12

Le doux parfum des marguerites – Amélie B.

couverture rectoRésumé : Hannah a tout pour être heureuse : un père bienveillant, une grand-mère aimante, une amie pétillante, un quotidien confortable à Saint-Tropez, et une passion dévorante : le surf. Seul l’amour manque à ce tableau presque parfait… jusqu’à ce qu’elle rencontre Mathias, jeune trentenaire récemment installé en ville. Sous des airs durs et une humeur changeante, il cache une gentillesse qui séduit immédiatement la jeune fille. Mais… Mathias est-il aussi sincère qu’il le prétend ? Lors d’un voyage en amoureux, Hannah va découvrir avec horreur ses véritables intentions …

∼ Service presse ∼

Mon avis : Je remercie Amélie B pour la confiance renouvelée. En effet, depuis que j’ai pu me plonger dans son roman pour le Prix des Auteurs Inconnus, j’ai eu la chance de pouvoir discuter avec elle. Cela nous a permis de mieux nous connaitre et de créer un partenariat très sympathique. Ainsi, j’ai encore quelques romans à découvrir de l’auteure. J’ai pu, ici, plonger dans son dernier, excellent, roman : Le doux parfum des marguerites.

Un mélange des genres très sympathique

J’ai eu du mal à savoir genrer ce roman. En effet, on tangue entre romance et suspense. Et finalement, je trouve que cette qualification lui va bien. Ce roman est une bouffée d’air frais. Il est juste parfait pour cet été, à la plage. Il est, à l’image de sa couverture, coloré, pétillant mais aussi mystérieux et impossible à deviner. Bref, on ne s’ennuie pas un instant.

Les personnages

Je pense qu’Amélie B est une auteure qui mise énormément sur ses personnages dans ses romans. Ils sont toujours forts, courageux et dans des situations assez compliquées. Hannah ne déroge pas à cette règle puisqu’elle fait partie des personnages de cette histoire que j’ai le plus apprécié par sa psychologie et son côté mystérieux. En effet, au départ, je ne pensais pas pouvoir m’attacher à cette fille : riche, qui a tout ce qu’elle veut, qui ne travaille pas parce que papa est riche, bref, je ne pensais absolument pas pouvoir comprendre ce personnage. J’ai été très surprise de voir ce que l’auteure fait à ce personnage. En effet, on se rend rapidement compte que Hannah est une jeune femme à qui la vie n’a pas fait de cadeaux. Même si elle a un père aimant, une grand-mère très présente dans son cœur, elle a aussi une mère qui n’a jamais pris ses responsabilités, une vie amoureuse très compliquée. C’est une jeune femme fragile qui est très naïve et qui n’aspire qu’à une chose : trouver l’amour et un équilibre dans sa vie.

Il y a beaucoup de personnages secondaires dont je ne vous parlerai pas en détail par souci de ne pas vous spoiler une partie de l’intrigue. Cependant, je peux souligner la relation assez intense qu’il y a entre Hannah et sa mamie. Je me suis sentie proche d’elles deux parce que je vis la même chose avec ma mamie.

Entre amour et amitié, Hannah va devoir apprendre à faire confiance et surtout à savoir lâcher du lest et comprendre les autres.

L’intrigue

En soi l’intrigue est très intéressante. En effet, j’ai trouvé que le voyage à Ibiza était une formidable manière d’amener un personnage qui vit d’une manière très différente d’Hannah. En effet, il y a un choc des cultures et des classes sociales. Si Hannah n’a pas besoin de regarder ses comptes en banque, certains doivent le faire et l’auteure souligne cela à merveille.

L’intrigue n’est pas sombre. Au contraire, Amélie B trouve encore une fois une manière incroyable de traiter de sujets compliqués comme la confiance, la famille, l’amour. On se retrouve dans une lecture confortable qui nous tient en haleine. Véritable page turner, le doux parfum des marguerites saura séduire de nombreux lecteurs.

La plume d’Amélie B

Qu’est-ce qu’elle est belle, qu’est-ce que c’est fort, beau et puissant. Franchement, je ne peux qu’apprécier ce que j’ai lu. La seule petite frustration c’est la présence de la mamie d’Hannah que j’aurais voulu plus importante. En effet, Hannah en parle avec énormément d’amour et de douceur mais il m’a manqué la présence physique de la grand-mère que j’aurais apprécié plus importante.

