12

La première fois que j’ai été deux – Archibald Ploom

téléchargementRésumé : Nous sommes au début des années 2000, Karen Traban est en Terminale et vit seule avec une mère dépressive. Elle est brillante, musicienne et adore danser mais l’amour n’est jamais au rendez-vous, les garçons de son âge lui semblent sans intérêt. Quand un jeune anglais, Tom, arrive au milieu de l’année scolaire dans sa classe, Karen le prend immédiatement en grippe… Elle ne sait pas encore que ce jeune homme si différent des autres va changer sa vie. « La première fois que j’ai été deux » est un grand roman d’amour où les sentiments sont intimement liés au cours d’une Histoire qui vit l’Europe s’embraser avant de se reconstruire. Entre la Pologne de ses grands-parents, l’Allemagne d’un jeune soldat tombé en 1944 et l’Angleterre de Tom, Karen va découvrir qu’un premier amour peut influencer une vie entière « La première fois que j’ai été deux » est un roman profond et intimiste qui peint le passage de l’adolescence à l’âge adulte. On assiste au dévoilement du destin de deux familles emportées par l’Histoire. Archibald Ploom nous propose un récit voyageur et une fresque historique que la naissance d’un amour vient ponctuer comme un message d’espoir.

Résumé : Je remercie Archibald Ploom ainsi que son équipe pour l’envoi de ce beau service presse. En effet, dès le premier regard j’ai adoré la couverture de ce roman que je trouve fraîche, belle et poétique ! Tout était réuni pour que je passe un excellent moment.

On fait la rencontre de Karen, une jeune femme qui s’apprête à passer le baccalauréat. Elle est différente des autres, les jeunes de son âge l’ennui mais elle ne m’a pas du tout ennuyée. Je me suis bien retrouver dans ce personnage. Elle est discrète sans être complètement en marge de la société, elle a des amis. Elle est cynique sur les bords. J’ai vraiment beaucoup aimé ce que Karen dégage. Elle est intelligente, elle aime la (bonne) musique C’est assez appréciable !

Tout change quand elle rencontre Tom, un jeune britannique fraîchement débarquée de sa chère ville de Londres. Leurs vies se croisent d’une manière assez belle et douce. Avec Tom ; Karen apprend l’amour, la vie à deux et la dépendance qui ne fait que grossir entre deux êtres qui s’aiment vraiment.

La première fois que j’ai été deux est un appel à la douceur et à la jeunesse. On nous rappelle aussi que l’amour ne fait pas tout : en effet, on rencontre des turbulences, des accidents de la vie auxquels on ne s’attend pas du tout. J’ai été touché par cette histoire, la vie de Karen est loin d’être merveilleuse. La fin laisse présager le meilleur. J’aime penser que c’est ce qui va se passer.

La plume d’Archibald Ploom est pour moi parfaite pour ce roman. En effet, elle est fraîche, piquante et assez moderne.

L’histoire faire se croiser les temps modernes, actuels mais aussi le passé, les familles, on remonte le fil du temps jusqu’à la deuxième guerre mondiale. Tom lui ouvre les yeux. J’ai beaucoup aimé voir le personnage de Karen s’épanouir comme une fleur. C’est assez beau à voir. Elle fait, petit à petit, confiance. Elle s’ouvre aux autres, au monde. C’est beau.

La première fois que j’ai été deux est un beau roman, qui plaira aux plus jeunes et qui séduira une bonne partie des plus vieux.

Ma note : 17/20

14

Gloria – Martine Pouchain

couv29874240.jpgRésumé : Gloria, tombée enceinte trop jeune d’un prof de théâtre dont elle était follement amoureuse, a abandonné son bébé pour poursuivre son rêve de devenir une star, et partir pour Los Angeles… Sept ans plus tard, son ambition glorieuse s’est diluée dans les déconvenues et les rôles de figuration. Alors, elle décide de récupérer son enfant. Sauf que la mère adoptive n’est pas d’accord, bien sûr. Il ne reste plus à Gloria qu’à enlever Jamie et à fuir avec lui d’État en État à travers l’Ouest américain, direction le Canada. Pas si simple d’autant que Jamie, lui, ne veut pas rester avec elle.

