26

Bilan Décembre 2018

ob_ecec09_218312-hello-december-quote-with-chris.jpg

Hello,
Nous nous retrouvons pour le dernier bilan mensuel de l’année 2018. Je termine l’année satisfaite de mes lectures du mois… =)
On est parti pour les lectures! J’ai lu de tout ! Des gros, des p’tits, du fantastique, de la romance, des thrillers, de la jeunesse, bref, j’ai adoré mon mois de décembre =)
Un total de 23 livres ce mois ci. Je suis contente du résultat! J’ai mis en place un calendrier et un agenda! Je trouve que j’arrive plus à me « motiver » à lire certains romans qui ont été oubliés dans ma liseuse 🙂
Bien évidemment, en décembre, il y a Noël. Et cette année, j’ai été très gâtée par tout le monde! Cependant, j’aimerai mettre en avant les cadeaux de ma soeur et de mon chéri qui m’ont énormément gâtée.
J’ai reçu Bella Swan (ben oui, Edouard était tout seul sur son étagère). Aladdin, Rajah et Jasmine. Kaa du Livre de la jungle. Blanche neige et les sept nains ainsi que la méchante reine ainsi que mon trio préféré.
MES POPS ONT EXPLOSES. + 17 ! Je ne sais pas où je mettrai les prochains…. Ahah !
Et pour finir… Mes réceptions livresques =)

48975119_2140578232640368_7170905361933664256_n49153983_2140578182640373_5981070365764354048_n

Je suis ravie de tous ces romans!!! Franchement, quel bonheur 😀 ♥

Bisous et bon réveillon à vous ♥

Publicités
10

Emma, le secret de Cendrillon de Vanessa Furchert

51y2hpmaPmL.jpgRésumé : Le destin. Aujourd’hui, il vient me défier une fois encore. Contrainte et forcée de l’affronter, trouverai-je la force de me relever ? Tiraillée désormais entre le bien et le mal, le présent et le passé, il me faut faire un choix et assumer mes décisions. Ma vie et celle de ma fille en dépendent…

Mon avis : Je remercie Erato édition pour l’envoi de ce Service Presse qui marque mon troisième partenariat avec cette maison d’édition via simplement.pro. J’avais beaucoup apprécié le premier tome de la duologie de Vanessa Furchert. C’était une revisite de conte et bien entendu, lorsque j’ai vu que le second tome était disponible, je n’ai pas réfléchi plus de trois secondes avant de demander ce roman en partenariat.

Une intrigue qui mélange deux histoires.

Encore une fois, j’ai été ravie de passer un moment de lecture en compagnie d’Emma, de Jeanne et de Sacha. Si l’intrigue est policière, elle reste aussi intime et personnelle lorsque l’on parle de la vie d’Emma. On jongle entre l’enquête et le passé d’Emma. L’auteure parvient à ré unir de manière intelligente ces deux pans de l’intrigue pour n’en faire qu’une. C’est très plaisant. Je ne m’attendais pas du tout à cela. L’intrigue prend un tournant intéressant qui nous tient en haleine jusqu’au bout.

Entre passé et présent.

Le personnage d’Emma est notre personnage principal. Si on la connait à cause du psychopathe qui a failli la tuer dans le premier tome, on la rencontre sous un autre angle. On vogue entre son passé et son présent. La mort de sa mère et le tournant qu’il marque dans la vie d’Emma. S’en suit alors une vie de débauche pour oublier la douleur : alcool, drogue et sexe. Je me suis retrouvée dans une situation particulière avec le personnage d’Emma. En effet, un sentiment d’impuissance s’empare du lecteur : que faire pour la sortir de là ? On a l’impression qu’elle est dans une impasse. Cependant, on n’a pas envie de la laisser tomber, on veut qu’elle s’en sorte. Alors on subit la situation en espérant que cela s’arrange.

J’ai apprécié ces allers-retours entre le passé d’Emma et son présent et de quelle manière ces deux morceaux de sa vie sont liés.

Des personnages intéressants.

Même si j’ai apprécié retrouver les personnages du premier tome, j’ai aussi aimé en découvrir de nouveaux. En effet, ils apportent un nouveau souffle à l’intrigue. C’est très intelligent d’avoir amené des personnages qui ne sont pas blancs comme neige. J’ai beaucoup apprécié le personnage de Dario mais aussi Andrea. J’ai trouvé que cette famille sicilienne qui est dans le giron de la police était une bonne idée. Ainsi, on met Emma dans une situation assez délicate ainsi que Sacha à cause de son travail et de sa relation avec Emma.

Le personnage de Jeanne est assez intéressant. J’ai aimé l’épilogue qui la met en avant. Sa relation avec Sacha est très sympathique à découvrir.

La plume de l’auteure.

J’aime beaucoup ce que l’auteure nous propose de découvrir. C’est une plume intéressante et très sympathique que j’ai rencontré. La structure de cette duologie est très sympathique à découvrir et la plume y est pour beaucoup. J’ai trouvé la construction intéressante et intelligente. C’est aussi une plume qui véhicule beaucoup d’émotion : on est dans la peur de découvrir ce que les personnages vont subir mais aussi dans la douceur grâce à la relation entre Emma et Sacha.

Voici donc une duologie que je vous conseille de découvrir si vous aimez les enquêtes prenantes qui vous tiennent en haleine. C’est très sympathique.

Les – :

  • J’aurais aimé en savoir un peu plus sur la relation entre Jeanne et Andréa. J’espère avoir un spin off 

Les + :

  • Le personnage d’Emma que j’ai aimé découvrir plus en profondeur.
  • La plume de l’auteure.
  • Les va-et-vient entre le passé et le présent.
  • L’apport de nouveaux personnages.

155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie

14

Te revoir à Penn Avel – Marjorie Levasseur

513O176XiSL._SX195_Résumé : Quatre années se sont écoulées depuis que Pauline, trente ans, est venue se terrer au Croisic dans la maison de sa grand-mère. Lors de son escapade annuelle à Nantes, elle fait la connaissance de Louis, un sans-abri septuagénaire qui la sauve in extremis d’un mauvais pas. Se sentant redevable, Pauline l’accueille dans cette grande maison. Louis est un homme mystérieux et méfiant, mais il accepte cette main tendue et se livre peu à peu à la jeune femme jusqu’à lui confier sa plus grande peine. Pauline ne se doute pas un seul instant à quel point cet élan de générosité va changer sa vie…
Mon avis : Je remercie une nouvelle fois le Prix Des Auteurs Inconnus pour l’envoi de ce roman. En effet, j’ai eu la chance de pouvoir découvrir la plume de Marjorie Levasseur grâce à son roman Te revoir à Penn Avel qui fait partie des sélectionnés dans la catégorie ‘’romance’’

Une découverte mitigée…

J’avoue, ce roman ne faisait pas partie de ma sélection. Simplement parce qu’il y avait des romans qui m’avaient plus touchée. Ici, je n’étais pas forcément hyper fan du résumé et de ce que l’on me proposait. En effet, le fait qu’il y ait un sans-abri dans les personnages ne m’a pas forcément tenté. De plus, le résumé proposait des choses que j’avais déjà lues.
J’ai ouvert le roman avec une petite appréhension donc. C’est sans surprise que j’ai passé un moment de lecture mitigé. Il y a des éléments plutôt positifs mais aussi des éléments négatifs.
Pauline est un personnage que j’ai apprécié dans l’ensemble. Malheureusement, c’était un peu du déjà vu pour moi. Son histoire ne m’a pas forcément touché. Cependant, j’aimerais souligner que le personnage, en soi, est très beau. Elle est porteuse de qualités que j’apprécie. Pauline est une personne courageuse, qui a le cœur sur la main. Elle est prête à aider des personnes qu’elle connait à peine. Sur ce point, en plus du prénom, nous avons ce trait de caractère en commun. Malgré ce personnage fort, j’avoue que le duo original qu’elle forme avec Louis ne m’a pas forcément convaincu.
J’avoue que j’ai apprécié Tiburce qui reste le personnage le plus complet pour moi.

Si on parlait de l’intrigue…

Si l’heure est aux aveux, je dois vous dire que je n’ai pas été transportée par ma lecture.41067534_10156785467017376_4907767977048276992_n J’avoue que la couverture était prometteuse, je m’attendais à une explosion de joie, de sentiments mais je n’ai rien eu de tout cela. Je suis plutôt restée en surface. Je ne suis pas parvenue à trouver ce petit-je-ne-sais-quoi qui fait que je plonge totalement dans un univers. Ici, je suis restée spectatrice.
Ce qui fait que je ressors avec une impression plutôt mitigée de cette lecture, c’est le fait qu’il y ait des actions improbables. Ma lecture a perdu en crédibilité à cause de cela. De plus, j’ai rapidement compris ce qui allait se passer et je ne me suis pas trompée. La surprise n’était donc pas présente. Dommage, j’aurais apprécié un petit retournement de situation.
Néanmoins, j’ai apprécié la réalité qui découle du roman. Les personnages sont vrais, la réalité de l’agression de Pauline aussi.

La plume de l’auteure.

J’ai apprécié découvrir le travail de Marjorie Levasseur. En effet, ce sont ses mots et sa plume qui m’ont fait tenir jusqu’au bout. Elle trouve les mots avec justesse, c’est peut-être l’intrigue et les improbabilités qui se trouvent dans le roman qui m’ont le plus gênée. La plume est belle, les mots sont forts et poétiques. Je pense me laisser tenter par un autre roman.
Les – :
  • Les improbabilités dans le roman.
  • Le manque de surprise dans l’intrigue.
  • Je suis restée une spectatrice dans ce roman, il m’a manqué quelque chose.
Les + :
  • La plume de l’auteure.
  • Le personnage de Tiburce et le caractère de Pauline. 
  • La réalité des faits décrits.
155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie
 
18

Le cercle de Caïn de Sophia Raymond

Le cercle de Caïn.jpgRésumé : Une journaliste baroudeuse en pleine débâcle professionnelle et affective. Un corps qui réapparaît, miraculeusement conservé, 5 000 ans après une mort peu naturelle. Et L’Enfer de Dante… Clara Fischer, en flairant le scoop qui doit relancer sa carrière de grand reporter, n’a-t-elle pas sous-estimé le danger menaçant ceux qui approchent de trop près la momie des glaces ?

Mon avis : Je remercie Camille et les éditions Michel Lafon pour l’envoi de ce roman en service presse. J’ai complètement craqué pour la couverture et le résumé. De temps en temps, j’aime bien me faire des lectures qui sortent du cadre et dont le sujet est prometteur.

 

Un univers incroyable.

Ce roman était hyper intrigant. Je suis vraiment sous le charme de ce que j’ai pu découvrir. C’est un roman tellement bien construit qu’une fois le nez dedans, on ne peut plus s’en détacher. De l’intrigue, en faisant un tour par les personnages et en passant par les décors et les descriptions, tout est rondement mené. La plume est belle, c’est excellent.

Une enquête policière sur fond historique.

Voilà un mélange intéressant mais qui est très glissant pour moi. Si j’aime ce genre, il est à double tranchant : soit j’adore, j’adhère et ma lecture est excellente soit c’est mal fait, mal maîtrisé et on court à la catastrophe. Ici, c’est la première option qui gagne : ce roman est très bon du début à la fin. Le seul petit point négatif que j’ai à souligner c’est le fait que, par moments, dans l’enquête policière, j’ai eu des moments de flottement suite à ce que l’on nous explique. En effet, même si la majorité reste plausible, il y a certains points qui semblent farfelus.