Les – :

  • Le léger manque de la présence de la mamie de Hannah

Les + :

  • La plume d’Amélie B. ♥
  • Le personnage d’Hannah que j’ai adoré et qui m’a beaucoup surpris.
  • L’intrigue
  • La relation entre petite-fille et grand-mère

4

12

Le fauteuil de César – Laure Lapègue

CVT_Le-fauteuil-de-Cesar_3562.jpgRésumé : « César n’est pas mort ! Il te salue et t’invite à fêter dignement la trente-neuvième année d’une vie qui, fort heureusement, n’a pas pris fin prématurément. Seul le cercle de proches est invité, alors ne prévois rien d’autre que ta bonne humeur ! PS : Au cas où tu hésiterais, je te réserve une surprise d’écrivain… » Trois mois après un grave accident de voiture, César invite ses meilleurs amis à le rejoindre dans la maison de campagne où il effectue sa convalescence. Mais bien vite, ces derniers découvrent qu’ils ne sont pas les seuls convives et que leur hôte leur a réservé une surprise aux allures de cadeau empoisonné… L’amitié peut-elle résister à tout ? À l’amour ? À l’argent ? À l’absence ? À la maladie ? Au temps qui passe ..? Isolé pour un long week-end dans une propriété perchée au cœur de la Montagne noire, le petit groupe se verra contraint de remuer le passé et de faire face aux évènements présents pour répondre aux questions posées par leur ami César.

Mon avis : Voici ma lecture du mois de mars dans la catégorie « littérature noire » pour le Prix Des Auteurs Inconnus.

Noir, c’est noir, j’ai perdu tout espoir…

Ce roman faisait partie de ma sélection personnelle. Je pense que c’était le roman dans lequel j’avais placé le plus d’espoir. Je ne peux pas dire que ma lecture ait été mauvaise, non, mais ce n’était pas du tout ce à quoi je m’attendais, malheureusement. Je m’attendais à plus noir, plus piquant, plus cynique.

Je me suis retrouvée devant une bande d’amis qui m’a posé problème. En effet, j’ai trouvé dommage qu’il n’y en ait pas un pour relever la bassesse des soit disant amis de César. Ils sont tous là avec une arrière-pensée. Cupidité ? Culpabilité ? Tout y passe… Quel malheur ! Cependant, j’ai été surprise plus d’une fois par les comportements et attitudes des personnages. J’avoue qu’ils ont épicés la lecture, par moments.

Les personnages

César était hyper prometteur. Un écrivain connu qui frôle la mort. Je me suis dit que les retrouvailles avec ses amis qui ne le sont plus vraiment allaient être un véritable feu d’artifice mais finalement, j’ai été un peu déçue. L’idée de base est bonne. Néanmoins, j’ai trouvé que ce n’était pas assez noir, c’est vraiment dommage. Je pensais à une sacrée revanche, une bonne frousse pour les personnages comme pour les lecteurs et à un moment de lecture intense.

L’intrigue

L’idée du huis clos était vraiment intéressante. On vogue entre passé et présent. On passe d’un personnage à un autre, on y ajoute une auxiliaire de vie qui ressemble à Hagrid, un chien, des voisins. Il n’y a pas de longueurs pour moi, le rythme reste correct.

Tout tient aussi dans le moleskine de l’auteur qui est un objet-personnage pour moi.

Sentiments contradictoires

L’extrait lu pour les présélections était vraiment très, très bon ! Je l’ai noté directement en me disant « celui-là, il faut que je le lise ! ». J’avais hâte de me lancer dans ma lecture et finalement, je n’ai quasiment pas fait de pause dans cette dernière. Il y a quelque chose qui m’a poussé à lire rapidement. Je pense que c’était ma volonté de voir s’il y allait avoir quelque chose de plus sombre. Je ne peux pas dire que c’était une mauvaise lecture mais je ressors déçue par rapport à ce que j’attendais.

La plume de l’auteure

Ma foi, ce n’était pas désagréable comme découverte. J’ai passé un moment de lecture assez sympathique même si pour moi, cela n’est pas suffisant. Les personnages ont des psychologies assez bonnes, bien construites. La plume est agréable.

Les – :

  • Une déception quant au côté noir du genre auquel ce roman s’apparente.
  • La bande d’amis qui ne m’a pas forcément plu.

Les + :

  • Le personnage de César
  • Les décors
  • Le huis clos

155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie