23

Frost de Hezekielle Syl

51LMoY6ucEL._SY346_.jpgRésumé : Halya est une trentenaire au caractère bien trempé. Thanatologue, elle exerce une profession peu conventionnelle pour un institut de recherche qui l’amène à parcourir le monde. Elle partage tous ses secrets avec Zélie, sa meilleure amie. Mais la vie n’a pas épargné Halya. Derrière la jeune femme enjouée et pleine de vie se cache une personnalité endurcie par les épreuves et hantée par les fantômes du passé. A l’occasion d’une mission, Halya débarque au Népal, au pied du mont Everest. Mais l’ascension de la montagne ne se passera pas comme elle l’avait prévu. Entre conditions climatiques et choc culturel, Halya n’est pas au bout de ses surprises. Le mont Everest entretient bien des légendes et des mystères qu’Halya va devoir affronter. L’un des gardiens du toit du monde, un dénommé Jack Frost, veille sur le mont en compagnie de Snow, son loup blanc. Invisible aux yeux des hommes, solitaire pour l’éternité, Jack est banni du monde des humains auxquels il inspire crainte et terreur et subit chaque jour un peu plus une malédiction qu’il ne pourra rompre seul. Halya saura-t-elle dépasser ses croyances et plonger dans l’univers fantastique de Jack pour le libérer de la malédiction qui le retient prisonnier? Jack saura-t-il convaincre Halya qu’elle seule peut le sauver ? Halya et Jack réussiront-ils à surmonter leurs différences pour unir leurs deux mondes ? Entre imaginaire et réalité, plongez dans un voyage qui ne vous laissera pas de glace.

~ Service presse 📖 ~

Je remercie M.E.C. éditions pour l’envoi de ce roman. J’étais surprise et très heureuse de voir que j’avais un message dans ma boite de réception. Une proposition de lecture sur une romance fantastique ? OUI ! Bien sûr ! Après ma folle lecture, je vous le crie haut et fort : j’ai bien fait d’accepter !

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Halya et la légende de Jack Frost
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

On fait la rencontre de Jack Frost… Ahhhh ! Ne mentez pas, je sais que vous pensez à la même chose que moi… Les 5 légendes sont dans votre esprit ! Je crois que c’est la seule source d’informations que j’ai sur la légende de Jack Frost. Il reste peut-être inconnu aux yeux de certains alors… on part pour un petit point culture !

Jack Frost est un personnage, allégorie de l’hiver, issu de la culture anglo-saxonne. Il serait à l’origine du givre, des nez et des pieds glacés par le temps, et donnerait sa couleur au feuillage des arbres en automne et sa forme comparable à des feuilles de fougère au givre croissant sur les vitres. […] Jack Frost est souvent dépeint comme un petit elfe, rapide, espiègle encore innocent avec un caractère d’enfant, disant souvent « hi-ho ». Il peut aussi devenir dangereux et geler les gens sur place, s’ils le mettent en colère. Son physique peut avoir des aspects hivernaux : les cheveux blancs, ses yeux de la couleur bleue, de la glace sur ses vêtements. On lui prête un grand nombre de pouvoirs, comme la production d’air glacial, la glace, les précipitations comme la neige ou le verglas. Le plus souvent on lui prête juste le pouvoir de dessiner des superbes sculptures en givre sur la terre, les plantes et les fenêtres. (Plus de détails sur Wikipédia)

L’auteure nous propose donc une plongée dans un monde fantastique où Jack Frost est notre personnage principal. Accompagné de son chien Snow, il va faire la rencontre d’Halya. Jack n’est pas un petit garçon ici. C’est un homme… Et quel homme ! A faire fondre la glace de l’Everest…

Halya est notre personnage principal féminin dans cette lecture. C’est une jeune femme que j’ai adoré du début à la fin ! Elle ne se laisse pas faire, elle est courageuse, elle est pleine de vitalité et de rêves. Thanatologue, elle étudie la mort. Ainsi, elle part sur l’Everest faire des recherches pour son travail. Mais rien ne va se passer comme prévu. Elle va faire la rencontre qui bouleversera sa vie à tout jamais.

Halya fait la rencontre de Jack. C’est la seule à le voir. C’est la seule qui pourra briser la malédiction qui plane sur lui.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Intrigue et décors  
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

L’auteure nous propose une romance fantastique à couper le souffle. C’est pour moi une sacrée belle lecture qui sera une de mes lectures les plus mémorables de l’année 2019.

J’ai apprécié l’originalité des décors : c’est vrai que c’est plutôt rare pour moi de faire des excursions dans le froid. En même temps, à cette époque de l’année, c’est plutôt très sympathique de lire ce genre d’intrigue planquée au fond de son lit…

On voyage dans l’Everest : on apprend rapidement que le danger rode partout. La nature et ses mystères sont vraiment intéressants à découvrir. Il y a des pièges partout. Si Halya pensait à tout : se perdre, mourir de froid ou encore tomber dans une crevasse, elle ne pensait pas faire la rencontre d’une légende.

C’est aussi une très belle idée d’avoir pris la légende de Jack Frost. Finalement, elle reste méconnue. Bon ok, on a un film Dreamworks mais mis à part ce film, il n’y a rien dans notre culture populaire qui nous permet de faire le lien. J’ai trouvé que l’inspiration de ce petit garçon devenu grand et maudit depuis de nombreux siècles est une très belle idée ! On ne lit que très peu de choses sur ces légendes et Hezekielle Syl nous prouve avec brio que c’est bien dommage.