On fait la rencontre d’une journaliste : Clara Fischer. Elle fonce tête baissée dans cette enquête qui va l’emmener loin. Cela ne sera pas de tout repos. Cependant, elle prend le risque. Elle sent que quelque chose ne va pas avec cette enquête. Elle doit se lancer : elle est à un moment charnière de sa vie qui fait qu’elle doit se remettre sur les rails et faire avancer le train correctement. Elle doit changer ce qui ne va pas dans sa vie, coûte que coûte.

Le côté historique arrive avec le sujet de la momie d’Ötzi. Cette histoire, dans les années 1990 a fait parler d’elle. On a retrouvé un homme entre l’Allemagne et l’Italie. Complètement congelé. Le corps aurait plus de 5300 ans. Remarquable ! J’ai apprécié découvrir cette histoire. Cela fait du bien de ne pas aller repêcher les histoires sur les divinités. Ici, on est loin de tout cela, c’est bien !

Les personnages.

J’ai adoré le personnage principal. Elle est tout ce que j’apprécie. Elle ne manque pas de cran ni de courage. Elle sait ce qu’elle soit faire et le fait avec brio. Elle fait des erreurs, essuie des plâtres mais elle ne se détourne jamais de son objectif principal. C’est un personnage que j’ai apprécié. Voilà un personnage extrêmement bien pensé. On sait s’y identifier rapidement. Clara est une force qui porte le roman très haut. Franchement, je n’ai rien à redire.

Les personnages secondaires qui accompagnent Clara sont tous utiles. Franchement, j’ai adoré ma lecture et ils y sont pour beaucoup.

La plume de l’auteure.

C’est une découverte pour moi et j’avoue que je suis surprise. C’est une plume qui parvient à nous coller des frissons du début à la fin. J’ai lu cette lecture en une après-midi. C’est ni trop long, ni trop court. C’est parfait. L’auteure parvient à nous envoyer dans des directions différentes mais qui véhiculent beaucoup d’émotions. La lectrice que je suis a été satisfaite de cette découverte.

Je vous laisse un lien très intéressant sur la momie en question =)

Les – :

  • Quelques éléments farfelus dans l’enquête policière.

Les + :

  • L’originalité de l’intrigue.
  • Le personnage de Clara.
  • La plume de l’auteure.

155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie

20

Lula et les monstres de Christelle Lebailly

CVT_Lula-et-les-Monstres_8713Résumé : Des loups qui philosophent à la nuit tombée, des géants semeurs d’étoiles, et des chats qui dansent sur les toits… Lula vit dans un monde à la fois merveilleux et inquiétant, créé par son grand frère, Perrie. L’amour qui les unit l’un à l’autre ne connaît aucune limite, aussi lorsque Perrie est emmené loin d’elle, la fillette n’hésite pas à se lancer dans une véritable odyssée pour le retrouver.
Aidée d’une vieille luciole grincheuse, et d’une petite voix dans sa tête, Lula devra accomplir sa mission avant l’aube. Une épopée à la frontière entre rêve et réalité, monstres et féerie, vérité et mensonge, et où il peut être facile de se perdre en route. Et si c’était elle-même qu’elle devait sauver ?

Mon avis : Je remercie chaleureusement Christelle Lebailly pour l’envoi de son roman via la plateforme simplement.pro. Cet avis signe mon dernier avis avant Noël et l’un de mes derniers avis de l’année 2018. Je suis contente de le voir apparaitre dans la catégorie « bons livres ». C’est plaisant.

Un univers à part entière.

Ce que j’ai directement apprécié c’est la couverture et le résumé de ce roman. Finalement, après la lecture de ce résumé, j’étais curieuse, curieuse de savoir où l’auteure voulait nous amener. L’univers proposé par l’auteure est saisissant, très original et très bien amené. Ce qui est assez surprenant c’est que l’on manque de détails et de descriptions dès le départ. On est perdu, il suffit de se mettre dans la tête de la petite Lula, si c’est évident. J’ai trouvé que l’on avait une vision enfantine des univers. On passe d’un événement à l’autre sans en dire assez pour comprendre. Il suffit juste de ne pas trop y penser et de suivre Lula, ce sentiment de perdition se dissipe rapidement. Cependant, j’ai trouvé que l’on perd en fluidité et des fois, ce fut difficile pour moi.