Mon avis : Je remercie les éditions Sarbacane pour l’envoi de ce service presse qui est vraiment bon ! J’ai avalé ce roman très rapidement : il n’est pas très long mais il est intense !

On rencontre Gloria qui n’a pas une vie facile. Rejetée par sa mère hantée par la mort de son fils Nicolas, Gloria ramasse les pots cassés sans grande conviction. Elle ne sait plus qui elle est et ne sait pas comment faire pour voir un sourire sur le visage de sa mère. Elle refuse tout acte d’amour, de tendresse qui vient de sa fille. Son père est là, entre les deux, mais souffre aussi de la disparition de son fils.

Gloria ne sait plus ce qu’elle veut, jusqu’à ce qu’elle rencontre son professeur de théâtre Fitz qui lui transmet la passion du théâtre. Gloria sait enfin ce qu’elle veut ! Elle veut être actrice ! Un projet qui va vite être évincé par ses parents. Qu’à cela ne tienne, elle fuit sa maison pour vivre sa vie.

Gloria est le genre de roman qui montre à quel point la vie peut être dure. Croire en ses rêves n’est pas suffisant puisqu’il faut aussi se donner la possibilité de pouvoir les réaliser. Gloria en fait les frais : elle n’arrive pas à garder un petit travail alimentaire, ni de payer de loyer. On rencontre beaucoup de personnes qui lui permettent de vivre chez eux mais jamais de manière définitive.

J’ai trouvé que le roman allait très vite : on passe, on passe, on passe. Très rapidement, on change de maison, de travail, de personnages. C’est vraiment très surprenant mais au final je trouve que cela rythme la vie précipitée de Gloria. Elle ne prend pas le temps de vivre. Elle veut vivre son rêve d’être actrice.

Gloria tombe rapidement enceinte, elle fait adopter son bébé mais ses instincts de mèrelogo-editions-Sarbacane reviennent très vites : elle veut revoir son fils, Jamie, même si sa mère adoptive ne veut pas en entendre parler. Et là, commence le périple incroyable d’une mère perdue, qui n’a que le nom de mère sans jamais l’avoir été, ainsi que d’un petit garçon, qui refuse d’être son fils.

C’est une histoire drôle, pleine d’émotions diverses : on est touché, bouleversé, ému. On rigole beaucoup aussi, on sourit, on a le cœur qui se serre. Bref, un véritable ascenseur émotionnel ! C’est délicieux.

J’ai beaucoup aimé ce duo improbable que forment Gloria et Jamie. La fin est surprenante mais très belle : il faut toujours croire en ses rêves.

Ce roman est un roman initiatique pour Gloria qui apprend que la vie ne se résume pas forcément à sa vie d’actrice mais aussi à la personne qu’elle est et ce qu’elle aime dans la vie. Jamie lui ouvre les yeux, elle comprend qu’en partageant sa vie, c’est encore mieux.

En bref, j’ai beaucoup aimé cette lecture qui se lit rapidement, qui est belle, pleine d’espoir et de désillusion. Une belle histoire sur l’apprentissage de la vie d’une mère.

Ma note : 16/20

17

Marquise – Joanne Richoux

51YjJsjlxsL._SX195_Résumé : Un excentrique milliardaire, qui se fait appeler Le Marquis, a fondé une société secrète : les Voluptueuses. La rumeur prétend qu’il a fait construire une réplique du château de Versailles, quelque part sur une île privée au large de l’Écosse, et qu’une centaine de privilégiés y mènent une vie de rêve. Charlotte et Billy sont prêts à tout pour quitter leur sordide village natal même à tenter l’impossible. Ils ont de la chance, cette année : le Marquis organise un casting sauvage pour intégrer de nouveaux membres aux Voluptueuses. Huit jeunes artistes, dont eux, rejoindront finalement l’île paradisiaque où s’ébat la communauté. Mais la vie de château leur réserve bien des surprises… 

Mon avis : Je remercie chaleureusement les éditions sarbacane pour ce service presse que j’ai beaucoup aimé.