Coup de cœur du mois d’Octobre, je n’ai absolument rien à redire sur l’intrigue : il n’y a pas de fausse note, les personnages sont très bons, bien dessinés, avec des psychologies fines et pleines d’informations. On s’imagine les personnages très facilement ainsi que les situations dans lesquelles l’auteure propulse ses personnages.

J’ai beaucoup apprécié Snow, le chien de Jack qui est un personnage à part entière. Ici, on parle de romance fantastique mais franchement, ça colle très bien à la réalité. On évolue dans des mondes que l’on connait (la ville, un appartement, un café, des rues…) mais aussi dans des endroits plus sauvages et paradisiaques : l’Everest mais aussi les îles.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
La plume de l’auteure  
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Je suis sous le charme. Vraiment.

On voyage énormément dans ce roman et cela fait du bien. On ne manque pas de rythme. On est dans un tourbillon d’événements qui sont tous très bien trouvés et menés. On ressent vraiment une puissance intéressante dans les émotions vécues par les personnages. La fragilité de Halya est très belle.

On tire une leçon de ce roman : lâcher prise, savoir se pardonner, redevenir soi-même, se défaire de l’emprise du passé pour aller vers un avenir meilleur. C’est vraiment très beau et très bien mené.

La plume de Hezekielle Syl est prodigieuse, formidable et très belle. Elle nous fait voyager géographiquement mais aussi au sein de diverses émotions incroyables.

3 bonnes raisons de lire ce roman :

  • La revisite d’une légende méconnue : Jack Frost
  • Les décors proposés
  • La plume de l’auteure.

5

6

Blue Carla d’Oriane

ob_cceee0_blue-carla.jpgRésumé : « Quand je pénètre en ces lieux, je ne suis plus Clara. Je deviens Blue Carla. Et je suis, disons… une habituée. » Plusieurs nuits par mois, Blue Carla embrase le club libertin Erotica. En dehors, elle est Clara Doucet, une jeune femme qui se cherche encore, côté travail comme côté cœur. Ces deux mondes doivent rester séparés, il y va de son équilibre. Mais l’arrivée de Romain, aussi libertin que sulfureux, risque bien de briser ses précieuses frontières. Ce roman de format court vous fera vivre une expérience où « brève mais intense » prend tout son sens ! Passez la porte du club Erotica, Blue Carla vous guidera.

~ Service presse 📖 ~

Je remercie Oriane pour l’envoi de son roman. J’ai eu la chance de faire sa rencontre lors du salon d’Orchies l’année dernière et depuis, je prends plaisir à la découvrir personnellement mais aussi professionnellement. J’ai pu lire son roman De terre et de racines et je continue ma découverte avec ce roman court Blue Carla qui nous propose un virage à 180° dans l’univers proposé. On passe d’une dystopie à un roman érotique. Genre que j’affectionne peu (seulement quand c’est très bien écrit et pas à la limite de la pornographie constante), je n’ai pas pu dire non aux jolis yeux d’Oriane.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Un genre qui me fait peur
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Vous le savez, l’érotique est un genre que j’affectionne peu. En effet, on trouve de tout. C’est plutôt sympathique puisque tous les lecteurs peuvent trouver leur bonheur dans ce genre mais, personnellement, j’ai du mal à lire le sexe. Brutaux, crus et assez vulgaires, certains romans m’ont fait sauter au plafond tant on banalise le sexe et la violence. Depuis quelques temps, j’esquive ce genre et je ne lis quasiment plus rien (sauf Shana Keers parce qu’elle est réellement douée pour ce genre). Oriane prend donc déjà un gros risque ici. De l’érotique, oui, mais à certaines conditions…

Soyez rassurés ! J’ai passé un bon moment de lecture. Je me suis plongée dans une lecture particulière puisqu’elle place l’érotisme et le libertinage au cœur de son intrigue. Ce que j’ai apprécié, c’est que l’auteure n’écrit pas le sexe pour faire vendre. On a un équilibre certain qui propose une belle idée et une romance contemporaine sympathique.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Un roman court
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

C’est plutôt une bonne idée ! J’avoue que j’ai apprécié le fait que le roman soit court. Ca évite d’ajouter des pages et des pages de descriptions en tout genre qui m’auraient rapidement lassée. Le format court est plutôt sympathique, on ne s’ennuie pas, on le lit d’une traite.

On fait la rencontre de Clara Doucet. Clara est une jeune femme belle, intelligente qui finit par trouver du travail. Elle a un équilibre certain dans sa vie qui lui permet de s’épanouir comme elle le souhaite. Clara a un secret. Ce secret ? Une fois toutes les deux semaines, Clara s’échappe et devient Blue Carla le temps d’une soirée érotique au club Erotica. (Clara/Carla sera nommée Clara tout au long de la chronique pour éviter de se mélanger les pinceaux ahah)

Ce qui devait arriver arriva. Les sphères professionnelle et personnelle se mélangent quand Romain, collègue de Clara se rend compte qu’ils sont tous les deux membres du club Erotica. Cela va créer des situations drôles, intéressantes et qui mettront Clara dans l’embarras.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Le libertinage au cœur de l’intrigue
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

J’ai apprécié le fait que Clara ne soit pas une nymphomane en puissance qui court après les garçons à poil. Non, pas du tout. Clara est une femme intelligente et intéressante. Via ses yeux, on se rend compte que le libertinage est une occupation « normale » pour elle.

Le libertinage, les clubs échangistes, l’érotisme, toutes ces thématiques sont encore taboues. En effet, il n’est pas conventionnel de parler d’intimité, de sexe. Ce sont des choses dont on ne parle pas, que l’on ne partage pas. Ici, on voit que ça ne prend, finalement, pas autant de temps que certaines autres passions dévorantes. C’est équilibré dans une vie qui va à 1000 à l’heure. Certains aiment les soirées sous les plaids et un bon film, d’autres, le libertinage. C’est ainsi, ça ne changera pas. La société dans laquelle on évolue banalise les horreurs de la vie mais cette thématique là reste encore assez taboue finalement… Oriane nous montre que tout peut être source de passion et d’amusement, il faut juste savoir doser.

Avec l’arrivée de Romain dans le récit, tout se bouscule. On est vraiment dans une situation très intense. Les émotions sont exacerbées par les sens, le jeu de lumière : entre cachettes et pénombre, on est dans un endroit qui semble hors du temps.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
La plume de l’auteure
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Comme je le disais plus haut, j’avais déjà eu l’occasion de rencontrer la plume de l’auteure via un autre roman. Si le changement de genre est radical, j’ai retrouvé cette plume pleine de richesses et de détails. On ne s’ennuie pas.

J’avoue que la lecture n’est pas un coup de cœur mais j’ai quand même bien apprécié mon immersion. Je n’ai pas vraiment de défaut à pointer du doigt. C’est juste que ce n’est pas un de mes genres de prédilection.

Pour ceux et celles qui aiment l’érotisme, le trouble des sens, l’amour au sens large du terme, les nouvelles expériences, ce roman court est fait pour vous.

En tout cas, je félicite Oriane pour cette rigueur implacable dans ses mots et ses romans. Il n’y a rien à redire, juste à apprécier la découverte et être ouvert d’esprit. Merci à elle pour cette piqûre de rappel : l’habit ne fait pas le moine.

3 bonnes raisons de lire ce roman :

  • Un univers riche malgré le format court
  • Une plume sincère et délicate
  • Le personnage de Clara/Carla que j’ai apprécié

4

8

Protect You d’Anaïs Danière

51QrEj-guBL.jpgRésumé : Je m’appelle Audrey, j’ai vingt-six ans. Dans ma vie tout roule. Je vis dans un joli petit appartement, situé non loin de ma pâtisserie. J’ai un homme dans ma vie… Il est dodu, gourmand, plutôt poilu mais très câlin… C’est le seul homme qui ne me contredit jamais. Il est toujours agréable avec moi et on se dispute rarement. Il est très facile à vivre et me soutiens en toutes circonstances et je lui rends bien en préparant ses mets préférés. Cet homme si exceptionnel c’est… mon chat Mousse. Et oui, malgré ma beauté à couper le souffle et mon caractère angélique, je ne parviens pas à rencontrer l’homme idéal…Enfin… Ca c’était avant qu’une pluie de problème me tombe dessus et que je me retrouve face au lieutenant le plus sexy de la planète, le lieutenant Danahan…

~ Service presse 📖 ~

Je remercie Anaïs Danière pour l’envoi de son roman. J’avoue que j’étais curieuse de découvrir ce que pouvait donner ce roman. Lorsque je l’ai vu sur SimPlement, je me suis rapidement laisser tenter. Ma lecture n’a pas été de tout repos à cause de quelques petites choses qui m’ont fait grincer des dents. Cependant, j’ai trouvé qu’il y avait des choses positives à souligner, que le roman est plein de bonnes intentions. J’ai bien compris la ferveur avec laquelle l’auteure nous raconte son histoire mais malheureusement, la mayonnaise n’a pris qu’à moitié.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Les personnages
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

On fait la rencontre d’Audrey, une jeune femme qui est très sympathique. Elle ne manque pas de courage et franchement, c’était un personnage plutôt attachant. Grande travailleuse, elle ne laisse pas forcément beaucoup de place dans sa vie pour une nouvelle histoire d’amour après le fiasco Marc, son ex petit-ami qui l’a profondément déçue et peinée.

L’entourage d’Audrey est présent dans l’histoire : on fait la rencontre de sa mère qui veut absolument la caser mais aussi son frère Nathan qui se moque bien d’elle avec ses histoires de cœur. Leur relation est plutôt sympathique et ajoute un peu de tendresse à l’histoire. On fait aussi la connaissance d’Elise, la plus vieille copine d’Audrey.

D’un autre côté, on fait la rencontre de Jake Danahan. Jake est un personnage séduisant, un homme beau, intelligent qui possède toutes les qualités et qui va, bien évidemment, faire fondre le cœur d’Audrey. Il est lieutenant de police.

Les personnages sont très sympathiques et assez détaillés.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Entre séduction et enquête policière
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

On est dans une romance New Adult et tous les codes de cette romance sont présents. Ce que j’ai apprécié, c’est que tout n’est pas axé sur le sexe même si ce dernier est présent. L’auteure se concentre aussi sur d’autres choses comme le travail d’Audrey (qui tient une pâtisserie) et le travail de Jake.

Ainsi, on a un équilibre qui fait que l’on ne sombre pas dans le sexe pur et dur. C’est assez intéressant. J’en profite aussi pour remercier l’auteure qui m’a envoyé un message après la lecture de mon profil pour me prévenir qu’il y avait des scènes de sexe dans son roman. C’était très gentil et prévenant. Merci.