Les personnages.

S’il y a bien un point important dans cette histoire c’est les personnages. En effet, on se retrouve avec Perrie et Lula, ce sont deux frères et sœurs. J’ai été témoin d’une relation aussi intrigante que captivante. En effet, ils sont tous l’un pour l’autre. C’est beau, c’est un amour fraternel sans limite. Ils se liguent contre la Sorcière : cette « mère » qui fait tout pour les séparer. Pensant Perrie nuisible pour Lula, elle essaye de l’envoyer loin d’elle. Lula ferait tout pour son frère et c’est ce qu’elle va faire.

Lula est un personnage que j’ai beaucoup apprécié. Malgré son âge, elle se retrouve propulsé dans une aventure incroyable. Elle est courageuse, fidèle, loyale. C’est un personnage qui va rester longtemps dans ma mémoire.

Le seul point qui m’a un peu fait tiqué ce sont les monstres. Je m’attendais à plus de détails, de créatures. Cependant, l’intrigue fonctionne bien.

La force du roman.

La force du roman tient dans la plume de Christelle Lebailly mais aussi dans le personnage de Lula qui est formidable. J’ai apprécié le fait que l’originalité de l’enfant soit mise en avant et non pointée du doigt. Lula est différente, elle a une petite voix dans la tête mais on n’en fait pas tout une montagne, cela fait plaisir à lire. La différence est présente mais très plaisante.

Pour en revenir à la plume de Christelle Lebailly, je l’ai apprécié. Cependant, je pense être un peu trop « vieille » (oh seigneur, j’ai osé dire cela) pour ce roman. Je pense que les enfants et les adolescents vont adorer. Il m’a manqué l’innocence des premières lectures pour avoir un coup de cœur mais j’ai trouvé ce roman très sympathique à découvrir.

Une fin surprenante.

J’ai apprécié cette fin qui éclaire les précédentes pages du récit. L’intrigue prend un nouveau tournant et on parvient à comprendre les choix de l’auteure. C’est très intelligent, fin. Je suis heureuse d’avoir mis mon nez dans cette histoire.

Les – :

  • Un manque de fluidité qui, par moments, m’a fait perdre le fil de ma lecture.
  • Un univers un peu trop flou pour moi-même si je comprends le choix de l’auteure.

Les + :

  • La relation entre Perrie et Lula
  • Le personnage de Lula.
  • La plume de l’auteure.
  • Une fin saisissante.

155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie

18

Love and hope – Tome 1 : Megan de Julie Dauge

love-and-hope-tome-1-megan-1145164-264-432Résumé : Depuis ses 15 ans, Megan est une jeune fille discrète, solitaire et méfiante. Surmontant un passé dont elle refuse de parler, elle part faire sa deuxième année universitaire dans une nouvelle ville dans l’espoir de mener une vie tranquille et solitaire. Malheureusement pour elle, dès le premier jour, elle remet à sa place un étudiant particulièrement insolent… sans savoir qu’il s’agit de Tirell McFinay, l’un des footballeurs les plus populaires de l’université. Comme le hasard fait bien les choses, Megan se voit obligée d’écrire une romance érotique avec lui pour un devoir ! Complètement tombé sous son charme, Tirell ne comprend pas pourquoi elle le fuit et ne répond pas à ses avances, ni pourquoi elle semble aussi craintive en sa présence. D’ailleurs comment expliquer les crises d’angoisse qu’il semble provoquer chez elle ? Ce que Tirell ignore, c’est que Megan a un passé plus douloureux qu’il n’y paraît. Il lui faudra faire preuve de patience, pour percer ses défenses et vaincre ses craintes. De son côté, Megan devra faire des efforts, pour laisser derrière elle les terribles souvenirs qui s’accrochent à elle, afin de s’ouvrir à l’amour et à la bienveillance du footballeur. Petit à petit, au même rythme que leur devoir de littérature, leur romance s’écrit… À travers les mots, ils parviendront à se dévoiler pour surmonter tous les obstacles qui se mettent sur le chemin de leur amour.