Je vous avoue que ma lecture n’a pas été de tout repos mais j’en sors heureuse ! J’ai eu un beach_gate_weheartitpeu de mal avec quelques longueurs au début mais une fois l’intrigue mise en place, c’est du petit bonheur ! J’ai vraiment adoré et je ne regrette pas d’avoir poussé un peu plus loin ma lecture et d’avoir mis de côté mes difficultés pour rentrer dans les premiers chapitres parce que la suite est détonante !

On rencontre Charlotte – que l’on appelle Charlie- et Billy. Ce sont deux amis d’enfance qui ne se séparent jamais. Quand Billy rejoint Charlotte pour lui proposer de passer les auditions pour entrer dans la société des Voluptueuses elle n’en croit pas ses oreilles. Dans quel plan son meilleur ami va-t-il t’emmener ? C’était exaltant.

Charlie ne laisse jamais Billy seul, l’adage « C’est nous contre le reste du monde » revient assez souvent dans le roman. J’ai vraiment apprécié cette notion d’amitié qui est mise à rude épreuve durant le roman.

Les Voluptueuses est une société dirigé par Le Marquis qui reste un personnage très mystérieux voire un peu dangereux à certains moments. C’est un mini Versailles où les valeurs du 17ème siècle sont mélangées à la modernité du 21ème siècle. Cela donne du « bas-rock » (jeu de mot avec « baroque »). Pour ceux qui ne le savent pas le baroque est une notion qui est contraire au classicisme : on révolutionne les lignes continues et le classique pour laisser place aux courbes, au faste : on ne se cache pas, ce que l’on veut c’est de l’extravagance ! C’est vraiment ce que l’on retrouve dans ce roman : du chic et du choc. J’ai vraiment adoré cette atmosphère électrique.

logo-editions-SarbacaneCharlotte est vraiment un personnage étonnant : elle est drôle, intelligente et ne se laisse pas marcher dessus. Billy, lui, est touchant et un peu plus réservé qu’elle mais ils forment un beau duo d’amis.

L’intrigue en elle-même est géniale. J’ai cru devenir folle tout le long du roman mais la fin du roman est… WAW. Je ne m’attendais vraiment pas à ça ! J’étais comme une andouille devant les dernières pages de mon livre.

Pour résumer : Je vous conseille de lire ce roman si vous aimez les aventures, le dynamisme et les fins tout à fait surprenantes. Des personnages hauts en couleur qui amènent beaucoup de rythme à l’histoire, il faut foncer. C’est vraiment une superbe histoire malgré un démarrage un peu difficile (mais en soi, rien de grave vu que la suite est réellement à la hauteur de ce que j’en attendais). On revisite un Versailles qui ferait certainement bien rire Louis XIV ou… Peut être le faire retourner dans sa tombe… Au choix !

La plume de l’auteure est très entraînante et honnêtement, je lirai un nouveau roman de Joanne Richoux les yeux fermés ! J’ai adoré ! On frôle le coup de cœur !

Ma note : 19/20

23

Blue – La couleur de mes secrets – Camille Pujol

1507-1.jpgRésumé : À dix-sept ans seulement, Blue dissimule un lourd secret qui l’a obligée à changer brutalement de vie, à déménager avec sa famille, et à rester le plus discrète possible. Mais ses mystérieux cheveux bleus captivent tous les regards et attisent la curiosité des élèves de son nouveau lycée. Comment se fondre dans la masse alors qu’elle commence à recevoir des lettres anonymes et que Nathan, un jeune homme à la terrible réputation, a décidé de la percer à jour ?

Mon avis : Je remercie Camille des éditions Michel Lafon qui m’a permis de lire ce roman J Je suis très heureuse d’avoir pu découvrir l’histoire de Blue. Ce qui m’a beaucoup plu dans un premier temps c’est cette couverture et ces cheveux bleus vifs très beaux. Couverture mystérieuse plus couverture magnifique plus couverture mystérieuse égal un livre fait pour moi !

On fait la rencontre de Blue Stevens et de sa famille. Blue est une jeune fille mystérieuse, fraîchement débarquée à Toulouse pour fuir sa vie passée et ses secrets. Blue est une jeune fille très agréable mais qui se méfie beaucoup. Elle essaye de rester dans son coin, d’en dire le moins possible sur elle, de ne rester qu’une ombre pour les autres mais c’est plutôt difficile à faire pour quelqu’un qui a les cheveux bleus !

Elle rencontre des personnes de sa classe et se fait p20100628104007michellafonlutôt bien à sa vie de lycéenne. Elle arrive à mentir pour se préserver. Tout fonctionne jusqu’à ce que Nathan arrive dans sa vie. Il a une réputation horrible même si c’est un garçon très populaire qui connait tout le monde, il cache des choses, joue avec le feu et le danger. C’est plus fort qu’elle, Blue a beau le repousser, ils sont comme des aimants et se retrouvent. Leur relation fait des étincelles !

Le passé de Blue refait surface tout au long du roman avec ses angoisses. On comprend son passé peu à peu et les horreurs qu’elle a pu vivre. De mystérieuses missives font leur apparition et notre enquête débute. J’ai voulu savoir pourquoi Blue agissais ainsi, pourquoi c’était-elle cachée avec sa famille ? Le suspens nous tient en haleine jusqu’au bout.

Ce roman est un roman sympathique (je salue le talent de notre jeune auteure très gentille !) même si c’est selon moi, un roman qui ne révolutionne pas le genre, c’est une histoire qui tient la route, qui nous emporte dans l’univers et qui est très agréable.

beach_gate_weheartitJ’ai beaucoup aimé le personnage de Blue même si elle ne se dévoile pas facilement je l’ai trouvé belle, courageuse et forte ! J’ai aimé Minho son ami même si Léa était un peu trop enfantine pour moi, j’ai trouvé son cercle d’amis hétérogène. Il fonctionne bien. Je l’ai trouvé surprenant et cette notion d’amitié apporte beaucoup au roman. J’ai eu un peu plus de mal avec Nathan même si c’est le petit rigolo de service, il sait quand même montrer au lecteur qu’il est responsable mais le personnage en lui-même ne m’a pas vraiment beaucoup plu.

La notion de la famille est très importante pour Blue et j’ai trouvé son petit frère drôle, très mignon et adorable. J’ai beaucoup aimé parce que c’est moi-même quelque chose qui me tient à cœur.

Ce que j’ai trouvé vraiment dommage c’est que selon moi tout est allé trop vite vers la fin. J’ai trouvé les révélations à la hauteur de ce que j’attendais mais… La suite et fin m’a un peu perturbé. J’ai trouvé dommage d’avoir eu une impression de bâclé. C’est dommage parce que c’est la seule fausse note que j’ai pu trouver à ce roman.

La plume de Camille Pujol est très belle, elle aborde des sujets durs et angoissants pour les adolescents. Je pense que c’est un livre qui va plaire à la plupart d’entre vous (surtout aux plus jeunes !). Je suis contente d’avoir choisi ce service presse !

Ma note : 16/20

15

Entre toi et moi – Stephen Emond

entre-toi-et-moi

Résumé : Si vous aimez l’idée qu’un garçon très drôle et qu’une fille un peu paumée soient amis depuis l’enfance, qu’ils se perdent de vue mais se retrouvent chaque année à Noël, si vous croyez à la force de l’attraction et à la douceur d’un chocolat chaud en regardant la neige tomber, si vous pensez que deux personnes que tout sépare ne peuvent être réunies à moins d’un miracle ou d’un hasard merveilleux, alors « entre toi et moi » est un roman pour vous.

Mon avis : J’ai trouvé ce roman lors de mon dernier passage à la médiathèque. J’ai trouvé le résumé alléchant et la couverture assez mystérieuse et poétique. Il ne m’en a pas fallu plus pour me tenter et j’ai bien fait ! J’ai passé un excellent moment en compagnie de ces deux personnages : Evan et Lucy.

Je tenais aussi à montrer à ma copinaute Elé que je m’aérais aussi la tête des Services Presse et que je lisais aussi des lectures personnelles ! 😀

J’ai trouvé très intéressant le fait que les titres des chapitres soient nommés par des titres des Beatles pour Evan et des Beach Boys pour Lucy. Ce sont deux groupes que j’aime (surtout les Beatles !) énormément alors j’ai trouvé cette idée super chouette !

J’ai beaucoup aimé le personnage d’Evan qui est en pleine période de remise en question. Il a des doutes sur son avenir. Il est extrêmement intelligent mais c’est aussi un artiste, il dessine très bien. Une Bande Dessinée entre les deux amis nous le prouve d’ailleurs ! Il fait beaucoup d’activités extra-scolaires pour plaire à son père qui vise le top du haut niveau pour lui. J’ai beaucoup apprécié ce personnage pour son tempérament, son humour et sa bonne humeur. J’ai eu un peu plus de mal avec Lucy, c’est un personnage dur et très mystérieux. Je l’ai, par moment, trouvé un peu injuste envers Evan qui s’est rudement inquiété pour elle. Lucy est en pleine crise d’adolescence et semble submergée par des problèmes.

Leur amitié est très belle. Même s’ils ne se voient plus que pendant les vacances de Noël, leur amitié reste intacte. Les kilomètres ne leur font pas peur !

Le mystère qui plane autour de Lucy est une bonne manière de nous tenir en haleine jusqu’au bout. Je l’ai trouvé un peu léger au final mais c’est vraiment le seul bémol que j’ai pu trouver à ce roman.

J’ai beaucoup aimé la douceur qui se dégage de la couverture et de la plume de l’auteur. Ces petites couleurs toutes douces qui m’ont donné envie de boire un chocolat chaud dans mon lit en lisant ce joli roman plein de douceur et de poésie.

De plus, j’aime beaucoup les amitiés fusionnelles dans le genre de celle d’Evan et de Lucy. Il se connaissent depuis leur enfance. La distance entre eux n’a rien changé à leur amitié. Ils partagent tout sans aucune pudeur. C’est vraiment très plaisant à lire.

J’ai beaucoup aimé voir ces personnages évoluer dans leur propre sphère et ensemble. J’ai aimé leur relation que ni rien ni personne ne vient ternir. Ils ont une confiance aveugle l’un en l’autre. La bataille intérieure que les deux mènent contre leurs interrogations et leurs sentiments, est assez belle. Ca valait vraiment le coup.

J’aime l’ouverture que l’auteur nous propose en fin de roman et les perspectives d’avenir qui s’ouvrent aux protagonistes.

L’auteur nous propose aussi de rencontrer ses talents d’illustrateur. Il y a de très belles illustrations qui viennent rythmer la lecture.

C’est un très bon roman plein de douceur.

Ma note : 18/20

 

 

14

Les terribles aventures du futur capitaine Crochet – J. V. Hart

telechargementRésumé : Avant de devenir le terrible Capitaine Crochet, James était un adolescent comme les autres, ou presque… Anticonformiste et rétif à l’autorité, il est plus prompt à se faire des ennemis que des amis. Mais, surtout, il se sent à l’étroit dans la société londonienne. Poussé par l’amour, la haine et l’ambition, il est prêt à tout pour trouver l’endroit où sa destinée pourra s’accomplir : le Pays de Nulle Part…

Mon avis : J’avais pris une première fois ce roman à la médiathèque sans avoir eu le temps de le lire. J’ai réitéré mon emprunt pour pouvoir lire ce livre dont le titre m’intriguait beaucoup. En effet, j’aime beaucoup les livres sur les pirates, alors, comment résister aux aventures du capitaine Crochet ? Il fallait que je le lise.

Ce fut une véritable épreuve de lire ce roman. Quand j’ai tourné la dernière page j’ai soufflé. Le personnage principal est très dur. James a un caractère horrible ; il est sûr de lui, suffisant et hautain. Il n’a peur de rien ni de personne. C’est affligeant mais aussi stupéfiant. Il a son père en horreur, il l’a renié et se dit lui-même être un « bâtard ». Sa famille se résumé à sa tante Emily.

Il a l’air d’avoir du mal à être en compagnie des autres humains. Ses réactions sont disproportionnées et dérangeantes par moment. J’ai eu du mal à la suivre. Sa meilleure amie est une mygale venimeuse. Il montre des aptitudes qui m’ont fait penser qu’il était intelligent, fort et très (trop ?) courageux. Au point de mettre sa vie en danger.

Malgré un bon début, j’ai trouvé que le texte a perdu du punch et de dynamisme ce qui a eu la conséquence de m’ennuyer la plupart du temps. Quel dommage ! J’attendais beaucoup de ce roman. Il m’avait l’air très prometteur. On passe du coq à l’âne sans forcément de suite logique. On passe de l’université à la piraterie sans forcément avoir de lien.

Un des rares humains à avoir eu la chance de ne pas être catalogué comme un sale gamin riche d’Eton aux yeux de notre cher James c’est Roger l’enjoué qui se révèle être un ami très fidèle. Il va suivre James jusque dans la piraterie. C’est un duo qui fonctionne bien. J’ai trouvé que Roger équilibrait quelque peu la folie de James.

J’ai aimé les allusions à l’œuvre « Peter Pan » de J.M. Barrie. Et la « raison » de son surnom de Capitaine Crochet. James se bat pour retrouver l’amour de sa vie. Il y a un adage qui va suivre James et Roger, jusqu’au bout du livre, que j’ai beaucoup aimé : « Nos ennemis triompheront peut-être un jour… Mais pas aujourd’hui ! »

Ce livre ne m’a pas déplu à proprement parlé mais il m’a mis mal à l’aise et m’a un peu dérangé par l’étrangeté du personnage principal. Cependant, j’ai aimé certains points :

  • L’entêtement du personnage de James et son côté conquérant qui lui vaut beaucoup d’ennuis et nous emmène dans de superbes péripéties !
  • La loyauté et la fidélité de Roger l’enjoué.
  • Le fond de l’histoire d’amour qui m’a beaucoup plu. James m’a prouvé qu’il pouvait tout faire par amour.
  • James se nomme lui-même « Roi Jas » : il sait ce qu’il veut. Il veut régner sur son propre pays et être un des meilleurs pirates.

Voilà ce qui a sauvé ce roman de la catastrophe vers laquelle je courrais. L’intelligence de James est étonnante. Il ne se laisse pas faire et selon lui l’intelligence est la meilleure des forces !

J’en attendais beaucoup mais c’est une belle déception. J’ai su quand même trouvé des petits détails qui m’ont permis de tenir jusqu’au bout !

Ma note : 11/20

24

L’architective – Mel Andoryss

1606-architective_orgRésumé : Armand sera en retard pour son premier jour de lycée. Il aurait préféré ne pas se faire remarquer mais, en tant qu’architective, il doit honorer ses obligations. En effet, une enquête urgente lui a été assignée. Il lui faut se rendre dans un hôtel particulier où, grâce à son pouvoir, il accédera à l’âme du bâtiment pour percer un lourd secret de famille. La routine pour Armand… sauf que rien ne se déroule comme prévu. Des inconnus ont découvert son secret et le traquent. Comme si cela ne suffisait pas d’avoir de dangereux individus à ses trousses, le jeune homme rencontre une nouvelle camarade de classe qui lui retourne le cerveau. Et ce n’est pas seulement parce qu’elle est jolie…

Mon avis : J’ai craqué pour ce roman à la médiathèque. L’originalité du titre a eu raison de moi, en effet, j’ai beaucoup aimé ce titre qui est plein de mystères, de sous-entendu … Petite curieuse que je suis, il ne m’en a pas fallu beaucoup plus pour me faire céder. De plus, je trouve que la couverture est magnifique ! En plus, j’ai trouvé que cette histoire était parfaite pour cette période de l’année.

On a beaucoup de personnages mais trois principaux :

  • Armand Wendelski est le personnage principal de ce roman. C’est un lycéen, il est intelligent, solitaire. Il a une mère avocate très autoritaire et un père complètement absent puisqu’il travaille à Washington. Armand a un pouvoir, c’est un architective : il arrive à se plonger dans le cœur des maisons à une époque précise pour en percer ses mystères.
  • Malaurie est une très belle rouquine. Elle a elle aussi de mystérieux pouvoirs : c’est une psychée : elle arrive à voir l’avenir. Elle est un oracle en d’autres termes. Elle est piquante et très intelligente. Elle ne manque pas d’humour et de courage. Sa mère a le même don qu’elle mais elle n’est plus apte à vivre seule : la folie s’est emparée de son esprit.
  • Cédric est le meilleur ami d’Armand. Il n’a pas de pouvoirs comme les deux autres mais c’est un ami intelligent, qui se montre très loyal et il a un grand cœur. Il est le seul au courant des pouvoirs d’Armand. C’est un garçon mignon, charmeur et charmant.

On a ici une histoire qui nous propulse dans un univers incroyable. Je suis complètement sous le charme. La confrérie est aux trousses d’Armand. Ils veulent son pouvoir pour trouver les reliques sacrées.

On vit une véritable course poursuite entre les trois amis et la confrérie mais aussi une course poursuite contre le temps pour être les premiers à mettre la main sur ces fameuses reliques sacrées.

Avec les prédictions de Malaurie, celles de sa mère et l’aigle vu dans sa plongée dans la maison des Beaucaire, Armand ne sait plus vraiment où donner de la tête.

J’ai trouvé le personnage d’Armand très bon. En effet, je l’ai trouvé assez émouvant. Il fait preuve de maturité ce qui laisse présager de bonnes choses pour les futurs tomes. Lui qui voudrait avoir une vie tranquille, il n’a pas vraiment le droit de faire ce qu’il veut. Sa mère est une source de souffrance intense pour lui. C’est malheureux… J’ai vraiment eu mal au cœur pour lui parce que tout ce qu’il voudrait c’est avoir un peu d’attention de sa part, qu’elle soit fière de lui. Mais tout ce qu’il récolte c’est de l’indifférence à l’état pur ainsi qu’une belle dose d’autorité. Il y a un gros manque de reconnaissance et d’amour qui se traduit tout au long du texte.

J’ai aussi trouvé touchant le début de la relation entre Armand et Malaurie : on ne sait pas très bien où cela va les mener mais on a l’envie de le savoir. Cela reste touchant, doux et timide. La relation qui m’a beaucoup plu aussi est celle entre Armand et Cédric qui m’a paru vraie, sincère et pure. Ce sont vraiment les meilleurs amis que l’on peut trouver.

L’histoire est très prenante et plaisant. Elle est intéressante et palpitante. C’est une histoire prenante que j’ai dévorée. J’ai hâte de pouvoir lire la suite qui j’espère sera à la hauteur de mes espérances et de ce premier tome.

Tous les personnages sont utiles à l’histoire et à son avancée. De plus, le côté historique du roman apporte beaucoup. Ce livre peut plaire aux plus jeunes comme aux plus vieux.

La plume de l’auteure apporte beaucoup, en effet, j’ai trouvé la plume fluide, agréable et elle apporte beaucoup à ce premier tome. Elle est prenante et montre un sacré talent de la part de l’auteure.

Vivement la suite !

Ma note : 18/20