Si dans l’intrigue, il y avait des choses sympathiques, je trouve que certains points ne sont pas assez exploités comme la relation entre Audrey et Elise. Même si on comprend l’éloignement, toute l’intrigue policière en parle, j’aurais aimé avoir plus de détails sur cette amitié.

La romance entre Jake et Audrey est sympathique et réaliste. J’ai trouvé ces deux personnages attachants et très intenses. Ils vivent une relation vraiment très plaisante à découvrir. On sent vraiment une alchimie entre ces deux êtres.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
La plume de l’auteure  
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Bon, malheureusement, quand il faut, il faut. Je vais vous parler des choses qui m’ont laissée bouche bée.

Premier point : les fautes. Le roman est bourré de fautes. Je me suis permise d’écrire à l’auteure pour savoir si ce roman était un premier jet ou non parce que, franchement, le roman est énorme, il doit faire 500 pages. Et moi, si on me vend ce produit, avec autant de fautes, je lève les bras au ciel. J’avais déjà repéré une faute dans le résumé mais je me suis dit qu’il fallait laisser sa chance à ce roman qui avait l’air prometteur. Anaïs Danière, l’auteure, m’a dit que c’était une erreur de sa part et qu’elle s’était trompée de version. Il en existe une corrigée. Néanmoins, je chronique ce que j’ai, et là, j’ai eu une version non corrigée, remplie de fautes en tout genre, dommage.  De plus, il y a erreurs de ponctuation et de syntaxe.

Deuxième point : les incohérences. Ça saute aux yeux dès le départ. Audrey a 26 ans sur la quatrième de couverture et 27 ans dans le roman. Il y a quelques incohérences dans le roman qui sèment le doute. Dommage.

Troisième point : la plume. Ça n’arrive pas souvent mais, malheureusement, je n’ai pas apprécié la plume. C’est dur pour moi de dire ça parce que je sais à quel point l’auteur met tout ce qu’il a dans son écrit mais je ne suis pas fan du parti que l’auteure a pris. En effet, la plume est assez familière et beaucoup trop parlée pour moi. C’est écrit comme on peut éventuellement parler dans la vie. L’apostrophe constante aux lecteurs ne m’a pas attirée plus que cela.

Je salue quand même l’idée, ce roman est plaisant dans le fond mais, pour moi, la forme nécessite d’être retravaillée. La romance est agréable à lire et peut faire passer un bon moment de lecture mais malheureusement, j’ai eu une lecture chamboulée par les fautes, les apostrophes et la syntaxe. J’espère que la version corrigée est top.

Je mets la moyenne pour le fond. En espérant que la forme soit modifiée parce que ce roman est très sympathique et il mérite d’avoir son lectorat.

3 bonnes raisons de lire ce roman :

  • Une ambiance sympathique.
  • Une romance attirante.
  • Des personnages intéressants.

notation 2

8

La malédiction de l’amour de vacances de June Caravel

41mwKy0O+VL.jpgRésumé : Lorsque Miguel jette un sort à Julia après qu’elle ait refusé ses avances, elle n’y croit pas. Mais après des années d’échecs sentimentaux, elle est forcée de se rendre à l’évidence. La malédiction de l’amour de vacances la poursuit. C’est lors d’un voyage sur la terre natale de Miguel que Julia est bien décidée à retrouver son jeteur de sort et à conjurer la malédiction.

~ Service presse 📖 ~

Je remercie June Caravel pour l’envoi de son roman via SimPlement. Plus le temps passe, plus j’apprécie cette plateforme où je ne peux que vous pousser à vous inscrire. C’est très intéressant et ça permet, pour les petites cervelles de moineau comme moi, de ne pas oublier vos SP… Ahahah. Bref, rentrons dans le vif du sujet, parlons du roman de June Caravel !

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Une malédiction originale
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

C’est ce qui m’a attirée dans ce roman : la malédiction de l’amour de vacances. Je me demandais bien ce que June Caravel pouvait tirer de cette thématique qui semble être rapidement épuisable. Je suis ravie de vous dire que cela n’a pas été le cas ! Le roman tient, tout au long, sur la malédiction dont est victime Julia.

Refusant un baiser à Miguel, cousin mexicain de sa meilleure amie, Julia se retrouve depuis de nombreuses années victime d’une malédiction. Celle de voir tourner en catastrophe ses possibles aventures lors de ses vacances. Farfelu ? Original ? Intéressant ? Je vous dis « oui » aux trois.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Julia, notre personnage principal   
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Je vous avoue que ma lecture n’est pas un coup de cœur mais elle s’est révélée être une agréable lecture. En effet, on se retrouve propulsé dans la vie de Julia. Malheureusement pour moi, j’ai eu du mal à m’attacher à ce personnage. Elle a l’air d’être très sympathique mais j’ai trouvé que son caractère était peut-être un peu trop différent des valeurs que j’apprécie retrouver dans les psychologies des personnages principaux des livres que je lis.

Peut être que c’est le fait qu’elle subisse une malédiction qui m’a dérangée un peu. Elle est dans une forme d’apitoiement (bon, on ne peut pas vraiment lui reprocher) qui forme une sorte de nuages noirs au-dessus de sa tête.

« Ce qui m’avait toujours manqué, c’était la confiance en moi. Je connaissais des filles qui n’étaient pas terribles, mais qui étaient sûres d’elles, et cette attitude agissait comme un aimant sur les hommes. Et pourquoi diable n’arrivais-je pas à être comme elles ? Pourquoi est-ce que je ne me sentais jamais assez belle ou pas à la hauteur ? »

Cependant, c’est assez drôle d’ailleurs, parce que je trouve que le duo qu’elle forme avec sa meilleure amie Luana est très rythmé. Elles donnent la pêche, les filles ! Le duo fonctionne très bien et le côté pétillant et dynamique de Luana est très intéressant et ajoute un petit peu de folie et de pep’s à cette histoire.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Intrigue et thématiques
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Les thématiques abordées dans le texte sont assez sympathiques. En effet, j’ai trouvé agréable de mélanger la magie, aux histoires d’un soir, à la question du grand amour mais aussi à une malédiction. L’auteure aborde toutes ces thématiques de manière légère et propose un moment de lecture agréable, sans fioriture.

Je vous avoue que j’ai eu un peu de mal avec la rapidité de l’intrigue. Dès les premières pages, ça explose au visage : la malédiction a lieu. On fait des bonds dans le temps, on se retrouve au Mexique, puis dans l’avion, on rentre, on revient, on repart. Bref, on ne s’ennuie pas un instant mais j’avoue que la rapidité m’a gênée. Il m’a manqué des informations, quelques descriptions histoire de se poser. Notre visite au Mexique est assez brève et finalement, l’exotisme qui se dégage du pays ne se fait pas forcément ressentir. Quelques pages en plus auraient été les bienvenues pour la lectrice que je suis.

Roman assez court, c’est un beau livre objet. J’aime beaucoup la couverture qui m’a tout de suite tapé dans l’œil (je suis faible, que voulez-vous…). Le roman est très agréable à tenir en main. On se retrouve avec un roman aux pages aérées. Le roman se lit rapidement. En quelques heures, hier soir, il a été lu et apprécié.

L’intrigue propose aussi des personnages secondaires masculins qui ajoutent un peu de piment à l’intrigue. Ainsi, on fait la rencontre d’Eric mais aussi de Charlie. Avec un roman qui va droit au but, on n’a pas vraiment assez de temps pour plonger un peu plus profondément dans les psychologies des personnages mais ils ont été sympathiques.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
La plume de l’auteure  
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

J’ai apprécié le fait d’en savoir un peu plus sur June Caravel. On apprend qu’elle est chanteuse (et douée qui plus est ! Je vous invite à aller faire un tour sur sa page Youtube). La malédiction de l’amour de vacances est son premier roman et le premier tome d’une trilogie. Je lirai la suite sans aucun doute pour voir si Julia a un peu évoluée.

La plume reste très fluide et dynamique. Ainsi, on se retrouve avec une histoire farfelue qui nous propose un dénouement réaliste. J’ai apprécié cette fin qui propose à Julia de faire le point sur sa vie. C’est avec beaucoup de maturité qu’elle revient sur ses dernières expériences personnelles et qu’elle en tire une conclusion intelligente.

Si vous voulez une petite lecture agréable à caler entre deux lectures plus importantes et plus sérieuses, le roman de June Caravel sera très bien répondre à vos attentes. C’est une histoire originale qui nous fait voyager et passer quelques temps avec Julia.

3 bonnes raisons de lire ce roman :

–        Une plume fluide et dynamique

–        Un roman court qui se lit rapidement

–        Une originalité avec la malédiction amoureuse

3

12

Starlife Tome 1 : Rencontre de deux étoiles de Claudie J. Martin

41BIjQBxzWL._SX195_.jpgRésumé : Myriam, jeune fille de dix-sept ans, est une chanteuse mondialement connue, bien que personne ne sache réellement à quoi elle ressemble. Lors d’un séjour en Irlande pour le tournage d’un long-métrage, elle fait la rencontre de Christopher en vacances chez son cousin. Elle se présente sous son deuxième prénom, Marie, et cache ainsi sa célébrité. Mais entre eux, c’est le véritable coup de foudre et alors que l’amour n’était pas l’une de ses priorités, Myriam voit sa vie bouleversée à cause de ce bel inconnu

~ Service presse 📖 ~         

Je remercie les éditions Sharon Kena pour l’envoi de ce roman. J’étais assez curieuse de voir ce que pouvait donner ce titre. J’ai trouvé la couverture très sympathique, le titre moderne et prometteur, j’ai donc demandé ce titre. Ce fut une agréable découverte : je commence à comprendre ce que certaines lectrices vivent. Je crois que ce roman se prédestine à des jeunes lecteurs (lycéen en fin de cycle pour moi). J’y ai trouvé des choses intéressantes et d’autres un peu attendues.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Un univers artistique tentant
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Je vous avoue que c’est l’univers que j’ai beaucoup apprécié à ma lecture du résumé. La musique a une place très importante, pour moi, dans ma vie et j’avoue que je suis vraiment ravie de retrouver cet univers, de temps en temps, dans mes lectures.

Avec Myriam, on fait une plongée dans l’univers de la musique mais aussi dans celui du cinéma. Myriam est une jeune fille de 17 ans qui est une chanteuse française connue avec la particularité de ne pas être médiatisée. Comme Sia ou encore Gims, Myriam est connue pour sa voix mais pas pour son physique. Elle se balade dans la rue sans être reconnue. Le public ne sait pas vraiment à quoi elle ressemble.

Comme je vous le disais, le monde du cinéma fait aussi son entrée dans l’intrigue quand Myriam part tourner un film en Irlande où elle fera une rencontre qui bouleversera sa vie.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Entre le New Adult et le Young Adult
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

On vogue vraiment entre les deux, on a un pied dans chaque genre. J’aurais tendance à dire que ce roman est du genre Young Adult par rapport à l’âge des personnages mais aussi du New Adult parce qu’il y a des scènes érotiques (bien que douces, sensuelles et pleines de poésie).

Je pense, quoi qu’il arrive, que le public jeune est visé. Je pense qu’entre 18/20 ans, l’intrigue et la plume pourraient être très appréciées.

Il ne faut pas oublier qu’il s’agit d’un premier amour. Je trouve que l’auteure s’en sort très bien. En effet, grâce à sa plume et à ses mots, la force de cet amour est très bien retranscrit. On se retrouve en plein tourbillon d’émotions.

L’intrigue nous propose de faire la rencontre entre deux jeunes gens mais qui ont une certaine maturité. La célébrité de Myriam la force à grandir rapidement. Christopher est, lui, un jeune homme charmant. En effet, il est difficile de ne pas tomber sous le charme de ce garçon qui est gentil, prévenant, à l’écoute des autres. Cependant, il a aussi un caractère qui donne envie de le secouer très fort et de lui mettre des claques pour qu’il se réveille un peu. Il doute beaucoup de lui ce qui souligne un manque de confiance intense en lui.

L’intrigue reste simple mais propose des péripéties originales. On vit vraiment la vie de Myriam pendant quelques temps. Elle nous fait part de ses doutes, ses incertitudes et son mensonge qui prend de plus en plus d’ampleur. On se retrouve donc avec une jeune femme qui se retrouve entre l’amour et sa carrière professionnelle : Que faire ? Est-il possible de vivre ces deux pans de sa vie en même temps ? Comment faire ? Tant de questions qui nous suivent tout au long de l’histoire.

Ces deux personnages nous proposent une histoire d’amour qui pourra plaire à un lectorat varié. Même s’il y a tous les ingrédients pour que je passe un bon moment de lecture, il m’a manquée un petit quelque chose pour que ma lecture soit un coup de cœur. Je pense sincèrement que le roman est bon, mais que je ne suis pas le public parfait pour cette lecture. Je suis curieuse de voir ce que cela peut donner dans le tome 2 de cette histoire.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
La plume de l’auteure
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

J’ai apprécié le fait que l’auteure nous propose des caractères différents. En effet, j’ai trouvé qu’il y en avait pour tous les goûts. Si Christopher marque l’écoute des autres et l’incertitude, Myriam/Marie est une jeune femme que j’ai apprécié pour la réserve dont elle fait preuve dans la vie de tous les jours mais aussi parce que je l’ai trouvée touchante.

La plume de Claudie J Martin est au service des émotions, cela ne fait aucun doute. On se retrouve dans une histoire d’amour touchante, pleine d’incertitudes et de faux pas. C’est maladroit mais très réaliste. Les deux jeunes personnages sont confrontés à la réalité et à leurs sentiments. Cela ne fait pas toujours bon ménage.

On a aussi de jolies descriptions de l’Irlande. Cela nous permet de faire une plongée incroyable dans ce pays que j’adore. C’est bucolique, charmant et tellement réaliste. Bravo !

3 bonnes raisons de lire ce roman :

  • Un récit équilibré qui nous propose une jolie première histoire d’amour
  • Un premier tome intense et riche en émotions.
  • Un couple très intéressant et agréable

notation 1

16

Fêlures de Nora Roberts

51Kqfhi6UvL._SX195_Résumé : Un père chirurgien en vue et son élégante épouse, deux enfants modèles, une maison magnifique à Lakeview en Caroline du Sud : la famille Bigelow est absolument parfaite. En tout cas, c’est ce que tout le monde croit. Mais derrière les portes fermées, les enfants, Zane et sa petite soeur Britt, vivent dans la peur, terrorisés par leur père, Graham. Jusqu’à ce terrible jour où Zane rentre en retard. La dispute qui s’ensuit marque le début d’un enchaînement d’événements qui brise la famille et change la vie des enfants pour toujours. Ils sont confiés à leur tante. Mais le passé ne se laisse pas oublier si facilement… Des années plus tard, Zane, devenu avocat, revient à Lakeview. Il y retrouve sa tante, sa soeur et ses vieux amis. Il y rencontre également une nouvelle venue, Darby McCrae qui, derrière son optimisme et son énergie, cache ses propres blessures.

~ Service presse ~

Mon avis : Je remercie les éditions Michel Lafon ainsi que Camille pour leur gentillesse et leur travail incroyable.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Nora Roberts : une valeur sûre de la littérature sentimentale
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Je découvre une nouvelle histoire de Nora Roberts. En effet, on retrouve l’une des plus grandes plumes de la littérature sentimentale pour une nouvelle aventure qui nous propose de faire la rencontre de Zane et de Darby. Deux êtres blessés par les actes du passé. La dynamique fonctionne très bien, bien qu’elle soit sans surprise : en effet, le schéma narratif ne change pas forcément de ce que l’on a l’habitude de lire. Si l’originalité ne tient pas sur la forme, elle est dans le fond.

