17

Le silence des aveux – Amélie de Lima

téléchargement.jpgRésumé : Lille, novembre 2010, le corps sans vie d’une adolescente est retrouvé près de la Deûle enneigée, dans d’étranges conditions. Cheveux scalpés, habillée mais sans sous-vêtements, un billet de vingt euros dans la main, tout prête à croire qu’il s’agit d’un crime sexuel. Véronique De Smet, commissaire chargée de l’affaire semble piétiner, les meurtres s’enchainent et l’enquête est au plus bas. Pourtant, un revirement de situation permettra à Véronique de mettre la main sur le présumé meurtrier, un trentenaire qui semble être le coupable idéal. Mais, l’est-il vraiment ? Aidée de l’inspecteur Bernier, Véronique réalisera un travail de fond, sur l’enquête et sur elle-même, pour démêler cette affaire, où rien ne semble être ce qu’il parait…

Mon avis : Je remercie avec grand plaisir Amélie de Lima qui est une personne que j’estime beaucoup de par son travail en tant qu’auteure mais aussi pour ce qu’elle dégage en tant que personne. Rare sont les auteurs aussi prévenants, gentils et prêts à discuter à n’importe quel moment. C’est très plaisant, alors merci Amélie.

Pour en revenir au livre, j’ai pris beaucoup de plaisir à découvrir ce Service Presse. Je le vois beaucoup tourner sur la toile mais aussi sur les réseaux sociaux et les sites internet, on le voit très souvent dans le haut du classement des internautes et cela prouve à quel point le roman est bon. J’étais curieuse, d’emblée, de ce que pouvait me réserver « Le silence des aveux ».

Déjà, le premier point positif est que l’intrigue et les différentes actions se passent dans le Nord de la France, là où j’habite pour ceux qui ne le savent pas encore. C’était assez délectable de savoir se repérer dans la ville, bercée par le nom des rues et divers endroits que je connais. On est dans la région Lilloise et la manière dont sont décrits les lieux est assez sympathique. On n’a pas une image dégradante de la région. C’est vraiment sympathique comme approche.

En plus de la géographie régionale, on retrouve la culture grâce au dialecte que vous connaissez tous « le Ch’ti » mais d’une manière très douce. On retrouve des expressions tout au long du roman qui m’ont fait rire et me souvenir de beaucoup de bons moments passés avec mes grands-parents. Bref, je n’vais pas raconter le compte tout au long de la chronique !

L’intrigue est assez glauque mais très bonne. En effet, c’est un policier/thriller que j’ai beaucoup apprécié. On retrouve un cadavre, les cheveux coupés grossièrement, sans sous-vêtements mais toujours habillée avec un billet dans la main. J’ai beaucoup apprécié suivre l’enquête de cette histoire hyper glauque.

J’ai bien apprécié la construction du roman.  Il est découpé en plusieurs points de vue, ce qui marque le fait qu’il y a plusieurs personnages principaux : Benjamin, Elise et Véronique. Tous sont très différents dans leur manière d’être, dans leurs bagages personnels ainsi que dans leurs professions. Ils ajoutent tous quelque chose de varié et c’est excellent. J’ai un gros faible pour le personnage d’Elise qui semble ne pas avoir eu une vie facile mais qui s’en sort plutôt pas mal dans son travail de psychologue.

Je peux difficilement vous en dire plus sur ce roman sans vous gâcher la surprise. C’est vraiment excellent et plein de rebondissement. L’auteure nous offre une fin à couper le souffle qui nous laisse sur les fesses.

La plume de l’auteure est excellente ! Elle m’a permis de lire ce roman très rapidement. Elle mène l’intrigue en nous permettant d’être pendue à ses mots. C’est un régal pour ceux qui adorent ce genre !

Bien entendu, j’ai passé un excellent moment avec ce roman que je conseille à toutes et à tous. Amélie a un talent certain et elle mérite vraiment d’être connue et de pouvoir s’élever très rapidement.

Je souhaite bon vent à ce roman qui en ravira plus d’un. J’ai hâte d’avoir un nouveau roman d’Amélie entre les mains.

Ma note : 18/20

Publicités
14

Code Victoria – Thomas Laurent

téléchargementRésumé : Rochehauh, petit village oublié de tous, où, selon un manuscrit médiéval, serait enfermé le diable lui-même… Un parfait sujet d’article pour Victor, journaliste, parti enquêter trois mois plus tôt, mais jamais revenu. Pour comprendre ce qu’il s’est passé, son amie, Victoria, décide de se rendre à Rochehauh. Rapidement, elle est forcée d’admettre que quelque chose ne tourne pas rond. Pourquoi lui interdit-on l’accès au vieux monastère ? Quel secret Victor avait-il découvert dans les pages du codex crypté ? Qui est cet inconnu qui la menace ? Happée dans un dangereux jeu de piste, Victoria n’a d’autre choix que de découvrir la vérité. Plus aucun doute : sa vie en dépend…

Mon avis : Je remercie grandement Thomas, l’auteur de ce roman pour m’avoir permis de lire Code Victoria. Thomas est un jeune auteur plein de vie, très gentil et qui met rapidement à l’aise. J’ai eu la chance d’avoir quelques échanges avec lui, cela fait plaisir d’avoir des auteurs aussi gentils avec qui converser.

Code Victoria est un thriller ésotérique rondement mené qui nous emmène loin de la civilisation telle qu’on la connait. On est propulsé dans un univers digne du Da Vinci Code. On part à la découverte d’un manuscrit. C’est vraiment palpitant.

On fait la rencontre de Victoria, une jeune femme qui n’a vraiment pas eu de chance dans la vie. C’est une jeune femme pleine de vie malgré que cette dernière n’est pas un cadeau pour elle : orpheline, adoptée par des parents qui se foutent complètement de ce qu’elle peut être ou devenir. Elle s’en sort quand même, petit à petit, mais elle parvient à se reconstruire. J’ai trouvé ce personnage très bon : elle ne lâche rien, elle veut savoir comment a disparu Victor, son amoureux, mais surtout : pour quelles raisons a-t-il disparu ?

Rochehauh est un village dans le fin fond du paysage français. On est dans un huit-clôt parfait. Les gens sont méfiants, ils cachent la vérité et surtout un terrible secret. On ne sait pas à qui on doit faire confiance.

J’adore ce genre d’ambiance qui nous promet de nombreux rebondissements au fil des mots. Tout s’enchaîne très rapidement. J’aime beaucoup le fait de lire, de me faire mon avis sur les personnages et de voir quelques temps après qu’ils n’étaient absolument pas ce à quoi je m’attendais.

La plume de l’auteur est très additive. Thomas nous propulse dans un univers sombre qui est très intéressant : on est dans les labyrinthes, les secrets, les sectes. C’est vraiment un univers qui me passionne. J’ai été happé par ma lecture.

Les personnages que l’on découvre sont hauts en couleur, ils sont tous très différents et c’est très agréable. On a un panel large et varié de personnages qui nous font vivre une belle aventure.

Tout est réuni pour que l’on passe un superbe moment. Ca faisait longtemps que je n’avais pas lu de Thriller aussi intéressant, c’est bluffant. Je n’imagine même pas le nombre de recherches que l’auteur a du effectué pour en arriver à ce petit chef d’œuvre. Je suis admirative du travail de l’auteur. Je sais que ce n’est pas facile de faire autant de recherches et parvenir à les mettre en place pour en faire une histoire prenante.

J’ai aussi beaucoup apprécié l’évolution de Victoria. Elle devient certaine d’elle alors qu’au début elle se montrait un peu réticente devant la nonchalance certaine des habitants. Mais elle prend de l’assurance, son intelligence est exceptionnelle, elle se rend compte de beaucoup de choses et montre une vivacité d’esprit incroyable.

C’est vraiment un très bon moment que l’auteur nous propose de passer autour des manuscrits perdus, retrouvés, à décrypter. J’ai vraiment adoré !

Ma note : 19/20

15

Apparences – Lydia Le Fur

17632030_203249523495758_2360325602857066486_oRésumé : Qui est Liza ? Qui est cette jeune artiste peintre parisienne qui s’apprête à prendre l’avion pour New York où l’attend son exposition ? Pourquoi veut-on la tuer ? De Paris à Oxford, en faisant escale à New York, suivez les pas de la belle et pétillante Liza, accompagnée de Thomas, un homme plein d’humour aux multiples facettes. Méfiez-vous ! Ne vous fiez pas aux apparences !

Mon avis : Je remercie chaleureusement Lydia pour sa gentillesse. En effet, auteure du roman, j’ai eu la chance de pouvoir échanger avec elle et de lire son roman qui est un thriller.

On fait la rencontre de Liza, une jeune femme qui est poursuivie de Paris à New York en passant par Oxford. On peut déjà dire que le roman nous fait voyager de manière explosive. Liza est en danger de mort, elle ne sait pas pourquoi, ni par qui, mais elle doit vite se sortir de cette situation qui la mènera tout droit dans le couloir de la mort.

Sur son chemin, elle rencontre Thomas, un détective/journaliste/chercheur qui se fait surnommer Sherlock (inutile de vous préciser pourquoi on l’appelle ainsi). C’est un personnage attachant qui prend une grosse place dans le roman. J’ai eu du mal à comprendre, au départ, pourquoi il y avait tant de mystère autour de ce personnage qui passe les premières pages à mentir. J’ai beaucoup aimé le fait que l’auteure explique beaucoup ce que se passe lors de cette intrigue de fou.

Liza est une jeune femme parisienne qui est une artiste talentueuse. Elle est bien dans sa vie, elle est belle et intelligente. Elle semble être douce et calme. C’est un personnage principal assez bon, on a une description complète qui nous permet de bien comprendre la psychologie du personnage. Les questionnements sont assez intrigants et palpitants. Je pense que c’est le personnage le plus abouti du roman.

Mathieu est aussi un personnage que j’ai beaucoup apprécié. J’ai longtemps pensé qu’on aurait eu besoins de plus amples détails sur ce personnage qui reste très mystérieux. Mais au final, je trouve que sa description correspond bien au caractère du personnage. La fin m’a laissé pantoise. J’ose espérer qu’il y aura une suite ! Son métier est assez incroyable. J’ai beaucoup aimé la dualité de ce personnage.

L’intrigue est rondement menée, il y a beaucoup de péripéties et de revirements de situations qui permettent d’avoir une lecture dynamique et assez mouvementée. J’ai beaucoup apprécié ce côté.

Ce thriller est une belle découverte mais je pense qu’il gagnerait à être un peu plus long. En effet, je trouve qu’il a été court (intense et très bon) mais j’ai comme un gout de trop peu dans le sens où j’aurais voulu en savoir plus sur Liza et sur la manière dont elle vivait cette incroyable expérience qu’est sa vie mais aussi sur le ressenti des personnages sur ce qu’ils sont en train de vivre.

J’ai trouvé que l’intrigue est très originale. Elle est très prometteuse. De plus, j’ai beaucoup aimé le fait que le thriller n’est pas construit comme ceux que j’ai déjà lu. Ici, une histoire d’amour assez particulière se créée sous nos yeux. J’ai beaucoup aimé la tournure des choses à la fin et j’en redemande. J’espère vraiment avoir une suite à ce roman et lire de nouvelles œuvres de Lydia rapidement !

Un thriller qui mêle amour, mystère, suspens… C’était une bonne lecture pour moi.

La plume de l’auteure se relève être dynamique, pleine de ressources et qui nous véhicule beaucoup d’émotions. C’est donc une auteure très prometteuse que je vous présente là.

Ma note : 15/20

18

Le dernier repos de Sarah – Robert Dugoni

61zyPAnM0KL._SY346_.jpgRésumé : Tracy Crosswhite vit depuis vingt ans avec la disparition tragique de sa sœur Sarah. Malgré le procès qui a condamné un coupable providentiel, elle est persuadée que cette histoire recèle encore de nombreux mystères. Pour que justice soit rendue, elle est même devenue enquêtrice dans la police de Seattle. Lorsque les restes de Sarah sont finalement découverts dans la ville où elles ont passé leur enfance, Tracy est bien décidée à faire toute la lumière sur cette affaire. Dans sa poursuite du véritable criminel, elle mettra au jour des secrets enfouis depuis trop longtemps.

Mon avis : Je remercie grandement les éditions Michel Lafon et Camille pour sa gentillesse.

Le dernier repos de Sarah de Robert Dugoni est un pavé (quasiment 500 pages.) mais c’est un pavé comme nous les aimons ! On ne voit pas le temps passer… J’ai lu et lu et lu jusqu’à m’aperçevoir que j’étais arrivée à la fin du roman ! J’ai beaucoup aimé cette lecture.

Comme vous le savez, je ne lis pas beaucoup de thriller parce que j’ai toujours peur d’être déçue… C’est difficile de lire des gros romans s’il n’y a pas d’intrigue, d’intensité et de suspens. Robert Dugoni vient de me prouver par ce roman que les bons thriller existent encore ! Quel bonheur !

Tout était réuni pour que je puisse passer un bon moment : en effet, l’intrigue est déjà très bonne. J’aime bien quand le personnage principal fouille le passé, remue ses souvenirs et les indices pour trouver des réponses à ses interrogations. Ici, nous rencontrons Tracy, une femme détective à la criminelle de Seattle. Tracy vit avec le poids de la disparition de sa sœur depuis vingt ans. Elle sait que quelque chose cloche et met tout en œuvre pour trouver ce que c’est.

Tracy est un personnage très intelligent. Elle a beaucoup de courage, un sens de déduction inné ainsi qu’une grande intelligence. Elle n’en oublie pas d’être une femme, d’avoir un certain sens de l’humour malgré toute la tristesse qu’elle ressent. C’est un personnage qui ne supporte pas l’injustice, elle est coriace et ve20100628104007michellafonut que justice soit faite pour sa sœur.

Nous partons donc à la découverte d’indices avec Tracy. J’ai passé un excellent moment. L’intensité de l’intrigue est d’autant plus doublée par le lien qui existait entre les deux sœurs, elles étaient très proches.

J’ai beaucoup aimé le passage du présent au passé. En effet, cela peut en dérouter plus d’un mais j’ai beaucoup apprécié en savoir plus sur les sœurs. C’était quelque chose de très agréable. Cela ajoute un côté psychologique au roman qui est délicieux. En effet, on est au cœur des interrogations sur la disparition et le meurtre de Sarah.

La plume de l’auteur nous permet d’être tenus en haleine jusqu’à la fin de l’histoire. On a l’impression de fouiller les indices et de remuer le passer avec Tracy qui veut savoir coûte que coûte ce qui a pu arriver à sa sœur. Quelles horreurs elle a pu vivre et surtout débusquer le vrai coupable. Tracy va se battre jusqu’au bout pour savoir qui est la personne qui lui a arraché sa sœur.

Ce roman est très bon, l’auteur a fait quelque chose qui est assez compliqué : il mélange les genres. Il ajoute des petites touches qui font que le roman devient inoubliable. En effet, en plus d’être un thriller, on a un côté psychologique que l’on ne peut pas nier mais aussi une pointe de romance appréciable pour ne pas rendre ce roman trop noir. C’était très intelligent et très bien fait, en effet, j’ai déjà vu des romans qui mélangeaient les genres sans forcément y parvenir. Ici, la magie opère.

J’ai hâte d’avoir la suite en main !

Ma note : 17/20

 

19

La fille du train – Paula Hawkins

téléchargementRésumé : Depuis la banlieue où elle habite, Rachel prend le train deux fois par jour pour aller et revenir de Londres. Chaque jour elle est assise à la même place et chaque jour elle observe une jolie maison. Cette maison, elle la connaît par coeur, elle a même donné un nom à ses occupants qu’elle aperçoit derrière la vitre : Jason et Jess. Un couple qu’elle imagine parfait, heureux, comme Rachel a pu l’être par le passé avec son mari, avant qu’il ne la trompe, avant qu’il ne la quitte.
Mais un matin, elle découvre un autre homme que Jason à la fenêtre. Que se passe-t-il ? Jess tromperait-elle son mari ? Quelques jours plus tard, c’est avec stupeur qu’elle découvre la photo de Jess à la une des journaux. La jeune femme, de son vrai nom Megan Hipwell, a mystérieusement disparu…

Mon avis : J’ai commencé à me mettre aux livres audio. J’ai commencé avec une œuvre que j’avais déjà lu pour me rassurer un peu puis… J’ai foncé avec Paula Hawkins et ce roman dont j’ai beaucoup entendu parler.

J’ai choisi ce roman parce que ce n’est pas un roman vers lequel je serai allée par moi-même. J’ai voulu pousser l’expérience du livre audio au maximum. J’ai donc pris un livre connu, que je n’aurais pas pris dans les étagères de la médiathèque et je ne regrette pas !

On entre dans un univers assez noir qui peut facilement mettre mal à l’aise mais l’on est happé par cette histoire qui est vraiment incroyable !

C’est un beau thriller psychologique uniquement composé par un beau trio bien différents de trois femmes : Rachel, le personnage principal qui n’a pas une vie facile, Anna, la femme de Tom l’ex mari de Rachel et Megan, la disparue.

J’ai trouvé ces trois points de vue bien différents qui marquent beaucoup l’histoire. J’ai trouvé bien d’avoir trois points de vue différents mais surtout trois points de vue féminins.

Rachel est une femme au bord du gouffre : divorcée parce qu’elle a été remplacée par une 13e60be38f0d1cdc24208d034566632bautre femme dans le cœur de son mari, Tom, elle sombre dans les méandres de l’alcool. Peu à peu, elle perd tout : travail, vie sociale, logement. Dépressive et alcoolique, Rachel observe toujours un couple d’amoureux de la fenêtre de son train : Jason et Jess. Jusqu’au jour où … Rachel aperçoit Jess dans les bras d’un autre homme que son Jason et la bulle de perfection de Rachel explose.

Anna est la nouvelle femme de Tom. Elle vit un rêve éveillé avec sa petite fille Evy et son parfait mari. Seule Rachel vient tout noircir avec ses problèmes d’alcool, ses appels intempestifs, ses visites effrayantes. Elle n’arrive plus à supporter cette vie.

Megan est la femme de Scott. Elle est en fait la fameuse Jess et Scott est Jason. Elle nous parle de sa vie, et tout au long du roman, on en apprend plus sur sa vie passée et ô combien elle fut douloureuse et compliquée.

Nous sommes propulsés dans une enquête dans laquelle Rachel est au cœur malgré elle. Ses cuites quotidiennes sont marquées par des trous noirs. Elle est certaine de trouver la clé de cette disparition dans ses souvenirs. Elle remue ciel et terre. Elle ment, se rapproche de Scott pour en savoir plus. Elle veut savoir ce qu’il s’est passé, pour Jess et ce couple qu’elle a fantasmé.

J’ai été un peu surprise par la fin, je ne pensais pas que cette histoire se terminerai ainsi mais c’est vraiment bon ! Le thriller psychologique est un genre que je ne connaissais pas beaucoup mais je suis heureuse d’avoir démarrée avec ce dernier.

Le côté livre audio est très bon : les voix des lectrices sont très bonnes. Elles tiennent en haleine jusqu’au bout. Elles donnent un sacré rythme à cette histoire de fou.

L’auteure a une très grande imagination et je pense me laisser tenter par l’adaptation cinématographique.

Ma note : 16/20

 

14

Hades – Candice Fox

téléchargement.jpgRésumé : Frank Benett, flic quadra expérimenté, rejoint la brigade criminelle de Sydney. Il fait la connaissance d’Eden, sa coéquipière désignée, sous l’œil malveillant de son frère et collègue Eric qui prend la nouvelle recrue de haut. Leur première enquête débute aussitôt : des corps démembrés auxquels il manque des organes ont été découverts dans une marina. Grâce à une liste officieuse de demandeurs, Frank et Eden mettent au jour un trafic, orchestré par un seul homme, invisible et méthodique.

Mais Frank est distrait par les doutes qu’il nourrit au sujet d’Eden et Eric. À quoi correspond la liste de noms raturés qu’il a trouvée dans le portefeuille d’Eden ? Pourquoi a-t-elle une photo d’Hadès, la légende du crime qu’on surnomme le Seigneur des Bas-Fonds ?

Frank a mis le doigt dans un engrenage malsain et dangereux dont il va bientôt comprendre toute l’ampleur…

Mon avis : Je remercie grandement les éditions Michel Lafon ainsi que Camille pour sa gentillesse et pour ce service presse que j’ai réellement apprécié.

Cela faisait longtemps que je n’avais pas lu un bon thriller/policier. J’ai été happé par cette histoire qui dérange mais qui est aussi très additive. En effet, on se retrouve pris dans une histoire glauque, sanglante et terriblement effroyable.

Dès le début, on est plongé dans un roman sombre. On rencontre multitude de personnages mais 4 se dégagent des autres :

  • Hadès est un personnage qui a élevés Eden et Eric
  • Eden est la nouvelle coéquipière de Franck Benett. Elle est belle, mystérieuse et très intelligente. Elle se cache derrière une façade de glace et de froideur
  • Eric est le frère d’Eden. Il est lourd, c’est le policier de base qui est assez antipathique.
  • Franck est le nouveau coéquipier d’Eden. Il atterrit dans cette équipe avec cette enquête des plus horribles.

J’ai beaucoup aimé ce panel de personnages différents qui m’ont permis de vivre une histoire pleine.

beach_gate_weheartitLa particularité de ce roman se trouve dans les nombreux flashes back : en effet, pratiquement un chapitre sur deux, on se retrouve dans la vie d’Hadès et l’on prend connaissance du passé plus que douloureux d’Eden et d’Eric. J’ai trouvé cette idée originale, pertinente. Elle m’a permis d’être captivée par ce roman très rapidement.

L’intrigue est une enquête policière où l’on a à faire à un psychopathe qui prélève des organes à ses victimes avant de les balancer au fond de l’eau dans des caisses à outil. Adultes, enfants, homme ou femme, rien ne l’arrête. J’ai aussi aimé découvrir la psychologie du tueur à travers des chapitres qui le concernait. J’ai trouvé cela assez captivant.

Tous les éléments concordent pour vous permettre d’avoir une bonne lecture pleine de frissons. En effet, je n’en ai pas perdu une miette. C’était très délectable. L’enquête est fluide, les péripéties nous font trembler et les indices sont très plausibles. On sent que tout cela peut arriver et la réalité des actes est vraiment délectable.

J’ai aussi beaucoup aimé le mystère qui plane autour du personnage d’Hadès.

L’enquête est très bien menée, la plume de l’auteure se révèle être incisive, vive et très 20100628104007michellafonbelle. Cette plume nous permet d’ajouter encore un peu plus d’angoisse aux pages et à notre lecture. Je suis heureuse d’avoir choisi ce partenariat qui est une très belle surprise. Je sais que beaucoup de gens fâchés avec ce genre pourraient fumer le calumet de la paix et se réconciliés une bonne fois pour toute.

J’ai eu l’impression de me retrouver dans un film très rondement mené. Je n’ai eu aucun mal à m’imaginer avec mes personnages. Pour tout vous dire, si vous aimer la série Dexter, vous ne serez pas déçus !

Ma note : 19/20

11

A l’ombre du diable Tome 2 : la malédiction de Gabrielle – Andrea H Japp

a-l-ombre-du-diableRésumé : 1348. La peste fait rage dans Paris et l’épidémie a changé la face du royaume. Aurait-elle aussi changé Gabrielle ? Déterminée à être maîtresse de son propre destin, plus rien n’arrête cette femme bafouée par son mari, joueur acharné qui dépensait leurs quelques sous dans les pires tripots et les plus sombres bordels. Elle quitte la capitale avec sa fidèle Adeline, emportant avec elle une peinture mystérieuse que les puissants veulent posséder coûte que coûte. Dans une France en panique, tout est possible. Peut-elle s’installer dûment dans cet hôtel étrange ? Quel rôle la place de Grève et le « parloir aux bourgeois » jouent-ils dans son destin ? Qui sont le dominicain louche, la noble fourbe et le nain coutelier qui s’inscrivent dans son sillage ? Duperies, menaces, maladies, secrets… rien n’est épargné à la Dame d’Aurillay. La malédiction de Gabrielle se prolonge, plus dangereuse que jamais. Un thriller médiéval dont le pire des fléaux n’est pas la peste.

Mon avis : Je remercie Gilles Paris, ses stagiaires et les éditions Flammarion pour l’envoi de ce très beau partenariat. Il s’est avéré être très bon.

Dans un premier temps, j’ai beaucoup aimé le livre en tant qu’objet. Je l’ai trouvé très beau et mystérieux. Dans un second temps, ce roman parle d’une période historique que j’aime beaucoup : le Moyen-Âge et plus particulièrement de la peste noire qui a ravagé une grande partie de la population.

J’ai passé un très bon moment avec ce deuxième tome. J’ai juste été un peu frustrée d’avoir choisi un tome deux sans m’en rendre compte. Grâce aux gentils conseils d’Elodie, j’ai su lire le deuxième tome sans avoir lu le premier et cela n’a pas eu d’incidence sur ma lecture : aucun problème de compréhension. Au début du deuxième tome, on retrouve un bon résumé du premier tome ce qui m’a permis de ne pas du tout être perdue dans ma lecture ! C’est très appréciable !

L’histoire du roman est très bien ficelée. De plus, on a une fluidité certaine qui donne beaucoup de dynamisme et de rythme à la lecture de ce roman. L’intrigue est bonne, on veut vraiment savoir la suite de l’histoire. C’est assez palpitant. Gabrielle, le personnage principal a volé un dyptique (tableau) à son mari avant de s’enfuir à cause de la violence et des coups de ce dernier. Cependant, ce vol est bien plus important que ce qu’elle pensait : On a essayé de la tuer pour récupérer ce dyptique. Pourquoi tant de convoitise pour ce tableau ? Le mystère est palpable ainsi que le sentiment d’insécurité. Gabrielle reste sur le vif et l’insécurité la gagne.

Le sujet traité est maitrisé à merveilles. Cela se sent tout de suite dans la lecture que l’on fait. L’auteure nous montre avec ce roman ses talents d’auteure, de romancière mais nous fait aussi part de ses connaissances étendues sur la période médiévale. J’ai trouvé ça très agréable. Les informations ne sont pas mises là pour faire étalage des connaissances, elles sont censées, elles ont un lien avec le roman et font grandement avancer l’intrigue. Je ne connaissais pas l’auteure mais j’en ressors complètement conquise. C’est une belle découverte ! Cela m’a beaucoup plu.

On a une parfaite alchimie entre la modernité et la période médiévale.

Il y a un beau panel de personnages qui nous propose des caractères et des personnalités bien différents, c’est très appréciable.

  • Gabrielle est notre personnage principal. Je l’ai trouvé belle, forte et sensible à la fois. Elle est pleine de courage. J’ai beaucoup apprécié son évolution tout au long de ma lecture. Elle prend confiance en elle et c’est très appréciable. Elle est prête à tout pour comprendre ce qui se passe.
  • Adeline, la sage-femme s’avoue être une bonne aide pour Gabrielle.
  • Marthe de Rolittret s’avère être une femme ignole. Je l’ai trouvé repoussante. Elle ne pense qu’à ses propres intérêts, c’est une femme froide et vicieuse. Elle est un personnage très sombre. Séductrice, elle est manipulatrice.

Même si les hommes sont ici absents, ils restent tapis dans l’ombre comme de rusés renards. Les femmes ont ici une place ultra importante ! Et je pense que la résolution de l’énigme se fera à travers les femmes et non les hommes.

Pour résumer, c’est un bon deuxième tome qui se lit très bien même sans avoir lu le premier tome. Il m’a donné envie de lire le premier tome et je lirai sans aucun doute la suite.

Ma note : 16/20