Paris va mourir – Francis Ryck

896515.jpgRésumé : Une grenade sur un bateau mouche ? C’est l’inquiétude. Une bombe dans un train ? Le début de l’hystérie. Des bus qui explosent ? La porte ouverte aux émeutes. Les services secrets ont intérêt à se dépêcher : quelqu’un essaye tout simplement de transformer la ville lumière en ville… morte. Les histoires de Francis Ryck (1920-2007) sont remplies de personnages fantastiques et extravagants. Ses romans marquent une rupture dans les mondes du polar et de l’espionnage et en font un des auteurs français les plus adapté au cinéma : dans sa filmographie, sous la direction de Costa Gavras ou encore Gérard Pirès, on retrouve pêle-mêle Lino Ventura, Jacques Villeret, Fabrice Luchini et même Johnny Halliday !

Mon avis : Je remercie vivement les éditions French Pulp (première pour moi !) ainsi que Gilles Paris et aussi ses gentils stagiaires.

Honnêtement, je pensais lire un roman d’actualité, à la lecture de la quatrième de couverture. Je pensais, à cause du contexte actuel lire un roman moderne, fraîchement publié, d’actualité. Lorsque j’ai parcouru plus attentivement le livre, je me suis rendue compte que c’était une réédition d’un roman datant de 1969 ! Voilà ma première surprise. Cela ne m’a aucunement ennuyé dans ma lecture que j’ai bien appréciée.

Ce fut un bon polar comme on les aime. Il est très sympathique même s’il ne révolutionne pas le genre. Il suit le schéma narratif que l’on connaît : les péripéties sont très sympathiques. Les évènements sont terrifiants puisqu’on les vit de « l’intérieur » mais ce fut une lecture enrichissante. Cela faisait longtemps que je n’avais pas lu de roman d’espionnage et cela fait du bien ! Ce fut une lecture complètement à l’ancienne et ça fait beaucoup de bien !

L’histoire est originale malgré tout : un terroriste se dénonce lui-même aux services 13254289_1045349628891225_4894523684186030036_nsecrets français parce qu’il ne peut plus vivre cette vie. Herreman se fait « capturer » par les services mais ces derniers ne le laissent pas s’en tirer ainsi. Pour le moment, Herreman ne pourra pas vivre en paix. Un français, que l’on appelle Roc et qui travaille avec les services secrets français, prend sa place au sein d’un groupement terroriste qui sévit dans Paris depuis quelques temps. Grâce aux informations d’Herreman, Roc arrive à se fondre dans la masse, à infiltrer le groupuscule et à essayer de stopper cette folle histoire.

J’ai aimé voir la distinction entre les deux camps :

  • Pour les services secrets français et pour le reste des gens de la population, il s’agit simplement de terrorisme. On tue des gens au hasard. C’est de la violence pure et dure.
  • De leur côté, les terroristes voient cela d’une manière bien différente : c’est leur manière de montrer leur mécontentement depuis mai 1968. C’est une manière d’hurler leur haine au gouvernement et de se rebeller. En effet, ils ne semblent pas réaliser toutes les vies qu’ils ont volés. Ils déshumanisent complètement la population.

beach_gate_weheartitIl y a un point qui m’a beaucoup perturbé parce qu’en effet, même si ce roman ne date pas de ces dernières années, la trame et les événements nous ramènent forcément aux attentats de ces derniers mois qui ont sévit dans Paris mais aussi partout dans le monde. On se rend compte que la sauvagerie n’a donc pas d’âge. Elle sévit, frappe et explose tout depuis la nuit des temps et cela ne s’arrêtera peut-être jamais. C’est un roman fort et poignant qui délivre de beaux messages. Il y aura toujours des gens pour résister et faire de leur mieux pour ne pas laisser la violence et la terreur gagner. On ramène la fiction à la réalité. C’est dur mais très fort.

Avec une histoire originale, une enquête rondement menée et des personnages à la hauteur de nos attentes, on est plongé dans un superbe univers qui va nous emmener au cœur d’un Paris dévasté. L’enquête est palpitante, on ne s’ennuie pas. C’est très appréciable.

La plume de l’auteur est simple, belle et à l’image de ce roman : efficace. C’était une lecture agréable qui m’a permis de redécouvrir le monde de l’espionnage.

Ma note : 15/20

 

Publicités

15 réflexions sur “Paris va mourir – Francis Ryck

  1. Pingback: Bilan Décembre 2016 | Satine 's books

    • J’ai toujours eu l’image des vieux romans avec les femmes à moitié nues sur les couvertures lorsque l’on me parle de roman d’espionnage mais au final, ça n’a rien a voir ! Je te le conseille vivement =)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s