On va alterner les points de vue mais aussi les histoires.

On se rend rapidement compte que l’enfance de Zane et de sa sœur Britt est bercée par les coups, la violence et la haine de leur père. Des scènes assez violentes sont proposées dès le départ pour marquer dans la chair du lecteur l’enfer que vivent les enfants Bigelow. Très souvent, je vous le rappelle : « l’habit ne fait pas le moine ». Ici, Nora Roberts nous le prouve encore une fois. Le père Bigelow s’appelle Graham : chirurgien bourré de talent, il vit une vie tranquille, cossue et parfaite en tout point de vue sauf qu’en privé, sa femme se prend de sacrés coups et que ces enfants sont réduits à des poupées de chiffon dès que la colère de cet homme est trop forte. Zane est très proche de sa famille, ainsi, on la voit grandir et évoluer au fil des ans. J’aurais apprécié avoir plus de détails sur la vie de Britt qui, finalement, a vécu l’enfer avec Zane. Elle reste vraiment au second plan et j’avoue que cela m’a un peu frustrée.

Darby, elle, vend sa maison sur un coup de tête. Elle veut prendre l’air et vivre sa vie autrement. Elle veut rompre avec son passé beaucoup trop imposant et se retrouve en Caroline du Nord. Elle loue un petit bungalow qui lui prouve que cette vente et ce nouveau départ étaient exactement ce qui lui fallait ! Incroyable : Darby, paysagiste talentueuse, retrouve l’inspiration et propose à Emily, la directrice de l’entreprise de location de bungalow, un partenariat qui va changer sa vie. Rapidement aussi, on va comprendre que Darby a eu un sacré passé et qu’elle est aussi blessée par la vie que Zane.

Darby et Zane nous propose une jolie histoire pleine de bons sentiments : amitiés, amours, trahison, blessures, tout est là pour que l’on passe un moment agréable à Lakeview.

A n’en pas douter, Nora Roberts nous propose une romance où deux âmes brisées et égarées vont se trouver. J’ai beaucoup apprécié ce roman où l’auteure prend le temps de poser les choses. On prend notre temps. C’est d’ailleurs un aspect du roman qui m’a fait peur au départ : le roman est énorme et grand. C’est un petit pavé mais qui se lit très facilement. Finalement, on tourne les pages sans se rendre compte du temps qui passe.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Intrigue et décors
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

C’est ce que j’apprécie avec Nora Roberts. Les descriptions des lieux dans ses romans sont très soignées et nous permettent d’envisager le décor dans son ensemble. Elle n’oublie pas les petits détails qui font que les décors sont féériques. On se retrouve au bord d’un lac, dans de grandes maisons américaines qui ont des vues magnifiques. De plus, le travail de Darby étant de rendre les espaces verts plus beaux, on en prend plein les yeux, le nez et les oreilles. C’est quelque chose que j’ai vraiment apprécié. Les décors permettent aux lecteurs de passer un moment confortablement installé dans l’intrigue.

L’efficacité de Nora Roberts a nous planter des décors incroyables est assez connu. (Le pire, c’est que j’ai au moins 4 romans d’elle dans ma PAL et que je ne les ai pas encore sortis… Pourquoi ? La question restera sans réponse…). On embarque dans l’histoire sans aucun problème. La seule chose qui me fait lever les yeux au ciel, c’est le sentiment d’accumulation : en effet, pour moi Darby vit un peu trop d’événements choquants et perturbants. J’avoue que cela a manqué un peu de crédibilité pour moi : on est un peu dans une spirale d’actions qui s’enchaînent et cela m’a laissé un peu dubitative. Je pense que la dernière péripétie était de trop mais bon, cela n’a pas entaché mon plaisir de découvrir cette nouvelle histoire qui me pousse à sortir les romans de cette auteure de ma PAL.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
La plume de Nora Roberts
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Comme je le dis depuis le début de cette chronique, pour moi, Nora Roberts est une valeur sûre de la littérature sentimentale. Autant par l’intrigue qu’elle propose avec une réelle évolution dans le temps et dans l’espace mais aussi par la psychologie des personnages touchés par des drames familiaux qui ne laissent pas les gens indemnes. La plume de Nora Roberts est au service des sentiments et des émotions. Cela ne fait aucun doute. On ressort de cette lecture chamboulé mais avec un sentiment de détente et de douceur. Cela fait du bien ! On passe un excellent moment en compagnie de ces personnages qui marquent le lecteur.

En définitive, on ressort de cette lecture avec un sentiment de bonheur. On regarde, comme les personnages, vers l’avenir que l’on espère meilleur.

3 bonnes raisons de lire ce roman :

  • Nora Roberts est une force de la littérature sentimentale. Elle est incroyablement douée.
  • Deux personnages principaux forts qui nous font vivre des moments intenses que ça soit séparément ou ensemble.
  • Une plume qui donne des frissons et qui est indéniablement au service des émotions et des sentiments.

