12

Bilan Décembre 2016

Hello; nous revoilà pour le dernier bilan de l’année 2016.

decembre

Les partenariats : 

15317968_386161298393290_4605145157865397388_n 15253485_386924114983675_252084407347371112_n 15675698_398347493841337_7283338464349444939_o.jpg le-tigre-de-tarcoola-episode-3-une-fille-a-la-winchester-852988-264-432 15232282_1116205545145017_2524036857496569702_n product_9782075076319_195x320 product_9782075076296_244x0 le-monde-des-sorciers-de-j-k-rowling-volume-1-la-magie-du-cinema-9782075076302_09782075076289fs product_9782075076340_244x0 15230836_386923661650387_917450386575731415_n 15672920_398347560507997_5664302052225254447_n 15673001_398347613841325_1847454757594328040_n 1507-0 mes-nuits-dans-ses-tenebres-tome-1-le-commencement-777109-264-432 1507-1 896515 a-l-ombre-du-diable

Mes lectures personnelles : 

telechargement

C’est un bon mois pour moi, j’ai lu 19 romans soit un total de 4333 pages. J’en suis plutôt très satisfaite! 🙂

Publicités
11

A l’ombre du diable Tome 2 : la malédiction de Gabrielle – Andrea H Japp

a-l-ombre-du-diableRésumé : 1348. La peste fait rage dans Paris et l’épidémie a changé la face du royaume. Aurait-elle aussi changé Gabrielle ? Déterminée à être maîtresse de son propre destin, plus rien n’arrête cette femme bafouée par son mari, joueur acharné qui dépensait leurs quelques sous dans les pires tripots et les plus sombres bordels. Elle quitte la capitale avec sa fidèle Adeline, emportant avec elle une peinture mystérieuse que les puissants veulent posséder coûte que coûte. Dans une France en panique, tout est possible. Peut-elle s’installer dûment dans cet hôtel étrange ? Quel rôle la place de Grève et le « parloir aux bourgeois » jouent-ils dans son destin ? Qui sont le dominicain louche, la noble fourbe et le nain coutelier qui s’inscrivent dans son sillage ? Duperies, menaces, maladies, secrets… rien n’est épargné à la Dame d’Aurillay. La malédiction de Gabrielle se prolonge, plus dangereuse que jamais. Un thriller médiéval dont le pire des fléaux n’est pas la peste.

Mon avis : Je remercie Gilles Paris, ses stagiaires et les éditions Flammarion pour l’envoi de ce très beau partenariat. Il s’est avéré être très bon.

Dans un premier temps, j’ai beaucoup aimé le livre en tant qu’objet. Je l’ai trouvé très beau et mystérieux. Dans un second temps, ce roman parle d’une période historique que j’aime beaucoup : le Moyen-Âge et plus particulièrement de la peste noire qui a ravagé une grande partie de la population.

J’ai passé un très bon moment avec ce deuxième tome. J’ai juste été un peu frustrée d’avoir choisi un tome deux sans m’en rendre compte. Grâce aux gentils conseils d’Elodie, j’ai su lire le deuxième tome sans avoir lu le premier et cela n’a pas eu d’incidence sur ma lecture : aucun problème de compréhension. Au début du deuxième tome, on retrouve un bon résumé du premier tome ce qui m’a permis de ne pas du tout être perdue dans ma lecture ! C’est très appréciable !

L’histoire du roman est très bien ficelée. De plus, on a une fluidité certaine qui donne beaucoup de dynamisme et de rythme à la lecture de ce roman. L’intrigue est bonne, on veut vraiment savoir la suite de l’histoire. C’est assez palpitant. Gabrielle, le personnage principal a volé un dyptique (tableau) à son mari avant de s’enfuir à cause de la violence et des coups de ce dernier. Cependant, ce vol est bien plus important que ce qu’elle pensait : On a essayé de la tuer pour récupérer ce dyptique. Pourquoi tant de convoitise pour ce tableau ? Le mystère est palpable ainsi que le sentiment d’insécurité. Gabrielle reste sur le vif et l’insécurité la gagne.

Le sujet traité est maitrisé à merveilles. Cela se sent tout de suite dans la lecture que l’on fait. L’auteure nous montre avec ce roman ses talents d’auteure, de romancière mais nous fait aussi part de ses connaissances étendues sur la période médiévale. J’ai trouvé ça très agréable. Les informations ne sont pas mises là pour faire étalage des connaissances, elles sont censées, elles ont un lien avec le roman et font grandement avancer l’intrigue. Je ne connaissais pas l’auteure mais j’en ressors complètement conquise. C’est une belle découverte ! Cela m’a beaucoup plu.

On a une parfaite alchimie entre la modernité et la période médiévale.

Il y a un beau panel de personnages qui nous propose des caractères et des personnalités bien différents, c’est très appréciable.

  • Gabrielle est notre personnage principal. Je l’ai trouvé belle, forte et sensible à la fois. Elle est pleine de courage. J’ai beaucoup apprécié son évolution tout au long de ma lecture. Elle prend confiance en elle et c’est très appréciable. Elle est prête à tout pour comprendre ce qui se passe.
  • Adeline, la sage-femme s’avoue être une bonne aide pour Gabrielle.
  • Marthe de Rolittret s’avère être une femme ignole. Je l’ai trouvé repoussante. Elle ne pense qu’à ses propres intérêts, c’est une femme froide et vicieuse. Elle est un personnage très sombre. Séductrice, elle est manipulatrice.

Même si les hommes sont ici absents, ils restent tapis dans l’ombre comme de rusés renards. Les femmes ont ici une place ultra importante ! Et je pense que la résolution de l’énigme se fera à travers les femmes et non les hommes.

Pour résumer, c’est un bon deuxième tome qui se lit très bien même sans avoir lu le premier tome. Il m’a donné envie de lire le premier tome et je lirai sans aucun doute la suite.

Ma note : 16/20

14

Mes nuits dans ses ténèbres: tome 1 : Le commencement – Lola T

mes-nuits-dans-ses-tenebres-tome-1-le-commencement-777109-264-432Résumé : Lucille est loin d’imaginer que la rencontre avec cet homme de passage va à ce point chambouler sa vie. Arrogant, froid, orgueilleux, il est tout ce qu’elle déteste chez un homme. Mais parfois, la façade de ne reflète pas la véritable personnalité et Lucille l’apprendra à ses dépens. Auprès de lui, elle va faire face à ses craintes, plonger dans un monde inconnu et incertain. Cette relation charnelle, profonde, hors normes entre deux êtres si différents les mènera vers un avenir qu’ils sont loin d’imaginer, entraînant parfois de lourdes conséquences. La découverte de soi passe souvent par l’acceptation de l’autre.

Mon avis : Je tiens à remercier Lola pour sa gentillesse et de m’avoir donné ma chance. En parlant de chance, je voulais aussi prendre le temps et quelques lignes pour remercier ma copinaute Julia qui a eu la gentillesse de glisser quelques mots gentils et chaleureux au sujet de mon blog et de ma personne. Merci ma belle ! Tu m’as fait un grand plaisir et j’espère que ma chronique sera à la hauteur des tiennes ! Un grand merci à vous deux en tout cas !

Mes nuits dans ses ténèbres  est le premier roman que j’ai lu de Lola T. Et ce roman est un pur régal. Je ne regrette absolument pas. C’est un roman fantastique qui mêle drame, romance, secrets de famille, trahisons et amitiés. J’ai pris le temps de lire ce roman. Pour me délecter de chaque mot que j’avais sous les yeux. J’ai été subjuguée par ce que l’auteure m’a proposé.

On est propulsé dans un univers plein de charme où se côtoie la mode, la richesse, les humains et les vampires. J’avais peur de l’apparition de ces derniers mais c’était une expérience magnifique. Je trouve que l’auteure a su nous proposé un univers qui a un superbe équilibre entre réalité et fiction, modernité et passé.

On fait la rencontre de Lucille Mervil. C’est une jeune femme pleine d’ambition, elle est douce, belle et intelligente. Elle manque de confiance en elle. Sa sphère familiale se restreint à quatre personnes : son père un grand homme politique, manipulateur qui la repousse depuis la mort de sa mère, son frère Nathan qu’elle aime de tout son coeur, sa grand-mère et sa tante qu’elle aime aussi fort que son frère.

Lucille travaille avec Léo, son meilleur ami, qui est un talentueux créateur de mode et aussi avec Amélia qui est une très bonne amie et coiffeuse. Adrien, le frère jumeau de Léo est bien différent de lui mais il s’avère être un personnage qui évolue beaucoup tout au long du roman. Il s’attendrit un peu et ça le rend très agréable. Lucille est une fille très réservée, c’est pour cette raison qu’elle voit tout en rouge lorsqu’Amélia lui dit qu’elle a loué les services d’un homme pour sa soirée d’anniversaire : Owen Garisson. En plus d’être beau, riche, séduisant et célèbre, Owen est un vampire. Pour énerver son père, après une énième altercation, qui a les vampires en horreur, Lucille accepte de passer cette soirée avec lui.

A partir de là, une belle relation d’amour naît entre les deux êtres. C’est une relation très compliquée : les vampires ne sont pas acceptés par la plupart des gens de la société dans laquelle évolue Lucille. Ajoutons à cela le fait que le père de Lucille est le chef des chasseurs de vampires pour que la relation se complique encore un peu.

J’ai beaucoup aimé les conflits tout au long du roman ainsi que toutes les péripéties proposées par l’auteure : cela crée une ambiance sombre, angoissante et cela ajoute beaucoup de splendeur au texte de Lola.

J’ai apprécié les personnages de Léo, Lucille et Owen. J’ai beaucoup aimé la relation amicale entre Lucille et Léo. Owen est un personnage très mystérieux qui veut protéger et sauver Lucille. Il n’a pas peur de braver les interdits. Un vrai chevalier servant comme je les aime. J’aime aussi le fait que Lucille est prête à tout pour ses proches, Nathan est tout pour elle. J’aime aussi beaucoup la relation qu’elle entretient avec sa grand-mère. J’ai exactement la même relation avec la mienne alors elle m’a beaucoup touchée.

J’ai été très surprise par les rebondissements : les attaques répétées, les mises en danger mais aussi les découvertes sur la nature des vampires. J’ai trouvé que tous les détails que l’on avait sur les vampires ajoutaient beaucoup de réel à l’histoire. On a l’impression d’évoluer dans un monde réel. C’est très appréciable.

Le combat final est épique. J’ai beaucoup aimé sentir toute la tension s’accumulée. J’ai été très surprise à la fin qui s’est avérée être très originale ! Les découvertes et les trahisons sont surprenantes. J’ai adoré !

Les secrets de famille resurgissent et pour certains se dissipent. J’ai beaucoup aimé cet aspect-là de l’histoire. On comprend plus ou moins pourquoi le père de Lucille la met de côté. J’ai trouvé cela fort, puissant et douloureux à comprendre.

C’est un premier tome qui se révèle être fascinant et palpitant. Il laisse présager que le deuxième tome sera fantastique ! J’ai hâte de pouvoir lire ce dernier.

Ma note : 19/20

 

16

La malédiction d’Oxford – Ann A McDonald

1507-1Résumé : Cassandra Blackwell, jeune Américaine d’origine modeste, intègre la prestigieuse université d’Oxford pour une année d’études. Toutefois, la qualité de l’enseignement, les porches recouverts de lierre ou les soirées étudiantes ne figurent pas parmi ses priorités. Elle n’a qu’un objectif : découvrir la vérité sur le passé de sa mère, étudiante à Oxford dans les années 1990, qui a fui ce paradis d’un autre temps avant de se suicider quelques années plus tard. L’enjeu est important, car Cassie pourrait enfin connaître l’identité de son père. La jeune femme se lie rapidement avec l’élite anglaise et plonge dans ce monde fascinant aux traditions séculaires. Pourtant, au sein de ce campus légendaire, une force inquiétante est à l’œuvre : l’École de la Nuit, une société secrète qui semble liée à une série de suicides. Cassie pourrait bien être la seule à pouvoir y mettre un terme ? mais à quel prix ?

Mon avis : Je remercie Camille et les éditions Michel Lafon pour ce très beau et bon partenariat.

20100628104007michellafonJ’ai littéralement adoré ce roman ! C’est le premier roman de cette auteure que je lis et ce que j’ai découvert m’a beaucoup plu !!! J’ai dévoré mon roman en quelques heures.

J’ai été happé dans cette histoire dingue et palpitante. Elle mêle présent et passé à merveille. C’est une parfaite alchimie entre les siècles derniers. On remonte jusqu’au XIXème siècle. C’est incroyable ! De plus, l’intrigue et les lieux qui sont proposés m’ont beaucoup plu.

Cassie Blackwell est une jeune étudiante américaine fraîchement arrivée dans le pays de notre chère Elizabeth II. Elle a décroché une bourse étudiante qui lui permet d’arriver à l’université de Raleigh à Oxford. Cassie n’est là que pour une seule et unique chose : retrouver l’identité de son père qu’elle n’a jamais connu et lever le mystère qui plane autour de la mort de sa mère.

Cassie va tout faire pour comprendre le passé de sa mère au collège d’Oxford. C’est là que beach_gate_weheartittout a commencé. Cassie va rechercher, fouiller, mentir, manipuler pour parvenir à ses fins. Dans tout ce tourbillon de ténèbres, Cassie va rencontrer des gens, amis, ennemis et alliés. Le monde d’Oxford se révèle être à part du reste du monde. Il est vraiment particulier. Ann A McDonald nous permet, grâce à ses mots, de découvrir des lieux fantastiques et des personnages bien différents les uns des autres.

  • Cassie est le personnage principal du roman. Elle est une jeune fille pétillante et très intelligente. Elle est terriblement méfiante, le poids du passé pèse sur ses épaules.
  • Evie est la colocataire de Cassie. Elle déborde de vie et d’énergie. Elle est drôle, très studieuse. Elle est la parfaite amie qui fait tout ce qu’elle peut pour rendre les gens qu’elle aime heureux.
  • Hugo est un étudiant du collège Raleigh. Il est riche. Il se moque de ses études et ne sait pas vraiment ce qu’il veut. Il est sous pression à cause de sa famille qui est très riche et célèbre : il fait partie de la famille des Mandeville.
  • Olivia est la cousine d’Hugo. Elle est très directive. Elle est le stéréotype parfait de la petite cheftaine de sa bande d’amis bien riches. Elle est aussi très prétentieuse.
  • Charlie est un policier. Il va aider Cassie à enquêter sur la mort de sa mère et le mystère qui entoure ce collège.
  • Elliot est un bibliothécaire qui va rapidement devenir l’ami de Cassie. Lui aussi, à sa manière, va aider Cassie à trouver des indices pour savoir où chercher. Il est drôle et très intelligent.
  • Tremain est un professeur de Cassie. Il s’avère être méfiant, cassant et ne semble pas apprécier Cassie plus que ça. Il va même finir par la pousser à partir du collège.

On est propulsé au cœur d’une intrigue rondement menée. Elle mêle faits historiques et fantastique. On va se mêler à la foule d’enfants riches qui n’ont aucun scrupule. L’Ecole de la Nuit refait surface : Est-ce un mythe ? Une légende ? Ou la Vérité ? Cassie va se mettre dans des situations très périlleuses pour comprendre comment sa mère est morte, d’où viennent tous ces étudiants suicidés. Elle veut absolument savoir ce qui s’est passé dans cette école. Au péril de sa vie. Tant de questions qui finiront par trouver des réponses.

On a des moments qui font froid dans le dos. C’est vraiment un très bon roman que je conseille à tous les fans du genre. J’ai passé un superbe moment dans cette ambiance tendue, merveilleuse et irréelle. C’est sombre et mystérieux à souhait. C’est un très beau coup de cœur.

Ma note : 20/20

15

Paris va mourir – Francis Ryck

896515.jpgRésumé : Une grenade sur un bateau mouche ? C’est l’inquiétude. Une bombe dans un train ? Le début de l’hystérie. Des bus qui explosent ? La porte ouverte aux émeutes. Les services secrets ont intérêt à se dépêcher : quelqu’un essaye tout simplement de transformer la ville lumière en ville… morte. Les histoires de Francis Ryck (1920-2007) sont remplies de personnages fantastiques et extravagants. Ses romans marquent une rupture dans les mondes du polar et de l’espionnage et en font un des auteurs français les plus adapté au cinéma : dans sa filmographie, sous la direction de Costa Gavras ou encore Gérard Pirès, on retrouve pêle-mêle Lino Ventura, Jacques Villeret, Fabrice Luchini et même Johnny Halliday !

Mon avis : Je remercie vivement les éditions French Pulp (première pour moi !) ainsi que Gilles Paris et aussi ses gentils stagiaires.

Honnêtement, je pensais lire un roman d’actualité, à la lecture de la quatrième de couverture. Je pensais, à cause du contexte actuel lire un roman moderne, fraîchement publié, d’actualité. Lorsque j’ai parcouru plus attentivement le livre, je me suis rendue compte que c’était une réédition d’un roman datant de 1969 ! Voilà ma première surprise. Cela ne m’a aucunement ennuyé dans ma lecture que j’ai bien appréciée.

Ce fut un bon polar comme on les aime. Il est très sympathique même s’il ne révolutionne pas le genre. Il suit le schéma narratif que l’on connaît : les péripéties sont très sympathiques. Les évènements sont terrifiants puisqu’on les vit de « l’intérieur » mais ce fut une lecture enrichissante. Cela faisait longtemps que je n’avais pas lu de roman d’espionnage et cela fait du bien ! Ce fut une lecture complètement à l’ancienne et ça fait beaucoup de bien !

L’histoire est originale malgré tout : un terroriste se dénonce lui-même aux services 13254289_1045349628891225_4894523684186030036_nsecrets français parce qu’il ne peut plus vivre cette vie. Herreman se fait « capturer » par les services mais ces derniers ne le laissent pas s’en tirer ainsi. Pour le moment, Herreman ne pourra pas vivre en paix. Un français, que l’on appelle Roc et qui travaille avec les services secrets français, prend sa place au sein d’un groupement terroriste qui sévit dans Paris depuis quelques temps. Grâce aux informations d’Herreman, Roc arrive à se fondre dans la masse, à infiltrer le groupuscule et à essayer de stopper cette folle histoire.

J’ai aimé voir la distinction entre les deux camps :

  • Pour les services secrets français et pour le reste des gens de la population, il s’agit simplement de terrorisme. On tue des gens au hasard. C’est de la violence pure et dure.
  • De leur côté, les terroristes voient cela d’une manière bien différente : c’est leur manière de montrer leur mécontentement depuis mai 1968. C’est une manière d’hurler leur haine au gouvernement et de se rebeller. En effet, ils ne semblent pas réaliser toutes les vies qu’ils ont volés. Ils déshumanisent complètement la population.

beach_gate_weheartitIl y a un point qui m’a beaucoup perturbé parce qu’en effet, même si ce roman ne date pas de ces dernières années, la trame et les événements nous ramènent forcément aux attentats de ces derniers mois qui ont sévit dans Paris mais aussi partout dans le monde. On se rend compte que la sauvagerie n’a donc pas d’âge. Elle sévit, frappe et explose tout depuis la nuit des temps et cela ne s’arrêtera peut-être jamais. C’est un roman fort et poignant qui délivre de beaux messages. Il y aura toujours des gens pour résister et faire de leur mieux pour ne pas laisser la violence et la terreur gagner. On ramène la fiction à la réalité. C’est dur mais très fort.

Avec une histoire originale, une enquête rondement menée et des personnages à la hauteur de nos attentes, on est plongé dans un superbe univers qui va nous emmener au cœur d’un Paris dévasté. L’enquête est palpitante, on ne s’ennuie pas. C’est très appréciable.

La plume de l’auteur est simple, belle et à l’image de ce roman : efficace. C’était une lecture agréable qui m’a permis de redécouvrir le monde de l’espionnage.

Ma note : 15/20

 

12

Love Business : Tome 5 – Angel Arekin

15672920_398347560507997_5664302052225254447_nRésumé : Béni Mordret a tout pour plaire : elle est belle, jeune, riche et surtout, ambitieuse. Malgré des relations tendues avec sa richissime famille, cette carriériste a su gravir un à un tous les échelons. Malheureusement, Béni se voit dans l’obligation de retourner à la villa Mordret. Plutôt mourir que de se rendre seule au mariage de sa sœur cadette ! Grâce à l’intervention de Merryn, sa secrétaire, Béni rencontre Jelan, un escort rebelle… tout à fait charmant. Contre une jolie somme d’argent, le jeune homme a pour mission de séduire la haute société le temps d’un week-end. Entre hypocrisie et mépris le plus total, le secret du faux couple sera-t-il percé à jour ? Jelan parviendra-t-il à apprivoiser la jolie Béni ? Car entre eux, peu sûr que le contact reste strictement professionnel…

Mon avis : J’ai eu la chance d’être bien gâtée par ce nouveau service presse de chez Nisha Editions ! Un grand merci à Marie et à toute l’équipe de Nisha ! Je remercie aussi le Seigneur d’avoir mis Angel Arekin sur ma route ! De l’avoir dotée de cette imagination, illumination et talent pour écrire cette histoire qui véhicule tant d’émotions.

Nous poursuivons notre périple avec Béni et Jelan. Encore une fois, c’est un tome haletant. En effet, la tension monte encore une fois d’un cran (oui, cela est possible, je vous l’assure !). Ce tome fut une lecture explosive !

J’ai beaucoup apprécié ce tome : ce duo fonctionne comme des aimants, ils se repoussent et s’attirent constamment et c’est le bonheur pour moi, petite lectrice !

J’ai énormément apprécié les deux personnages. Je pensais les avoir cernés lors des quatre14102321_869552063176273_1970639135923634263_n premiers tomes mais l’auteure a su me prouver que je m’étais bien trompée ! Ils sont en constante évolution. J’ai découvert des traits de leurs personnalités que je ne connaissais pas. J’ai redécouvert le personnage que Béni Mordret sous un jour différent : Sur d’elle et assez hautaine par moment, elle a su me toucher encore plus lorsqu’elle laisse ses sentiments et émotions prendre le dessus. Si c’était un personnage que j’appréciais, grâce à ce tome, je l’adore ! Elle m’a prouvé qu’elle était prête à tout pour revoir Jelan. Elle est mordante, pétillante et très intelligente. Elle sait ce qu’elle veut et qui elle veut. C’était vraiment beau de la voir se battre. Jelan lui est un personnage qui s’est dévoilé être fougueux, explosif et lui aussi avec de multiples facettes qui m’ont beaucoup plu. J’aime beaucoup le fait que Jelan ait des principes, de bonnes manières et qu’il ne veut pas forcément y renoncer. Il remonte l’estime que l’on peut avoir des escort qui tirent sur tout ce qui bouge. C’était très agréable.

L’histoire suit son petit bout de chemin. On joue toujours au chat et à la souris pour beach_gate_weheartitfinalement être soulagé. La frustration descend d’un cran pour remonter en flèche. Ce fut les montagnes russes dans mon petit cœur !

Béni se rend compte de quelque chose : L’attirance physique est une chose. Mais les sentiments en sont une autre. Et jamais, elle ne pourra forcer quelqu’un à l’aimer ou la désirer. Elle a beau posséder toutes les richesses du monde, rien ne changera cela. C’est une belle leçon de vie même si elle fait mal.

Ce cinquième tome remplit toutes les attentes et promesses que j’en attendais après la lecture des quatre premiers tomes. J’en suis ravie. J’attends beaucoup du sixième et dernier tome qui j’espère, sera aussi bien voire mieux (si cela est possible) que ce cinquième opus.

C’est une lecture haletante que nous propose ici l’auteure ! Vivement le sixième tome qui viendra clore la saga Love Business ! J’ai tellement hâte d’avoir le fin mot de l’histoire !

Ma note : 19/20

14

Les terribles aventures du futur capitaine Crochet – J. V. Hart

telechargementRésumé : Avant de devenir le terrible Capitaine Crochet, James était un adolescent comme les autres, ou presque… Anticonformiste et rétif à l’autorité, il est plus prompt à se faire des ennemis que des amis. Mais, surtout, il se sent à l’étroit dans la société londonienne. Poussé par l’amour, la haine et l’ambition, il est prêt à tout pour trouver l’endroit où sa destinée pourra s’accomplir : le Pays de Nulle Part…

Mon avis : J’avais pris une première fois ce roman à la médiathèque sans avoir eu le temps de le lire. J’ai réitéré mon emprunt pour pouvoir lire ce livre dont le titre m’intriguait beaucoup. En effet, j’aime beaucoup les livres sur les pirates, alors, comment résister aux aventures du capitaine Crochet ? Il fallait que je le lise.

Ce fut une véritable épreuve de lire ce roman. Quand j’ai tourné la dernière page j’ai soufflé. Le personnage principal est très dur. James a un caractère horrible ; il est sûr de lui, suffisant et hautain. Il n’a peur de rien ni de personne. C’est affligeant mais aussi stupéfiant. Il a son père en horreur, il l’a renié et se dit lui-même être un « bâtard ». Sa famille se résumé à sa tante Emily.

Il a l’air d’avoir du mal à être en compagnie des autres humains. Ses réactions sont disproportionnées et dérangeantes par moment. J’ai eu du mal à la suivre. Sa meilleure amie est une mygale venimeuse. Il montre des aptitudes qui m’ont fait penser qu’il était intelligent, fort et très (trop ?) courageux. Au point de mettre sa vie en danger.

Malgré un bon début, j’ai trouvé que le texte a perdu du punch et de dynamisme ce qui a eu la conséquence de m’ennuyer la plupart du temps. Quel dommage ! J’attendais beaucoup de ce roman. Il m’avait l’air très prometteur. On passe du coq à l’âne sans forcément de suite logique. On passe de l’université à la piraterie sans forcément avoir de lien.

Un des rares humains à avoir eu la chance de ne pas être catalogué comme un sale gamin riche d’Eton aux yeux de notre cher James c’est Roger l’enjoué qui se révèle être un ami très fidèle. Il va suivre James jusque dans la piraterie. C’est un duo qui fonctionne bien. J’ai trouvé que Roger équilibrait quelque peu la folie de James.

J’ai aimé les allusions à l’œuvre « Peter Pan » de J.M. Barrie. Et la « raison » de son surnom de Capitaine Crochet. James se bat pour retrouver l’amour de sa vie. Il y a un adage qui va suivre James et Roger, jusqu’au bout du livre, que j’ai beaucoup aimé : « Nos ennemis triompheront peut-être un jour… Mais pas aujourd’hui ! »

Ce livre ne m’a pas déplu à proprement parlé mais il m’a mis mal à l’aise et m’a un peu dérangé par l’étrangeté du personnage principal. Cependant, j’ai aimé certains points :

  • L’entêtement du personnage de James et son côté conquérant qui lui vaut beaucoup d’ennuis et nous emmène dans de superbes péripéties !
  • La loyauté et la fidélité de Roger l’enjoué.
  • Le fond de l’histoire d’amour qui m’a beaucoup plu. James m’a prouvé qu’il pouvait tout faire par amour.
  • James se nomme lui-même « Roi Jas » : il sait ce qu’il veut. Il veut régner sur son propre pays et être un des meilleurs pirates.

Voilà ce qui a sauvé ce roman de la catastrophe vers laquelle je courrais. L’intelligence de James est étonnante. Il ne se laisse pas faire et selon lui l’intelligence est la meilleure des forces !

J’en attendais beaucoup mais c’est une belle déception. J’ai su quand même trouvé des petits détails qui m’ont permis de tenir jusqu’au bout !

Ma note : 11/20