Mon avis : Je remercie Théa ainsi que les éditions de l’Opportun pour l’envoi de ce roman par service presse. En plus d’avoir découvert la plume de Julie Dauge, j’ai aussi pris une petite claque avec ce premier tome qui se trouve être au-delà de mes attentes et de mes espérances.

Nos personnages.

On fait la rencontre de Megan, une jeune femme de 20 ans. Étudiante, elle fuit le cocon familial pour essayer de reprendre sa vie en main. Depuis 5 ans, elle subit sa vie, se cache derrière une tignasse de cheveux attachés sur le sommet de sa tête, des vêtements amples. Elle se cache, elle subit ses journées en rêvant de son petit appartement calme qui reste son havre de paix. Ce que j’ai apprécié chez Megan c’est son caractère et sa force. Je ne sais pas si j’aurais été capable de remonter la pente si j’avais été à sa place. C’est vraiment un petit bout de femme intelligent et surprenant.

De l’autre côté, on a Tirell, c’est un quaterback super célèbre. Dans la même université que Megan, leur première rencontre est explosive. Elle qui n’est rien, s’attaque à la célébrité locale. Il y a de quoi faire jaser.

La seule chose que je peux reprocher à ce duo, c’est le côté un peu trop stéréotypé. Le quaterback, la fille réservée, dans son coin… Il ne manquait plus qu’il y ait une comédie musicale dans la faculté et ça aurait été le pompon… Mis à part cela, j’ai passé un très bon moment avec ce duo improbable mais charmant.

Et si on parlait des personnages secondaires ? Ce que j’ai aimé, c’est leur utilité. Personne n’est là pour jouer la potiche, que ce soit Ether, Sheldon, et les autres, ils sont tous différents mais très bien pensés. On a envie d’en savoir plus sur Ether et sa relation avec ses parents…

Satine et les scènes érotiques… Le retour !

J’ai apprécié la manière dont l’auteure a amené la romance entre Tirell et Megan. Cette histoire de devoir commun autour de la romance érotique est intelligente et évocatrice. Vous savez que je n’apprécie pas forcément les scènes érotiques. Ici, tout est maîtrisé, amené correctement et franchement, ce n’est absolument pas lourd. Il y en a, c’est certain mais l’auteure arrive à rendre ça lisible pour les personnes qui, comme moi, ne sont pas à l’aise avec l’érotisme.

La plume et l’univers.

Les thèmes abordés sont difficiles à lire. Cependant, Julie Dauge est une petite fée qui vient, avec une facilité déconcertante, vous narrer une histoire crédible avec des personnages hauts en couleur. On se retrouve dans un univers assez cosy malgré tout. Les péripéties sont bien amenées et finalement, les 900 pages sont passées à une vitesse incroyable.

Les émotions sont véhiculées merveilleusement. L’amour naissant entre Tirell & Megan est incroyable. Les sentiments qu’ils éprouvent l’un pour l’autre sont merveilleux. C’est idiot mais cela m’a fait penser à ma propre histoire d’amour. Je souhaite à tout le monde de vivre et de ressentir cela.

Julie Dauge a une nouvelle fan. J’ai hâte d’avoir la suite entre les mains =)

Les – :

  • Les stéréotypes utilisés pour les personnages principaux.

Les + :

  • L’intelligence du montage de l’intrigue.
  • La plume de l’auteure que j’ai adoré découvrir.
  • Le duo Tirell/Megan
  • Les thèmes abordés dans ce premier tome.