notation

12

L’amour en cuisine : trouveront-ils la recette du bonheur ? de Virginie J

41cWJeSpIoL._SX195_.jpgRésumé : D’un côté, il y a Anaïs Petit, 27 ans. De l’autre, il y a Liam Morel, 29 ans. Tous deux sont passionnés de cuisine depuis leur plus tendre enfance. Anaïs est serveuse depuis quelques années maintenant et a ouvert son blog culinaire il y a quelques mois. Ses recettes font sensation auprès de ses lecteurs. Elle aime sa vie tranquille entourée de sa famille. Depuis trois ans, elle est célibataire et veut le rester. Les hommes, elle connaît, ils n’apportent que de la souffrance. Liam a une vie paisible jusqu’au jour où il rencontre Ana. Pour l’instant, elle reste virtuelle mais elle lui semble parfaite. Pourtant, son cœur a déjà craqué pour une de ses collègues. Peut-on aimer deux femmes en même temps ? Liam va chercher la réponse, mais rien ne se passe comme il l’avait imaginé. Les démons du passé d’Anaïs reviendront la hanter. Sera-t-elle assez forte pour continuer de vivre ? Quant à Liam, sera-t-il capable de choisir entre les deux femmes qui font battre son cœur ? Leur amour de la cuisine leur donnera-t-il la recette du bonheur ?

~ Service presse ~

Mon avis : Je remercie Virginie J pour l’envoi de son roman via SimPlement. J’étais assez curieuse. Le mélange entre la romance et la cuisine est pour moi assez sympathique. Curieuse et gourmande, je ne pouvais pas passer à côté de cette découverte.

Je vous le dis tout de suite, cette romance n’est pas un coup de cœur mais reste quand même agréable à lire et à découvrir.

~ Quand la cuisine fait fondre les cœurs ~

On fait la rencontre d’Anaïs qui est une jeune femme de 27 ans. Elle est serveuse mais aussi blogueuse culinaire. C’est via son blog qu’elle va commencer à discuter avec un certain « MailMan ».

Anaïs est une jeune femme tout à fait charmante : serviable et courageuse, elle est le personnage que j’ai le plus apprécié dans ce roman. Elle ne lâche rien et ne baisse pas les bras devant l’adversité.

D’un autre côté, on a Liam qui commence à s’attacher à sa collègue. Chef cuisinier dans le restaurant où Anaïs est serveuse, ils se côtoient tous les jours. Il tombe sous son charme mais aussi sous le charme d’une personne virtuelle avec qui il parle depuis quelques temps. Liam est un personnage sympathique et attendrissant. On s’attache aussi très rapidement à lui.

~ La cuisine ~

Ce que je trouve dommage, c’est le dévoilement de l’identité d’Ana : il passe tranquillement. Il n’y a pas forcément beaucoup de remous. J’aurais apprécié avoir plus qu’un « je sais que c’est toi » (je résume, il y a un petit passage sur ça). Mais j’aurais bien aimé avoir un peu plus d’actions, de volonté de cacher l’identité d’Ana et certainement un plus gros effet de surprise pour les personnages mais aussi pour le lecteur.

On nous présente Ana comme une blogueuse culinaire. C’est chouette comme idée mais personnellement, je reste un peu sur ma faim. On sait qu’elle dresse des assiettes, qu’elle cuisine mais c’est tout. Pas de recette ? Pas de session d’essais pour le blog ? Rien. Ça reste un peu dans le vague et je trouve que l’idée de faire de notre personnage une cuisinière tombe un peu à plat parce que c’est finalement Liam qui cuisine le plus dans l’histoire et comme c’est son métier… On ne peut pas vraiment faire autrement que de le voir cuisiner.

~ La romance : le cadre et l’intrigue ~

J’ai beaucoup apprécié voir les personnages évoluer dans leur cadre professionnel. C’était très intéressant. L’équipe du restaurant « Les Etoilées » fonctionne comme une grande famille et j’ai trouvé cela très agréable. La pression au travail est là mais l’esprit d’équipe aussi et franchement, cela fait plaisir de sortir des sentiers battus des chefs exigeants et méchants envers les commis et les serveurs.

J’ai aussi apprécié évoluer dans la sphère personnelle d’Anaïs. On fait la rencontre de la famille de cette dernière mais aussi d’Adeline, sa meilleure amie, qui la connait mieux que personne. On fait un voyage au cœur des pensées et des souvenirs d’Anaïs.

La romance présente dans ce roman est assez sympathique. On retrouve Liam qui est dans un dilemme coriace : Anaïs ou Ana ? Tout au long du roman, on va évoluer entre Liam, Anaïs et Ana. En aucun cas il ne s’agit d’un triangle amoureux. L’auteure se débrouille assez bien de ce côté pour nous éviter les stéréotypes qui nous font lever les yeux au ciel.

~ La plume de l’auteure ~

Voilà une plume riche et très sympathique à découvrir. J’avoue que cela m’a beaucoup plu. Le roman n’est pas gros mais le temps est passé à toute vitesse. Le roman se lit vite et bien. En une après-midi, j’ai fait la rencontre d’Anaïs, de Liam et d’Ana qui m’ont fait passer un très bon moment de lecture. C’était vraiment une balade sympathique sur Paris mais aussi Grenoble. La plongée dans le passé des personnages est très intéressante et rondement menée.

~ En définitive ~

Le roman nous permet de passer quelques heures de lectures agréables. C’est vraiment un joli moment entre des personnages qui se livrent à cœur ouvert et qui espèrent chasser les vieux démons enfouis au plus profond d’eux. Virginie J nous propose une romance moderne sympathique derrière les fourneaux d’un restaurant où règnent la bonne entente et la bonne humeur. Bravo à elle !

3 bonnes raisons de lire ce roman :

  • Une romance moderne très agréable
  • Des personnages attachants
  • Une plume sincère et pleine de vie

3

(3.5/5)