 14102321_869552063176273_1970639135923634263_nC’est assez agréable de voir ce qu’elle pense et ce qu’elle dit. On voit qu’elle prend beaucoup sur elle et c’est vraiment agréable d’avoir une personne comme ça dans un roman.

Ce que j’ai trouvé aussi très sympathique c’est que les sphères différentes de la vie d’Emy se rejoignent aisément : elle n’oublie pas son amie Jessy au centre de rééducation, elle n’oublie pas Lola, elle n’oublie pas Antony et Samuel.

En bref : cette première saison est très prometteuse : on a envie d’en savoir plus sur ce qu’il va se passer. Cette saison est sous le signe d’un combat interne entre le cœur et la raison mais aussi entre les deux hommes qui font battre le cœur d’Emy de manière différente. J’ai hâte de savoir ce que l’auteure nous réserve pour la deuxième saison !

Ma note : 17/20

20

Le souffle des feuilles et des promesses – Sarah McCoy

CVT_Le-souffle-des-feuilles-et-des-promesses_6077Résumé : Hallie Erminie, issue d’une famille de planteurs du Kentucky, est une jeune femme de caractère. À New York, où elle s’est mis en tête de trouver un éditeur qui publierait son premier roman, elle fait la connaissance de Post Wheeler, un journaliste célibataire et fier de l’être. Sous des abords arrogants et rustres, il est en fait d’une compagnie agréable.

Tous deux discutent à bâtons rompus de la vie culturelle new-yorkaise, bouillonnante en cette fin de xixe siècle, et s’attachent l’un à l’autre sans oser se l’avouer. Malheureusement, quand Post part pour l’Alaska du jour au lendemain, la possibilité d’une histoire d’amour s’évanouit.

Commence alors un chassé-croisé, des États-Unis à l’Italie en passant par l’Angleterre et la France. À chacune de leurs rencontres, les sentiments des deux jeunes gens ne font que croître. Le destin les réunira-t-il enfin?

Mon avis : Je remercie chaleureusement Camille et les éditions Michel Lafon pour ce fabuleux envoi encore une fois. J’apprécie grandement travailler avec cette maison d’éditions qui me réserve toujours de belles et grandes surprises : c’est ça que l’on recherche non ? Ici, avec ce roman, on a une intrigue plutôt « banale », je m’explique : une femme et un homme que tout oppose vont se lier d’amitié. C’est quand même assez simple, du « déjà vu » mais ici, l’auteure parvient à nous tenir en haleine jusqu’au dernier mot de la dernière page.

La première chose qui m’a plu c’est la couverture de ce roman. Je la trouve sublime ! J’ai fondu pour cette belle couverture qui retranscrit à merveille ce siècle que j’aime tant lire.

On fait la rencontre d’Hallie Erminie, une jeune femme qui vit dans le Sud des Etats Unis à la fin des années 1800. Encore très imprégné et stigmatisé par les récents évènements (guerres…), les Sudistes voient d’un mauvais œil les Nordistes et inversement. Hallie a secrètement toujours voulu être une auteure : ce qu’elle parvient à faire. Elle devient auteure à succès qui a un caractère bien trempé ! J’ai beaucoup aimé la détermination et la fascination dont Hallie peut faire preuve.  Elle est franche, n’a pas peur d’être ce qu’elle est, de dire ce qu’elle pense. Elle est fière d’où elle vient, de sa famille et ne renierai rien de ses racines pour rien au monde.

D’un autre côté, on rencontre un jeune homme intrigant. On peut commencer par son nom : Post Wheeler. Un jeune homme, journaliste et écrivain qui a la tête sur les épaules. Un peu trop même, je trouvais par moment qu’il était très dur avec Hallie et ses compagnons. En effet, il a l’air d’être désabusé par la vie et de la voir d’une manière bien sombre. Il a un sens de l’humour très noir et est plutôt charmant.

J’ai beaucoup aimé les étincelles que les rencontres entre Hallie et Post font. J’ai beaucoup apprécié ce couple d’amis. En effet, l’amitié se crée au fil des pages et de leurs balades. Tout est clair entre eux jusqu’au moment où Post quitte subitement New York pour l’Alaska sans donner de nouvelles à Hallie.

J’ai aussi beaucoup aimé le fait que le monde de l’édition ai une place à part entière dans ce roman. Longtemps exclusivement réservé aux hommes, j’ai beaucoup apprécié voir une femme évoluer dans ce monde éditorial.

On suit cette histoire à travers les continents, les pays et les villes : On passe par le 20100628104007michellafonKentucky puis par New York, on quitte les Etats Unis pour rejoindre l’Europe, plus précisément Londres et Venise. Nous visitons aussi l’Alaska. J’ai beaucoup apprécié voyager avec Hallie et Post. Les suivre dans leurs pensées, questionnements. C’est assez intéressant de voir comment Post considère Hallie et inversement.

Il y a beaucoup de personnages secondaires qui apportent beaucoup à l’histoire. C’est vraiment agréable. On se lie très facilement aux personnages principaux et/ou secondaires.

Ce roman est vraiment bon. C’est une belle romance avec un fond historique à peine perceptible. C’est assez surprenant et très agréable. J’ai beaucoup entendu parler de Sarah McCoy et j’avais vraiment envie de tenter une lecture. Je n’ai pas regretté mon choix avec ce Service Presse.

La plume est belle, douce et agréable. J’ai trouvé que Sarah savait retranscrire à merveille l’ambiance de ce siècle dans ce continent. On a vraiment l’impression d’y être. C’est surprenant et vraiment excellent.

J’ouvrirai de nouveau un roman de cette auteure sans hésitation. La plume est addictive et l’intrigue très bonne.

Ma note : 18/20