155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie

14

L’empreinte du passé – Ninon Amey

xcover-1138Résumé : « La vie nous réserve parfois bien des surprises! » Camille est une jeune infirmière qui partage son temps entre son travail à l’hôpital et ses visites à ses grands-parents : Émile, qui vit seul dans son petit appartement, et Suzanne, atteinte de la maladie d’Alzheimer et placée dans un centre adapté. En quelques mois, son existence va être totalement bouleversée : belle rencontre, chagrins, révélation de secrets de famille… Cette histoire est une fiction librement inspirée de la découverte, en septembre 2016, d’une lettre d’amour datant de 1922 dans un bâtiment en chantier à Nice. L’auteur de cette lettre, Antoinette, écrivait à son amour, Ernest.

Mon avis : Je remercie Ninon pour sa gentillesse. J’avais déjà sa plume avec Dis-moi pourquoi. J’avais alors passé un très bon moment de lecture mais qui n’était pas sans faille pour moi. Lorsque j’ai vu l’empreinte du passé sur simplement.pro, je me suis rapidement laissée tenter.

Un roman entre présent et passé.

La couverture est, à mon avis, magnifique. J’aime beaucoup la poésie, la délicatesse et la douceur qui émanent de ce portrait. Sur ce coup-là, je ne me suis pas trompée.

On fait la rencontre de Camille, une jeune femme infirmière. Depuis toute petite, elle rêve d’exercer ce métier. Personne ne sait vraiment d’où lui vient cette lubie mais elle est belle et bien là. Camille travaille depuis 10 ans à l’hôpital de Lyon.

De l’autre côté du décor, on fait la rencontre de Paul, un patient qui est là depuis plusieurs semaines suite à un accident assez grave. Il se rétablit et n’a d’yeux que pour Camille. Camille se laisse prendre au jeu de séduction et passe de plus en plus de temps avec Paul.

Cependant, elle n’oublie pas sa famille. Elle passe beaucoup de temps avec son papi Emile et va rendre visite à sa grand-mère Suzanne dans sa maison de retraite où elle habite depuis que sa maladie d’Alzheimer est devenue trop importante pour que son mari puisse prendre soin d’elle.

J’ai apprécié la justification de la rapidité de la relation entre Camille et Paul. A la base, j’étais un peu sceptique sur la rapidité de la relation, puis, finalement, j’ai trouvé les explications brillantes. La justification était très intéressante.

Des personnages variés et intéressants. 

Le panel de personnages est composé de la famille de Camille et aussi de ses amis principalement. J’ai apprécié les grands-parents de Camille qui sont de véritables facteurs de transmission du savoir et de l’héritage de la famille. J’ai apprécié ce point parce que la relation que j’ai avec ma mamie est exactement celle-ci. C’était très plaisant à lire.

L’amour et la famille toujours présents!

Ce que j’ai apprécié, c’est ce sentiment qui ne m’a pas quitté un seul instant, l’amour, l’amour, l’amour ! Que ce soit entre ses grands-parents, ses ancêtres et avec Paul. On se rend rapidement compte que c’est la trame de l’histoire. S’ajoute à ces histoires d’amour, un secret de famille que j’ai pris plaisir à découvrir au travers du journal intime de la mère de Suzanne (l’arrière-grand-mère de Camille).

Ces liens entre présent et passé sont vraiment remarquables. J’ai apprécié passé d’une période à l’autre de cette manière. C’est très sympathique. On se rend compte à quel point le passé peut influencer le présent ainsi que son importance dans la vie des générations qui suivent. C’est vraiment très intéressant.

La plume de Ninon est remarquable. Elle est à l’image de la couverture proposée : belle, pleine de poésie et de douceur. J’ai lu ces 180 pages très rapidement. Je cherchais à commencer une lecture et je me suis laissée prendre au jeu. Je n’ai pas quitté ma lecture avant la fin.

Les – : Rien à redire. Ce roman est une pure merveille que je vous conseille de découvrir rapidement.

Les + :

  • Le panel de personnages.
  • Le lien entre le passé et le présent.
  • L’amour, élément très présent et très plaisant.
  • La plume de Ninon que j’ai pris plaisir à retrouver.
  • La relation entre Camille et ses grands-parents mais aussi avec Paul.

155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie